:storyred: :s1: Les 4 Fantastiques en Ligue 1

récit
fm19
multi

#1
Nous ne savions pas réellement par quelle formule commencer entre « Il était une fois » et « C’est l’histoire de » ; alors nous avons décidé de vous raconter comment est-ce que 4 passionnés du ballon rond se sont retrouvés autour d’une seule et même scène, celle de notre chère et tendre Ligue 1 Conforama. Tant décriée et pourtant toujours plus suivie. Nombreux sont les challenges intéressant à relever dans ce championnat ; c’est pour cette raison que nous avons tenté d’en relever un : faire entrer la Ligue 1 dans le panthéon du top 4 des championnats européens.

Les protagonistes de cette histoire, en plus d’être des mordus de football, sont également des personnes pas tout à fait normales dans la vie de tous les jours. Peut-être est-ce ça qui fait leur particularité et qui fait que vous suivez leur histoire…
A l’origine, Bicky, en provenance du sud de la France, connu de la communauté FM et joueur depuis des lustres, parfait narrateur et conteur d’histoire, a pour habitude de pratiquer Football Manager en ligne avec plusieurs collègues (eh oui, c’est forcément plus drôle quand on met une rouste à un copain 😊). Déjà coutumier du fait, notamment avec sa partie en Série A feat Jose Soares & Salvo que l’on ne présente plus, il a décidé de relancer la chose avec cette fois-ci des inconnus, ou plutôt des personnes peu connues…

Le plus connu des inconnus se prénomme Biimsou, fidèle supporter, adjoint et suiveur de Bicky lors de son passage au Milan AC. Grâce à cette expérience au pays de la pizza, ces 2 phénomènes au tempérament de feu allaient nouer une relation forte, à tel point qu’une idée commune traversa leur esprit : lancer eux aussi, leur propre Multi. Biimsou est connu pour sa connaissance dans le domaine du numérique, toujours à l’affût des nouvelles technologies ! Mais aussi pour son franc-parler, sa force de caractère à ne plus douter et surtout son culot. Et c’est ce qu’on retrouvera tout au long de la carrière, soyez-en sûrs !

Venons-en au sage de la bande, Ben21Gi. Personnage atypique car unique ! Il n’y en a pas 2 comme lui, amoureux éperdu de la Norvège, du secteur nord de notre planète et des défis toujours plus farfelus. Capable de dévouer sa vie aux Vikings (Tippeligaen alias D1 norvégienne), ou de transformer une équipe de fermiers en gladiateurs, il nous fallait absolument dans notre périple ce genre de recrue, qui accumule toujours plus les surprises et les paris étonnant. Surnommé la voix de la sagesse dans le groupe, vous ne l’entendrez jamais s’éparpiller sur quelconque sujet ; au contraire, il trouvera très souvent la parole qu’il faut, principalement hilarante ! Fous rire garantis.

Enfin pour terminer, passons au rookie, le novice : CaptainAmericka. (Non, ne pensez pas qu’il a le boulard à se donner un surnom aussi connu, il est juste chanceux d’avoir eu des parents qui ont eu l’ingénieuse idée d’associer la 1ère lettre de son prénom à son nom pour former ce jeu de mot 😊)

Habitué aux parties offline sur ce jeu, il a été approché par Bicky pour tenter de se lancer dans une nouvelle aventure. Hésitant, il s’est finalement lancé pour finalement devenir accro à ce mode de jeu. Très attaché à ses joueurs, ne comptez pas sur lui pour voir le compte en banque de son club exploser ou voir arriver un CR7 dans son effectif, il préfère garder ses joueurs et les accompagner jusqu’à leur mort plutôt que de les revendre à bon prix quand cela est nécessaire. Néanmoins, Rookie ne signifie pas pour autant dernier. Attendez-vous à des surprises de son chapeau magique.
Ce défi n’est pas un simple défi où l’on prend son club, et c’est parti pour l’aventure ; non, quelques règles ont été dictées au départ : interdiction de prendre un gros du championnat (trop facile), on a préféré partir sur un club outsider (comme les appellent les médias) pour une qualification européenne si possible. Cependant, dans le cas où l’un de nous serait éjecté de son siège, il a l’obligation de se tourner vers les 3 premiers de la Dominos Ligue 2 pour essayer de retrouver l’Elite le plus rapidement possible : une punition qui fait plaisir tout de même.

