:storygreen: :S6: Vol Boeing 737 en partance de PARIS-BEAUVAIS

CARRIÈRE

2018/2019 : SANDECJA NOWY 1er Liga I Pologne / Eliminé au 1er tour Coupe de Pologne

2019/2020 : SANDECJA NOWY 12ième Ekstrasalka / Eliminé au 2ième tour Coupe de Pologne

2020/2021 : LE HAVRE FC Ligue 2 2Ième / Eliminé 2ième Tour Coupe de la Ligue / Éliminé 10ième tour Coupe de France

2021/2022 : LE HAVRE FC Ligue 1 5ieme / Eliminé 3ième Tour Coupe de la Ligue / Eliminé 11ième Tour Coupe de France

2022/2023 : LE HAVRE FC Ligue 1 EN COURS /

40

5 J'aimes

Chapitre 1

34
  • Allô ?
  • Oui Ludo ?
  • ça va mon pote ?
  • Écoute nickel, je t’appelle pour te demander si tu étais chaud de partir en vacances ensemble ? – Quand où qui ?
  • Dans deux semaines, on partirait 5-6 jours, j’aimerais bien partir en Pologne à Cracovie , on partirait tous les deux l’histoire de bien faire la fête
  • Oui moi je suis motivé comme d’habitude

Mieux qu’un ami, ce mec me suivrait n’importe où au monde. Aventurier, Jako peur de presque rien. Avec lui, nous avons fait l’Allemagne, la Belgique, les Pays Bas, Barcelone le Sri Lanka, la Guadeloupe et Cuba. Tellement d’anecdotes, de fous rires que je pourrai écrire un livre sur nos aventures.

En ce moment, ma vie se résume a coaché des hommes, des femmes où des personnes âgées qui souhaitent se remettre en forme dans une salle de fitness, rien de très excitant ,mais très satisfaisant. Célibataire, j’aime profiter de mes congés pour m’éloigner et partir de Paris pour me ressourcer et surtout découvrir de nouveaux horizons. La Pologne me semblait la destination suivante, ayant des origines lointaines là-bas, je me voyais bien découvrir ce pays qui me faisait tant rêver surtout avec mon meilleur pote.

C’est décidé nous partons au mois de mars 2018 à Cracovie de l’aéroport Paris- Beauvais.

6 J'aimes

C’est tiré en partie d’une histoire réelle si je ne me trompe :smirk:

En partie, mais aussi beaucoup de fictions :relieved:

1 J'aime

Chapitre 2

46

Il y a des aventuriers qui préparent tout à l’avance, sont dans un état de stress, ramènent trop de vêtements, se mettent trop de pression limite à se rendre malade et il y à nous, deux jeunes hommes de 25 ans qui partent seulement avec un sac quelques affaires, un peu d’argent et une motivation sans faille pour découvrir la beauté d’une destination, sa culture et ses traditions.

Habitant dans le sud de la France, Jako me rejoins la veille du départ sur Paris. Je lui explique mon travail me plait ,mais que le football me manque. Il me conseille, de prendre une équipe sur Paris, je lui réponds que malheureusement je n’ai pas le temps en ce moment même si j’en ai envie.

On boit quelques bières.

Le lendemain matin, on arrive à Paris-Beauvais pour prendre notre avion. J’ai une impression bizarre dans cet avion. Le sentiment que lorsque je rentrerai de mes vacances, mon avenir pro va devoir changer.

L’embarquement se passe bien, l’avion doit être remplis à 80%, nous voyageons avec une compagnie aérienne low-cost. Je ne vais surprendre personne, mais les deux hôtesses sont incroyablement belle, je scrute chaque geste pour présenter le masque à oxygène et le gilet de sauvetage.

J’ai qu’une hâte, c’est d’arriver en Pologne et d’enfin commencer notre séjour, j’ai besoin de repos.

Avec Jako, on décide de regarder une série Netflix l’histoire de passer le temps. Heureusement il n’y a que deux heures vingt de vol.

6 J'aimes

Chapitre 3

18

Le vol se passe bien, nous sommes un peu prêt placé au milieu de l’avion, je suis assis côté couloir, pratique pour aller uriner la pinte de bière que j’ai bu avant le départ et oui c’est les vacances.
Les hôtesses passent avec le chariot dans l’allée pour proposer aux différents voyageurs de la nourriture, des boissons où encore des jeux à gratter.

Jako s’endort devant sa série et se permet même de ronfler en quelques instants, impressionnant.
J’ai toujours eu l’habitude d’observer chaque individu quand je me retrouve dans un lieu public, je ne suis pas parano , seulement j’aime bien savoir qui est à prêt de moi. Oui d’accord je suis parano.

Je remarque à l’avant du boeing, un homme d’une quarantaine d’années très nerveux, il se retourne toutes les vingts secondes, son genou ne cesse de bouger, je l’ai vu aller plusieurs fois aux toilettes surement un accident gastrique, intérieurement je me moque de lui un peu en m’imaginant qu’il doit surement avoir peur de l’avio, je sais que je suis cruel,mais moi le transport aérien ne m’inquiète en aucun cas.

D’ailleurs, c’est assez surprenant mais l’individu presse le bouton bleu ‘‘appel hôtesse ‘’, sauf qu’il n’appuie pas une fois mais plusieurs fois. Va t’il demandé un sac pour vomir ? Non perdu…
L’individu se jette sur l’hôtesse, sort un couteau et lui tranche la gorge d’un geste déterminé, il crie dans une langue étrangère. Mon coeur s’emballe, je comprends très vite que l’individu n’a pas la gastro ,mais est en-trin de commettre un attentat.

Jako ne se réveille pas, les écouteurs intra-orriculaires l’empêchent d’entendre les cris de l’individu et autres passagers. Je ne sais pas pourquoi ,mais je décide de me lever et de me diriger vers lui. Il sort une arme, surement un 9 mm.

  • Arrête tout, qu’est-ce que tu veux ?

  • Je veux tuer tout le monde, la France est un pays de mécréants. L’organisation terroriste vaincra.

  • Écoute moi, je peux t’aider, demande moi ce que tu veux (non ce n’est pas vrai, je ne peux l’aider ,mais comme les autres passagers je n’ai pas envie de mourir bêtement)

Il recommence à crier dans sa langue et je saute sur l’individu, le frappe de toutes mes forces, j’arrive à le désarmer et enfin grâce à l’aide des autres passagers arrivent à le maitriser.

L’hôtesse de l’air git malheureusement dans son sang, d’ailleurs un autre passager est retrouvé mort dans les toilettes. C’est incroyable ce qu’il se passe, on arrive à attacher l’individu avec ce que l’on a trouvé. Le commandant de bord est prévenu, la Police locale aussi, nous allons atterrir à Krakow, mais pas vraiment pour des vacances …

5 J'aimes

Chapitre 4

57

Je me retrouve dans une pièce assez froide dans le commissariat de Krakow avec la police.

L’atterrissage s’est bien déroulé, le terroriste a été remis aux autorités, je dois expliquer aux forces de l’ordre tout ce qu’il s’est passé. C’est un peu dur ,car il ne parle pas anglais, donc le temps que le traducteur arrive je patiente. J’essaye de me faire comprendre et de leurs dires que j’ai une réservation avec Airbnb et que je suis en vacances ,mais ils ne veulent rien savoir.

Après deux heures, le traducteur arrive, mon ami Jako est lui dans l’accueil du commissariat à m’attendre. Je relate les faits, mon intervention, je retranscris le petit dialogue avec ce monstre. Il me répète tout un tas de questions dont je n’ai pas pour la plupart aucune réponse.

Il est 19 heures, je suis toujours au commissariat, mon traducteur me dit que je n’ai pas le droit de partir ,car il va se passer quelque chose pour moi de très important mais qu’il ne sait pas quoi. Vais-je aller en garde à vue ? Expulsé de Pologne ? Je suis perdu, je suis fatigué, moralement je rentre dans le dur.

Puis on met dans une grande salle, des hommes armés débarquent et contrôle chaque mètre de la pièce, ensuite je vois un homme d’une cinquantaine d’année vêtu d’un costume très classe qui se présente à moi et me serre la main et me dit dans un Français très moyen :

  • Merci beaucoup, vous êtes un héros

Le traducteur me confirme que c’est Andrzej Duda le président de la République de Pologne, je suis forcément rassuré, je me voyais déjà manger du pain et boire de l’eau en prison toute ma vie. Je suis naïf. Dans un Anglais difficile à comprendre à cause de l’accent il me pose des questions et arrive à une conclusion étrange pour moi:

  • Vous avez sauvé mon pays, un avion, des passagers, malgré les deux morts, nous vous devons la reconnaissance éternelle, nous allons vous offrir la nationalité polonaise et la médaille de courage de notre pays.

  • Euh merci je suis très honoré. Mais je veux profiter de mes vacances à Cracovie.

  • Vous savez tous les médias polonais et étranger veulent vous rencontrer, je pense qu’il serait plus sage de retourner en France vous reposez. De toute façon nous vous offrons le voyage gratuit à vie dans notre pays et nous vous payerons vos prochaines vacances sans aucun soucis. Si vous avez la moindre demande raisonnable, appelez ma secrétaire à ce numéro et je vous aiderai.

Je décide d’écouter le Président et le lendemain nous prenons un jet privé prêté par la Pologne pour rentrer sur Paris et revoir nos amis et nos familles

3 J'aimes

Chapitre 5

12

Je n’ai pas repris le travail, je repense toujours à ce moment dans l’avion sans doute très choquant pour moi et les autres passagers. Je reste chez moi, je regarde tous les matches de football pour oublier, j’ai besoin d’un objectif, d’un projet exceptionnel.

J’ai gardé le numéro du cabinet du président de la République ,mais je n’ose pas l’utilisé, je ne sais pas. Je suis un héros en Pologne désormais, en France j’ai eu toutes les chaînes d’informations qui m’ont contacté, j’ai tout refusé, je veux passer à autre chose.

Après de longues semaines, je décide de repartir avec Jako en vacances dans le même trajet Paris-Beauvais - Cracovie. Sûrement un moyen pour nous de faire une sorte de pèlerinage. Le vol se passe bizarrement bien pour une fois, nous n’étions pas stressés mais c’était une sensation bizarre. ET la, les VACANCES COMMENCENT !

Je vous épargne les détails, mais les premiers jours c’est vodka, mojito au petit déjeuner, puis à midi c’est plusieurs pintes (oui ,car les Polonais servent quasiment que des pintes au minimum ) accompagné de son saucisson, ensuite une pinte avec dessert au gouter, du vin au diner et pour finir des alcools forts pour conclure ces journées dans une bonne boite de nuit latino (oui oui à Cracovie). On a tenu comme ça pendant 5-6 jours, j’ai du vomir deux fois ce qui est un réel record.

La deuxième partie du voyage est plus calme, concerts de jazz au Théatro Harris, visite de Auschwitz Birkenau, des mines de sel et de l’usine de Oskar Schindler ( voir la liste de Schindler ). On déambule dans les rues, en visitant le château de Wawel , le quartier juif de Kazimierz. La ville est magnifique, les gens très courtois en voiture par rapport à nous, la ville est très propre (jamais vu ça), la vie est peu chère à Cravovie. D’ailleurs nous avons pris une grande décision:

On lâche nos vies en France pour venir habiter ici avec Jako, c’est une évidence pour nous. On fait toutes les démarches, on trouve vite un petit 40m2 dans le centre-ville, c’est l’éclate total. Pour gagner notre vie je décide de prendre mon courage à deux mains et de passer un coup de fil à la secrétaire du Président de la République, j’ai plusieurs requêtes :

Je veux entrainer un club de football, mais ne parlant pas polonais personne ne me prendra donc je veux une petite aide et je veux que mon ami Jako puisse aller étudier dans une École d’Agent de Football ,car étant aussi passionné de football il veut encadré des joueurs / entraineurs dans leurs choix de carrière.

Nos propositions sont acceptées, Jako rentre en septembre à l’école d’agent de football et moi j’ai plusieurs entretiens avec des clubs dont je ne connais pas les noms. C’est le président de la Fédération qui s’est démené pour me trouver des clubs. J’aurai la liste par email dans quelques jours.

3 J'aimes

Chapitre 6

06

Mon périple pour choisir un club qui me correspond débute, je pars avec Jako qui n’est pas encore rentré en Ecole. Nous partons pour une semaine d’entretiens.

Notre première étape nous emmène à Wejherowo ville située au bord de mer auNord de la Pologne au Gryf Wejherowo.

Ce club semi-professionel évolue en troisième division polonaise. Le club est dirigé par un homme complètement fou qui m’a bien fait comprendre une chose :

Vous les étrangers, je ne vous aime pas, le Président de la Fédération me met la pression pour que je vous prenne, je le ferai pour continuer à toucher des subventions d’eux ,mais sinon je n’hésiterai pas une seule seconde à vous en faire baver. Ici, on veut que du Polonais, point barre.

Non mais sérieux, le mec était habillé comme un pécheur, raciste et à mon avis alcoolique, je ne peux pas accepter cette proposition même si je ne connais rien à ce club. Du coup, on décide de partir le plus vite sachant que je le voyais prendre un fusil derrière le bar du club.

Complètement timbré ici.

15

On continue et on se rend deux jours après à Poznan ville où est originaire ma grand-mère. Le cadre de vie est sympa, je rejoins le grand club du Lech Poznan où le poste d’entraineur u19 m’est proposé. C’est un poste en or, les infrastructures sont bonnes, les conditions sont idéales ainsi que le salaire. J’aurai quand même préféré un poste d’entraineur d’une équipe première.

Tout se déroule bien, les dirigeants sont très accueillants et veulent que j’adhère à une philosophie de formation de jeunes joueurs.
Notre périple continue dans la même ville avec le Warta Poznan qui évolue en deuxième Division polonaise. C’est un club assez sympathique qui joue le maintien, très peu de moyens comme beaucoup de clubs polonais mais je dois avouer que le projet me plait bien.

37

Pour finir, nous allons à Nowy à quelques kilomètres de Krakow pour rencontrer le président du Sandejca Nowy Sacz qui évolue également en Seconde Division polonaise. Ce club jouera d’après les pronostiqueurs la première partie de tableau cette saison.

Je suis un peu perdu, le choix est cornélien, c’est mon avenir qui est en jeu. Jako est un peu comme moi, il va falloir un petit temps de réflexion.

4 J'aimes

Quelle sera mon premier club ???

  • Wartan Poznan ( 2ième Div )
  • Gryf Wejherowo ( 3ième Div )
  • Lech Poznan II (Impossible mais pour le fun )
  • Sandecjca Nowy ( 2ième Div )

0 votant

1 J'aime

Chapitre 7

57

Ma décision est prise, j’ai accepté l’offre du Sandecja Nowy Sacz ( 2ième Division Polonaise ) ,l’équipe qui vient de descendre , à surement les joueurs pour pouvoir remonter assez rapidement.
Le club fondé en 1910 évolue au Stadion im Ojca Wladyslawa Augustynka qui à une capacité de 4472 places. Petit stade mais immense ambiance comme dans tous les stades polonais.
22 39

Voici les 18 équipes qui composeront la Liga I, nous ne sommes pas favoris pour monter, mais pourquoi pas. J’ai 17 jours avant de commencer le premier match de championnat. L’équipe de Stomil Olsztyn commencera avec un handicap de -3 points .

06
3 J'aimes

Chapitre 8

A peine arrivée, j’ai du faire face à une série de matches amicaux, j’ai décidé de jouer en 4-5-1 . Je me suis présenté à mes joueurs, très peu de réactions que ce soit positives où négatives, peu m’importe, l’important c’est de faire une grande saison.
Je décide avec mon staff de ne pas recruter, l’effectif est suffisant pour cette saison.

36

L’effectif 2018/2019 :

Gardiens :

J’ai deux bons gardiens avec de l’expérience qui vont assurer aux cages. KAPSA partira favoris en tant que titulaire.

Défenseurs :

Il manque vraiment de la concurrence en défense mais disons que pour cette année je m’en contenterai. Pourquoi pas faire monter des jeunes.

Milieux :


Le milieu de terrain est en quantité et qualité suffisant. Du moins pour l’instant.

Attaquants :

Korzym sera notre leader sur le terrain, un très bon joueur qui m’a fait forte impression à l’entrainement.

4 J'aimes

Chapitre 9

50

Centre ville Nowy

Je commence à prendre mes marques dans cette nouvelle vie, les polonais sont froid de base mais après quelques temps passé avec eux ils nous font confiance. L’apprentissage de la langue est difficile, mais je sais désormais dire des petites phrases en lien avec le football.
J’ai Jako souvent au téléphone, son école d’agent se passe bien, il a hâte de finir tout de même .

Les premiers matches se passent bien, on est solide défensivement en encaissant peu de buts. Korzym notre meilleur buteur a déjà marqué 4 buts mais s’est blessé 6 semaines tout comme notre gardien titulaire Kapsa pour quelques semaines également. Deux buts seulement encaissés en sept matches c’est assez incroyable.

18

Sans surprises, nous sommes en tête dans la Liga I sachant que ce sont les deux premiers qui iront à l’étage supérieur. Le personnel du club commence petit à petit à me parler, c’est assez difficile pour eux d’avoir un entraineur étranger au commande de leur club.

02
5 J'aimes

J’ai rattrapé mon retard, très bon début :slight_smile:

Très bon choix la Pologne,c’est un bon petit championnat de l’est avec des regens pas degeux et la possibilité d’aller piller les championnats voisins ou des Balkans…Et puis ça commence bien!

@Wasyl Merci beaucoup

@Astar Oui, à chaque opus je fais une partie en Pologne.

1 J'aime

Chapitre 10

Déjà plusieurs mois que je suis ici en Pologne dans le sud est. Les températures commencent à baisser petit à petit, j’ai l’impression que je ne vois plus le soleil. Je m’y fait à cette nouvelle vie, je vis seul à Nowy pendant que Jako étudie à Cracovie. C’est sur que pendant mes jours “off” j’aurai préférer qu’il soit avec moi pour faire la fête et penser à autre chose?

Sinon, en terme de résultats, l’équipe joue à un sacré niveau, aucunes défaites en championnat en douze matches. Huit défaites et seulement quatre défaites pour l’instant. Le seul point négatif est l’élimination contre Cracovie en Coupe de Pologne qui joue en Ekstraklasa mais c’était aux tirs aux buts.

13

Au classement nous restons en Course pour la montée même si pour l’instant on y est encore loin sans être trop modeste.

5 J'aimes

Pour un entraîneur novice qui ne parle (quasiment) pas la langue, les résultats sont plus que bon.
On espères la montée maintenant.

Très bons départs avec une série de 12 matchs sans défaite.

@Icare Oui assez surpris de ma première saison

@kevos Oui merci !