:storyred: :s1: Les 4 Fantastiques en Ligue 1

récit
fm19
multi

#21

Merci de ton soutien, ça fait plaisir !! :star_struck:


#22

Super cette idée ! Hâte de vous lire et voir ce que ça va donner ! :slight_smile:


#23

merci beaucoup, la suite devrait arriver dans la soirée…:relieved:


#24
Alors, l’histoire vous a plu ? C’est vrai ? Cool ! Ce n’était que le premier chapitre ! Eh oui, on vous emmène lire la suite, suivez-nous…
On va d’abord vous faire suivre ce qu’il s’est passé du côté du mercato ; en effet, les banquiers nous ont laissé un petit pécule financier sur le compte afin qu’on fasse des petites emplettes, et le moins que l’on puisse dire, c’est que malgré les différences entre les budgets (certains banquiers sont un peu plus radins que d’autres c’est bien connu :D), vous n’allez pas être déçus ! On vous réserve quelques surprises…
LOSC : Dans le nord de la France, malgré les températures fraîches, Biimsou avait à sa disposition un budget chaleureux avec lequel il… s’est régalé : il définirait son recrutement de “coûteux mais de qualité” (on note notamment les arrivées de I. Konaté pour 15 M€, T. Vilhena pour 11,5 M€ !). Le coach lillois places des attentes énormes en ses joueurs mais fait preuve de lucidité sur le temps d’adaptation pour ses artistes (le gars croit quand même qu’il va écraser la Ligue 1 hein… :slight_smile: )
Si Biimsou devait sortir un top player parmi ses recrues, il citerait Marcos Llorente (prêté par le Real Madrid). “Arrivé au départ comme complément dans le milieu (le mec a les “cojon…” de mettre un joueur du Real en simple “complément” !), je ne m’attendais pas à un tel apport de sa part” cite le coach nordiste. En effet, offensivement comme défensivement, l’espagnol est le joueur clé de cet effectif lillois, déjà buteur à 4 reprises en 9 matchs ; il est la rampe de lancement de chaque action offensive.
image
Au niveau de la tactique, on ne passe pas par 4 chemins : une seule, la fameuse “Strikerless” ou “sans attaquant” dans un 4-3-3 avec un style de jeu direct dans le but de conclure les actions par les ailiers. Son ressenti sur cette tactique est qu’il pense que son équipe devrait être plus tueuse devant le but (paradoxal me direz-vous quand on ne joue pas avec de vrais attaquants :slight_smile: ). Des dominations pas toujours récompensées et qui amènent à des sanctions de la part des adversaires sur leurs rares occasions. Logiquement, le schéma a besoin de temps pour être assimilé par les joueurs.
OGC Nice: On part cette fois-ci sous le soleil azuréen, pas très loin de la célèbre Promenade des Anglais voir ce que le club niçois a réalisé comme “gros coups” sportifs, comme ils nous ont habitués depuis quelques saisons. Vous pouvez voir que finalement, le gros coup que l’on attend d’eux n’est pas dans la case “arrivée” mais plutôt départ. En fait non, vous ne pouvez pas le voir car on ne vous montre que les arrivées mais on vous l’apprend, Bicky a directement posé sa patte sur le club et a demandé à Super Mario (Balotelli) de faire ses valises. Il ne fallait pas lui dire 2 fois à Super Mario : il a cédé aux sirènes anglaises pour la énième fois et se retrouve maintenant du côté de Newcastle.
On s’attend tous alors à voir un nom ronflant, un truc qui a d’la gueule débarquer à Nice… Et là qui voit-on…? Pas de Benzema, pas de Belotti ou encore de Modric, tout fraîchement couronné du Ballon d’Or ? Aurait-on changé de philosophie de recrutement ?! Mais…?! Pedro ? Miguel Pauleta ? Il n’était pas à la retraite lui…?! Eh non ! Ce Pedro là va vous surprendre… Le coach niçois a fait parler son talent de recruteur discret mais efficace pour dénicher la perle rare : en effet, Pedro est déjà le meilleur buteur du club en ce début de saison avec 7 buts & 1 passe en 10 matchs. Il est là le super coup ! On remercie bien entendu Mario Balotelli pour l’argent du transfert… et la chanson : “Chalalala…laalaalaalaa…hey…hey…hey…Suuuper Pedrooooo!!”.
image
Au niveau de la tactique, le nouveau coach a décidé de mettre son goleador dans les meilleurs conditions avec un schéma en 4-3-3 avec deux fusées sur les côtés qui vont distribuer des caviars, et un milieu à 3 qui va contrôler le ballon et dicter le jeu à son rythme. Mais il peut également évoluer en 5-3-2 afin d’avoir une meilleure assise défensive et ainsi mieux s’organiser pour contre-attaquer, toujours avec pour objectif de faire briller “el goleador do Brazil”. On vous l’a dit dans le premier chapitre : Bicky veut vous faire rêver en jouant au ballon.
AS Saint-Etienne : Allez, après avoir bronzé au soleil, on s’en va dans le Forez retrouver le mercato de Ben. On vous l’a dit, cet homme est un amoureux du grand froid, ses arrivées seront principalement originaires du secteur nordique du globe. Après avoir gentiment prié Mr Gasset de partir à la retraite, Ben a également gentiment et tendrement posé sa main glaciale sur les finances du club. Exit les arrivées à 10 M€ qui ne servent à rien à part faire un trou au c…aisses du club, et bonjour les jolis coups à petits prix (non non vous n’êtes pas chez Kiabi mais bien à l’ASSE). Vous pouvez le voir, Ben a recruté une nouvelle équipe (12 arrivées) mais il est malin, il a prévu l’avenir car il sait que les papis (Perrin & Subotic entres autres) sont proches de la fin ; il a donc recruté des joueurs pour sa réserve afin qu’ils s’aguerrissent et terminent leur formation pour ensuite les lancer dans le grand bain de la Ligue 1. Allant de surprise en surprise, la recrue à surveiller chez les Verts est l’une des moins chère : Ohi Omoijuanfo (appelez le Ohi, ça vous évitera de bégayer comme on l’a fait la première fois) pour seulement 150 000€. Désolé pour les fans du BVB et du jeune Isak également arrivé chez les Verts (prêt sec). Attendez vous à avoir des sueurs froides avec cet attaquant norvégien déjà auteur de 2 buts & 2 passes. Le changement de climat ne l’effraie pas. (Eh oui, dans tes dents Djellit…)
image
Côté tactique, Ben fait travailler ses joueurs en 4-1-4-1 avec un milieu sentinelle qui le comble de bonheur, Ole Selnaes, “distributeur de caviar, plaque tournante du milieu, l’élégance à l’état pure”. Le soucis, c’est que malgré cela, son équipe prend énormément de buts et cela n’est pas forcément ce qu’il attendait de ce schéma de jeu. Alors, il a décidé de tester une formation en 5-2-1-2 pour essayer de verrouiller un peu l’arrière-garde parce qu’à ce rythme là, son équipe va détenir le record de buts encaissés sur une saison…
FC Nantes : On termine notre tour des clubs par les Canaris. Récemment nommé à la place de Coach Vahid, CaptainAmericka est celui qui a le moins de pression mais également celui qui a le moins de budget (est-ce lié…?) Étant limité dans ses dépenses mais surtout n’étant pas un grand fan des gros chèques, cela lui convient finalement plutôt bien. Heureusement car on sait que la famille Kita a du mal à donner un peu de leste au niveau du budget transfert. Adeptes des petites recrues méconnues ou peu connues (surtout en Angleterre), il n’est donc pas surprenant de voire débarquer 2 joueurs en provenance des basses divisions de ce pays ; mais ce n’est pas le coup de ce mercato. En effet, le “nom” de ce mercato est Emmanuel Emenike, grand attaquant nigérian passé par l’Olympiakos, Fenerbahçe ou encore West Ham. Ce globe-trotter est venu poser ses valises en Loire-Atlantique, en espérant pour les supporters qu’il ne s’agit pas d’un CDD d’un an et puis s’en va. Ajoutez à cela la place importante des jeunes issus du centre de formation que l’entraîneur leur accorde. Qui sait ? Peut-être que finalement, la plus grosse recrue sera un joueur en interne, à l’instar d’un Abdoulaye Dabo, Thomas Basila, Baptista Mendy ou autre…?
image
Au niveau du schéma de jeu, CaptainAmericka a décidé de continuer à utiliser le 4-3-3 déjà en place avec des ailiers qui auront un rôle libre de déséquilibre pour créer le danger de part et d’autres. Bien que passionné par la possession du ballon et la construction, Adrien est bien conscient que ses joueurs n’ont pas forcément tous les qualités techniques pour faire du Tiki-Taka à la Barça. Ne vous offusquez pas alors de voir quelques ballons longs sur Sala. Autre schéma utilisé par le coach nantais, le 4-4-2. Bien que Sala aime se dépenser partout sur le front de l’attaque, être accompagné devant lui permettrait de garder un peu plus de lucidité pour conclure les occasions qu’il aura. Et peut-être enfin dépasser la barre des 15 buts dans la saison.
Après vous avoir dévoilé nos petits secrets pour cette saison, on va vous faire maintenant un petit résumé de ce début de saison, on est vraiment sympa faut le dire !
Aux 10 premiers matchs de cette saison, on va vous donner un petit aperçu des avancées de chacun afin de savoir si le recrutement a répondu aux attentes de tous, si la tactique choisie est la bonne et tout et tout. Bilan :
Du côté du LOSC c’est assez mitigé… Comme dit précédemment les Dogues dominent la plupart de leurs matchs, seulement cela ne suffit pas comme le dit le légendaire adage “dominer n’est pas gagner”… Effectivement, le jeu produit est séduisant mais un manque criant de réalisme est à noter. Après un bon départ, les joueurs de Biimsou ont subi un coup d’arrêt brutal qui leur aura été fatal puisqu’ils ont enchainé 5 matchs sans victoires. Une série frustrante qui a engendré une perte de points importante ainsi qu’une bonne grosse migraine au coach. Néanmoins, s’il devait sortir un match de ce début de saison, il choisirait la confrontation avec l’OGC Nice de Bicky lors de la 9ème journée, car selon lui, il se pourrait que ce soit LE match qui les ai relancé. De là à parler de match référence ? Muet jusqu’ici, Jonathan Ikoné (initialement sur la liste des prêts et tout proche de rejoindre le FC Nantes en début de mercato) s’est rebellé pour le plus grand bonheur de son entraîneur ! Auteur d’un doublé (2-1), son but de la tête à la 93ème pourrait déjà se révéler être un tournant de la saison. Avec 3V 3N et 4D, le LOSC se retrouve à une 13ème place (avec 12 pts) qui ne reflète pas le niveau affiché et espéré. Cependant, pas de panique puisque le 4ème n’est qu’à 3 pts d’eux ; mais il faudra tout de même redresser la barre rapidement et se montrer plus efficace pour redonner du baume au coeur aux supporters et éviter une colère noire de Biimsou qui n’a pas hésité à déjà mettre la pression à ses joueurs avec cette déclaration : “Mes joueurs ont tout donné en amical pour gagner leur place de titulaire pour devenir des sous races une fois la pression venue, c’est inadmissible il va falloir se bouger ou ça va mal finir pour eux.”. De quoi motiver ses joueurs, on l’espère, à répondre à ses attentes désormais, à moins que ça ne les crispe, mais on ne leur souhaite pas, connaissant le tempérament de feu de leur entraîneur…(on rappelle qu’il s’est fait mettre à pied de son club précédent après avoir balancé une paire de crampon sur son capitaine…).
A Nice, le bilan comptable en ce début de saison n’est pas si mauvais que ça, malgré quelques contre-performances face à Angers ou Reims notamment. Sur le terrain, on voit de suite le style de jeu que Bicky souhaite inculquer à ses joueurs, un jeu propre, des ballons nettoyés et un jeu au sol, une belle construction qui doit se conclure par une occasion. Vous ne verrez pas de “kick and rush” chez lui. En même temps, avec des joueurs tels que Dante, Cyprien, Saint-Maximin, on ne peut que se régaler tellement ils aiment le jeu et sont réguliers dans leurs prestations. Le match que le coach ressort de ce début de saison est la victoire face à l’OL : après avoir essuyé 2 revers d’affilé face à des grosses écuries, Bicky a décidé de passer du 4-3-3 au 5-3-2 pour avoir une solidité défensive bien présente lors de ce match et tenter d’emmerder un gros du championnat. Chose faite ! Grâce à Pedro (on vous l’a dit, il va être LE joueur à suivre cette saison), Nice s’est imposé sur la plus petite des marges (1-0) et a rendu fou de joie son entraîneur. “Une solidarité hors norme et un état d’esprit exceptionnel ont été la clé de la réussite de cette victoire en terres hostiles ! Un grand coup en ce début de saison qui a soudé l’équipe a coup sûr” pourra t-on notamment lire dans la presse à la fin du match.
Classé 7ème (4V 2N 4D), Nice se positionne plutôt bien lors de ce premier bilan et rentre dans ses clous au niveau de ses objectifs. Il faut donc féliciter Coach Bicky pour ses débuts réussis à la tête de son nouveau club.
Chez les Stéphanois, le début de saison est compliqué selon les dires de leur entraîneur avec 18 buts encaissés déjà (pire défense du championnat) et une attaque en berne. Totalement inadmissible pour Ben qui a donc décidé de changer rapidement les choses. Après un match nul, mais vraiment nul face au Nice de Bicky (0 tir tenté à domicile), le coach des Verts a décidé de procéder à un changement radical au niveau du secteur offensif : OUT Beric qui pourtant avançait avec des stats en sa faveur. Faisons place à l’attaquant provenant du club de coeur, Loïs Diony ! Pas forcément plus en réussite, bien que buteur, Ben a donc décidé de lancer la recrue norvégienne, Ohi. Cet attaquant, inconnu de tous, a donc surpris tout son monde en enchaînant les titularisations et les bonnes performances et se positionne clairement comme un titulaire sur le front de l’attaque. Idem du côté défensif, OUT la défense à 4 pour évoluer désormais à 5 derrière. Le match marquant de ce début de saison est la victoire contre le rival historique, l’OL. Vainqueur sur le petit score de 1-0 (Gnoukouri, autre bon coup mercato arrivé libre), Ben a pris le dessus sur un coach qu’il respecte énormément et qu’il surnomme “le Pep de l’Olympique Vianney”. A vrai dire, lors d’un derby, toute sorte de respect disparaît… “Ce derby a permit de lancer notre saison. Beaucoup de buts encaissés m’ont poussé à mettre en place une défense à 5 qui commence à porter ses fruits. On encaisse toujours des buts mais on en marque également plus. Nous allons insister dans ce sens” déclare t-il.
3V 4N 3D, voilà le bilan comptable de l’AS Saint-Etienne en ce début de saison. Positionné à la 10ème place, le début de saison n’est donc pas celui espéré du côté du chaudron mais les dirigeants semblent patients pour le moment, malgré la pression des objectifs. Affaire à suivre…
A la Beaujoire, les débuts en championnat sont plutôt satisfaisants avec déjà sûrement un record battu au club : celui du plus grand nombre de matchs nuls en moins de 10 match sur un début de saison ! En effet, même si les joueurs de CaptainAmericka n’ont connu qu’une seule défaite en 10 matchs, ils n’ont pas forcément tout gagné non plus. Des matchs âpres, disputés et serrés de bout en bout qui à la fin ne donnent qu’un seul point, mais c’est toujours bon à prendre selon les adversaires… ou pas ! Le match qui ressort d’après l’entraîneur des Canaris est le derby face à Rennes. Le match qui aura fait vivre aux spectateurs un ascenseur émotionnel énorme, RIP aux âmes sensibles qui ont craqué au coup de sifflet final… Mené après 9’ de jeu, le FC Nantes égalise dans la foulée (10’, Sala) puis craque à nouveau avant de revenir encore une fois au score puis réussit à passer devant au tableau d’affichage à 5’ du terme. Alors, on sentait déjà l’excitation auprès des supporters nantais… Mais c’était sans compter sur l’égalisation rennaise à la 89’ (Niang). Sacrée douche froide ! Cependant, le coach nantais n’en voulait pas spécialement à ses joueurs, bien qu’ils soient abattus. "Ne pas avoir perdu face à l’ennemi juré et lui avoir tenu tête reste une bonne performance, même si personnellement j’ai les boules après le match que l’on fait. Mais c’est un peu à l’image de notre début de saison…
Avec un bilan positif 2V 7N 1D (seule défaite contre le PSG), le club des bords de l’Erdre se classe 8ème, ce qui est vraiment pas mal quand on sait que c’est le seul club parmi les 4 qui a des attentes moindres, comparé aux 3 autres. CaptainAmericka peut donc continuer à travailler main dans la main sereinement avec Waldemar Kita.
Voici pour conclure ce chapitre le classement complet, on se retrouve très vite c’est promis…
image

Rédaction de Adrien Mericka et Biimsou (mais surtout d’Adrien pour cette partie :yum:)


#25

Début de saison intéressant, pas de grosses déceptions (à part peut être pour le LOSC qu’on attend plus haut) et des résultats encourageants pour la suite.
On peut avoir un screen de Pedro ? Il m’intrigue et je vois pas qui c’est :thinking:


#26

Je crois que c’est un attaquant qui était pisté un moment par Bordeaux mais Fluminense demandait 17M pour lui. :wink:


#27

Très intéressant ce début de saison ! Si vous visionnez le live d’hier soir, vous verrez que c’est très serré sauf pour le FC Nantes qui est dans une spirale négative actuellement. Mais ça reste passionnant à suivre ! :slightly_smiling_face:


#28

Il me semble aussi que c’est lui, que Bordeaux avait prit des renseignements mais les demandes du club vendeur étaient beaucoup trop élevées oui :slightly_smiling_face:


#29

Tout à fait ça !! Attaquant de fluminense approché par bordeaux cet été !!
Un tueur devant les buts assez réguliers, mais comme tout les buteurs il a ces moments de disette !!


#30

Oui c’est ça linker !! une vraie pépite à 21 ans :heart_eyes:


#31

J’adore la façon dont c’est écrit :slight_smile:


#32

Bordeaux dernier un scandal :wink:


#33

Allez les verts on va redevenir les meilleurs et il faut que Solnaes se sente moins seul.


#34

mon petit doigt me dit qu’ils reprennent vie actuellement :stuck_out_tongue_winking_eye:


#35

merci beaucoup, on espere que ça continuera de te plaire par la suite :slight_smile:


#36

voila la fameuse pépite deniché par Bicky


#37

la suite risque de te plaire, je dis ça je dis rien :stuck_out_tongue_winking_eye:


#38

j’espère bien tant qu’on bouffe les lyonnais de @MeadowsOfHeaven moi ça me va :stuck_out_tongue_winking_eye:


#39

Ah oui effectivement il a déniché une belle perle :scream:


#40

Merci beaucoup c’est gentil ! On va continuer à vous satisfaire alors ! :smiley: