:storygreen: :s3: :idn: Où s’arrêtera le pistonné indonésien ? :idn:

Bonjour à tous,

Je joue toujours sur le FM 14 (nostalgie quand tu nous tiens), je vous propose ma 1ere story.
J’attends vos conseils car j’ai un peu de mal avec la mise en page (je modifierai d’ailleurs un peu la mise en pase de l’introduction si possible après vos remarques). Pour information, ne vous attendez pas tout de suite à des posts réguliers car mon emploi du temps est pas mal chargé.

Le coach

Bambang Soentoro est né le 10 juin 1988 à Jakarta d’un père indonésien et d’une mère belge. Petit-fils du meilleur buteur de l’histoire des Merah Putih, Soetjipo Soentoro (au cas où vous ne le saviez pas mais j’en doute :grin:), il porte le même prénom que le recordman de sélection, Bambang Pamungkas (coïncidence ? Je ne crois pas !).

Après une carrière internationale précoce (25 sélections pour 10 buts) abrégée au crépuscule de ses 20 ans par une grave blessure ; il rentre d’urgence en Europe, et plus précisément dans le pays d’origine de sa mère pour éviter l’amputation. Il est opéré avec succès à l’hôpital Saint Jean de Bruges.

Remis sur pied, il profite de cette opportunité pour terminer sur le vieux continent son master en éducation physique.

Le 1er juillet 2013, comme chaque année depuis le drame du 27 avril 2009, il rentre en Indonésie rendre visite à sa famille et plus particulièrement à son grand-père avec qui il partage sa passion pour le football.

Ce dernier, véritable légende au pays, est inconsolable depuis le départ du jeune Bambang. Lui vient alors une idée, il contacte les dirigeants du Persatuan Sepakbola Indonesia Bojonegoro (plus communément appelé Persibo) afin d’offrir le poste vacant d’entraineur à son gamin (qui refuserait cela à un honorable vieil homme, quand en plus il a marqué de son empreinte l’histoire footballistique de son pays ?)

Le président du Persibo contacte alors Soentoro Jr, que tout le monde avait oublié après plus de 4 années d’absence. Les négociations sont menées par Soetjipo, accompagnant le néo-européen pas très enthousiaste à l’idée d’un retour en Asie. Celui-ci use de son statut et de son charisme pour obtenir une proposition de salaire mirobolante de 1 200€/mois (et oui le salaire moyen est d’environ 250€/mois) à condition de terminer la saison à un classement honorable.

Charmé par le projet sportif proposé (non non je vous assure ce n’est pas l’argent qui a motivé son choix), le 15 juillet 2013, il signe un contrat de 2 ans (je vous vois venir, vous vous dites 2 ans pour un Rookie, whaaat?, encore un coup de Soetjipo! Eh bien oui !) dans le club de son cœur, dans le stade où son grand-père l’emmenait à chaque rencontre à domicile de l’équipe première ! (Qui ira vérifier ?)

Le pays

L’indonésie, dont la capitale est Jakarta, est le plus grand archipel du monde. Avec environ 237 millions d’habitants, il est aussi le 4ème pays le plus peuplé au monde.

Footballistiquement, la Tim nasional sepak bola Indonesia est fondée en 1930 mais ne disputera son premier match contre l’Inde que le 5 mars 1951. En effet, c’est une ancienne colonie hollandaise jusqu’en 1949. La nation est affiliée à la FIFA en 1952 et à la confédération asiatique de football en 1954.

Sa division la plus élevée est actuellement la Super Ligue indonésienne (24ème championnat parmi l’ensemble des championnats du continent asiatique).

Quelques Chiffres :

  1. Son meilleur classement est 76ème en septembre 1998 et elle est actuellement classée 168ème.

  2. 4 comme le nombre de nations rivales (Malaise, Thaïlande, Singapour et le Vietnam)

  3. 88 063 est le nombre de places disponibles dans son stade le Gelora Bung Karno

  4. 13-1 et 10-0, respectivement la plus large victoire (contre les Philippines en Super coupe de la fédération d’Asie du sud le 23/12/2002) et la plus large défaite (contre Bahrein le 29/02/2012 en qualification pour la coupe du monde)

  5. a) L’entraineur indonésien le mieux côté est probablement Benny Dollo avec 3 championnats de Première Ligue au début des années 90 (3x13 points), 1 championnat de 1ère division en 2004 (1x2 points) et 2 coupes en 2005 et 2006 (2x8 points). Evitez de chercher à quoi correspond chaque championnat le format a changé plusieurs fois ces dernières années.
    b) L’entraineur le plus côté en Indonésie est par contre Brésilien : Jacksen F Tiago avec une Première Ligue en 2004 (13 points) et 3 Super Ligue en 2009, 2011 et 2013 (3x18 points)
    Les 2 entraineurs susmentionnés sont toujours en activité en Super Ligue et seront donc les premiers rivaux de Bambang qui a pour premier objectif de devenir le meilleur entraineur d’Indonésie.

Le club

Le Persibo a été fondé le 12 mars 1949 mais n’est devenu professionnel qu’en 2000.

