:STORYGREEN: :s7: Un récit aux accents germaniques | SC Verl | Back to FM08

Cela fait un petit temps que je lis tous vos périples sans trop oser réagir ou partager les propres histoires. Mais la tentation est trop forte et je me lance dans un voyage en Allemagne. La story sera effectuée avec nostalgie grâce à Football Manager 2008 qui fonctionne en version portable sur mon ordinateur du boulot (ce qui fait que joue essentiellement quand je travaille à horaire décalé et cela influera sur la fréquence des publications). Mais rentrons directement dans le vif du sujet et découvrons le club allemand du SC Verl !

Le SC Verl (nom complet : Sportclub Verl von 1924 e.V.) est un club de football de la ville de Verl, en Westphalie orientale, dans le district de Gütersloh. Le club a été fondée le 6 septembre 1924. Les couleurs du club sont le noir et le blanc. Ses plus grands succès incluent les victoires de la Westphalia Cup en 1992, 1999 ; le championnat de l’Oberliga Westfalen en 1991 (à l’heure actuelle, le club est en 3. Fußball-Liga).

Le club joue ses matchs dans la Verler Sportclub Arena mais dans le jeu il est encore appelé Stade de la Rue de la Poste (an der Poststrasse).

L’ancien joueur le plus connu est Arne Friedrich, qui a joué pour le SC Verl lors de la saison 1999/2000 (un des objectifs sera de le faire rentrer à la maison).

Le club est pour le moment amateur et les finances ne sont pas au beau fixe. Et ce n’est pas avec le plus petit stade de la division et un sponsoring modeste qu’elles vont s’améliorer. Il faudra tenter d’organiser des matchs amicaux contre des grosses équipes afin d’assurer une poire pour la soif.

Si on vient de voir l’inconvénient du statut d’amateur, l’avantage c’est que l’on ne paye pas les joueurs et on va pouvoir très vite étoffer le noyau un peu court que l’on a pour le moment sans trop se prendre la tête. En attendant de vous montrer la flopée de joueurs gratuits qu’on a fait venir, voici l’effectif actuel :

Le meilleur joueur de l’équipe A : Benjamin Finke

Le meilleur junior : Andreas Borchert

Pour gérer tout ce petit monde, j’ai décidé d’incarner : Aloïs « Pütti » Fortkord (pour le petit surnom, n’étant pas doué en allemand, je vais choisir la définition la plus rigolote que j’ai trouvée sur le net : « casserole », pas sûr que ça soit un surnom très flatteur…), un ancien joueur né à Verl et qui a joué pour le club de sa ville natale durant deux ans. Si après sa carrière dans les basses divisions (de 1975 à 1986), il n’a jamais pensé à entraîner, il a commencé à s’intéresser à son club de coeur quand ses enfants ont décidé de se mettre au football. A cette époque là, il aide bénévolement le club en entraînant les catégories d’âge. Le club ayant perdu son entraîneur principal, il fallait trouver quelqu’un pour démarrer un nouveau projet plus ancré dans le terroir local. C’est Aloïs qui fut choisi, entre autre pour le récompenser de tout ce qu’il a fait pour le club. Le président ne prenant pas trop de risques, Aloïs lui promettant de démissionner si ça ne convient pas.

Afin de garder un ancrage local et une intégration rapide des nouveaux éléments, Aloïs (en accord avec son président) a décidé de ne recruter que des joueurs de pays dont l’allemand est une langue nationale. Il s’agi bien sûr de l’Allemagne, l’Autriche et le Liechtenstein dont c’est la seule langue mais aussi certains pays sont c’est une des nombreuses langues officielles : la Belgique, la Suisse, le Luxembourg et plus étonnant : la Namibie. Tous les championnats de ces pays ont été sélectionnés et tous les joueurs chargés pour les plus petits pays. Ceci afin d’avoir les 7 sélections nationales jouables. Un objectif sera bien sûr de pouvoir en coacher une dans l’avenir.

En espérant que cette introduction vous a donné envie de suivre les aventures de Pütti au SC Verl. Si oui, il n’y a plus qu’a espérer que les résultats suivent et qu’on atteigne vite les sommets du football allemand et concurrencer l’Arminia Bielefeld (en D1 dans cet opus de FM) situé à 15km de chez nous. En attendant de rapides news sur les transferts et le début du championnat, n’hésitez pas à vous promener dans la douce ville de Verl …

10 « J'aime »

C’est quel version ? :joy:

Hésite pas à te présenter !

