:storyblue: :s14: :italy: :veron: Il Amore di Pallone per siempre

:leafgold: :veron: El Amor del futbol para siempre

:veron: Le Parcours de Veron en Club


:parma:L’amore di Ducali per Siempre

L’aventure de Veron à Parma aura duré quatre magnifique saison, Veron est arrivée en 2016 lors de la montée du club parmesan en Serie C. En quatre saisons il s’est fait un nom sur la scène européenne comme entraineur et a remis Parme sur la carte du football italien.
Il a remporté beaucoup de trophée avec Parme dont une Serie C, Une Coppa Italia Legia, Une Supercoppa, une Serie B, Deux Coppa Italia une Serie A et une Europa League.
Il aura aussi participer à l’éclosion de grands talents comme Mirco Zanaboni qu’il retrouva à Galatasaray, Massimo Pugliese, Andrea Carnevale, Enrico Martelli, Gianluca Bacci, Fausto Vicini et le ballon d’or Mauro Bonansea.
Mais l’histoire d’amour a pris fin en 2020 lors du rachat du club juste après le triplé.














:inter: L’amore di Nerazzuri per Siempre

Veron a ensuite posé ses valises un peu plus au Nord à Milan ou l’Inter de Thorir a foncé sur la disponibilité du coach du moment, l’histoire d’amour entre les deux sera assez compliqué. L’omnipotent président a très vite monté au feu critiqué son coach à la moindre opportunité.
A Milan, Veron retrouva Bonansea et Pugliese qui ont eu aussi changé de club en même temps que leurs coach. Malgré une excellente saison qui aura fut Veron lancé plusieurs jeunes avec succès le club finira finalement deuxième de Serie A à un point de la Juventus mais remportera la Coppa Italia (la troisième consécutive pour Véron.
Mais à la fin de saison Veron exaspéré claqua la porte exaspéré par le manque de respect de sa direction.

















:bilbao: El Amor del Pais Vasco para Siempre

Après la Coupe des confédérations, le coach argentin a vite choisit de replonger dans le football de club avec une aventure a Bilbao comme son mentor Bielsa jadis. Le coach argentin resta deux ans à Bilbao. Si la première saison fut celle de l’acclimation la seconde fut celle de la consécration. Le Bilbao de Veron est entré dans l’histoire fort d’un triplé unique en Espagne en dehors de Barcelone.
Son équipe aura même battu le record de but. Pour sa première participation à la Champion’s League Veron l’a remporté comme Di Matteo et Zidane avant lui.
Cette saison extraordinaire l’est d’autant plus quand on sais que Bilbao ne compte que des joueurs basques. C’est grâce à son buteur Villalibre auteur de 81 buts cette année la que Veron a explosé les compteurs.













:veron: El del Futbol para Siempre

Le coach argentin avais surpris tout son monde en annonçant son arrivée en Turquie a 14 match de la fin de la saison. Mais le club turc avait réagit dans la foulée de l’arrivée du coach argentin avec une grosse série qui aménera le club stambouliote en finale de Coupe de Turquie et a la seconde place du classement.

La seconde saison fut encore meilleure emmené par un excellent recrutement. Galatasaray a réussi un improbable doublé grâce à son buteur maison Çagatay Arslan et à une belle saison du Trio Hazard - Mor - Calhanoglou.

Mais cette belle aventure a été terni par deux choses, le parcours immonde de Galatasaray en Champion’s League qui les privera d’un printemps européen et une histoire de salaire impayés qui fera exploser le groupe en milieu et en fin de saison forçant plusieurs joueurs et le coach a quitté le club turc.













:veron: L’Amour du Football est éternel

Personne n’y croyais lors de son arrivée au LOSC, et pourtant le coach argentin avait bien choisit de rejoindre le Nord de la France, il révolutionna d’abord l’effectif des dogues et les méthodes d’entrainement. Puis il imposa son style tactique et sa science de l’attaque. Le jeu offensif lillois permis d’abord au Dogues de finir sur le podium du championnat français.

Pour la deuxième saison lilloise, les lillois réalisèrent une performance folle explosant les records de Ligue 1 les uns après les autres. Cette folle saison lilloise fit exploser Kuki, 72 buts au compteur et Eden Hazard pris sa retraite sur une saison magique qui vu Lille réaliser un quadruplé historique après lequel courrais le PSG depuis 10 ans.

