:storygreen: :s6: 🇨🇱 :wanderers: El descubrimiento de la Libertadores

Bonjour (ou bonsoir) à tous, et bienvenue sur ce récit ! Après plusieurs années d’absence sur le forum, et où j’ai plus ou moins délaissé Football Manager, j’ai décidé de relancer un récit de partie après avoir repris progressivement goût à FM.

Ce récit sera donc mon second après l’aventure slovène, malheureusement inachevée, qui m’avait néanmoins donné goût au partage de mes parties.

Pour ce récit, c’est une toute nouvelle direction que je vais prendre …

Pour cette partie et ce récit, j’ai choisi de m’écarter de mes parties habituelles en traversant l’Atlantique. L’Amérique du Sud est une terre où football rime avec passion, avec des compétitions et des modes de fonctionnement qui lui sont propres, et ce sera donc mon nouveau terrain de jeu.

Malgré une quinzaine d’opus Football Manager et sans doute plus d’une centaines de parties différentes, je n’ai fait que très peu de parties en Am. Sud, et je ne me souviens que d’une seule qui aura duré dans le temps, avec le club brésilien d’Ypiranga FC. L’objectif sera donc de corriger cela en arrivant à effectuer une partie sur le long terme et de vous la partager au fur et à mesure.

Je pense donner une direction différente à ce récit qu’au précédent : cette fois-ci, pas de récit centré sur un club et sa progression, mais plutôt sur la découverte de différents championnats, avec un coach beaucoup moins casanier que Zlatko Zahovic en son temps :smirk:

Pour ce qui est du rythme du récit, je vais pour l’instant partir sur trois posts par saison, à savoir la pré-saison, la première partie de saison et enfin la fin de saison. Le rythme de publication devrait être relativement calme dans un premier temps, je compte poster une fois par semaine environ.

J’ai chargé un maximum de championnats jouables, en me contentant souvent des deux premières divisions, excepté au Paraguay où les cinq premières divisions sont jouables.

Voilà, ça, c’est mon CV de futur coach : Oscar Talmuco, 24 ans, une expérience de joueur proche du néant. Chilien de par ma mère et le droit du sol (je suis né à Hanga Roa, sur l’île de Pâques), uruguayen de par mon père, je parle couramment l’espagnol ainsi que l’anglais.

J’ai passé mes premières qualifications d’entraîneur lors de ces deux dernières années, ce qui fait que je dispose aujourd’hui d’un diplôme national de grade A. Bien qu’il sera nécessaire de continuer à se former, je pense que ce diplôme sera mon meilleur atout pour réussir à trouver mon premier job.

Grand supporter des Santiago Wanderers, le club de Valparaiso, depuis que j’ai déménagé dans cette ville à ma majorité, je possède une certaine affection pour le Peñarol, club de mon père, ainsi que pour l’América de Cali (ne me demandez pas pourquoi, je serais incapable de vous répondre), et pour le grand Real Madrid.

Nul doute que si certains de ces clubs venaient à me proposer un jour la tête de leur équipe, j’aurais beaucoup de mal à refuser l’offre …

• Se former jusqu’à obtenir le plus haut diplôme

• Devenir entraîneur d’une équipe professionnelle

• Remporter un championnat national

• Remporter une coupe nationale

• Remporter un trophée avec chacun de mes clubs préférés

• Remporter le titre de champion du Chili avec les Santiago Wanderers

• Exercer dans 8 nations différentes

• Remporter le Brasileirão et la Superliga Argentina

• Remporter la Copa Libertadores

• Prendre en main la sélection chilienne

• Remporter la Copa America

Voilà pour ce post d’introduction, le prochain sera consacré à la présentation du club, même si deux/trois indices se sont glissés dans l’intro … D’ici là, portez-vous bien !

13 « J'aime »

Très content de te retrouver ici avec un nouveau récit. Bonne chance pour ce défi que je vais suivre attentivement

Bon amusement en D5 paraguayenne :grin:

Bonne chance dans ce beau défi

Rien que pour le dépaysement, je vais suivre.