1 « J'aime »

C’est bon je crois que j’ai trouvé où se présenter !
Sinon la version, c’est Football Manager 2008 :smiley:

1 « J'aime »

Retour dans le passé! Je vais suivre ça avec attention :slight_smile:

Après vous avoir laissé cet après-midi traîner dans les rues de Verl, nous avons avancé dans la construction de notre nouvelle équipe. Organisation d’amicaux lucratifs, transferts à gogo et premier match de coupe au programme.


On remarque évidemment les deux coupes organisés en début de saison pour améliorer les finances du club. On retrouve quelques équipes B de très gros clubs comme Valence ou Manchester United mais aussi deux équipes du championnat espagnol qui ont acceptés de venir nous rendre visite : Villareal et le Betis de Séville. Comme vous le verrez ci-dessous, notre spécialité fût les pénaltys (et une victoire finale dans la première coupe) ! Les autres matchs amicaux furent en demi-teinte avec deux défaites, une victoire et trois nuls.

Résumé



L’autre évènement du moment, est le 1er tour de la coupe d’Allemagne. On tire directement un gros poisson de D1 : l’Eindracht Frankfurt. Si on y a cru à la mi-temps en finissant à 1-1, ils se sont ressaisis en seconde période en marquant deux autres buts. Je suis ravi que mes joueurs se soient bien battus et on fait une belle affaire financière en remplissant presque le stade.

Résumé

Comme vous l’avez vu plus haut, le buteur du match de coupe n’était pas dans mon équipe initiale et fait partie des nombreux transferts entrants accumulés en moins d’un mois. Voici un récapitulatif :

La première partie est composée de joueurs suisses, luxembourgeois et allemands qui trainait dans les transferts gratuits et qui avait souvent une sélection en équipe nationale A ou jeune. Ensuite, quelques joueurs trouvés dans d’autres clubs amateurs. Puis, plusieurs jours qui étaient sur la liste des transferts de leur club et qui accepte de venir gratuitement et enfin un jeune (Sören Rinke) recommandé par le jeune recruteur que j’ai engagé. On verra ce qu’il vaudra.

Les deux jolis coups réalisés (je les connaissais déjà d’anciennes parties) :

Dennis Kempe

Résumé

L’ancien joueur du Borussia M’gladbach est un joueur libre et sera un renfort de choix du moins pour les premières saisons.

Esmir Sabic

Résumé

Petite pépite utile dans les petits clubs, Sabic est un excellent défenseur qui végète en amateur dans le petit club suisse de Baulmes. Rien qu’à son profil actuel, on sait qu’il a tout pour réussir. La question est plutôt combien de temps pourrons nous le garder.

Sinon, mon entraîneur adjoint me pointe les talents de Daniel Rufener, un défenseur de 27 ans libéré il y a deux ans par le club de D1 Suisse, Thoune ; de Mohammed Lartey, joueur ghanéo-allemand de 20 ans formé au Bayer Leverkusen ; de Edouard Kabamba, un attquant de 20 ans formé au Standard de Liège qui, bien qu’un moment suivi par le Real Madrid, n’a jamais vraiment percé au haut niveau.


Les amicaux et la coupe d’Allemagne nous ont assuré des finances un peu plus stable. On va essayer de continuer dans cette optique afin d’espérer un statut professionnel le plus vite possible et de pouvoir acheter les meilleurs joueurs !



Nous allons maintenant commencer le championnat et enchaîner les matchs. On se retrouve à la mi-saison pour un bilan de nos premiers mois à la tête du SC Verl.

7 « J'aime »

J’en suis ravi !
Avant d’oser m’inscrire, j’ai lu avec beaucoup d’attention toutes tes stories :slight_smile:

Mignon ce petit DC !
Rageant en coupe, mais défaite logique

1 « J'aime »

Dire qu’à l’époque j’étais sur LFP Manager alors que j’avais commencé à jouer sur l’Entraîneur 2001/2002 :sac:

J’avais oublié ce joueur :sweat_smile: Je viens d’aller voir sa carrière réelle quelle chute :joy:

Bonne chance pour ta saison :slight_smile:

1 « J'aime »

Oui, j’avais pas beaucoup d’espoir. Heureusement les dirigeants n’attendaient rien de la coupe.

Pour ma part, j’ai commencé avec Championship Manager 2 avec la saison 95-96 !
On avait le choix entre jouer avec le championnat belge, hollandais ou italien (du moins avec le jeu vendu en Belgique). Après le 2008, j’en ai pas essayé beaucoup par manque de temps. C’est l’occasion de l’avoir sur l’ordinateur du boulot qui a fait que je suis resté dessus. Sur mon ordi perso j’ai aussi le 2019 et le 2020 mais j’ai moins le temps depuis la fin du confinement.