A partir de là, tout est allée très vite avec une deuxième division remportée en 2004 (équivalente au 3eme échelon à l’époque), une 1ère division 4 ans plus tard (équivalente au 2ème échelon à l’époque mais le format indonésien ayant changé en 2008 nous resterons au deuxième échelon appelé désormais la Première Ligue), une Première Ligue en 2010 (qui nous permet d’accéder à la plus grande compétition indonésienne la Super Ligue). Malheureusement, après 6 défaites en Super Ligue et des ingérences politiques dans le football national, nous déclarons forfait et redescendons alors en Première Ligue.

Nous prouvons alors en 2012 que nous avons le niveau pour le top indonésien en remportant la Piala Indonesia, la coupe nationale.

Notre rival est le Persipur de Purwodadi qui se situe géographiquement sur la même île que nous (l’île de Java où se situe la capitale Jakarta mais également nombres d’équipes des divisions professionnelles. Il faut dire qu’environ 150 millions de personnes, soit 60% de la population indonésienne, vivent sur cette île, faisant d’elle l’île la plus peuplée du monde) et en termes de football dans le groupe A de la Première Ligue (le Persibo se trouve dans le groupe B mais je vous en dirai plus dans la partie “pré-saison”, restez connecté qu’ils disaient).

Mon objectif est évidement de me rendre populaire auprès de mes dirigeants, mais aussi de mes supporters (qui ont vécu les magouilles de 2008 et 2011 comme une véritable injustice) ! Pour ce faire, je souhaite remonter le club au plus haut niveau, là où se situe sa vraie place et bien évidemment au-dessus de ces infidèles du Persipur.

Les infrastructures

Les Finances

Introduction
pré-saison 1 : Merci Papy
Saison 1 partie 1 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Saison 1 partie 2 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Pré-saison 2 : faux départ
Saison 2 partie 1 Des débuts particuliers parmi l’élite
Saison 2 partie 2 Mais quelle fin de saison
Pré-saison 3 : un nouveau départ

11 J'aime

L’indonésie et sa ligue Nusantara la division deux si je ne m’abuse, j’en ai fait de chouette partie là bas. ça me tenterai bien de retenter l’aventure là bas

1 J'aime

Bon courage en Indonésie. Jamais été tenté par les challenges asiatiques mais j’aime toujours lire des story sur ces pays :slight_smile:

1 J'aime

Le pistonné indonesien ira jusqu’en haut. Une coupe d’asie, un mondial, des compétitions continentales !

1 J'aime

@Capitaine_Hastings la liga Nusantara si je ne me trompe pas c’est la série trois, c’était même la série quatre… ah l’Indonésie, sa violence, sa corruption et ses fusions… ça laisse rêveur! En 23 ans le format a changé 6 fois… J’espère quand même que mon récit te donnera envie de te relancer dans ce chouette défi on y est rarement déçu

@Rhino Merci pour l’aide apportée pour me lancer et pour tes encouragements, j’espère que ma première story te plaira!

@Lincoln6Echo Je l’espère, j’espère aussi que la story sera suffisamment suivie que pour avoir la motivation d’aller le plus loin possible :slight_smile:

1 J'aime

Le championnat

La première Ligue d’Indonésie (pour rappel qui est la 2ème compétition du pays après la super Ligue) commence le 12/10/2013 pour se terminer le 20/04/2014.

Il y a 48 équipes réparties en 3 groupes de 16 (A, B et C). Chaque club rencontre 2 fois chaque opposant de son groupe pour un total donc de 30 matchs.

Concernant les règles :

Premièrement, vous pouvez sélectionner 7 remplaçants dont 3 seront utilisables en match.

Deuxièmement, vous pouvez enregistrer 3 joueurs étrangers au maximum entre le 1er juillet et le 31 octobre, mais aussi entre le 1er février et le 28 février.

Et last but not least, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour une Deuxième phase et les deux moins bonnes équipes seront reléguées.

Vous l’aurez compris, l’objectif de Bambang sera bien sûr de terminer premier ou deuxième du groupe B pour envisager la montée.

L’effectif

Dès son arrivée, le jeune Soentoro procède à la revue des troupes avec son adjoint, encore un Bambang (will he shot me down ?), Mister Pramuji : 17 joueurs (pas les meilleurs je vous l’accorde même si je ne devrais pas me faire de soucis en attaque, au poste de défenseur gauche voire au poste de milieu offensif central) c’est un peu court doivent-ils se dire.

Le jeune coach note sur son calepin :

  • L’équipe, bien que réduite, a un beau potentiel, envisager le 4-2-3-1.
  • La priorité est d’embaucher quelques milieux centraux
  • Le poste de défenseur droit est à renforcer et il faut doubler les postes (Vendre Han Ji Ho et Luthfi au besoin ?)
  • Revoir le système de recrutement : Luthfi et Asrobi, recrutés avant mon arrivée, n’ont pas le niveau de mes ambitions.
  • Continuer à observer le capitaine (Stevan Keltjes) et vice-capitaine (Eddy Gunawan) dans leur rôle de relais de mes idées sur le terrain.

Nouveau sponsor

15 jours après mon embauche, première bonne nouvelle, elle est d’ordre financière : le président m’annonce avoir reçu 45 000€ pour sponsoriser notre nouvel équipement. Je lui demande alors qui est le généreux donateurs, il me répond alors qu’il s’agit de mon grand-père ! Merci papy (et Michel ?)

