:storygreen: :s7: :spain: :real_valladolid: O Leão de Lisboa

belle suite de matchs !

Par contre l’écriture violette sur le mauve , je ne vois rien. j’ai du surligner pour lire

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

@CaptainAmericka on va franchement pas se plaindre ça tourne bien on prends. Justement tu parles de ces deux clubs.

@Nehoc en effet, Bilbao est dans le dur depuis plusieurs saisons.

@Rhino pour le moment tout roule.

@celiavalencia merci, j’ai corrigé en mettant le club en noir désolé.

- Amorim Licencié, Fonseca nommé à Madrid -

**La Liga, toujours imprévisible, a été secouée par des changements d’entraîneurs significatifs qui pourraient redessiner la course au titre et à la survie cette saison. **

Ruben Amorim, autrefois considéré comme l’un des espoirs les plus brillants du coaching au Portugal, a été licencié de son poste d’entraîneur principal de Séville après un début de saison catastrophique.

Ruben Amorim, qui avait pris les rênes de Séville avec de grandes attentes suite au rachat, n’a pas réussi à mener son équipe au succès escompté. La défaite inaugurale contre son rival, Anibal Guimarães de Valladolid, a marqué le début d’une série de contre-performances. Enchaînant les résultats décevants, Séville se trouve dangereusement proche de la zone de relégation, une situation intolérable pour un club de cette stature après un recrutement grandiloquent.

« Nous avons pris cette décision difficile pour le bien du club », a déclaré le président de Séville dans un communiqué. « Ruben est un entraîneur talentueux, mais les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos attentes. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière. »

Malgré son éviction de Séville, Ruben Amorim pourrait ne pas rester sans emploi très longtemps. Des rumeurs circulent déjà sur son possible recrutement par l’Athletic Bilbao. Le club basque, désireux de revigorer sa saison, voit en Amorim un technicien capable de redonner du dynamisme à l’équipe et à l’aider dans sa lutte pour le maintien.

Un dirigeant de Bilbao, sous couvert d’anonymat, a déclaré : « Nous sommes toujours à la recherche de talents capables de faire progresser notre club. Ruben Amorim a montré des qualités indéniables malgré son passage difficile à Séville. Nous pensons qu’il pourrait être un bon fit pour nous. »

En parallèle, un autre mouvement significatif a eu lieu dans la capitale espagnole. L’Atletico Madrid, après une période d’instabilité, a décidé de confier les rênes de l’équipe à Paulo Fonseca. Fonseca, connu pour son approche tactique novatrice et son expérience en Europe, arrive avec la mission de remettre l’Atletico sur la voie du succès.

« Je suis honoré de rejoindre un club avec une telle histoire et des supporters passionnés », a déclaré Fonseca lors de sa conférence de presse de présentation. « Mon objectif est de ramener l’Atletico Madrid au sommet du football espagnol et européen. Nous allons travailler dur pour y parvenir. »

Ces mouvements d’entraîneurs ne sont pas simplement des changements de noms sur des bancs de touche ; ils représentent des tournants stratégiques pour les clubs concernés. Séville espère éviter la relégation en trouvant rapidement un successeur capable de redresser la barre et Nuno Espirito Santo fait office de favori. Bilbao, avec Amorim, pourrait chercher à capitaliser sur son potentiel inexploité pour se sauver en Liga. Quant à l’Atletico Madrid, l’arrivée de Fonseca est vue comme un retour à une mentalité offensive et ambitieuse capable de ramener l’Atletico dans la course à l’Europe.

Anibal Guimarães, quant à lui, continue de mener Valladolid avec succès. Interrogé sur le licenciement de son rival, Guimarães a répondu avec une diplomatie calculée : « Ruben est un excellent entraîneur. Le football est parfois impitoyable, et les résultats ne reflètent pas toujours le travail accompli. Je lui souhaite de rebondir rapidement. Mais j’avais dit que je le mettrais au chômage ceci dit.»

Cependant, la rivalité entre Guimarães et Amorim pourrait prendre une nouvelle dimension si ce dernier rejoint effectivement Bilbao. Une telle dynamique ajouterait encore plus de piment à une Liga déjà passionnante.

La Liga est en perpétuel mouvement, et ces derniers changements de coachs ne font qu’ajouter à l’intrigue de la saison. Avec des clubs comme Séville et l’Atletico Madrid prenant des directions nouvelles, et avec la possibilité de voir Amorim rebondir à Bilbao, le championnat espagnol promet d’être plus compétitif et imprévisible que jamais. Pour les fans, les prochains mois seront riches en émotions et en rebondissements.

- Chapitre 173 -
- La Pucela nouvelle machine de guerre -
- Chapitre 175 -
Coming SOON - 10/06
14 « J'aime »

Ca bouge en Espagne, ça bouge.

1 « J'aime »

Pas étonné par les résultats, mais encore tôt dans la saison donc ça peut vite changer surtout si Séville et l’ATM se réveillent ! Mais franchement j’y crois, minimum 4° place ça travaille trop bien au club :stuck_out_tongue:

1 « J'aime »

On appelle ça le Karma :rofl:

1 « J'aime »

Super début de saison, et Anibal doit intérieurement jubilé après le licenciement d’Amorin.
EN tout cas ce jeu de chaises musicales pour les entraineur va rebattre les cartes et on risque de voir de gros changement dans les résultats. très intéressant pour la suite.

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

Petit bonus les copains.

@CaptainAmericka un peu plus d’un quart du championnat et certains clubs déjà bien en deça de leurs objectifs. C’est fatal à certains. Bon j’avoue que le licenciement d’Amorim m’a fait rire tant je pensais pas qu’il sauterais si vite :hoho:

@Raspou On va voir comment ça tourne, notamment du côté de Seville et de l’Atletico. Mais on va aussi faire gaffe au Alavès, Villarreal, Real Sociedad qui sont les vrais rivaux. La quatrième place ce serait beau !

@Rhino :pasrire: :pasrire:

@VertPourToujours Clairement j’ai bandé comme un poney :dsk: A voir si le choc mental a lieu dans ces clubs.

-ZOOM-
5 choses à savoir sur Estevão


2002317775 90_Francisco

- - -
Estevão - - -
Âge
22
Nationalité :brazil: :spain: Brésilien
valeur 44-51M€
Salaire 258 k€/m
Fin de contrat 30 Juin 2033
:desktop_computer:
Gamechanger :four_star: :four_star_half:
ANNEES CLUB APP Buts Assist
:spain: 27/29 :liga_hypermotion: [PRO] :real_valladolid: Real Valladolid CF 41 (3) 17 6
:spain: 27/29 :liga_easport: [PRO] :real_valladolid: Real Valladolid CF 28 (2) 7 9
:spain: 27/29 :liga_easport: [PRO] :real_valladolid: Real Valladolid CF 12 (2) 8 1
27-29 TOTAL - - - - - - - - - - 88 32 16

Membre clé du Real Valladolid depuis deux saisons et demi, Estevão (22 ans) semble atteindre sa plenitude cette saison avec ce début de saison où il est omniprésent dans les performances de son club. Dribbleur, provocateur, le jeune ailier n’est pas sans rappeler la folie de ses ainés Ronaldinho et Neymar. Retour en cinq anecdotes sur l’ancien de Palmeiras.

Très convoité depuis l’enfance

Si Estevão fait beaucoup parler de lui sur les mercato c’est surtout chez les équipementier qu’il a fait chavirer les coeurs. Le jeune brésilien n’a pas 10 ans que ses arabesques affolent déjà Nike, Adidas, Puma ou New Balance. Si la famille du joueur profite de cette guerre pour équiper tout son quartier de chaussures, tibia et autres short ou maillot, le joueur ne parvient pas à choisir. C’est finalement avec Nike que le jeune joueur va s’engager. Il se dit qu’un entrainement privé avec Neymar et Ronaldinho a fait craquer la jeune star. A l’époque le contrat est fou. On parle de 25M€ sur 10 ans avec des jalons selon sa progression.

Il est surnommé « Messinho »

Surnommé « Messinho », le « petit Messi » en français, le jeune brésilien, qui vient de fêter son 22e anniversaire, tient son surnom du légendaire argentin Leo Messi. Ce surnom le suit depuis l’enfance à cause de son style de jeu à l’époque. Pour autant s’il fallait citer des légendes pour le définir on serait plus proches de ses ainés Ronaldinho et Neymar. Les dribbles d’Estêvão sont imprévisibles. Chaque fois qu’il reçoit le ballon, il fait quelque chose de différent. Ce niveau de variance crée de l’incertitude pour les défenseurs comme rarement. Son capitaine à Valladolid Barrachina dira qu’il est ravi de l’avoir dans ses rangs tant il humilie ses coéquipiers à l’entrainement.
Son niveau technique et de dribbles lui permettent d’avoir une excellente conservation du ballon. Estêvão juge souvent parfaitement la distance à parcourir avec le ballon et a une bonne vision de l’espace autour de lui, s’il y a une possibilité de passe, il la trouve ou il s’engouffre dans l’espace et déroute ses adversaires avec son génie tel ses prédécesseurs.

Il rêve de jouer… au Barça

Dans une interview accordée au Mundo Deportivo , Estevão Willian a évoqué dans sa jeunesse son rêve de jouer au Barça : « Je regarde presque tous les matches du Barça, je suis fan du club. J’ai une grande admiration pour les joueurs qui y jouent et j’espère y être aussi. Jouer pour Barcelone, qui est l’un des meilleurs clubs du monde est mon plus grand rêve. Je suis né en regardant Neymar Messi et Suarez jouer à Barcelone. C’est mon rêve. » Si tout le monde connait l’admiration d’Estevão pour le club blaugrana, il n’en est pas proche à ce jour. Son avenir semble se situer en Angleterre qui le courtise assidument depuis des mois. Mais sa carrière est loin d’en être terminés, alors qui sait ?

Le prochain « angel di Maria » ?

Bien qu’il ait longtemps été surnommé le « Messi brésilien », il serait plus approprié de le comparer à Angel Di Maria, le coéquipier de longue date de l’icône argentine en équipe nationale. Tous deux ont en commun une capacité exceptionnelle à porter le ballon, des pieds gauches semblables à des baguettes, ainsi qu’un vaste répertoire d’astuces, et tous deux s’épanouissent en pénétrant sur les flancs et en faisant des ravages dans les zones centrales. Sa puissance de frappe à 25m est un autre élément chirurgicale qui rappelle son ainé.

Estevao a déjà démontré son aptitude à dribbler avec le ballon et à garder l’équilibre pour décocher une frappe puissante, ce qui a fait la renommée de Di Maria à l’époque de sa splendeur. Estevao décrit lui-même son style de jeu : « Je peux jouer à droite, mais je me sens plus à l’aise au milieu, je suis plus proche de la surface, je peux tourner à gauche, à droite et c’est l’endroit où je me sens le plus libre », a-t-il déclaré à Mundo Deportivo.

À l’origine d’une guerre entre Cruzeiro et Palmeiras

Alors que le Brésil était jusque là épargné par les guerres dans les centres de formation. Tout vola en éclats suite au non respect du pacte de non agression entre Palmeiras et Cruzeiro. Historiquement en effet, les clubs brésiliens ont pour coutumes de ne pas chiper un jeune joueur dans le centre de formation d’un club domestique. Toutefois en 2021 alors que le joueur fête ses 14 ans, la nouvelle fait rage. Son contrat stagiaire fait mention de Palmeiras et non de Cruzeiro. Si le verdão annoncera avoir signé le joueur libre, on apprendra par la suite que le père du joueur a touché de l’argent pour faire signer son fils. Depuis lors les deux clubs se vouent une guerre sans merci à chaque occasion.

- Chapitre 173 -
- La pucela nouvelle machine de guerre -
- Chapitre 175 -
Coming SOON - 10/06
12 « J'aime »

Belle stats le gamin…

1 « J'aime »

Il est vraiment bon le gamin.

Ca serait une mauvaise nouvelle si il devait quitter le club…

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

@VertPourToujours Oui Estevão c’est un crackito, jamais il aurait du arriver au club.

@Nehoc Yep, j’espère le conserver loooooongtemps.

- Valladolid nage en eaux troubles -

Le Real Valladolid, en pleine renaissance sportive et financière depuis l’arrivée de son actionnaire saoudien, fait face à un tournant décisif de son histoire. L’UEFA a officiellement ouvert une enquête sur le club espagnol pour non-respect du fair play financier (FPF), une initiative qui pourrait avoir des conséquences graves pour le club et ses ambitions européennes.

Depuis que le cheikh Khalid Al-Fayed a investi massivement dans le Real Valladolid, le club a connu une transformation spectaculaire. Les recrutements de joueurs talentueux et les investissements dans les infrastructures ont permis au club de rivaliser avec les géants de la Liga. Cependant, cette ascension rapide a attiré l’attention non seulement des fans et des rivaux, mais aussi des instances dirigeantes du football européen.

L’UEFA a lancé cette enquête suite à une série de mercatos où le Real Valladolid a dépensé des sommes importantes pour attirer des talents de premier plan. Des signatures comme celles d’Estevão, Diego Mauricio et Alaor Peixão entres autres, combinées à des salaires élevés, ont soulevé des questions sur la viabilité financière du club.

Un porte-parole de l’UEFA a déclaré : « Nous avons des raisons de croire que le Real Valladolid a enfreint les règlements du fair play financier en dépassant ses capacités de dépenses par rapport à ses revenus générés. Nous mènerons une enquête approfondie pour établir les faits. »

Si l’UEFA trouve des preuves de violations du FPF, le Real Valladolid pourrait faire face à des sanctions sévères. Celles-ci peuvent inclure des amendes substantielles, des restrictions sur les transferts, et dans le pire des cas, une exclusion des compétitions européennes. Une telle exclusion serait un coup dur pour le club, qui a récemment réussi à se qualifier pour la Conference League, marquant son retour sur la scène européenne après une longue absence.

Le Real Valladolid, par l’intermédiaire de son président, a publié un communiqué officiel : « Nous prenons cette enquête très au sérieux et coopérerons pleinement avec l’UEFA. Nous sommes confiants que nos finances sont en ordre et que nous avons respecté toutes les régulations. Nous espérons une résolution rapide de cette situation. »

Luis Campos, le directeur sportif, a également commenté : « Nos investissements étaient nécessaires pour améliorer la compétitivité de l’équipe. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec des experts financiers pour nous assurer que nous respections les règles. Nous ferons tout pour prouver notre bonne foi. »

Pour Anibal Guimarães, l’entraîneur de l’équipe, cette enquête arrive à un moment critique. Alors que son équipe connaît un bon début de saison, cette situation pourrait déstabiliser le groupe. « Nous devons rester concentrés sur le terrain », a-t-il déclaré. « Ce qui se passe en dehors du terrain est important, mais notre priorité reste de jouer au football et de gagner des matchs. »

Les joueurs, quant à eux, ont exprimé leur soutien au club. Estevão, l’une des stars de l’équipe, a déclaré : « Nous croyons en notre projet et nous savons que le club a fait les choses correctement. Nous devons continuer à travailler dur et à prouver notre valeur sur le terrain. »

La nouvelle de l’enquête a été accueillie diversement par les autres clubs de la Liga. Certains voient cela comme une opportunité pour redistribuer les cartes du championnat. Victor Valdés, entraîneur du Rayo Vallecano, a exprimé son opinion : « Il est important que toutes les équipes respectent les mêmes règles. Si des clubs trichent, ils doivent être tenus responsables. Le Real Valladolid est une fraude et son coach aussi. La vérité sera enfin bientôt révélés.»

L’enquête de l’UEFA sur le Real Valladolid met en lumière les défis du fair play financier dans le football moderne. Alors que le club a profité d’investissements massifs pour se hisser au sommet, il doit maintenant prouver que ces dépenses étaient justifiées et conformes aux régulations. Les prochains mois seront cruciaux pour le Real Valladolid, qui devra naviguer à travers cette tempête avec prudence et détermination pour éviter des sanctions qui pourraient compromettre ses ambitions européennes et nationales.

- Chapitre 174 -
- Amorim licencié, Fonseca nommé à Madrid -
- Chapitre 176 -
Coming SOON - 23/04
15 « J'aime »

Tout du prodige ce petit brésilien !

Il va falloir désormais attendre le verdict mais si cela s’avère réel, alors l’avenir de la Pucela risque de profondément s’assombrir…

1 « J'aime »

J’ai la même chose j’étais limite en fair play financier mais je n’ai pas eu d’enquête. Le seul souci est que mon propriétaire saoudien lui aussi nous donnes des budgets transferts dont je ne peut pas me servir en totalité à cause de ce put… de FPF

1 « J'aime »

Même sentiment :grin:

3 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

@CaptainAmericka Estevão soutient beaucoup le club donc on prends surtout vu son niveau de performances. Pour l’enquête on va devoir patienter d’en savoir plus.

@VertPourToujours c’est un peu la lotterie, il faut faire attention.

@Akasha c’est vrai qu’il y a des ressemblances

- Sur le podium et en 1/8ème ! -

Alors que le Real Valladolid connait un début de saison faste, en coulisse la situation est moins rose avec l’ouverture d’une enquête sur ses finances au niveau européen et une fronde des autres clubs en Liga. Mais ses évènements ne semble pas avoir d’impacts sur le sportif. Il faut dire qu’avec la phase de championnat de la Conference League, l’effectif est plutôt débordé.

Le club a attaqué Novembre avec la réception d’Oviedo. Valladolid a su rapidement prendre l’avantage par l’intermédiaire de Estevão. Damian Muller a en outre été particulièrement efficace signant un doublé et offrant un but à Gilson en seconde période. Quelques jours plus tard, la Pucela concédait le nul contre Maribor un peu à la surprise générale. Mais la marche en avant du club espagnol semble imperturbable et le club a repris sa route écrasante contre Las Palmas avec un carton marqué du seau d’Estevão auteur d’un triplé plein de classe. A nouveau en seconde période Gilson a profité des largeurs défensives pour marquer un nouveau but, confirmant son habileté du deux côtés du terrain.

Contre Villarreal, Valladolid a pu confirmer sa montée en grade dans le paysage espagnol en faisant couler le sous-marin jaune. Ce match a pu voir Diego Mauricio débloqué son compteur avec classe en signant un doublé avec un missile de 25m pendant chaque mi-temps. Le match référence pour beaucoup de supporters du Zorrilla vit Claudio Echeverri inscrire un doublé plein de classe lui aussi grâce à des services de Gilson et d’Estevão. En grande forme, l’argentin a en outre délivré une nouvelle passe décisive pour João Infante. Le club a ensuite fini le mois par un carton contre les serbes du TSC. Renan Lopes en a profité pour rentabiliser sa première titularisation par un but. Thiago Rubio a aussi marqué tout comme João Infante. Damian Muller de plus en plus à l’aise dans le système du coach Anibal a ainsi inscrit un doublé. Son second en Novembre.

En décembre, la Pucela et son coach retrouvais Valdès et Vallecano et dans ce duel royal, les blanquivioletas ont fait tomber leur adversaire du jour avec des buts de Gilson et João Infante. Anibal ne manqua pas de se moquer de son rival en mentionnant en conférence de presse le montant du transfert de Infante (à peine plus de 200k€) provoquant l’hilarité de son auditoire. Avant un déplacement important en Conference League, le club a ensuite concédé un nul contre Valencia malgré un nouveau but de Damian Muller. En Finlande, la pucela n’a fait qu’une bouchée de son hôte. João Infante en forme a marqué tout comme Gilson encore décisif et grâce au premier but cette saison de Xabi Gonzalez la pépite napolitaine. Le retour en Liga entre deux matchs européen fut dur et Valladolid a payé son long déplacement par une défaite contre le Celta Vigo. Si Gilson et Rubio ont marqué c’est un ancien du club, Renato Sanches qui a crucifié la pucela inscrivant un triplé.

L’année s’est terminé en trombe avec un carton contre Bâle, le jeune Granell a inscrit un doublé. Les remplaçants habituels Renan, Gonzalez et Rubio ont marqué. Javi Sanchez, capitaine légendaire du club a aussi marqué validant la qualification directe en huitième de finale de la Conference League de la Pucela.

Date Club Score Buteurs
:liga_easport: J12 4/11/2029 :oviedo: Real Oviedo 4 - 0 Estêvão (17), D.Muller (30, 79), Gílson (61)
:conference: J3 8/11/2029 :maribor: Maribor 0 - 0 -
:liga_easport: J13 11/11/2029 :laspalmas: Las Palmas 0 - 4 Estêvão (pen 22, pen 52, 54), Gílson (68)
:liga_easport: J14 25/11/2029 :villarreal: Villarreal 5 - 1 D.Maurício (23, 64), C.Echeverri (39, 62), J.Infante (66)
:conference: J4 29/11/2029 :tsc: TSC 5 - 1 R.Lopes (3), T.Rubio (14), D.Muller (36, 77), J.Infante (81)
:liga_easport: J15 2/12/2029 :vallecano: Rayo Vallecano 1 - 2 Gílson (13), J.Infante (68)
:liga_easport: J16 10/12/2029 :valencia: Valencia 1 - 1 D.Muller (15)
:conference: J5 13/12/2029 :hjk: HJK 1 - 3 J.Infante (47), Gílson (53), x.González (85)
:liga_easport: J17 16/12/2029 :celtavigo: Celta Vigo 2 - 3 Gílson (22), T.Rubio (73)
:conference: J6 20/12/2029 :basel: Basel 6 - 1 A.Granell (9, 71), x.González (22), J.Sánchez (26), R.Lopes (74), T.Rubio (76)

- Clasificación -

Avec ces deux nouveaux bons mois Anibal et ses joueurs confirme la place de Valladolid sur le podium de la Liga derrière les deux ogres du championnat et juste devant Villarreal et la Real Sociedad. On peut constater que l’effet Fonseca se fait déjà sentir avec une belle remontée de l’Atletico Madrid. Ruben Amorim lui aussi est en réussite et son Bilbao se rapproche doucement de la zone des non relégables.

Clt
Équipe
J G N P Bm Be Diff Pts
1er :grootchampions: :barcelona: Barcelona 17 16 0 1 47 11 +36 48
2e :grootchampions: :realmadrid: Real Madrid 17 12 3 2 50 8 +42 39
3e :grootchampions: :real_valladolid: Real Valladolid 17 11 3 3 35 17 +18 36
4e :grootchampions: :villarreal: Villarreal 17 11 2 4 45 28 +17 35
5e :europa: :realsociedad: Real Sociedad 17 9 3 5 31 16 +15 30
6e :europa: :betis: Real Betis 17 9 2 6 35 27 +8 29
7e :conference: :alaves: Alavés 17 8 2 7 24 25 -1 26
8e :celtavigo: Celta Vigo 17 7 4 6 24 35 -11 25
9e :atletico: Atlético de Madrid 17 7 3 7 14 19 -5 24
10e :valencia: Valencia 17 5 9 3 23 22 +1 24
11e :cadiza: Cádiz 16 7 3 6 20 25 -5 24
12e :vallecano: Rayo Vallecano 17 5 5 7 27 25 +2 20
13e :levante: Levante 16 5 3 8 24 33 -9 18
14e :malaga: Málaga 17 4 5 8 24 23 1 17
15e :sevilla: Sevilla 17 3 7 7 15 20 -5 16
16e :espanyol: Espanyol 17 4 4 9 17 24 -7 16
17e :oviedo: Real Oviedo 17 4 3 10 14 35 -21 15
18e :liga_hypermotion: :mallorca: Mallorca 17 4 2 11 16 33 -17 14
19e :liga_hypermotion: :bilbao: Athletic Club 17 2 6 9 10 25 -15 12
20e :liga_hypermotion: :laspalmas: Las Palmas 17 0 3 14 10 54 -44 3

- Clasificación de UEFA Conference League -

Clt
Équipe
J G N P Bm Be Diff Pts
1er 1/8 :hertha: Hertha :germany: 6 6 0 0 19 5 +14 18
2e 1/8 :real_valladolid: Real Valladolid :spain: 6 5 1 0 18 4 +14 16
3e 1/8 :psv: PSV Eindhoven :netherlands: 6 5 0 1 16 2 +14 15
4e 1/8 :paok: PAOK :greece: 6 5 0 1 10 3 +7 15
5e 1/8 :saintgall: St. Gallen :switzerland: 6 5 0 1 11 6 +5 15
6e 1/8 :sporting_portugal: Sporting CP :portugal: 6 5 0 1 9 5 +4 15
7e 1/8 :kobenhavn: FC København :denmark: 6 4 1 1 13 3 +10 13
8e 1/8 :basel: Basel :switzerland: 6 4 1 1 11 10 +1 13
9e B :zurich: Zürich :switzerland: 6 4 0 2 17 8 +9 12
10e B :legia_warszawa: Legia Warszawa :poland: 6 4 0 2 12 9 +3 12
11e B :brann: Brann :norway: 6 3 1 2 16 9 +7 10
12e B :austriawien: Austria Wien :austria: 6 3 1 2 14 9 +5 10
13e B :rakow: Raków Częstochowa :poland: 6 3 1 2 11 7 +4 10
14e B :alkmaar: AZ :netherlands: 6 3 1 2 7 4 +3 10
15e B :sturmgraz: Sturm Graz :austria: 6 2 3 1 10 7 +3 9
16e B :hacken: BK Häcken :sweden: 6 2 3 1 9 7 +2 9
17e B :eyupspor: Eyüpspor :tr: 6 2 3 1 6 5 +1 9
18e B :oh_leuven: OH Leuven :belgium: 6 2 2 2 11 9 +2 8
19e B :rheindorf: Rheindorf Altach :austria: 6 2 2 2 6 5 +1 8
20e B :shearts: Hearts :scotland: 6 2 2 2 10 10 0 8
21e B :lyon: Lyon :france: 6 2 1 3 9 9 0 7
22e B :vitoria_guimaraes: Vitória de Guimarães :portugal: 6 1 4 1 9 10 -1 7
23e B :lausanne: Lausanne-Sport :switzerland: 6 2 1 3 5 8 -3 7
24e B :maribor: Maribor :slovenia: 6 1 2 3 6 7 -1 5
25e :hjk: HJK :finland: 6 1 2 3 11 14 -3 5
26e :breidablik: Breiðablik UBK :iceland: 6 1 2 3 8 12 -4 5
27e :panetolikos: Panetolikos :greece: 6 1 2 3 9 15 -6 5
28e :tsc: TSC :serbia: 6 1 2 3 7 13 -6 5
29e :apoel: APOEL :cyprus: 6 1 1 4 3 11 -8 4
30e :sarajevo_fk: FK Sarajevo :bosnia_herzegovina: 6 1 1 4 8 20 -12 4
31e :dunajska_streda: Dunajská Streda :slovakia: 6 0 3 3 5 9 -4 3
32e :dinamo_tbilissi: Dinamo Tbilisi :georgia: 6 1 0 5 6 19 -13 3
33e :zalgiris_vilnius: Žalgiris Vilnius :lithuania: 6 0 2 4 8 19 -11 2
34e :shamrock_rovers: Shamrock Rovers :ireland: 6 0 1 5 2 9 -7 1
35e :bate: BATE Borisov :belarus: 6 0 1 5 6 18 -12 1
36e :ararat: Ararat-Armenia :armenia: 6 0 1 5 5 23 -18 1

- Clasificación de goleadores -

Nat Nat Prénom Nom MJ Buts Assists
:1st_place_medal: :brazil: :spain: Estêvão 19 (4) 12 6
:2nd_place_medal: :portugal: João Infante 16 (3) 8 0
:3rd_place_medal: :argentina: :italy: Damián Muller 20 (3) 6 2
:brazil: :portugal: Gílson 19 (2) 5 5
:argentina: :italy: Claudio Echeverri 16 (3) 5 4

- Clasificación de los pasadores -

Nat Nat Prénom Nom MJ Buts Assists
:1st_place_medal: :spain: Alberto Luengo 15 (3) 0 7
:2nd_place_medal: :brazil: :spain: Estêvão 19 (4) 12 6
:3rd_place_medal: :argentina: :spain: Thiago Rubio 7 (16) 3 6
:brazil: :portugal: Gílson 19 (2) 5 5
:argentina: :italy: Claudio Echeverri 16 (3) 5 4
- Chapitre 175 -
- La Pucela en eaux troubles -
- Chapitre 177 -
Coming SOON - 12/06
15 « J'aime »

Quelle grosse saison tu nous fais. Incroyable, surtout d’avoir le Real en ligne de mire!

1 « J'aime »

Ca force le respect ce parcours

1 « J'aime »

On savait qu’avec un mercato ambitieux, l’équipe pouvait faire quelque chose mais le podium a presque mi-parcours, respect.

1 « J'aime »

Alors là, quand t’es lancé, tu fais pas semblant frérot !

1 « J'aime »

On dirait que les 4 premiers on fait un trou en liga…
Petit bug dans le classement de la Conference league il y a un décalage de colonne :wink:
Par contre je ne comprends pas comment tu peux être qualifié alors qu’il n’y a que 6 matchs de joués ?

1 « J'aime »

Les résultats sont impressionnants. L’équipe tourne à plein régime

1 « J'aime »