:storypink: :s4: Charlotte Hornets : Gare aux Frelons !

nba
#1
GARE AUX FRELONS !

Les Charlotte Hornets. C’est donc ici que commence notre périple en NBA, en Caroline du Nord. Fondée à Charlotte, puis ayant migré à La Nouvelle Orléans avant une résurrection à Charlotte sous le nom de Bobcats, ensuite redevenue les Hornets, on peut dire que la franchise a eu une histoire mouvementée. Zo Mourning, Larry Johnson ou Muggsy Bogues, les Hornets ont connu des joueurs marquants, mais pas de titres. Pour L’instant.

v2

Où en sont nos frelons maintenant, le 12 Janvier 2019? Joueurs, résultats et finances, faisons un état des lieux avant de nous lancer dans cette aventure.

:basketball: Les Joueurs :basketball:

En premier lieu, laissez moi vous présenter les joueurs qui composent l’effectif de Buzz City, les tauliers, les lieutenants, les jeunes en devenir et l’équilibre de l’effectif.

  • Le Franchise Player - Kemba Walker

Incontestablement, Kemba est notre meilleur joueur. Meneur double (bientôt triple?) All-Star, il est la locomotive de l’équipe en attaque. Très gros scoreur, aussi bon en pénétration qu’à 3 points, sa défense approximative en devient presque anecdotique. Près de 25 points et 6 passes à 21 de PER, il est réellement dominant.

  • Les Lieutenants - Tony Parker, Nicolas Batum et Cody Zeller

Derrière Kemba, on a 3 joueurs principaux: TP, Batum et Zeller.

Premièrement, Tony P. Arrivé cet été, la légende française est notre 6ème homme, et c’est une vraie satisfaction de ce début de saison, avec 10 points et 4 passes en sortie de banc, il apporte une expérience importante à la mène, et est un leader tout à fait satisfaisant de la second unit .

Nicolas Batum maintenant. Dans l’aile, poste 2 ou 3, le français est le lieutenant numéro 1 de Kemba ces dernière années, dans un registre d’ailier polyvalent. Il pèse moins sur le jeu de l’équipe cette année, et on espère qu’il pourra se ressaisir.

Enfin, Cody Zeller. Un bon petit pivot, pas transcendant mais avec ses 16 de PER, 10 points et 6 rebonds c’est un bon lieutenant de cette équipe.

  • Le Futur - Miles Bridges et Malik Monk

Du côté de la Caroline du Nord, les 2 joueurs dont on attend le plus dans les années à venir jouent dans l’aile : Malik Monk et Miles Bridges.

Monk est un scoreur talentueux, pouvant dépanner au poste 1. Après une saison de rookie presque décevante, il a progressé cette année et marque maintenant presque 11 points par match, on croit en lui du côté de la Caroline du Nord.

Miles Bridges quand à lui est notre rookie de cette année. Dunkeur fabuleux, il est un peu timide dans le jeu pour sa première saison, mais il montre de belles choses par moment, il a un bon potentiel à développer.

  • L’Equilibre de l’Effectif

Dernier point de cette rubrique sur l’effectif : l’équilibre. Par équilibre, j’entends la répartition des forces de l’effectif en fonction des postes et des profils.

Les extérieurs sont plutôt bien équilibrés, entre les postes 1, 2 et 3 avec des joueurs de rotation tout à fait satisfaisants, mais on observe au poste 4 une certaine anomalie. Seul 2 joueurs sont indiqués comme ailiers forts alors qu’on a 4 pivots tout à fait correct, et aucun des 2 n’a réellement un profil classique.

Michael Kidd-Gilchist est un défenseur correct, naturellement plus un 3, mais il en pèse absolument pas en attaque. Marvin Wiliams quant à lui est un “stretch four”, c’est à dire qu’il tire à 3 points. Et c’est tout.
En somme, on n’a que 2 joueurs sur le poste 4, tous les 2 avec un jeu unidimensionnel, et d’autres joueurs devront y dépanner, surtout en cas de blessures.