Discussion avec les joueurs

Le 5 aout, je décide de regrouper mes joueurs pour leur exposer mes projets pour l’équipe : finir en première du tableau (oui j’ai un peu édulcoré mes ambitions pour faire passer la pilule). Vu l’enthousiasme débordant de mes jeunes disciples, je décide même de baisser mes prétentions et de viser le milieu de tableau (en tout cas c’est ce que je leur ai fait croire, je dois tenir ça de Soetjipo mouahahaha).


13-08-05 discussion joueurs 2

Les sélections nationales

Le 7 août, je reçois un courrier m’informant que 3 joueurs sont repris en équipe nationale indonésienne, 2 en Espoirs et 1 en U19. Je savais que cette équipe avait du potentiel. Mon objectif, à court terme, est de faire progresser mon groupe, afin de permettre à ces joueurs de passer en équipe A. A moyen terme, j’espère que les 3 coachs nationaux s’arracheront mes joueurs et que mon équipe sera majoritairement représentée en équipe première. A long terme, je ne serai certainement plus en Indonésie, à quoi pensiez-vous donc ?

Le 30 aout, nouvelles convocations, les entrainements ont-ils portés leurs fruits ? Eh bien, oui 4 joueurs sont sélectionnés : 2 en Espoirs et 2 en U19.

13-08-07 selection

Matchs amicaux

Papy m’a trouvé 2 matchs amicaux pour préparer la saison :

  1. Le 18/09 Persedikab qui évolue au 3ème échelon, nous les dominons mais pas outrageusement, les joueurs doivent encore assimiler mes consignes…

  2. Le vieux a été ambitieux : nous rencontrons le 23/09 Arema vice-champion en Super Ligue et vainqueur de la Piala indonésia 2013. Ils ont vaincu le champion de la Super Ligue 2013 (Persipura) la semaine passée en Super Coupe d’Indonésie. Sans surprise, nous nous inclinons mais nous n’avons pas été ridicules, je suis satisfait de cette préparation.

Pronostic et abonnés

Les bookmakers nous donnent la cote de 1-10 pour le titre. Les médias eux nous pronostiquent 7eme du groupe B.

Nous vendons 1 385 abonnements à 25€, j’espère que ce n’est pas encore un coup de l’ancêtre et qu’on aura réellement une bonne affluence.

Transfert

13-11-01 transfert

Dès le mois d’août, avec mon petit budget de 60 000€ et les sous de papy, je m’attèle à étoffer mon noyau :

13 joueurs nous rejoignent (1 GK, 2 DG, 2 DC, 3 DD, 3 MC, 2 MOG), 9 gratuitement, 3 moyennant 30 000€ en moyenne et 1 en prêt.

J’ai essayé de vendre Luthfi et Asrobi mais je n’ai pas trouvé preneurs.

Nous sommes prêts à attaquer cette première saison !

Introduction
pré-saison 1 : Merci Papy
Saison 1 partie 1 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Saison 1 partie 2 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Pré-saison 2 : faux départ
Saison 2 partie 1 Des débuts particuliers parmi l’élite
Saison 2 partie 2 Mais quelle fin de saison
Pré-saison 3 : un nouveau départ

6 J'aime

Si les bookmakers te pronostiquent 7e, tu peux viser sans soucis le top 3 :grin:

1 J'aime

Bienvenue à Bambang, je voulais faire un jeu de mot :frowning:

Je connais rien du football en Indonésie mais je vais m’y intéresser un minimum !

Si tu gères bien ton mercato et tes finances tu peux viser plus haut que l’objectif donné.

T’as recruté 13 joueurs ! Un tout nouvel effectif quasiment ! Quelle est ta stratégie pour mener le club au sommet Indonésien ?

1 J'aime

Il a acheté tous les abonnements ! Il sera seul dans le stade à chanter à ta gloire !

1 J'aime

@Rhino merci, par contre le top 3 non merci, la 3eme place c’est la pire dans ce systeme avec 2 qualifiés :grin:

@Antoine78 euhhh tu n’as pas trouvé de jeu de mot ou j’ai loupé un truc :sweat_smile: , merci en tout cas de d’intéresser à mon histoire.
Les finances ça va être compliqué, je ne pense pas que le marché indonésien intéresse beaucoup le reste du monde et les grands clubs indonésiens n’offrent pas fortune pour une pépite locale.
Concernant le mercato, on verra je suis satisfait des mes recrutements pour l’instant même si j’aurais aimé renforcé les ailes… peut être en hiver… :crossed_fingers:
Pour le sommet indonésien, vu les moyens financiers et la limitation d étranger, ce sera probablement d embaucher les indonésiens gratuits qui rendront mon équipe meilleure (des ailiers pour le moment mais cela dépendra du développement de mon équipe assez jeune)

@Lincoln6Echo haha la vieille canaille il est capable de tout pour me garder près de lui, mais seul dans un stade de 12 000 places il ferait un peu tache! déjà 1 385 personnes ça va faire vide… on verra :crossed_fingers:

1er octobre

Arrivé le 13 août au club, Imam Suprayogi apprenait le 30 août sa deuxième sélection en équipe nationale u19 (sa première chez nous). Un mois et demi plus tard, après de nombreux efforts en sélection (3 matchs), en match amical en équipe première (2 matchs) et à l’entrainement, il s’occasionne une tendinite au genou qui le tiendra éloigné des terrains pendant 6 mois. C’est en tout cas la version officielle. En effet, cette blessure survient 3 jours après l’anniversaire du jeune joueur de 19 ans, des rumeurs apparaissent dans les médias locaux sur une fête un peu trop arrosée et une hygiène de vie pas toujours en adéquation avec son nouveau statut de joueur professionnel.

Le poste d’ailier gauche se retrouve sans doublure !

4 octobre

Nouveau courrier de la fédération, 3 joueurs sont sélectionnés en U19 et en espoirs. Nous en avons perdu un, fichue tendinite !

13-10-04 selection3

12 octobre

Début du championnat, nous commençons notre périple à travers l’Indonésie !

Nous nous déplaçons d’abord à Cilacap, direction le WijayaKusuma Stadion, pour affronter le PSCS. Au terme de ce match, 2 choses à retenir : La victoire 2-3 et les 2 premiers buts de Jairon, il retrouve ainsi les filets après avoir passé 15h sur le terrain sans en mettre une au fond. Aurais-je transmis le sens du but de la famille Soentoro à cet attaquant qui affiche déjà 32 ans au compteur et qui jusque-là n’avait officiellement marqué que 5 buts en 24 matchs lors d’une pige effectuée en Serbie il y a 10 ans ?

6 novembre

5ème match de championnat, nous en sommes à 3 victoires et 1 nul avant de nous déplacer à Persis. Notre seul ailier droit, Octavian, se tord la cheville en fin de match, il finit le match sur une jambe et nous arrachons le match nul à la 83eme (but contre son camp du défenseur gauche mis “sous pression” par la jambe valide du jeune blessé). Au vestiaire, notre kiné observe la cheville de l’ailier droit et le verdict est sans appel : entorse, 6 semaines d’absence 1 mois après avoir fêté ses 20 ans (joyeux moisiversaire!) !

10 novembre

6eme match de championnat, 2ème match nul consécutif. Les dieux indonésiens du football sont contre moi, mon milieu offensif central se blesse après 37 minutes. Nous ne devons notre salut qu’à un penalty concédé à la 84eme par nos vaillants adversaires du Persiku. Ce résultat permet au club d’enregistrer une série de 6 matchs sans défaite historique.

11 novembre

Une éclaircie pour 2 joueurs, qui sont invités à rejoindre les U19, notons la première sélection en u19 pour notre back gauche, Gedhong Pambudi. Pour la petite histoire, il marquera même un but le 28/11 contre la Corée du Nord U19.

31 décembre

Après un bilan de 5 victoires 5 nuls et 3 défaites mais surtout 4 matchs sans victoire (et une nouvelle blessure pour un milieu offensif (Sunarto qui joue au centre s’est rompu le tendon rotulien, il sera sur la touche 3 mois)), je réunis l’équipe et le staff pour le tirage au sort du 1er tour de la coupe qui tombe à pic. Ayant remporté la compétition il y a 2 ans, j’y ai de grandes ambitions ! Nous tombons sur Persikasi qui évolue en 3eme division. Il y a au programme 8 matchs en janvier, le 1er tour de la coupe en aller-retour et 6 matchs de championnat.

1er janvier

Papy, qu’on avait plus vu au club depuis 2 mois (je me demande ce qu’il manigance encore ce vieux brigand !), refait surface. Il convie les joueurs et le staff pour une réunion de crise.

Crise, crise, faut pas pousser! D’accord, nous sommes redescendus de la 2eme place à la 7eme place suite à notre mauvaise série, mais notre classement répond aux attentes des dirigeants, des bookmakers, des médias, seuls les supporters sont un peu grognons… Ils se voyaient déjà champion après 9 matchs ou quoi ?

Toujours est-il que le pépé se lance dans un long monologue, relatant son incroyable vécu en équipe nationale, comment est-il devenu meilleur buteur de l’histoire, comment il a fait fortune (tout est relatif, mais c’est vrai qu’en Indonésie il fait partie des gens les plus riches) en capitalisant sur son statut de légende après sa carrière à une époque où les salaires n’étaient pas ceux d’aujourd’hui, lui le précurseur, blablabla…

Je m’endors pendant son récit, il faut dire que je l’ai entendu une bonne centaine de fois mot pour mot…

Je me réveille dans un grand brouhaha, les jeunes sont hilares, les moins jeunes semblent très agités… Aurais-je raté quelque chose ?

Le soir, posé dans le rocking chair du vieil homme, je mate les profils facebook de mes gamins, quelle ne fut pas ma surprise de voir une vidéo montrant le vieux me dessiner au marqueur des moustaches, des épais sourcils, une barbichette ridicule… Il exagère vraiment, quel âge il a?..

4 janvier

Nous avons renoué avec la victoire hier, dans l’euphorie du résultats les dirigeants annoncent qu’ils organiseront la journée des supporters le 10 janvier contre le PSCS, notre premier adversaire en championnat, ils pointent désormais à la 4eme place tandis que nous sommes remontés à la 5eme place.

Les riverains sont tous invités à venir assister au match gratuitement (au moins pas de doute sur une quelconque manigance de Soetjipo!).

En attendant, concentrons-nous sur la coupe, notre 1er match est après-demain !

10 janvier

Sans surprise, nous avons gagné notre match aller 2-0 à domicile, c’était la moindre des choses pour nos supporters.

Ce soir nous recevons le PSCS pour la journée des supporters. 3 965 supporters se sont rendus au stade, ça change de la clique à papy qui peine à remplir le stade, il faut dire qu’avec une densité de population de plus de 1000 habitants par km² (loin des 105/km² de Paris ou des 374/km² de la Belgique) on en a distribué des invitations ! 1/3 du stade est donc rempli ce qui n’est pas mal du tout.

Jairon a déjà marqué 9 buts en championnat, le double de ce qu’il avait inscrits jusque-là. Ce match sera un tournant, pour lui, pour moi, pour tout le club. En effet, il ajoutera ce soir-là 3 buts à son compteur et nous gagnerons 4-1, ce qui nous permettra de remonter à la 4eme place. Nous n’avons plus gagné en marquant quatre buts depuis la 4eme journée, serait-ce un signe ?

14-01-10 tournant saison

18 janvier

Nous sommes sur une série de 4 victoires (nous avons aisément vaincu le Persikasi 1-2), lorsque Lexe, notre milieu offensif, vient me voir à la fin de l’entrainement : j’ai une douleur dans le coude quand je cours coach ! Et encore 2 semaines d’absences pour l’un de nos milieux offensifs, je suis maudit… ou le staff médical essaie de justifier son salaire… j’investiguerai là-dessus en fin de saison, demain c’est match ! Je note également dans mon agenda de prendre rendez-vous avec notre préparateur physique !

19 janvier

Nous nous rendons au Persema, bon dernier de notre groupe, c’est toujours périlleux ce genre de déplacement.

Heureusement Jairon, nous fait un récital et réalise son 2ème hat-trick de suite (même si son troisième but est inscrit sur un penalty litigieux). Par la même occasion, nous grimpons à la 3ème place et Jairon devient le meilleur buteur de la Première Ligue indonésienne tous groupes confondus, mais aussi le meilleur joueur du Groupe B et deuxième meilleur joueur tous groupes confondus derrière le buteur du Persekam qui a inscrit 14 buts, son club navigue entre la première et troisième place du groupe C depuis la 4eme journée. C’est désormais certains, nous, les Soentoro avons les gênes pour marquer et faire marquer !

14-01-19 journee-supporter3-double-triple

22 janvier

Nous recevons le PSBI ; nous l’emportons 4-0, troisième match de championnat avec au moins 4 buts d’affilée et surtout 6eme victoire de rang, une nouvelle série record pour le club. Papy a-t-il rajouté quelques choses à son blabla habituel lors de la réunion de crise ?

26 janvier

Nouvelle victoire à domicile face au Mojokerto Putra 2 à 1. Je suis sur un nuage. J’ai littéralement transformé cette équipe en machine à marquer. Même les médias m’encensent, l’Europe me parait désormais si loin, je ne remercierai jamais assez mon grand-père.

28 janvier

Tirage au sort du 2eme tour de la coupe, mais aussi des autres tours jusqu’à la finale. J’hérite du Persekabpas, encore un club de 3eme division. Si j’arrive au 4eme tour, je réaliserai un petit tableau que j’afficherai au vestiaire montrant le chemin restant pour atteindre le trophée.

31 janvier

Dernier match de ce mois de janvier complétement dingue et dernier jour avant l’ouverture du mercato hivernal en Indonésie. Nous nous imposons encore à l’extérieur 2 vs 3.

Nous sommes désormais 2eme, nous réalisons une série de 6 victoires consécutives en Premier Ligue, c’est inédit !

Au rayon des mauvaises nouvelles, Jairon s’est occasionné une déchirure du mollet au cours de ce match (44eme), sa saison est terminée. Pourrons-nous continuer sur notre lancée sans lui ? Lueur d’espoir, son remplaçant marque dans les arrêts de jeu avant la mi-temps, soit 3 minutes après son entrée au jeu.



14-01-31 mi-saison-GR-B-class-stats

Un petit mot sur les finances : catastrophe (c’est un grand mot mais bon…), sans surprise les salaires plombent mon budget mais 53% des dépenses cela reste à mon sens raisonnable, qu’en pensez-vous ?

Toutefois, je me dis qu’il faut ce qu’il faut et que si les dirigeants ne sont pas contents, ils n’avaient qu’à me donner un autre budget. Au pire j’irai pleurer chez papy !


Introduction
pré-saison 1 : Merci Papy
Saison 1 partie 1 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Saison 1 partie 2 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Pré-saison 2 : faux départ
Saison 2 partie 1 Des débuts particuliers parmi l’élite
Saison 2 partie 2 Mais quelle fin de saison
Pré-saison 3 : un nouveau départ

5 J'aime

Ça marche fort en cette première saison ! Un petit coup de boost et le titre est à toi :slight_smile:

1 J'aime

7 février

Après une victoire 4-2 contre Persis, nous prenons pour la première fois la tête du championnat (ex-aequo avec le second, mais nous sommes devant à la différence de buts. Serons-nous capables de nous y maintenir ? (SPOILER ALERT : non je déconne vous devez lire tout le post mouahaha)

10 février

Match retour du 2eme tour de la coupe, nous entérinons notre victoire 0-5 du match aller par une victoire 3-1 à domicile.