@Rhino : Merci. Ravi de te savoir parmi les lecteurs :wink:

@Wasyl : T’étais vraiment pas loin … Ce sera de la D4 :laughing:

@Mourinho : Merci bien !

@Lincoln6Echo : DĂ©paysement garanti effectivement :smirk:

Et voici donc le club qui a daigné me donner la chance de prouver au monde entier (ou, dans un premier temps, simplement au bas-fond du foot paraguayen) que je suis un coach à part entière : le Club Dr. Benjamin Aceval. Une petite présentation s’impose :

Tout d’abord, une petite explication historique concernant le nom du club : Benjamin Aceval fut un homme d’état et diplomate paraguayen, né en 1845 et décédé en 1900. Son titre de Docteur lui vient de son diplôme en droit obtenu à l’université de Buenos Aires, et il est resté dans l’histoire paraguayenne comme l’homme ayant mené à bien la mission diplomatique dépêchée à Washington D.C. afin de convaincre le président américain Rutherford B. Hayes d’arbitrer le conflit « du Chaco », du nom de la région convoitée tant par l’Argentine que par le Paraguay.



El Señor Benjamin Aceval



C’est justement dans cette région située au nord-ouest du pays que se situe la ville de Villa Hayes (en l’honneur dudit président), dans le département du même nom. Et c’est précisément dans cette ville que se situe le Club Dr. Benjamin Aceval.





Revenons à nos moutons, et à l’aspect footballistique de la chose. Assez compliqué de trouver des infos détaillées sur le club, même en s’aventurant dans les limbes du Google hispanophone, mais il en est ressorti que celui-ci a connu les joies de la Division Intermedia, la D2 locale, durant les saisons 2009 et 2010. Hormis ça, le club végète depuis un bon bout de temps entre D3 et et D4. Aucun parcours notable en Copa Paraguay n’est apparemment à mettre au crédit du club.

Depuis 2019, le club est redescendu en Cuarta Division, division dans laquelle nous évoluerons donc pour cette saison 2023. J’en profite pour faire un petit point règlement : 14 équipes, 4 promus, 4 descentes, pas de barrages. 26 matchs aller-retour.


Le club évolue dans le pittoresque Isidro Roussillon, qui est censé pouvoir acceuillir 5 000 spectateurs depuis le passage en D2 (je vous avoue que je me demande comment ce miracle peut avoir lieu). S.I. a été plus raisonnable en codant la capacité du stade à hauteur de 3 000 personnes, ce qui peut correspondre à la réalité si on rentre à peu près 2 500 spectateurs debout …

Vous pourrez noter que la pelouse a l’air d’une qualité assez surprenante compte tenu du niveau auquel on évolue !

Le centre d’entraînement et les structures de formation sont « rudimentaires », le recrutement et l’encadrement des jeunes « assez rudimentaires ».

Le club est semi-professionnel, certains joueurs déjà présents au club ont des salaires dépassant le millier d’euros mensuel, ce qui risque de poser problèmes au vu du solde tout juste à l’équilibre. Le bon côté, malgré l’instabilité que cela apporte à l’effectif, c’est que je peux recruter des joueurs au moins aussi bons en contrat amateur :smirk:

Pour la petite précision, ce screenshot a été pris après le plus gros de mon mercato. L’effectif tel qu’il était à mon arrivée était pronostiqué à la quatrième place par les médias.

L’objectif des dirigeants et des supporters est de monter, le mien sera de le faire tout en obtenant le premier titre de ma carrière.

5 arrivées, tous libres hormis notre nouveau gardien que l’on chipe à un club de notre division, que des contrats amateurs. Aucun départ n’est à déplorer.

Anyelo Bogado

Gustavo Arce

Raul Piris

Victor Delvalle

Alejandrino Gamboa


Un effectif avec pas mal de joueurs de qualité comparé aux autres formations de notre championnat (oui, il est important de préciser …) et suffisament de profondeur pour pouvoir se retourner en cas de blessure ou méforme, ce qui me rend plutôt optimiste quant au déroulement de la saison à venir.

Bon, je commence à fatiguer un peu, j’avas oublié le temps que prenait la rédaction d’un post de présentation … Et encore, j’ai fait le flemmard, je vous ai donné que les screens individuels des recrues :sweat_smile: Si vous souhaitez en savoir plus sur un joueur en particulier ou un aspect que j’aurais omis, n’hésitez pas à demander, j’éditerais le post.

Oscar Talmuco vous donne rendez-vous ce week-end ou en début de semaine prochaine pour les résultats de la première partie de saison ! :wave:

8 « J'aime »

Sur papier, l’effectif n’a pas trop l’air degueu

Allez je mise sur une première promotion acquise facilement !

En même temps tu as déjà profité du mercato pour déforcer un concurrent direct à la montée :kappa:

@Rhino : Effectivement, c’est plutôt homogène et je m’attendais à pire niveau qualité individuelle …

@Wasyl : Ah voilà les premiers pronostics, ça me plaît :smiley: Défoncer, tout de suite les grands mots, j’ai juste récupéré leur gardien titulaire :innocent:


Je me tâte encore pas mal sur la présentation, que ce soit sur l’organisation ou bien sur le choix des polices, ne vous étonnez pas si ça change encore régulièrement, je fais mes essais :smirk:






Petit aparté sur la tactique utilisée sur la première partie de saison, les rôles sont modifiés régulièrement afin de tenter d’améliorer les résultats mais à mi-saison, ça ressemble aux screens présentés ci-dessus.

Dans les grandes lignes, Oscar Talmuco essaye donc de développer un jeu basé sur la contre-attaque, avec des projections rapides sur les ailes pour contourner la défense. Pas ou très peu de consignes individuelles sont données aux joueurs pour le moment.


Des résultats très satisfaisants, tous les adversaires étant que des clubs de troisième et quatrième divisions. Ca pousse à l’optimisme pour le championnat !


Aïe … Les débuts sont poussifs, empruntés, l’équipe manque de réalisme et ne réussit pas à prendre les points contre des adversaires qui n’auraient a priori pas du nous poser de problèmes.

Survient ce score fleuve en déplacement du côté de 12 de Octubre où mon attaque (ou plutôt mon attaquant :grin:) retrouve le sourire, alors qu’étrangement mes défenseurs n’ont aucun souvenir de ce match.

Ce match servira néanmoins de déclic à l’équipe, alors qu’on était relégables avec 2 points en 4 journées. Il faut dire que le calendrier a été clément en nous offrant la réception du souffre-douleur du championnat (voir classement) pour nous permettre de lancer véritablement notre saison.

Ensuite, l’équipe réussit à maintenir sa bonne dynamique, ne s’inclinant plus jusqu’à la mi-saison, s’offrant ainsi un retour dans le haut du classement, soit la place où elle était attendue en début de saison.

On peut noter l’omniprésence d’Osvaldo Argüello au classement des buteurs, je pense pouvoir affirmer que c’est clairement le joueur clé de cette équipe jusque là.


Le Deportivo Humaita a pris un peu d’avance, rien d’insurmontable pour autant. Derrière, c’est très ouvert entre la deuxième et la huitième place. Notre belle série d’invincibilité n’aura donc pas suffi à compenser notre début de saison raté, nous ne sommes actuellement pas placés pour la montée.

En bas de tableau, il semblerait que trois des quatres futurs relégués soient déjà connus. Magnifique performance de la lanterne rouge qui conserve néanmoins un bel objectif pour la secondre partie de saison : réussir à accrocher un nul.


On rentrait au premier tour de cette compétition, et le tirage fut clément avec la réception de Néembucu … Ca vous dit quelque chose :stuck_out_tongue: ?

Victoire nette et sans bavure, et derrière on a le droit à un gros morceau avec la réception de General Caballero, club de bas de tableau de D1.

Je pensais qu’on allait prendre une saucée, mes joueurs ont réussi à s’imposer aux tirs aux buts, et, cerise sur le gâteau, sans être ridicules durant le match.

Et là, pas de chance, on tire le Cerro Porteño, club phare du pays …

On est passés à deux doigts de l’exploit ! Dommage de s’incliner sur une loterie après avoir réussi à tenir le nul … Bon, cela dit, sur ce match, on a pas vraiment vu le jour et le fait d’être allé jusqu’aux tirs aux buts relève déjà d’un petit miracle.