:moneybag: Les Finances :moneybag:

Venons en au nerf de la guerre : les finances. En résumé, vous le voyez, nos finances sont plombées par 3 joueurs, Batum Biyombo et Marvin Williams, et a priori pour au moins 2 ans en considérant qu’ils ne laisseront pas passer d’options joueurs aussi élevées étant donné leurs niveaux respectifs. On n’aura donc pas de cap space l’été prochain en l’état actuel des choses.

On pourra aussi noter que Kemba, le franchise player est en fin de contrat, sa resignature sera l’enjeu majeur de l’intersaison à venir, et notre première grosse échéance à la tête de ces Hornets.

Charlotte étant un petit marché, on essaiera d’éviter de payer la taxe de luxe pour l’instant, jusqu’à devenir un vrai prétendant à la victoire finale.

:clock10: La Rotation :clock10:

Pour la deuxième moitié de saison, il serait cohérent de laisser le coach Borrego continuer sur sa lancée, on envisagera des modifications à l’intersaison.


Cody Zeller est en sortie de banc pour l’instant, de retour de blessure. On observe que mis à part Kemba qui joue 35 minutes, le temps de jeu est très réparti entre les joueurs. On remarque aussi que pour l’instant, et sans doute de manière temporaire, TP joue 29 minutes, au détriment de Malik Monk.

:medal_sports: Résultats de la Première moitié de Saison :medal_sports:

Le début de saison a été plutôt satisfaisant, et malgré une mauvaise passe (3-7), on est toujours playoffables, à 1.5 match du 9ème,les Pistons.

image

Je ne ferai pas une analyse statistique très poussée maintenant, étant donné qu’on n’a pas encore réellement de décisions importantes à prendre. Avec 111.1 d’Offensive et de Defensive Rating, on a la 10ème attaque de la ligue ainsi et que la 21ème défense, pour le 19ème Net Rating de la Ligue (0.0), 7ème de l’Est.
On est donc une équipe d’un niveau moyen, bel est bien en “Terre du Milieu”, avec une bonne attaque menée par Kemba, et une défense relativement perméable.

image

Prochain arrêt : la Trade Dead-Line, d’ici 3 petites semaines, où, selon comment évoluent les choses, il faudra peut être prendre nos premières décisions importantes.

A SUIVRE
7 Likes

:nba: Story sur NBA2K?
#2

Si il y a la possibilité de créer un joueur, ça peut être sympa d’insérer le “grand” Muggsy Bogues dans l’équipe :wink: .

2 Likes

#3

C’est théoriquement possible, comme 2kSports a rajouté des classes de draft historiques cette année, on a celle de 87 avec Muggsy Bogues. On peut pas se le rajouter “gratuitement” (ça serait carrément de la triche). Comme il a été drafté en 12ème position je pourrais remplacer notre rookie par Muggsy si on a un choix aux alentours de la 12ème place (il y aurait un vote bien sûr)

0 Likes

#4
PREMIERS MATCHS

On se retrouve donc à la date du 6 Février, à la veille de la Trade-Deadline comme convenu. On a joué 12 nouveaux matchs, ce qui porte le total à 54, et il est l’heure de faire un bilan.

image

Avec 5 victoires et 7 défaites lors des 12 derniers matchs, contre des adversaires d’un bon niveau (Spurs, Celtics et Bucks entre autres), notre bilan total est de 24 victoires pour 30 défaites. On est maintenant 9èmes, à 1.5 match du 8ème et 3 du 7ème. Rien de problématique pour l’instant en ce qui concerne la course au Play-Offs.

En ce qui concerne notre Offensive Rating, il est maintenant de 110.2, le 12ème de la NBA, il est légèrement en chute sur ces 12 derniers matchs mais étant donné le calendrier c’est plutôt normal. Défensivement, on encaisse toujours exactement autant de points pour 100 possessions, 111,1. C’est toujours très faible, 23ème DefRtg de la NBA. En terme de différentiel, ça nous fait -0.9 de NetRtg, soit le 17ème de la NBA et le 7ème de l’Est, la course aux Play-Offs semle donc bien à notre portée.

Portrait rapide de l’équipe

Plutôt que de se contenter de “attaque correcte mais défense médiocre”, tentons de chercher pourquoi, afin de trouver des solutions.

Tout d’abord, on joue sur un rythme modéré, avec un Pace (nombre de possessions jouées par match) de 99.2, 19ème de la ligue, pas de quoi tirer de vraies conclusions, mais c’est toujours un indicateur à prendre en compte, car en cas de valeurs extrêmes il peut expliquer un surplus de déchet ou un faible nombre de contre attaques jouées. En ce qui concerne la réussite aux tirs, on est 21èmes de la Ligue à 45.2%, alors qu’on est 10èmes à 3 points, 36.1%. On a donc un problème d’attaque à l’intérieur. Sur la contestation des tirs adverses, on constate quelque chose de similaire : 15ème contesation des 3pts (35.6%), mais 23ème contestation des tirs au global, 46.7%. On a donc bien un problème à l’intérieur, on y reviendra.

On observe aussi qu’on est une équipe qui prend assez peu de risques, que ce soit en attaque ou en défense : peu de contres (4.7, 21èmes), très peu d’interceptions (7.0, 25èmes), mais très peu de déchet. On est l’équipe avec le moins de pertes de balle pour 100 possessions (12.7), et la deuxième équipe avec le moins de pertes de balles, 19.0 par match. En somme, une équipe avec très peu de déchet, de fautes mais trop peu d’intimidation dans la raquette ou d’interceptions : trop softs des 2 côtés du terrain?

Analyse de l’attaque

Qui dit “attaque” en Caroline du Nord, dit Kemba Walker, bien évidemment. Il est tout bonnement stratosphérique depuis le début de saison. Il compile 25 points, 5.3 passes et plus de 4 rebonds par match avec seulement 2.4 pertes de balle. Avec sont PER de 21.1, il a même pu accrocher une 3ème sélection au All-Star Game.

Derrière noter Kemba national, le scoring est relativement réparti, avec 8 joueurs au dessus de 8 points par match dans l’effectif. Et là, on commence peut-être à toucher au problème de cette équipe, elle est peut-être trop soft. En effet, 8 joueurs au dessus de 8 points par match, c’est bien, mais on est aussi la seule équipe de la NBA avec seulement 2 joueurs au dessus de 11 points. Toujours une bonne répartition?

Le 2ème “scoreur” de l’équipe est Jeremy Lamb, notre arrière titulaire, avec 14.6 points par match, il n’est pas ce qu’on peut appeler une locomotive d’attaque, c’est en plus un “spot up shooter”, c’est à dire qu’il contribue quasi exclusivement au jeu par son shoot, et très peu à la création (1.8 passe par match), il ne défend pas non plus si bien que ça. C’est un bon joueur de complément, mais clairement pas une deuxième option offensive. Batum pourrait peut-être prétendre à ce rôle, mais il prends nettement moins de tirs que les saisons passées, et pèse nettement moins sur le jeu, même s’il reste propre, à l’image de cette équipe des Hornets.

Un manque dans la Raquette?

On l’avais vu lors de la prise de fonctions, les postes d’ailier fort et de pivot étaient mal équilibrés, avec 4 pivots et 2 ailiers forts. Analysons donc ce que cela donne depuis le début de la saison.

  • Ailier Fort - MKG et Marvin Williams

On avait vu lors du premier bilan que cet effectif avait la particularité de ne compter que 2 joueurs au poste 4, et tous les 2 avec un profil atypique : MKG et Marvin Williams.

Le titulaire du poste 4 est censé être Michael Kidd-Gilchrist, “MKG”, lui qui est un ancien 2nd choix de draft. C’est censé être un “Elite Defender”, et pourtant… Depuis le début de la saison, il est très décevant en ce qui concerne la contestation des tirs, 52% pour ses adversaires directs face à lui… La défense est vraiment censée être son fond de commerce, il trop peu impactant en dehors de ça, 9 points et 5 passes, sans pouvoir s’écarter pour tirer à mi-distance ou à 3 points. Pas une menace en attaque, une défense médiocre sur le début de saison, MKG n’a pas le niveau pour être titulaire, c’est certain.

Notre 2ème ailier fort est Marvin Williams, lui aussi un ancien 2nd choix de draft peut sembler légèrement plus impactant, avec 9 points et 5 rebonds, mais dans l’absolu ça reste quelque chose de relativement faible en 24 minutes, surtout étant donné sa fébrilité en défense. Là où Williams est problématique, c’est que c’est un ailier fort qui n’aide vraiment pas à combler nos problèmes d’adresse dans la raquette : il tente 7.5 tirs par match, dont 4.3 à 3 points. Le problème, ça n’est pas qu’il tire à 3 points, c’est que doublé à MKG, on n’a aucune menace intérieure au poste 4.

image
  • Pivot - L’embouteillage

On a réellement quatre pivots pouvant prétendre à du temps de jeu : Zeller, Kaminsky, Biyombo et Hernangomez.

Tous les 4 ont un niveau relativement semblable, et aucun d’eux n’inscrit plus de 9 points par match, ce qui lié à la faiblesse offensive au poste 4 est réellement dommage. Pour schématiser, on peut dire que Biyombo est un défenseur rebondeur, que Zeller et Kaminsky ont un profil relativement similaire tandis que Hernangomez semble plus polyvalent.

Zeller et Kaminsky ont la particularité d’avoir un bon “passing game”, de participer au jeu avec une bonne qualité de passes, mais ne sont pas des rebondeurs incroyables, et Zeller est donc à 9 points, presque 2 passes et 6 rebonds en 24 minutes de temps de jeu, pas un mauvais joueur, mais pas un taulier dans la raquette. Kaminsky se démarque de Zeller par sa relative capacité à tirer à 3 points lorsqu’il est ouvert et une capacité à dépanner sur le poste 4. Je dis bien dépanner, parce qu’en mesurant 2.13m, et en n’ayant aucune capacité de défense extérieure, on ne peut pas jouer au poste 4 de façon durable dans la NBA moderne, et ne peut donc pas vraiment régler nos problèmes à ce poste.

image

Celui qui tire le plus son épingle du jeu c’est peut être Willy Hernangomez. Avec 8.3 et 6.3 points sur ses 17 minutes de temps de jeu en sortie de banc, il réalise une saison plutôt convaincante. Pour comparer les 4 pivots de l’effectif, on regarde les statistiques par 36 minutes qui sont significatives car il sont tous eu du temps de jeu, et qu’on est dans un schéma où on veut voir ce qu’ils en font. Hernangomez est donc le meilleur scoreur et rebondeur des 4 sur son temps de jeu, il faudrait donc miser sur lui pour l’avenir. Si les autres ont ente 15 et 16 de PER (ce qui est bon), Willy a 18.5, sa production emble au dessus de celle de ses concurrents, c’est aussi le seul intérieur de l’équipe à avoir 20% de taux d’usage, c’est à dire que 20% des possessions lorsqu’il est sur le terrain se concluent dans ses mains. Et c’est là tout le problème de cette équipe.

Trop Softs?

Avec 6 joueurs au dessus de 15 de PER, soit la moyenne NBA, on pourrait se dire qu’on a un effectif homogène très fort, surtout sur le poste de pivot. Hors on a vu que ce poste de pivot avait un problème, les joueurs ne produisent pas assez lorsqu’il sont sur le terrain. On disait en préambule que l’équipe avait très peu de déchet, mais semblait frileuse. Efficiente, certes, mais pas assez osée, pas assez de production individuelle. Analysons donc cette production et cette audace, à l’aide de 2 statistiques bien utiles : le taux d’usage (USG%) et les “Estimated Added Wins” (EWA, victoires supplémentaires potentielles apportées par la production du joueur, différent du WinShare).

Comme il y a en permanence 5 joueurs par équipe sur le terrain, l’Using Rate moyen est fatalement de 20%. On s’en servira pour voir quels joueurs prennent leurs responsabilités en attaque. Le problème, c’est que les joueurs qui les prennent se comptent sur les doigts d’une main. On a Kemba bien sûr, à 30%, soit le 7ème USG% de la NBA, derrière lui on a Tony Parker et Malik Monk à presque 25%, ce qui est plutôt logique vu qu’ils jouent beaucoup lorsque Kemba est sur le banc, ils sont les leaders de la 2nd unit. Et derrière ces 3 joueurs là, c’est tout de suite plus compliqué, Lamb est à 20.8%, à peine plus que la moyenne, ce qui est vous en conviendrez faible pour celui qui nous sert pour l’instant de 2ème option offensive. Le dernier joueur à 20% exactement est Hernangomez. Et c’est tout. Batum et Zeller sont à moins de 15%, ils pèsent vraiment trop peu en attaque, tandis que MKG, le dernier titulaire est à 16.5%. Aucun joueur ne semble vouloir réellement le rôle de 2ème locomotive d’attaque.

Bien. Maintenant qu’on a vu qu’aucun joueur n’osait réellement prétendre au rôle de 2ème locomotive d’attaque, voyons si certains joueurs ont une production qui correspondrait à ce rôle, à travers les EWA, “Estimated Wins Added”. Encore et toujours, Kemba est stratosphérique, 9.3 victoires ajoutées, 18ème meilleur total de la NBA, il a mérité sa séléction au All-Star Game. Mais derrière lui, c’est plus ou moins le néant. Jeremy Lamb est à 3.3, alors qu’on a vu que ça n’était vraiment pas une vrai 2ème option offensive, puis TP et Monk sont à 3.0 et 3.1, et enfin beaucoup de joueurs entre 1 et 2. Vous ne vous figurez peut être pas bien ce que ça représente, mais vous voyez l’océan entre Kemba et les autres, et qu’aucun autre joueur ne se démarque vraiment en terme d’impact. Hormis nos Hornets, seul les Knicks ont seulement 2 joueurs au dessus de 3.1 victoires ajoutées, et ils gagnent nettement moins de matchs que nous. A part Kemba, aucun joueur n’a une production sur le terrain qui sort du lot, vraiment.

On a donc vu qu’hors de Kemba Walker, aucun joueur ne prend ses responsabilités pour prendre le rôle de deuxième tête de notre attaque, et que même si on a plein de bons joueurs aucun n’a vraiment la production nécessaire sur le terrain pour y prétendre pour l’instant. On est trop softs pour prétendre aller plus haut.

Trade-Deadline : du mouvement?

Il y aura peut être du mouvement en cette Trade Deadline, et ce sera à vous d’en décider. Je vais donc vous donner un aperçu des joueurs possiblement échangeables ou non, leurs salaires et surtout les deals possibles.

Joueur Contrat Salaire Option
Nicolas Batum 2 ans $24M +1 année en option joueur
Bismack Biyombo 2 ans $17M +1 année en option joueur
Marvin Williams 1 an $14M +1 année en option joueur
Frank Kaminsky 1 an $3.63M Aucune
Michael Kidd-Gilcrist 1 an $13M +1 année en option joueur

Ce sont les 5 joueurs qu’il serait intéressant d’échanger d’après moi. Il faut garder à l’esprit que dans un trade les contrats doivent être équilibrés (si on envoie des joueurs payés $20M au total, on doit récupérer environ $20M), ou sinon le déséquilibre doit être comprit dans le cap space. Trader Batum par exemple semble donc compliqué si on veut une contrepartie intéressante.

On a plusieurs offres de trades que je considère comme plutôt réalistes et bénéfiques pour nous:

TRADE A :

Montrezl Harrell fait une très belle saison, il est un des principaux responsables des bons résultats des Clippers avec ses 15 points, il peut jouer sans aucun soucis en pivot comme en ailier fort et y être impactant. De plus, Boban Marjanovic sera un très bon back-up pivot, très gros rebondeur du haut de ses 2.21m. Cette offre me semble vraiment très intéressante.

TRADE B :

Avec cette offre, on se débarrasserait du gros contrat de Biyombo. Portis est en fin de contrat en fin de saison, et il demandera à mon avis un contrat vers $15M par an. Il met 13 points et 5 rebonds par match, et même s’il n’a que 23 ans son potentiel ne semble pas très élevé. On devrait en plus absorber le contrat de Plumlee pour 2 ans à $12M la saison.

TRADE C :

Serge Ibaka est un très bon joueur, ailier fort comme pivot. Bon défenseur, il score 15 points par match et prend 7 rebonds. S’il nous permettrait de récupérer un tour de draft 2021, le contrat d’Ibaka est tout de même plutôt lourd, $22M sur 2 ans pour le joueur âgé de 29 ans. De plus, en échangeant 2 joueurs contre 1 seul, on serait forcés de recruter un agent libre médiocre pour combler le trou laissé dans le roster.

TRADE D :

Sabonis est lui aussi un très bon joueurs pouvant évolué en 4 comme en 5, dont le contrat rookie (option équipe comprise) prend fin dans 1 an et demi. Le problème de ce trade, c’est qu’on serait obligés d’envoyer notre 1er tour de draft de cette année, qui a tout pour être un milieu de premier tout, plutôt intéressant donc.

  • TRADE A - Harrell
  • TRADE B - Portis
  • TRADE C - Ibaka
  • TRADE D - Sabonis
  • On attend l’intersaison

0 votant

Nous sommes donc une plutôt bonne équipe, prétendante aux Play-Offs à l’Est grâce à un Kemba Walker All-Star. Toutefois, on manque pour l’instant d’un second joueur réellement impactant. Pour l’instant.

A SUIVRE…
4 Likes

#5

J’adore ton poste. Très bien rédigée et l’analyse y est détaillée.

Pour les départs, même avant de lire les offres de trades, je voyais bien Zeller et/ou Kaminsky partir.
Après lecture, le contrat de Byombo est important.

Pour les offres, j’ai voté celui de Harrell, mais j’aurai tenté de négocier pour avoir Harrell et Gallinari. Un bon post 3/4 qui t’offre une qualité de shoot ce qui te manque en attaque. Ou un Harris qui est en dernière année qui peut avoir un profil plus défensif que l’italien.

Sinon, j’aime bien l’offre des Pacers. Tu récupères un guard, mais j’aurai bien tenté le coup Oladipo à la place de Joseph. Certes ce n’est pas le même salaire, mais récupérer ce duo pourrait être pas mal.

Pour moi, il te manque un autre guard assez complet car Kemba est trop seul, et TP est dans la second unit. Ou alors un Kemba et un ailier 3 and D. D’où Harris.

1 Like

#6

Sinon Zeller + TDD vs Ibaka, pas possible en terme de salaire ?
Tu gardes 3 pivots, voire potentiellement 2 si tu en mets un autre dans un trade. Genre Kaminsky + Williams vs XXX ?

Comme ça, tu gagnes un 4 polyvalent et physique. Tu diminues au poste de pivot.
Après, faudrait traider 1 autre gros salaire vs 2 moyens (limite vs 1 en dernier année de contrat pour libérer dy cap en fin de saison).

0 Likes

#7

Enfait pour les joueurs que tu proposes j’ai essayé de voir ce que je pouvait avoir, mais ça a coincé à chaque fois.
Pour Gallinari, le problème c’est qu’il est payé $22M sué 2 ans, et pour avoir lui ET Harrell faudrait que j’envoie plusieurs joueurs et des TDD, je pense qu’on pourrait pas en sortir vraiment gagnant.
Pour Ibaka, il est lui aussi payé $22M millons la saison, et l’offre de base c’était Wiliams + TP + Bridges. J’ai essayé de négocier, mais ils voulaient même pas lacher Monroe, et salarialement c’est la seule combinaison possible.
Harris, jamais les Clippers le laisseront partir c’est leur meilleur joueur, pareil pour Oladipo, ou alors faudrait laisser partir Kemba.
Merci beaucoup de ton commentaire, c’est constructif ça fait plaisir.

0 Likes

#8

Merci pour ton retour.
Le seul truc que je trouve “dommage” dans tes offres, c’est que tu ne vides pas assez les postes de pivots et ailiers forts. Tu devrais essayer de t’aider au moins 2 pivots et récupérer un 4/5 + un autre guard ou 3 polyvalent en terme de passes et shoot. Oui, tu as de la réussite à 3 points, joues en en prenant un vrai ailier. Tu as des soucis en pivot à l’intérieur, cherche un mec complet comme Ibaka ou Harrell. Il te manque de la créativité dans ton jeu. Ça manque de risque dans les passes. Il te faut vraiment un mec qui peut aider Kemba à la création. A moins de tenter un TP meneur et Kemba arrière shooteur.

Sur tous tes gros contrats, voire joueurs en double sur les postes, tu peux tenter des choses. Levert est blessé dans ta partie ? Il pourrait être intéressant.

Winslow est trop cher aussi ? Adebayo ne serait pas intéressant ? Sinon Fournier en 2 ?
Et un Barton? Pas trop cher je crois.

Au final, faut que tu penses à libérer du cap. Kemba est en dernière année et va te demander le max. A partir de là, faut essayer de virer Byombo, Batum et potentiellement un autre.

Sinon, tu tentes un pari : Kemba + un de tes joueurs vs un gros qui a encore 2/3 ans de contrat. Car si tu gardes Batum et Byombo et que tu dois prolonger Kemba cet été, tu vas douiller. D’autant plus, qu’il y aura plein de FA intéressants cette année. Donc, à voir je pense.

1 Like

#9

Le problème c’est que c’est des contrats “toxiques” ou presque, je peux pas essayer de les échanger contre 2 joueurs importants. Et comme je ne vais envoyer que des intérieurs, j’aurais moins facilement des extérieurs en retour. Les 2 plus forts qu’on me proposaient c’était Eric Gordon ($13M, 30 ans et qui fait une saison catastrophique) et Wilson Chandler dans le même cas, et moins bon attaquant. Si on veut vraiment libérer du cap space on pourra tenter d’échanger par exemple MKG et notre TDD le soir de la draft. Pour ce qui est de Batum, il a un bien trop contrat pour être échangeable.
Je pense que juste un Harrell peut nous permettre d’être plus forts tout de suite, et comblerait en partie nos problèmes dans la raquette.

0 Likes

#10

L’idéal comme tu dis serait de prendre Harrell et gagner un peu de cap en même temps.

Ensuite, je parle pas d’échanger 2 gros joueurs vs 2 gros. Limite prendre juste 1 bon, et 1 moyen. Et liberer du cap

0 Likes

#11

Avec ce trade là on récupère Harrell et presque $8M pour l’an prochain si on garde pas Boban, je trouve ça pas mal

1 Like

#12

Pas moyen de trouver un petit arrière moyen qui pourrait te rajouter de la créativité ?

0 Likes

#13

Le problème c’est que dans un trade on peut vraiment pas trouver de meilleure contrepartie que ça, et à terme Monk pourra assurer ce rôle. En agents libres vétérans de disponibles on pourrait essayer de recruter Joe Johson, Marshon Brooks ou Nick Young pour 10-15 minutes de temps de jeu en sortie de banc.

1 Like

#14

Super analyse comme d’hab…

J’aurai envie de me débarasser de Batum… mais je pense que dans un collectif où il a pas à faire le jeu il peut être précieux. Reste qu’il ne vaut pas son salaire…

Le trade D je dis direct non. Tu ne sera certes pas très haut dans la draft, mais tu peux chopper un bon joueur pas cher. Le C… j’hésite. Certes Ibaka fait le chantier en défense, mais j’ai du mal à l’imaginer faire un gros raffut en attaque, même si ses 15 points par matchs me surprennent.

Le B, récupérer un nouvel énorme contrat me semble pas terrible, surtout pour un joueur aussi moyen…

Donc je vote le A. Le second tour de draft tu t’en fous un peu. Tu récupères Harrell qui m’a l’air pas mal et a peut être du potentiel, et j’adore Boban qui lui apporte clairement de la dissuasion en défense !

Au fait je n’ai pas bien compris ce qu’était ta dernière stat “Estimated Wins Added” ?

1 Like

#15

Merci beaucoup :grinning:
En fait les EWA c’est littéralement les “victoires ajoutées estimées”, le nombre de victoires apportée par la production du joueur sur le terrain, estimé par un calcul, c’est relativement proche des WinShares si tu connais

1 Like

#16

Bon on veut Harrell ! (le rebonddddd)

1 Like

#17

LE REBOOOOND
Yep ça arrive, je mets un sondage pour savoir si on tente un Joe Johnson ou Marshon Brooks en FA ou t’as changé d’avis?

1 Like

#18

Au pire, fais un screen des 2.

0 Likes

#19

Heu en 1 seul screen c’est compliqué de vraiment être clair, mais tu penses toujours que ça peut être utile d’en prendre 1 des 2? (Johnson (AI) a 75 et Brooks (A/AI) 73, tous les 2 sont plutôt créatifs)

0 Likes

#20

Look celui qui peut rapporter le plus sur la fin de saison suite à ton analyse

0 Likes