:guide: Basics Guide : Les Attributs dans FM

Guide sur les Attributs

Hello @forumeurs, Il est essentiel de comprendre le système de fonctionnement des attributs dans Football Manager™ et la manière dont ils influencent diverses parties du jeu, et plus particulièrement le moteur de matchs. Les attributs sont répartis en trois catégories principales : Physique, Mental et Technique (les gardiens ont leurs propres attributs). Les attributs et leurs interactions dans certaines situations, en parallèle aux autres mais également au niveau individuel, sont détaillés ci-dessous, mais vous devez d’abord comprendre leur fonctionnement général.

Chaque joueur est noté sur une échelle allant de 1 à 20, 1 soulignant sa médiocrité et 20 son appartenance à l’élite. Certains attributs sont considérés comme Absolus et d’autres comme Relatifs. Les attributs Absolus sont ceux sur lesquels il est difficile de travailler, car définitifs chez un individu (Détermination et Activité, par exemple). Ce sont généralement des attributs innés propres aux individus qui ne seront typiquement développés que lorsque le joueur gagne en maturité sur le terrain. Les attributs Relatifs sont ceux qui sont comparables d’un joueur à l’autre, et qui peuvent être améliorés via l’entraînement et le développement du joueur. Les attributs physiques et techniques en contiennent un bon nombre.

Les attributs des joueurs qui ne sont pas dans votre club et qui n’ont pas été recrutés apparaîtront sous forme d’échelle afin d’indiquer une idée approximative de leur capacité dans ce domaine. L’ observation continue réduira cette échelle jusqu’à ce que l’attribut soit clairement identifié.

Comment sont liés les attributs et le niveau d’un joueur ?

La distribution des attributs sur le profil d’un joueur détermine la réalité de son niveau actuel. Un joueur avec 20 dans toutes les zones positives se trouverait aussi proche que possible du score maximum. Il ne serait pas forcément à 100 % puisque le nombre de postes qu’il peut occuper et ses compétences avec chaque pied peuvent influencer le résultat final.

Certains attributs ont plus de « poids » sur le niveau général d’un joueur puisqu’ils sont fondamentalement importants pour réussir à un poste donné. La majorité des attributs physiques, ainsi que l’anticipation, les décisions et le placement sont les attributs les plus importants pour tous les postes, tandis que chaque position est associée à d’autres attributs cruciaux pour réaliser de grandes performances à cette position sur le terrain. Le bouton « afficher les attributs clés » sur le profil d’un joueur permet d’obtenir des informations sur chacun de ces attributs en fonction du poste.

Comment une différence d’un point sur un attribut peut-elle faire une différence dans le moteur de match ?

La façon la plus simple de répondre à cette question est de considérer que le joueur gagne en efficacité et produit de meilleurs résultats à chaque point d’attribut gagné. Une passe aura plus de chances de trouver son destinataire, un tir aura plus de chances d’être cadré, un tacle permettra de récupérer le ballon plus souvent, etc. La combinaison et la distribution de ces attributs, combinées au poste du joueur, sont en corrélation directe avec le niveau tel qu’il est décrit ci-dessus. Les joueurs disposant d’attributs plus élevés seront typiquement d’un meilleur niveau.

Ceci est valable pour des grandes différences d’attributs, mais également pour la différence minimum, en passant de 11 à 12 par exemple. Les différences sont plus facilement visibles si l’écart est grand, mais elles existent même si elles peuvent rester subtiles lorsque l’écart est minime. Considérez deux joueurs identiques mais où leur attribut de décisions diffère d’un seul chiffre. Le joueur avec la valeur la plus élevée aura de meilleures chances de prendre de meilleures décisions à chaque opportunité.

C’est un exemple assez basique qui ne prend pas en compte les nuances de chaque situation de jeu et l’impact des autres attributs, mais ce gain marginal isolé est important au fil des 90 minutes. Cela pourrait faire la différence entre une passe réussie qui trouve l’ouverture dans une défense, passe qu’un autre joueur n’aurait pas tentée. Ces gains marginaux, ces petits avantages s’accumulent pour former un avantage plus consistant lorsqu’ils sont appliqués à l’équipe entière et c’est ainsi que fonctionne le modèle des attributs.

Comment les attributs se combinent-ils entre eux et avec les facteurs externes à chaque match ?

Chaque joueur possède presque 40 attributs de jeu visibles. Ils s’influencent et se combinent les uns avec les autres, que ce soit avec un autre attribut individuel ou avec plusieurs. Le nombre total de combinaisons d’attributs qui fonctionnent d’une manière synchronisée est prodigieux. Il serait impossible de détailler toutes les combinaisons possibles, mais il est plus important de comprendre l’environnement dans lequel évoluent les joueurs et comment le processus de prise de décisions est réalisé.

Prenez un petit exemple : un ailier avec de fortes statistiques de centre réussira en moyenne à centrer dangereusement vers les positions d’attaque dans des circonstances idéales, avec la possession totale du ballon et sans pression significative autour de lui. Mais que se passe-t-il si vous commencez à ajouter d’autres facteurs sur l’équation ? Ajoutez un défenseur qui vient presser l’ailier, ajoutez un autre défenseur dans la surface de réparation qui attend le centre pour le dégager et un terrain en mauvais état dû à une météo défavorable. Tout a changé.

Si ce joueur a de bons attributs dans d’autres compartiments, comme en vitesse, accélération, dribble et technique par exemple, il aura plus de chances de réussir. Les joueurs opèrent des milliers de calculs mentaux dans chaque match pour déterminer la meilleure option disponible pour eux à tout moment. Ces décisions sont opérées en fonction de leurs attributs et de leur compétence globale. Ils ne prendront pas toujours la bonne décision (l’attribut décisions lui-même joue un grand rôle dans ce processus), et la bonne décision ne sera de toute façon pas toujours un succès.

Essayez de penser les combinaisons d’attributs comme des méthodes de « création » de modèles de joueurs : athlétiques, intelligents, créatifs, leaders, etc. Vous pouvez déchiffrer la majeure partie de ce processus en utilisant l’option « Afficher caractéristiques clés pour rôle » sur le profil du joueur. La liste n’est pas nécessairement exhaustive, c’est le mot « clé » qui est le plus important ici. Cela dit, il devrait être assez simple de comprendre quels attributs ne fonctionnent pas bien ensemble, ou pas du tout en procédant par logique et par élimination. La force, par exemple, n’a rien à voir avec les centres. Le placement, en tant qu’attribut purement défensif, ne fonctionne pas avec la finition. La vision et les tacles ne sont pas associés puisque la vision se réfère aux opportunités qu’un joueur peut déceler lorsqu’il est en possession du ballon.

Tous ces attributs sont expliqués plus en détails dans cette section. Utiliser les descriptions pour vous bâtir une base de connaissances sur la façon dont ils fonctionnent vous tiendra mieux informé de la façon dont ils peuvent interagir entre eux.

Pour en savoir plus sur les attributs venez découvrir nos guides dédiés avec en bonus on vous présente une étude de cas avec l’analyse de Eden Hazard et une autre de Hugo Lloris :

TECH TECH TECH

TECH TECH TECH

TECH TECH

6 J'aimes