:storygreen: :s3: футбольный клуб Краснодар 🇷🇺


#81

Ouais ben… Le lectorat diminue quand on enlève les gourgandines en latex… :wink:


#82

c’est quand il faut sortir la calculatrice qu’on arrête de répondre :slight_smile: Faut que tu rappelle de temps en temps la conversion (genre sur tes totaux de transferts).

En tout cas je trouve ça bien que tu recrutes peu, la stabilité est super importante dans FM j’ai l’impression. Belle première saison en tout cas !


#83

Voilà pourquoi je n’ai plus le temps de rechercher des photos olé-olé, je passe trop de temps à calculer les montants.

M’enfin, facile quoi, namého ! Tu divises par 70 et tu as des Euros. R70M = E1M. Ça aide à voir clair plus ou moins quoi…

Moi je convertis plutôt en $… J’ai vendu Gabulov $1M, Petrov pas loin de $4M, un tout petit peu plus de E3M. Ari, E1M tout pile !

À la longue on s’habitue, mais je peux comprendre que c’est un peu confusant.

Au moins, avec une gourgandine, pas besoin de parler la même langue ou d’avoir la même monnaie: on se comprend toujours ! :wink:


#84

Ca c’est bien vrai ! :wink:


#85

Y’a des gourgandines où vaut mieux savoir calculer le montant quand même :slight_smile:

Donc tu as acheté pour 7-8 M€ et vendu pour un poil plus, voilà j’y vois plus clair sur l’ambition niveau financier.


#86

Краснодар : Saison 2017-18

Nuit du dimanche 2 au lundi 3 septembre 2018

Je me suis couché tôt. J’espérais passer une nuit sans rêve et réparatrice, j’en avais bien besoin. Or, ma nuit fut peuplée de rêves, mi-cauchemar mi-paradis… Une fois encore, le président Poutine s’y trouvait…

J’étais amené, pieds et poings liés, dans son bureau du Kremlin, bizarrement transformé en tribunal de l’Inquisition. Avec une bure noire, le président était là, entouré de gens que je ne connaissais pas, à l’allure de jésuites.

« Oyé oyé, que le supplicié soit livré aux bourrelles ! »

Saus autre forme de procès, un sac sur la tête, je suis emmené au travers d’un dédale de couloirs pour atterrir dans une pièce où je suis attaché sur une roue, nu. Quand on enlève le sac qui recouvre ma tête…

Karria !

Le fouet se lève et tournoie… je ferme les yeux, les poings serrés… Pour finalement me réveiller en sueur dans mon lit. Seul dans la nuit !

Lundi 3 septembre 2018, Krasnodar Arena, réunion de crise

La première personne sur qui je tombe est la truculente Karria, qui vient d’ arriver. Les images de cette nuit repassent devant mes yeux, mais la catwoman suintant le vice s’est muée en douce chatte aux yeux aussi brûlants qu’invitant.

Une fois assis dans le bureau de Monsieur Galitsky, confortablement attablé avec un bon Caffè Latte comme seule Karria sait les faire, la réunion commence.

Je crois m’être inquiété pour rien, le ton est agréable., les visages détendus.

« Mark, cette petite réunion était prévue de longue date. Bon, je croyais il y a deux semaines encore que nous allions sabrer le champagne, mais je l’ai remis au frais finalement. Que s’est-il passé lors des deux derniers matchs enfin ?
– Si je le savais Monsieur le président… Nous ne les gagnerons pas tous malheureusement.
– Mais quand même, ces deux défaites sont à la limite de l’acceptable. Battu chez le promu, puis par Ufa, après avoir fait les gros titres les premières journées.
– Heureusement, nous avons un tout bon début de saison, ce qui fait que nous sommes toujours parmi les meneurs. Puis, les autres aussi auront leur mauvaise passe…
– Sauf le Spartak, on l’a vu l’an passé. Et cela semble déjà se répéter.
– La saison est encore jeune, Monsieur le président. »

Saison 2018/2019 : rencontres 1 à 8

Après avoir réalisé un 15 sur 15 suivi d’un excellent nul blanc au CSKA, une équipe qui a retrouvé des couleurs cette saison, nous venons d’enregistrer deux défaites crève-cœur à Kursk, un des promus et ancien club affilié de Krasnodar, puis à Ufa. Cela reste bon évidemment, un 16/24, mais le Spartak, et même le CSKA, sont partis en force et semblent plus réguliers que nous.

Il faut impérativement nous reprendre alors que les rencontres de Champions League vont débuter sous peu, dans un groupe où nous serons à la lutte pour le 3e rang puisque nous avons tiré le Barça, la Juve et Besiktas.

Tout avait si bien commencé pourtant… Peut-être que nous avons marqué le pas après le départ d’un gros morceau dans l’effectif, débauché par le club de Premier League anglaise de Burnley. Quelques nouvelles têtes aussi, avant la fin de la fenêtre de transferts… Bref, ces derniers mouvements avant le terme du Mercato d’été ont peut-être joué un rôle. Un peu de patience et tout va rentrer dans l’ordre. Ce serait préférable si je veux goûter au champagne et caviar de Monsieur Galitsky dans un avenir proche.

Voyons tout cela de plus proche :

22/07/2018 – RPL 01 : Anji – Krasnodar : 0-2

Bon début de saison avec une victoire au Daghestan plus facile qu’escompté. Deux buts d’habitués, des adversaires limités à un seul tir cadré, nous attaquons la nouvelle saison avec sérieux.

Nous n’avions que trois étrangers au coup d’envoi, alors que c’était l’équipe-type pressentie qui foulait le terrain (hormis Kozlov, mais cela ne change rien au nombre d’étrangers).

28/07/2018 : Infrastructures d’entraînement

Le président Galitsky a accepté un projet d’amélioration du centre d’entraînement. Excellente nouvelle, qui va dans le sens de la philosophie du club. L’argent ne va pas à l’achat de joueurs, mais aux infrastructures.

29/07/2018 : Arrivée de Riccardo Orsolini en prêt

Le poste de MO D pose toujours problème, et je n’ai pas les fonds pour le renforcer comme je le voudrais. Pas le choix dès lors que de se tourner vers un prêt. Un jeune Italien de la Juve, qui a 21 ans, répond à mes attentes : Riccardo Orsolini. Il viendra assurer la profondeur derrière Shatov pour une somme dérisoire. En espérant qu’il s’intègre, car l’Italie et la Russie ce n’est pas tout à fait pareil…

Malgré son jeune âge, il a quand même déjà joué 33 matchs en Serie A avec Bologne l’an dernier, en prêt.

30/07/2018 – RPL 02 : Krasnodar – Lokomotiv : 1-0

À peine arrivé, l’Italien se distingue en délivrant l’assist sur le but de Shatov. Pour un match d’ouverture dans notre antre, le public ne peut se réjouir que de la victoire tant la partie fut soporifique : nous n’avons guère brillé et nos adversaires encore moins.

Le cercle d’amis

Je l’ai mis au singulier à dessein : nous n’avons plus qu’un cercle d’amis. Il reste quatre joueurs qui n’en font pas partie, des jeunes et nouveaux arrivés.

6%20amis

02/08/2018 : Arrivée de Marko Grujic en prêt

Il me restait à combler le poste de MO C, ce qui est chose faite avec l’arrivée d’un joueur que j’avais déjà croisé dans une autre vie au Dinamo : Marko Grujic. Mes recruteurs me disent beaucoup de bien du joueur de Liverpool mais je reste circonspect. En effet, je le vois plus comme un porte-guigne violent. Enfin, nous verrons… Il a quand même fait une très bonne saison l’an dernier, en Championship, avec Cardiff (34 app. – 7.02 de moyenne).

05/08/2018 – RPL 03 : Rubin – Krasnodar : 1-4

Il y a un parfum de revanche dans ce match puisque Rubin nous a éliminés en demi-finale de la Kubok la saison passée. Il manque un joueur de notre côté : Claesson, qui est en plein pourparler avec un club anglais. Je n’aime pas aligné les joueurs qui ont la tête ailleurs. C’est donc Shatov à gauche et Wanderson à droite.

Revanche il y a eu. Nous nous sommes mis assez tôt à l’abri dans cette rencontre pour une gestion sereine du résultat ensuite. Premier but pour Orsolini, déjà, et coup de génie de Wanderson en début de match.

Le seul point noir : la blessure, dès la 2e minute, de Gazinskiy, qui sera out pour deux semaines environ et celle de Shishkin en fin de match, plus sérieuse puisqu’il manquera un petit mois quant à lui.

Au classement, nous sommes la seule équipe à avoir récolté tous les points disponibles et donc seuls en tête.

09/08/2018 : Départ de Viktor Claesson

₽330M, soit €4.7M, voilà la somme que Burnley nous a offert pour notre attaquant intérieur gauche. Je ne devrais pas le dire trop fort, mais cela nous arrange dans un sens puisque nous avons trop de joueurs sur le flanc gauche, avec notamment Shatov et Wanderson. Shatov reprend donc sa place naturelle alors que Wanderson, le magicien brésilien, va évoluer à droite. De plus, maintenant, nous avons de quoi regarder pour un ailier droit digne de ce nom…

Claesson nous manquera sans doute par ses buts et ses passes (meilleur passeur l’an dernier). Il était cependant assez irrégulier.

12/08/2018 – RPL 04 : Krasnodar – Ural : 2-1

Il y aura un match mercredi, dans trois jours, il faut en tenir compte. Nous retrouvons donc Strandberg, Grujic et Kolomeitsev dans le Onze partant.

Il faut le dire : nous avons souffert aujourd’hui. Après une mauvaise première période d’où nous sortons menés, nous avons brillamment réagi après la pause. Passés en 4-2-4, nous sommes revenus grâce à Ivan pour l’emporter en fin de match alors que nous étions réduits à dix à la suite d’une agression aussi stupide qu’inutile de Smolov. Nous avons montré du caractère, j’aime ; j’aime moins la violence… Grujic encore une fois brutal, il n’a pas changé, et porte-guigne. Est-ce lui qui a influencé Smolov ? Toujours est-il que je pense déjà à le retourner à Liverpool…

15/08/2018 – RPL 05 : Krasnodar – Krilja Sovetov : 3-0

Deuxième essai avec notre nouveau trio de milieux offensifs (gauche à droite) Shatov-Pereyra-Wanderson. Cette fois, cela fonctionne bien mieux que face à Ural. Wanderson et Ivan, qui remplace Smolov suspendu, font le spectacle en première mi-temps. Martynovich enfonce le clou sur un coup-franc de Mamaev après le repos.

Victoire facile, 15/15 ! Wanderson une fois de plus magique. Dire que je ne peux pas le faire jouer sur son flanc de prédilection…

Un coup d’œil sur le classement, car les nuages approchent…

19/08/2018 : Revenus transferts

La gestion est bonne, le président revoit le pourcentage de revenus provenant des transferts à la hausse : on passe à 80%.

19/08/2018 : Blessure de Stanislav Kritsyuk

Notre doublure entre les perches se blesse de nouveau, pour la deuxième fois déjà cette saison. Il va falloir que je trouve une autre doublure… On a un gardien très très prometteur parmi les jeunes, mais il n’a que 15 ans… Un jour…

20/08/2018 – RPL 06 : CSKA – Krasnodar

L’équipe-type, avec Orsolini à droite, pour ce premier choc de la saison. Petite particularité : nous évoluons avec deux attaquants intérieurs et deux lateraux offensifs. Le CSKA est deuxième pour le moment, à deux longueurs de nous.

Si nous perdons nos premiers points de la présente campagne, le résultat est bien entendu excellent. Avec un peu de réussite, nous aurions même pu prétendre à la totalité de l’enjeu, surtout en première période où Shatov est passé par deux fois tout près de l’ouverture du score.

Shatov, replacé à gauche depuis le départ de Claesson, trouve lentement ses marques à son nouveau poste. Je crois qu’avec Wanderson à droite, nous avons gagné en qualité. De bon augure pour la suite.

26/08/2018 – RPL 06 : Avangard Kursk – Krasnodar : 1-0

Tel le sous-marin du même nom, nous avons sombré corps et bien à Kursk, promu pourtant. Il faut dire que Ramírez et Vasin étaient légèrement blessés et absents en défense, mais cela ne suffit pas pour expliquer le naufrage. Nous avons 27 tirs contre 4 pour les locaux, preuve de notre manque de réussite et de précision. En plus, leur but arrive sur un tir dévié qui prend le gardien à contre-pied.

Un match à oublier, il fallait bien que cela arrive… Au classement, le Spartak nous a déjà rejoint en tête.

29/08/2018 : Blessure de Joãozinho

Notre ailier gauche, réserviste de luxe, se blesse.

30/08/2018 : Tirage des groupes de Champions League

Nous venons d’encaisser la coquette somme de ₽904M (€13M) grâce à notre qualification en phase de groupe. Le tirage n’a cependant pas été des plus cléments, avec Barcelone et la Juventus. Nous devrons nous battre pour le troisième rang, synonyme de repêchage, avec le Besiktas.

31/08/2018 : Tirage des 16e de Kubok Rossii

Comme de coutume, les 16 rescapés reçoivent chacun un club de Prem’yer Liga. Nous héritons de Yenisey Krasnoyarsk. Un voyage de plus de 4000 km.

À y regarder de plus près, nous avons de nouveau un bon coup à jouer en coupe. L’année passée, cela ne nous a pas servi malheureusement, à voir cette fois-ci.

31/08/2018 : Arrivée de Percy Tau

À la date limite des transferts, je recrute un Sud-Africain (une école que j’adore), Percy Tau, qui va pouvoir arpenter le flanc droit comme ailier. Il pourra même dépanner à gauche puisqu’il a deux excellents pieds. Comme souvent, il ne coûte pas cher, est prometteur, rapide, mais un peu faible mentalement. L’investissement n’est pas énorme, nous ne risquons pas grand-chose.

Percy Tau arrive de Mamelodi contre une somme de ₽30M. Il a joué un total de 61 matchs en ABSA Premiership.

Cristian Espinoza

Jusqu’au dernier moment, j’ai hésité entre Tau et Espinoza, un Argentin de 23 ans listé par Villareal pour ₽110M. Un tout grand espoir, que je désirais ardemment. J’ai cependant déchanté en consultant son dossier médical… Dommage, il était un cran au-dessus du Sud-Af. Un bon joueur bradé qui n’attire pas l’intérêt des autres clubs cache souvent quelque chose…

01/09/2018 – RPL 08 : Ufa – Krasnodar : 3-2

Un quart d’heure exécrable a gâché la fête. Nous avions pourtant ben débuté avant de concéder trois buts. On menait 3 tirs à 11 au repos, mais tirions de l’arrière 3-1. Maladresses et exploits du gardien adverse retarderont notre retour en seconde période, si bien que nous ne reviendrons plus à la hauteur d’Ufa.

Si la défaite de la semaine passée m’avait contrarié, celle-ci me met hors de moi. Un tel passage à vide, qui nous coûte trois buts, est inacceptable. Et inquiétant à la veille du début de la Champions League.

Nous voilà d`jà retombés à la 4e place. Le train n’attend pas en Russie… Moins qu’en MLS.

Résultats

Quand même, après un tel début…

Programme

Surtout que nous avons du lourd en vue…

Stats des joueurs

Le mot du coach

Il faut se reprendre au plus vite. J’espère que ce ne sont pas les derniers transferts qui ont déstabilisé l’équipe, surtout le départ de Claesson. Apparemment, non, pas de remous dans les vestiaires… Mais les tsunamis font moins de bruit en arrivant qu’une simple tempête…

Heureusement, Katerina m’a promis de me faire oublier mes tracas, mais pas mes mauvaises pensées, dans les jours qui viennent…


#87

Debut de saison canon avant les couacs, gros groupe en LDC


#88

La défaite contre le promu est dommage mais celle face à UFA n’est pas scandaleuse au vu de leur classement.

Joli groupe en LDC, je te vois 3ème mais pas très loin de la 2ème place :slight_smile:


#89

Ça va être chaud pour la suite, il faut vite te reprendre. Katarina n’a pas d’amies qui pourraient regonfler le moral de tes joueurs ?


#90

Краснодар : Saison 2017-18

Nuit du mardi 18 au mercredi 19 septembre 2018 : quelque part à Istanbul

Je me retourne et me retourne dans le lit de l’hôtel. Je dors d’un sommeil léger, et dès que je sombre je suis immédiatement happé par quelque succube toujours aussi perverse et méchante.

Une femme en latex militaire me regarde. Elle veut visiblement me faire mal.

J’essaie de bouger mais je suis attaché, bras au-dessus de la tête. Elle sourit et s’approche. Je veux crier mais la boule m’empêche d’émettre le moindre son. Au contraire, plus j’essaie, plus je bave, ajoutant à mon malaise… Le fouet m’enroule et me pince, je crie, je hurle !

« Aaahhhh ! »
Dorogoy ! Encore ? Tu as encore fait un cauchemar ? Regarde, tu es trempé de sueur, me dit Katerina,
– Un cauchemar dorogaya… »

Sans avoir bu la moindre goutte d’alcool, j’ai le sentiment d’avoir une gueule de bois pas possible, digne de mes années universitaires. Le vol se passe sans encombre, mais le président a convoqué toute l’équipe au siège social du club dès notre arrivée. Cette fois, je sens que je vais me faire passer un solide savon !

Je croise Karria dans la petite cuisinette qui jouxte les bureaux des employés. Pas de bonjour, et un regard qui ne me plaît guère… Je crois que mon étoile est en train de pâlir…

Elle m’apprend que le président ne m’attend pas dans son bureau, mais dans les tribunes d’où il veut voir l’entraînement qu’il a fait organiser sans même prendre la peine de me prévenir. Apparemment, je ne suis pas le seul à susciter l’ire du président : les joueurs aussi vont y passer. Des mots durs pour moi et un solide entraînement physique de deux heures à peine descendus de l’avion pour eux.

« Bonjour Monsieur le président… »

Le silence en guise de réponse. Il ne m’a même pas regardé. Au bout d’une dizaine de minutes, il s’éloigne en grognant : « Vous avez intérêt d’être à l’heure demain à l’entraînement Beaubienov. »

Pas de mot dur, mais son silence est assourdissant et oppressant.

18/09/2018 – ISTANBUL

Après une petite victoire sans vraiment convaincre contre Arsenal Tula (2-1) lors de la 9e journée de championnat…

Qui a au moins eu pour effet de mettre fin à la série noire de 1/9, nous entamions notre saison européenne avec un déplacement au Besiktas.

Nos titulaires étaient quasi tous là, les consignes assez défensives sans sortir de l’ordinaire, et pourtant… Cinq tirs cadrés en première période par les Turcs, cinq buts. Notre défense a été une véritable passoire, et je ne parle pas de Sinitsyn, en-dessous de tout aujourd’hui. Comme contre Tula, seul Wanderson a tiré son épingle du jeu.

6-2, quelle claque !

23/09/2018 – RPL 10 : Krasnodar – Amkar : 1-1

Après mûre réflexion, j’ai décidé d’aligner quasi les mêmes qu’à Istanbul. Il faut se reprendre au plus vite et Amkar, sur le papier, est une belle opportunité de se relancer.

Ben non… Mamaev, d’un tir de loin en fin de match, a sauvé l’essentiel…

Je nage en plein cauchemar…

Réunion d’équipe

Est-ce que je tape le poing sur la table ou bien je leur remonte le moral ? Deuxième solution, et beaucoup d’effets positifs.

1%20r%C3%A9union

Alexey Philippov

À peine âgé de 15 ans, je fais signer à notre jeune gardien un contrat pro, ou plus exactement un pré-contrat qui prendra effet le jour de ses 16 ans.

Que pensez-vous de cet espoir ?

Magomed-Shapi Suleimanov

Autre grand espoir, plus proche de l’équipe première, Suleimanov. Pas de nouveau contrat pour lui mais une sérieuse blessure, qui le tiendra éloigné des terrains pendant 4 mois. Il venait de revenir après une fracture du tibia qui l’avait tenu éloigné des terrains depuis l’automne dernier…

Voilà qui n’augure rien de bon…

26/09/2018 – Kubok Rossii 16e : Yenisey Krasnoyarsk – Krasnodar : 1-4

Cette rencontre de coupe tombe bien : changement tactique et de nombreux réservistes, parmi lesquels Lanin et Utkin, les deux jeunes issus du club.

L’occasion est belle pour se reprendre, et nous ne la manquons pas : belle victoire 1-4 qui aurait pu être plus large si Ivan n’avait pas autant gaspillé, malgré ses deux buts. À noter les donneurs d’assists : Lanin, Utkin et Tau.

Espérons que cela suffise à relancer la machine, malgré le gros calendrier qui s’envient : dans l’ordre le Zenit, la Barça et le Spartak.

Au tour suivant, déplacement à Anji.

30/09/2018 – RPL 11 : Zenit – Krasnodar : 3-2

Je reconduis le 4-1-2-3 MD, avec Llorente en milieu défensif. J’attache plus d’importance à ce match-ci qu’à celui de mercredi contre le Barça, cela se ressent dans l’alignement.

Le Zenit, dans son stade, a largement dominé les débats. Pourtant, Smolov, l’homme des grands rendez-vous, a surpris par deux fois leur défense en première période. À 0-2, tous les espoirs étaient permis… mais la réussite a changé de camp. Les Moscovites sont revenus à 1-2 avant le repos, Kutepov a vu sa tête sauvée sur la ligne à la 53e puis arriva le petit passage à vide, devenu quasi inévitable, et deux buts en trois minutes.

Cette défaite est plutôt méritée si on se base sur la physionomie de la partie, mais tout était réuni pour réaliser un hold-up, voire pour arracher un point. Cela n’arriva pas. Décidément, quelque chose ne tourne pas rond…

Karria

De nouveau, au lendemain d’une défaite crève-cœur, ma nuit fut tourmentée… Mais le rêve plus doux… Cette Karria me ferait-elle tourner la tête… Je la vois, m’attendant dans les salons du club, un lendemain de victoire importante…

Tout cela me semble bien loin encore, ce délicieux moment… D’autant plus loin qu’elle a été mutée dans un autre département, ordre direct du Kremlin. Le président Poutine semble vouloir soustraire sa petite cousine aux mauvaises fréquentations qui l’entoureraient…

En attendant, le président m’a laissé carte blanche pour le recrutement de ma secrétaire personnelle. J’ai reçu nombre de candidatures, des CV que j’exigeais avec photo. Les entrevues ont eu lieu dans un bar fétichiste de la ville, le Torstraße (du nom d’un quartier branché de Berlin). Seules trois se sont présentées, et je n’ai guère hésité pour choisir, de manière totalement impartiale bien entendu, une certaine Suzana Sinistrova. Il faut dire qu’elle avait su choisir la tenue gagnante lors de l’entrevue, qui ne s’est axée qu’autour de ses compétences en Word et Excel, vous l’avez compris…

Elle a un petit air mutin derrière son bureau… Je sens que je vais l’adorer. @JeffZeze un peu moins peut-être… @VertPourToujours beaucoup par contre…

Que voulez-vous, il me faut de la motivation pour réaliser des exploits…

03/10/2018 – CL 2 : Krasnodar – Barcelone : 1-1

Un 4-1-2-3 MD, plusieurs jeunes, et un excellent résultat ! J’ai même cru que nous pourrions tenir jusqu’au bout puisqu’on a mené pendant plus d’une heure et que le Barça ne se montrait pas spécialement dangereux malgré une domination de plus en plus forte.

Dommage, cela nous aurait vraiment remis en selle ! Petite tuile cependant avec la blessure de Gazinskiy.

Dans l’autre rencontre du Groupe A, victoire de la Juve sur Besiktas. Finalement, nous sommes peut-être derniers mais avec trois points de retard sur le premier. Un petit exploit contre les Italiens et tous les espoirs redeviendront permis. L’Effet Suzana, déjà ?

Oleg Lanin / Daniil Utkin

Nos deux jeunes joueurs me surprennent, en tout cas à moitié. Ils jouent bien, progressent bien, je dois leur donner plus de temps de jeu. Il va falloir un peu revoir mon approche, qui se veut encore trop tournée vers les joueurs venus de l’extérieur. Il est trop tard pour retourner Orsolini et Grujic dans leur club, mais j’y penserai à l’intersaison.

06/10/2018 – RPL 12 : Krasnodar – Spartak Moscou : 4-0

Le Spartak a joué en Champions League lui aussi (battus 2-3 par RB Leipzig), aucune des deux équipes ne peut donc tirer avantage de la fatigue de l’autre. J’aligne les meilleurs, dont Wanderson le meilleur Biky ces derniers temps, malgré nos déboires.

La première période fut assez fermée, avec un seul but inscrit par Pereyra. Le round d’observation prendra réellement fin à la 59e quand Pereyra, encore lui, double la mise d’un tir puissant des 18 mètres. Le Spartak ne s’en relèvera pas : deux centres parfaits de Joãozinho plus tard, c’est 4-0.

Selikhov, le gardien titulaire du Spartak, était absent, mais cela n’explique pas tout : nous avons totalement survolé cette rencontre face à une bien pâle équipe moscovite. Allez, on se replace à 5 points alors qu’une défaite nous aurait relégués à 11 points.

Cette fois, on peut parler de l’Effet-Suzana !

Le classement

Nous sommes 4e. Il n’est pas trop tard pour rester dans la lutte au titre.

Les résultats

Plus irrégulier que ça tu meurs… VDNVDNV.

Les stats des joueurs

Toujours beaucoup de joueurs au-dessus de 7.00 de moyenne.

La hiérarchie

Ça bouge assez souvent dans le haut de la pyramide. Un descend, un autre monte… Moi qui aime la stabilité…

Les cercles d’amis

Un deuxième petit groupe s’est créé.

Le mot du coach

Je ne vois pas d’autre raison possible que le départ de Claesson pour les derniers remous. Pourtant, je reste persuadé que c’était la chose à faire. La mer est un peu houleuse, l’équipage fatigué par l’accumulation de matchs importants, c’est au commadant de reprendre le contrôle du gouvernail et de remettre le convoi dans la bonne direction.

En parlant direction, il est clair que je devrai attacher davantage d’importance aux jeunes joueurs du club. Les dirigeants et même le public le réclament. Je retiendrai la leçon à l’avenir… Tau, Orsolini, Grujic… De mauvais investissements tout ça alors que Lanin et Utkin sont ultra-motivés comme le montrent leurs récentes prestations, y compris en Champions League.

Puis, maintenant, j’ai une secrétaire de choc !

L’Effet-Suzana

La suite bientôt… avec d’autres cauchemars je crains…


#91

va falloir trouver de la stabilité.


#92

On dit bourrelles ???

Bah alors Beaubienov, on recrute Serbe, Italien, Sud Af… et en plus on a des résultats moyens. Je croyais que les consignes étaient claires…

Et puis cette nouvelle secrétaire, je la trouve moins bien que la précédente. Si tu pouvais l’envoyer du côté d’Arsenal la précédente, je l’accueille avec plaisir !


#93

Place aux jeunes ! :smiley:


#94

Oui, on peut dire bourrelle, la femme du bourreau ou la femme chargée de l’exécution des peines.

Tout allait bien jusqu’à ce que Claesson se fasse courtiser par des Anglais… Je devais le laisser partir mais ma réponse fut mauvaise. On aurait dû se limiter à un MOD et donner la chance aux jeunes en MC.

Bref, on apprend de ses erreurs… C’est finalement bien plus difficile de s’auto-discipliner en Europe qu’en MLS, où tout est finalement fort simple car très encadré.

On va rectifier le tir, le président n’a jamais dit que je devais gagner des titres dès la deuxième saison… Puis, en Russie, il y a un ogre: le Spartak, un gros club ultra-riche sans la moindre âme composé d’Argentins mais qui va se réveiller (le Zenit), le CSKA qui a un excellent effectif mais de graves soucis financiers plus quelques outsiders qui percent à tour de rôle. Bref, c’est loin d’être un championnat facile…


#95

J’en toucherai un mot au président Poutine… Mais sa petite cousine, il la protège, tu comprends… Si tu ne veux pas être retrouvé gisant sur un banc de parc londonien avec du Polonium dans le bide, méfie-toi… :wink:


#96

Краснодар : Saison 2017-18

Lundi 29 octobre 2018

Cette fois, j’ai vraiment peur de me rendre au siège social du club. Cela va de mal en pis puisque nous sortons de trois défaites consécutives, avec 10 buts encaissés pour un seul marqué. Cette fois, Monsieur Galitsky va me foutre dehors, je le sens…

La nuit fut encore difficile… un autre cauchemar, une autre femme voulant me fouetter… Elle est belle, mais ne me veut pas du bien… @Groot au secours !!!

Sur le coup de 10h, nous entrons dans le bureau du big boss… Je marche les fesses serrées, une feuille à cigarette n’en tomberait pas.

« Mark, cette fois je veux des réponses : que se passe-t-il yey-bogu ?
– J’ai peut-être mis le doigt sur le bobo, Monsieur le président : il y avait un malaise dans le vestiaire. Je viens de réunir les joueurs ce matin, avant l’entraînement, et je crois que le moral est revenu.
– Mouais, avec de tels résultats, je comprends qu’ils ne soient pas fiers…
– Ma première décision : envoyer Grujic avec les U21. Je ne veux plus le voir dans le vestiaire. Dès que possible, on le renverra en Angleterre.
– Bon. Et ensuite ?
– Il y avait de l’incompréhension… Les mauvais résultats avaient fait ressurgir des frustrations… Trop de différence d’âge, trop de personnalités différentes… Ces Russes sont vraiment des chieurs quand ils veulent, des enfants gât… Heuuu… je veux dire que je suis plus habitué à coacher en Amérique où les joueurs sont des lavettes sans caractère. »

J’ai rattrapé le coup in extremis j’espère… Médire sur les Russes n’est jamais une bonne idée, surtout en Russie… Pas de ma faute si ces Russkoffs sont chiants parfois !

« Oui, j’aime entendre parler ainsi ! Ces Américains sont des lavettes, vous avez raison Beaubienov ! Du temps où j’étais au KGB, on les a…
– Bon, ça va Nurniy, assez entendu parlé de vos vieilles histoires communistes… Continuez Beaubienov, et surveillez vos allusions, je ne voudrais pas voir débarquer le FSB ici.
– Heuuu ben on va continuer à travailler quoi, en s’efforçant de maintenir une bonne ambiance dans le vestiaire, surtout que noter 8e de finale de coupe face à Anji est jeudi, je veux être prêt ! Le championnat, maintenant, ce sera difficile, même si une qualification européenne est toujours possible si on redresse le bateau, alors il faut tout faire pour gagner la coupe.
– Si vous m’aviez dit, après la 5e journée, que notre but serait de sauver la saison avec la coupe…
– Vous m’avez demandé de construire l’équipe avec le centre de formation, Président, c’est ce que je fais. Cela prendra du temps.
– C’est vrai… Vos excellents résultats de l’an passé m’aveuglent un peu je crois…
– Merci de votre compréhension, Monsieur le président. Je vais vous prouver que vous avez fait le bon choix en me nommant entraîneur de Krasnodar ! »

Bon, c’est bien joli de rassurer le président, maintenant il va falloir me rassurer moi aussi. Revenons tout d’abord sur les trois derniers matchs… J’ai honte…

20/10/2018 – RPL 13 : Krasnodar – Akhmat : 0-2

Alors que j’espérais capitaliser après l’excellent match face au Spartak, ce fut tout le contraire : défaite incontestable tant nous avons été mauvais. Akhmat a en plus frappé le montant…

Nous perdons de surcroît notre DC Stefan Strandberg pour deux semaines.

24/10/2018 – CL 2 : Krasnodar – Juventus : 1-4

Bon, je n’y croyais pas vraiment au coup d’envoi, et plus du tout 13 minutes plus tard alors que c’était déjà 0-2. On sauve l’honneur quoi.

En plus, le Besiktas a gagné…

28/10/2018 – RPL 14 : Dinamo Moscou – Krasnodar : 4-0

Quatre tirs cadrés de Belo-Golubye et quatre buts. Sinitsyn aussi n’est pas étranger à nos déboires… Cette fois, nous touchons le fonds de l’eau… Il est temps de donner un solide coup de talon pour remonter à la surface.

Nous enregistrons trois blessures en plus, dont une seule entraînera une indisponibilité de longue durée, pour le jeune Daniil Utkin.

Nous sommes passés sous la ligne bleue…

6%20rpl%202810

Bon, la suite…

01/11/2018 – Kubok Rossii 8e : Anji – Krasnodar : 0-2

Un match de coupe c’est l’idéal pour se relancer, même si cette fois nous affrontons une équipe de Priemjer-Liga. La nouvelle du jour, c’est la titularisation de Krislyuk dans les buts, vu les errements à répétition de Sinitsyn.

Nous ne manquons pas l’occasion de renouer avec la victoire, grâce à un excellent Ivan en pointe. Le vestiaire a été apaisé, un match de coupe qui tombe au bon moment, un Llorente positionné en MD, et si c’était l’étincelle ?

En quarts, nous recevrons Amkar, avec un déplacement à Rubin en point de mire en demi-finale. Un remake de l’an passé ?

06/11/2018 : Andrei Ivan prolonge

Le Roumain Andrei Ivan, un tout grand espoir, a réclamé un nouveau contrat. Comment le lui refuser ? Il signe jusqu’en 2022 pour un salaire de ₽110M.

Une question se pose : que faire du jeune Ignatjev ? Y a-t-il de la place pour trois attaquants à Krasnodar ? Sans doute…

06/11/2018 – CL 4 : Juventus – Krasnodar : 3-3

Je n’ai plus trop d’attentes en coupe, c’est devenu l’occasion de faire des essais, avec notamment la reconduction de Krislyuk dans les buts.

J’ai cru ramasser une nouvelle volée de bois vert puisqu’après 38 minutes c’était déjà 3-0. Or cette fois, nos joueurs ont brillamment réagi et ont réussi l’exploit de revenir à 3-3 en seconde période. Mieux, ils auraient pu voler la match dans les arrêts de jeu quand Smolov s’est retrouvé seul au petit rectangle. Il manqua cependant la cible de peu.

Le point ne suffira probablement pas à nous redonner des couleurs dans ce groupe, mais revenir de 3-0 à 3-3 à Turin, c’est excellent !

Avec la victoire de Barcelone nos chances de passer l’hiver européen sont devenues vraiment minimes.

Les résultats & programme jusqu’à la trêve

Le classement en Priemjer-Liga

Le troisième rang n’est pas si loin…

Les stats des joueurs

Ce n’est pas si mal, surtout les Russes tiens, comme Shatov, Mamaev, Smolov… et Wanderson bien sûr, même s’il n’est pas russe.

La hiérarchie

Sinitsyn a perdu de son influence… Je ne suis pas le seul à avoir trouvé ses dernières sorties plus que limite…

2%20FC%20Krasnodar_%20%20Hi%C3%A9rarchie

Les cercles d’amis

Un troisième cercle maintenant. J’aimais le bloc du début de saison, il semble s’effriter…

Karria Lashansova

À mon retour de Turin, Karria m’attendait chez elle… La plantureuse secrétaire m’a appelée un peu plus tôt pour m’apprendre qu’elle devrait bientôt quitter le pays, au moins jusqu’à Noël. Mélange d’excitation et de tristesse… Quitter la Russie pour Londres, bien des Russes en rêveraient, mais quitter la Mère Patrie laisse toujours un goût amer en bouche. Quand on est né quelque part, chantait un géant de la chanson française, dût-ce être à Montcuq.

Katerina étant de nouveau partie à Moscou, me laissant seul à Krasnodar, j’ai accepté de passer lui remonter le moral devant un Scrabble… Mais elle avait visiblement d’autres desseins ne nécessitant aucun dessin.

Bon week-end les amis !


#97

tes posts me donnent chaud à chaque fois :hoho:


#98

Une 3ème place en championnat et la Coupe tel est ton destin pour la fin de saison :smirk:


#99

Et voilà tu nous laisse sur la béquille en compagnie de la belle Karria :smile:


#100

Pauvre Karria, vraiment pas de chance :angel:

Bon sinon, tu as du mal à sortir de cette mauvaise passe, il va falloir enchaîner quelques succès pour remonter le cap ! En LdC même si tu as peu d’espoir, tout est encore possible, surtout que le Barça a l’air au fond du trou !