Les choix de chacun sont les suivants :

Patrick Vieira n’aura pas résisté bien longtemps du côté de la Cité Azuréenne puisqu’il vient de se faire déloger par Bicky, fort de son passage en Italie et pressenti pour réaliser une grande saison. Idéalement la personne parfaite pour harmoniser un effectif très diversifié et mouvementé. Son talent de conteur d’histoire sera on ne peut plus important.

Christophe Galtier n’aura malheureusement pas résisté à toutes les tensions autour du club la saison passée et il a préféré rendre son tablier. Une aubaine pour Biimsou qui a sauté sur l’occasion. Véritable feu-follet, le sang chaud espagnol qui coule dans ses veines, il arrive dans le Nord pour faire monter la température, notamment du côté mercato avec un recrutement qui en ferait rêver plus d’un.

A contrario, le climat se refroidit du côté du Forez avec la démission de Jean Louis Gasset (sûrement fatigué ou pressé de re-devenir l’adjoint de Laurent Blanc) et la nomination de Ben21Gi qui arrive avec des connaissances nordiques dans ses valises. La voix de la sagesse va se poser sur un effectif déjà bien entamé justement et qui aura besoin d’un nouveau souffle sûrement.

Pour conclure, l’histoire d’amour entre Coach Vahid & Waldemar Kita aura été de courte durée puisque que Mr le président a décidé à nouveau de se séparer de son entraîneur pour nommer à la place un inconnu dans le monde du football mais un expert du club nantais. Peut-être est-ce enfin le début d’une longue et forte histoire entre Mr Kita et un entraîneur. Quand on sait que CaptainAmericka est quelqu’un qui s’attache beaucoup, on ne peut qu’espérer…
Passons aux présentations. Chaque club à été présenté lors de l’un de nos lives. La rediffusion est disponible si vous voulez voir ça plus en détail ici: Twitch
Saint-Etienne : “Ben finira-t-il vert de rage ?”
Le club du Forez est l’un des plus titrés du championnat de France, la tâche sera donc très compliquée à accomplir pour notre petit Dijonnais qui a un effectif de grande qualité en sa possession. Ce groupe, composé de jeunes joueurs à fort potentiel ou encore de joueurs déjà bien expérimentés tel que la charnière centrale Perrin-Subotic pour ne citer qu’eux, ont suscité une réelle attirance pour Ben. Et comment ne pas mentionner les retrouvailles avec Loïs Diony, l’ancien attaquant de son club de cœur. On peut dire que ça l’emoustille rien que d’y penser…ou pas.
Comme vous l’avez sans doute remarqué ces dernières années, l’ASSE aime tenter des paris dans les pays de l’Est et comme dit précédemment ça tombe bien ! Ben est un habitué des championnats scandinaves, en atteste notamment sa partie solo avec les Vikings en Norvège. Il a une connaissance assez étendue des joueurs de qualité de cette région du monde. Cela va donc lui permettre de suivre la politique de recrutement de Saint-Etienne en plus de réaliser des coups et des plus-values à long terme. Espérons pour lui que ces petits cracks norvégiens, danois ou encore suédois ne fondent pas comme neige au soleil dans notre championnat, et s’imposent réellement sur la durée.
Lille : “Biimsou, le coach mordu des Dogues"
Les Dogues de Lille. Le club qui de nous 4 est le plus récent champion de France. Débuté en 2017, le projet du LOSC a pris du plomb dans l’aile la saison dernière avec une saison galère qui aurait même pu être plus catastrophique si descente il y avait eu. Un nouveau coach se devait donc de prendre les choses en main, il fallait du charisme, de la grinta, et du caractère…qui de mieux que Biimsou pour endosser ce rôle ? Il faut dire qu’il aime les défis, et croyez-le ou non, après avoir vu les supporters lillois chauds comme des baraques à frites envahir le terrain la saison passée, cela l’a excité plus qu’autre chose. Au risque de les froisser par ses frasques en conférence de presse, mais qui aime bien châtie bien comme on dit. Au vu des joueurs de l’effectif et sa philosophie de jeu la mayonnaise pourrait rapidement prendre, on l’espère en tout cas du côté des supporters.
Du côté du stade Pierre Mauroy donc, le schéma jusqu’ici était assez simple : de l’achat revente pur et dur afin que Gerard Lopez s’en mette plein les poches. Mais Biimsou a été très clair, achat revente il y aura c’est sûr mais plus autant. Le jeune franco-espagnol n’est pas là pour jouer les pompiers de service et encore moins le banquier. Il veut une base de joueurs et s’est même fixé une contrainte : d’ici 2019/2020 il n’y aura pas plus de 20% d’étrangers (réserve et U19 inclus). Les 80% restants seront des français ou belges puisque Lille est près de la frontière et que les jeunes belges ont de la qualité. Comme on vous l’a dit, Biimsou rime avec défi fou !
Nice: “Bicky, Very Nice Coach?”
Les Aiglons Niçois, un club bien structuré qui ne cesse de progresser au fil des années. Favre étant parti conquérir le mur jaune après avoir fait de Nice une valeur sûre de notre Ligue 1, un coach de qualité était attendu. Il fallait de la continuité pour le club de la Côte d’Azur, le nom de Bicky est alors apparu. Vieira n’aura pas fait long feu, Bicky est plus fin technicien. Assez méconnu du grand public français il a pourtant déjà tout prouvé. Son style de jeu est clair : jouer aussi bien qu’au temps de Favre voire encore mieux! Les profils de ses joueurs mais surtout de ses milieux de terrain l’ont vraiment attiré et lui ont surtout confirmé que le potentiel de cette équipe était en adéquation avec les objectifs qu’il compte se fixer. La discipline est son maître mot, il sera intransigeant et il n’y aura pas d’exception. Son tempérament de feu combiné à celui des supporters niçois pourrait faire de l’Allianz Riviera un veritable volcan.
La philosophie de Nice ces derniers temps était basée sur des gros coups sportifs. Les arrivées de Belhanda, de Balotelli ou encore de Ben Arfa en témoignent, Nice est capable d’aller chercher des joueurs de gros calibre. Bicky étant très rusé et fin négociateur il sera capable d’aller en chercher d’autres qui augmenteront les finances du club au plus haut point grâce au coup marketing que cela engendrerait. Reste à savoir si Nice et Coach Bicky feront une salade niçoise bien concoctée.
Nantes: “ Adrien, le Canari déplumé?”
Ah Nantes…ce club qui a autant connu de moments magiques que cauchemardesques. Comme l’ASSE, le club des bords de l’Erdre est un des clubs les plus titrés de France. Malgré cela, depuis la remontée en Ligue 1, Nantes n’a jamais su vraiment retrouver le haut du classement. Des saisons admirables mais trop peu régulières pour prétendre à l’Europe. Le club progresse mais les bases ne sont pas assez solides. La faute à qui ? Un président que l’on pourrait comparer à Staline ou encore Kim Jong Un dans sa gestion des entraineurs. Pas de place aux sentiments chez M.Kita. En effet, le plus grand créateur de pommade agrandisseuse de la taille du pénis n’est pas le plus indulgent. Depuis le retour dans l’Élite, Nantes a connu 7 entraîneurs différents…le 8ème sera-t-il le bon? Cet entraîneur est donc Adrien alias CaptainAmericka. Cet homme est plein de surprise, il est sans doute celui dont on doit le plus se méfier cette saison. Bien qu’il ai moins la pression que les autres puisque Nantes sera logiquement moins attendu il est capable de sortir des coups tactiques imparables de son chapeau. Grand amoureux du FC Nantes,il connaît la maison par coeur puisqu’il y a même fait ses gammes de joueur étant jeune. Les portes-parole de la Brigade Loire ont même déclaré qu’engager un amoureux du club était la meilleure décision. Adrien est très affectif et un climat paternaliste sera assurément présent à la Jonelière. Il compte faire confiance aux jeunes et ne compte pas se séparer de ses cadres. Une chose est sûre…il faudra le suivre de près…mon petit doigt me dit que la Beaujoire pourrait reconnaître l’Europe avant la construction du Yello Park…
Pour suivre nos aventures en live c’est ici que l’on vous accueillera à bras ouverts ----> Twitch sur la chaine Bicky30.
Avant de passer aux choses sérieuses, on va vous donner l’envie de continuer à dévorer notre histoire avec 3 petites questions chacun bien alléchantes, vous savez, ce genre de sujet croustillant qui met l’eau à la bouche, qui attise les braises avant le début de saison…
Question de Elie Baup, “BeIn Sports” pour Bicky :
“Bicky ? Vous permettez que l’on vous appelle comme ça cette saison ? Pouvez-vous nous donner votre ressenti sur votre nomination à la tête de l’OGC Nice ? Vous venez de pousser vers la sortie un champion du monde 98 en la personne de Patrick Vieira qui sort d’une belle saison à N-Y City et qui a fait toutes ses gammes avec les jeunes de Manchester City, avant même que la saison ne commence…”
Oui, vous pouvez, la presse a pour habitude de me nommer ainsi. Ecoutez, dans un premier temps, je suis très heureux de signer dans un club comme l’OGC Nice, et travailler en collaboration avec Mr Rivère. Son discours m’a séduit et les exigences salariales m’ont convenue dans la mesure où il s’agit de ma première expérience professionnelle. Je pense convenir totalement aux attentes du club, surtout que je prône le beau jeu, chose que je souhaite instaurer dans ce club sur la durée. Je compte également me montrer actif durant le mercato pour atteindre mes objectifs et maintenir une certaine rigueur dans ce club.
Question de Erwan Issanchou, “France Football” pour Bicky :
“On sait que Nice est habitué aux gros coups sportifs depuis 2-3 saisons maintenant, quitte à prendre des risques de guerre d’égos, en attestent les recrutements de Belhanda, Ben Arfa, Sneijder ou encore Balotelli. Comment comptez-vous gérer ces soucis d’égos ? Et doit-on s’attendre à d’autres coups d’éclat ?”
Avant tout, il faut qu’il règne une bonne ambiance au sein du groupe, j’accorde une grande importance à l’entente dans le groupe et à la détermination de chacun. Sportivement, les gros coups nécessitent des moyens financiers importants et cela veut aussi dire que les dirigeants seront derrière moi pour concrétiser tous types d’opérations. Nous resterons à l’affût de bons coups mais il y a une volonté de ma part de rajeunir cette équipe tout en s’appuyant sur les cadres déjà présents.
Question de Didier Roustan, “L’Équipe” pour Bicky :
“Certains supporters craignent votre manque d’expérience sur un banc de touche et encore plus en Ligue 1. Que pouvez-vous leur répondre ? A quelle genre de saison doit-on s’attendre à Nice cette année ? Quelques uns disent de vous que vous êtes venus en vacances sur la Côte d’Azur…”
Je ne lis pas les commentaires à mon sujet qu’on peut trouver sur les réseaux sociaux ou dans les journaux. Je me concentre sur le travail qu’il y a à faire ici. L’expérience ? J’ai accumulé celle que j’ai à l’échelle inférieure et c’est parce que j’ai eu de bons résultats que le président Rivère est venu me chercher. Cette saison j’attends de l’implication et de l’application mais surtout la volonté de proposer toujours du beau jeu, tourné vers l’offensif. Les résultats viendront, je suis satisfait de notre préparation estivale.
Question de Pierre Nigay, “L’Équipe” pour Biimsou :
“Alexis bonsoir. Comment jugez-vous ces premiers mois au LOSC ? Etes-vous satisfait de la préparation de votre équipe ?”
Bonjour Pierre, je suis assez étonné de vous voir, quand on sait que je vous ai bloqué sur les réseaux sociaux et notamment Twitter pour éviter cela… ma foi. Je suis très satisfait de la préparation, les joueurs ont tout de suite pris les choses à coeur pour faire grosse impression à tout le monde. Je leur avais demandé de s’investir à 200%, du premier au dernier jour de la saison. On sait tous qu’une grosse saison passe toujours par une grosse préparation.
Question de Carine Galli, “L’Équipe” pour Biimsou :
“Etes-vous en adéquation avec les attentes du club ? Allez-vous utiliser les qualités de votre directeur sportif pour recruter des jeunes talents ?
Il est clair que Luis Campos est un directeur sportif exceptionnel, et je ne pourrais pas me passer de ses talents. En revanche, je veux stabiliser davantage le club et cela engendre une confiance un peu moindre envers les jeunes. Il ne faut surtout pas négliger l’achat de joueurs expérimentés.
Question de Pierre Ménès, “CFC”, pour Biimsou :
“Loïc Rémy n’est pas bon, comment aller vous faire pour relancer un joueur constamment blessé et fragile ?”
Vous êtes toujours aussi courtois dites moi… Loïc n’a plus rien à prouver dans le championnat de France. Il est l’un de mes cadres et je sais qu’il nous rapportera énormément de points. Vous savez, je vais vous dire : vu le nombre de fois où vous vous êtes trompez sur un joueur, je ne m’inquiète plus de vos critiques.
Question de Nabill Djellit, “L’Équipe” pour Ben :
“Nous savions tous qu’il vous fallait un buteur prolifique devant, et vous avez fait signer un attaquant nigéro-norvégien au nom imprononçable… Prendre le risque d’avoir un joueur totalement méconnu ne vous fait-il pas peur ? Si je puis me permettre, Islam Slimani était disponible… et je ne dis pas ça parce qu’il est maghrébin…”
Bonjour Mr Djellit. En effet, l’une des priorités du mercato était de trouver un attaquant complet pour combler ce secteur de jeu et j’ai la chance d’avoir un réseau de recrutement performant qui m’a donc conseillé de me pencher sur le profil d’Ohi (ça vous simplifiera la vie) ; alors j’ai de suite transmis une offre au club de Stabaek. Je suis ravi de l’accueillir et certain qu’il s’adaptera rapidement. Pour finir, je vous remercie de votre suggestion mais vous êtes déjà pseudo-journaliste, alors n’essayez pas d’être recruteur. Merci.
Question de Jérôme Rothen, “RMC Sport”, pour Ben :
“Un entraîneur vous inspire t-il ? Pensez-vous notamment être supérieur à Pep Génésio tactiquement, en vue des derbys à venir ?”
Je pense que chaque entraîneur doit avoir son propre style. Évidemment, beaucoup s’inspirent des meilleurs mais il ne faut pas que le foot tombe dans une vision unique. Vous verrez par la suite que je ne m’inspire de personne. Pour la question concernant le Pep de l’Olympique Vianney, euh… Lyonnais pardon, je ne me fais pas de soucis : Saint-Etienne a toujours dominé et dominera encore longtemps la région !
Question de Cyril Liniac, “Top Chef”, pour Ben :
“Sur la papier, votre effectif est d’une grande qualité, seulement, entre la feuille et le terrain, la différence est parfois présente. La préparation vous a-t-elle convaincu pour atteindre des objectifs élevés cette saison ?
Bonjour cher Cyril, ravi de vous voir aujourd’hui. En effet, l’équipe ne manque pas de qualités. La préparation a montré quelques lacunes, c’est pourquoi nous avons renforcés certains postes par de jeunes joueurs. L’objectif des dirigeants étant de viser une qualification en Champion’s League, nous aurons besoin d’un effectif élargi et homogène pour pallier facilement aux blessures et aux suspensions. Maintenant il faut reconnaître qu’il y aura des adversaires de qualité, c’est pourquoi nous aurons besoin de tout le monde pour nous soutenir !
Question de Guillaume Ducky, “Canari enchaîné” pour CaptainAmericka :
“Vous avez été choisi pour ce poste, qui depuis plusieurs saisons est assez précaire. Pensez-vous pouvoir résister à l’impatience de votre président alors que des entraîneurs déjà reconnus et plus expérimentés que vous n’ont pas réussi ?”
Je suis tout d’abord extrêmement heureux et fier d’avoir été choisi à la tête de ce club qui m’est cher. Je pense que l’impatience du président n’est qu’une succession d’interprétations et qu’aucun d’entre vous ne connaît réellement les dessous des histoires. Mes échanges avec Mr Kita sont très très bons et nous sommes tous les deux sur la même longueur d’onde concernant la direction à donner à cette équipe. Je pense donc avoir toutes mes chances de réussir ici, sachant que je suis quelqu’un de très calme et attaché à mes joueurs et à mon poste.
Question de Frédéric Mamelle, “ASS”, pour CaptainAmericka :
“Vous vous revendiquez amoureux des jeunes joueurs. Est-ce un commentaire qui encourage à les faire jouer en équipe première, ou juste une attirance personnelle ?”
Le niveau de votre question ne m’étonne même pas… La bassesse de vos qualités journalistiques n’est plus à démontrer. Je vais répondre à la première partie : en effet, j’ai pour principe de donner beaucoup leur chance aux jeunes, qui plus est à Nantes, avec la qualité des infrastructures et des effectifs de jeunes. Ne soyez donc pas surpris de voir beaucoup de jeunes issus de la Maison Jaune apparaître sur les feuilles de match. Enfin, ce n’est plus la peine de m’interroger, je préfère encore une question de Mr Liniac, comme Ben a pu avoir, qui pourtant est passionné par la cuisine.
Question de Francis Gillot (jaune), “Le Bordelais Nouveau”, pour CaptainAmericka :
“Quels sont les objectifs du club à moyen et long terme ? Car cela fait maintenant plusieurs années que l’on attend un retour de Nantes en Coupe d’Europe. Qu’est-ce qui fait que Bordeaux, eux, arrivent à se qualifier ?”
A moyen terme, l’objectif principal est la stabilité dans cette première partie de tableau et dans l’effectif également ; trop de changement chaque saison n’est pas forcément recommandé. Sur le long terme, évidemment qu’un retour en Europe est espéré. Et si on doit passer par des trous de souris comme l’a fait Bordeaux (ndlr : grâce à la victoire du PSG en coupe de France qui était déjà qualifié en C1, Bordeaux a récupéré une place européenne), alors nous le ferons.
On conclut donc ce Chapitre Premier sur ces jolis mots, en espérons vous avoir satisfait. Patientez, la suite est prévue pour bientôt…