Première partie de saison mi-figue mi-raisin, avec une élimination logique en coupe et une cinquième place décevante au classement. La dynamique est cependant en notre faveur, alors à nous d’en profiter pour aller chercher cette promotion !

7 « J'aime »

Cool, de l’Amérique du Sud, encore !

Je n’aurai pas la patience de mettre plusieurs championnat et être sur 8 pays. Je suis un entraineur fidèle à chaque fois.

Je me demande si j’ai déjà changé de club dans toute ma carrière sur les CM/FM sur une partie.

Ca fait quoi de passer des entretiens avec d’autres clubs ? On se fait taper sur les doigts par la direction ?

La marge de progression est là. Il y a moyen d’aller chercher quelque chose en championnat

Moins facile que ce que je pensais mais l’élimination en Coupe va te permettre de te reconcentrer sur le championnat :smiley:

@Equi : Habituellement, j’ai tendance à rester fidèle à un seul club durant une partie. Il m’arrive cependant d’apprécier changer régulièrement de club, en me projetant plus dans la carrière (plus réaliste du coup) de l’entraîneur que j’incarne plutôt que dans la progression des clubs où je passe.

Même dans ce genre de parties, je ne coache en général qu’une seule équipe par pays, ou a minima par championnat.

Ah oui, effectivement, je pense que l’on peut te qualifier d’entraîneur fidèle :smile: Belle longévité au passage, je n’ai pas connu l’époque des CM (il faut dire que je perçais encore mes dents de lait à cette époque :smirk:).

Généralement, passer un entretien avec d’autres clubs ne pose pas particulièrement de problèmes aux dirigeants. Ca peut néanmoins très vite escalader si tu te déclares ouvertement candidat à d’autres postes, avec réunion obligatoire avec les dirigeants, ultimatum concernant un nombre de points à obtenir en une période donnée, ultimatum de retrait des candidatures et sûrement d’autres possibilités (licienciement direct ? Je n’ai encore jamais expérimenté).

@Rhino : Oui, je reste confiant pour la suite de la saison. L’effectif commence à se connaître, la tactique à être assimilée, je pense que les voyants sont au vert.

@Wasyl : Effectivement, l’allègement du calendrier devrait avoir son lot de bons côtés. C’est néanmoins dommage pour les finances :confused:


Une seule arrivée en milieu de saison, Silvio Torales, un milieu de terrain expérimenté au niveau international. L’opportunité d’amener de l’expérience à mon groupe était trop belle pour passer mon tour, d’autant plus avec un contrat amateur.

Bien qu’ayant déjà vécu ses beaux jours sur le plan physique, il ne fait aucun doute que son mental et sa technique bien au-dessus de la moyenne au niveau amateur paraguayen nous apporteront une certaine plus-value dans l’entrejeu.

S. Torales

A l’inverse, deux joueurs nous ont quittés durant cette fin de saison : Gamboa et Delvalle qui ne seront donc pas restés très longtemps au club. Le statut amateur a beau avoir du bon pour recruter, il a aussi ses mauvais côtés dans la construction d’un effectif stable.

Heureusement, la perte de Delvalle, mon gardien titulaire, surgit suffisament tard dans la saison pour connaître un impact limité. Quant à Gamboa, n’ayant pas trouvé de remplaçant correct susceptible de rejoindre le club, j’ai du bricoler pour pallier à son absence.

Nous nous étions donc quittés sur une cinquième place à la fois décevante au vu des pronostics et des objectifs, et à la fois enthousiasmante compte tenu de la dynamique de l’équipe et des perspectives offertes par la fin de saison. Voyons tout de suite ce qu’il est advenu durant la fin de saison, l’équipe s’est-elle permis de rêver d’un titre ou a t-elle rechuté dans les travers entraperçus en début de saison ?

Bon, et bien je crois que l’on peut affirmer que l’équipe a su continuer sur sa lancée, en étant extrêmement régulière. Aucun match nul sur cette seconde partie de saison, et j’en suis plutôt satisfait : plutôt perdre une fois que de concéder le nul deux fois. Les joueurs ont su faire preuve de réalisme, beaucoup de victoires ayant été acquises par un ou deux buts d’écart, les scores sont beaucoup plus équilibrés que sur la première partie de saison.

Le seul vrai point noir de cette fin de saison est la défaite à domicile contre le Deportivo Humaita, qui nous complique fortement les chances de titre.

Voici donc le classement final, notre belle fin de saison n’aura su être récompensée par un titre de champion. Nous obtenons néanmoins la montée en Primera Division B, l’objectif principal.

Cette promotion n’aura pas été si facile que ça à obtenir compte tenu de l’homogénéité des équipes, en témoigne le nombre de points obtenus par les équipes classées entre la 1ère et la 9ème place (seulement 13 points d’écart, soit plus qu’entre la 9ème et la 10ème place).

Encore une fois, soulignons l’exceptionnelle performance de la lanterne rouge, qui n’aura pas su prendre un seul point de toute la compétition !

:top1: Osvaldo Arguello (BT, 24M, 26 buts, 1 passe décisive, 7.53 de moy.)

:top2: Rolando Renaut (MOD, 23M, 10 buts, 14 passes décisives, 7.4 de moy.)

:top3: Rolando Bogado (DC, 27M, 5 buts, 2 passes décisives, 7.29 de moy.)

Je pensais faire un point chaque saison sur les jeunes sortis du centre et sur les résultats de l’équipe U19 … Ce ne sera pas pour cette saison, tant les deux sont calamiteux. Espérons du mieux à l’avenir.

Le solde oscille entre positif et négatif, sans jamais vraiment se stabiliser. Heureusement, et je pense que c’est quelque chose de relativement rare à ce niveau, les dirigeants ont régulièrement injecté de l’argent afin de laisser les comptes bancaires du club à l’équilibre.

Brasileirao SĂ©rie A

Superliga Argentina

Copa Libertadores

Copa Sudamericana

Champions nationaux :

:brazil: CR Flamengo :flamengo:
:argentina: C.A. VĂ©lez Sarsfield :velez:
:chile: Colo Colo :colocolo:
:colombia: América de Cali :americacali:
:ecuador: LDU de Quito :quito:
:paraguay: Olimpia :olimpia:
:peru: FCB Melgar :melgar:
:uruguay: Nacional :nacional:

Le :wanderers: CD Santiago Wanderers a terminé 6ème du championnat de D2 chilienne, et a été éliminé en quart de finale des barrages de montée. Le club a également été éliminé en quart de finale de la Copa de Chile.

Le :penarol: Peñarol a terminé 3ème du Torneo Uruguayo. Ils ont été éliminés dès le deuxième tour qualificatif de la Copa Libertadores par l’Everton de Viña del Mar, mais ils ont réussi à remporter la Copa Uruguay.

L’ :americacali: América de Cali a remporté la Liga Betplay Dimayor, et a également remporté la Copa Betplay Dimayor. Ils ont terminé 2èmes et donc non qualifiés du Groupe G de la Copa Sudamericana, derrière :rbnewyork: Bragantino.


Une bien belle fin de saison qui nous permettra d’évoluer la saison prochaine à l’échelon supérieur, sans pour autant nous permettre d’accrocher le titre de champion. L’écart semblant à première vue assez faible entre la 4ème et la 3ème division paraguayenne, l’équipe sera attendue au tournant lors de la prochaine saison afin de confirmer les bonnes dispositions entrevues lors de cette saison 2023.

9 « J'aime »

Belle deuxième place.

Bravo pour la promotion :smiley:

Elle est entraînée par @Loozar @LindexV ou @Segmann ? :smirk:

2 « J'aime »

Ah le Paraguay ça me rappelle des mauvais souvenirs… :sweat_smile: étant Portista ce diable de Oscar Cardozo a tellement fait mal à Porto dans les clasico

Félicitations pour cette promotion mention spéciale pour ce club de Neembucu :joy: :joy: j’ai rarement vu ça et je joue à FM depuis le 12… superbe performance -113 en diff zéro point :rofl: :rofl:

Une story au Paraguay c’est original, c’est certainement la première que je lis ici. En tout cas, une belle première saison qui est validé par la montée, félicitations :smiley:

@Lincoln6Echo : Merci :slight_smile:

@Wasyl : Un dénommé « Ramiro Cabral » … Sans aucun doute un faux passeport afin de préserver sa crédibilité sur le forum, mais l’enquête suit son cours :face_with_monocle:

@Mourinho : Je dois reconnaître que je n’avais jamais vu un tel bilan non plus :see_no_evil:

@planete_foot19 : J’imagine qu’effectivement c’est peu courant. Sans vraiment spoiler parce que c’est déjà annoncé, mais l’objectif est néanmoins de voyager en Amérique du Sud, les divisions inférieures paraguayennes vont servir de tremplin pour cela si tout se passe bien.


Un seul départ, qui aura lieu plus près de la mi-saison que du début de saison. Si Kevin nous a rendu quelques services l’an passé, il n’avait pas disputé la moindre minute sur cette saison, ce n’est donc pas une perte très préjudiciable.

Au niveau des transferts entrants ça a pas mal bougé par contre, avec l’objectif de renforcer l’effectif tant quantitativement afin de disposer d’un groupe plus fourni pour affronter un championnat de 18 équipes, que qualitativement afin de se hisser le plus rapidement possibles dans les formations du haut de tableau.

F. Pineda, GB, titulaire


E. Marin, MC, titulaire, en prĂŞt


N. Balbuena, MC, joueur clé


R. Morel, MC, joueur de rotation


J. Espinola, MC, remplaçant


P. Jara, BT, joueur de rotation


L. Vargas, DG, joueur de rotation


J. Rolon, DC, titulaire


G. Gamarra, DD, titulaire





Grâce à notre mercato, on est les favoris des médias sur la saison à venir. Prudence néanmoins, les pronostics sont très serrés jusqu’à la sixième place !

Cette saison, seuls deux clubs sont promus, sans barrages. Il n’y aussi que deux relégations à l’échelon inférieur.

Un Top 4 en championnat et un parcours honorable en coupe, les objectifs ne me paraissent pas démesurés. A titre, personnel, je vise bien évidemment une seconde montée successive !

Un mercato qui devrait permettre à l’effectif de jouer à nouveau les premiers rôles, des finances plutôt stables, des médias optimistes … Que demander de plus ?

Je vais essayer d’envoyer très rapidement le prochain post car celui-ci ne devrait pas être le post de mi-saison mais une conférence de presse du coach Talmuco, que j’essaierai dorénavant de caser pour chaque saison.

Portez-vous bien :wave:

8 « J'aime »

 Friday, February 9, 2024 3:00 PM 

Roberto Samudio, président du club : Bonjour à tous, nous allons clôturer cette pré-saison en vous offrant la possibilité de questionner Oscar Talmuco, notre entraîneur. Vous êtes libres d’aborder n’importe quel sujet et je tiens à souligner que les journalistes qui n’ont pas pu être présents aujourd’hui peuvent envoyer leur questions, le coach y répondra lors de futures conférences.

Federico Piris, pour le journal D10 : Bonjour Oscar, avant toute chose, félicitations pour la montée. Quel regard portez-vous sur votre saison passée ?

Oscar Talmuco : Bonjour Federico, merci. Pour répondre à votre question, je suis satisfait de la saison dans son ensemble. Nous avons très mal débuté avec seulement 2 points en 4 matchs, et, compte tenu de mon inexpérience, ma légitimité a été très rapidement remise en cause par certains observateurs.

L’équipe a cependant su faire bloc et réagir pour faire taire les critiques, et, une fois la machine lancée, la suite de la saison s’est apparentée à un long fleuve tranquille. Seuls deux regrets sont venus perturber cette marche en avant, l’élimination aux tirs aux buts contre le Cerro Porteño, et la défaite à domicile lors de la phase retour contre le Deportivo Humaita qui nous prive du titre de champion.

Mario Luis Delgado, pour le journal Critica de Presidente Hayes : Bonjour Oscar, vous avez abordé le sujet de votre inexpérience. Comprenez-vous l’étonnement et l’incompréhension qu’a pu suscité votre nomination auprès de certains supporters et observateurs ?

Oscar Talmuco : Bonjour Mario. Effectivement, je me doute que certains supporters espéraient un nom plus ronflant pour prendre la tête du club, mais j’essaye de ne pas me préoccuper des choses sur lesquelles je ne peux intervenir. J’espère avoir rassuré ceux-ci au cours de la saison passée, et continuer de le faire dans le futur.

Mario Luis Delgado : Mais le fait est que beaucoup de personnes se demandent toujours comment est-ce qu’un jeune entraîneur sans aucune expérience, même de joueur, et avec seul bagage un diplôme National A, a réussi à convaincre les dirigeants du club de lui faire confiance ?

Oscar Talmuco : rires. C’est aux dirigeants qu’il faudrait adresser cette question, pas à moi. Cependant, je pense pouvoir dire que ceux-ci ont cru en mon projet et ont su lire ma détermination à le matérialiser. Ma nomination peut être perçue comme un motif d’espoir pour toute personne souhaitant se lancer dans le métier, même sans l’expérience attendue.

Pour ce qui est de mes qualifications, je souhaite d’ailleurs remercier les dirigeants qui m’ont permis de passer mon diplôme continental C en parallèle de mon travail au club.

Dani Sanz, pour le journal Diario Hoy : Bonjour Oscar, quelle est votre opinion sur le mercato effectué ? Pensez-vous qu’il soit d’une qualité suffisante pour se hisser à nouveau dans le haut de tableau ?

Oscar Talmuco : Bonjour Dani. Oui, je suis extrêmement satisfait de nos transferts, qui nous apportent autant de qualité que de profondeur dans l’effectif. Quant à savoir où ce groupe peut nous amener, nous aurons notre réponse en fin de saison, mais les perspectives offertes par ce groupe sont excitantes !

Federico Piris : Quelles sont vos ambitions personnelles pour la suite de votre carrière ?

Oscar Talmuco : Ma réponse va peut-être être considérée comme de la langue de bois, mais pour l’instant mon seul objectif est de rendre au club la confiance qu’il m’a accordé. Je suis conscient de la chance que j’ai eu d’obtenir ce poste, et je ne souhaite pas me montrer ingrat.

Mon ambition personnelle est donc de continuer à grandir avec l’équipe. Mon contrat expire en fin de saison, la question aura peut-être plus de sens à ce moment-là.

Federico Piris : Mais nous avons récemment appris que vous avez été membre des Panzers, le groupe de supporters du CD Santiago Wanderers. Est-ce un objectif de carrière que de retourner à Valparaiso dans un autre costume que celui d’ultra ?

Oscar Talmuco : Vous êtes bien renseignés ! Oui, je dois bien reconnaître qu’entraîner ce club serait quelque chose de très symbolique pour moi, et si l’opportunité se présente, j’aurais bien du mal à la refuser.

Inutile cependant de tirer des plans sur la comète, les Wanderers sont un club professionnel réputé au Chili, et j’estime pour l’instant avoir ni l’expérience ni l’aura nécessaire pour occuper ce poste.

Dani Sanz : Votre championnat commence demain, ici même à Asuncion, contre le Club Silvio Pettirossi, une formation qui est plutôt attendue à la lutte pour le maintien. Au vu de votre préparation, êtes-vous confiant pour le match de demain ?

Oscar Talmuco : Bien sûr, j’aborde toujours mes matchs avec optimisme. Pour ce qui est du club adverse, je préfère ne faire aucune projection sur leur niveau attendu, nous allons jouer comme s’ils étaient les champions nationaux en titre, et tout donner pour entamer cette nouvelle saison avec 3 points dans la besace.

Roberto Samudio : Merci à tous pour votre présence, cette conférence de presse va maintenant prendre fin. Nous vous rappellons que vous avez la possibilité de transmettre vos questions au service presse du club, et qu’Oscar se fera une joie de vous répondre.

5 « J'aime »

Cette année le titre sera à toi :smiley: