:tactic: Sean Dyche - The Ginger Mourinho 👨‍🦰 :eng:

Sean Dyche - Burnley Football club

« Si nous avions abordé la Premier League en jouant comme tous les autres, je ne crois pas que nous le ferions aussi bien. Donc nous faisons des choses différentes. » Sean Dyche

Ancien défenseur, Sean Dyche n’a pas été un grand joueur et n’a d’ailleurs jamais connu l’élite en club. Il débute sa carrière d’entraîneur, la saison 2011-2012, à Watford, et malgré des résultats prometteur, il se fait licencier par les nouveaux repreneurs italiens. Comme un symbole d’une nouvelle ère en Premier League : les meilleurs sont étrangers, et les anglais sont ringards.

Aujourd’hui, The Ginger-Mourinho (appelĂ© « le mourinho roux Â» par ses fans) se distingue pas seulement pour son look, très british mais bien pour ses prouesses de gestion avec Burnley depuis 8 ans. Sean Dyche et les Clarets ont su instaurer une vĂ©ritable « culture club Â», investissant les millions de la Premier League, dans les infrastructures , en tĂ©moigne le nouveau centre d’entraĂ®nement, inaugurĂ© en 2017. Très peu actif sur le marchĂ© des transferts, Josh Brownhill reprĂ©sente le plus gros transfert du club : « seulement Â» 15M€ !

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.40.02

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.40.34

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.44.35

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.41.00

Burnley surperforme depuis des années sous les ordres de Sean Dyche, signant même une 7ème place historique lors de la saison 2017/2018, et qualificative pour l’Europa League (éliminer en barrage vs Olympiakos). Toujours avec l’un des plus petits budgets de la Premier League, et l’une des plus faible masse salariale, les Clarets se sont forgé une véritable réputation dans le football anglais. Une réputation, qui parfois est qualifiée d’extrêmement négative et d’anti-football, par certains observateurs.

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.41.17

Capture d’écran 2021-01-03 à 15.41.31

Capture d’écran 2021-01-03 à 16.00.12

L’équipe est encore assez bonne pour lutter contre la relégation (classement pronostiqué: 16ème), mais c’est un effectif des plus vieillissant du championnat (âge moyen: 28 ans). Plus de la moitié des 11 titulaires, ont 30 ans ou plus, alors pour rajeunir l’équipe, Burnley s’appuie d’avantage sur son academy, et intègre quelques jeunes au groupe professionnel chaque année, pour compléter un effectif restreint. Dwight McNeil, en est un exemple, il a su profiter de ses occasions pour devenir aujourd’hui un titulaire indiscutable.

Capture d’écran 2021-01-03 à 18.09.07

The 4-4-2 Low Block

Sean Dyche se définit d’abord comme un anti-philosophe, loin des tactiques fantaisistes de Guardiola ou de Bielsa. Les Clarets évoluent systématiquement dans un schéma en 4-4-2, car pour lui, c’est le meilleur dispositif pour défendre et attaquer. De manière générale, Burnley est une équipe bien organisée, très fort sur coups de pied arrêtées, à l’aise dans les duels aériens, exploitant chaque erreurs de son adversaire pour se trouver dans la surface de réparation, prêt à marquer un but.

Style tactique :

  • Contre-attaques fluides
  • 4-4-2 (2ème formation prĂ©fĂ©rĂ©e: 4-4-1-1)
  • Jeu direct

Penchants Ă  :

  • Recruter des joueurs basĂ©s au pays
  • Recruter des joueurs de divisions infĂ©rieures
  • Incorporer les joueurs dans sa tactique prĂ©fĂ©rĂ©e
  • Utilisation du marquage individuel
  • Utiliser un attaquant pivot
  • S’appuyer sur les coups de pied arrĂŞtĂ©es
  • DĂ©fense basse pour protĂ©ger un score
  • Jouer la contre-attaque
  • Mettre un gardien remplaçant sur le banc
  • Utiliser gardien hors Ă©quipe première en coupe nationale

Aversions Ă  :

  • Permet libertĂ© crĂ©atrice
  • Utiliser le marchĂ© des prĂŞts
  • Utilisation des remplaçants
  • PossĂ©der un gros effectif sĂ©nior
  • DĂ©penser tout le budget pour un joueur
  • Nommer un directeur sportif pour les transferts et contrats de l’équipe première
  • N’utilise pas d’adjoint

« Notre jeu est un mélange de plein de choses et pour être efficace, il doit rester très flexible. L’idée, c’est donc de pouvoir l’ajuster en fonction des besoins du match, tout en se concentrant sur ce que nous avons à faire et ce que nous savons faire. » Sean Dyche

Avec le ballon - en transition offensive

Nick Pope effectue un long dĂ©gagement au pied en direction du Pivot, gĂ©nĂ©ralement, Chris Wood. Autour de lui, de nombreux joueurs, pour tenter de gagner la « second ball Â», un des principes de jeu de Sean Dyche. Dans le meilleur des cas, le 2ème attaquant se trouve lancĂ© dans la profondeur, pour jouer un face-Ă -face avec le gardien adverse.

McNeil recherche le demi-espace, permettant à Charlie Taylor de dédoubler sur le flanc gauche. Si l’arrière droit adverse suit McNeil, alors Ben Mee jouera une longue passe vers Taylor, libre, pour envoyer un centre dans la surface de réparation. Dans le cas contraire, McNeil propose une solution courte, et oriente le jeu à l’opposé.

Dans les 30 derniers mètres, Burnley a constamment ses deux puissants buteur dans la surface, prêt à remporter le duel aérien. Lorsqu’un centre est joué dans la boîte, les deux milieux axiaux apportent le surnombre dans la surface. Le plus souvent, le ballon est rencontré au point de pénalty, mais si le ballon est dévié, le milieu gauche se jette au second poteau.

Westwood s’excentre parfois sur les côtés au lieu de rester dans l’axe, étire le jeu sur toute la largeur, et propose une solution de passe pour le latéral monté haut le long de la ligne de touche. Sans contrôle, il envoie un long ballon flottant dans la boîte. McNeil reste attentif pour attaquer le ballon au second poteau.

Sans le ballon - en transition défensive

Les attaquants de Burnley font le pressing sur les défenseurs adverses afin d’empêcher le gardien de démarrer une séquence de jeu en partant de la défense. Celui-ci doit donc dégager loin ou prendre des risques sur ses relances courtes. Sur un dégagement lointain, Burnley se retrouve à jouer un duel aérien, très confiant dans ce domaine.

Le bloc défensif de Burnley est très compact et étroit qui se déplace de gauche à droite. McNeil marque de près un des milieu, empêchant toute incursion par l’axe du terrain, laissant le côté opposé libre d’espace. Le milieu BoxToBox, se charge de marquer le numéro 6 adverse, si les deux buteurs n’arrivent pas à couper la ligne de passe efficacement.

Le « low block Â» de Burnley coulisse sur le cĂ´tĂ© pour avoir une surnombre dĂ©fensif lorsque le ballon est jouĂ© le long de la ligne de touche. Le latĂ©ral se jette sur l’ailier en possession du ballon pour l’empĂŞcher d’attaquer. A l’opposĂ©, l’ailier de Burnley ferme au milieu, prĂŞt Ă  coulisser Ă  son tour, si le ballon passe sur son cĂ´tĂ©.

Coups de pied arrêtées

« Depuis que j’entraîne, 27 à 30% des buts sont marqués à partir de phases arrêtées, alors : "Pourquoi n’utiliserions pas cela comme une option — une chance de marquer ? » Sean Dyche

Ashley Westwood et Dwight McNeil sont proches du ballon. Les deux défenseurs centraux, James Tarkowski et le capitaine Ben Mee, trottent en direction de la surface de réparation adverse. Pour l’équipe en face, cela signifie forcément, danger.

Chaque semaine, à l’entraînement, les deux tireurs désignés s’exercent, se challengent, visant un peu plus l’excellence. L’idée est d’améliorer la précision, la conviction et le rythme de leurs coups de pieds.

L’équipe de Dyche mélange son style à travers ses tireurs, côté gauche: Westwood, joue fort au premier poteau. Côté droit: McNeil, cherchera le second poteau, avec de longs ballons flottant. Les défenseurs centraux, ont en plus de leurs tâches défensive, un rôle capital sur les coups de pied arrêtées. Ils montent systématiquement, et accompagnent les deux robustes buteurs des Clarets.

A Burnley, chaque Touche, Coup-Franc, ou Corner est joué comme une véritable occasion de but, une chance supplémentaire de marquer et donc de gagner un match.

Penalties Corners Coups Francs
Wood, Barnes, Vydra Westwood, McNeil, Brownhill McNeil, Westwood, GuĂ°mundsson

si vous menez au score, pensez à repasser votre latéral derrière et un des milieux proche de la surface

Corner - côté droit : McNeil

McNeil recherche les centraux au second poteau
Jack Cork gĂŞne la sortie du gardien
Westwood propose une solution courte et attire un joueur adverse au marquage
Chris Wood et Ashley Barnes attaquent le premier poteau, à l’affut, si le ballon arrive dans cette zone
Mattew Lowton reste aux abords de la surface
Taylor reste à l’arrière

Corner - côté gauche : Westwood

Westwood centre fort au premier poteau
Chris Wood et James Tarkovski attaquent le premier poteau pour dévier le ballon au fond des filets
Jack Cork gĂŞne la sortie du gardien
McNeil propose une solution courte et attire un joueur adverse au marquage
Ben Mee et Guðmundsson se tiennent au deuxième
Charlie Taylor reste aux abords de la surface
Lowton reste à l’arrière

Corner défensif - côté gauche

Jack Cork défend au premier et McNeil au second poteau
4 joueurs sont en marquage en zone et protègent leur gardien
4 joueurs marquent individuellement leurs adversaires direct

Coup franc - côté droit : McNeil

McNeil recherche les défenseurs centraux au second poteau
Chris Wood et Ashley Barnes attaquent le premier poteau, à l’affut, si le ballon arrive dans cette zone
Mattew Lowton et Taylor restent à l’arrière

« Vous profitez de tout ce que vous pouvez, encore plus si vous êtes une équipe et un club comme Burnley, en Premier League. Vous avez besoin de tout ce que vous obtenez. » Sean Dyche

Programme d’Entrainements

Voici une proposition de 4 semaines d’entraînements construites autour des principaux principes du manager anglais:

  • Travail physique
  • Jeu direct
  • Phase de transition
  • Placement dĂ©fensif
  • Coups de pieds arrĂŞtĂ©es

1ère semaine - 1 match

Low Block 1 match.fmf (19,2 Ko)

2ème semaine - 1 match

Park The Bus 1 match.fmf (19,2 Ko)

3ème semaine - 1 match

Positive 1 match.fmf (19,2 Ko)

4ème semaine - 1 match

Attacking 1 match.fmf (19,2 Ko)

Semaine - 2 matches (semaine de coupe: remplacer Attaque - Direct par Penalties)

Low Block 2 matches.fmf (19,2 Ko)

Semaine - 0 match


Low Block 0 match.fmf (19,2 Ko)

Legs. Hearts. Minds.

Prochainement : Politique de recrutement, gestion en match, gestion de la dynamique de groupe etc.

Téléchargement

« Je n’ai aucun problème avec l’opinion, sur ce que nous faisons, vraiment pas. Ce que les managers, ou les médias disent de nous, ne me touche pas. » Sean Dyche

4-4-2 Low Block | Sean Dyche

Installation

OS Chemin d’installation
Windows Documents/Sports Interactive/Football Manager 2021/tactics
Mac Utilisateurs/ »Nom d’utilisateur »/Documents/Sports Interactive/Football Manager 2021/tactics

:warning: La tactique présentée ne vous assure aucun résultat. Il s’agit d’une retranscription tactique, d’un entraîneur IRL, qui vraisemblablement, ne sera jamais champion de Premier League.

10 J'aime

Sublime retranscription !
Comme discuté sur Twitter, je comprends le souci des détails pour la tactique :hoho:

Mais c’est très bien réalisé et sur les schémas présentés, on retrouve très bien le système de Burnley qui, effectivement, exploite toutes erreurs ou absences pour se projeter et contrer sans pitié. C’est un style à part, vraiment hors de la mode actuel mais aujourd’hui, pour gagner, il est aussi possible de bien défendre et de savoir attaquer en étant impitoyable :heart:

2 J'aime

Si Vizeh voit ça, il va se mettre à vomir des arc-en-ciels de joie :rofl:

2 J'aime

Comment devenir accro a une équipe grâce à FM ! :heart: C’est superbe ! Le nombre de matches que tu as dû mater, ça doit être fou. Mais je suis l’un de cette petite partie des fans de foot qui aiment Burnley jouer. C’est atypique, c’est pragmatique, mais c’est très intelligent et recherché

4 J'aime

Comme toujours… PARFAIT! Merci José!

1 J'aime

Passionnant !! J’ai hâte de voir la suite. :soccer: :nerd_face:

1 J'aime

Sympa la tactique :slightly_smiling_face: mais je me demande si sur du long terme on peut jouer le haut de tableau et éventuellement remporter des titres avec ce style de jeu dans FM? :thinking: Si quelqu’un a déjà essayer une tactique similaire je suis a l’écoute.
Et hate de lire la suite !

1 J'aime

Merci pour l’ensemble de vos messages.

Je prends beaucoup de plaisir Ă  vous partager ce type de contenu, particulièrement ma « fascination Â» pour Burnley, et ses idĂ©es diffĂ©rentes. Comme s’ils jouaient un"autre" football.

En effet @Cosmos17 cela semble compliqué. Et l’idée n’est pas là. Je ne propose pas une tactique gagnante. Mais plutôt un style de jeu différent.

Dans ma partie « test tactique Â» oĂą j’ai enchainĂ© les matchs en long rĂ©sumĂ© (et parfois en complet) pour parfaire la tactique, je suis 7ème Ă  Ă©galitĂ© de points avec le 6ème, après 25 matchs disputĂ©s.

Si je joue aujourd’hui comme ça, tout en sachant dans le même temps, que je ne jouerais jamais le titre, c’est justement qu’au dela de la tactique, je souhaite me rapprocher du réel. Et la défaite en fait totalement partie :slight_smile:

J’écris dĂ©jĂ  la suite, donc je suis confiant pour un « post Â» prochainement ^^

3 J'aime

@Cosmos17,

Loin de moi l’idée de me comparer de près ou de loin à @JoseSoares, mais j’ai établis un 4-4-2 dans l’idée de David Moyes, un style défensif, jeu direct et de contre-attaques et j’ai terminé second la première saison. Faut accepter de subir c’est vrai mais je trouve que c’est une idée de jeu différente.

Bon certes, j’ai gagné aucun titre :sac:

2 J'aime

@JoseSoares je comprends ton idée, c’est vrai que ça change des tactiques offensives que l’on peut voir. Je suis curieux de voir la suite :slightly_smiling_face:
Comme tu dis @Irons il faut accepter de subir dans ce style différent. Je pense que je vais tenter une expérience pour voir ce que ça donne de mon côté :slightly_smiling_face:

2 J'aime