Je note sur mon calepin un nom « Andri Sanusi », jeune ailier gauche adverse qui m’impressionne par ses accélérations répétées, son endurance et ses dribbles. Malgré son jeune âge je pense qu’il pourrait être un bon renfort pour nos ailes.

De son côté PSCS, également dans le groupe B s’est débarrassé du PS Bengkulu (en 3eme division comme notre adversaire du jour) sur un score total de 5-1.

Nous les retrouverons donc au 3eme tour, actuel 6eme du championnat, cela me semble abordable.

15 février

Nous continuons sur notre bonne lancée du mois de janvier et battons 2 nouveau records :

  • La plus longue série de victoire du club (12)
  • La plus longue série de match sans défaite (12)

Pour sa première titularisation en championnat depuis la blessure de Jairon, Sackie Teah Doe marque après 21 secondes de jeu, nouveau record et confirmation des espoirs placés en ce sombre 31 janvier.

23 février

Nous affrontons le PSM qui a repris la tête à la différence de buts, match capital pour la première place du groupe B, ce sera avant tout une opposition de style entre l’équipe expérimentée du leader et la fougue de la jeunesse proposée par mon groupe.

Evoluant à domicile, j’ai bon espoir ! Nous avons recruté Sanusi, le jeune ailier rencontré en coupe, et les pronostics d’avant match me donnent plutôt raison.

Nous nous inclinerons finalement 1-2, notre première défaite depuis le 29 décembre, nous avions oublié ce goût amer… les chants victorieux dans le vestiaire adverse n’aident pas non plus à tourner le bouton et positiver.

C’est une bonne leçon, nous payons notre excès de confiance engendré par nos derniers résultats.

16 mars

Je ne sais pas si c’est la déception suite au résultat du match au sommet ou un relâchement de la pression suite à la fin de la période des transferts, mais nous avons perdus 2 autres fois en championnat, nous avons également été sortis de la coupe après nous être inclinés 3-2 à l’extérieur puis 0-1 à domicile.

Teah Doe ne confirme pas les espoirs placés en lui et restera muet jusqu’à la dernière journée de la phase classique.

De plus le dernier match contre un rival à la montée s’est soldé par un cuisant 4-0. Nous avions déjà perdu par 2 buts d’écart lors de notre première défaite, au match aller contre le leader actuel du groupe B, puis 6 autre fois mais uniquement sur un écart d’un but. Mais là je me sens humilié.

Avec 1 seule petite victoire entre le 16 février et le 22 mars, nous avons galvaudé notre avance sur nos poursuivants. Au lieu d’avoir 9 points d’avance, nous nous tenons avec 4 autres équipes en 4 points (maudit chiffre 4 !!!) pour la deuxième place, synonyme de 2eme phase et sommes éliminés en coupe. Je fulmine…

2014-03-16 classement-25match

C’est dans ce contexte qu’un journaliste m’interview :

“Bambang, des rumeurs circulent concernant votre avenir. Pensez-vous être encore à la tête du Persibo la saison prochaine ?”

“Honnêtement, je ne sais pas, les résultats sont globalement satisfaisant, la direction est satisfaite et j’ai encore un contrat de plus d’un an, mais notre mauvaise passe actuelle me fait douter, l’élimination en coupe me reste en travers de la gorge. Il reste 3 équipes de Super Ligue sur 16 équipes au quatrième tour et elles se trouvent dans l’autre moitié de tableau, la compétition était selon moi à notre portée cette année.

Si nos résultats ne s’améliorent pas lors de nos 5 derniers matchs de la première phase, je démissionnerai probablement par respect envers nos supporters, à qui j’avais promis de retrouver l’élite dès cette saison.

Je rentrerai alors probablement en Europe pour devenir professeur d’éducation physique et/ou trouver un poste d’entraineur de jeune ou d’amateur là où je m’installerai.”

22 mars

Dans les jours qui arrivent je vais apprendre que :

  • L’entraineur du mois de février a été désigné en Première Ligue d’Indonésie. C’est une blague depuis quand il existe ce trophée ? Je décide de faire des recherches : un entraineur est désigné par mois depuis le mois d’octobre. Bon ben c’est un nouvel objectif que je vais me fixer ! Mais attendez… Pourquoi ne l’ai-je pas reçu en janvier avec mes 6 victoires en 6 matchs ? Je vous le donne en mille, il y a un trophée d’entraineur du mois en octobre, novembre, décembre et … février, comme par hasard ! Je me sens encore plus concerné par l’injustice vécue depuis 2008 par nos supporters. Je suis très frustré et je le fais savoir dans la presse.

  • Le jeune Sanusi transféré le 18 février qui a joué les 5 derniers matchs est blessé pour une longue période, la fameuse malédiction reprend ses droits. Après avoir marqué 2 buts en 5 minutes pour son sixième match d’affilée, il paie le défaut de ses qualités : lors d’un dribble, qu’il réalise à la perfection d’habitude : une double accélération avec un brusque changement de direction, il se tord la cheville. Si je ne me qualifie pas pour la deuxième phase sa saison est terminée également.

  • Mon adjoint a passé avec son diplôme continental B avec succès, je suis heureux pour lui, enfin une bonne nouvelle.

5 avril

A ma grande surprise, Jairon qui n’aura joué que 3 mois et demi est pressenti pour le titre de joueur Indonésien de l’année, récompensant le meilleur joueur de Première Ligue d’Indonésie.

9 avril

2 jeunes joueurs du Persipo sont pressentis pour être élu Jeune joueur de l’année : Octavian et notre joueur prêté par Semen Padang, Masril.

13 avril

2 nouveaux blessés longues durée dans l’entrejeu : Lexe et Octavian. C’est une très mauvaise nouvelle avant notre dernier match de championnat… Nous venons de prendre 10 points sur 12 et sommes à 2 points de la première place mais aussi à un point de la troisième et la perte de ces 2 éléments clés pourrait s’avérer fatale.

2014-04-13 classement-29match

19 avril

Nous rencontrons le PSBI, classé 9eme, pour clôture la phase 1. Après 17 minutes, nous menons 0-2 ! Nous assurons notre place pour la phase 2 même si nous avons tremblé après la réduction du score à la 68eme.

Nous finissons donc par un 13 points sur 15. Grand père aurait-il eu peur que je rentre en Europe ?

Je pense que sur l’ensemble de la saison c’est plutôt mérité malgré 2 phases plus délicates.

2014-04-19 classement-30match

La phase 2

La phase 2 se compose de 2 poules de 3 équipes, nous tirons au sort le premier du groupe A et le premier du groupe C, c’est bien notre veine !

Avant de commencer, nous perdons un nouveau milieu de terrain après un contact un peu trop musclé à l’entrainement.

Au rayon des bonnes nouvelles, un peu de reconnaissance enfin à titre individuels : meilleur jeune du mois d’avril pour Masril, meilleur entraineur du mois d’avril pour votre serviteur.

Le PSMS affronte d’abord Perseba et s’impose 1-0 à domicile.

Nous affrontons à notre tour le Perseba à l’extérieur et nous imposons 2-3.

Nous sommes à nouveau dans une position favorable, nous rencontrons le PSMS à domicile et un match nul suffirait pour jouer la finale qui déterminera le champion. Soetjipo est dans les tribunes, tout devrait donc bien se passer… Je mets toutefois mes joueurs en garde contre un éventuel excès de confiance qui nous a déjà joué des tours récemment.

Tout se passe à merveille, nous nous imposons 1-0 grâce à un but à la 48eme du meilleur jeune du mois d’avril, Masril. Nous sommes promus ! Objectif personnel atteint !

2014-05-10 promotion

Nous affronterons donc Madiun Putra, deuxième du groupe C, et son buteur qui est le meilleur buteur de la division tous groupes confondus.

La Finale

Dimanche 18/05/2014, finale de la Première Ligue d’Indonésie. Gagné serait un énorme plus, ajouter une ligne à mon palmarès dès la première année serait magnifique. Je demande aux joueurs de tout donner pour ne rien regretter. Papy est en tribune…

Nous assistons à un match bizarre : après 38 minutes c’est 0-3 et nous finissons par nous imposer 1-5. Je croise le regard de Soetjipo dans les gradins qui m’adresse un grand sourire taquin.

Aurait-il quelques choses à voir avec les résultats récents ?

Peu importe la manière, nous l’avons emporté ! Ce n’est que justice après ces années de corruption, de complots, d’injustice, notre triomphe n’est que plus savoureux. Le terrain est envahi par des milliers de supporters, les célébrations et la fête qui suit le titre sont presque indécentes (ce qui s’est passé à Jakarta restera à Jakarta).

Le lendemain c’est la gueule de bois ! Mon grand-père me rend visite à l’hôtel. Je le trouve très excité. Il me montre le journal du matin :

2014-05-19 bambang

Ce dernier article attire mon attention ! L’alcool a eu plus d’effet que ce que je croyais : je lis que mon rival souhaiterait me déforcer et se renforcer à mes dépens. Je suis pris d’un fou rire irrépressible.

Le bilan

Je rencontre les dirigeants pour un bilan de fin de saison :

Je suis ravi d’avoir eu le nez creux pour Sanusi, cela a encore renforcé mon lien avec les supporters.

Jairon est élu joueur de l’année dans notre division. Son contrat se termine fin aout et les négociations trainent en longueur. Est-ce dû à cette récompense, notre montée, les mauvaises prestations de son remplaçant ou un mauvais agent ? Probablement est-ce un mélange de toutes ces raisons ! Toujours est-il qu’il se montre particulièrement gourmand pour un joueur de 32 ans qui revient d’une grave blessure, je décide de patienter avant d’entamer de nouvelles négociations.

Masril est élu jeune joueur de l’année pour notre division. Lui aussi partira probablement à la fin de son prêt le 04/0/2014. Ses prestations sous nos couleurs ont ouvert les yeux de ses employeurs et il sera compliqué de les convaincre de nous le céder.

Concernant les résultats de cette deuxième partie de saison, à l’image de notre saison on a navigué entre le rêve et le cauchemar :

Aspects négatifs de la saison :

  • La coupe ou j’espérais faire mieux !
  • Nos finances : Nous sommes remontés de 80k au niveau de notre dette financière nette par rapport à fin janvier mais nous sommes toujours dans le rouge, les salaires représentent 56% du salaire. Cependant les projections sur 3 ans montrent un profit de 500 000€ à venir.

Le 1er juin nous commençons à préparons la saison suivante et signons, gratuitement, un trequartista en provenance d’Arema vainqueur de la Super Ligue d’Indonésie. Est-ce un signe de nos progrès ou encore un coup nébuleux de Soetjipo ?

2014-06-01 transfert aruma

Nouvelles convocations en U22 pour les 5 matchs de qualifications en coupe d’Asie U22. Un groupe compliqué avec la Chine, le Japon et la Malaisie. Ils finiront d’ailleurs 4eme avec 4 points. (Encore ce chiffre 4…)

Dans un premier temps, seul 2 joueurs sont sélectionnés. Premières sélections pour notre gardien, il jouera 2 matchs et encaissera 4 goals pour 2 défaites. Suite à une blessure, Masril est appelé en renfort pour les 2 derniers matchs

Hadyatmiko est toujours considéré comme un U19, Baay est toujours blessé et Suprayogi manque de rythme après ses 6 mois d’absence.

Introduction
pré-saison 1 : Merci Papy
Saison 1 partie 1 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Saison 1 partie 2 Journal de bord d’une saison entre rêve et cauchemar
Pré-saison 2 : faux départ
Saison 2 partie 1 Des débuts particuliers parmi l’élite
Saison 2 partie 2 Mais quelle fin de saison
Pré-saison 3 : un nouveau départ

5 J'aime

Les résultats suivent bien avec cette promotion et cette victoire finale :slight_smile:

1 J'aime

Pendant la préparation, un ami qu’il a fréquenté à l’université de Bruges le contacte.

« Salut Bambang, j’ai suivi ton aventure indonésienne via tes réseaux sociaux! Félicitations pour ton excellent travail à la tête de Persibo et ton titre de champion! »
« Salut Markku, merci beaucoup, comment vas-tu? Que deviens-tu? »
« Ecoute je vais bien, j’ai rencontré une sublime finlandaise et je l’ai suivie au pays, je suis devenu journaliste sportif en Finlande, je m’occupe de la rubrique sports collectifs. » (vous me voyez venir?)
« Ah c’est super, vous avez l’air hyper heureux sur les photos que vous partagez! »
« C’est vrai, ce n’est pas pour rien que la Finlande a été élue pour la troisième fois de suite pays le plus heureux du monde! Les paysages, la sociabilité des habitants, la sécurité, tout est réuni pour notre bonheur… »
« Eh bien tu m’en vois ravis, je vais devoir te laisser, mon club monte parmi l’élite et je dois préparer la saison prochaine »
« Attends! En parlant de football, 2 clubs finlandais cherchent un nouveau coach après des résultats décevants, j’ai tout de suite pensé à toi! Un ancien international, petit-fils d’une légende, qui a remporté son championnat pour sa première saison ça ne les laissera pas indifférent crois moi! »
« euh oui… c’est un peu inattendu! Je suis très heureux ici, entouré par mes proches, je commence à peine à me faire un prénom »
« Je t’ai dit qu’un bon coach pouvait gagner près de 5 000€ par mois ici? »
« Envoie moi toujours les coordonnées des clubs j’y réfléchirai »

Pour dire vrai Bambang était très intéressé, un poste en Europe c’est quand même autre chose…
mais il avait encore tant à accomplir ici : devenir le meilleur entraineur du pays, remporter la coupe, remporter la Super Ligue… Ces objectifs devaient normalement être atteint avant de partir à l’étranger… Il allait y réfléchir sérieusement, en attendant Soetjipo ne devait rien apprendre sinon il ferait tout pour garder son petit fils auprès de lui.

Bambang reçu un message de Markku :
Le premier club auquel il pensait était 4eme en deuxième division à 7 points de la seule place vers l’élite et à 6 points de la première place relégable. On en était à la 14eme journée sur 27.
Le second luttait pour sa survie parmi l’élite et pointait à la dernière place à 3 points de se sauver avec un match de retard. 18 journées sur 33 avaient été jouées.

Voilà une donnée qui n’est pas faite pour me rassurer, le championnat est entamé et ma marge de manœuvre pour imposer ma griffe sera très faible…

Que faire…

Dois-je rejoindre la Finlande?
  • Oui fonce c’est une opportunité unique, en cas d’échec tu reviendras, en cas de succès tu reviendras peut être en fin de carrière
  • Ecoute leur proposition, tu aviseras après
  • Tu n’as encore rien prouvé en indonésie, tu devrais y rester encore quelques saisons

0 votant

2 J'aime

J’ai voté fonce. Je me dis que ça peut être bien sympa la Finlande :slight_smile:

1 J'aime

Ouais go Finlande, tu pourra toujours revenir plus tard. :+1:

2 J'aime

Au contraire de mes deux voisins du dessus, j’ai voté pour rester en Indonésie. Si les bons résultats suivent tu pourras toujours partir plus haut en Finlande.

1 J'aime

Ah l’esthétique des FM antérieurs à 2015, rien que pour ça je garderai ce récit à l’œil

+ Va en Finlande, offre nous une double dose d’exotisme

2 J'aime

oui j’ai acheté le 2016 quand il est sorti et j’ai jamais réussi à m’y faire pourtant j’en ai eu plusieurs depuis 97 je crois mais là j’arrive pas à sauter le pas, pourtant j’aimerais jouer avec les jeunes perles d’aujourd’hui…