Redaction de Adrien Mericka & Biimsou

Texte

#2

Bonne chance a tous ! Mais il n’y aura que peu de suspens tant le FC Nantes est au dessus des autres :sac:
Allez @CaptainAmericka ! :beginner:


#3

Magnifique description du Président Kita ! Allez @CaptainAmericka pour ma part aussi !


#4

Merci de votre soutien, vous savez reconnaître le talent à l’état pur !
N’hésitez pas à venir nous soutenir en live ce soir :smiley: bien que nous ferons la restranscription écrite très bientôt !!


#5

Merciiiiiiii de ton soutien ! FC Nantes encore et toujours !! :smiley:
Promis, je fais tout mon possible pour redorer le blason et nous emmener le plus haut possible !!!
A ce soir sur Twitch :slight_smile: !!


#6

@Biimsou t’as Lille donc je t’ai à l’oeuil attention :rage:


#7

je te rendrai encore plus fier de tes couleurs, promis :relieved:


#8

le ban t’attends dans le cas contraire :sac:


#9

oh merde, ça c’est une menace radicale :joy:


#10

:hoho:


#11

Allez Nantes !! @CaptainAmericka


#12

Je n’ai pas pu être présent, la rediff’ est dispo sur twitch ?


#13

voila pour toi haha Twitch, hesite pas à nous dire ce que t’en pense :slight_smile:


#14

Doucement mais sûrement, je vais surprendre tout le monde :grin:


#15

Hâte de voir le résumé écrit. Malheureusement pas le temps de me poser et regarder toute la vidéo.
Je vais soutenir les verts, étant bordelais, avec la bienveillance et l’amitié entre les 2 kops.

J’aime bien l’idée liloise avec une représentation forte de français (et belges au vu de la porximité de la frontière).


#16

Tellement de jeux de mots dans cette intro ! Hate de voir la suite ! :smiley:


#17

ça a l’air énorme je vous suit :wink:


#18

Merci à tous pour votre soutien !!

Un enorme travail réaliser par alexis et adrien qui vont vous faire vivre une experience à part !!


#19

Merci beaucoup !! On arrive avec le chapitre 2 dans peu de temps !
On note ton soutien pour les verts, Ben en sera ravi ! :smile:


#20

Haha merci beaucoup !! La suite arrive très vite ! :grinning: