:storygreen: :s1: Holstein Kiel - A la porte du grand nord

Pour ma première story, j’ai choisi de m’orienter sur un récit, le format me permettra de passer du coq à l’âne plus facilement, sans que ça désorganise complètement le flux d’info que j’vais balancer ici.
Je dois également prévenir que je ne suis pas en mesure d’avancer rapidement (travail, enfants tout ça,…). Je ferai en sorte d’avancer dans ce récit de manière régulière, mais si jamais ça traîne un peu, je vous présente d’avance mes excuses. :pleading_face:

Aussi, je maîtrise assez mal les outils de mise en page. Si il y a des conseils, astuces, remarques, je prends. (J’ai lu le guide des stories de Groot en diagonale, mais je dois admettre que je suis totalement largué par moment)

Voilà, il est temps de se lancer dans le monde sans pitié du football. Habituellement je suis un adepte de la loose, du genre à jouer avec l’équipe la plus désespérante possible, mais pour cette saison exceptionnellement, les particularités de la Bundesliga 2 allemande m’ont convaincu de tenter un défi par là-bas. Le tableau est simple, il y a 5 énormes favoris pour 3 places maximum à la montée. Pour moi, c’est un contexte parfait pour faire des stratégies tordues et essayer de venir géner les leaders de cette division.


Sommaire :


Introduction

  1. Avant-Propos
  2. L’effectif

Saison 1

  1. Début de saison
  2. Bilan de mi-saison et mercato d’hiver
  3. Fin de saison

Récit de partie - Holstein Kiel, à la porte du grand nord - Avant propos


Mon choix de club s’est porté sur Holstein Kiel, d’une part parce que j’y suis passé IRL en voyageant vers la Suède, c’est d’ailleurs la seule ville d’Allemagne dans laquelle j’ai posé un pied. D’autre part, l’équipe est taillée pour être l’arbitre de la division, le briseur de rêve en quelque sorte. Enfin, parmi les outsiders, c’est l’un des seuls clubs de la league à être propriétaire de son stade incroyable, un détail appréciable.


Pour cet avant-propos, je vais faire le point sur les contraintes posées par le règlement et les préférences des dirigeants, j’estime ça important puisque ça va sans aucun doute conditionner l’orientation de mon recrutement, ma démarche tactique et donc mes résultats.


Déjà, il ne sera pas question de recruter à tout va, il va falloir tenter de sortir des jeunes et recruter allemand au maximum, histoire d’être tranquille à ce niveau là.
Evidemment, les infrastructures de formation ne sont pas démentielles, et le président m’a envoyé péter direct quand j’ai proposé une amélioration. Je m’y attendais, mais bon, fallait essayer. :stuck_out_tongue_winking_eye:
Je tenterai de revenir à la charge plus tard, car avec des règles comme ça, j’estime que c’est un point déterminant à long terme pour toutes les équipes allemandes, si ce n’est pas pris en compte ça pourrait rapidement causer des sérieux problèmes.


Et voilà pour les caprices du président, en plus de devoir recruter majoritairement allemand, il faut aussi que ce soit idéalement du jeune pas cher. :face_with_raised_eyebrow:
Côté tactique, au vu de l’adversité, je pensais démarrer avec des tactiques modestes, regroupés derrière gentillement pour placer des contres, mais je dois caresser le président dans le sens du poil, donc cette année, à Kiel, c’est football champagne. Avec la revue d’effectif, vous verrez que l’équipe, mine de rien, a ce qu’il faut pour tenir cet engagement, au moins contre les équipes de deuxième moitié de tableau de cette Bundesliga 2.
Le cliffhanger est parfait, mon prochain ajoût sera en substance, une revue d’effectif, et ma première ébauche tactique après la période de préparation et les match amicaux.


Il ne reste plus qu’à espérer que tout se déroule bien pour cette partie et ce récit, en tout cas eux y croient à mort, c’est déjà ça :wink:
6 J'aimes

Il n’y a qu’un seul Kiel(stadion) et il est chez nous cher compatriote :smiley: !

J’aime bien l’Allemagne, je vais suivre ton aventure :slight_smile:

bon courage à toi

L’une de mes premières partie sur un FM (le 10) était avec le Kaiser puis ensuite avec le Leipzig sur le 14!
Deux parties que j’avais adoré. Je te suite bonne chance pour ton aventure !

Pas mal, y a moyen de sortir des gros gros crack avec le temps et de faire un blitzkrieg sur l’Europe… Again

Merci pour vos encouragements :heart:.

Mise en page nickel pour un premier post, aucun soucis là dessus c’est clair et lisible :slight_smile:

Vais suivre ça avec attention !

1 J'aime
Me voilà donc balancé à la tête de cette équipe de quasi viking. Il va falloir en priorité que je prenne mes marques, je ne connais pas le championnat et je ne connais pas les joueurs. L’exercice de la revue d’effectif est donc une étape obligée.
L’idée c’est évidement pas de vous balancer un screen de chaque joueur. Si vous jouez à FM, vous êtes nécessairement des encyclopédies du foot sur pieds, donc ce ne serait pas vraiment pertinent de faire ça ici je pense. Je me contenterai de faire le point sur les éléments évidents qui pourraient avoir une influence sur la tactique.


Holstein Kiel, cette grande équipe - L’effectif


Parce que oui, première constatation, Kiel est une grande équipe, au sens propre. Seuls 5 joueurs parmi ceux de l’équipe première sont sous le mètre 80, et 5 autres dépassent le mètre 90.


Ca c’est fait! :sunglasses:

Ensuite, en triant les joueurs par ordre de valeur, deuxième constatation, on a une grande star entourée de joueurs moyens. Je néglige pas leurs qualités mais il est clair que l’équipe tournera au rythme des envies cette vedette, Lee Jae-Sung.


Personnellement, je le vois comme un relayeur, un joueur sur lequel des joueurs rapides et filous viennent s’appuyer pour lancer les courses ou se mettre en position de frappe. C’est aussi un joueur qui va stabiliser la possession, puisque avec son 15 en décision, son 17 de collectif, un gros volume de jeu et un jeu de passe relativement bon, il me permet carrément d’espérer faire fonctionner un Tiki-Taka. :open_mouth:
En prenant ça et la volonté des dirigeants à faire le spectacle en compte, ma tactique est donc déjà toute indiquée, pour profiter un maximum des compétences de ce meneur de jeu, il me faut 2 attaquants intérieurs rapides et filous tournés vers l’attaque et un attaquant central capable de tenir le ballon. Le tout soutenu par une défense à 4 classique et des milieux capables de récupérer des ballons, de préférence un boxtobox pour soutenir l’attaque et un récupérateur strict.
Voici donc ma tactique de base, un 4-2-3-1 tiki-taka positif vachement ambitieux, qui va totalement à l’encontre des à priori que j’avais au moment de cliquer sur Holstein Kiel.


Donc l’équipe à l’air, selon moi, de vraiment bien tenir la route pour les phases de possession, voyons ce qu’il en est en défense. La réponse à cette question est déterminante, car si la réponse est négative, il va falloir composer une tactique alternative pour jouer les grosses cylindrées de la division.

Bah, le constat est pas incroyable, le gros point noir se situe sur le long terme, la ligne arrière est vieillissante. Il faut dire aussi que la charnière centrale manque cruellement de mobilité. La qualité du pressing ne sera clairement pas optimale. Autant dire que sur les contres, tout repose sur le gardien, le bien nommé Reimann.


Comme vous pouvez le voir, sur sa ligne, c’est une passoire. :roll_eyes: Bon, il est jeune, j’espère qu’il va évoluer à ce niveau là, sinon à terme, il ira sur le banc même si il faut lui reconnaître certaines qualités pour les relances notamment, qui seront sans doute très précieuse dans mon schéma de base.

En résumé, les problèmes majeurs de l’équipe sont :

- Toute la tactique de base repose sur la présence d’un seul joueur, si Lee se blesse, c’est le drame. Ma seule option de repli est un 4-1-4-1 prudent défensif, conçu pour les matchs à venir face à Stuttgart, Hambourg, Hanovre et Bochum qui sont de véritables rouleaux compresseurs.
- Serra n’a aucune doublure digne de ce nom à son son poste de buteur. L’économie du club étant ce qu’elle est, je reviendrai sur ce problème lors du prochain mercato, voire à la fin de la saison.
- La défense est vieillissante et manque de mobilité, il me faut, de plus, un défenseur central supplémentaire dans les plus bref délais, le banc manque de profondeur sur cette ligne-là aussi, et je ne peux pas me permettre de tomber en rade de défenseurs. J’ai donc demandé le prêt du jeune Lukas Mai au Bayern Munich. L’offre a été acceptée, je n’attend plus que la concrétisation de l’opération.


- Et enfin, le staff à retaper quasi entièrement, c’est sur ce point que je vais consacrer en priorité le budget à ma disposition.

Il ne me reste plus désormais qu’à mettre la machine en route, avec déjà un sérieux problème de calendrier ou d’adjoint, c’est selon, le stage de préparation en Autriche inclut 6 matchs contre des équipes régionales, dont aucune n’a le niveau pour m’aider à définir les limites de mon approche en Tiki-Taka. Pour ça je vais devoir attendre le deuxième match de Bundesliga 2 qui m’opposera à Darmstadt. Mais ce sera pour le prochain épisode, qui relatera les évènements survenus dans le Saint Rectangle Vert. :relaxed:
5 J'aimes
Holstein Kiel - Début de saison


La prépartion débute sur un match de chauffe contre les U19, ensuite 2 rencontres face aux équipes affiliées issues des divisions régionales allemandes, et pour finir 4 matchs qui nous oppose à des équipes de régionales autrichiennes pour le stage de préparation.


Aucun suspens, aucun mérite, de toute manière c’est pas le but. En revanche, on ne m’y reprendra plus, désormais j’organiserai les matchs amicaux moi-même. Avec tout le respect pour ces équipes, aucune n’a la stature pour m’aider à peaufiner mes tactiques. :thinking:

Bref, au moins, les joueurs ont un mental positif avant de démarrer, même si j’estime qu’ils ont manqué de panache et fait preuve de suffisance par moment. Mais je ne leur reproche rien, c’est probablement mes causeries qui ont conditionné ça.

Les choses sérieuses


La saison commence par un match à domicile contre l’une des plus modestes équipes de Bundesliga 2, le SV Sandhausen. Et là d’entrée de jeu, c’est un match qui pourra me servir de référence pour affronter les équipes de 2e moitié de tableau à domicile.


Une entrée en matière tout simplement parfaite, aucune occasion franche, aucun tir cadré, beaucoup de fautes provoquées, c’est exactement ce que je demande. Je suis déjà rassuré par ce que l’équipe est en mesure de produire. Et ça va se concrétiser par un début de saison en boulet de canon.




Le dernier match que j’évoquerai pour ce début de saison, est un déplacement compliqué au FC Heidenheim. Pour l’aborder, j’ai délibérément opté pour une tactique dégueulasse. Ils ont des joueurs offensifs rapides et avec de bonnes notes en appels de balle, je pense franchement qu’un Tiki-taka n’a aucune chance de fonctionner chez-eux.
On passe donc en 4-4-1-1 contre attaque prudent. On serre les fesses et on voit ce qui se passe.

(Je vous épargne les petits ajustements d’équipes ou les consignes individuels, histoire de pas surcharger, mais si quelqu’un demande plus de détails, y a pas de soucis.)




Ah oui, j’vous avais jamais communiqué mon nom de coach IG, bah voilà c’est fait. :wink: Zala Pintada, l’entraîneur qui pèse le plus sur la Bundesliga 2, 1m70 pour 151 kg! :hippopotamus:

Retour au match, en chiffres, ça donne ça :



Déjà, j’adore gagner un match quand je suis dominé, mais mon petit plaisir malsain sur ce jeu, c’est quand un joueur se casse tout seul vers le but après la fin du temps règlementaire, et ajoûte une couche supplémentaire de frustration à l’équipe qui fait tout ce qu’elle peut pour revenir au score. Un vrai délice! :smiling_imp:





Voilà, c’est tout pour ce début de saison, je termine avec un screen du classement après 6 matchs, je referai un bilan ici pour l’intersaison. Merci à tous.


7 J'aimes

Ca commence fort :slight_smile:

Par contre il y a déjà quelques gros morceaux en fin de classement :scream:

1 J'aime

Très bon début de story, pas besoin de maîtriser les logiciels pour avoir une story de qualité

2 J'aimes

Ça démarre bien par ici ! J’aime bien ta narration. Bonne continuation dans le Nord !

1 J'aime

Tellement niceuh de lire ça, pour tout avouer, j’utilise Xnview (un genre de paint, avec plus d’option de traîtement d’image) pour découper et redimensionner les screens (je joue en 1080p donc c’est obligatoire).

Je prends pas mal de plaisir à produire ce récit, j’essaie de le transmettre dans le ton que j’utilise. J’ai pas trop le choix en même temps, je ne raconte pas d’histoire et la valeur ajoutée que j’apporte au jeu est assez faiblarde, donc il faut du beau jeu et des détails tactiques (ce que je préfère dans le game). Le truc c’est que ça devient vite indigeste si je m’attarde trop sur la tactique.

Stop, excuse, j’ai failli te pondre un pavé (automodération), tout ça pour dire => merci! :slightly_smiling_face:

Avec autant de prétendant et une équipe qui sort de nulle part, c’était sûr qu’il allait y avoir des surprises au fond du tableau. Mais faut admettre que quand on passe jeter un oeil aux résultats simulés, parfois c’est un peu WTF. IRL ça le fait parfois aussi, par exemple, j’ai toujours pas compris la dégringolade de Monaco entre la saison 2017/18 qu’ils terminent 2e et 2018/19 où ils ont échappé de peu à la correctionnelle.
Imagine ce que doit ressentir un fanboy d’Anderlecht en ce moment. (ça à l’air d’aller un peu mieux mais bon) :rofl:

1 J'aime
Après cet excellent départ en Bundesliga 2, je suis absolument certain que mon équipe peut carrément aller chercher la montée, par contre, la santé de Lee sera déterminante. Lors de la première trève (début septembre) internationale déjà, il était revenu fatigué du voyage. La seconde se déroulera juste avant un déplacement à Stuttgart, ce qui est pas vraiment rassurant.
Il est temps d’avancer à présent, dans ce bilan de mi-saison, je ferai le point sur la coupe d’Allemagne, les résultats de l’équipe en Bundesliga 2 et on fêtera ensemble l’arrivée de 2 renforts pour le mercato d’hiver.



Holstein Kiel - Bilan de mi-saison


Après ce déplacement mémorable à Heidenheim, il fallait confirmer à domicile face à Honnovre, l’un des gros morceaux de cette Bundesliga 2.

La particularité de ce match, c’est que Lee n’y sera pas :frowning_face:. Une petite blessure à l’entraînement le met sur la touche pour 3 jours.

J’ai décidé, malgré tout, de revenir sur mon tiki-taka, et force est de constater que c’est pas pareil sans lui.



La possession est bonne, mais stérile. Les contres adverses sont destructeurs, et franchement, l’équipe a eu énormément de chance de s’en sortir avec un match nul. Même si d’apparence le but d’Hanovre sort de nulle-part, ils ont été bien plus dangeureux. Leur meneur de jeu, Dennis Aogo, nous a sorti 4 passes clés, pour 4 occasions franches, la dernière sera la bonne.
Le positif que j’en garde, c’est que même si ce match est un échec tactique de ma part, j’en retire pas mal d’informations.
Les 2 matchs suivants seront les derniers pour cette période d’euphorie, les affrontements contre les pointures de la divisions approchent.


Stuttgart est pour moi la meilleure équipe du championnat, et faire un déplacement là-bas, juste après la trève internationale est un vrai problème. Lee est fatigué, je ne peux pas le faire jouer dans cet état, trop risqué.
Evidement, on s’est fait ouvrir, même si j’ai réussi à les ennuyer un peu en première mi-temps. Pour avoir une chance contre eux, il aurait fallu que mon équipe soit dans des conditions optimales.


12 tirs cadrés sur 16 :face_with_raised_eyebrow:, ma défense est complètement à la rue et le résultat est vraiment flatteur pour moi. Petit clin d’oeil belge, Orel Mangala (ex Anderlecht) termine ce match MVP.
J’apprends dans la foulée que mon adversaire pour le deuxième tour de la coupe n’est autre que le Bayer Leverkusen, génial…:roll_eyes:

Juste avant ça il reste un match à domicile face à Bochum, que je gagne mais sans panache.



La coupe ne fait pas partie des objectifs du club, néanmoins, j’aimerais éviter de prendre une raclée pour des questions de mental. Juste après-ça on doit jouer l’Arminia Bielefeld et Hambourg, et dans la mesure du possible, je dois tenter de conserver l’excellente ambiance du vestiaire.





C’est pas encore la grosse loose, mais on est éliminés de la coupe, on a perdu la tête du classement, Mühling (mon boxtobox titulaire) et Wahl (le capitaine) sont à l’infirmerie et raterons les 2 prochains matchs au minimum, et le mental est bien descendu. :thinking:

Pour rien arranger, les équipes nationales appellent leurs joueurs et Lee va une nouvelle fois revenir complètement lessivé à trois jours de la reprise.
Il reste à présent 5 matchs avant la trève hivernale et le mercato. Le plus dur est derrière, il faut maintenant reprendre le rythme au plus vite. Au vu du calendrier, il va falloir être malin tactiquement, même si les équipes qu’on va affronter sont plus modestes, 4 des 5 matchs sont des déplacements et Lee sera indisponible pour le premier.



Scénario quasi identique pour ces 2 matchs, but de Serra dans le premier quart d’heure, ensuite j’organise le regroupement défensif et plus rien ne se passe. Dans les rapports, on me dit que les supporters sont contents d’avoir gagné mais se sont pas mal ennuyé.



Sauf que maintenant, pour recevoir Osnabrück, l’équipe est au grand complet, en forme, avec un mental stable. Le moment idéal pour revenir enfin au tiki-taka. C’est le match qui sonnera le réveil de mon attaquant intérieur droit (MOD), David Atanga, qui à partir de là, va rentrer dans une période de forme aussi remarquable qu’inattendue.



Grâce à ce match, on reprend la tête du classement et Serra passe premier au classement des buteurs. :grinning:
Avant l’hiver les 2 derniers matchs, se dérouleront parfaitement, j’vous fais l’impasse sur les 4 matchs amicaux destinés à garder le rythme, on notera simplement un match nul au Sparta Rotterdam et une victoire rassurante (3-1) à domicile contre Viktoria Plzen.



Mercato d’hiver


C’est clairement pas le plus gros mercato de l’histoire, il n’y a eu que 3 mouvements en équipe prémière, dont 2 arrivées et 1 départ.

Le joueur vendu est Jannik Dehm, un latéral droit que je n’ai jamais utilisé. Il part pour 425k à Heidenheim.

Les 2 arrivées sont :

-Erkan Eyibil (MOC), engagé pour être la doublure de Lee, il a de plus un énorme potentiel. Je l’ai eu pour 63k € à Mainz 05.


-Albert Sambi Lokonga, engagé pour la touche belge, mais aussi pour faire le lien entre la récupération et l’attaque au milieu du terrain. Je l’ai eu pour 350k € à Anderlecht.


J’espère que ça ira pour lui parmi les géants, avec son mètre 67, il fait figure de nain de jardin quand l’équipe monte sur le terrain.


Conclusion de la mi-saison


La deuxième partie de saison commence sur le ton de la domination, l’équipe est efficace en attaque, Atenga continue de marquer, et même si on prend des buts, je ne peux qu’être très satisfait de ce que produit l’équipe.



Je suis donc, après 20 matchs, en très bonne position pour viser la montée, j’me suis fait un peu peur, mais finalement tout va bien. Comme d’habitude, je laisse un screen du classement actuel. Je ne sais pas encore si je ferai le bilan suivant avant ou après le mercato d’été, qui quoiqu’il arrive, montée ou pas, s’annonce très compliqué.



4 J'aimes

À part grosse blessure de Lee, ça semble quand même bon pour la montée

1 J'aime

Bravo pour cette première moitié de saison :slight_smile:

Sambi à ce prix c’est cadeau !

1 J'aime

Une première partie de saison pas si évidente que ça finalement. Tu t’en sors remarquablement bien sur le plan comptable (entre autres), et sauf grosse catastrophe, je te vois bien monter en fin de saison !

1 J'aime

Quel cadeau venu du ciel ce Sambi

1 J'aime

Spoiler => ça n’arrivera pas, l’avantage de ne jouer que sur un seul tableau, c’est que le calendrier est assez cool pour les joueurs, moins de fatigue, moins de blessures. A part 1 semaine ou 2 sur toute la saison où j’ai eu un petit soucis d’arrière gauche, c’était à cause de l’accumulation de jaunes. :slightly_smiling_face:

Ca a l’air con, mais c’est ce genre de commentaire qui pousse à continuer. Merci encore pour le suivi, et surtout pour le soutient. :heart:

Je trouve au contraire que le jeu est trop facile par moment, le fait d’être constament penché sur la tactique et de prendre en compte les force et faiblesses de l’adversaire avant chaque match pour faire des stats, fait que l’équipe donne parfois l’impression d’être imbattable.

Maintenant, peut-être que je me fait des illusions et que même en enchaînant des matchs à l’arrache sans jamais faire évoluer la tactique fonctionne tout aussi bien, mais je préfère continuer à penser que mes actions ont une influence.

Il était sur la liste des transfert et pas content de son temps de jeu. Joli cadeau de l’IA, j’ai pas pu résister.

2 J'aimes

Une très bonne story c’est clair et détaillé.
De plus les résultats suivent donc c’est super