:storygreen: :s5: Tottenham - Locksley cherche un nouveau succès

Bonjour,

Dans ce sujet, vous retrouvez l’histoire de Locksley, que j’ai commencé à écrire dans la partie “Parties en vrac”. La composition de l’histoire varie, je peux me concentrer sur un point précis de la saison avant d’en résumé toute une autre partie. Ca sera adapté par ordre Chronologique, comme une sorte de journal.
ATTENTION : Pour faciliter la lecture, je mettrais à jour le premier message. J’indiquerais bien évidemment par message lorsque c’est le cas ^^

=================================================================================================

SAISON NUMBER ONE

Septembre 2018 , Besançon, France

Locksley, homme âgé de 42 ans et disposant d’une expérience de joueur de niveau régional, entre sur le marché des entraîneurs sans emplois. Il a tout de même un atout de poids : Un diplôme continental C, les études ça paie …
Bien sûr quand on est sans expérience et qu’on arrive dans le vaste monde du football, on cherche avant tout à se faire un nom. Alors Ludovic cherche un emplois parmi les clubs de basse division, en Angleterre, en France, dans les pays de l’est …

Novembre 2018

Après des recherches qui ne portent pas leurs fruits, notamment à cause de l’absence de poste disponible pour un nouvel entraîneur, quelques pistes s’ouvrent à Locksley : Plusieurs clubs en difficultés se séparent de leurs manager. C’est notamment le cas outre-manche à Oxford, ou le club principal de la ville se retrouve dans la zone rouge en Sky Bet league 2.
Après un voyage de deux heures en avion depuis Genève, Ludovic atterrit en Angleterre et se rend au siège du club d’Oxford United. L’entretient se déroule bien, les dirigeants doutent évidemment à cause du manque d’expérience, mais Locksley leur assure qu’il est prêt à prendre l’équipe avec un budget minimum, en utilisant des jeunes du club et en recrutant d’autres.
Il faut croire que ces promesse ont plu au dirigeant … Ou qu’il n’avait rien de mieux sous la main ? Lockley est engagé ! Bien sûr, il s’agit d’un petit contrat qui ne court que jusqu’à la fin de la saison en cours. Les objectifs sont assez simple: Éviter la relégation.

Avance rapide …

Mai 2019 , Oxford

Il l’a fait ! Personne n’y croyait, on le pensait au mieux capable de maintenir l’équipe à flot, mais Locksley a fait beaucoup plus. L’équipe est doucement montée en puissance avant d’atteindre un rythme de croisière. Elle est remontée petit à petit au classement, surprenant son monde par ce retour inatendu : D’abord en atteignant le milieu de tableau, puis en se hissant à la septième position prévue par les média. Et au final, elle décroche une troisième place inespéré.
Mieux, au terme d’un match incroyable, elle se qualifie à la montée au dépend de son adversaire. C’est l’euphorie chez les supporter, les dirigeants et les joueurs … Le club va retrouver la deuxième division.
SAISON NUMBER TWO

Septembre 2019 , Oxford

La saison en Angleterre à commencé depuis quelques semaines déjà. Ce fut un grand moment : C’était la première fois que Lockley a réalisé une pré-saison avec un club. Sans compter qu’avec la montée, des transferts étaient indispensable pour permettre de réaliser les objectifs.
Les objectifs, parlons-en. Locksley a convaincu les dirigeants qu’il pouvait éviter la relégation, et non tenter de l’éviter … Des objectifs qui sont une nouvelle fois dépassés : Le club pointe à la 6ème position du classement… Et le meilleur est à venir en ce mois de septembre.
Mais nous avons un peu vite passé la fin de saison dernière ! Souvenons-nous que le contrat de Ludovic ne durait que jusqu’à la fin de la saison. Etant donné les prestations de l’équipe, les dirigeants ont souhaité conserver leur entraîneurs… Une déception accompagnait Locksley : Malgré excellente prestation, son contrat n’avait été valorisé que de 2000€. Un montant dérisoire quand on sait que la plupart des joueurs, déjà bien plus payés, on vu leur salaire grimper de 10 000 à 30 000 €. Seulement voilà, une demi saison couronné de succès ne suffit pas à se faire une réputation. Locksley accepte donc d’être payé au rabais une saison supplémentaire, tout en devant sauver une équipe avec le plus petit budget du groupe.

La naissance d’un talent …

Le mois de septembre fut le mois de la consécration pour Ludovic : 5 victoires sur autant de match, à domicile comme en extérieur. Sans parler du fait d’avoir corriger des équipes mieux classées … L’équipe d’Oxford pointe désormais à la première place du classement ! Une véritable surprise ! Les pronostiques donnant au mieux à Oxford la possibilité d’éviter la relégation. D’ailleurs, les entraîneurs des autres équipes sont catégoriques : L’équipe va redescendre ou se maintenir dans la souffrance …

La vengeance est un plat qui se mange à coup de but

Le 21 Septembre, alors que l’équipe est sur une bonne lancée en Championnat, Locksley lit cet article dans la presse :
“Ross, pensez-vous que l’équipe d’Oxford va éviter la relégation cette année ?”

“Ecoutez William, franchement, je pense que le succès d’Oxford n’est absolument pas mérité est n’est du qu’a la chance. Je les vois relégués à la fin de la saison sans hésitation”

N’as-t’on jamais dis de ne pas manger la viande de l’ours avant de l’avoir tué ? Dans quelques jours, Ross allait apprendre qu’on ne se frotte pas sans risque à un hérisson … Qui s’y frotte, s’y pique ! Car l’équipe d’Oxford infligera la défaite à l’équipe de Ross lors des deux rencontres de la saison. Pis, l’équipe de Ross, disposant d’un budget plus de deux fois supérieur, et destiné à finir milieu de tableau, sera reléguée …

Avril 2019 , Kassam Stadium, Oxford

Aujourd’hui est un grand match de FA Cup : L’équipe a créer la totale surprise en conservant la première place du championnat. Mais en plus, elle a réussi à sortir de la coupe Angleterre la prestigieuse équipe de Tottenham, celle de Swansea, puis Norwich. Mais aujourd’hui est un jour différent.

Avachi dans son fauteuil, des papiers éparpillés sur son bureau, Locksley est plongés dans ses pensées. Il le sait, plusieurs s’option s’offre à lui pour le match : Croire en son équipe, faire tourner, Jouer la montre … Les scénarios défilent dans sa tête, et il ressent une certaine pression.

Oui car devant lui se dresse la forteresse imprenable : Liverpool. le match s’annonce comme une correction d’école … Alors le jour du match, dans les vestiaires, Ludovic inspire profondément avant de parler à ses joueurs :

"Ecoutez les gars, on fait un parcours magnifique cette année : Nous sommes premiers en championnat, nous sommes allez suffisamment loin dans la coupe pour satisfaire les dirigeants. Je pourrais être de ces entraîneurs qui vous disent de prendre le match avec plaisir, puisque personne n’attends de nous que nous gagnons.

Mais vous savez, gamin, j’ai toujours été fasciné par les murs : Lorsque l’ont fait à peine 1 mètre de hauteur, tout nous semble immense. On se sent à la fois invincible mais incapable de franchir le mur. Mais vous savez quoi ? On est plus des gamins, aujourd’hui on est l’équipe qui va affronter Liverpool avec toute la détermination de David contre Goliath ! Ce mur, on va le démolir, l’escalader, le transpercer, on fera même une chaîne humaine s’il le faut ! ALORS FONCEZ ET DONNER TOUT CE QUE VOUS AVEZ! "

Sur le moment, on ne sait pas si le discours à inspiré les joueurs, leur a donné confiance ou s’ils sont simplement plus intéressés par l’étrange lumière au dessus de votre tête… Les joueurs prennent position sur le terrain, et le match débute.

Il y’a ces moments dans une vie ou on ne comprend pas ce qu’il nous arrive : Et quand Liverpool se montre incapable de la moindre action offensive, Locksley saisit sa chance : “Les gars, ils sont à coté du match, passez en mode offensif, taclez les durement !” cette consigne, adjointe à l’entrée de trois joueurs sur le terrain, fait son effet … Alors certes, l’équipe ne gagne pas, mais elle parvient à décrocher les prolongations : Et là, tout chaines. Un but est marqué par Oxford, puis l’équipe domine atrocement son adversaire.

Et c’est comme ça, au final, qu’on parvient à battre Liverpool, puis Everton …

Mai 2019, Oxford

Ca y’est, la saison est terminée, le verdict est tombé ! Oxford va retrouver la première division, après une saison remarquable, marquée par la révélation de nombreux talents.

Dans une semaine, le club affrontera Crystal Palace, pour tenter de décrocher sa première coupe d’Angleterre. Une rencontre qui, d’après les médias, est déjà écrite : Oxford va perdre au profit de son adversaire.

Mais pour l’heure, les joueurs et l’entraîneur sont occupés à fêter au club la victoire ! Le président du club, un thaïlandais qui ne renoncerais pour rien au monde à son poste, félicite Ludovic pour sa victoire.

Le président :“Ludovic, on ne s’y attendais absolument pas ! Vous avez fait un travail remarquable !”

Locksley : “Vous savez, je crois qu’il y’a beaucoup de chance dans cette victoire, et puis c’est avant tout les joueurs qui se sont dépassés sur le terrain !”

l’atmosphère devient ensuite plus festive avec des éclats de rires, des anecdotes sur les rencontres ou les coup de gueule de l’entraîneur.

Le lendemain, l’entrainement reprend avec difficulté, les joueurs doivent récupéré des beuveries de la veille. Tous sont en revanche déterminés à tout faire pour remporter le match en final. La préparation a été décidée des semaines à l’avance, ça sera une semaine d’entraînement pour un grand match.

Le jour du match …

“ALLEZ ALLEZ ALLEZZZZZ, ALLEZ ALLEZZZZ !”

Difficile de décrire l’ambiance du match, tant elle est présente et assez innatendu pour un club comme Oxford. Il va sans dire que jouer devant 80 000 personnes un soir de finale, ça fait quelque chose. En face, l’équipe de Crystal ne semble pas plus nerveuse que ça, il faut dire qu’en première division ils sont déjà plus habitués.

Le coup de sifflet retenti, et un match passionnant s’annonce ! Les deux équipes se jaugent puis passent ensuite à l’offensive. La confrontation est équilibrée, mais Oxford prend le dessus en première mi-temps en marquant en premier. Crystal palace réplique en égalisant juste avant la mi-temps. Tout est encore possible.

La seconde mi-temps est très similaire. Mais on sent comme une fébrilité chez les adversaires: Ils ont compris que malgré les pronostiques, notre équipe avait des grandes qualités ! D’ailleurs le vice-capitaine de l’équipe, Cameron Branagan, plante un second but absolument grandiose à 20 mètres des cages adversaire. C’est un nouveau coup de tonnerre pour l’entraineur de première division.

Cameron Branagan, le retour du prodige.

Cameron, c’est un joueur qui joue à Oxford lorsque Ludovic arrive au club. A l’époque, c’est déjà un grand joueur pour la seconde division. Il n’est donc pas surprenant qu’on parle de départ du joueur. Mais finalement, le club monte lui-même en seconde division … Et le joueur obtient un nouveau contrat avec une clause de départ à 2M.

Sauf que Cameron se révèle être un excellent joueur, et l’un des instruments des victoires à répétition de l’équipe. Sa clause commence à intéresser plusieurs clubs, et le risque de le perdre se fait d’autant plus présent. Alors Locksley entame des discussions avec le joueur.

“Ecoute Cameron, tu es un grand joueur de l’équipe, je ne souhaite pas te perdre. Alors je te propose de doubler ton salaire et d’augmenter ta clause de départ à 5M, qu’en penses-tu ?”

“Coach, j’ai un grand respect pour le travail que vous faites ici, à Oxford, ce contrat me va tout à fait, serrons nous la main !”

Retour sur le match

Vous savez, il y’a ces moments, dans la vie, ou une décision que vous avez prise il y’a longtemps entraîne des conséquences. Et bien la conséquence d’avoir gardé Brannagan à l’époque est là : Le coup de sifflet final retenti, et les supporters d’Oxford explose de joie.

Ils l’ont fait, ils ont gagnés la première coupe de l’histoire du club. Après avoir fini champion, cette victoire semble être une cerise sur le gâteau !

Dans la suite, vous apprendrez comment Locksley va définir son avenir. Alors, d’après-vous il va :

  • Rester à Oxford pour jouer la première division
  • Partir dans un Club Royaume-Uni
  • Partir dans un Club au Royaume-Uni

0 votant

(Et j’ai rattrapé mon retard sur ma situation actuelle par rapport au récit, donc je vais essayer de prendre des screens pour le prochain chapitre)

6 Likes

Très bonne idée d’avoir fait un post pour cette belle aventure :stuck_out_tongue:

Bon courage cher ami bisontin !

1 Like

Par contre si j’ai bien compris tu comptes éditer le premier poste à chaque fois ? Je te le conseille pas trop, c’est mieux d’à chaque fois faire un nouveau poste des que tu avances dans l’histoire ( ce n’est que mon avis, tu fais ce que tu veux ) . En tout cas bon courage pour ta story, hâte de voir la suite

2 Likes

Mai 2019, Oxford

Ca y’est, la saison est terminée, le verdict est tombé ! Oxford va retrouver la première division, après une saison remarquable, marquée par la révélation de nombreux talents.

Dans une semaine, le club affrontera Crystal Palace, pour tenter de décrocher sa première coupe d’Angleterre. Une rencontre qui, d’après les médias, est déjà écrite : Oxford va perdre au profit de son adversaire.

Mais pour l’heure, les joueurs et l’entraîneur sont occupés à fêter au club la victoire ! Le président du club, un thaïlandais qui ne renoncerais pour rien au monde à son poste, félicite Ludovic pour sa victoire.

Le président :“Ludovic, on ne s’y attendais absolument pas ! Vous avez fait un travail remarquable !”

Locksley : “Vous savez, je crois qu’il y’a beaucoup de chance dans cette victoire, et puis c’est avant tout les joueurs qui se sont dépassés sur le terrain !”

l’atmosphère devient ensuite plus festive avec des éclats de rires, des anecdotes sur les rencontres ou les coup de gueule de l’entraîneur.

Le lendemain, l’entrainement reprend avec difficulté, les joueurs doivent récupéré des beuveries de la veille. Tous sont en revanche déterminés à tout faire pour remporter le match en final. La préparation a été décidée des semaines à l’avance, ça sera une semaine d’entraînement pour un grand match.

Le jour du match …

“ALLEZ ALLEZ ALLEZZZZZ, ALLEZ ALLEZZZZ !”

Difficile de décrire l’ambiance du match, tant elle est présente et assez innatendu pour un club comme Oxford. Il va sans dire que jouer devant 80 000 personnes un soir de finale, ça fait quelque chose. En face, l’équipe de Crystal ne semble pas plus nerveuse que ça, il faut dire qu’en première division ils sont déjà plus habitués.

Le coup de sifflet retenti, et un match passionnant s’annonce ! Les deux équipes se jaugent puis passent ensuite à l’offensive. La confrontation est équilibrée, mais Oxford prend le dessus en première mi-temps en marquant en premier. Crystal palace réplique en égalisant juste avant la mi-temps. Tout est encore possible.

La seconde mi-temps est très similaire. Mais on sent comme une fébrilité chez les adversaires: Ils ont compris que malgré les pronostiques, notre équipe avait des grandes qualités ! D’ailleurs le vice-capitaine de l’équipe, Cameron Branagan, plante un second but absolument grandiose à 20 mètres des cages adversaire. C’est un nouveau coup de tonnerre pour l’entraineur de première division.

Cameron Branagan, le retour du prodige.

Cameron, c’est un joueur qui joue à Oxford lorsque Ludovic arrive au club. A l’époque, c’est déjà un grand joueur pour la seconde division. Il n’est donc pas surprenant qu’on parle de départ du joueur. Mais finalement, le club monte lui-même en seconde division … Et le joueur obtient un nouveau contrat avec une clause de départ à 2M.

Sauf que Cameron se révèle être un excellent joueur, et l’un des instruments des victoires à répétition de l’équipe. Sa clause commence à intéresser plusieurs clubs, et le risque de le perdre se fait d’autant plus présent. Alors Locksley entame des discussions avec le joueur.

“Ecoute Cameron, tu es un grand joueur de l’équipe, je ne souhaite pas te perdre. Alors je te propose de doubler ton salaire et d’augmenter ta clause de départ à 5M, qu’en penses-tu ?”

“Coach, j’ai un grand respect pour le travail que vous faites ici, à Oxford, ce contrat me va tout à fait, serrons nous la main !”

Retour sur le match

Vous savez, il y’a ces moments, dans la vie, ou une décision que vous avez prise il y’a longtemps entraîne des conséquences. Et bien la conséquence d’avoir gardé Brannagan à l’époque est là : Le coup de sifflet final retenti, et les supporters d’Oxford explose de joie.

Ils l’ont fait, ils ont gagnés la première coupe de l’histoire du club. Après avoir fini champion, cette victoire semble être une cerise sur le gâteau !

Dans la suite, vous apprendrez comment Locksley va définir son avenir. Alors, d’après-vous il va :

  • Rester à Oxford pour jouer la première division
  • Partir dans un Club Hors Royaume-Uni
  • Partir dans un Club au Royaume-Uni

0 votant

Correction dans le sondage de la seconde option

(Et j’ai rattrapé mon retard sur ma situation actuelle par rapport au récit, donc je vais essayer de prendre des screens pour le prochain chapitre)

1 Like

Quelques nouvelles ! Ce message est là pour faire un peu du lien hors storie. Bon alors faut savoir qu’a la base j’avais démissionné d’oxford pour partir à Atalanta en Italie… J’ai même failli être recruté à Napoli. Sauf que malgré la découverte de ce championnat qui me plait énormément il y’avait un petit hic … Ma réputation était faible par rapport à mes joueurs donc soutient à l’entraineur : tout dans le rouge en arrivant en mi-saison. J’ai bien réussi à remporter mes 4 premières rencontres, mais ça n’as que peu amélioré l’effectif. Ensuite … Bah le réal est venu acheter Varnier, mon DC … Je pensais que ca serait pour la fin de saison, étant donné que nous êtions hors transfert en italie : Bah non !

J’enchaine ensuite plusieurs match sans victoires, des nuls contre des adversaire direct. Pour les dirigeants je reste dans les clous, mais bon le peu de confiance que j’avais gagné dans le vestiaire est repartit aussi sec … Donc je me suis dis qu’il vallait mieux rejoindre un club moins haut pour continuer à progresser.

Donc j’ai repris ma sauvegarde et cette fois j’ai laissé tourné le jeu 1 ans, et là, fin de l’année je postule chez les Rangers, qui m’embauche ! Puis ensuite j’ai lut le sondage et une majorité me voit rester à Oxford … Alors pour faire plaisir à tous mes fans (Oui oui, j’en ai un nombre innombrable je le sait) et aussi parce que j’aimerais bien tester la première ligue et voir les finances … J’ai repris une sauvegarde plus ancienne (celle de ma fin de saison ayant été écrasé) et j’ai du refaire 10 match et ma finale ! Bon pas trop de changement : victoire 4-1 contre Crystal palace et voici le classement en championship:

oxford_classement_finsaison

En parlant des finances, l’année est presque terminée, voici ou nous en somme pour la montée en première ligue :

Je suis donc en plein dans l’inter-saison pour récupéré quelques joueurs pour renforcer l’équipe. Je posterais un petit rapport sur l’effectif une fois qu’il sera bouclé. Mais voici une petite déception du marché des transferts :

Un bon DC qui m’aurait permis de stabiliser ma défense qui est une passoire… Une aubaine, 1M demandé par les Wolves.

Sauf que voilà… Le joueur et l’agent sont très gourmand. 1M700k de prime à la signature, 1M pour l’agent … Et une clause de départ à … 1M5. Une simple clause hein, pas pour jouer la LDC ou autre chose, juste pour partir ailleur. Donc je vais romantisé ça mais là pour dire à chaud : Je vois pas l’intérêt de dépenser presque 4M, pour voir le joueur partir pour 1M5 … Un peu dégouté.

5 Likes

Il y’a les bonnes …

oxford_bonnenouvelle

Et les mauvaises …

Bon, je me plains pas le règlement acté est bien plus simple que l’espèce de truc incompréhensible qu’on m’avait transmis plus tôt !

Il y’a également quelques arrivées de prévues. Des départs aussi …
J’esssais de trouver des jeunes à intégrer en équipe première, mais j’aimerais un joueur avec une bonne détermination : Les seuls n’ont que peu de potentiel d’après mon adjoint, ça m’embête un peu.

Et j’aime aussi 'lexcuse du président “En raison de la situation financière du club, nous ne pouvons acceder à votre demande” OKAY. Donc pour garder et recruter mes préparateurs, indispensables aux performances, je ne peut compter que sur 12k de salaire maximum. Ca en rebute pas mal. Sans parler du fait qu’ils refusent d’acheter le stade en vu de l’agrandir pour les mêmes raisons … Le stade a été rempli à 99% la saison passé, il serait temps de l’agrandir pour amener plus d’argent !!

2 Likes

Le calme avant la tempête

Après une saison qui fut exaltante, l’heure des vacances à sonné. Les joueurs sont partit pour 4 semaine, et reprendrons l’entraînement début Juillet. Dans les esprits, la victoire en coupe, la montée, sont encore très présent : Il faut en profiter.

Du coté de Locksley, une semaine de repos parait bien méritée ! Car cette saison fut riche de tout, sauf de moment pour se poser. Il décide de rester sur Oxford, c’est plus simple et ça permet de rester connecté un peu à la réalité. Et puis après presque deux ans sur place, il pourra visiter un peu …

Ludovic passe sa semaine a se détendre, à parcourir les monuments de la ville. Dans le même temps, il commence à être bien connu des habitants, il est donc régulièrement abordé pour un autographe ou quelques suggestion opportune sur l’équipe. C’est un sentiment étrange que de parcourir la ville en étant connu. Ceci dit, l’année prochaine il devrait prendre du temps hors des sentiers connus pour vraiment se poser.

Alors que ses vacances se termine, l’entraineur consulte les offres d’emplois disponible. Southampton cherche un nouvel entraineur pour sa saison, notamment. Actuellement, Locksley est payé 8000 € avant impôt : Comparativement à ses joueurs et son nouveau palmarès, c’est un peu léger.

Avec satisfaction, il apprend qu’il est le favoris pour le poste après avoir postulé. D’ailleurs il est vite convoqué en entretien. Il s’y rend le lendemain.

Parmis les questions abordées, nous noterons les plus intéressante :

Président: “Vous êtes actuellement en pleine réussite à Oxford, pourquoi vouloir partir ?”

Ludovic : “Je pense qu’il est temps que je franchisse un palier dans ma carrière, et je pense pouvoir le faire ici”

Président "Vous n’avez pas une grande expérience en tant qu’entraineur, qu’en pensez-vous ?

Ludovic “L’expérience est une chose, mais mes résultats avec mon équipe actuelle montre mon talent. Je suis persuadé de pouvoir réussir, non grâce avec mon expérience, mais grâce à ma capacité à apprendre de mes erreurs.”

Au final, l’entretien se passe bien. Cependant, Ludovic choisis de rester à Oxford après un rendez-vous avec le président. Ce dernier semble enfin avoir compris l’impact de l’entraineur sur son équipe, car, il accepte sa demande de renégociation de contrat avec en prime une augmentation du budget de transfert.

Et ce contrat, parlons-en …

Pas moins de 147 000 € / mois, avec une prime pour une qualification en Europa League ! Autant dire que l’argent ne va plus être un problème pour Locksley … Qui accepte gracieusement l’offre de son président : De toutes façons, partir pour tenter sa chance ailleurs est toujours plus compliqué que rester. A lui de prouver qu’il a les reins pour cette première division …

SUITE: Des arrivées et des départs, ou la guerre des transferts.

Et on ajoute un petit sondage pour que mes lecteurs prennent part à ce récit, dans le prochaine épisode, Ludovic va vivre l’expérience suivante :

  • Une rencontre inattendue
  • Il va gagner au Loto
  • Obi-wan Kenobi
  • Prendre une importante décision
  • Choisir un jeune à enrichir pour jouer dans l’équipe première

0 votant

2 Likes

Sacré augmentation de salaire !! :astonished:

Bon courage pour cette saison en PL, ça sera moins drôle que l’année en Championship :stuck_out_tongue:

2 Likes

@Faust En effet, sacrée augmentation … Après pour la PL, c’est sûr, on va souffrir. Mais bon, de toutes façons on est attendu dernier du championnat et mon objectif c’est d’éviter la rélégation. Je vise une 15 ème place pour l’utopie.

Ce qui est peu/pas évident quand tu montes deux fois de suite c’est que ça te laisse peu de marge pour faire évoluer les joueurs : Le recrutement est assez complexe parcequ’on a besoin de joueurs qui tiennent la route et en même temps de supprimer ceux qui seront pas au niveau. Dans mon cas, impossible qu’ils partent : personne ne veut de mes rebus !

Mais bon, nous verrons! De toutes façons au pire j’ai pas mal de clubs qui sont intérréssés par mes services … :stuck_out_tongue:

1 Like

Je constate sans surprises que les réponses les plus populaires sont les plus invraisemblables.

La suite devrait arrivé demain, notamment avec la pré-saison. Je sais pas si j’y intègre le début de saison ou si je fait un post à part, je verrais.

A noter d’ailleurs, j’ai oublié de le mentionner, qu’en plus de jouer en première Division, l’équipe devra AUSSI jouer en poule de la coupe d’Europe. Je vous parle pas de ma tête quand j’ai vu le calendrier, déjà chargé en Angleterre, avec les matchs de poules en plus … Ce que je trouves le plus c’est les joueurs “Muin muin pas assez de temps de jeu !” “HEY, cool borice, entre les matchs de PL, plus les deux coupes, plus les poules, t’INQUIETES QUE TU VA JOUER MON KIKI”

J’ai pas vérifié, mais je crois qu’aux dernières nouvelles, la crème de la crème des entraineurs est toujours en PL : Mourinho, Guardiola, Curlidoci(un truc du genre), et … Zidane … D’ailleurs assez drôle de jouer contre son équipe. Dans ma tête c’était le derby à la Française en Angleterre ! Qui a gagné … Ah ah! Mystère …

2 Likes

La pré-saison

Devant lui, son bureau avec une pile de fiche de joueurs. Derrière lui, la pelouse du stade en train d’être tondue. Locksley en est au moment décisif de la pré-saison : Selectionner les joueurs à faire venir à Oxford pour la première ligue. Une tâche bien complexe … Attirer des joueurs dans un club qui doit encore faire ses preuves ne fut pas choses aisée. Il réussi cependant à extirper quelques joueurs parmis sa selection :

David Davis, un milieu récupérateur centrale. Récupéré pour 500k chez un club inférieur :
David_davis

Louis Moult(28 ans), un attaquant :

Louis_Moult

Deux défenseur, McHugh(27 ans)
CarlMcHugh

et Konsa (22 ans) :
EzriKonsa

Et enfin, ses plus grosses arrivées, Luke McGee (24 ans), un gardien pour 6M :
mcgee_gardien

Et la petite trouvé libre, le jeune Kelvin Amian (22 ans), français ! :

KelvinAmian

A noter également l’arrivée de Mathieu Valbuena, qui était libre et sera utilisé pour encadré le jeune Millar, arrivé la saison passé, et qui cartonne au club.

Est-ce que cela suffira à l’équipe pour assurer ses ambitions ? Voyons, au 9 Novembre …

Classement_novembre

Beaucoup de douleur … Aussi surprenant que cela paraissent, nous avons montré beaucoup de combativité dans des matchs contre Chelsea, Liverpool, Southampton et bien d’autre … Mais la malchance semble s’abattre sur nous car nous ne parvenons jamais à concrétiser notre domination. Quand ce n’est pas carrément le ballon qui décide de taper 4 fois la barre. En face, il semble être porté par une chance miraculeuse de marqué sur quelques occasions. Frustrant donc.

Le classement :

Classement_equipe_novembre

Il semble prometteur, mais dans le même temps il est réalité très sérré. Notre incapacité à remporter des matchs pourrait nous mener dans la zone rouge très bientôt. Triste, quand on sait qu’on a débuter la saison de manière exceptionnelle …

Il ne faut pas oublier l’Europe …

Quelle surprise ! Alors qu’on s’attendait à subir la même chose qu’en première ligue, après 4 matchs, nous sommes premier avec 3 points d’avance ! Rien n’est jouer, mais ça ajoute à la frustration de ne pas arriver à prendre des points en première ligue.

D’autant que curieusement, l’équipe qui gagne en Europe est aussi mauvaise que l’équipe B en première ligue. L’équipe B étant pourtant bien moins au niveau.

L’ambiance est donc un peu morose au Kassam Stadium. Ludovic tente de garder ses joueurs motivés, mais c’est parfois difficile après tant de rencontre autant frustrante : Voir une équipe supérieur gagner est une chose, constater que la plupart de nos défaites sont dus à notre propre erreurs, et notre manque de réalisme, une autre.

Lockley est également déçu de plusieurs de ses joueurs. Louis Moult n’as jamais brillé jusqu’ici, Konsa est passable … Il se rassure en voyant que Kelvin apporte beaucoup à l’équipe. Sans parler de McGee, les supporter étaient très sceptique à son arrivée … Mais il réalise des gros match à chaque fois.

Au soir d’Octobre, alors que Ludovic dors profondément, il a une vision … Devant lui, au millieu du stade, une forme apparait, c’est… Obi-Wan Kenobi ! En personne … Enfin, en rêve :

Obi-Wan : Ludovic, tu dois faire preuve de sagesse pour mener ton équipe à la victoire.
Locksley : Mais comment ? Nous ne parvenons pas à remporter nos rencontres ! J’ai peur de la relégation …

Obi-Wan : Crois en la force, c’est elle qui t’aidera et te guidera.
Locksley : La force ? Quel force ! On est pas dans stars wars !

Mais avant d’obtenir réponse à sa question, Ludovic est brusquement réveillé … Son réveil annonce 7 heure du matin. L’heure de se lever !

5 Likes

Sacré Obi-wan :smiley: . Beau parcours en coupe d’europe

Je n’aurai pas parié sur un parcours comme ça en Europe effectivement :grin:

Le championnat serré mais tu vas te sauver !

@mattounou hého, je pensais vraiment pas que ça serait cette réponse la plus populaire ! Pas évident … Effectivement en europe je suis assez surpris

@Faust Moi j’aurais en effet parié que ça serait beaucoup plus serré. A noter, petit spoil, le PAOK qui s’est fait violé sur tout ses match. Il finis avec 0 pts …

J’ai un peu avancé mais j’attends encore un peu avant de balancer la suite. Histoire d’avoir un peu d’avance. Mais le jeu est pas toujours facile à cerner il faut l’avouer …

2 Likes

Du coup je ferais un post une fois la saison terminée. Je voulais prendre de l’avance mais j’ai oublié de prendre des screens du moment que je voulais raconter ^^

Il me reste 8 matchs à jouer donc ça devrait arriver demain ou mercredi. En sachant, que, mini-gros-spoil, j’ai décidé que c’était ma dernière saison à Oxford : Il est temps de partir. Je receuille vos avis :

Locksley part pour …

  • La France, dans un Club de Ligue 1
  • L’Italie, la Serie A
  • L’Espagne, la ligua
  • L’Angleterre, chez un concurent
  • Autre, précisez !

0 votant

J’ai pas tellement envie pour le moment d’attendre 10 saisons pour que le club sois à niveau en terme d’infrastructure : J’ai demandé deux trucs aux dirigeant et j’ai été déçu … Ils veulent pas augmenter le salaire des préparateurs. Et l’agrandissement du stade, qui va couter 5M, n’ajoute “que” 5000 places. Sachant qu’on est à + de 9000 abonnements, ce qui devrait augmenter en toute logique, sauf surprises. Du coup j’ai pas envie de ramer 4 saisons pour avoir les bonnes infrastructures. Les rares bon sjoueurs sont sois hors de prix, sois pas convaincu de venir :’(

Du coup je souhaite aller dans un club ailleurs, avec de bonnes infrastructures. En Italie il y’a le Lazio ou la Roma qui me tente bien, je sais pas si j’aurais ma place ( ils ont tout deux changer d’entraineur en cours de saison).

A noter sur le sondage que l’espagne n’est pas activé, mais j’ai la Croatie, l’Ecosse. Du coup si je choisi l’Espagne faudra que j’attende un peu pour rejoindre.

A vos crayons !

Si la saison est pas fini, il est pas encore trop tard pour l’activer pour la prochaine saison en tout cas

Oui, c’est ce que je vais faire. Mais du coup comme ça viendra d’être activé c’est pas aussi dynamique que les autres championnats. Genre pas de mec qui démissionne pour entrainer ailleur ou à cause des mauvaises perf. Obligé de faire tourner un peu le jeu pour ça.

1 Like

La saison est finie !

Les matchs furent érintant … Les joueurs ont eu des hauts et des bas. Nous avons lutter, lutter contre des adversaires bien souvent mieux armés que nous.

Les dirigeants n’ont jamais semblé comprendre que s’ils investissaient, nous avions tout pour réussir. Nous avons donc dû nous battre avec peu de moyen pour nous entourer des meilleurs …

A la 15 ème journée, nous étions 12 èmes mais très suivi par nos poursuivants … Locksley a du trouver la force, il a du apprendre à contrôler sa colère. En bref, il a fallut trouver la lumière et ne pas sombrer au coté obscure …

classement_premierediv

Mais alors que personne n’attendait Oxford, que personne n’y croyait … Ils l’ont fait ! La rélégation n’a jamais été à l’ordre du jour, nous avons combattu avec courage.; Jamais nous n’avons semblé être dépassés. Souvent, nous avons craqué en fin de rencontre, perdu sur des détails … Mais David a tenu Goliath !

En Europe, Ludovic a mener Oxford à la première place, puis a vaincu adroitement le Spartak Moscou… Avant de chuter au terme des match nul contre la Fiorentina. Mais qu’importes, Oxford est parvenu jusqu’au 2ème tour des éliminatoire, et sort avec les honneurs.

Cependant la saison ne fut pas toujours facile, et alors qu’il ne restait qu’un mois avant la fin, Locksley pris une importante décision : Quitter Oxford.

Il avait mener l’équipe jusqu’en première division, en Europe… Et il aurait pu continuer. Mais l’envie n’était plus présente. Les dirigeants trop prudents malgrés des résultats plus que positifs, le stade trop petit, les équipements dépassés. Quant aux joueurs ! Hé bien le succès rend gourmand, très gourmand.

Il est donc l’heure d’un nouveau départ, une nouvelle destination : Quel seront les postes qui vont se libérer ? Quel sera la prochaine destination ? Tant d’inconnue, des défis à relever … Mais pour l’instant, des vacances. En 960 jours, seulement 7 jours de vacance pris … Notre entraineur est exténué, fatigué ! Il est temps dé décompresser ! Direction… Les iles !

1 Like

Bon alors pour info, j’ai essayé de suivre vos votes, malheureusement aucuns postes sympa chez l’Anglais : Que des clubs en passent d’être relégués, en faillite, ou trop petit à mon gout (du coup autant rester chez oxford).

En France, y’a pas eu beaucoup de mouvement, à part chez Angers qui a viré Laurent Blanc (o.O) et ça m’intéressait pas du tout. Saint-Etienne m’a refusé.

Donc on en vient à l’Italie : en cours de saison, l’AC Milan a viré son entraineur pour cause de mauvais résultats en serie A (ils sont 7 ème, plus ou moins, mais ça colle jusqu’au 4ème). J’avais pas trop d’espoirs … Mais je fait les choses bien : Je me déclare candidat au poste, j’ai le soutient des supporters. J’obtient l’entretien après avoir postulé … Je répond au différent points et vlan, je crois que deux jours après ils m’approchent !

Donc comme c’était pile ce que je cherchait, à savoir un club du top 6 dans un pays, j’ai foncé … Sans parler que le budget est FOU… Un peu surpris du salaire proposé … Mais je m’inquiètes pas, si j’ai des bons résultats je vais renégocier !

Pour le moment je prend mes marques, je fait connaissance avec les joueurs et les différentes équipes. Faut que je sorte deux trois joueurs prometteurs des U20 et U18 pour compléter l’équipe première.

Voilà voilou. Présentation du club et de l’effectif prochainement !

1 Like

Je “reprend” ma stories, afin de travailler sur le suivi et les progrès que je fait en jeu. Je vais donc moins raconter et plus poser des screenshot. C’est un moyen pour moi de structurer mon apprentissage sans prendre d’importants engagement.

Donc après être passé par la Juventus (j’ai laissé l’équipe à mi-saison, 6ème, ils ont finis 2ème). Direction, 1 ans et demi plus tard, à Everton. Contrat d’une année seulement.

Première étape, état des lieux d’Everton :

Nous sommes en 2024, j’arrive seulement, donc ce n’est pas moi qui ai obtenu ces résultats :

image Au niveau des finances … Nous sommes bons, très bon

Concernant le groupe, l’atmosphère est correcte, l’ambiance bonne. Le soutient à l’entraineur est moyen, puisque la saison n’a pas encore commencé.

Concernant les joueurs, voici la liste, une grosse liste :


Un ménage sera fait une fois que l’effectif aura été passé en revu. A noter qu’il y’a encore d’autres joueurs en prêts.

Les U23 et U18 réserve quelques joueurs sympathique. Là encore, je n’ai pas fait le tour de l’effectif.

Concernant la tactique, elle sera présenté une fois l’effectif passé en revu pour établir deux équipes. Je n’ai pas d’objectifs encore fixé par mes dirigeants, nous sommes le 1 juin.

1 Like