Resterons de cette saison magique des cartons à la pelle notamment contre Lens, Paris ou Barcelone et la patte indélébile d’un entraineur fantastique.













:veron: The Endless Love of Football

Veron ne restera qu’une saison mais quelle saison ce fut. Surement l’une des saisons la plus proche de la perfection du football moderne en Europe. Manchester finira sa saison invaincue remportant tout les trophées à sa portée.

Avec une équipe parfaite composé de joueurs qu’ils connaissait bien comme Mauro Bonansea, Andrea Carnevale, ou Enrico Martelli notamment. Cette saison fut celle des nouveaux invincibles. Portés par un énorme Mauro Bonansea (127 buts), Manchester a connu la saison la plus faste de son histoire.

Au final le club mancunien remportera la Premier League, la FA Cup, l’EFL Cup et le Community Shield en plus de la Champion’s League.













:llagostera: El Amor de la Pelota para Siempre

Après son aventure pleine de réussite en Angleterre, Veron avait à la surprise générale rejoint le 12ème de Liga 1,2,3, l’UE Llagostera. En a peine un an il avait monté une des équipes les plus offensives du pays. Son équipe pleine de jeunesse était prête à dévaler sur l’Europe.

La seconde saison fut celle de la consécration. Avec sa jeunesse Llagostera a battu les records obtenant brillamment sa montée et le titre de champion. Eliminant le FC Barcelone il remporta même la Copa del Rey. Mais l’aventure qui unissais le club au magicien argentin a tourné court lorsque la direction du club catalan a choisit de monayer ses talents contre l’accord de son coach entraînant le départ de ce dernier.













:veron: Le Parcours de Veron en Sélection


:albiceleste: El Amor del Argentina para Siempre

Veron a aussi dirigé l’Albiceleste tout a démarré lors des Jeux Olympiques ou la jeune génération de l’Argentine a remporté son premier titre. Veron a ensuite repris la sélection pendant la Coupe des confédérations suite à la démission de Simeone. Fort d’un gros tournoi Veron a gagné son premier titre avec l’Albiceleste A.
Après d’intenses négociations il réussit a convaincre le capitaine Leo Messi de prolonger l’aventure avec la sélection. Emmené par son leader technique, Messi et l’Argentine sont entré dans l’histoire en remportant sa Coupe du Monde en 2022 après une Mondial énorme marqué par Dybala et Bonansea avec notamment l’humiliation du Brésil en finale 3-0…
L’année suivante toujours emmené par Messi remporta son dernier titre de cette ère avec Une Copa America marqué par Leo Messi qui rentra au Pays a Newells quelques temps plus tard.
Veron remporta aussi deux Superclasico do America contre le Brésil de Neymar.

Elle est passé ou celle en Espagne ?

1 J'aime
:parma: L’amore di Ducali è per sempre

Le club est fondé le 27 juillet 1913 sous le nom de « Verdi Football Club », en hommage à Giuseppe Verdi, né dans la région de Parme, puis renommé quelques mois plus tard Parma Football Club, le 16 décembre 1913.
Lors de la saison 1919-1920, le club entame un projet visant à construire un nouveau stade, inauguré trois ans plus tard : le stade Ennio-Tardini, dont le nom rend hommage à un ancien président du club. Les Parmesans font une brève apparition en première division du championnat d’Italie lors de la saison 1925-1926. Renommé Parma Associazione Sportiva, le club devient un habitué du deuxième et troisième niveau du football italien : la Série B et la Série C.
Durant les années 1950, le club n’arrive toujours pas à se stabiliser dans une division, connaissant à plusieurs reprises des montées et des relégations en Série B et Série C. Parme participe malgré tout pour la première fois à une coupe européenne, s’inclinant face au club suisse de l’AC Bellinzona en Coupe des Alpes, lors de la saison 1960-1961.
À la fin des années 1960, le club connaît de graves difficultés financières, qui provoque sa chute en Série D puis sa liquidation. En 1970, l’institution fusionne avec l’« AC Parmense », fondée deux ans auparavant, et renaît sous le nom d‘Associazione Calcio Parma. L’équipe parmesane fait plusieurs apparitions en Série B, sans parvenir à se stabiliser.
Les années 1980 voit la société italienne Parmalat investir progressivement dans le club, qui parvient à se maintenir en Série B à partir de 1986, sous la houlette de l’entraîneur débutant Arrigo Sacchi.
En 1989, les dirigeants font appel au jeune entraîneur Nevio Scala, qui mène le club à la quatrième place et à la promotion en Série A. Celle-ci conduit le président de la Parmalat, Calisto Tanzi, à prendre le contrôle du club aux dépens des Ceresini. Les internationaux suédois et brésiliens Tomas Brolin et Claudio Taffarel rejoignent l’équipe. L’année suivante, Parme termine à la sixième place, qualificative pour la Coupe UEFA. Le club est cependant éliminé dès le premier tour par le CSKA Sofia, concédant le match nul un but partout au match retour. Lors de cette même saison, le Parma FC remporte son premier trophée national : la Coupe d’Italie, face à la Juventus.
La saison suivante, renforcée notamment par le recrutement de Sergio Berti, l’équipe se hisse à la troisième place du championnat. Surtout, qualifiée pour la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, elle écarte notamment l’Atlético de Madrid et l’AC Sparta Prague avant de remporter la première coupe européenne de l’histoire du club face aux Belges du Royal Antwerp Football Club au Wembley Stadium de Londres (3-1). Qualifiée à ce titre pour la Supercoupe de l’UEFA 1993, elle l’emporte sur le Milan AC (0-1, 0-2 a.p.). De nouveau finaliste de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe la saison suivante (après avoir battu l’Ajax Amsterdam et le Benfica Lisbonne entre autres), les Parmesans s’inclinent cette fois face aux Anglais d’Arsenal à Copenhague (0-1).
En 1994, Fernando Couto et Dino Baggio rejoignent les Gialloblù, qui terminent deuxièmes ex æquo du championnat, à dix points de la Juventus. Ils remportent cependant la Coupe UEFA face à leurs rivaux de Turin (1-0, 1-1), après avoir notamment écarté lors de la compétition les Allemands du Bayer Leverkusen.
Lors de la saison 1996-1997, Carlo Ancelotti remplace Nevio Scala, et devient le premier entraîneur à amener le club en Ligue des champions. Malgré l’arrivée de joueurs tels que Gianluigi Buffon, Fabio Cannavaro, Lilian Thuram, Juan SebastiánVerón, Alain Boghossian, Enrico Chiesa ou encore Hernán Crespo, Parme n’arrive cependant pas à passer la troisième phase. En championnat, l’équipe termine toutefois seconde, à deux points de la Juventus.
Deux ans plus tard, Parme remporte avec brio une deuxième Coupe UEFA aux dépens de l’Olympique de Marseille (3-0), au Stade Loujniki de Moscou. En 1999 également, les Parmesans s’imposent une nouvelle fois en Coupe d’Italie contre la Fiorentina, performance réitérée en 2002 face à la Juventus. Le club connait deux autres passages en Ligue des champions lors des années 2000 et 2002 mais ne dépassera jamais le troisième tour de la compétition.
Alors que l’équipe est dirigée par Cesare Prandelli depuis mai 2002, le club change de nom et redevient le Parma Football Club, son nom originel, en 2005, en raison de la faillite lors de l’année 2003 de l’actionnaire Parmalat. Durant cette saison, Parme s’incline en finale de la Supercoupe d’Italie face à la Juventus par deux buts à un. Une nouvelle fois 5e du championnat d’Italie en 2004, le club doit faire face à de graves difficultés financières. Tout proche de la relégation la saison suivante, il ne doit son maintien qu’à une victoire en barrage face au Bologne Football Club 1909. Les Parmesans se qualifient malgré tout en 2006-2007 pour la Coupe UEFA à la suite de l’affaire des matches truqués du Calcio et à la reclassification du club à la septième place.
Le 25 janvier 2007, Tommaso Ghirardi, jeune entrepreneur italien, rachète le club parmesan pour 24 millions de dollars. Quelques mois après sa nomination, il fait appel à Claudio Ranieri pour sauver le club de la relégation, ce que ce dernier parvient à faire avant de présenter sa démission en fin de saison. Parme termine son parcours européen face au club portugais, du Sporting Braga en 16e de finale après avoir passé le 1er tour face au FK Rubin Kazan et le groupe D de la Coupe UEFA composé du Racing Club de Lens, du OB Odense, du Sportclub Heerenveen et du CA Osasuna.
Le 18 mai 2008, le club est relégué en seconde division, terminant avant-dernier du championnat de première division.
La saison suivante, Francesco Guidolin remplace Luigi Cagni au poste d’entraîneur. Le 16 mai 2009, le Parme Football Club est assuré de remonter en Série A, sans toutefois parvenir à remporter le championnat (devancé par l’AS Bari). Les Parmesans finissent en 2010 leur championnat à la huitième position, ratant de peu un retour en Coupe d’Europe. Durant l’intersaison 2010, Pasquale Marino succède à Francesco Guidolin, parti à l’Udinese Calcio.
En avril 2011, Pasquale Marino est limogé à cause des mauvais résultats du club, il est remplacé par Franco Colomba2, qui mène un revirement et l’équipe finit à la douzième position.
Lors de la saison 2013-2014, le club se classe 6e de la Serie A. Le club ne peut toutefois participer à la Ligue Europa 2014-2015 en raison du non-respect des règles du fair-play financier3.
Miné par de gros problèmes financiers, le club, dernier de Serie A, est officiellement déclaré en faillite le 19 mars 2015 et son président, Giampetro Manenti, est placé en prison.Le club finira 20e de serie A avec seulement 19 points au classement .
Le 27 juillet 2015, une nouvelle société, la Società Sportiva Dilettantistica Parma Calcio 1913, communément appelée Parma Calcio 1913 et soutenue à titre privé par plusieurs industriels locaux, est enregistrée auprès de la FIGC et admise en Série D représentant ainsi la ville de Parme au détriment d’un autre candidat, le Magico Parma.
Luigi Apolloni ancien joueur de Parme, rejoint alors le club comme nouveau coach, pour cette première saison le club compte presque 9000 abonnés. Le club finit la saison avec 94 points tout en restant invaincus. En fin de saison le propriétaire décide de changer la politique du club dans une vision à long terme.Le club choisit de baser sa politique sportive sur les jeunes formés au club pour retrouver sa gloire passée. Juan Sebastian Veron ancienne gloire du club est nommé comme coach principal après avoir passé deux ans comme dirigeant d’Estudiantes.
5 J'aimes

@Demis elle existe encore mais ne me motive pas trop je mettrais les resultats en chaque fin de saison dedans

1 J'aime

Sa pue le Lifeban sa ^^

1 J'aime

Je vais suivre ça de près, très près, très, très près.

1 J'aime

Un grand club avec un grand joueur que demander de plus :slight_smile:
Bonne chance :wink:

Bonjour à tous, et merci d’être venu aujourd’hui. Juan-Sebastian va répondre à toutes vos questions d’ici quelques minutes. Sachez que nous sommes fiers d’acceuillir de nouveau Juan au club.

Gianluca Di Marzio : Bonjour Juan, Près de 20 ans plus tard, vous revenez à Parme pour rendre au club ses lettres de noblesse. Qu’est-ce qui vous a poussé à revenir ici et pas ailleurs ?

Juan Sebastian Veron : Bonjour Gianluca, ça me fait plaisir de te revoir après si lontemps. Ecoutes, je voulais devenir coach et l’opportunité s’est présenté à Parme, j’aurais pu l’être à Estudiantes mais ça me semblais trop simple etant déjà président du club.

Gianluca Di Marzio : Quelles garanties avez-vous eues de la part de la direction ?

Juan Sebastian Veron : J’ai eu la garantie de pouvoir travailler sereinement et que le club continuerais à améliorer les infrastructures du club.

Gianluca Di Marzio : Quels sont vos objectifs à court et à long terme ?

Juan Sebastian Veron : A court terme je veux remonter au plus vite en Serie A et ramener le club à sa place. Par la suite j’espère qu’on formera assez de jeunes talents permettant au club de jouer les premiers rôles.

Gianluca Di Marzio : Quels style de jeu souhaitez vous développer ?

Juan Sebastian Veron : Tu me connais je suis un défensif à la base, pour autant j’aimerais bien développer un jeu fluide et offensif. Mais cela dépendra surtout de ce que l’on pourra former.

Simone Rovera : Le club vient de gagner aisement la Série D, pensez-vous avoir les armes pour lutter pour le titre de Série C ?

Juan Sebastian Veron : Le club possède une bonne équipe mais quelques joueurs vont partir. On va aller en Lega Pro avec humilité et nous viserons d’abord le maintien. Evidemment si on peut faire plus…

Simone Rovera : LEn tant que président d’Estudiantes, y aura-t-il un accord d’affiliation avec le club argentin ?

Juan Sebastian Veron : C’est une possibilité mais pas a court terme.

Simone Rovera : Une Copa Libertadores, une Coupe de l’UEFA et des titres nationaux, vous avez cultivez la gagne tout au long de votre carrière de joueur. Dans quel esprit arrivez-vous dans ce modeste club de Parme ?

Juan Sebastian Veron : Il faut savoir que Parme a une histoire magnifique, J’ai adoré jouer dans ce club, Je n’ai jamais entrainé et avoir ma chance en Serie C c’est déjà pas mal.

Simone Rovera : Votre président souhaite que vous “piochez” dans le centre de formation du club. Y-a-t-il des joueurs prometteurs capables d’intégrer rapidement l’équipe première ?

Juan Sebastian Veron : Il y a de bons jeunes, tâche à eux de s’acclimater au football pro.

Simone Rovera : Plusieurs rumeurs circulent sur un possible poste d’adjoint confié à Fabio Cannavaro. Etes-vous à l’initiative de cette possible nomination ?

Juan Sebastian Veron : Je ne peux vous dévoiler mon staff pour le moment, il est vrai que j’ai parler récemment avec Fabio, toutefois rien n’est fait. Mais faire venir d’ancien Ducali dans le staff serait une fierté.
5 J'aimes
  • Nom complet : Parma Calcio 1913
  • Surnoms : Gialloblù, Ducali, Crociati, Parmigiani
  • Noms précédents : Verdi Football Club / Parma Associazione Calcio
  • Fondation : 27 juillet 1913 (103 ans)
  • Couleurs : Bleu, blanc et jaune
  • Stade : Stade Ennio-Tardini. (27 906 places)
  • Siège : 1, Viale Partigiani d’Italia 43100 Parme
  • Championnat actuel : Lega Pro
  • Président : Nevio Scala :it:
  • Entraîneur : Juan Sebastian Veron :arg:
  • Joueur le plus capé Antonio Benarrivo (258) :it:
  • Meilleur buteur Hernán Crespo (142) :arg:

**[color=#F6BA0E]Palmarès[/color]**
Le Parme Calcio 1913 est un club de football italien de la ville de Parme en Émilie-Romagne, fondé le 27 juillet 1913 sous le nom de Verdi Football Club, puis renommé le 16 décembre 1913 en Parma Foot Ball Club.
Les Gialloblù (en français : « jaunes et bleus ») connaissent leur apogée dans les années 1990 lorsque, sponsorisés notamment par l’entreprise Parmalat, ils remportent trois coupes d’Europe (Coupe des coupes en 1993, puis Coupe UEFA en 1995 et 1999).
Le club est présidé par Tommaso Ghirardi, l’actionnaire principal, depuis le 25 janvier 2007. L’équipe première est entraînée par Luigi Apolloni depuis 2015 et évolue en première division depuis 2009. Le club a ses quartiers au stade Ennio Tardini à Parme.
Miné par de gros problèmes financiers, le club, dernier de Serie A, est officiellement déclaré en faillite le 19 mars 2015 et son président, Giampetro Manenti, est placé en prison. Le 27 juillet 2015, une nouvelle société, la Società Sportiva Dilettantistica Parma Calcio 1913 est enregistrée auprès de la FIGC et admise en Série D.
La direction sportive est mené par Enrico Chiesa, Pour le scouting Antonio Bennarrivo tentera d’apporter les meilleurs jeunes dans le centre de formation tandis que Fernando Couto gérera le centre de formation.
Juan Sebastian Veron sera le coach principal avec deux adjoint, Fabio Cannavaro et Hernan Crespo. Les préparateurs vont voir Lilian Thuram, Hidetoshi Nakata et Marco Di Vaio leur préter main forte tandis que Sébastien Frey et Taffarel s’occuperont des gardiens.
:arg: Juan-Sebastian Veron

  • Nationalité :arg: :ita:
  • Naissance 9 mars 1975 (41 ans)
  • Lieu La Plata (Argentine)
  • Taille 1,86 m (6′ 1″)1
  • Période pro. 1994-2012 et 2013-2014
  • Poste Milieu axial
  • Pied fort Droit



[justify]La « Brujita » aura fait les beaux jours de Boca Juniors avant de rapidement s’envoler pour l’Italie où il se révélera à la Sampdoria, Parme et à la Lazio. Il s’envolera ensuite pour l’Angleterre avec un transfert très médiatisé vers Manchester United. Après deux années difficiles passées chez les Red Devils, une dernière saison ratée à Chelsea et un prêt manqué à l’Inter Milan, Verón retourne en Argentine, dans son club formateur qu’il mène à la victoire en Copa Libertadores en 2009.[/justify]

L’objectif est la montée en Serie B.

7 J'aimes

tu as réussi à attirer tout ce beau monde en Serie C ?!? T’as flingué ta masse salariale, non?

1 J'aime

ajouté via editeur avec le salaire mini ils sont la pour la bonne cause :slight_smile:

2 J'aimes

Tricheur^^

1 J'aime

Mes questions ont pas été retenues pour la conférence de presse :smiley:

non c’est une update :smiley:

really ? je les ajoute ce soir sauf si tu fais mention de l’huile d’olive ou des pizza

1 J'aime

Y’en avait au moins deux sérieuses :smiley:

Je veux pas dire, mais tu as une sacrée imagination, respect mec.

1 J'aime
Le Parma FC 1913 evolue cette saison en troisième division italienne. Par sa position il disputera donc deux compétitions cette saison.
La Serie C, ou Lega Pro, jusqu’en 2013-2014 Lega Pro Prima Divisione (Ligue Pro 1re division en français) est le championnat d’Italie de 3e division. Elle a remplacé le championnat d’Italie de football Serie C1 lors de la réforme du football italien de 2008. Elle est rebaptisée en 2014, Serie C, son ancien nom, avec trois poules de 20 équipes professionnelles à compter de la saison 2014-2015. Elle constitue le troisième échelon de la hiérarchie du football professionnel italien derrière la Serie B et devant la Serie D. La série est prévue pour accueillir trois groupes de 20 clubs chacun.
Elle était prévue jusqu’en 2013 pour accueillir 36 clubs répartis géographiquement en deux groupes ((it) girone A et B) de dix-huit équipes. Les équipes d’un même groupe s’affrontent toutes à deux reprises (matches aller et retour). Les vainqueurs des deux groupes sont directement promus en Serie B et des barrages sont organisés dans chaque groupe pour déterminer deux promus supplémentaires (un par groupe).
Parma se situe dans le groupe B, voici les autres clubs :

D’après les journalistes Parme devrait finir sur le podium

La Coppa Italia Lega Pro est une version spécial pour les clubs de Serie C, ou les 60 clubs du championnat se retrouve dans une Coupe.

Durant la phase préliminaire Parme evoluera contre :

L’équipe est composé des joueurs suivant :

GK - Marijan Coric - 21 ans - :cro: :bih: - Formé au club
GK - Kristaps Zommers - 19 ans - :lva:
GK - Allioune Fall - 19 ans - :sen: - Formé au club


DG - Mailkol Benassi - 26 ans - :it:
DC - Alessandro Lucarelli - 38 ans - :ita: - Légende du club
DC - Mohamed Coli - 32 ans - :it: - Formé au club
DC - Lorenzo Saporetti - 20 ans - :it:
DC - Omar Anacoreti - 17 ans - :it: - Formé au club
DD - Lorenzo Adorni - 17 ans - :it: - Formé au club
DG - Leonardo Nunzella - 26 ans - :it:
DD - Desiredio Garufo - 29 ans - :it:
DG - Giacomo Ricci - 20 ans - :it:
MC - Crocefisso Miglietta - 35 ans - :it:
MD - Daivde Giorgino - 31 ans - :it:
MC - Francesco Corapi - 30 ans - :it:
MC - Lorenzo Simonetti - 20 ans - :it:
MOG - Manuel Scavone - 29 ans - :it:
MOD - Pasquale Mazzocchi - 21 ans - :it:
MODG - Manuel Nocciolini - 27 ans - :it:
MOD - Daniele Melandri - 27 ans - :it:
MOG - Yves Baraye - 24 ans :sen:
BT - Felice Evacuo - 34 ans - :it:
BT - Emanuele Calaio - 34 ans - :it:
BT - Davide Mastaj - 18 ans - :it: :pol: - Formé au club

Après discussion avec les entraineurs des équipes jeunes et avec Hernan Crespo, nous avons choisit de monter trois joueurs en équipe première ayant le potentiel pour jouer à Parme dans le futur.

DC - Omar Anacoreti - 17 ans - :it: - Formé au club
DD - Lorenzo Adorni - 17 ans - :it: - Formé au club
BT - Davide Mastaj - 18 ans - :it: :pol: - Formé au club

6 J'aimes

Possible d’avoir un screen des 3 joueurs qui sont montés en équipe première

1 J'aime

C’est super plaisant à lire.

2 J'aimes