Pour Kabamba, j’ai un peu brodé, en fait il a été prêté au Real B en 2008-2009 suite à des accords entre les deux clubs mais ça n’a jamais aboutit à rien. Ce qui est étonnant c’est qu’il joue toujours en Espagne depuis 10 ans dans un petit club de D4.

Merci pour tes encouragements, je vais en avoir besoin :slight_smile:

1 « J'aime »

La première moitié de la saison est passée. Il est temps de voir ensemble ce qu’il s’est passé. Est-ce que les résultats ont suivi ? Quels joueurs se sont démarqués ou non ?



Malgré qu’on soit une des rares équipes amateurs du championnat, on a l’avantage de pouvoir recruter à gauche et à droite sans se prendre la tête niveau masse salariale et pas mal de jeunes des grosses équipes du pays veulent bien nous rejoindre. Cela nous permet de vite enchaîner les résultats. Malgré tout, on peut pointer une défaite logique contre l’Union Berlin en deuxième match qui nous a fait douter. Mais dès le match suivant contre la réserve de Wolfsburg, notre attaquant belge Kabamba inscrit un triplé et lance sa saison. Seul une défaite gênante contre Ahlen gâchera le tableau. Les matchs nuls sont la conséquence d’équipes adverses prêtes à manger du lion, motivées par cette défaite. On était pronostiqué 17ème mais de si beaux résultats doit plutôt nous amener vers le haut du championnat.

Classement

Nous voilà donc troisième mais avec un match de retard. C’est même mieux qu’on ne pouvait le penser. Mais il faut faire très attention, l’Union Berlin est l’équipe en forme, Düsseldorf a une belle équipe et Braunschweig nous en a mis trois à la maison. On remarque qu’on a la première place en nombre de buts inscrits et on est troisième meilleure défense (qui, comme on le verra plus tard, est un point à améliorer). La trêve durant assez longtemps en Allemagne (prochain match le 15 février), on espère que les joueurs resteront sur leur lancée.

Arrivées :

Départs :

Heinrich Schmidtgal est arrivée en toute fin de mercato d’été et je n’avais pas eu le temps d’en parler. Joueur du club, il a tenté de partir pour Bochum mais s’est fait licencier directement. On a pas hésité à le rapatrier et on peut dire que retrouver son club de coeur lui a donné des ailes !

Van Gestel, Träsch et Scannewin était des joueurs sur la liste des transferts obtenus à zéro euro et dont mes recruteurs m’ont dit du bien. On verra si ils se battront pour trouver une place.

Côté départ, Scherning est un attaquant déjà présent au club à mon arrivée qui a préféré partir malgré les quelques matchs que je lui a laissé jouer. Tobias Schäper, une recrue conseillée par mon recruteur, est un flop complet. L’offre de 1000 euros proposée par Gütersloh a été acceptée tout de suite.

Au final, je suis ravi, on a perdu personne (malgré plusieurs offres faites pour Sabic) et on a recruté trois joueurs venant de championnats plus réputés.




Qui dit victoires, dit joueurs en formes ! Arpès avoir débloqué son compteur en début de saison, Edouard Kabamba a continué sur sa lancée et prend la tête du classement des buteurs et de la meilleure note moyenne et se place bien en nombre de passes décisives et en nominations d’hommes du match. On remarque aussi la belle saison du milieu axial Martin Dausch et de l’arrivée de fin de mercato, Heinrich Schmidtgal qui réalise une très belle saison. On peut aussi remercier Sander De Coster (et sa bonne qualité de passe) et Mohammed Lartey d’avoir accompli leur travail avec sérieux.

Malgré tout, il y a quelques joueurs qui déçoivent. Dennis Kemp, malgré quelques matchs corrects, n’a jamais réussi à montrer les qualités qu’on attendait de lui mais il peut encore évoluer. A part lui, les plus gros flops se situent au niveau de la défense. Si le côté gauche tenu par les néo-nationaux Gérard Geisbusch et Esmir Sabic tient la route, le côté droit n’a pas tenu le coup. Daniel Rufener, sur le flanc droit, peut faire bien mieux. De son côté Marius Schultens a comis plusieurs bourdes indignes de son niveau. Ce qui a valu à Nils Fischer de prendre sa place sans pour autant briller.

Pour finir ce récapitulatif, laissez moi vous présenter trois messages qui sortent un peu de l’ordinaire ! Notre flanc gauche défensif a eu droit à sa première sélection internationale.

Esmir Sabic n’a pas fait un match fantastique pour la Bosnie et sera finalement appelé en équipe U21, histoire de mûrir un peu. Malgré tout, c’est parès cette sélection que les clubs ont commencé à s’intéresser à lui. Espérons qu’en fin de saison, on puisse passer pro afin de tenter de le conserver !

Profil

Gérard Geisbusch n’a étonnamment pas été appelé par le sélectionneur du Grand Duché du Luxembourg mais bien par celui du Cap Vert qui lui offre sa première sélection. Il a même fait une passe décisive pour son premier match. Contrairement à Sabic, il est bien ancré dans la sélection type.

Profil

Et un dernier printscreen prouvant la bonne forme de l’enfant du club, Heinrich Schmidtgal

Ce début de saison est vraiment pas mal du tout. On joue les premiers rôles dans cette division. Si le statut amateur nous permet de tester des joueurs sans trop de risques et de faire venir à moindre coût des joueurs qui pourrait demander de trop gros salaires dans d’autres clubs, cela risque aussi de nous faire perdre nos vedettes d’ici la fin du championnat si on n’accède pas au statut professionnel. Il va falloir aussi faire très attention de ne pas perdre notre rythme, plusieurs clubs en forme nous talonnent.

On se retrouve à la fin de la saison !

5 « J'aime »

Ca déroule par ici, c’est pas mal.
Par contre, quand je vois le nom de certaines équipes qui sont dans ta division (Union Berlin, Dresden, Düsseldorf, Essen, etc), je me dis que beaucoup de choses ont changé depuis 2008

1 « J'aime »

Oui, je suis ravi :slight_smile:
Pour Düsseldorf et Union Berlin, c’est vraiment leurs sales périodes. La première est descendue en D3 en 1998 et l’autre en 2003.

Ca y est, on est fin mai et on a enfin terminé cette saison plein de surprises. Est-ce que la deuxième partie fût aussi réussie ? Quels sont les joueurs qui se sont distingués ?

La joie de jouer contre des équipes réserves...

On inaugure la fin de la trêve avec un match nul contre l’Union Berlin qui décidément ne va pas nous rendre la saison facile (absent par erreur du printscreen). Heureusement, on enchaîne avec une victoire contre une équipe réserve. Ce match verra le dernier but de Kabamba de la saison car il se blessera pendant un mois au match suivant et ne réussit jamais à reprendre totalement sa place, concurrencé par Robert Scannewin. Les deux matchs suivants sont difficiles en terme de buts après avoir perdu notre goleador. Jusqu’à l’affrontement contre l’équipe réserve de Dortmund qui a permis d’établir un record : 13-0 ! Les 5 buts de Davy Van Gestel, attaquant remplaçant l’a couronné directement dans les personnes préférées de l’équipe dirigeante (mais ne restera pas au club au vu de son manque de qualités). Le reste de la saison alterne très bons matchs et matchs plus difficiles. On remarque qu’on a parfois du mal à marquer des buts mais heureusement la défense s’est reprise en main (surtout Marius Schultens qui est devenu irréprochables). Avec deux nuls et deux défaites au plus mauvais moment, comment le classement s’est conclu ?

Classement

Et oui, grande surprise, on. finit champion ! Si la performance est admirable, il ne faut pas croire que tout était facile. Si l’Union Berlin s’est totalement effondrée, Braunschweig et Düsseldorf se sont battus jusqu’au bout pour me faire tomber. C’est sûrement la courte et difficile victoire contre Braunschweig à six journées de la fin qui nous a permis de tenir. Le titre en poche, on se demande à quelles sauce on va être mangé car en regardant le règlement du championnat, on ne voit pas d’informations concernants les promotions et relégations. Est-ce qu’une refonte des divisions est en cours ? Où allons-nous finir ?

Comme un idiot, j’ai perdu une partie des archives sur les statistiques de chaque joueur de l’effectif (et comme on peut s’en douter, il a beaucoup changé au début de la saison suivante). Mais je peux fournir le Onze de l’année qui reprend nos principaux titulaires.

Le top

Heinrich Schmidtgal

L’enfant du cru, arrivé en dernière minute en début de saison a écrasé tout le monde par son talent ! Sur son côté gauche, il a rendu folles les autres équipes. En 24 matchs il a marqué par moins de 9 buts, fait 10 passes décisives et récolte la meilleure note moyenne de la saison. Espérons qu’il continue sur sa lancée la saison prochaine. On aura bien besoin de lui.


Martin Dausch

Véritable patron de l’axe, il a traversé la saison sans jamais flancher. Après l’arrêt de Kabamba, c’est souvent lui qui a sauvé l’équipe d’un but inespéré. Il aurait pu encore faire mieux si il ne s’était pas blessé deux mois à cause de côtes fracturées en début de saison.




Edouard Kabamba

Si il est passé complètement à côté de sa deuxième partie de saison à cause d’une vilaine entorse à la cheville qui l’a éloigné des terrains pendant un mois, Kabamba a tout de même planté 19 buts et finit meilleur buteur du club, cette année. Espérons qu’il retrouve vite sa forme d’avant !



Le flop

Dennis Kempe

Pas grand chose à dire sur Kempe. Il était annoncé comme un joueur fiable en début de saison et au final, il a rien montré jusqu’à être relégué sur le banc au bout de 5 titularisations. Heureusement pour lui, il est assez jeune pour que je lui donne encore sa chance un an. Mais passé ce délai, sans amélioration, ça sera un au revoir.

Daniel Rufener

Si Schultens s’est bien rattrapé en deuxième partie de saison, Rufener n’est resté en place tout à droite que par manque de choix. Sans être catastrophique non plus, il n’a pourtant rien montré d’enthousiasmant. Peut-être qu’il n’a simplement pas le niveau.

Alexander Ende

Jouant avec deux milieux axiaux et un milieu défensif, Ende a été pas mal sollicité. Si il a fait le job, il a souvent été éclipsé par Dausch, De Coster, Träsch (arrivé en janvier) ou même Bochtler (qui aurait pu aussi se retrouver à cette place). Pas sûr qu’il puisse gravir beaucoup d’échelons en notre compagnie.

Fin de saison rime aussi avec statistiques à gogo ! En voici quelques unes :








Comme on le voit, la première fournée de regens n’est vraiment pas terrible. Je m’attendais à mieux tant nos infrastructures sont assez bonnes pour notre niveau. J’en ai juste gardé deux : Christian Peter que mon entraineur-adjoint me conseille et Jan Wiemann pour avoir plus de milieux axiaux chez mes jeunes. Je suis juste un peu déçu que Björn Braun fut aussi nul car cela aurait été sympa d’avoir un deuxième joueur né dans la ville.

Chaque fois que je fais une partie en Allemagne dans cet opus, ce message me fait toujours un peu mal au coeur tant j’aurai voulu jouer avec ce grand gardien :slight_smile:

Petit retour sur l’Euro 08 où l’Allemagne n’a pas fait mieux que les quarts de finale. C’est l’Angleterre qui remporte le morceaux. Vivement qu’on retrouve aussi les autres pays de nos contraintes comme la Belgique, la Suisse, l’Autriche ou même, on peut rêver, le Liechtenstein ou le Luxembourg ?

En fin de saison, on a enfin quelques indices sur le championnat étrange que l’on a joué. On remarque l’apparition d’une troisième division professionnelle entre le 2. Bundesliga et les championnant régionaux. Par contre, toujours pas d’informations sur qui va où ni comment. On verra l’année prochaine à quelle sauce on sera mangé !

6 « J'aime »

Hehe, c’était le dernier opus auquel j’avais joué, avant de retomber dans FM dernièrement.
J’hésite presque à refaire une story sur CM01/02

En tout cas, bonne chance à toi.
Vas-tu te servir des perles du jeu connues ou non, telle est la question

1 « J'aime »

Champions de peu mais champions quand même

1 « J'aime »

Ha ben voilà ! Bienvenue au club !
CM01/02, je l’ai aussi sur un vieux PC, il est pas mal. Je ne peux que te motiver à y faire une story que je suivrai avec grand plaisir :slight_smile:

Concernant les pépites, pas trop car la plupart de celles que j’aime bien ne rentre pas dans mes contraintes germaniques. Et celles qui le pourrait (genre Kroos, Marin, Hazard) sont inabordables vu mon niveau.

Malgré tout, je ne vais pas mentir, j’ai utilisé une pépite suisse que je prends souvent dans les petits clubs (plus d’infos demain dans le post sur le début de saison 2). Et y aussi Esmir Sabic, le suisso-bosnien que je connaissais aussi déjà.

C’est clair ! En fait, je me rends compte qu’avec mon niveau de réputation et le statut amateur, je pouvais avoir beaucoup de bons joueurs quand même et en tester plein vu que je ne les payais pas. Ca m’a sûrement aidé à avoir un niveau au-dessus des autres.

D’après Transfermarkt il serait revenu en Belgique :slight_smile:

Sans titre

Au vu de ses stats en sélection, il n’a pas marqué pour son premier match :sac:

Bravo pour ce premier titre ! Ta victoire face à Braunschweig lors de la phase retour a fait du bien :smiley:

1 « J'aime »

Bien vu pour Kabamba ! Ca m’apprendra à ne regarder que sa page Wikipédia :slight_smile: Tiens, d’ailleurs, je viens de recruter un autre joueur du Standard de Liège, un peu plus connu cette fois mais qui n’a pas percé non plus :stuck_out_tongue:

Pour Geisbusch, effectivement j’ai re-vérifié mon printscreen, il n’a pas marqué mais contribué au but ! Merci de ta précision.

Pour le titre, effectivement si je perdais ce match, c’était mort. Et ça n’a pas été un match facile, un 1-0 dans la douleur.

1 « J'aime »

A peine la première saison finie qu’il faut déjà se retrousser les manches et s’attaquer à la nouvelle saison en créant une équipe prête à être performante contre des adversaires plus coriaces. Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura des arrivées et des départs. Mais avant d’analyser tout ça, il est temps de s’attarder sur ce qui s’est passé au niveau des différentes divisions allemandes. .

En fait, si on avait pas de règles de montées et de descentes, c’est que le format allemand change cette année. Au lieu de complexifier la montée en 2. Bundensliga à coup de barrages de plusieurs divisions régionales comportant des clubs professionnels, semi-professionnels, amateurs et équipe B, il est décidé par le board allemand de créer une troisième division professionnelles et de reléguer les championnats régionaux au quatrième niveau. Les plus mauvais clubs et les équipes B sont d’office recasées au quatrième échelon national. La division 3 est composée des équipes du haut du classement de la précédent éditions et des mauvais élèves de la 2ème division. Pour notre part, finir dans les deux premières places a été une bénédiction car on accède directement à la D2 en compagnie de Braunschweig qui nous a rendu la vie si difficile et des deux gagnants du Sud.

Ce qui a pour conséquence de professionnaliser le club en urgence ! Le même jour on passe d’amateur à semi-pro à professionnel.

Vu qu’on a enfin le statut pro, je me dépêche de refaire signer mes cadres avant que je ne me fasse piller. Et la meilleure nouvelle arrive vite :

On en profite pour aussi signer un contrat professionnel à Benedikt Fernandez (GB), Nils Fischer (DDC), Marius Schultens (DDC), Sander De Coster (DC/MD), Gérard Geisbusch (DG), Carmelo Carioti (AD/MD), Mohammed Lartey (MOD), Martin Dausch (MC), Dennis Kempe (MOG), Heinrich Schmidtgal (MODGC), Edouard Kabamba (BT) et Robert Scannewin (BT).

Comme vous le voyez, il manque du monde. Revenons donc sur la période mouvementée de transferts.

Les départs

On remarque pas mal de départs gratuits. J’en ai profité d’avoir encore les joueurs sous contrat amateur pour les virer sans indemnités. Les joueurs au-dessus de Danismaz Turgay (et il en manque une dizaine qui ne sont pas sur le screen) sont des jeunes générés automatiquement par le jeu et qui n’auront jamais le niveau de continuer avec nous en D2.

Ceux en-dessous sont des joueurs qui n’ont soit jamais vraiment joués chez nous et qui bénéficiait de la possibilité d’avoir des joueurs à l’infini et ensuite de joueurs qui n’ont jamais vraiment convaincu malgré qu’ils étaient titulaires. On regrettera surtout Daniel Rufener, Michael Bochtler et Alexander Ende. Le cas de Benjamin Finke, notre gardien réserviste est plus dommageable. Je comptais sur lui pour être mon numéro deux mais il a préféré partir à Münster en D4 plutôt que de resigner chez nous. On remarque aussi le départ de Robert Stark qui est directement reparti et le recrutement de Didier Diomandé qui était une erreur car il ne correspondait pas à mes contraintes germaniques. Son départ n’est pas visible car je ne l’ai pas vu tout de suite.

Avant de parler des arrivées, voilà un petit screen des arrivées de fin de mercato.

Les arrivées

Les jeunes

* Stefen Weis (MC) : trouvé dans les espoirs du liechtenstein, ne jouant pour aucun club et assez bien coté après avoir envoyé mon recruteur, on verra ce qu’il donnera à l’avenir.

* Holger Möller (MODC) : mon recruteur me conseille ce milieu offensif qui peut devenir une vedette de D2. Il joue deux divisions en-dessous de moi (à Trèves) donc il est pas cher et n’est pas un grand risque.

* Gerhard Placzek (GB) : la D1 suisse n’est pas encore abordable donc j’ai envoyé mon recruteur en D2 et il est revenu avec, dans sa malette, deux jeunes prometteurs que j’ai signés pour une bouchée de pain. Celui-ci vient de Schaffhausen. Au vu de la qualité relative des mes gardiens, il représente l’avenir mais il faudra l’aider car il n’est pas très déterminé.

* Benoît Gay (DC) : Le deuxième jeune de D2 suisse (ici de Lausanne). Il est annoncé comme un futur grand de D2. Sa détermination à 17 est de bonne augure.

* Robin Janssen (GB) : J’étais en train de faire un tour du côté du RRC Péruwelz (D3 belge) pour voir si ça valait encore le coup de recruter Damian Gallucci que j’aime bien dans les petits clubs, quand j’ai vu un jeune gardien de 16 ans en équipe A. Il est gratuit alors autant le prendre chez nous. Et finalement je n’ai pas pris Gallucci.

* Claudio Schaack (GB) : je n’avais pas encore de luxembourgeois dans mon effectif alors que c’est un pays de mes contraintes. En même temps, le choix n’est pas dur, c’est le seul joueur valable que mon recruteur a trouvé au Grand Duché.

* Christoph Kuhl (MOD) : je l’avais placé sur ma liste d’après un conseil de mon recruteur mais il ne voulait pas venir. Deux semaines plus tard, il parait intéressé, je fais une offre et il accepte ! Il semble déterminé mais à beaucoup d’améliorations à faire un peu partout. Wait and see !

* Alfred Van Den Bossche (MOG) : fin juillet, mon recruteur revient avec sa liste de joueurs scoutés en Belgique. Perdus au milieu des secondes couteaux de D1 et D2, deux jeunes qui semblent pas trop moches. Celui-ci vient de Deinze.

* Carlos Vermaelen (MC) : le deuxième larron. Il vient de Waasland. Pour lui, une légère indemnité de 1000 euros est quand même demandée.

Les jeunes réservistes de D1

Tous arrivés à 0€ car dans cet opus, les clubs acceptent souvent des offres à ce prix pour les joueurs listés

* Damian Raczka (DC) : le joueur de 21 ans a été libéré par Schalke04 et son essai était pas trop mauvais. Hop, engagé !

* Christopher Nöthe (BT) : j’avais besoin d’attaquants réservistes, il était sur la liste des transferts à Dortmund. Faut tenter !

* Sidney Sam (MOG/AC) : listé par Hambourg, j’ai tenté, j’ai vu, je l’ai mis en Espoirs afin qu’ils s’aguerrissent ou partent en prêt.

* Max Kruse (MODGC) : Comme son camarade ci-dessus. Sauf qu’il vient du Werde Bremen.

* Marc Birkenbach (GB) : Le recruteur m’appelle et me dit qu’il a trouvé un gardien de 21 ans doué et gratuit venant d’un club de D4 (Sarrebrucken) qui ne l’a pas prolongé. Je le prends pour un fou mais accepte de le prendre à l’essai et il est directement vu comme meilleur que mon titulaire. Et puis après le départ de mon réserviste attitré, il me faut de toute façon quelqu’un.

* Matthias Schwarz (MOG) : il a un joli profil et vient gratuitement du Bayern Munchen. Je ne peux pas passer à côté.

* Deniz Yilmaz : lui aussi vient du Bayern mais s’avère très vite encore un peu frêle. Il va faire un petit tour en espoirs pour commencer.

* Alexander Nazarov (MOC) : il était sur la liste des transfert et valait peu ou prou la même somme que les autres mais vient d’un club de D2, Kaiserslautern. J’en attendais pas grand chose mais à peine arrivé, il montre que des belles choses et selon mon adjoint il serait même du niveau de la D1. Il est aussi un poil plus âgé que les autres (23 ans) et a déjà mieux exploité son potentiel.

* Uwe Hünemeier (DDGC) : je me suis rendu compte en fin de mercato que je n’avais qu’un défenseur gauche ! Heureusement, il restait ce transfuge de Dortmund sur la liste des transferts. Espérons juste que l’urgence ne m’a pas fait me tromper.

Les bonnes affaires

En plus de ces recrutements peu onéreux, j’ai aussi était cherché quelques plus gros joueurs, quitte à y mettre une plus grosse indemnité. En même temps, on gère assez bien les finances pour le moment pour se le permettre !

Charles-André Doudin

Ce Suisse qui végète en D2 à La-Chaux-de-Fonds est un de mes joueurs préférés dans FM08. Il accepte de venir à peu près dans tous les clubs de tous les niveaux. Mais pas en amateur, ce qui fait qu’il a fait une saison en plus dans son club où il marqué 14 buts. Il a bien voulu me rejoindre pour ma deuxième saison mais avec le salaire qu’il va avec. Seul Sabic a mieux que lui. Mais je n’ai pas de doute, le joueur formé à Neufchâtel Xamax ne déçoit jamais !

Fred

Je n’en crois pas mes yeux, mon recruteur me suggère le jeune défenseur brésilio-allemand du Standard, pourtant il ne me semblait pas intéressé. J’envoie dans la presse un communiquer l’indiquant comme une de mes priorités de fin de mercato et il répond qu’il étudiera toutes propositions sérieuses. Comme Doudin, je met le paquet niveau salaire et il accepte de baisser sa demande pour nous rejoindre. Ca tombe bien, notre défense était un peu faiblarde. Mon adjoint le voit déjà comme un bon titulaire de D1.

Andreas Neuendorf

En toute fin de mercato, je regarde une dernière fois la liste des joueurs allemands conseillés par mon recruteur et je remarque un joueur que je n’avais pas vu : Andreas Neuendorf. Son profil est bien équilibré, il a quelques sélections junior et une sympathique carrière en D1 et végète depuis deux ans en troisième division. Il est noté comme bon titulaire de D1 malgré ses 33 ans et coûte même pas 30k. Le seul défaut du transfert est qu’il va faire de l’ombre à Heinrich Schmidtgal, l’enfant du club.

Si le Bayern est, comme toujours, le club le plus dépensier d’Allemagne, on a pas été en reste en était l’équipe qui a été la plus active sur le marché des transferts avec 22 arrivées !

Les résultats des matchs de préparation sont en demi-teinte et ont prend parfois cher comme contre Laval ou Wuppertal. Mais il y a deux explications à ça ! Tout d’abord on a viré les trois quart de l’équipe et il a fallu le temps que les nouveaux arrivent et s’intègrent dans le collectif. Ensuite, il faut se rendre compte que même pas deux mois avant, on était encore un club amateur et les joueurs ne s’entrainaient pas tous les jours. Ce qui fait que le début de saison, les joueurs qui étaient déjà au club ont du mal à trouver le rythme (et même en coupe ou en championnat, il a fallu deux trois matchs pour qu’ils finissent les matchs sans être sur les rotules.

Ensuite, pour la deuxième année consécutive, on se tape une équipe de D1 au 1er tour. Heureusement que mes dirigeants, pour le moment, se fiche de la coupe, car on s’est encore une fois fait battre. Et même si le score semble plus équilibré, on s’est pas aussi bien battu que l’année passée. Espérons que ces déconvenues en amicaux et en coup n’augurent pas une saison difficile en D2.

Qui dit début de saison, dit aussi une tonne d’informations et de choix de préparation :

Capitaine et vice-capitaine

Et c’est mon chouchou Sabic qui s’y colle !

Le nouveau sponsor

Presque le double !

Les droits télés

(qui m’ont bien aidé pour les transferts)

Les cotes pour le championnat

Le nombre d’abonnés

2x plus que l’année passée !

Les finances au 1er septembre

On l’a bien utilisé mais il reste bien assez pour la saison !

En Allemagne, les finances sont en général pas le plus grand des soucis. J’ai réussi à garder mes cadres et à amener une plus value dans les transferts. Je ne pense pas que j’aurai pu faire mieux pour préparer la nouvelle saison. On fera le maximum pour ne pas connaître cette nouvelle troisième division et prendre de l’expérience avant d’attaquer notre projet secret d’atteindre l’élite teutonne.

Comment voyez-vous la saison ?

  • Verl va descendre

  • Verl va se maintenir

  • Verl va finir dans le ventre mou

  • Verl va être la surprise et jouer la montée

  • Verl va être champion

0 votant

4 « J'aime »

Je te vois bien finir dans le ventre mou ( Ce qui serait déjà une très belle perf en soi). Beaucoup d’arrivée en tout cas. C’est souvent un ça passe ou ça casse

1 « J'aime »