:storyblue: :s14: The Last Ride of Riquelme

backtobasics
fm15
coachriquelme
legende
grootstory

#221

Après cette belle victoire de la Roja qui devient le pays le plus sacré avec trois sacres européens, quelques récompenses garniront les étagères des joueurs espagnols.

Avec 10 buts sur cet Euro, Munir aura brillé de mille feux. Sous les ordres de son ancien entraineur du temps de sa période valenciennes, le milanais a retrouvé ses faculté de buteurs. Positionné en soutien de Diego Costa, Munir a souvent profité des remises de son compère.

Positionné sur l’aile droite de l’attaque espagnole comme en club, Miquel a confirmé qu’il pouvait devenir le TOP Player que la Roja attendais depuis le départ de Andres Iniesta. Et dire qu’avec 6 passes il devient le meilleur passeur sur un Euro de l’histoire a seulement 20 ans.

Avec 5 buts et 6 passes, Miquel finit joueur du tournoi, le plus jeune de l’histoire. Un champion est né.

[tac4231]Joe Hart, Dani Carvajal, Max Riquelme Jr, Alex Olivares, Jose Luis Gaya, Koke, Julian Draxler, Miquel, Munir, Luka Jovic, Diego Costa[/tac4231]

On place donc 8 joueurs dans l’équipe type de la compétitions !!! (dont 4 de Villarreal :pompom: )


#222


#223

[center]

En collaboration avec Toniio et XaviRubio.

[/center]

[justify]Après deux semaines d’hésitation c’est finalement sans surprise que Juan Roman Riquelme rend son tablier de sélectionneur de la Roja Espagnole.

En effet, depuis des mois l’ambiance devenait pesante pour le coach argentin, englué dans la politique d’hispanisation il a fait en six ans de Villarreal un des meilleurs club espagnol actuel (invaincu depuis 50 matchs toutes compétitions confondus, et 65 matchs en Liga BBVA). Seulement cette réussite avec plus de 87% de joueurs espagnols à un effet pervers, Villarreal explosant littéralement l’écran, il en est de même pour ses joueurs espagnols. Ainsi les meilleurs joueurs espagnols évoluent en partie à Villarreal.

Et dans cette esprit la presse espagnole n’as eu de cesse que de critiquer le génial entraineur argentin. Celui-ci excédé a répondu a ses détracteurs en remportant coup sur coup la Ligue des Nations mais aussi et surtout le Championnat d’Europe des Nations 2020…

Voyons maintenant ce qu’il adviendra de la Roja et qui sélectionnera le nouveau coach de la Roja qui devrait être Rafa Benitez.[/justify]


#224

[center]

[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559855-otamendi.png[/img_size] [img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559852-aguero.png[/img_size]
[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559857-verratti.png[/img_size] [img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559854-dimaria.png[/img_size]

On a donc cette saison quatre recrues, principalement pour apporter de l’expérience. Comme vous le savez tous, Cristiano Ronaldo et Sergio Ramos ont pris leur retraite cette saison, et Cazorla un peu avant aussi. Ainsi pour encadrer nos jeunes ils nous fallait des joueurs expérimenté. N’ayant pu trouver de joueurs de niveau intéressant de ce type en Espagne je me suis tourné vers mon pays l’Argentine. Nicolas Otamendi quitte ainsi l’Inter Milan pour venir chez nous. Angel Di Maria nous rejoint de United et enfin Sergio Aguero nous rejoint de City. Ils aideront a prendre une nouvelle dimension encore tout en aidant nos jeunes a progresser. Marco Verratti lui viens plutôt pour combler un manque dans notre effectif. Il viens apporter une touche de créativité dans notre milieu. son nom avait fuité dans la presse lorsque Santi s’était rendu a San Siro l’observer.

[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559856-segovia.png[/img_size] [img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559857-ramirez.png[/img_size]
[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559855-pajares.png[/img_size] [img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559856-leiva.png[/img_size]
[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424559853-angel.png[/img_size]

[justify]Dans nos jeunes performants, j’ai décidé de promouvoir cinq jeunes. Nahuel Leiva retrouve donc le groupe pro trois ans après. Juan Manuel Pajares arrive lui aussi. Le jeune Angel viens combler le départ du décevant Salva Ruiz. Ramirez revient lui aussi dans le groupe après un bon temps en Adelante. Enfin Segovia va prendre sa chance dans les cages bien encadré par Valdes.

Côté départ , Marco Asensio rejoint Séville pour 2M. Salva Ruiz va tenter sa chance au niveau en dessous a Las Palmas. Enfin Saul quitte le club pour rejoindre Manchester City pour 65M sa clause libératoire. Enfin Andrija Zivkovic décevant l’an passé rejoint Chelsea pour 77M[/justify]
PS: Les graphs sont cliquables…[/center]


#225

[center]

On commence cette saison par deux coupes, une européenne et une nationale. On commence par la SuperCoupe d’Europe contre Manchester City. C’est City qui a démarré le match tambour battant, El Shaarawi et De Bruyne ont harcelé nos défenses durant le début de match. Stephan El Shaarawi ouvrant même le score après 12 minutes de jeu sur un centre de De Bruyne… Mais nous avons de la ressource et Kristian a ouvert son compteur but cette saison d’un joli plat du pied. En seconde période c’est le jeune Miquel qui sur la lancée de son Euro supersonique nous a donné la Coupe après avoir éliminé Alaba et Balanta…

On a ensuite affronté le grand rival valencian. On ne leur a laissé aucune chance. c’est d’abord Nahuel Leiva qui a ouvert le score en reprenant un corner de Verratti, avant que Miquel puis Denis Suarez ne donne plus d’ampleur a la victoire du sous marin… Le match retour devrait être sans encombre pour les gars de Riquelme.

Puis il fut temps de défier le Celta Vigo en championnat pour cette première journée. Denis Suarez a trouvé l’ouverture après le premier quart d’heure. Peu avant la mi-temps Moreno a égalisé mais dans la foulée Kristian Myhre signait son premier but en championnat cette saison. A l’heure de jeu c’est Miquel qui ajouta un peu à la détresse du Celta.

On finissait le mois contre Valence en finale retour de Supercoupe mais de façon assez surprenante Michel avait fait tourné conscient qu’il ne nous renverserais pas. Ainsi on a passé quatre buts à l’équipe Bis du FC Valence. Kristian y a été de son doublé avant que Gaya ne signe son premier but de la saison. Aguero a aussi été de son petit but pour sa première apparition avec Villarreal pour son retour en Espagne dix ans après son départ de Madrid pour City

Au classement nous sommes huitièmes car nous avons un match en moins pour le moment.

[img_size, width=180]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424616922-classement.png[/img_size][/center]


#226

Merci à vous ;))) ;))) ;)))
[news]


[img_size, width=720]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424642057-stado.png[/img_size]

[justify]Le mythique Madrigal va connaître le même sort que le non moins mythique Highbury. Villarreal possède en effet pas mal de fonds, en raison de nombreuses ventes de joueurs ces sept dernières années, mais aussi dû à l’arrivée du consortium mené par Joan Laporta.

Ainsi, le site du Sous-Marin Jaune a annoncé via un communiqué que le club désirait s’ancrer dans une autre dimension et que pour accompagner ses nouveaux objectifs, il projetait la construction d’un nouveau stade. Cette nouvelle enceinte, qui verrait le jour à l’été 2023 pour le centenaire du club, est un investissement nécessaire aux yeux du président du club, Joan Laporta : « Nous bénéficions d’un soutien fantastique. Nos 26 000 places actuelles sont prises à chaque match. Alors la question du nouveau stade devient primordiale pour nos attentes de long terme » a-t-il déclaré. Selon lui, les Amarillos ont besoin d’un grand stade pour concrétiser son statut et ses ambitions, soulignant que Villarreal possède le stade avec la plus petite capacité du top 30 européen.

Voilà donc le projet principal du club pour ces prochaines années, se doter d’un outil ultramoderne après son nouveau centre de formation et son nouveau centre de vie inauguré cet été. Le nouveau stade qui devrait s’appeler Estadio José Almela du nom du fondateur et premier président du club, cette enceinte ultramoderne au terrain hybride chauffé sera accompagné d’un toit retractable sur le modèle de l’Amsterdam Arena et du Stade Pierre Mauroy, sa capacité devrait être selon le club de 108 023 places en faisant le plus grand stade d’Europe juste devant le Camp Nou. Les barcelonais négocie toujours pour agrandir leur antre…[/justify][/news]


#227

Merci a vous, pour vous répondre Kevos34 et Cech-35

Le stade va couter 827M, mais le club a déjà conclus un partenariat pour le stade a hauteur de 380M, il faut aussi savoir que le club est la propriété d’un consortium d’hommes d’affaires mené par Joan Laporta l’ancien président du Barça. Grâce a la politique de transferts de Riquelme le club connait une balance en transferts de +1,2Milliard d’Euros en 7 ans. Comme le club n’avais pas de dettes la majeure partie de l’argent reste dans le club. Actuellement le budget transfert annuels frise les 800-900M :hoho: niveau salarial j’ai le droit a 320M/an et j’en utilise a peine 120M :hoho:

[font=Lucida Console][center]

Ce mois ci la Champion’s League faisais son retour. Cette année on a eu un tirage similaire a un déjà eu ou nous retrouvons le Milan AC et Schalke comme il y a deux ans mais Fenerbahce est aussi présent. Nous devons impérativement aller au moins en quart pour prouver à l’Europe notre sérieux. Marco retrouvera donc le Milan AC plus tôt que prévu. Mais d’abord on a joué contre l’Atletico Madrid, On a fait la différence en première période. Alex Olivares a ouvert le score avant que Miquel ne transforme un corner de Sergi Roberto. C’est ensuite Denis Suarez qui a aggravé la marque. L’Atleti s’est réveillé en seconde période sur une action de Grahovac. En fin de match Riquelme Jr a ajouté un quatrième but comme pour affirmer a qui en douterais que la dynastie Villarreal est en train d’arriver à son apogée.

On s’est ensuite rendus en Turquie pour défier le Fener et son public de folie, Mais comme galvanisé par cette chaleur ambiante Denis Suarez ouvrait le score sur le coup d’envoi. Dans la foulée José-Luis Gaya doublait la mise. En fin de match c’est Myhre qui y alla de son but.

Le Championnat a repris ses droits au galop avec le promu Eibar qui est venu nous défier au Madrigal. Kristian a fait une bonne partie du boulot en inscrivant les deux premiers buts de ce match. Si Eibar s’est réveillé, Angel Di Maria a prouvé par deux fois qu’il n’était pas la par hasard ni pour prendre des vacances. en fin de match juste après une nouvelle réduction du score, mais Myhre en feu signais alors son premier triplé de la saison et le 15 ème de sa carrière en Liga.

Et oui juste après avoir défié l’Atletico on retrouvé déjà l’ennemi barcelonais. Krejci a vite ouvert le score mais nous avons réagi dans la foulée. Denis Suarez égalisa contre son ancien club avant que Miquel ne double la mise. Peu avant la pause, Kristian Myhre envoyait un signal fort au Barça. Cette saison plus que jamais il faudra aller cherché Villarreal.

Avant d’aller a San Siro, on s’est rendu aux Canaries pour jouer contre Las Palmas. Suarez et Myhre ont idéalement lancé le match même si Las Palmas a réagit par deux fois, mais on est ensuite monté en régime avec un nouveau but inscrit par Sergi Roberto. Kristian a alors signé un doublé pour lancer définitivement cette victoire. En fin de match, Angel Di Maria a ajouté un dernier but pour boucler le spectacle.

A San Siro ce fut serré, heureusement notre homme providentiel était la pour nous placer idéalement avant la confrontation contre Schalke qui ne nous réussi que rarement ces dernières saisons…

[/center][/font]


#228

[font=Verdana][center]

On démarre ce mois contre le rayo Vallecano, Sergio Aguero a fait un gros match signant un triplé et montrant à toute l’Espagne qu’il avait encore du talent à revendre malgré ses 33 ans. Le Rayo a bien réagi mais le match était déjà plié a ce moment la.

On s’est ensuite occupé du Betis Séville. Les andalous sont venus plein d’audace, c’est le jeune Miquel qui a ouvert le score avant que Luis Alberto n’égalise. Finalement c’est Kristian Myhre qui doublera la mise, il aura même l’occasion d’ajouter d’autres buts mais c’est finalement Maximiliano Riquelme qui inscrira le troisième but.

Contre Schalke on a connu notre premier accroc de la saison, Kristian a touché les bois à trois reprises dans ce match que Schalke a fini par remporter par un but de Borini plein de sang froid. Le même but que deux ans plus tôt. Il faudra donc faire mieux dans les prochains matchs car maintenant le Milan attend…

Pour notre retour de championnat, on retrouvait Levante notre rival régional, si sur ce match nos buteurs sont resté muets, Olivares et Riquelme Jr ont scoré chacun sur des corners de diego Poyet. Juan Manuel Pajares a aussi inscrit un but, magnifique au demeurant.

On a ensuite rejoint les Canaries pour défier Mallorca, Olivares puis Myhre ont fait le boulot le but de Mallorca n’as rien changé et on a donc pu continuer a prendre de l’avance au classement.

On a fini le mois contre Malaga, Juan Manuel Pajares a ensuite inscrit un triplé pour reprendre les devants, ce jeune au talent exeptionnels dans la dernière passe a souvent eu du mal à inscrire des buts avant de planter comme un fou l’an passé. Cette année il a mis du temps a mettre la machine en route, mais avec la blessure d’Aguero et celle de Moi gomez il a eu un peu plus de temps de jeu et a parfaitement exploité cela.


[/center][/font]


#229

[font=Verdana][center]

Alors que le sous-marin jaune fait face à une vague de blessures rarement connus ces dernières années, le coach argentin de Villarreal Juan-Roman Riquelme a décidé de promouvoir en equipe première le trés jeune et non moins prometteur Domingo Behbahani. Focus sur cette jeune merveille du football espagnol qui pourrait faire ses débuts en Champion’s League contre Schalke 04.

En effet en l’absence de Moi Gomez (pied fracturé), de Sergio Aguero (fracture de la clavicule), de Angel Di Maria (elongation des ischios) et d’Adama Traoré (Grippe), il a fallu innover c’est ainsi que le trés prometteur Domingo Behbabani international U21 espagnol, né le 13 Juillet 2001 a Vila-Real.

Convoqué par Rafael Benitez pour le match contre la Bosnie, Domingo Behbahani, jeune attaquant de Villarreal de 19 ans, incarne la relève pour l’Espagne. Behbahani, un joueur virevoltant et incisif. Le jeune joueur de Villarreal (19 ans) fait partie du groupe espagnol qui affrontera la Bosnie mardi à Madrid. Il pourrait déjà entrer comme joker contre les bosniaques. Après avoir fait ses débuts professionnels il y a un peu plus d’un an avec l’équipe réserve de Villarreal en Liga Adelante, il n’est en effet pas impossible que la perle du sous marin jaune goûte dès mardi aux honneurs de la sélection, dans un match de premier plan, décisif pour la qualification pour la Ligue des Nations. Irrésistible avec son club de Villarreal B, Domingo - ou Domingo Francisco Roman Behbahani à l’état civil - affiche actuellement une forme éblouissante. Et avec un Diego Costa en délicatesse avec sa cuisse droite, le petit numéro 9 valencian pourrait tout à fait prendre le relais dans l’attaque de la Roja pour les vingt dernières minutes. Ce joueur aux dribbles courts et aux jambes arquées s’est en effet imposé en un temps record comme la plaque tournante de son club de Villarreal B. Il devient en effet le premier joueur n’ayant jamais évolué en D1 a être convoqué avec la Roja.

Les supporters des Amarillos gardent ainsi encore sur leurs rétines son dernier coup d’éclat, contre Alcoyano, lors de la dernière journée de Liga Adelante. Un but somptueux après une frappe enveloppée à l’entrée de la surface puis une passe décisive de sa part avaient propulsé le club de Villarreal vers une nouvelle place de leader. Et les 15 buts, 13 passes décisives de Domingo cette saison en Liga BBVA révèlent que le petit joueur natif de Vila-Real, est en train de changer de dimension. “Moi, ce que je veux, c’est avoir le ballon”, affirmait-il d’ailleurs plein de confiance dans une interview d’El Pais. Avant d’expliquer: “J’ai toujours voulu avoir le ballon. Déjà enfant, quand je jouais dans ma rue des Fleurs à Vila-Real, je le voulais. Je jouais sur la place avec les amis de mon frère, tous plus grands que moi. Ce football de la rue a été mon école, principalement”. Avec un tel pedigree, pas étonnant que le joueur préféré de Domingo s’appelle Messi, qui a lui aussi forgé ses talents de dribbleur et de finisseur dans les rues poussiéreuses de son quartier de Rosario, face à de plus grands que lui. Il partage aussi avec le lutin argentin une efficacité étonnante, auteur de 38 buts en U19.

[justify]Tout a d’abord commencé à l’Atlético Villarreal, club de district basé dans la banlieue valenciane, son quartier de naissance, proche de…Villarreal. Au cours de nombreux tournois de jeunes, Domingo se fait repérer par la moitié de la Liga BBVA. Considéré comme l’un des plus gros potentiels des catégories inférieures, ces clubs démarchent pour lui faire intégrer leurs centres de formation respectifs. Le Real Madrid CF se montre le plus prompt à sa signature, et parvient à l’enrôler l’été 2016. Domingo a alors 14 ans. Sa nouvelle formation polit son diamant durant 2 ans, le temps de prendre des notes sur Jesé et Alvaro Morata, entre autres. Il débute avec l’équipe juvénile en Coupe Jovien le 11 novembre 2017, contre Logroñes, club de Tercera Division (CFA espagnole). Score final : 4-1 pour les madrilènes, avec un triplé de Domingo. Pas de quoi s’enflammer pour Michael Laudrup, son entraîneur d’alors. ‘Il a fait un grand match et réalise une belle saison avec les jeunes. Je l’ai convoqué pour s’entrainer car il l’a mérité, mais battre Logroñes n’est pas la même chose que battre une équipe de Liga. Domingo n’a pas encore le coffre nécessaire et nous devons être prudents’. Son coach tient à montrer à son poulain que rien n’est acquis. ‘Il doit continuer à faire de grandes choses avec les jeunes pour venir jouer avec nous. Il a effectué la présaison avec l’équipe première, mais cela n’excluait pas un retour avec la réserve’. Laudrup est exigeant avec les plus talentueux, et c’est normal. L’était-il un chouilla trop ? Malgré que Domingo ait été fondamental dans la montée du Real Madrid C en Segunda Division B (3ème division), le joueur estime que son entraîneur ne comptait pas sur lui.

Après diverses négociations entre l’attaquant, Mr Laudrup, le directeur technique Araido Braiga et le président Emilio Butragueno quant à une possible prolongation de contrat, le joueur refuse les conditions proposées. Le Villarreal CF saisit alors l’opportunité : les Amarillos paie la clause libératoire de 1 millions et s’attache les services du joueur l’été 2017. Sa carrière peut enfin débuter. Mais Domingo repart a zéro en U19.[/justify]

[justify]Une fois posé dans sa nouvelle équipe, le buteur vide son sac, au micro de la Sexta. ‘J’ai vu l’opportunité de Villarreal comme un bon projet pour progresser en tant que joueur. A Madrid, il y avait un entraîneur qui ne me faisait pas confiance. Il croyait seulement en Isco et James’. L’amertume du sportif conscient de ses qualités et frustré de ses 7 petits matchs joués la saison passée avec la réserve de son ancien club. Il aura l’occasion de se défouler avec le maillot jaune. D’entrée de saison, Riquelme et son adjoint Senna en fait un quasi-incontournable en U19. Le 21 novembre 2018, lors de la 13ème journée à Santander, Domingo inscrit son premier quadruplé sous ses nouvelles couleurs, après avoir déjà régalé le public présent avec sa technique et sa vista.

Ses 38 buts et 19 passes en U19 forment une première dans l’histoire du club. Cette ligne de statistiques ainsi que ses performances de manière générale l’incrustent dans l’équipe révélation de la Segunda B la saison suivante, et lui offrent le trophée du joueur révélation de la troisième division avec 43 buts et 29 passes.

L’année suivante, grands débuts en Liga Adelante. Domingo déclarera à la fin de la première rencontre face au Alcoyano: ‘Jouer la Liga Adelante avec le club de mes origines est le meilleur qu’il puisse arriver, simplement incroyable. Je crois qu’il n’y a rien de mieux’. Seulement le puceau qui perd sa virginité et qui demande des autographes en fin de match ? Peut-être, mais tant qu’à faire, autant mettre un triplé et remporter le prix du meilleur joueur de la 1ère journée de Liga Adelante, non ? Celui dont les yeux brillent de mille feux au final, c’est son entraîneur Riquelme : ‘Domingo a un grand avenir et commence une excellente carrière. Personne ne sait où se situent ses limites. Le plus important est qu’il joue avec nous’. Comme après chaque dépucelage, on y prend goût. Domingo poursuit sa moisson de trophées individuels. Le magazine italien Tuttosport en fait un portrait poussé, qui récompense le meilleur jeune joueur espagnol cette saison avec 46 buts et 15 passes en Liga Adelante. Les footballeurs qui ont été mis en avant lui ? Van der Vaart, Rooney, Messi, Fabregas, Agüero, Anderson, Pato, Balotelli et enfin Götze. Cela vous place le bonhomme.[/justify]

[justify]Alors que toute l’Espagne s’attend a le voir découvrir la Liga BBVA, Riquelme ne promeut pas le prodige et le laisse en equipe B ou il inscrit alors 15 buts et 13 passes en 11 matchs. Mais seulement l’équipe d’Espagne est plutôt tranquille ces dernières années, mais en plus elle n’a aucune raison de s’inquiéter pour au moins la prochaine décennie. Pour faire la transition de génération chère à Michel Sapin, Rafa Benitez convoque Domingo pour les matchs amicaux de préparation de la Ligue des Nations contre la Serbie et l’Equateur. Il ne joue pas une seule seconde, mais découvre au moins l’univers de la Roja. Petit stage d’été à Londres avec les Olympiques avant de revenir chez les grands, contre la Bosnie.

Quoiqu’il advienne, Domingo intègrera le squad national sur le long terme, s’il poursuit sur ce niveau de jeu. Détenteur des clés du jeu avec Villarreal B, le costume lui sied à merveille. Auteur de 15 buts en 11 matchs cette saison, il cartonne encore au point d’obliger son entraineur à lui donner sa chance plutot que prévu demain contre Schalke. Avec des palpeurs de ballons comme Thiago Alcantara, Koke (s’il coupe le cordon avec l’infirmerie), Ander Herrera, Miquel et donc Domingo, ajouté à des Angel, David De Gea ou Isco, qui ont tous 26 ans ou moins, l’Espagne du football peut vraiment dormir sur ses deux oreilles et Villarreal aussi.[/justify][/center][/font]


#230

[font=Verdana][center]

On est donc déjà en Novembre, on retrouve Schalke, trois semaines après notre déconvenue en Allemagne. On se présente pourtant affaiblis suite a pas mal de blessure offensive. C’est donc le jeune Domingo Behbahani que l’on appellera Domingo qui rejoint le groupe. Borini a profité de cette quatrième opposition pour encore marqué un but contre nous, ce qui devient une mauvaise habitude. Mais on a réagit par l’intermédiaire de Verratti qui a parfaitement lancé Myhre pour l’égalisation. Si Domingo a eu un peu de mal à entrer dans ce match, toutefois en fin de match il a pu montrer son talent en dribblant deux trois joueurs avant de tromper le gardien de la Ruhr, nous permettant de gagner et de prendre la première place du groupe a deux semaines d’un match contre le Fenerbahce…

En championnat on a signé un carton contre Saragosse. Denis Suarez a mis un triplé, Kristian Myhre a mis un quadruplé. Domingo a de nouveau inscrit un but mais il a aussi délivré 3 passes en seconde période prouvant sa valeur.

Pas le temps de souffler que l’Atletic Bilbao nous attendais, On plia l’affaire en deux temps d’abord Kristian profita d’une combinaison avec Pajares pour ouvrir le score avant que Gaya n’offre le second but sur un plateau a Denis Suarez.

La Ligue des champions faisait donc son retour avec la réception des turcs de Fenerbahce. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’anus du coach turc doit siffler. On leur en a passé neuf. Myrrhe a mis un quadruplé. Denis suarez, Adama Traoré et Domingo ont marqué tout comme Nicola Otamendi. Notre jeune latéral Angel a lui aussi marqué devenant par ailleurs le plus jeune joueur mais aussi le plus jeune buteur en Champion’s League a seulement 16 ans et 98 jours, une graine de champion ce jeune. La qualification est en poche reste a définir si on finira premier ou second de ce groupe.

Enfin on retrouvais Valladolid. On leur en a passé 5, Denis Suarez et Myhre ont mis un doublé chacun et Domingo a scoré une fois de plus… Il va être dur de le renvoyer en Liga Adelante désormais…

[/center][/font]


#231


Cette année a vu le club de Villarreal être trés performants sur la scène espagnole et européenne. L’Espagne a quant a elle remporté l’Euro 2020. Six joueurs de Villarreal se voit récompensé de cette belle année par une nomination au ballon d’or.

José-Luis Gaya, Denis Suarez, Alex Olivares, Adama Traoré, Miquel et Kristian Myhre sont nommé pour cette prestigieuse distinction. Si Gaya, Olivares et Traoré ont peu de chances de remporter le Graal, Denis Suarez et Miquel pourrait faire un TOP 10. Kristian Myhre quant a lui fait office de grand favori avec ses 82 buts et 25 passes sur l’année civile. Le principal rival du norvégien est le double ballon d’or en titre qui reste sur une saison a 49 buts et 22 passes dans un club plus médiatique, même s’il n’as remporté aucun trophée cette année. Eden Hazard toujours placé ces dernières années pourrait aussi se mêler à la lutte.


#232

[font=Verdana][center]

On a donc commencé ce dernier mois de cette année par un match contre le Milan AC, l’enjeu de ce match était de faire mieux que Schalke pour finir premier du groupe. Malheureusement trop focalisé sur Schalke on en a délaissé le Milan qui en a bien profité en menant rapidement deux zéros grâce à l’essor du jeune Vertini, jeune milieu offensif international espoirs italien. En fin de match c’est un autre jeune Domingo qui a fait parler la poudre mais on s’est réveillé bien trop tard. On sera donc deuxième et non protégé en huitième de finale de cette C1.

La copa del Rey commence elle aussi en décembre. Nous sommes double tenant du titre, mais nous savons bien que la Copa se gagne au tirage au sort. On a écopé du Sporting Gijon membre de Liga Adelante. Le premier match fut trés serré, Denis Suarez a profité de la largesse défensive de nos hôtes pour ouvrir le score mais Martinez égalisa avant la mi-temps. En seconde période on a fait la différence avec deux buts de Kristian Myhre. José a cependant permis au Sporting de garder espoirs avant le match retour.

En championnat on retrouvais Almeria, le promu andalou est dans le dur et enchaine les defaites fleuves, 4-0 contre Madrid , 5-0 contre Barcelone, 8-0 contre Séville. Notre opposition n’as pas changé cette faiblesse contre les gros. Nos joueurs leur en ont passé 7. Kristian Myhre et Domingo se sont bien amusé. Le premier a inscrit trois buts alors que le second s’est offert son premier gros coup d’éclat en inscrivant son premier quadruplé en carrière.

On retrouvais ensuite la Real Sociedad, Les basques n’ont pas pesé sur le match. Myrrhe a vite ouvert le score. Dix minutes plus tard Domingo doublais la mise d’un lob astucieux. C’est ensuite Diego Poyet qui a fait le show en déposant deux corners idéalement pour Riquelme Jr d’abord puis pour Olivares permettant à nos deux centraux de marquer. En fin de match la légende croate Ivan Rakitic sauva l’honneur des basques.

Pour ce match retour contre Gijon on été surmotivé. Et la défense décimé du Sporting a souffert et encaissé 10 buts ! Moi Gomez a ouvert les hostilités des la deuxième minute de ce match. Dans la foulée Myhre profitait d’une défense gruyère pour scorer lui aussi. Riquelme Jr a ensuite profité d’un corner de Poyet pour ajouter son but. Myhre dans la foulée inscrivait trois buts pour un joli quadruplé. Domingo et Adama Traoré ont ensuite profité des caviars du meilleur buteur pour manger un peu la feuille de stats et inscrire un but chacun. Enfin Myhre a ajouté un nouveau but pour Villarreal avant que Riquelme Jr ne mettent fin au massacre d’un nouveau coup de tête.

On s’est ensuite rendus a Bernabeu. Le Real sans Bale n’as pas pesé lourd. Denis Suarez a ouvert le score sur un centre de Bellerin avant que Domingo ne profite du travail de Myhre pour inscrire un nouveau but.

Enfin on a fini l’année sur une victoire, la dix septième en dix-sept matchs cette saison en Liga contre Séville. Comme souvent Myhre a ouvert le score. Avant qu’Otamendi ne double la mise sur un corner et que Denis Suarez ne finisse le job sur coup franc.

[/center][/font]


#233

[center]

[justify]On savait le tirage aux sorts compliqué, le Villarreal CF ne pouvais presque pas tomber sur pire.

En effet au moment du tirage aux sorts le président Laporta a longtemps du fulminer cette défaite a San Siro, En effet le Villarreal ne pouvant affronter le Barça ou Schalke ou encore le Real Madrid, il ne restait que 5 options. Le Chelsea de Mourinho, le United de Simeone (une des bêtes noires des Amarillos), le petit PSV Eindhoven ou Manchester City et le Bayern. Ce sera donc les munichois que retrouveront les troupes de Riquelme en Fevrier prochain il leur faudra être appliqué pour faire vaciller le rekormaister.[/justify]


[justify]Pour la cinquième fois en dix ans, c’est une fois de plus un joueur du sous-marin qui est nommé Golden Boy européen de cette année 2020.

Après Memphis Depay en 2014 et 2015, après Kristian Myhre en 2018 et 2019 c’est donc le jeune Domingo qui est nommé Golden Boy. Il faut dire que le faux neuf espagnol n’as pas fait les choses a moitié cette année. Il a remporté la Liga Adelante avec l’équipe réserve du sous-marin en inscrivant pas moins de 38 buts cette année, avant de rejoindre l’effectif sénior suite au blessure. Depuis il rayonne sur l’Espagne. Capitaine de la Rojita le jeune valencian a inscrit 10 buts et donné 10 passes en deux mois en sénior. Il a aussi découvert la Roja désormais coaché par Benitez. Une juste récompense pour cette espoir ibère.[/justify]

[justify]Mais l’actualité brulante de cette fin d’année reste le scandale de l’attribution du ballon d’or au barcelonais Neymar.

En effet alors que les médias faisait du norvégien Kristian Myhre 83 buts/27 passes le favori au ballon d’or la FIFA l’as remis au capitaine du Barça Neymar. Le brésilien n’as pourtant rien gagné cette saison au contraire de son collègue et n’as pas autant brillé sur la scène européenne que la torpille de Villarreal…[/justify][/center]


#234

[center]

On a débuté cette nouvelle année comme on l’avais fini, avec une grosse victoire contre Valencia. Kristian Myhre a comme souvent désormais débloqué la situation, c’est ensuite le jeune Juan Manuel Pajares qui a fait la différence en inscrivant un jolie doublé. En fin de match Miquel a ajouté un nouveau but.

La Copa del Rey a ensuite repris ses droits et nous avons retrouvé Levante. On leur en a passé cinq avec l’équipe B, seul Kristian était titulaire habituel. Il a d’ailleurs inscrit un doublé, le jeune Angel a confirmé sa montée en puissance avec un but. Angel Di Maria a confirmé qu’il était toujours là, enfin Adama Traoré a marqué son retour avec un but.

En championnat on a retrouvé Getafe avec une nouvelle victoire, Miquel a ouvert le score avant que Domingo et Olivares donne un peu plus d’ampleur au score. Enfin Sergio Aguero a parfaitement remplacé Myhre mis au repos en fin de match.

Pour ce match retour contre Levante on a été cool mais on a gagné de justesse. Di Maria, Traoré et Aguero ont marqué dans ce match.

En championnat le Celta a mangé, Marco Verratti et Gaya ont inscrit leurs premiers but de la saison, Kristian a une nouvelle fois inscrit un doublé et Olivares a mis un nouveau but.

En copa on tombé donc contre Alcorcon ce qui nous assurait des matchs facile avec notamment un 3-0 à l’aller, en une mi-temps le petit a plié. Myrrhe a mis un doublé et Miquel a encore marqué.

Seville n’as une fois de plus pas vu la balle et vois Villarreal enchainé un 87eme match sans défaite en championnat sur des buts de Suarez et Myhre.

Dans ce retour Alcorcon a dérouillé. Myrrhe a mis un doublé comme Domingo. Moi Gomez a marqué pour son retour après 5 mois d’absence. Adama Traoré a marqué aussi, tout comme le valencian d’adoption Miquel. Au prochain tour on retrouvera l’Atletico Madrid pour les demi finales.

On a fini le mois avec une nouvelle victoire contre l’Atletico, 3-2, Myhre avait parfaitement lancé le sous marin avec deux torpille, mais Corchia puis Rodrigo ont relancé les matelassiers. Juste après la pause c’est Denis Suarez qui a assuré le coup pour les Amarillos.


[/center]


#235

[font=Verdana][center]

[justify]Ce mois de Février s’annonçait chargé. En effet quatre journées de championnat nous attendent. Mais aussi le match aller des huitièmes contre le FC Bayern, ou encore les demi finales de Copa del Rey contre l’Atletico Madrid.

D’ailleurs ce mois commençait par le déplacement à l’Estadio de Madrid, les colchoneros mis en confiance par leur bon match trois jours avant ont attaqué le match tambours battant, après 20 minutes l’ami camerounais Vincent Aboubakar digne successeur de Samuel Eto’o avait déjà score deux fois. Plein de ressources c’est la jeune pépite Domingo qui remis a flot le sous marin en inscrivant lui aussi un doublé. Le premier sur un corner de Marco Verratti, le second sur une jolie passes de Moi Gomez. Mais alors que l’on pensait le match repris en main l’Atletico replaçait alors un coup d’accélérateur Rodrigo redonnait l’avantage aux madrilènes d’une volée avant qu’Aboubakar ne transforme un centre de Koke. Ce match tourna alors dans la folie. A la reprise Domingo égalisa sur le coup d’envoi d’un missile de 50m prenant Oblak a défaut, deux minutes plus tard il remettait ça sur coup franc, avant d’ajouter son cinquième but du match et le premier donnant l’avantage aux Amarillos en convertissant un pénalty concédé par Sebastien Corchia… Mais dans la foulée Aboubakar permettait aux matelassiers de revenir une nouvelle fois. A l’aube du dernier quart d’heure Aboubakar ajoutait lui aussi son cinquième but pour redonner encore l’avantage aux matelassiers. C’est finalement l’homme du club Moi Gomez qui permis aux Amarillos de rester a flot en vue du match retour dans trois semaines…[/justify]

[justify]On enchaînait directement avec la réception du FC Barcelone. On entama le match comme des balles enchainant les offensives sur le but catalan. Mais cela fut infructueux Ter Stegen étant en feu, c’est même le barça qui ouvrit le score par l’intermédiaire de l’ancien madrilène José Rodriguez. Si dans la foulée Kristian égalisa d’un ciseau sublime, on perdit notre invincibilité de 89 matchs en Liga sur un nouveau but de José Rodriguez…

:cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:[/justify]

Retrouvailles donc avec la Champion’s League avec une rencontre au sommet contre le FC Bayern. Le match démarra mal avec l’ouverture du score presque sur le coup d’envoi avec un but sublime de Thomas Muller à la réception d’un centre de Bastian Schweinsteiger. En première mitemps le Bayern a complétement dominé le match, mais en seconde mi-temps nous sommes revenus. D’abord grâce a un coup franc de Denis Suarez avant que Miquel n’ajoute le but de la victoire. Tout reste a faire au match retour ou il faudra être fort a l’Allianz Arena. A noter que pour ce retour Schweinsteiger, Muller, Neuer, Alaba, Hummels seront absent pour carton…

On retrouvais le championnat avec un déplacement dans la petite ville d’eibar, on s’imposa 3-0 facilement. Christian marqua le premier but plein de sang froid avant que le revenant Adama Traoré ne signe le second but de se match. En fin de match c’est le très jeune Angel qui inscrivit le dernier but plein de promesses.

On se déplacés ensuite chez le Rayo Vallecano. Et ce fut un nouveau festival offensif de notre part. Domingo ouvra le score avant que Kristian Myhre ne double la mise. Il inscrivit même un doublé en seconde période avant qu’Otamendi ne marque le quatrième but sur un corner de Poyet. Alberto Bueno sauva la mise mais on resta fort.

Avant dernier match du mois avec la réception de l’Atletico en demi finale retour de Copa del Rey. On ne laissa aucune miettes cette fois. Kristian ouvrit le score sur l’engagement presque. Moi Gomez puis Denis Suarez donnait plus d’ampleur au score.Si Aboubakar réduisit le score en toute fin de match c’etait trop tard, et Domingo ajouta un nouveau but pour nous envoyer au Camp Nou disputé une finale en Mai contre le Real Madrid.

On a finit le mois avec une fessée contre Levante 4-0, Kristian Myhre a mis un triplé et Di Maria a marqué son sixième but de la saison.



[img_size, width=360]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425455306-but.png[/img_size][img_size, width=360]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425455288-pass.png[/img_size][/center][/font]


#236

[font=Verdana][center]

Pour ces huitièmes donc on profitait de quelques absences allemandes pour attaquer a fond pendant qu’ils ne s’y attendent pas. C’est Kristian qui ouvre le score très rapidement. Dans la foulée Muller égalise, comble pour lui il lance parfaitement Myhre deux minutes plus tard pour redonner l’avantage aux Amarillos. Sur le coup d’envoi qui suis on récupère la balle au pressing et Domingo élimine deux joueurs pour scorer une nouvelle fois. Les allemands sont alors dépassé et on rajoute encore deux buts avant la pause, un premier de Pajares sur coup franc et un second de Denis Suarez décidément en verve en ce moment. En seconde période ce fut plus calme on n’ajoutera que deux buts par Kristian en feu. Lewandowski atténuera la douleur mais nous pouvons être fiers de passé 7 buts au recordmeister. Au prochain tour on retrouveras Chelsea qui nous a éliminé en quart l’an passé.

C’est ensuite un déplacement en Andalousie pour défier Séville qui nous a été offert. Une fois n’est pas coutume Kristian a ouvert le score. Avant que Domingo ne signe un doublé ! Ce petit jeune est sur un nuage depuis son arrivée en pro. Ou s’arretera t’il. Camacho a marqué pour Séville mais cela ne nous as guère arrêter.

On s’est offert un carton contre Las Palmas comme cela arrive souvent en Espagne, Kristian Myhre décidément affamé a posé un quintuplé avant de voir Domingo inscrire un dernier but.

On a enchainé avec une réception de Mallorca, Kristian a cette fois inscrit un doublé avant que Poyet ne lance Domingo pour le troisième ! A noter les deux passes de Marco Verratti qui s’impose doucement mais surement dans ce système.

Contre Malaga on a signé une jolie victoire 4-0. Nos buteurs ont marqué. Riquelme Jr a lui aussi inscrit un nouveau but. Et Moi Gomez a délaissé son côté passeur pour inscrire un joli but

Enfin alors qu’on avait fait tourné contre Bilbao en prévision du match contre Chelsea on s’est incliné 3-1 dans un non match. Le championnat étant plié cela n’as pas beaucoup d’importances. A noter qu’il reste 7 journées de championnat et qu’il ne manque que deux buts a Myhre pour battre son record de l’an passé.



[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425497743-but.png[/img_size][img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425497749-pass.png[/img_size][/center][/font]


#237

[news][center]

[justify]Juan Roman Riquelme tient sa dernière recrue cette saison. Et elle ne lui a toujours pas coûté le moindre euro. Villarreal a confirmé ce jeudi la signature de Diego Godin. Le défenseur uruguayen était libre depuis la fin de son contrat avec les Corinthians cet hiver.

Villarreal tient enfin une recrue défensive d’expérience ! Mais les supporters des Amarillos devront encore attendre pour espérer fêter l’arrivée au Madrigal de grands noms via d’onéreux transferts. Diego Godin, libre depuis la fin de saison sud-américaine, est le dernier renfort du club cet hiver. Villarreal, qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions après son double succès contre le FC Bayern, a confirmé la nouvelle ce jeudi.

Diego Godin, âgé de 35 ans, s’entraînait depuis plusieurs semaines avec les Amarillos. Une présence qui avait vite fait naître la rumeur d’un retour au sein d’un club où il a évolué de 2007 à 2010. Arrivé en fin de contrat à l’époque, il avait alors refusé l’offre de prolongation pour filer à l’Atletico Madrid. Comme quatre ans auparavant lorsqu’il avait quitté libre le Nacional, son club formateur, qui avait été jusqu’à porter l’affaire devant le TAS. En vain.

“Nous sommes très heureux que Diego ait accepté de se joindre de nouveau à nous”, a déclaré sur le site du club Juan-Roman Riquelme. L’Argentin renforce avec Godin une défense plutôt fourni mais où son ancien protégé pourra jouer le rôle de sentinelle derrière des milieux plus défensifs. “C’est un joueur de réelle qualité, avec une force de travail fantastique et une grande mentalité, souligne le manager. Comme nous le savons, Diego est un défense, mais peut aussi être à l’aise en milieu défensif. C’est un très bon ajout à notre équipe.”[/justify][/center][/news]


#238

[font=Verdana][center]

Cette saison notre centre de formation qui tourne a plein régime a une fois de plus été des plus fructueux. Apres les Domingo, Pajares, Angel, Olivares ou encore Maximiliano Riquelme, cette saison quelques joueurs sortent du lot. Nous allons vous présentez les cinq promesses de cette cuvée 2021.

Roberto est un jeune hispano brésilien de 16 ans né a Madrid pouvant évoluer à tous les postes côté gauche mais aussi en buteur. Son poste de prédilection semble être celui d’Ailier Gauche. Il a tout pour devenir un ailier de classe mondiale.


Chose assez rare, cette saison deux frères jumeaux ont intégré le centre de post-formation de Villarreal, Vicente Javier et Jorge sont deux jumeaux né a Valence, ils ont rejoint le centre de formation de Villarreal a 9 ans. Jorge est le plus prometteur. Il a pour préférence d’évoluer en Ailier Gauche ou Droit. Son frère semble un peu moins fort il est lui plutôt destiné a évoluer comme numéro 10 ou en meneur en retrait.



Enfin un trois!ème Riquelme a rejoint le club au sous marin. Le jeune Nahuel est le second de la fratrie Riquelme. C’est le second fils de Juan Roman. Comme son frère Maximiliano il est défenseur, mais lui est plus un latéral. Avec un profil assez prometteur il évolue déjà en équipe B comme son frère trois ans plus tot. Parviendras t’il a percé ? Aussi vite que son frère ? Deviendra t’il aussi fort ? L’avenir nous le dira mais l’avenir du sous-marin s’annonce radieux…

[/center][/font]


#239

[font=Verdana][center]

Durant ce mois d’Avril on va comme souvent principalement se concentrer sur le championnat. Toutefois celui ci étant joué , nous en avons profité pour faire tourner allègrement sur certaines rencontres. Ainsi Diego Godin, Angel Di Maria ou encore Nicolas Otamendi ont gagné en temps de jeu. Adam Traoré en a aussi profité. On a commencé ce mois par un déplacement a Saragosse. Rapidement le jeune Domingo s’est illustré inscrivant un joli doublé en 5 minutes. Cueillis a froid la Real Saragosse a réagi au premier quart d’heure en réduisant l’écart grâce au golgoth brésilien Leandro Damiao. Seulement dans la foulée Kristian Myhre calmais tout sentiment de rébellion avec un nouveau but. Il signa même un doublé en début de seconde période sur un centre tendu de Denis Suarez. A l’heure de jeu c’est une fois n’est pas coutume Domingo qui a clot la marque signant par la même occasion un joli triplé.

Contre Almeria on a préparé le match aller contre Chelsea, pour cela une bonne partie de l’effectif était au repos. Les titulaires se nommés alors : Valdes (GK) ; Angel (DG) ; Otamendi (DC) ; Godin (DC) ; Angel Gonzalez (DD) ; Sergi Roberto (1/2C) ; Pajares (MC) ; Traoré (MOD) ; Aguero (9 1/2) ; Di Maria (MOG) ; Myhre (BU). Cette composition a parfaitement fait le boulot montrant a qui en douté que tout le groupe est bien concerné par les objectifs du club. Nicolas Otamendi a par ailleurs ouvert le score après seulement trois minutes sur un coup franc de Di Maria. Dans la foulée nous avons connu 5 minutes de folie ou Myhre, Di Maria et Angèl on scoré. Le regain de forme d’Almeria leur a permis d’inscrire deux buts mais par deux fois Kristian s’est empressé de calmer leurs ardeurs en donnant de l’ampleur au score.

S’en est suivis le match aller contre Chelsea, des retrouvailles avec le club de Jurgen Klopp que l’on avait déjà affrontés il y’a trois ans en demi finale de champion’s. On avait alors fait nul 2-2 en angleterre avant de nous imposer en prolongations au match retour. Pour cette opposition on avait aligné notre équipe type pour ce match dans le tout nouveau Stade Lampard. En Hommage à l’ancien capitaine des blues Franck Lampard, légendaire milieu des années 90-00. Dans ce match on a vite été pris de cours par la stratégie de Klopp de nous presser comme des citrons pour nous empêcher de développer notre jeu. On a ainsi concédés deux buts assez rapidement sur un doublé d’Oscar bien servis par Eden Hazard. On a réagit plus tard par un but de Kristian qui aura toute sa valeur au match retour.

Entre les deux oppositions avec les blues ont avait un match de championnat contre Valladolid, une fois de plus nous avions fait tourné l’effectif. Comme souvent seul Myhre était un titulaire habituel sur le terrain. On a par deux fois mené au score mais a chaque fois Valladolid est revenu. Pourtant Domingo et Kristian se sont démené sur le front de l’attaque. Mais Santiago était infranchissable.

Pour ce match retour à la maison on retrouvait notre central Maximiliano Riquelme devenu en deux ans une muraille infranchissable. Le match retour fut différent Chelsea privé de Oscar et de Zouma semblait nettement plus fragile. Cela s’est d’ailleurs rapidement vérifié en 40 minutes nous avions pris l’avantage, si Kristian n’as pas score il a délivré deux passes décisives pour son compère Domingo profitant du marquage serré sur Myhre pour débloqué les choses. Si Romelu Lukaku a fait croire a un retour des blues et a une possible prolongation c’est le revenenant Maximiliano Riquelme Jr qui a mis les choses a plat en inscrivant le troisième but. Par la suite Chelsea qui aurais pu se qualifier en marquan a nouveau, n’y est jamais parvenu devant la solide défense du sous-marin. Les Amarillos qui retrouveront en demi finale un rival bien connu Manchester United. Deux équipes qui se connaissent bien puisque Manchester a battu Villarreal en finale de C1 2016, avant d’éliminer le sous marin en quart de finale l’année suivante et de se retrouver encore l’année suivante en phase de poules avant de voir United battre nos Amarillos une nouvelle fois en finale de champion’s.

On a finit ce mois avec une dernière opposition locale contre la Real Sociedad, dans cette opposition on a vite pris les devant. Kristian a vite ouvert le score avant de voir Domingo puis Miquel donnait de l’ampleur. A l’heure de jeu Myhre plié définitivement le match en inscrivant un doublé lui permettant de porter son compteur a 58 buts en championnat, nouveau record en Liga BBVA. Et il reste encore trois journées de championnat !! Si Bony a sauvé l’honneur la Real n’as jamais inquiété le sous-marin valencian.



[img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425626168-myhre.png[/img_size][img_size, width=325]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425626168-suarez.png[/img_size][/center][/font]


#240

[justify]


[img_size, width=370]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425721528-roman.png[/img_size][img_size, width=370]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/10/1425721539-ruiz.png[/img_size]

réalisé avec XaviRubio

Coach Riquelme, merci de me recevoir à nouveau…surtout à un moment aussi important de la saison.

Mais c’est toujours un plaisir Alexandre, je suis toujours ouvert pour discuter avec les médias.

Vous allez affronter Manchester United en demi finale de Ligue des Champions, comment sentez vous vos joueurs?

Ils vont bien, c’est une jeune génération bien sur, mais nous marchons sur l’eau depuis des mois. On aurait pu croire après le match difficile contre le Bayern ou contre Chelsea que l’on s’effondrerais mais pourtant l’insouciance de ces jeunes les a portés a réalisés des exploits. Je crois en eux.

Quelle est votre analyse sur le jeu mancunien? Vous allez adopter un schéma particulier?

C’est un peu toujours la même chose avec United. Ils s’appuient sur Adnan Januzaj pour dicter le jeu et ils envoi vers leur buteur, généralement Falcao pour conclure. C’est technique mais aussi très stéréotypé… En défense ils sont un peu lent et se repose énormément sur Musacchio que l’on connais bien et sur David De Gea.

On peut parler de malédiction européenne vous concernant. Vous dominez facilement depuis plusieurs années la Liga, mais vous n’arrivez pas à gagner la Ligue des Champions. Avez vous une explication?

En Liga, on profite surtout de l’affaiblissement de Barcelone et Madrid je pense. Messi, Ronaldo et Bale ont baissé ou ne sont plus la. Apres c’est toujours le même problème c’est compliqué pour les petits clubs en Espagne. En Europe c’est différent ça se joue dans l’instant on ne peut se rater ou prendre de haut l’adversaire. Mais l’élimination en poule l’an passé nous as servis d’électrochoc. Et nous avons remporté l’Europa League ! Cela a crée une synergie. Après en finale on a pas eu de chance. En 2016 on s’incline contre une attaque Van Persie - Falcao de feu. en 2018, on perd en prolongation contre United encore avec pléthore de blessé. On a même fini a 9.

L’avantage, à mes yeux cette année, est l encadrement par des joueurs habitués à ce genre de rendez vous de vos jeunes joueurs talentueux. Pensez vous que ces cadres leur ont permis de murir suffisamment vite?

On a toujours eu des joueurs d’expérience, il y’a eu Mario, Asenjo, Pirlo, Trigueros, Valdes, Lucas, Cristiano, Sergio Ramos, Fabregas, Di Maria, Aguero, Godin, Otamendi. Il y’a toujours eu plusieurs trentenaires. Je dirais juste que depuis deux saisons des jeunes prometteurs se révèlent. Denis Suarez a aussi pris une ampleur monumentale. Comme Bellerin ou Gaya.

Voyez vous d autres atouts que vous n aviez pas avant? Kristian Myhre, depuis son éclosion a Getafe puis Blackburn il a explosé litteralement, il nous met des 60-80 buts par saison et forcément cela fait la différence. La défense Olivares - Riquelme Jr est aussi une donnée importante.

Merci pour cette entretien, bonne chance face aux Red Devils et félicitations pour votre fils qui rejoint son père et son frère à Villareal.

Merci a vous. Nahuel vous remercie mais il est encore jeune, n’y allons pas trop vite il doit grandir sereinement[/justify]