:storygreen: :s2: :barcelona: Xavi Hernandez : Blaugrana Reinaixentista

QUIN FUTUR PER A XAVI ?

Malgré des résultats plus que corrects du côté du Qatar et de Al Sadd, Xavi pourrait bientôt plier bagage à en croire les sources locales. En effet, il souhaiterait relever un nouveau défi et plusieurs clubs lui font déjà les yeux doux. Du côté de l’Espagne, évidemment le Barça aimerait attirer l’ancien milieu blaugrana mais c’est également le cas de la Real Sociedad et du Bétis Séville. En France, l’AS Monaco souhaiterait faire de lui le successeur de Robert Moreno. L’Ajax qui devrait voir Erik Ten-Hag s’envoler pour le Bayern Munich ferait de lui le remplaçant idéal mais il n’est pas non plus exclu de le voir poursuivre son aventure qatari à Al Sadd faute de réel projet intéressant.


A lire

Ca y’est je me lance enfin dans une story après plusieurs années à suivre les aventures des uns et des autres de loin. C’est ma première story j’espère qu’elle vous plaira (et que vous serez indulgents :sweat_smile: :sweat_smile:). Je vais essayer de garder un rythme de 2 mises à jour par semaine environ (tout dépendra de la quantité de travail que j’ai).
Merci à vous et j’espère que vous lire nombreux !

14 J'aime

Cool ça que tu te lances. Hâte de lire ce que tu vas nous produire :slight_smile:

Bon chance
Je suivrais avec attention

Joueur que j’apprécie fortement.
Je vais suivre ça de plus près :wink:

Au pire, tu signes au Real Madrid :sac:
Bonne chance sinon.

2 J'aime

Bon courage pour cette aventure :wink:

Merci à tous pour vos commentaires !

@Nehoc Oh que moi aussi ! On en fait plus des joueurs aussi intelligent à l’heure où les capacités physiques des joueurs priment sur leurs qualités techniques et mentales !

@Irons Oui bien sûr le joueur le plus estampillé Barcelone de l’histoire du football qui coach le Réal pourquoi pas Ben Arfa qui joue à Lyon, à Paris et à Marseille tant qu’on y est (ah merde !!!)

1 J'aime

JOAN LAPORTA PRESIDENT DEL BARCELONA FINS AL 2027

C’était attendu et annoncé mais néanmoins la nouvelle ravira les fans du club blaugrana : Joan Laporta est élu président du FC Barcelone pour la troisième fois. Réunissant prêt de 43% des voix en sa faveur celui qui a déjà eu l’honneur de diriger le club entre 2003 et 2010 revient avec la ferme intention de redorer le blason du FC Barcelone. Il est bon de rappeler que Joan Laporta avait évoqué l’idée de réunir plusieurs anciens joueurs pour former un staff technique partageant les mêmes valeurs.


A lire

Alors vrai indice ou enfumage total ? Je vous laisse un petit sondage à titre purement consultatif !

Où ira Xavi ?
  • Al Sadd
  • FC Barcelone
  • Ajax
  • Bétis
  • Real Sociedad
  • Monaco

0 votant

5 J'aime

XAVI NOU ENTRENADOR DEL BARÇA

Après l’élection de Joan Laporta à la tête du FC Barcelone c’est aujourd’hui une autre nomination qui devrait ravir les supporter blaugranas. En effet, Xavi a été officialisé aujourd’hui en tant qu’entraîneur de l’équipe première en remplacement de Quique Setien. Le recordman d’apparitions du club (767 matchs) s’est dit « ravi d’être de retour là où tout a commencé ». Il n’arrive pas seul puisque plusieurs anciens joueurs rejoignent son équipe technique comme vous pouvez le voir dans l’infographie ci-après.



Voilà donc l’annonce. Ca ne plaira peut être pas à tous le monde car ça peut sembler être un défi facile mais je pense qu’il n’y a pas spécialement de défi facile sur ce FM avec le Réal, l’Atlético en Espagne mais également le PSG, le Bayern, Man United et Manchester City qui performent chaque année sur la scène européenne. Aussi, les finances sont plutôt pourries et j’ai pu m’apercevoir que l’effectif est plutôt capricieux vous verrez par la suite ! Une présentation du club arrivera rapidement. Si vous souhaitez que je fasse une sorte de conférence de presse je peux le faire mais dans ce cas il me faudra des questions :wink:

9 J'aime

Que des visages bien connus pour accompagner Xavi dans sa mission :grin:

Aller, chouette ! Hâte de voir comment tu vas gérer ça.

Tu l’es a vraiment recruté ou c’est via l’editor ?

Est-ce coach Xavi compte dépenser sans regarder ou va t-il faire confiance à la Masia ?

1 J'aime

Hâte de voir la suite.
Le Barça est un peu vieillissant et se serait pas mal de voir les petits jeunes de la Masia. :slight_smile:

Challenge qui peut s’avérer vite facile, sauf si tu te fixe des conditions :slight_smile:

Quelle va être la politique de recrutement du club ? Est ce que le Barca a appris de ses derniers gros transferts qui n’ont pas amené le succès escompté ?

Quel message vous apportez à vos jeunes de la Masia ?

1 J'aime

Effectivement je rejoins @LaTranche as tu des contraintes particulières pour ce defi ?

Fais gaffe à Mbappé en huitièmes de C1 :sac:

PRESENTACIO DEL CLUB

Repères historiques

POUR LES COURAGEUX

Le Foot-Ball Club Barcelona voit le jour le 29 Novembre 1899 à l’initiative de Joan Gamper, un expert-comptable suisse vivant en Espagne et à la recherche d’un club de football dans lequel jouer. A ses débuts le club est composé de joueurs anglais, suisses et allemands et obtient rapidement de très bons résultats. 30 ans après sa création, le FC Barcelone a déjà remporté plus de 15 titres de champion de Catalogne (le championnat national n’existait pas encore à l’époque) et six Copa del Rey dont la plus épique demeure sans doute celle obtenue en battant la Real Sociedad en 1928. C’est tout logiquement que le Barça est invité à participer au tout premier championnat d’Espagne de football en 1929 qui voyait s’affronter les dix principaux clubs du pays. Après des débuts poussifs, les blaugrana s’adjugeront tout de même le titre devenant à jamais le premier vainqueur du championnat d’Espagne.

Mal vu au sein de la ville, notamment en raison de critiques ouvertes de la royauté, le club est délaissé par les barcelonais, qui lui préfèrent l’Espanyol Barcelone qui vient alors d’ajouter le mot « Real » à son nom, marquant ainsi sa rivalité politique avec le FC Barcelone. La Guerre Civile de 1936 contraint les joueurs à prendre les armes pour le camp républicain et bons nombre d’entre eux finiront par demander l’asile politique au Mexique ou en France et quitteront définitivement le club. En 1942, le club est au bord de la relégation mais remporte tout de même sa 9ème Copa del Rey ce qui déplait fortement aux instances madrilènes et au régime en place qui souhaite voir le club mort. L’année suivante, le « tirage au sort » oppose le Barça et le Réal Madrid en demi-finale de Copa del Rey dans ce qui s’annonce être le « coupe de grâce » porté au club blaugrana. La victoire des barcelonais à l’aller sur le score de 3-0 créé un véritable engouement pour le camp républicain et le match retour sera l’objet de manipulations politiques de la part de l’armée franquiste qui ira jusqu’à faire une descente dans le vestiaires des arbitres. S’en suivra une victoire 11-1 du Real Madrid, victoire entachée par des décisions arbitrales unanimement jugées comme scandaleuses par tous le milieu footballistique espagnol et qui vaut encore aujourd’hui au Real une réputation de club privilégié par les arbitres et la royauté. Le régime va par la suite tenter d’apaiser la situation en ne pénalisant plus jamais sportivement le FC Barcelona au risque d’en faire un motif de désunion nationale.

Au cours des années 40, le club remonte la pente. Au jour de ses 50 ans, le Barca compte près de 25000 adhérents et a remporté pas moins de 21 championnats de Catalogne, 9 Copa et 4 Liga. C’est lors de cette décennie que jouent deux joueurs qui sont aujourd’hui des légendes du club : Laszlo Kubala et Antonio Ramallets. Les tensions entre les blaugranas et le Real Madrid vont prendre un nouveau tournant lorsqu’en 1953, un certain Alfredo Di Stefano alors à l’essai au Barça est déclaré comme étant sous contrat avec le Réal Madrid par le club madrilène lui même et ce sans pouvoir présenter les documents officiels. Cet imbroglio est finalement dénoué de manière très litigieuse par la FIFA et le régime franquiste et Di Stefano aura la carrière qu’on lui connaît sous la tunique blanche. Le 24 Septembre 1957, le Barca inaugure le Camp Nou, un stade de 90.000 places, le plus grand d’Espagne. Initialement nommé Stade Joan Gamper, le nom est interdit par les autorités franquistes du fait des attaches anti-régime de Gamper de son vivant.

Les années 60 sont marqués par la phrase prononcée par De Carreras, alors président du club, et qui demeure aujourd’hui encore le slogan du Barça : el Barça es més que un club. Au début des années 70, le FC Barcelone entreprend un virage vers le football total en nommant Rinus Michels à la tête de l’équipe et en recrutant son disciple, Johan Cruijff, récent ballon d’or, pour une indemnité record à l’époque. Les prises de position politiques du hollandais en défaveur de Franco font de lui l’idole des catalans et ses performances sportives lui vaudront deux nouveaux ballons d’or. La fin du XXe siècle est nettement plus calme, le club se stabilise, surtout financièrement et remporte sa première compétition européenne : la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe. Plus tard, et après des résultats plutôt décevants, les joueurs emmenés par Andoni Zubizarreta et Gary Lineker, réclament une hausse des salaires. La mutinerie est très mal perçue par les supporters du club qui se rangent du côté des dirigeants et réclament le départ des instigateurs de ce ui restera connu comme « el motin del Hesperia ». Johan Cruijff reprend les rênes de l’équipe dès la saison suivante et grâce à une philosophie de jeu qui deviendra l’identité barcelonaise, il remporte enfin un titre de champion mettant fin à l’hégémonie du Real. A la suite de ce titre le Barça remporte sa première Coupe des clubs européens champions en alignant un onze qui aujourd’hui encore résonnent dans les travées du Camp Nou (Zubizarreta, Koeman, Eusebio, Guardiola, Bakero, Laudrup, Stoichkov …). Cette génération dorée est brutalement stoppée dans son élan en 1994 après une cinglante défaite 4-0 face au Milan AC, en finale de Ligue des Champions.

Mais le club se relève et recrute des grands noms du football mondial : Ronaldo, Luis Figo, Luis Enrique, Rivaldo, Kluivert et remporte à nouveau des titres. A compter du début des années 2000 le Barça entreprend un nouveau virage en ayant pour ambition de devenir le plus grand club du monde. C’est Joan Laporta et Sandro Rosell qui sont choisis pour mener à bien cette mission et sous leur direction, le Barça verra éclore ce qui s’avère être l’équipe la plus impressionnante de l’histoire du football, emmenée par Pep Guardiola. C’est au cours de cette période que des joueurs comme Xavi, Puyol, Iniesta, Messi, Busquets ou Piqué commencent déjà à laisser leur empreinte dans le cœur des supporters catalans. Les suites sont bien plus compliquées. Le club est soumis à de gros problèmes financiers liés en grande partie à une masse salariale qui explose et à des démêlés avec la justice notamment concernant certaines irrégularités dans les transferts. Quelque soit les entraîneurs, aucun ne parvient à ramener le club sur le toit de l’Europe, au contraire le club semble abonné aux quarts de finale depuis 2016 (sauf une demi-finale perdue de façon peu flatteuse face à Liverpool). En championnat, si le club fait bonne figure en remportant la Liga a plusieurs reprises, le style de jeu et surtout l’implication des joueurs fait crisser des dents en Catalogne. Les problèmes extra-sportifs et notamment le « Bartogate » mènent le Barça à une situation intenable qui contraint le club à négocier des reports de paiement avec ses joueurs en plus de cumuler plusieurs centaines de millions d’euros de dettes. Inexorablement, Bartomeu démissione puis Joan Laporta est de nouveau choisi par les socios afin de sauver le club.

Identité

L’identité est une caractéristique fondamentale du Barça. Les socios réclament un jeu attractif, porté par des joueurs offensifs rapides et disposant de qualités techniques supérieures à la moyenne. Historiquement, le Barça a toujours présenté de grands noms pour sa ligne d’attaque. La volonté, imprimée par Cruijff, est de tellement conserver le ballon et d’attaquer tellement souvent, que l’adversaire n’aurait pas la possibilité de se montrer dangereux : c’est l’essence même du tiki-taka barcelonais instauré par Cruijff et sublimé par Guardiola qui y ajoutera une notion majeure de jeu en triangle qui dit que chaque joueur doit s’inscrire dans un triangle de passe à tout moment de la rencontre.

Cette identité atteint ses limites à la fin des années 2010, lorsque Pep Guardiola exporte cette philosophie de jeu d’abord en Allemagne puis en Angleterre. Les équipes européennes et espagnoles finissent par s’habituer au jeu de possession du Barça qui est alors enfermé dans une spirale infernale de possession stérile face à des blocs bas. Depuis 2015, l’équipe tente d’adopter un style de jeu plus direct, mois dans la gestion et plus dans la vivacité. Mais aujourd’hui encore, cette modification de l’identité de jeu à la barcelonaise suscite de nombreuses critiques de la part des supporters. D’un point de vu tactique, l’organisation du Barça a souvent été un 4-2-4 ou un 4-3-3. Sous Guardiola l’équipe évolue fréquemment sans avant-centre mais avec un meneur de jeu libre en la personne de Fabregas.

Les couleurs du club, le bleu et le grenat, sont présentes depuis la création du club en 1899. Elles sont portées pour la première fois en 1900 lors d’un match amical contre l’Hispania. Plusieurs hypothèses demeurent quand à l’origine de ces couleurs, la plus pertinente étant que Joan Gamper souhaitait reprendre les couleurs de son ancien club : le FC Bâle. Le maillot, conçu par Nike depuis 1998, reste longtemps vierge de tout sponsor malgré la démocratisation de cette pratique. Par la suite le Barça signera un contrat de sponsoring avec Unicef avant de définitivement basculer du côté du merchandising sportif que l’on connaît en affichant Qatar Airways sur son maillot.

Le blason du Barça est depuis toujours inspiré du drapeau de Barcelone. Y figure, la croix de Saint Georges, le drapeau catalan, ainsi que les bandes bleues et grenats chères à Joan Gamper.

Palmarès


Le Barça est le deuxième club le plus titré en Liga derrière le Real Madrid qui le devance de 8 longueurs. Le club est codétenteur du record de points sur une saison (100) et recordman du nombre de buts inscrits en Liga (6151 buts en février 2020). Le club a réalisé huit doublés Coupe/Championnat et possède la plus longue série d’invincibilité du championnat (43 journées de suite réparties sur deux saisons consécutives).

Infrastructures

Après avoir élu domicile au stade des Corts, le club construit son propre stade, le Camp Nou dont la version actuelle date de 1957. A proximité du Camp Nou se trouve le Mini Estadi, terrain principal du Barça B et disposant de 15.000 places.

La Masia est le nom donné au centre de formation du FC Barcelone qui vise à former des joueurs compatibles avec la philosophie de jeu barcelonaise : conservation du ballon, mobilité, intelligence avec et sans ballon et jeu à une touche de balle. Aujourd’hui, la Masia est située au sein même de la Cité Sportive Joan Gamper et est considérée comme l’un des tous meilleurs centre de formation au monde (en atteste la trentaine de joueurs évoluant dans les cinq grands championnats européens et ayant étés formés à la Masia).

La Cité Sportive Joan Gamper est le centre d’entraînement du club inauguré en 2006. Réparti sur seize hectares, les équipements ultramodernes permettent au club d’être à la pointe des techniques d’entraînement et d’optimisation de la performance sportive.

Situation financière

Le club pèse environ 1.64 milliard € en 2020. Pour la saison 2020-2021 le club présente une masse salariale proche des 24 millions € par mois ce qui en fait le deuxième club le plus dépensier d’Espagne sur ce volet. Le budget transfert pour la saison à venir est estimé à 6 Millions € notamment en raison de l’instabilité financière du club liée à une mauvaise gestion passée et à la crise sanitaire actuelle. Le club est également endetté à hauteur de plus de 200 millions € qu’il doit rembourser mensuellement pendant encore au moins 4 ans. Les projections sont plutôt pessimistes avec un solde estimé de -80 Millions € en fin de saison et un budget transfert en très légère augmentation la saison prochaine (environ 16 millions €). La masse salariale, elle, devrait pouvoir être allégée soit par la cession de certains éléments de l’équipe soit par de nouvelles négociations avec les joueurs du club.



Voilà une grosse présentation du club notamment au niveau historique (bonne chance aux courageux qui liront cette partie !).

@LaTranche et @kevos : je ne pense pas que le challenge soit si facile que ça. Les dirigeants déjà sont de vraies têtes de mules et n’en font qu’à leur tête. Ensuite les finances mon dieu c’est désastreux je ne pensais pas que ce serait à ce point là (Messi nous plombe clairement !). Du coup pas de contraintes particulière l’idée est de trouver un bon équilibre entre Masia et recrues de qualités (en gros je ne recrute des joueurs que si un besoin urgent de l’équipe ne peut pas être comblé par un jeune).
@Irons : Je risque fort de le croiser bien avant les huitièmes :smirk: :smirk: (no spoil !)
@Nehoc : Ajoutés via l’éditeur pour ceux qui n’étaient pas dans la base de données. Pour leurs stats j’ai repris à l’identique celle des membres du staff qui étaient à cette place là en apportant quelques ajustement tout en restant équilibré (notamment pour Deco qui ce serait retrouvé avec un 14 en Défense ^^)
@Malikou28 et @Rhino : merci pour vos encouragements ! Effectivement je pense que ca colle parfaitement avec ce que veux apporter Laporta au Barça IRL (allélujah il a été élu !). Le rajeunissement de l’effectif était ma priorité mais le contexte économique de la saison 20-21 a rendu ça difficile vous verrez.

La suite arrive très rapidement avec une présentation de l’effectif et les attentes pour le premier mercato.

10 J'aime

Présentation xxl mais très intéressante, surtout pour quelqu’un comme moi qui n’a aucun intérêt pour le Barca en temps normal :slight_smile:

J’aime bien ta présentation et tes visuels… du coup je vais suivre ça attentivement :wink:
(Même si je suis plutôt Team Real depuis l’époque Beckham, Raul, R. Carlos !)

1 J'aime

Tiens, le jeu est très gentil, la dette n’est pas à 1 milliard d’euros sur le long terme comme IRL :sac:

Après généralement, chez moi, Barcelone roule quand même sur la concurrence assez facilement et directement la première saison. J’espère plus de résistance pour toi !

1 J'aime