:storygreen: :s3: Sur un malentendu 🇮🇳

arrivée

Chapitre 1 : Arrivée à bon port

06h45: Le commandant de bord annonce notre arrivée très prochaine. Je commence à m’agiter et à ranger mon pull dans mon sac. Les 8 heures de vol n’ont vraiment paru rapide, le fait que je me sois endormi presque 7 heures doit jouer dans ce ressenti … Le soleil est levant et je profite de ces derniers moments de tranquillité.

Commandant de bord: « Mesdames, messieurs, nous allons atterrir sur l’AĂ©roport de New Delhi d’ici quelques minutes, merci de rester attachĂ© et de ne pas vous levez. Toute l’équipe vous remercie, et vous souhaite une bonne journĂ©e. Â»

L’atterrissage s’est déroulé tout en douceur, je me rends immédiatement dans l’aéroport pour récupérer mon sac. Tout semble calme, je profite quelques instants de ce moment car je sais très bien que cela ne durera guère. C’est la troisième fois que je viens ici en 2 ans et je n’avais jamais remarqué la décoration original du lieu. Cela me rend souriant. Tiens voilà mon sac, il va maintenant falloir trouver un taxi et arrêter de rêver.

aeroport

Après avoir bataillé et négocié sec avec un chauffeur de taxi me voici parti pour la décharge de Ghazipur. Oui vous allez me dire mais qu’est que tu fous là-bas mec ?! Eh bien c’est très simple je travaille pour une ONG qui s’occupe de la pauvreté dans le monde, et l’une de nos missions est d’aider les gens vivant dans cette décharge à avoir ne serais-ce qu’un peu de nourriture. La misère est omniprésente et les déchets sont de plus en plus conséquents. C’est un véritable casse-tête.
Une fois arrivée sur place, je me rends au point d’aide du camp pour annoncer à mes collègues mon retour. Il ne sont pas surpris de me voir, en même temps ma vie en France est pénible, et sans but. Je préfère me rendre utile pour les gens qui en ont besoin.
Je me prépare et je file dans le camp pour faire un tour pour voir comment à évoluer la situation depuis mon dernier passage il y a 5 mois.
…
La journée a été longue et difficile, mais Cathy, une autre employée de l’ONG, m’informe qu’une soirée est organisée par le Maire de New Delhi ce soir et il a invité toute l’organisation pour discuter d’un projet concernant la situation sanitaire dans les camps autour de la ville. Ma journée sera longue, mais bon cela me permettra de m’aérer un peu l’esprit.

Mot de l'auteur

Je pars donc une story récit, le travail proposé par @SingeLachapelle est juste excellent, et m’a motivé à faire de même. J’espère que cela vous plaira.

11 J'aime

Bonne chance dans cette nouvelle aventure :wink:
Je vais suivre

1 J'aime

ça sent la I-league ça j’adore

1 J'aime

Je vais suivre ça. Bon courage l’ami :slight_smile:

1 J'aime

RĂ©ponse aux lecteurs

@Irons , @Rhino merci bien ! @Capitaine_Hastings :smirk:

1 J'aime

tenue polo

Chapitre 2 : Une soirée bien arrosée

Arf c’est la course, je suis rentré bien trop tard du camp, le temps n’est pas avec moi malheureusement. Le temps de se doucher et d’enfiler un polo pour ne pas faire trop tâche et me voici parti direction la salle de réception. Mon GPS indique 10 minutes à pied. J’arriverai légèrement en retard, tant pis !
A peine rentré dans la salle que j’aperçois mes collègues qui me font signe. En arrivant prêt d’eux, je constate que tout le monde est sur 31. Je ferais presque tâche avec mon polo, mais bon je n’accorde pas d’importance à ce genre de détail. Des serveurs nous invitent à prendre place, le discours du maire va bientôt débuter.

Monsieur le Maire: « Merci Ă  tous d’avoir rĂ©pondu prĂ©sent, il est important pour mon Ă©quipe et moi de changer la situation actuelle que rencontre la ville, je veux lutter contre la prĂ©caritĂ©. Â»

Oh je le sens venir, le long discours qui n’en finit plus. Heureusement pour moi, une bouteille de vin est présente sur la table. Tiens du vin Indien, je vais goûter ce breuvage pour tenter de faire passer le temps. Après trois verres, je commence à le savourer enfin je pense que je suis surtout déjà un peu saoul. Décidément je ne suis bon à rien ce soir. Je décide de stopper le vin, après avoir difficilement bu la dernière gorgée. Beurk !
Alors que le discours du maire s’est terminé et que tout le monde va et viens en espérant se créer des contacts, je décide d’aller me resservir du curry de poisson au lait de coco qui est juste délicieux. Alors que je me sers un homme d’une cinquantaine d’années m’approche.

L’homme: « Alors comme ça le vin Indien n’est pas bon ? Â»

Je suis complètement surpris et je n’arrive même pas à répondre.

L’homme: « Je vous est vue tout Ă  l’heure en boire, et franchement je dois dire que vous ĂŞtes bien courageux ahah. Toutes mes excuses je ne me suis pas prĂ©sentĂ©, je m’appelle Magan Singh Patwal, je suis un homme d’affaires qui a fait fortune dans la bourse. Â»

Assez surpris que cette homme vienne me parler, nous engageons la conversation. Il est agrĂ©able et nous parlons de beaucoup de choses. Il me dit Ă©galement qu’il est propriĂ©taire d’un club de football de la ville. Une bonne heure après, la salle commence Ă  se vider. Il m’invite gentiment Ă  venir boire quelques choses de plus « EuropĂ©en Â» dans son bureau qui se situe tout près d’ici. J’accepte bien volontiers, ça me changera de la villageoise locale.

whisky

Il me sort un bon whisky Écossais, qu’il me sert et me propose même un cigare. J’accepte mais je dois bien l’avouer c’est mon premier vrai cigare. La fin de soirée se déroule bien, je lui explique pourquoi je suis venu ici et quels sont mes buts dans la vie. Il écoute avec grande attention. Monsieur Singh Patwal est vraiment quelqu’un de très agréable. A chaque fois qu’il voit mon verre vide il s’empresse de me resservir. La soirée continue de plus belle.
…

Une voix: « Monsieur Tanbien, vous m’entendez ? Ouhouh Â»

11 J'aime

Si il y a du whisky en plus, j’en suis :heart_eyes:

2 J'aime

À ta place je me méfierai. Ca commence par un verre, puis deux, puis trois,… Et ça finit en galipette à l’arrière d’une Laguna :sac:

7 J'aime

RĂ©ponse aux lecteurs

@Irons : Ca tombe bien c’est une story 100% viticole … :bave:
@Rhino : N’en dis pas plus !

2 J'aime

reveil

Chapitre 3 : Dur retour à la réalité

J’ouvre les yeux, et aperçoit un employé de la résidence qui me parle. Le réveil est brutal, ma tête est prête à exploser. Je décide de me relever, mais à peine debout que je m’aperçois que je suis sur le toit de la résidence. Mais qu’est que j’ai foutu hier soir ? J’ai un trou noir monumental. Mais la priorité absolu est pour le moment de trouver de l’eau, j’arrive à peine à parler.
Après m’avoir raccompagné jusqu’à ma résidence, l’employé me laisse. Je regarde mon portable, et j’y trouve un message de monsieur Singh Patwal qui me demande si je suis bien rentré hier soir. La mémoire commence à revenir, il est vrai que la soirée a bien été arrosée et j’ai certainement abusé sur le Whisky. Je prend une douche rapidement, et je file au camp, le travail m’attend.
…

Cathy: « Alors Jean, ta soirĂ©e s’est bien terminĂ©e ? Â»

Sa question est bien évidemment ironique, en même temps vue la tête que j’ai, je pense que tout le monde a remarqué que c’était compliqué ce matin. Je lui raconte donc ma soirée et lui explique que mes souvenirs sont encore brumeux à certains moments.

Cathy: « Tant que tu as profitĂ© et que tu n’as pas fait de conneries, c’est parfait. Â»

Oui effectivement, de ce point de vue là, je peux dire que la soirée s’est bien passée. En mettant ma main dans ma poche j’y trouve un superbe stylo. Que fait-il dans ma poche ? J’ai du l’emprunter à Monsieur Singh Patwal. Je l’appellerais en fin de journée, pour lui rendre son bien et m’excuser pour mon état hier soir.

stylo

Je suis littéralement épuisé, la journée a été rude et le peu de sommeil de la nuit précédente m’a achevé. Juste avant de rentrer j’envoie un message à Monsieur Singh Patwal pour lui demander si je peux passer rapidement. En attendant sa réponse je prends les transports et rentre chez moi.
Alors que je viens tout juste de descendre du bus mon téléphone se met à sonner, je décroche.

Magan Singh Patwal: « Bonjour Jean, venez vite me rejoindre chez moi, je crois que l’on a fait une Ă©norme boulette la nuit dernière … Â»

Aie ! Dans quel pétrin est-je pus encore m’embarquer ? J’espère que ce n’est pas trop grave, je décide d’aller immédiatement vers ses bureaux. Je suis bien curieux de découvrir ce que j’ai fait, cela m’éclairera certainement sur la nuit dernière et comment est-je fais pour me retrouver à dormir sur le toit de ma résidence…

11 J'aime

Very Bad Trip, version @planete_foot19 :grin:

3 J'aime

Merci beaucoup @planete_foot19 pour ce petit mot et sache que je vais suivre ta story assidument car le dĂ©but de ce « roman Â» est dĂ©jĂ  allĂ©chant !

2 J'aime

Qui a signé un contrat de 5 ans avec le club local après avoir abusé du Whiskey ? :smile:

3 J'aime

T’as fais un saut en parachute façon JC Convenant toi !
Plus de 2500 sauts Ă  mon actif mais je rentrais pas dans les rangers :hoho:

3 J'aime

RĂ©ponses aux lecteurs

@Rhino : C’est un peu ca ahah, il manque plus que le tatouage sur la joue et on est bien :rofl:

@SingeLachapelle : C’est gentil, merci à toi :wink:

@Lincoln6Echo : Ah non mais là c’est le contrat Ad vitam æternam :doge:

@Irons : Excellent, on va bientôt le savoir héhé :smirk:

bureau

Chapitre 4 : Incroyable mais vrai

Après m’être dépêcher de rejoindre Monsieur Singh Patwal, je monte directement dans son bureau. J’en est presque la boule au ventre, franchement je me demande dans quoi je me suis encore fourré. Nous sommes arrivés, je descend de l’ascenseur et me dirige immédiatement vers son bureau. Il regarde à travers la vitre de ce dernier, en me voyant il se retourne et vient me saluer.

Magan Singh Patwal: « Merci Jean d’être venu si vite. Je n’ai pas de bonnes nouvelles Ă  vous annoncer. Â»

Je commence sérieusement à serrer les fesses … Je m’attends vraiment au pire. Il commence par s’excuser de m’avoir proposé autant de Whisky, il me raconte qu’il s’est retrouvé lui dans un couloir de l’entreprise. Décidément cela se confirme, nous étions cuits hier soir. Il en rigole et il commence à me rappeler qu’il avait parler hier qu’il était propriétaire d’un club de football à New Delhi.

Magan Singh Patwal : « Je viens de me rendre compte qu’hier, nous t’avons officialisĂ© coach du Garhwal FC… Â»

Pardon ??? Moi coach de football… Mais non comment est-ce possible ? Il m’explique qu’apparemment, j’ai signé le contrat de coach et qu’ensuite nous l’avons faxé directement à la fédération… J’en reviens pas, on se croirait dans un scénario digne de Bollywood. Je m’empresse de lui dire que j’ai jamais joué au football même si je m’y intéresse et surtout que je ne dispose d’aucune expérience, ni de diplôme adéquat. Il me regarde puis me dit qu’ici tout le monde peut entrainer un club de foot, même de bon niveau. Je suis complètement abassourdi, je lui demande même de me montrer le soi-disant contrat. Effectivement, mon nom et ma signature sont bien présente sur le contrat…

contrat

Je regarde avec attention le contrat. Je suis engagé pour 1 an et 2 100€ par mois. Tu vas me dire, je serais mieux payé que dans l’ONG. Ah mes pensées me font délirer. Comment vais-je devoir gérer un club de football, sérieusement les seuls clubs que j’ai géré sont sur Football Manager, et je pense vraiment qu’il y a une différence avec la réalité. Mais je me pose aussi une autre question, le club est en qu’elle division ?

Magan Singh Patwal: « Le club est I-League 2nd Divison. C’est un niveau tout Ă  fait acceptable. Â»

Monsieur Singh Patwal, après m’avoir rassurer comme il le pouvait, commence à m’expliquer comment cela va fonctionner pour moi. Il me demande de me présenter demain assez tôt à l’Ambedkar Stadium situé à côté du stade Arun Jaitley Stadium, un gros stade de Cricket. Je ferais quelques photos pour les médias et les réseaux sociaux du club. J’enchainerais ensuite avec une présentation pour le groupe, pour diriger mon premier entrainement dans la foulée. C’est juste incroyable, je n’arrive pas à m’en remettre.
Après avoir finalisé quelques détails, je salue Monsieur Singh Patwal, et je décide de rentrer chez moi à pied.
Je suis plongé dans mes pensées, j’ai beaucoup de mal à réaliser et je me demande encore comment vais-je pouvoir diriger une séance d’entrainement alors que je n’y connais rien. Je décide de regarder des vidéos sur le web et de lire des articles concernant la mise en place d’un entrainement. La nuit risque d’être courte …
…

12 J'aime

Bon chance !
Même bourré tu as négocié un bon salaire. :smile:

2 J'aime

Intéressant ce challenge !

1 J'aime

Génial… L’Inde est un pays avec 1000 choses à découvrir chaque jour… et puis comparé à mon temps de chien en Écosse :scotland: , c’est un excellent choix ! :smiley:

2 J'aime

Bon courage a toi pour cette aventure. Je viens de voir par curiosité la pyramide des divisions sur Wikipédia, et je me demandai est ce que tu pourras aller en Indian Super League dans les année a venir?

Et encore bonne chance a toi.

Cartoon Yes GIF by SpongeBob SquarePants

1 J'aime