:storygreen: :intro: Ploërmel FC ! Un Belge en Bretagne R2

***Story d’un jeune entraîneur belge : ***

Fils d’un père chauffagiste et d’une mère issue d’une famille nombreuse de 12 enfants, Bransko Viscard, le dernier de six enfants vint au monde un matin d’hiver, le 4 janvier 1996.

Dès sa naissance, il fût plonger dans le monde du football. Son grand-père étant Fan du Standard de liège, est venu voir le nouveau-né avec un bonnet du club signé par Gilbert Bodart, ancienne légende du club ( 1981-1996).

4 ans, Bransko sait à peine compter et pourtant il se débrouille déjà bien balle au pied, il effectue ses premiers pas dans un club de P4 Belge, dans la catégorie des poussins.

8 ans, Bransko décide de devenir gardien, fan d’Oliver Kahn, puis 4 grands frères et une soeur. Pas le choix, c’est au petit d’aller dans le goal dont un poteau était le chêne et l’autre une chaise de jardin. La hauteur du goal dépendait de la bonne ou mauvaise foie de ses aînés.

9 ans, lors d’un tournoi amical, Bransko fut reperé par un recruteur du Standard de liège, celui-ci avait fait des matchs avec les U12 (Minimes) , une catégorie au dessus de son âge, malgré son si jeune âge et sa petite taille, il montrait des traits de leader, autoritaire, déterminé, encourageant auprès de ses coéquipiers. il sembla doté de belles qualités. N’ayant pas peur des tirs de joueurs plus grands que lui, il surprit un beau nombre de personnes sauf son grand-frère. Oui, Bransko joue avec ses 4 grands-frères,sa soeur et ses nombreux cousins depuis qu’il est petit.

Journée de détection au Standard de Liège :

t%C3%A9l%C3%A9chargement

Nous voici, accompagné de son grand-frère âgé de 19 ans car G.Viscard indépendant travaillait jour et nuit pour subvenir au besoin de sa famille. Nous voici à L’académie Robert Louis-Dreyfus. Une quarantaine d’enfants étaient présent et tous fessait deux têtes en plus que Bransko sauf le petit blondinet jouant dans le même championnat que lui, le petit Dorian. 5 gardiens étaient sélectionnés a tour de rôles nous prenons place dans les goals pour les exercices, lors de son tour, il tombait tout le temps sur le même joueur et à chaque duel il fut perdant face a l’attaquant, ce joueur se trouve être Samuel Bastien, actuellement milieu de terrain du Standard.

Fin de journée :

Moment de l’annonce des selectionnés ou non, Malheuresement Brasnko a été recalé pour la raison selon les préparateurs sa taille. Prétexte sûrement donné pour ne pas dire aux joueurs qu’ils n’avaient pas le niveau requis pour évoluer a cet échelon-là.

12 ans : Nous sommes en 2008, B. veut jouer en défense comme son joueur préféré de l’Euro 2008 qui n’était pas moins que Carles Puyol et le début de la suprématie de l’Espagne. Doté d’une bonne vision de jeu pour son âge, une accélération lui valant le surnom de la Mobylette par les supporters de l’équipe et d’un caractère de leader. Le petit Bransko a bien grandit et décroche le brassard de capitaine de l’équipe et joue même deux matchs par week-end, le matin avec les U12 et l’après-midi il allait dépanner les U15 (Scolaires).

Après quelques matchs avec les plus grands, il sort de sa timidité et s’affirme comme le patron en défense et devint aussi capitaine des U15.

15 ans : Bransko Viscard signe en U17 à Walhain, club de D3 Belge. Accompagné de son meilleur ami d’enfance et fidèle back gauche. Il commence à cotoyer des joueurs d’un niveau supérieur et évolue en provinciaux. Evoluant dans un 3-5-2 son nouveau coach décide de profiter de sa vitesse et de le mettre flanc droit en tant que pistonneur. Il réalise une de ses meileures saisons avec pas moins d’une vingtaine d’assist et 10-15 buts.

17 ans : Changement d’entraîneur et arrivé de nouveaux joueurs, la concurrence devient plus difficile car le club a recruté les meilleurs joueurs de la région afin de préparer l’avenir du club descendu en Promotion (Ancienne D4 Belge). Le Coach arrive et décide mettre B. en attaque, celui-ci arrive à marquer a presque chaque match mais sa technique douteuse ne plait pas au coach qui préfère la beauté du jeu à l’efficacité. Bransko qui joue à Football manager depuis l’âge de ses 11 ans est fasciné par la tactique de jeu et ne semble pas d’accord avec son coach sur certains points. Le début de la rupture commence avec le nouveau entraîneur.

Mi-saison : B. est écarter du groupe avec son meilleur ami, ceux-ci dépendait du papa de T. pour venir aux entrainements mais c’était impossible pour ce dernier de les conduires aux 3 entraînements par semaines. Du coup, ils étaient présent que deux ou une fois par semaine et fut écarter des matchs.

21 ans : Bransko est parti jouer en U21 dans son club formateur, à la mi-saison il devient de temps en temps entraîneur-joueur en l’absence de son coach. Avant de sauter l’étape et de jouer en P3. Ensuite, il connait les aléas de la vie, rupture de son premier amour, arrêt du football, mauvaise alimentation, sorties alcoolisés répétés et ce qui entraine une prise de poids considérable qui le noue avec des blessures à répétitions.

*23 ans: La où sa carrière de coach commença ! *

Suite de l’histoire demain…, vos avis sont les bienvenus, cette histoire est basé sur une part de ma vie mais d’un fictif, la suite sera plus en relation avec le jeu ! Merci de votre lecture.

13 J'aimes

J’ai lu le début c’est prometteur tout ça :shocked:

1 J'aime

Toute story avec un club breton est déjà une base pour un suivi digne de ce nom. Alors quand c’est un peu romancé en mode “chronologie”, cela apporte un plus !
J’ai habité - durant ma petite enfance - pas très loin de Ploërmel (30 bornes environ) ! :smiley:

3 J'aimes

" Réponses aux lecteurs " :

@Groot Merci, ça fait plaisir d’avoir un feedback. J’avais peur que ça soit trop long à lire :slight_smile:

@gwendil35 : Ah oui, et mon choix est lié à un fait IRL…j’expliquerai tout ceux-là dans la suite. Super j’espère que cette story va bien te parler alors, je souhaite combiner Irl + FM. :wink:

1 J'aime

“Un belge en Bretagne”, c’est une Story basée sur les vacances de @Wasyl ? :kappa:

3 J'aimes

Elle commence bien cette story ! J’ai hâte de voir ce que tu vas faire avec Ploërmel !

1 J'aime
***
Début au bas de la pyramide

***
Pyra

21 ans, le 24 juin 2017, Bransko fût diplômé d’agent d’éducation. Formation qui lui permet d’être éducateur. Freiné par ses blessures dû à sa prise de poids, il décide d’arrêter le football en équipe première et d’aller s’amuser en Réserve du dimanche matin pour se consacré à ses études supérieur. 'Educateur spécialisé" formation pour devenir Educateur en IPPJ.

Le 15 novembre 2017 : “Brrrr, Brrrr, …Brrrr”. Oui c’est son G.S.M qui vibre quand il reçoit une notification sur facebook. Il regarde dans quoi l’a t-on mentionner et il tombe sur une annonce de club qui recherche un entraîneur pour ses U9. Plusieurs parents qui l’ont eu comme éducateur/surveillant de leurs fils/filles à l’école du village ont soutenu et demander que ça soit Bransko parce qu’il a un bon contact avec les enfants.

S’entraînant plus la semaine et passant ces week-end à boire, jouer à FM et regarder les Dragon Ball Super tous les dimanches après-midi après le foot. Bransko décide d’accepter la proposition et devient pour la première fois entraîneur officiel d’une équipe.

21 Novembre : Premier entraînement et prise de contact avec les parents et joueurs, en arrivant su place il aperçoit des parents en venir aux mains, insultes, bousculades devant les enfants…, je priais pour que ça ne soit pas ceux de ma catégorie d’âge. Quelques pas, plus loin… je m’approche et je repère un des parents qui commentait sur la publication Facebook puis un petit et une maman que j’ai connu lors de mon stage d’école. Aïe Aïe Aîe…, Bransko avait l’impression d’être le Phillipe Etchebest qui arrivait sur les lieux d’une engueulade en cuisine. ça ne va pas être de la tarte les amis !

Dans les Brouhaha, de la dispute il pu comprendre que les enfants étaient ensemble à l’école et qu’il se disputait sans cesse, se frappait, se détestait et que les parents n’étaient plus amis depuis des vacances passées ensemble et mettait les petits dans l’histoire.

Il laisse les parents regarder les enfants à l’entraînement lors de ce premier, Il se présente aux enfants et Il leur demande de se présenter à tour de rôle, dans le respect, et de lui dire tout ce qu’il pensait de l’équipe, des parents et des entrâinements précédents. Bien-sûr, Bransk’ savait que cette exercice allait créer des tensions entre eux mais il voulait voir ce qu’ils pensaient l’un de l’autre et la nature de la dispersion du collectif.

Les remarques qui venaient le plus souvent étaient que les parents, criaient sur les joueurs, en se prenant tous pour des Mourinho & Co. Il l’a d’ailleurs remarquer lors du démarquage 5 vs 5 en fin de séance. Mon dieu, Il avait l’impression d’être en Ligue des Champions!

Quelques règles et jours plus tard, dont l’interdiction des parents à l’entrainement du moins sur les abords du terrain. (Ils pouvaient regarder de la buvette) …Option radical mais c’était la seule restriction et demande faites auprès d’eux et des enfants pour continuer l’aventure.

22 ans, le 19 mai 2018 : Bransk’ passe son brevet B d’entraîneur,effectue le dernier tournoi de la saison avec mes U9 qui fût une expérience marquante pour lui avec plus de bas que de haut vu l’ambiance qui régnait dans l’équipe mais aussi dans le club. Avec 5 mois de prestations non-payés plus le temps consacré à éduquer les parents et enfants, il décide de démisionner et de rejoindre les U7 de son club formateur, équipe dans laquelle joue son filleul Martin Viscard, un petit gabarit, enfilant buts sur buts lors des rencontres. Poste qu’il ne tiendra pas longtemps dû a sa nouvelle orientation professionnel.

le 7 septembre 2018 : Bransko Viscard décide de passer une formation d’agent de gardiennage pendant un an, il étudiera la Gestion de conflits, la psychologie et d’autres branches qui lui seront utile pour ses futurs expériences dans le monde du football. Pendant ce temps, il joue à Football manager et de lire des forums sur le foot, les tactiques, la cohésion d’une équipe, les analyses de matchs.

Prochain épisode : Des vacances en Bretagne, prolongés?

Ploemelpanneau
5 J'aimes

@Loozar : Non, mais je l’invite à volontier à se boire une Jupiler à Saint-Malo ! :smiley:

@xTeh On rentre bientôt dans le vif du sujet ! Merci en tout cas :wink:

Ps: Veuillez m’excusez pour mon orthographe, ce n’est pas mon point fort mais j’essaie au fil du temps de soigner celui-ci et la mise en forme de la story. :slight_smile:

1 J'aime

Cette story a tout pour me plaire. Un liégeois, éducateur de formation comme moi et la Bretagne, région la plus ensoleillé de France :sac:

2 J'aimes

Le mois d’août c’est moins ça pour le moment…

1 J'aime

Ps : Avant de vous raconter la suite, j’ai plus facile de rédiger en “Je” donc vous allez découvrir cette story à travers Bransko, Bonne lecture.

Des vacances en famille


2019-08-08T17:30:00Z : Fraîchement diplômé, Bransko est inscrit sur le forem en attendant un emploi dans le milieu de la sécurité. Lorsqu’il était en train de jouer à Football manager, il fût saisi par la sonnerie de son téléphone.

-Alloooo?
-Julie Viscard : Allooo petit frère! ça va?

Bransko : Ah la Bretonne, super et toi comment se passe la vie en Bretagne?

  • J.V :Niquel aussi, Rooh tu n’imagines même pas à quel point les frites et fricandelles me manque ! Ils mettent les frites et les viandes dans la même huile de friteuse du coup je te raconte pas l’histoire…, par contre ici à Ploërmel c’est magnifique et les crèpes bretonne Mhmm un délice ! Bref, j’arrête de tchafyî * ! Parle moi de toi!

B: Chouette, je suis content que tout se passe bien ça tombe bien! A Ploërmel, j’ai vu qu’il y avait une Update sur FM avec les Régional en France et ils sont dans le jeu en R2 Bretagne ! Sinon, je cherche toujours du travail et voilà

J.V Ahahaha excellent, tu joueras peut-être contre le beau frère de Sandrine alors, il joue dans la même catégorie ! Il y a 2-3 boites de nuits ou tu pourrais faire videur ici, tu viens avec les parents la semaine prochaine? ils m’ont dit qu’ils viendraient en Bretagne avec leur camping-car !

B : J’irai voir et écoute pour le moment je ne fais rien donc oui pourquoi pas mais pas en camping-car, je prendrais le train ! Je dois te laisser bisous soeurette

Ok bisous fréro et si tu viens, ramène moi une boite de fricandelles et de la mayonnaise stp, ils n’ont que de la mayonnaise à la moutarde ici et pas aux oeufs ! Allez bisous au chat !

Boucle les valises on part en Bretagne !
2019-08-16T11:10:00Z

On passe prendre le train à Bruxelles direction Lille puis Rennes ! Hop là dernier trajet et nous voici arriver à la gare de


Fin plutôt son ancienne gare mais ma soeur doit venir me chercher là.
PLOERMEL
josselin
2019-08-16T13:45:00Z

Bien installer dans la ville, je ne suis pas dépayser par le beau temps ( Hmm), j’ai un rendez-vous dans un bar qui fait office de lieux dansant la nuit, le patron est un ami à ma soeur et il recherche un videur.

*Tchafyi : Bavarder sans cesse en dialecte wallon

Episode suivant : Un entretien qui en emmène un autre?

4 J'aimes

L’entretien d’embauche

2019-08-17T18:00:00Z

J’arrive au Lodge une discothèque faisant des soirées privées de temps en temps, ce soir ils ont des invités très distingués dont un ancien joueur de Rennes désormais libre Hatem Ben Arfa, un animateur connu Cyril hanouna et Mokhtar ami de ceux-ci, quelques joueurs de l’équipe première de Ploërmel et le fils du président. Tout ce beau monde demande une sécurité supplémentaire et il me prends à l’essai immédiatement.

2019-08-17T00:30:00Z

La soirée se déroule bien et plus beaucoup de monde rentre dans la soirée et a l’intérieur les personnes commencent à être de plus en plus joyeuse, il faut dire que les bretons n’ont rien à envier à la Belgique. Le patron de la boite m’appelle et me demande de rester devant l’entrée Vip et particulièrement à coté de la table d’Hatem et compagnie qui se sont joins au fils du président un ami d’enfance de Mokthar.

2019-08-17T02:30:00Z

Hanouna à un moment donné me regarde et fait signe de venir et il me demande, Hatem tu le vois jouer ou?

Je lui dis à Guingamps, Ben arfa le joueur gratuit en référence à la fameuse caméra caché de Greg Guillotin avec Cyril et Hanouna. Après quelques échanges sur le football, le fils du président présent à table m’invite voir le match amical entre Ploërmel et l’As Cruguel. Histoire de me faire découvrir la région.

2019-08-18T08:00:00Z

Debout frérooooot! Aujourd’hui je te fais découvrir la ville ! Je me suis inquiété pour toi hier, t’es rentré tard ?

Oui j’ai été mis à l’essai et tout s’est bien passé, tu ne devineras jamais qui j’ai vu…, j’ai été invité par le fils du président de Ploërmel, j’ai oublié son nom… à voir le match aujourd’hui à 14h00. Tu veux venir avec?

Non qui? A peine arrivé et tu te fais déjà des amis et directement tu veux voir un match de foot ! T’es bien mon frère !

2019-08-18T12:00:00Z :

L’heure du match est arrivé ! Et je m’attendais pas à une affluence pareil pour un petit club breton !

Ploermel

Assis à coté de Philippe Eon et de son père , le président Jean-Claude Eon; Je regarde le match qui se finit par un 1-2 pour le club visiteur. En parlant de la prestation de son équipe, je dis aux Eon que selon moi le problème provient de leur latéral gauche qui manque cruellement de placement, du manque de communication et d’organisation sur phases arrêtés et qu’il jouait en 4-3-3 face à un 3-5-2 bien solide en possesion de balle et dans le milieu de terrain, pour moi le milieu défensif de Ploërmel jouait beaucoup trop bas et la bataille dans le milieu se perdait là.

Le président surpris de ma vision de jeu et de ma passion pour le football me demande si je veux pas devenir T2 de l’équipe, l’adjoint actuel étant aussi le responsable des jeunes, ça lui permettrait d’être plus concentrer sur la formation.

J’étais en visite en Bretagne seulement pour le mois de base et pour me faire de l’argent…mais on peut dire que ça ne sera pas de tout repos et que combiner mes soirées de videur plus mon rôle d’adjoint va être mouvementé.

Prochain épisode : Rencontre avec le staff et les joueurs + Présentation des infrastructures
5 J'aimes

@Wasyl qui base sa story sur un joueur passé par le Standard c’est impossible :sac: :joy:

2 J'aimes

Je me souviens de ton pseudo sur footballmanager.net tu avais pas fais une carrière avec la louvière ? ou charleroi peur-être ? En tout cas je me rappelle avoir suivi ton rdp ! Que le monde est petit… :smiley:

Ps : Vive le football belge, peu importe les clubs sauf anderlecht… :slight_smile:

1 J'aime

C’était Loriot le récit avec La Louvière. Moi je suis fan de Charleroi :smiley:

J’avais fait un récit en D5 croate sur fmnet :blush: J’en ai fait 2 autres ici et vais bientôt en relancer un :smirk:

Perso c’est surtout Malines que je ne peux plus voir avec les affaires de l’an passé sans sanctions :persevere:

1 J'aime

@Wasyl Ah oui je m’en rappelle ! Jadran supetar je viens de voir ! ça remonte déjà à un petit temps ! J’avais fais un rdp en belgique à Rebecq mais j’avais du arrêter mon pc à l’époque avait crash :frowning:

1 J'aime
La visite des installations du FC Ploërmel

Ploermel

2019-08-21T17:00:00Z
Mercredi soir, je visite les installations du club en compagnie de Philippe Eon, celui-ci me montre les installations et disons que celle-ci sont plutôt correcte pour un club de son niveau. Pour la petite histoire Philippe , nous explique que le club comporte 35 équipes pour 593 licenciés au total.

Le FC Ploërmel est un club formateur mettant de l’important autant sur équipes féminines que les
équipes masculines. Philippe me montra un article encadré dans un petit cadre à coté de leurs labels reçu. Voici un extrait de celui-ci* :

Filles

En me promenant dans les installations, je me rends compte qu’il y a encore du boulot si ce club veut jouer à l’échelon national. d’après lui le club s’améliore d’années en années, les finances sont bonnes et ils ont des équipes de jeunes faisant partis des meilleurs du Morbihan.

D’ailleurs, il m’emmène sur le terrain afin de regarder les entrainements des jeunes avant d’aller rencontrer le staff et joueurs de l’équipe première.

Le club dispose de plusieurs terrains et de pas mal de matériels d’entraînements c’est bon signe !

Voici un récapitulatif des infrastructures du FC PLOËRMEL !
Ploepresent
Infrastr

Phillipe Eon : TOC TOC TOC!!!

Joueurs de Ploërmel : Qui est làààà?

P: EOON !

Joueurs : EON QUI???

EOOOON CHANTERA POUR TOI, PLOËRMEL OH OH OH, TOUUUS ENSEMBLE ON MARQUERA!

Ce fameux Phillipe Eon est un sacré fêtard et metteur d’ambiance, d’où notre rencontre à la boite de nuit, bref il me présente son effectif et au coach. J’avais les notes et prestations mensuelles des joueurs sous les yeux grâce à l’ancien adjoint et aux préparateurs.

Le coach me présenta aux joueurs et certains, se rappellant de m’avoir vu au Lodge faisait déjà des remarques comme quoi il fallait pas l’ennuyer le nouvel adjoint !

J’ai discuté avec l’entraineur des problèmes que j’ai pu voir lors du match contre l’AS Cruguel et il me fait part qu’il les avait déjà remarquer avec un petit ton de modestie.

Lors de mon premier pas en tant qu’adjoint, j’observe le fonctionnement du staff et me permet d’aider les joueurs lorsqu’ils ne comprennent pas les instructions.

Voici le bilan de l’effectif :
Prochain épisode : Un vestiaire dans la poche, un T1 jaloux?
6 J'aimes