:storygreen: :INTRO: The Land of the Free and the Home of the Brave ! đŸ‡ș🇾

DĂ©cembre 2020, Bureau Ovale

ovaloffice

Mais qu’est-ce que je fous dans le Bureau Ovale, vous demandez-vous.

Tout commença il y a quelques jours Ă  peine Ă  FelcsĂșt, alors que je reçus la visite de l’Ambassadeur amĂ©ricain en Hongrie, le tout fraĂźchement nommĂ© Marc Dillard. Heureusement, mon encombrant voisin Viktor Orban n’était pas prĂ©sent, il vaut mieux Ă©viter de se faire voir avec pareil interlocuteur.

dillard

Mr. Dillard avait un message de la part de la Maison-Blanche, et plus prĂ©cisĂ©ment du prĂ©sident Trump. Bien qu’il ne doutĂąt point de rester prĂ©sident malgrĂ© la dĂ©faite lors des Ă©lections du mois de novembre, le prĂ©sident Trump avait dĂ©cidĂ© de faire plaisir Ă  ses amis et proches donateurs. Est-ce que je faisais partie de ceux-lĂ  ? J’en doute
 Quoi qu’il en soit, je m’envolai bien vite pour Washington avec Dorottya, ravie de quitter sa petite Hongrie natale pour passer des vacances chez l’Oncle Sam. HĂŽtels, limousine, gardes du corps, compte de dĂ©pense
 Le prĂ©sident semblait avoir pensĂ© Ă  tout !

À notre arrivĂ©e Ă  la Maison Blanche, Dorottya fut accueillie chaleureusement par Melania et Ivanka alors que moi je fus dirigĂ© vers la salle d’attente jouxtant le Bureau Ovale. Les longues minutes d’attente me permirent de penser Ă  Arafat, qui fut un jour assis dans cette salle Ă  attendre d’ĂȘtre introduit auprĂšs de Bill Clinton. Savait-il, le vieux leader palestinien, que le prĂ©sident Ă©tait en fait en train de dicter ses exigences Ă  son assistante Monica ? Elle savait manier le crayon Ă  grosse mine, la bougresse !

Au bout d’une bonne demi-heure d’attente, je fus enfin conviĂ© Ă  entrer dans le mythique bureau de la prĂ©sidence amĂ©ricaine. Le prĂ©sident devait ĂȘtre dĂ©bordĂ© de travail pour m’avoir fait attendre ainsi. Et, en effet, il l’était : il jouait avec ses petits-enfants ! Le temps de donner un petit bisou Ă  Joseph et il Ă©tait prĂȘt Ă  me recevoir.

joseph

Une fois la marmaille éjectée du bureau, je sentis que les choses sérieuses allaient commencer.

Donald Trump commença Ă  m’expliquer ses intentions. Alors que la fin de son rĂšgne risquait – injustement selon lui – de bientĂŽt sonner, il voulait rĂ©compenser ses amis et donateurs, au cas oĂč ces rumeurs seraient fondĂ©es, dont un certain David Tepper.

David_Tepper_01

Ce Monsieur Tepper, avec qui il avait derniĂšrement jouĂ© au golf Ă  Mar-A-Lago, est le propriĂ©taire des Carolina Panthers, Ă©quipe de NFL. DĂ©sirant amener la MLS en Caroline du Nord, Tepper a introduit une demande d’expansion auprĂšs de la ligue de Soccer en 2019, demande qui fut acceptĂ©e l’annĂ©e mĂȘme. Il faut dire qu’il a payĂ© des droits d’expansion de $325M Ă  la ligue. Un record. Ça aide.

Bref, voilĂ  que Charlotte, plus prĂ©cisĂ©ment le Charlotte FC, entrera dans la MLS en 2022, dans un peu plus d’un an. Et M. Tepper cherche un entraĂźneur rompu Ă  ce genre d’exercice.

« J’ai parlĂ© Ă  notre ami commun, Vladimir Poutine, me dit le prĂ©sident, et c’est lui qui vous a chaudement recommandĂ©. Vous auriez dĂ» l’entendre : ‘’Donald, je n’ai qu’un nom Ă  te donner : Mark Beaubien ! C’est un crack ! C’est un winner ! Il va skĂ©ter l’baraque ! Passer la gratte ! He’s gonna kick Libtard’s asses !’’ »

AprĂšs un silence, il reprit : « Alors, que pensez-vous de devenir le Head Coach d’une Ă©quipe d’expansion en MLS ? »

trump-refuses-to-sign

Les Ă©quipes d’expansion, c’est un job Ă  ma mesure ça ! Puis, ce n’est pas un secret que je m’ennuie ferme en Hongrie
 Et si le prĂ©sident Poutine m’a recommandĂ©, c’est qu’il est d’accord.

« He bien prĂ©sident, inutile de rĂ©flĂ©chir trop longtemps : c’est d’accord ! »

Le prĂ©sident Ă©tait visiblement content ! Il aime faire des cadeaux Ă  ses amis, m’explique-t-il. Un ami c’est un ami, comme on dit en politique ! Du coup, midi sonnant, il m’a invitĂ© Ă  dĂźner avec lui. Loin de devoir me contenter des abjects cornichons Ă  l’aneth d’Orban, j’ai eu droit Ă  un menu triple Big Mac avec un Dr. Pepper format gĂ©ant : un seau de plus d’un litre.

Mais c’est vrai, et Orban ? Le pauvre
 Bah, il se dĂ©brouillera bien sans moi. Puis, comme l’a dit Mr. Trump un peu plus tĂŽt, entre deux bouchĂ©es de hamburgers, il ne faut pas traĂźner avec les sous-fifres. Pourquoi faire les yeux doux Ă  Orban quand on a ses entrĂ©es chez Poutine ? Poutine d’ailleurs qu’il ne semble pas aimer tant que ça.

« Je me mĂ©fie de ce serpent, me dit-il. Je n’ai pas confiance en lui, sauf pour le Soccer. LĂ  il en connaĂźt un bout. La preuve, il m’a offert un ballon de Soccer avant la Coupe du Monde de 2018. Moi je pensais que c’était un ballon de volley de plage, vous savez, le sport oĂč des nanas Ă  moitiĂ© Ă  poil se trĂ©moussent dans le sable. Il a vite rectifiĂ© mon erreur. On reconnaĂźt un spĂ©cialiste Ă  ces choses-lĂ . Mais en-dehors du Soccer, je me mĂ©fie de lui. Comme disait Ronald Reagan : ‘’Donald High and Trump Overhigh !’’
– Pardon ?
– C’est du russe, vous n’avez pas reconnu ?
– Non.
– C’est ce que Gorbitchouf disait Ă  notre prĂ©sident lorsqu’ils nĂ©gociaient la fin du communisme.
– Vous voulez dire : ‘’Doveriai no proveriai’’ sans doute.
– Oui, c’est ca !
– Fais confiance mais vĂ©rifie.
– Melania me reprend Ă  chaque fois que j’essaie de le dire. Elle est charmante, mais que sait-elle aux affaires ? Mais enfin, ces Russes, ils ne pourraient pas parler anglais, comme tout le monde, non ? »

Lancé sur le sujet des femmes, il y alla de ses analyses édifiantes :

« Aujourd’hui, les AmĂ©ricaines sont soit prudasses soit fĂ©ministes soit lesbiennes. Et dans tous les cas, il n’y a rien de bon Ă  en tirer. On ne peut mĂȘme plus leur ‘’graber leur pussy’’ sans se faire gifler, c’est un monde ! Sans oublier les vegans qui sentent le bac Ă  compost. Non, aujourd’hui, Mark, aujourd’hui, pour retrouver de vraies femmes, il faut aller en Europe de l’Est. Les femmes de lĂ -bas sont encore facilement impressionnables et pas farouches pour deux cents. Mais vous devez savoir tout cela, puisque votre amie vient de lĂ . Je l’ai entr’aperçue, Dorota, elle a l’air belle.
– Dorottya, PrĂ©sident.
– Oui, c’est ce que j’ai dit : Dorota. »

Une fois le copieux repas-santé terminé, le président a repris son sérieux. Il avait une seconde proposition à me faire.

Afin de couper l’herbe sous le pied des Democrats qui gangrĂšnent, selon lui, le Soccer US, Ă  l’instar de â€č â€č la lesbienne de l’équipe fĂ©minine â€ș â€ș, comme il a dit avec sa dĂ©licatesse lĂ©gendaire, il voulait marquer son territoire en nommant un nouveau coach. Pour l’équipe masculine, pas pour celle de gonzesses, prĂ©cisa-t-il avec un clin d’Ɠil complice.

« Mr. Beaubien, sur les conseils de Vladimir, je veux vous nommer Ă  la tĂȘte de l’équipe nationale de Soccer US ! Avec prise d’effet immĂ©diate.
– Moi ? Mais je ne suis pas amĂ©ricain, et depuis Klinsmann je ne suis pas certain que

– LĂ  est l’attrape justement ! Je nomme un Ă©tranger Ă  la tĂȘte de l’équipe en faisant montre d’inclusion alors que je vous sais de mon bord ! Les imbĂ©ciles de Democrats, Sleepy Joe en tĂȘte, chanteront vos louanges au nom de la diversitĂ©. Je gagne sur les deux tableaux ! Que je suis gĂ©nial ! »

trumpsmiling

Je ne me voyais pas refuser une telle opportunitĂ©. Le tout fut trĂšs vite rĂ©glĂ©, le contrat Ă©tait prĂȘt, le prĂ©sident le relut


Trump-Reading

Puis sortit son gros feutre noir indélébile à alcool et le signa


trumpsigning

Et me le montra !

trumposhowsign

Pour des raisons Ă©videntes, je devais abandonner mon nom russe et reprendre celui sous lequel je me fis connaĂźtre Ă  l’Impact et au DC United il y a quelques annĂ©es. Pour la pĂ©riode d’absence, il fut dĂ©cidĂ© que je dirais que je m’étais retirĂ© dans une lamaserie reculĂ©e du Tibet pour y mĂ©diter.

Charlotte FC et Team USA : un nouveau défi qui me correspond plus que la Hongrie !

Et Dorottya dans tout ça ? La pauvre ne voudrait peut-ĂȘtre pas s’éloigner de sa famille si longtemps


cltusa

7 « J'aime »

Encore une sacrée entrée en matiÚre :sweat_smile:
Amuse-toi bien en Caroline !

Si Dorottya s’ennuie, elle pourra faire un dĂ©tour par Newcastle, pour visiter tout ça quoi :siffle:

1 « J'aime »

Je m’amuserai sĂ»rement bien mieux qu’à FelcsĂșt, surtout que la partie est dĂ©jĂ  bien avancĂ©e. Il y a un an d’attente avant de commencer la premiĂšre saison, de quoi bien tester Team USA. Ce week-end Ă  mon avis, je commence la saison 2022


3 « J'aime »

Ahaha j’adore l’introduction.
Des histoires de pussy, de lesbiennes, de filles de l’Est et Donald avec un gribouillis qui fait office de signature en plus.
Je sais pas oĂč tu vas chercher tout ça, mais je vais suivre.

1 « J'aime »

Le début frÎle le :underage:
Je sens que l’on va se rĂ©galer comme d’habitude!

1 « J'aime »

Ha te voilà de retour dans tes bases, je sens une partie de destruction de la MLS et d’ñpres lutte au Mexique

1 « J'aime »

Pas de ma faute si Trump fait du Trump
 C’est certain que si j’avais rencontrĂ© Obama Ă  la Maison Blanche, cela aurait Ă©tĂ© sĂ»rement moins grivois. :wink:

Comme d’habitude quoi ! Je ne sais pas mais je me devais de prendre cette Ă©quipe de Charlotte dans un vrai projet d’expansion, sur une annĂ©e. Avec Austin, cela commençait direct avec la Draft d’expansion, une Ă©quipe Ă  monter en deux mois, c’est trop peu, surtout qu’on a vite fait le tour des agents libres en dĂ©but de partie.

Puis, je dois avouer que j’aime beaucoup Team USA. Il y a des jeunes complĂštement ouf ! Reyna, Konrad, Sargent, Pulisic, McKennie, Musah, Dest
 Et une profondeur intĂ©ressante de bons joueurs, contrairement au Canada. Sans oublier quelques vĂ©tĂ©rans comme Bradley et Guzan. Vraiment solide !

Cette fois aussi, je pourrais bien changer de club pour officier sous les ordres d’un sugar daddy US tiens
 Atlanta, LAFC, Galaxy


On verra quoi mais je ne pouvais passer à cÎté de Charlotte.

2 « J'aime »

Charlotte FC / Team USA : saison 2021

cltusa

Si le Charlotte FC n’a aucun match au programme tout au long de l’annĂ©e 2021, il en va tout autrement de Team USA, qui va avoir une kyrielle de rencontres officielles Ă  jouer.

  • Mars 2021 : tournoi final de la Ligue des Nations de la CONCACAF

  • Juillet 2021 : Gold Cup

  • AoĂ»t 2021 Ă  Mars 2022 : tour final des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde.

Cette annĂ©e 2021 sera donc exclusivement consacrĂ©e Ă  l’équipe amĂ©ricaine masculine de Soccer, communĂ©ment nommĂ©e USMNT pour US Men’s National Soccer Team.

LIGUE DES NATIONS DE LA CONCACAF

Quatre Ă©quipes se sont qualifiĂ©es pour le tournoi final : Mexique, États-Unis et Costa Rica, plus un invitĂ© surprise : le Honduras. Nous avons hĂ©ritĂ© du Costa Rica en demi-finales. Les rencontres se jouent au Honduras.

Cette compĂ©tition ne fait pas partie des prioritĂ©s de la FĂ©dĂ©ration, cela pourrait donc s’apparenter Ă  des rencontres de prĂ©paration en vue de la Gold Cup et des Ă©liminatoires de la Coupe du Monde 2022. N’ayant pas eu le temps de faire des essais, je prĂ©fĂšre sĂ©lectionner une Ă©quipe assez classique, composĂ©e de valeurs sĂ»res. Beaucoup d’anciens donc, avec parmi eux l’incontournable Weston McKennie, 22 ans et Ă©voluant Ă  la Juventus. Giovanni Reyna et Christian Pulisic sont par contre malheureusement absents pour blessure.

Demi-finale : États-Unis – Costa Rica

Concert d’occasions dangereuses de la part des Yankees et un homme qui sort du lot : Jordan Morris, montĂ© Ă  la 18e minute Ă  la suite de la blessure d’Arriola.

Nous passons en finale sans donner l’impression de forcer.

13.1 LdN D usa crc

Sans surprise, nous y affronterons le Mexique, venu difficilement Ă  bout des Honduriens qui n’ont rien lĂąchĂ© devant leurs partisans.

13.3 LdN DF

Finale : États-Unis – Mexique

Morris est titularisĂ© cette fois, et c’est lui qui donnera l’avance aux AmĂ©ricains dĂšs la 6e minute sur penalty. Le reste de la rencontre sera assez soporifique. Si nous avons eu quelques belles occasions de nous mettre Ă  l’abri, le Mexique n’a jamais rĂ©ussi Ă  mettre rĂ©ellement en pĂ©ril Guzan.

Nous remportons la Ligue des Nations ! Mon premier titre Ă  la tĂȘte de Team USA ! Un dĂ©part comme je les aime.

15.1 LdN F usa mex

Golden Boot

Jordan Morris est le meilleur buteur de cette compétition, avec trois buts en deux matchs.

15.3 rec

Jeune MVP

Weston McKennie Ă©videmment !

15.4 rec

Gold Cup

L’édition 2021 de la Gold Cup comporte un bug : parmi les Canadiens et les AmĂ©ricains repris pour la compĂ©tition, une partie d’entre eux restent indisponibles pendant toute la compĂ©tition. C’est Ă©videmment trĂšs handicapant quand on a un noyau de 13 joueurs au lieu de 23
 Heureusement, grĂące Ă  l’Éditeur In-Game, il m’a Ă©tĂ© permis de remplacer les 10 joueurs amĂ©ricains indisponibles dans ma liste des 23 par d’autres joueurs. Cela dit, quand on retire 10 joueurs de la liste des 23, on joue avec une quasi-sĂ©lection B.

Voici la liste des 10 joueurs exclus : Sean Johnson (GB), Matt Turner (GB), Aaron Long (DC), Walker Zimmerman (DC), Michael Bradley (MC), Keaton Parks (MC), Darlington Nagbe (MOG), Cristian Roldan (MC), Jozy Altidore (BT) et Gyasi Zardes (BT).

Voici les joueurs que j’ai sĂ©lectionnĂ©s pour les remplacer : Brad Guzan (GB), Tyler Miller (GB), Omar Gonzalez (DC), Steven Birnbaum (DC), Tyler Adams (MC), Russell Canouse (MC), Brenden Aaronson (MOC), Yunus Musah (MOD), Konrad De Le Fuente (MOG) et Josh Sargent (BT).

Voici la liste des 23 :

Finalement, ce bug m’a forcĂ© Ă  sĂ©lectionner plusieurs jeunes joueurs trĂšs prometteurs.

23.1 usa gc 1

CĂŽtĂ© canadien, il y avait trois joueurs indisponibles, que j’ai aussi remplacĂ©s, par souci d’équitĂ©. Les autres sĂ©lections ne comportaient pas de bug.

Il y a quatre groupes, avec 8 qualifiĂ©s pour les quarts. Nous sommes tombĂ©s dans le groupe du Canada et de Grenade, avec un repĂȘchĂ© qui sera TrinitĂ© et Tobago.

16.5 CONCACAF Gold Cup_ Phases

Groupe D, Match 1 : Canada – États-Unis

Nos rencontres de groupe se joueront toutes au Cotton Bowl de Dallas.

cotton bowl

Nous commençons directement contre notre plus dangereux adversaire dans ce groupe : nos voisins canadiens.

Musah d’une frappe pleine de sang-froid et Pulisic d’une somptueuse volĂ©e vont donner la victoire aux AmĂ©ricains. Les Canucks n’ont dirigĂ© qu’un seul envoi vers Guzan, mais il Ă©tait dangereux et brillamment dĂ©viĂ© par notre vĂ©tĂ©ran.

Birnbaum est Ă©lu HM, il fut impĂ©rial derriĂšre, Musah marque son premier but pour son pays et Pulisic s’est malheureusement blessĂ© peu aprĂšs son beau but. C’est sĂ©rieux : Christian Pulisic, un des principaux atouts des Yankees, est out jusqu’à la fin de la compĂ©tition.

Notons aussi les premiÚres sélections de Konrad (De La Fuente) et Canouse, ainsi que le premier but international pour Musah.

Dans l’autre rencontre, TrinitĂ© et Tobago bat aisĂ©ment Grenade 4-1.

24.1 GC1 can usa

Groupe D, Match 2 : Grenade – États-Unis

David contre Goliath. Huit changements et une victoire facile avec deux buts de Konrad.

Konrad, Reyna, Musah : l’avenir semble assurĂ© !

De son cÎté, le Canada a gagné face aux Trinidadiens 3-2.

25.1 GC2 grn usa

Groupe D, Match 3 : États-Unis – TrinitĂ© et Tobago

Nous ne sommes pas encore mathématiquement qualifiés, il nous faut encore un point pour éviter une probable égalité à 3.

25.3 GC2 res

Le milieu trinidadien Hyland va nous rendre la tĂąche facile : Ă  la 10e, l’arbitre lui montre le rouge pour un trĂšs vilain tacle. Gestion tranquille de la rencontre avec deux buts sans rĂ©plique.

Avec sa large victoire 4-0 face à Grenade, le Canada s’assure du deuxiùme rang.

26.1 GC3 usa tri

Les classements :

Le Groupe A nous a réservé de grosses surprises : Curaçao est premier, le Costa Rica dernier. La logique a été respectée dans les trois autres groupes.

26.4 groupes

Nous affronterons le deuxiĂšme du groupe C, c’est-Ă -dire la JamaĂŻque. La bonne nouvelle, nous ne sommes pas dans la mĂȘme moitiĂ© de tableau que les Mexicains.

26.5 quarts

Quart de finale : Jamaïque – États-Unis

Cette fois, nous jouons dans le mythique Rose Bowl de Pasadena.

rose bowl

Quart de finale piĂšge face Ă  une Ă©quipe costaude, Ă  l’Image de Leon Bailey. On brouille un peu les cartes en alignant un 4-3-3 MD et cela fonctionne ! Nous avons rĂ©alisĂ© un excellent dĂ©but de partie, avec deux buts rapide Ă  la 17e et la 24e. Nous aurions mĂȘme pu tuer le match Ă  la 28e grĂące Ă  un penalty mais Andre Blake, le gardien de Philadelphie, a arrĂȘtĂ© l’envoi de Morris.

Le tout s’est tassĂ© ensuite, nous avons resserrĂ© les boulons derriĂšre jusqu’au coup de sifflet final. La JamaĂŻque a sans doute Ă©tĂ© frustrĂ©e de ne pas trouver la solution, multipliant les cartons.

28.1 GCQ jam usa

Le Honduras bat logiquement Curaçao, nous les rencontrerons au tour suivant. Élimination pour le Canada, le Mexique rĂ©pond prĂ©sent.

28.3 quarts res

Demi-finale : Honduras – États-Unis

De retour Ă  Dallas pour une rencontre qui ne devrait pas nous Ă©chapper.

Les Honduriens nous ont donnĂ© bien du fil Ă  retordre ! Nous avons dĂ» batailler ferme pour revenir Ă  Ă©galitĂ© aprĂšs le but de Elis en premiĂšre pĂ©riode. C’est Reyna qui a trouvĂ© l’ouverture de la tĂȘte Ă  l’heure de jeu. C’est presque un miracle que nous soyons revenus, tant nous semblions incapables de prendre le dessus sur nos adversaires.

Pourtant, dans les prolongations, tout s’est remis en place. AprĂšs 3 minutes, Sargent fait 1-2, puis ce sera la giboulĂ©e d’occasions sĂ©rieuses. On aurait pu en mettre cinq tant le Honduras semblait perdu ; nous en mettrons trois au total.

Ces prolongations vont peut-ĂȘtre nous faire mal lors de la finale, mĂȘme si nous avons quand mĂȘme quatre jours complets de repos. En tout cas, nous ne l’avons pas eue facile aujourd’hui.

29.1 GCD hon usa

Énorme surprise dans l’autre demi-finale : Panama rosse le Mexique 0-3 ! Je ne suis pas mĂ©content d’éviter notre adversaire de toujours. Prudence quand mĂȘme : le Panama semble plus coriace qu’il n’y paraĂźt.

29.3 df res

Finale : Panama – États-Unis

On revient au 4-3-3 MD, comme contre la JamaĂŻque. Quelques changements dans le Onze, qui ne touchent Ă©videmment pas les cracks.

Giovanni Reyna ! Auteur d’une passe incroyable sur le but de Sargent à la 44e, il se fera justice à la 76e en inscrivant un penalty qui nous mit à l’abri.

Les États-Unis remportent la Gold Cup !!!

32.1 GCF pan usa

Si on excepte le bug de l’an 2000 et la victoire canadienne, c’est un à toi à moi entre les deux grosses nations du continent.

32.5 CONCACAF Gold Cup_ Anciens vainqueurs

Les stats des joueurs

Giovanni Reyna n’a que 18 ans
 Il va devenir un des tout meilleurs joueurs au Monde s’il continue ainsi !

Malgré tous nos absents et la blessure de Pulisic, nous avons pas mal survolé le tournoi. Cette équipe américaine est passionnante à coacher, avec beaucoup de trÚs jeunes prodiges !

Je crois aussi avoir trouvĂ© la relĂšve dans les buts : Zack Steffen a fait une belle compĂ©tition dans les buts. Il n’évolue pas Ă  Manchester City par hasard, espĂ©rons seulement qu’il y obtienne du temps de jeu.

32.6 usa stats 1

reyna

mckennie

pulisic

musah

dest

adams

steffen

Prochaine Ă©tape avec Team USA, avant que la saison 2022 commence avec Charlotte, le tour final pour la qualification pour le Qatar 2022 !

Nous devons bien entendu sortir parmi les trois premiers de ce groupe, sinon ma tĂȘte risque fort de rouler


19.2 Ă©lim qatar

4 « J'aime »

Ça va ĂȘtre facile tranquille tu as battu toutes ces Ă©quipes en golf cup et en nation league. Tram USA c’est la nation Ă  suivre dans le futur il y’a tout, talent, jeunesse, infrastructures, staff de talent, argent

1 « J'aime »

Lorsque j’ai regardĂ© USA - Canada derniĂšrement, j’ai Ă©tĂ© surpris de voir plein de super-jeunes chez les AmĂ©ricains. Encore un peu jeunes, mais quelle Ă©quipe ça va devenir !

Sinon, il y a de l’argent aux USA ? C’est vrai ? :slight_smile:

J’ai une relation ambivalente avec les États-Unis. Un pays que j’admire et que je mĂ©prise Ă  la fois. Le meilleur comme le pire se cĂŽtoie de si proche.

Pareil j’admire mais je mĂ©prise Reign Britannia j’ai envie de dire lol

Mais le soccer est génial là bas

Je retiens la 3Ăšme place de mon Ăźle la Martinique :smiling_face_with_three_hearts:
:martinique:

1 « J'aime »

Un drapeau qui ressemble fort à notre fleurdelysé.

:quebec:

Pour la Martinique il penche vers le bas, vers le Sud. Au Québec il se gonfle vers le haut, vers le Nord
 :slight_smile:

Charlotte FC / Team USA : saison 2021

cltusa

Continuons, en attendant l’entrĂ©e en lice du Charlotte FC en MLS dĂ©but 2022, avec le parcours Ă©tats-unien lors de la phase de qualification en vue de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Le calendrier est chargĂ© : huit rencontres au programme aux mois de septembre, octobre et novembre, suivies de six autres rĂ©parties entre janvier et mars de l’an prochain.

Mais avant, quelques nouvelles en vrac :

Aux Jeux Olympiques de Tokyo, les USA ont raflĂ© la mĂ©daille d’argent aprĂšs un magnifique parcours. Quand je dis que les jeunes Yankees seront Ă  surveiller. En plus, les meilleurs U23 Ă©taient repris par l’équipe A en Gold Cup.

36.1 jo

J’ai oubliĂ© de vous prĂ©senter les rĂ©compenses individuelles lors de la Gold Cup justement.

Les Etats-Unis ont rempli le podium au rayon Meilleur Joueur, avec trois jeunes qui auraient pu aller aux JO.

33.1 meilleurs jr GC

Notre gardien Zack Steffen a remporté quant à lui la récompense de Meilleur gardien du tournoi. Guzan avait joué le premier match contre le Canada puis a cédé sa place à Steffen, qui a été magistral lors des cinq rencontres qui ont suivi. Nous tenons bien entendu notre numéro 1 : ce sera le gardien de but de City.

33.2 GB GC

Enfin, Team USA a envoyé pas moins de 7 joueurs dans le Meilleur Onze du tournoi : Zack Steffen, DeAndre Yedlin, John Brooks, Antonee Robinson, Tyler Adams, Weston McKennie et Yunus Musah.

QUALIFICATION QATAR 2022 : 1er rendez-vous

Au programme, trois rencontres : samedi au Panama, mercredi contre le Canda et samedi au Mexique. Trois matchs piĂšges pour entamer ce dernier tour qualificatif.

Les 23

Pulisic est toujours blessé mais on récupÚre plusieurs joueurs interdits de Gold Cup.

Le résumé

Huit Ă©quipes, trois qualifiĂ©s d’office : c’est donc une de ces trois places que nous visons. Inutile donc de terminer premiers mĂȘme si j’estime que les États-Unis ne devraient jamais se contenter de la seconde place sur le continent. Sauf au Hockey bien sĂ»r, derriĂšre le Canada.

Mon objectif Ă©tait d’engranger six points contre le Panama et le Canada pour ensuite espĂ©rer un bonus au Mexique. Mission quasi accomplie, Ă  quelques secondes prĂšs. Les deux premiĂšres rencontres se sont en effet soldĂ©es par une victoire mais nous nous sommes inclinĂ©s sur un but dans les arrĂȘts de jeu Ă  l’AztĂ©ca.

Le joueur qui s’est le plus fait remarquer est Konrad De La Fuente. Ce fut le plus remuant lors des trois rencontres, auteur de deux buts sur une kyrielle d’occasions dangereuses qu’il s’est crĂ©Ă©es. Bonne mention aussi pour Yunus Musah, qui a fait un excellent premier match. C’est surtout la dĂ©fense qui a brillĂ© lors des deux autres rencontres, ainsi que Steffen.

Les rencontres

Victoire tranquille au Panama, avec deux ailiers en feu : Musah et Konrad.

42.1 QCM01 pan usa

Beaucoup d’occasions et beaucoup de gaspillage face aux Canadiens. Un penalty manquĂ© aussi. Heureusement, Konrad Ă©tait lĂ , la dĂ©fense a fait le reste.

44.1 qcm02 usa can

Un match fermĂ© et un bon point qui s’envole Ă  la derniĂšre minute.

46.1 QCM03 mex usa

Le classement

Perdre au Mexique ne remet absolument pas en cause notre qualification.

So far so good !

46.3 qcm03 res 2

QUALIFICATION QATAR 2022 : 2e rendez-vous

Trois rencontres de nouveau : samedi contre le Honduras, le mercredi en JamaĂŻque et le samedi face au Costa Rica.

Les 23

Pulisic ne rejoint toujours pas le groupe, mais en plus nous devrons nous passer des services de Giovanni Reyna


Le résumé

Misant sur un 7/9, c’est avec grand plaisir que j’ai vu une Ă©quipe amĂ©ricaine jouer un Soccer rapide et efficace. Nous sortons de ces trois rencontres avec un 9/9 finalement !

Les artisans de ce 9/9 furent, une fois encore, Konrad et Musah, nos deux tout jeunes ailiers. MuselĂ©s sur le premier match, remportĂ© grĂące Ă  un somptueux coup-franc de notre vĂ©tĂ©ran Michael Bradley, ils ont explosĂ© lors des deux rencontres suivantes, Ă©tant impliquĂ©s, parfois ensemble, dans les sept buts de l’équipe.

Les rencontres

Le Honduras Ă©tait venu garer le bus. Dans pareil cas, une phase arrĂȘtĂ©e, un coup de patte gĂ©nial d’un vieux briscard et on Ă©vite le piĂšge.

48.1 qcm04 usa hon

Une tactique plus dĂ©fensive en JamaĂŻque, une jeunesse virevoltante et deux absents de marque chez nos adversaires (Leon Bailey et Liam Moore suspendus) : la recette d’un succĂšs bien construit au pays du Reggae.

49.1 qcm05 jam usa

Deux buts chacun. Sur son premier but, Konrad a Ă©vitĂ© 5 adversaires avant d’aller battre Navas. McKennie aussi a rĂ©alisĂ© un tout grand match, vĂ©ritable patron au centre du terrain.

50.1 qcm06 usa crc

Le classement

Nous passons en tĂȘte avec cinq victoires en six matchs.

50.3 qcm06 resb

Le mot du coach

Temps mort !

Konrad, Musah, McKennie, sans oublier Reyna absent lors de ce rassemblement pour cause de blessure.

Les États-Unis peuvent commencer Ă  rĂȘver avec une telle gĂ©nĂ©ration dorĂ©e ! On croirait voir la Belgique d’il y a 10 ans.

QUALIFICATION QATAR 2022 : 3e rendez-vous

Deux rencontres au programme cette fois : vendredi et mardi. Les deux rencontres se dĂ©rouleront Ă  domicile, face Ă  HaĂŻti et au Panama. Le 6/6 s’impose.

Les 23

L’effectif au grand complet est disponible : Pulisic et Reyna rejoignent les Musah, Konrad et McKennie !

Le résumé

Mission accomplie : au petit trot contre Haïti mais le Panama nous a donné du fil à retordre. Heureusement, Reyna nous a sauvé.

Les rencontres

Pulisic, Altidore et Reyna pour une victoire aisée. Pulisic et Reyna, à peine revenus dans le groupe et déjà un but chacun.

52.1 qcm07 usa hai

Par contre, contre le Panama, ce fut plus tendu. MalgrĂ© de nombreuses occasions, seul Reyna a trouvĂ© la solution, par deux fois. Les tirs repoussĂ©s par le cadre, par le gardien Luis Mejia, qui joue au Racing Club en D1 argentine, ou des occasions qui finissent dans les estrades
 on a tout eu ! Enfin, la victoire est au bout du tunnel. C’est l’apanage des grandes Ă©quipes de gagner mĂȘme quand ils jouent mĂ©diocrement.

53.1 qcm08 usa pan

Le classement

Nous avons dĂ©jĂ  11 points d’avance sur le barragiste. Autant dire que notre qualification est en trĂšs bonne voie.

Au-delĂ  des points et de la qualification, c’est surtout le niveau de jeu qui me ravit. Je radote je sais mais quel puissance offensive nous possĂ©dons !

Avec cette annĂ©e 2021 exceptionnelle, nous nous retrouvons au 11e rang au classement FIFA devant le Mexique (!!!), les Pays-Bas, l’Angleterre et bien d’autres.

53.3 qcm08 resb

QUALIFICATION QATAR 2022 : 4e rendez-vous

Nous voilĂ  en janvier. Je fais une pause du cĂŽtĂ© de Charlotte, oĂč la construction de l’équipe d’expansion va bon train, le temps de m’occuper des trois rencontres de Team USA. Trois matchs au programme : mardi au Canada, vendredi face au Mexique et mardi au Honduras.

Les 23

Pas de gros changements. Par contre, les joueurs de MLS sont Ă  court de compĂ©tition Ă©videmment. C’est donc l’occasion d’appeler quelques joueurs qui Ă©voluent en Europe comme Ethan Horvath et Nicholas Gioacchini.

Le résumé

Trois matchs difficiles. Le Canada nous reçoit le couteau entre les dents, espérant arracher une place de barragiste dans la derniÚre ligne droite, le Mexique est notre ennemi juré et le Honduras, toujours à la lutte aussi pour une place de barragiste, ne nous fera pas plus de cadeaux que le Canada.

Finalement, les deux Ă©quipes Ă  la recherche de points n’ont pas fait le poids, alors que le Mexique nous a une fois encore surpris par le plus petit Ă©cart. Qu’importe, au terme de notre victoire au Honduras, nous avons officialisĂ© notre qualification pour la Coupe du Monde 2022 !!!

Les rencontres

Le Canada nous a tenu tĂȘte pendant une heure avant de cĂ©der sur une action de Reyna ponctuĂ©e par Konrad. Le jeune Gioacchini a ensuite placĂ© un doublĂ© pour sa premiĂšre sĂ©lection.

07.1 qcm09 can usa

Quasi un copiĂ©/collĂ© du match aller. Une rencontre fermĂ©e et un but Ă  la derniĂšre minute d’El Tri. Bis repetita placent.

08.1 qcm10 usa mex

MalgrĂ© nos trois suspendus (Dest, McKennie et Adams), nous nous imposons facilement Ă  San Pedro Sula. Yunus Musah a pris part aux trois buts, d’abord comme marqueur, puis en provoquant le penalty transformĂ© par Altidore et enfin comme passeur sur le but de Reyna.

09.1 qcm11 hon usa

Le classement

Mexique et États-Unis seront de la fĂȘte au Qatar !

La lutte risque d’ĂȘtre chaude entre la JamaĂŻque et le Costa Rica pour la troisiĂšme place qui permet d’éviter les barrages.

09.4 qcm11 class

Team USA

Un aperçu du Onze US :

GB – Zack Steffen (26 ans – Manchester City)

Le meilleur Ă  notre disposition, encore jeune, mais qui malheureusement joue peu dans son club. On peut aussi compter sur Matt Turner (New England) ou Ethan Horvath (FC Nantes) en cas de souci.

steffen

DD – Sergino Dest (21 ans – Barcelone)

Le jeune du Barça a détrÎné DeAndre Yedlin au poste de titulaire. Dest est plus complet.

dost

DG – Antonee Robinson (24 ans – CF MontrĂ©al)

Il vient de signer un contrat de JD avec MontrĂ©al. Excellent mais bien seul sur son flanc. On manque de gaucher en dĂ©fense aux États-Unis, le poste d’arriĂšre gauche est le moins bien pourvu de tous.

robinson

DC – John Brooks (29 ans – Wolfsburg)

C’est le seul DC incontournable dans l’équipe. Quasi un vĂ©tĂ©ran, en tout cas un des plus ĂągĂ©s et expĂ©rimentĂ©s. Il peut jouer en couverture ou stoppeur, associĂ© Ă  un stoppeur encore Ă  dĂ©terminer parmi Walker Zimmerman ou le vieux Omar Gonzalez, ou encore Ă  Aaron Long ou Steven Birnbaum comme DC de couverture. La lutte est chaude pour la deuxiĂšme place de DC


brooks

MC – Weston McKennie (23 ans – Juventus)

Un incontournable. UtilisĂ© comme MJR ou B2B. Il serait titulaire dans quasi toutes les sĂ©lections du Monde. Il est le vice-capitaine de l’équipe.

mckennie

MC – Tyler Adams (23 ans – RB Leipzig)

Promu capitaine (un peu par maladresse je l’avoue), il multiplie les bonnes performances, au point d’avoir gagnĂ© sa place de titulaire aux cĂŽtĂ©s de McKennie, au dĂ©triment de Michael Bradley qui commence Ă  se faire vieux.

adams

MOD – Yunus Musah (19 ans – Valencia)

Appelé en Gold Cup à la suite de la défection involontaire de 10 joueurs, il a saisi sa chance comme jamais. Un monstre en devenir !

musah

MOC – Giovanni Reyna (19 ans – Dortmund)

Que dire ? 19 ans et déjà incontournable.

reyna

MOG – Konrad De La Fuente (20 ans – Barcelone)

Comme Musah, il a saisi sa chance lors de la Gold Cup. À tel point qu’il a subtilisĂ© la place de titulaire Ă  Christian Pulisic. Il y aura une Ă©norme concurrence entre ces deux-lĂ . Quatre appelĂ©s pour trois places de milieux offensifs.

konrad

pulisic

BT – Jozy Altidore (32 ans – Toronto FC)

Il conserve sa place de titulaire pour le moment, mais cela se bouscule au portillon pour lui succéder. Josh Sargent, Jordan Morris, Timothy Weah, Nicholas Giaocchini


altidore

En résumé, une jeune équipe qui va devenir une puissance offensive impressionnante dans les années à venir.

The national soccer team to coach !

Latex Girl

À la demande de certains (et des autres qui matent en prĂ©tendant ne pas apprĂ©cier/comprendre), retour aux sources avec un indĂ©modable, un classique : le latex. En attendant de trouver une petite nymphette yankee
 Que voulez-vous, quand on approche la cinquantaine, on a bien le droit de rĂȘver un peu
 :slight_smile:

Une photo bien sage, d’une Allemande Ă©videmment, Hildegarde de son vrai nom, qui votera AfD trĂšs bientĂŽt.

Latex

bdsmlr-157785-ae8YlbIuey

Bon weekend les amis !

4 « J'aime »

C’est une belle Ă©quipe Team USA, mais niveau profondeur ça doit pas ĂȘtre fou non ?
Par contre, y a des titulaires franchement sympa.

1 « J'aime »

En dehors des deux ratés face au Mexique, les qualifs sont assez tranquille.
Belle génération américaine qui peut faire quelque chose au mondial !

1 « J'aime »

En fait, il y a beaucoup de profondeur. Il y a de jeunes vedettes et autour beaucoup de bons joueurs de tout Ăąge qui peuvent prĂ©tendre aux places sur le banc dans une liste de 23. Le gros problĂšme, c’est le poste d’arriĂšre gauche oĂč je n’ai que Robinson comme pur gaucher.

Autres postes un peu difficiles : la dĂ©fense centrale et le poste d’avant-centre.

On a Brooks qui est au-dessus du lot, sans ĂȘtre un super-crack on s’entend, puis aprĂšs plein de joueurs qui se valent. J’ai, en gros, le choix entre dix joueurs qui se valent pour composer ma charniĂšre centrale.

En pointe, Altidore est sur les derniers miles. DerriĂšre, plusieurs trĂšs bons jeunes parmi lesquels il va falloir trouver LE meilleur, et mĂȘme de bons joueurs comme Morris et d’autres qui peuvent aussi prĂ©tendre Ă  une place.

C’est beaucoup plus facile qu’avec le Canada qui a quelques bons joueurs et beaucoup de moyens. À voir en Coupe du Monde mais l’épine dorsale de l’équipe est jeune, il faudra encore quelques annĂ©es pour rĂȘver en grand.

Offensivement, tu as un sacré matériel et de quoi faire avec des titulaires et des remplaçants de trÚs grande qualité.
AprĂšs, il va falloir construire patiemment pour ramener enfin la coupe Jules Rimet outre-Atlantique.

1 « J'aime »

Quelle armada offensive.
J’ai hñte de voir la relùve d’Altidore.

PS : Musah :heart:

1 « J'aime »

Charlotte FC / Team USA : saison 2021

cltusa

Bon, un an Ă  peaufiner l’équipe, il Ă©tait temps que les choses sĂ©rieuses commencent. Nous voilĂ  enfin arrivĂ©s Ă  l’heure de l’enregistrement d’effectif, fin fĂ©vrier 2022. Beaucoup de mouvements puisque je n’avais que trois joueurs Ă  mon arrivĂ©e, plus un quatriĂšme qui devait nous rejoindre en juillet 2021. Tout Ă©tait Ă  faire donc


L’annĂ©e 2021 a surtout Ă©tĂ© mise Ă  profit pour sonder le marchĂ© des transferts, surtout amĂ©ricain mais aussi mondial, malgrĂ© les restrictions au niveau des missions des recruteurs. Disons que, dans un premier temps, il fallait surtout ĂȘtre Ă  l’affĂ»t de tout joueur amĂ©ricain qui serait disponible, Ă  moindres frais, pour faire partie de la mouture 2022 de Charlotte.

Je dois avouer qu’il fut dans l’ensemble bien difficile de rĂ©aliser de gros coups. En effet, les joueurs semblaient rĂ©ticents Ă  rejoindre Charlotte avant que son statut de franchise de MLS ne soit officialisĂ©, fin 2021. Et mĂȘme une fois officiellement incluse dans la Ligue, l’équipe ne semblait pas attirer les cracks malgrĂ© un budget total (transfert + salaire) de $32,5M.

Autrement dit : ne vous attendez pas Ă  un rouleau-compresseur la premiĂšre annĂ©e, il reste beaucoup de boulot pour crĂ©er une grosse Ă©quipe de MLS, mais au moins on a de la profondeur, souvent le talon d’Achille des Ă©quipes de la Ligue US.

Il serait bien fastidieux de relater les Ă©vĂ©nements d’une annĂ©e dans le dĂ©tail. Je vais donc prĂ©senter l’effectif 2022 et les conditions dans lesquelles chaque joueur a Ă©tĂ© acquis.

LES TITULAIRES

GB – Caoimhin Kelleher – IRL – PrĂȘtĂ© par Liverpool le 14/02/2022

Il s’agit d’un des derniers arrivĂ©s. J’ai longuement cherchĂ© un gardien de but amĂ©ricain, en vain. Je me suis alors tournĂ© vers le marchĂ© des transferts et de nouveau, je n’ai rien trouvĂ© de vraiment excellent. Dans pareille condition, rien de tel qu’un prĂȘt comme solution de transition pas trop onĂ©reuse. Le jeune Irlandais, qui a l’avantage d’ĂȘtre anglophone en plus, fera donc l’affaire.

Kelleher évolue à Liverpool depuis 2014 et a défendu la cage du club à 4 reprises en Premier League.

À noter, pour ceux qui me suivent depuis quelques annĂ©es, que je me suis dĂ©menĂ© comme un beau diable pour recruter un certain Sergey Pesjakov, gardien russe de 32 ans qui m’en a fait voir des vertes et des pas mĂ»res dans le passĂ©, mais le Zenit me l’a subtilisĂ© Ă  la derniĂšre minute malgrĂ© mon offre de contrat de Joueur-DĂ©signĂ©. Il est Ă©crit que jamais je ne coacherai ce Pesjakov


Caoimhin Kelleher

DD – Richie Laryea – CAN/USA – ArrivĂ© libre le 09/02/2022

Je vous l’avais dit que je le voulais, ce poison canadien ! Laryea est un joueur qui a le don d’énerver ses adversaires. Certains diront qu’il ne brille pas par son fair-play, ni par son intelligence, mais on a tous besoin de gars comme lui dans notre Ă©quipe. En plus, si sa place de prĂ©dilection est arriĂšre droit, il peut jouer partout sur le terrain, sauf au but.

Laryea a Ă©tĂ© repĂȘchĂ© en 2016 par Orlando, comme 7e choix de la Superdraft. Il y Ă©volua trois ans avant de revenir au Canada, Ă  Toronto, pour trois ans Ă©galement. Il a 63 matchs Ă  son actif en MLS et fait rĂ©guliĂšrement partie de l’équipe nationale canadienne.

Richie Laryea

DG – Jake Bidwell – ENG – ArrivĂ© de Swansea pour $49,5K le 08/02/2022

Un autre achat de derniĂšre minute. Comme je le disais, il fut ardu de recruter des titulaires avant l’accession officielle du club Ă  la MLS. Un bon dĂ©fenseur qui est passĂ© par QPR, Swansea et Brendford.

Bidwell a, au total, 270 apparitions en Championship et 102 en League One.

Jake Bidwell

DC couverture – Owen Otasowie – USA/ENG – PrĂȘtĂ© par les Wolves le 03/01/2022

C’est un trĂšs bon espoir du Soccer US, qui Ă©volue en Angleterre depuis 2017. Il peut jouer DC, MD ou MC mais c’est en dĂ©fense que j’aurai besoin de lui. Il est assez gourmand en matiĂšre de salaire mais j’ai besoin de bons joueurs possĂ©dant la citoyennetĂ© amĂ©ricaine.

Otasowie n’a que deux apparitions en Premier League jusqu’à prĂ©sent avec les Wolves.

Owen Otasowie

DC stoppeur – Buhle Mkhwanazi – RSA – ArrivĂ© libre le 02/04/2021

Ma premiĂšre recrue, arrivĂ©e au club au printemps 2021. Il fut ensuite prĂȘtĂ© jusqu’à la fin de l’annĂ©e aux Orlando Pirates. Un joueur expĂ©rimentĂ© (230 rencontres jouĂ©es en PremiĂšre Division sud-africaine), pas trop exigeant (il signe un contrat Senior au Salaire Minimum). Bref, le genre de joueur qui fait du bien dans une Ă©quipe MLS.

Buhle Mkhwanazi

MC, MJR dĂ©fensif – Wil Trapp – USA/GRE – Draft d’expansion (Minnesota)

De maniĂšre assez incomprĂ©hensive, Minnesota a soumis Trapp au ballottage lors de la Draft d’expansion. Bon, c’est certain que le grand espoir Ă  qui on promettait une carriĂšre en Europe n’a finalement jamais quittĂ© Columbus, son club formateur, si ce n’est pour des passages Ă©clair Ă  Miami puis Minnesota. Il reste quand mĂȘme une valeur sĂ»re de la ligue, avec ses 219 apparitions en MLS depuis son arrivĂ©e en 2013, sans oublier 20 apparitions sous le maillot des USA.

Wil Trapp

MC, Mezzala soutien – Sergio Ruiz – ESP – PrĂ©sent Ă  mon arrivĂ©e

L’Espagnol de 25 ans Ă©tait dĂ©jĂ  lĂ  quand j’ai pris mes fonctions, mĂȘme s’il Ă©tait prĂȘtĂ© Ă  Las Palmas en Liga2. Un bon milieu central que j’ai conservĂ©, mon staff en dit beaucoup de bien. Ses principales faits d’armes au cours de sa carriĂšre : quatre saisons avec le Racing de Santander, en D3 puis en Liga2.

Sergio Ruiz

MOD, ailier intĂ©rieur – Ivan Fiolic – CRO - ArrivĂ© de Genk pour $150K le 21/02/2022

AprĂšs avoir analysĂ© plusieurs pistes infructueuses, je me suis rabattu, tardivement, sur un Croate qui Ă©voluait Ă  Genk, dans le championnat de Belgique. Il a de bonnes qualitĂ©s, surtout sur phases arrĂȘtĂ©es, et n’a pas coĂ»tĂ© cher. AprĂšs de bonnes prestations au Dinamo Zagreb, il est parti pour Genk oĂč il a passĂ© le plus clair de son temps en prĂȘt. C’est pour lui l’occasion de se relancer, espĂ©rons qu’il la saisira.

Ivan Fiolić

MOC – Matko Miljevic – USA/ARG/CRO – Fin de contrat Argentinos Jrs. le 06/07/2020

VoilĂ  ce que je considĂšre comme une excellente opĂ©ration de l’annĂ©e 2020. ArrivĂ© au terme de son contrat dans son club argentin, nous avons pu repĂȘcher un joueur qui possĂšde la citoyennetĂ© amĂ©ricaine et qui reprĂ©sente un bon espoir. FormĂ© au club d’Argentinos Jrs., il a cependant peu jouĂ© en Ă©quipe A avec seulement 6 apparitions en 2019/20 avant d’ĂȘtre prĂȘtĂ© un an en Autriche, sans succĂšs.

Pour info : Matko Miljevic vient d’ĂȘtre recrutĂ© par le CF MontrĂ©al IRL. :wink:

Matko Miljevic

MOG, attaquant intĂ©rieur – Haji Wright – USA/LBR – Draft d’expansion (Austin)

C’est le premier Joueur-DĂ©signĂ© recrutĂ© par Charlotte ! Celui qui a Ă©tĂ© repĂ©rĂ© par Schalke 04 en 2015, alors qu’il Ă©voluait Ă  l’époque au Cosmos de New York, n’a pas percĂ© autant qu’on l’espĂ©rait. Revenu au pays aprĂšs des passages manquĂ©s aux Pays-Bas puis en Pologne, il cherche Ă  donner un nouvel Ă©lan dans sa carriĂšre. C’est exactement ce qu’une Ă©quipe d’expansion peut offrir ! À la base, Wright est issu de l’acadĂ©mie du Galaxy de Los Angeles.

Haji Wright

BT, attaquant avancĂ© – JuliĂĄn Carranza – ARG/USA – ArrivĂ© libre le 02/07/2021

RecrutĂ© au coĂ»t de $6M par l’Inter Miami en 2019, le club floridien l’a laissĂ© partir au terme de son contrat. Tout bĂ©nĂ©fice pour nous, car il a un trĂšs bon niveau et possĂšde en plus la nationalitĂ© amĂ©ricaine. Il a Ă©tĂ© formĂ© Ă  Banfield oĂč il est apparu 38 fois en Division 1 argentine.

Une aubaine ! Il y avait de bons coups Ă  faire en 2021 !

JuliĂĄn Carranza

LE MOT DU COACH

Le recrutement n’est pas terminĂ©, mĂȘme si j’ai enregistrĂ© prĂšs de 30 joueurs. Certains seront sans doute sacrifiĂ©s si je trouve mieux. Et je trouverai mieux avec un peu de patience !

Ce que je trouve trĂšs agrĂ©able, c’est que l’équipe ne s’est pas construite avec autant de facilitĂ© que les derniĂšres annĂ©es, oĂč l’équipe d’expansion pouvait facilement prĂ©tendre aux places d’honneur dĂšs la premiĂšre saison. Le travail est loin d’ĂȘtre terminĂ© Ă  Charlotte, ce qui promet une belle partie !

La prĂ©sentation du reste de l’effectif de l’équipe d’expansion suivra bientĂŽt


2 « J'aime »