:storyred: :s1: :betis: Real Betis Balompié : Rey de Andalucia ?

Logo transparent Betis

INTRODUCTION


Le Real Betis, bien installé en Liga depuis 2015, réalise une saison 2018/2019 plus que mouvementée. Cette année passée, le parcours en Ligue Europa (16ème de finale) et en coupe d’Espagne a sauvé le club andalou d’un bilan très maigre, avec seulement une 10ème place en LIGA et une élimination en demi-finales de Copa del Rey face au futur vainqueur le FC Valence.

Cette saison plus que décevante, nous amène au départ de Quique Setién. L’entraîneur espagnol de 60 ans, qui avais pris les commandes du club en 2017 aura quand même réussi a emmener les Beticos en League Europa des la première saison. Il quitte le club avec un bilan de 39 victoires, 22 nuls et 33 défaites sur les deux saisons qu’il a passées ici.

Depuis plusieurs semaines, deux noms sortais dans la presse espagnol pour reprendre l’équipe des verts et blancs. Le premier est Joan Francesc Ferrer Sicilia, dit Rubi, fraîchement partant de l’Espanyol de Barcelone malgré une belle 7ème place synonyme de qualification en Europa League. Cependant l’entraîneur espagnole décida de ne pas continuer les négociations avec le Betis pour des raisons de santé. Le second entraîneur évoqué n’est autres que Marcelo Bielsa, l’argentin surnommé El Loco, connais très bien le championnat espagnol ( Esp.Barcelone & Bilbao). Actuellement en poste à Leeds en Angleterre depuis une saison, il a fais part au dirigeants andalou qu’il ne quitterais pas Leeds, il s’y sent bien et souhaite continuer son aventure dans le Yorkshire.

Cependant lors des négociations avec Marcelo Bielsa, c’est l’argentin lui même qui a proposé les services d’un jeune entraîneur au président Angel Haro. Lors de son passage à Marseille, il a rencontré un jeune marseillais, qui se rendais pratiquement tout les jours à la Commanderie pour l’observer. Admiratif de l’abnégation de ce jeune, Marcelo Bielsa décida de le prendre sous son aile et de l’aider à réussir dans ce métier difficile.

Maintenant âgé de 27 ans, Julien San James né à Marseille au début des années 90, a appris énormément grâce à Bielsa. Difficiles de connaitre les détails exactes du parcours de Julien, le peu que l’on sait de lui est qu’il a passé ces diplômes très rapidement après ça rencontre avec le tacticien argentin, par la suite entre plusieurs voyages à travers le monde et notamment en Amérique du sud, il a officiellement entraîné au sein du centre de formation de l’Olympique de Marseille, puis adjoint en National 2 à l’USM Endoume, pour ensuite rejoindre son mentor à Leeds dans un rôle qu’on pourrais appeler d’assistant, profitant de celui-ci justement pour voyager et apprendre différentes vision du football.

Qui d’autre que El Loco pour proposer une idée pareil au dirigeant du Real Betis ? Quel dirigeant serais assez fou pour prendre un tel risque ? Et pourtant, après de longue discussions entre les trois hommes lors de différents rendez-vous pendant l’été et après une grande réflexion au sein du club, c’est bien Julien San James qui va prendre les commandes du club pour la saison 2019/2020.

Un énorme challenge voir une aubaine pour ce très jeune entraîneur franco-espagnol qui sort de nul part. Et surtout une prise de risque démesuré pour Angel Haro, alors que le club cherche justement une stabilité dans l’élite depuis plusieurs années. Interrogé par le quotidien sportif espagnol Superdeporte, Angel Hora a voulu rassurer ses supporters de ce choix surprenant et demande leurs confiance. Lors de cette entrevue, le président a dit : « Marcelo Bielsa était très intéressé par le projet qu’on lui proposai, cependant il était aussi très attaché a son poste actuel. Un jour, lors d’un énième entretien, il me dit : Angel si tu me voulais au poste d’entraîneur du Betis, c’est que tu a confiance en moi ? Donc fais moi confiance avec Julien. » Angel explique que ce sont de nombreux échanges comme celui-ci, ainsi que ceux avec Julien qui on fait pencher la balance.

Nul doute que le président Angel Horo, lui meme natif de Séville agissent pour le bien de son club et de ses supporters. Cependant, seul l’avenir nous le dira si ce sera un fiasco ou l’une des plus belle histoire du championnat espagnol …

7 J'aime

HISTOIRE

Le Real Betis Balompié a été fondé le 12 septembre 1907. Le club a reçu le titre honorifique de «Real» en 1914 par le roi Alphonse XIII. Le nom du Real Betis est l’un des rares noms du football espagnol à utiliser uniquement des mots d’origine espagnole et le plus ancien de tous le terme «Balompié» voulant littéralement dire football, bien que la plupart des équipes du pays choisissent le terme «fútbol» comme copie de l’anglais.

Leurs plus grands honneurs sont un championnat de la Liga, remporté en 1934/35 et deux victoires de la Copa del Rey, en 1977 et 2005. De plus, les Beticos ont été deux fois finalistes en Copa del Rey et une fois en Super Coupe d’Espagne.

Ils étaient la première équipe andalouse à jouer dans la première division espagnole, ainsi que la première à jouer en Ligue des Champions dans son format actuel.

Le stade du Betis est le stade Benito Villamarín, qui appartient au club, le stade peut accueillir jusqu’à 60 271 spectateurs fessant de lui le quatrième stade du pays. Le nombre de socios a connu une augmentation significative ces dernières années, et il y en a actuellement plus de 50 000.

En ce qui concerne les fan clubs, les Verts et les Blancs sont classés quatrième en Espagne, avec plus de 450. Cependant, la portée s’étend au-delà des frontières et même en dehors de l’Europe, certains fan-clubs se trouvant dans des endroits aussi éloignés que les États-Unis, l’Australie et Zanzibar. Il montre l’attrait et le caractère universels du Club depuis sa création.

Parallèlement à cela, le Real Betis Balompié est entré ces dernières années dans de nouvelles disciplines pour porter le nom du club plus loin. En février 2016, Ángel Haro est devenu président du Real Betis, avec un programme axé sur la croissance sportive, la professionnalisation du Club et de rendre le Real Betis Balompié meilleur dans les domaines sociaux, économiques et sportive. L’objectif était d’adapter un club historique au 21e siècle.

Le Real Betis a connu une croissance importante dans tous les secteurs. En conséquence, l’équipe a remporté un succès sportif au cours de la saison 2017/18, lorsque les Verts et les Blancs se sont à nouveau qualifiés pour les compétitions européennes après une grande saison. Une place privilégiée gagné à juste titre grâce à leur style attrayant, leur proposition de contrôle de balle et leur bravoure à chaque match. Une belle saison qui a également laissé de grands moments et des souvenirs agréables comme la victoire à Santiago Bernabéu et la victoire étonnante dans le derby 2-5 sur le terrain des rivaux du FC Séville.

Cette récompense a été, sans aucun doute, la consolidation des objectifs fixés par Ángel Haro et José Miguel López Catalán dès leur arrivée au Club. Un projet ambitieux qui comprenait l’unité des fans, la régénération de l’institution, une normalisation institutionnelle, l’idée que les membres et les actionnaires redeviennent le personnage principal, la rénovation et la mise à jour du stade Benito Villamarín, et une candidature à un projet sportif ramènent le succès et permettant à l’équipe de rejouer aux compétitions européennes.

Le 23 novembre 2017, un autre exploit historique s’est produit, une assemblée des actionnaires a changé le club. Ce jour-là, une grande majorité des actionnaires a voté pour sanctionner l’accord souscrit par le conseil d’administration avec Manuel Ruiz de Lopera, l’ancien propriétaire, pour acheter son package d’actions, ce qui a mis fin au long processus judiciaire qui avait conduit le club dans une situation institutionnelle et financière difficile.

Lors de cette assemblée des actionnaires, le président Ángel Haro a déclaré: «Nous entamons un processus passionnant pour que les béticos deviennent propriétaires de leur club. Les actionnaires, leurs enfants et petits-enfants, ainsi que tous les détenteurs qui le souhaitent pourront acheter un petit morceau du Betis. Le Betis fera partie des béticos. ». Après cet accord, un processus de vente d’actions a commencé et de nombreux fans ont acheté des actions, ce qui a démocratisé le Betis.

Au cours de cette saison 2017/18, la valeur économique et sportive de l’équipe a considérablement augmenté avec des signatures importantes telles que Andrés Guardado, Cristian Tello, Zou Feddal, Antonio Barragán, Ryad Boudebouz et Javi García.

Un grand groupe de joueurs qui ont été rejoints la saison suivante par d’autres noms importants tels que William Carvalho, Pau López, Takashi Inui, Sergio Canales, Gio Lo Celso, Sidnei Rechel et Joel Robles.

Au final, une réalité passionnante pour ce nouveau Real Betis Balompié. Un club qui ne cesse de croître, et qui a considérablement amélioré ses indicateurs sportifs, économiques et sociaux et qui a porté le nom du Real Betis Balompié à un nouveau niveau.


7 J'aime

Bon courage à Séville !
Un défi très intéressant sur le papier.

1 J'aime

Défi interressant. Et c’est bien écrit. Je vais suivre tout ça :slight_smile:

1 J'aime

Bonne aventure :wink:

1 J'aime

Merci beaucoup les gars :+1:t4:
C’est vrai que le défi est plutôt pas mal. J’espère que ça va vous plaire comme première storie :grinning:

Beau challenge avec ce beau club , je vais suivre !

1 J'aime

Un challenge très intéressant je vais suivre ça :wink:

1 J'aime

INTERVIEW

Fraichement arrivé en Andalousie, le jeune entraineur J.San James qui vient de prendre les Verdiblancos c’est livré à une interview avec notre journaliste Mohamed Bouhafsi, la première dans sa nouvelle carrière. Une bonne occasion d’avoir ses premières impressions et d’en connaitre un peu plus sur lui :


M.Bouhafsi : Tout d’abord bonjour Julien, merci de nous accueillir, ici, chez toi à Séville. Peux tu me dire tes premières sensations depuis ton arrivé ? Car c’est extraordinaire ce qui t’arrive.

J.San James : Bonjour Mohamed, c’est un plaisir de t’accueillir. Oui tu l’a dis c’est vraiment incroyable, je suis vraiment très heureux. Le cadre est super et les gens sont très accueillant. Je me sent vraiment bien.

M.Bouhafsi : Pour commencer, raconte nous un peu comment ça c’est passé la rencontre avec Angel Hora le président du club ?

J.San James : Déjà avant tout, je voudrais remercier Marcelo sans qui rien de tout ça depuis le début serais arrivé. Je souhaite remercier également Angel, qui a pris de gros risques en misant sur moi. Je leur suis vraiment reconnaissant et j’espère ne pas les décevoir. En tout cas, pour répondre à ta question, vraiment la rencontre c’est très bien passé, il m’a mis a l’aise facilement. Ensuite, on a beaucoup échanger sur le football, le club, sur pleins de choses même hors contexte. C’étais très naturelle.

M.Bouhafsi : C’est vrai que cette décision fais beaucoup parler en Espagne. Mais toi comment te sent tu après cette nomination au poste d’entraîneur du Real Betis ?

J.San James : Moi ça va très bien. Je suis conscient que j’ai encore beaucoup a apprendre, mais j’ai confiance en moi et en mes capacités pour mener le club au objectifs fixé.

M.Bouhafsi : En parlant d’objectifs, quels sont justement les objectifs du club cette saison ?

J.San James : Les objectifs sont simple, se qualifier pour une compétitions européenes. Dans un premier temps l’Europa League. Le club souhaite vraiment s’installer en Europe chaque années et je pense que c’est la place qu’il mérite aussi.

M.Bouhafsi : Et toi dans tout ça, tu t’ai fixés des objectifs ?

J.San James : Oui bien évidemment, déjà en adéquation avec les objectifs du club j’espère vraiment pouvoir nous qualifier et jouer une compétitions européennes la saison prochaine. C’est important pour la stabilité du club. C’est ce qui manque un peu depuis des années. Ensuite j’aimerais beaucoup amélioré la formation et le recrutement de jeunes joueurs au sein de l’académie. Et pour finir, l’un des objectifs qui me tient le plus a cœur et qui ravira les supporters, c’est de reprendre la couronne andalouse et donc finir devant notre rival le FC Séville.

M.Bouhafsi : Nul doute que les supporters seront excités par cette annonce. Parlons d’eux justement. Benito Villamarin !! Quel stade magnifique, tu dois avoir hâte ?

J.San James : Exactement Mohamed, j’ai vraiment hâte de jouer mon premier match dans ce stade. J’y suis déjà venu dans le passé avec ma famille, mais là en tant que coach ça va être quelque chose de fort je pense.

M.Bouhafsi : Ici les supporters sont exigeants, tu n’a pas de pression face à ça ?

J.San James : Non pas du tout, je connais l’importance du foot dans la vie des supporters d’un club populaire comme celui-ci. Venant moi même de Marseille et étant supporter de l’OM, je sais où je met les pieds et je sais que je vais devoir redoubler d’exigences dans mon travail pour satisfaire les Béticos.

M.Bouhafsi : Quels sont tes impressions par rapport à l’effectif ? Et compte tu faire des modifications ?

J.San James : Franchement j’aime beaucoup. Je suis confiant et je pense qu’on va pouvoir réaliser de belles choses en travaillant tous ensemble pour la réussite du club. Il y a eu déjà pas mal d’arrivé au club depuis le début du mercato avant mon arrivé ici, alors non, il n’y aura aucune modifications majeur de l’effectif avant le début de la saison.

M.Bouhafsi : En tant que débutant dans le métier, il est logique que tu n’est pas un staff à tes cotés, comment toi et le club allez vous gérer cela ?

J.San James : Oui tu a raison, c’est sûr quoi nous travaillons en ce moment en parallèle de la préparation de début de saison. Les membres du staff en place avant mon arrivés au club sont bien évidemment gardés, ont travaille actuellement pour que des renforts arrive le plus rapidement possible. En ce qui concerne mon futur adjoint, c’est pratiquement bouclé et vous le connaissez forcément, mais je peux pas vous en dire plus pour l’instant.

M.Bouhafsi : Pour finir, tout à l’heure, tu m’a parlé que tu étais déjà venu à Benito Villamarin avec ta famille. On sais que tu est d’origine espagnol, mais on sais pas grand choses à ce sujet. Tu peux en dire plus ?

J.San James : Oui c’est vrai que ce club ne m’est pas inconnu. Je suis né a Marseille, mais je suis originaire d’un petit village appelé El Cerro de Andévalo, situé dans la province de Huelva à environ une heure et demi d’ici. Là bas, ce sont en grande majorité des supporters du Betis ou alors de Huelva. C’est pour cela que j’ai une joie immense d’être ici, je veux rendre fière ma famille.

M.Bouhafsi : C’est tout le bien que je te souhaite. Je te dis à bientôt et encore merci pour le temps que tu m’a accordé.

J.San James : Merci à toi, c’était un plaisir.

3 J'aime

Merci les gars :+1:t4: :grinning:

PRESENTATION EFFECTIF 2019/2020

Le Real Betis, s’est bien lâché sur le marché des transferts durant l’été. Tous les postes ont eu le droit à un renfort au moins. Dani Martín est arrivé en tant que doublure de Robles en provenance de Gijon, pour 5M€. Il compense le départ de Pau Lopez, parti à la Roma contre un joli chèque de 23M€.

En défense, Alex Moreno a été acheté pour 7M€ au Rayo Vallecano. Le latéral gauche a été acheté pour endiguer la vente de Firpo, révélation de la saison passée, au FC Barcelone. À droite, le club a réussi à se faire prêter Emerson par les Catalans.

Au milieu, pour pallier le prêt de Lo Celso à Tottenham et la vente de Boudebouz à Saint-Etienne, le Betis s’est payé un champion du Monde, rien que ça. Nabil Fekir, après de nombreuses années à l’Olympique Lyonnais, il s’est envolé pour l’Andalousie. Avec un montant avoisinant les 20M€, le Français fait presque figure de bonne pioche.

En attaque enfin, le club a décidé de recruter l’ancien avant-centre de l’Espanyol Barcelone, Borja Iglesias (28M€). Juanmi, ancien joueur de la Real Sociedad, a lui été acheté pour 8M€.

GARDIENS

:ceuta_and_melilla: Joel Robles - 29 ans - 198 cm - 85 kg - VM: 6M€

:ceuta_and_melilla: Dani Martin - 20 ans - 187 cm - 77 kg - VM: 725K€


J’aime beaucoup ces deux gardiens, Joel Robles en numéro 1 évidemment, il a largement les capacités et l’expérience pour faire une grosse saison. Le jeune prometteur Dani Martin qui aura sa part du gâteau pendant la saison sans aucun doute.

DEFENSEURS

:ceuta_and_melilla: Marc Bartra - 28 ans - 184 cm - 73 kg - VM: 28M€

:brazil: Sidnei - 29 ans - 185 cm - 83 kg - VM: 23.5M€

:morocco: Zouhair Feddal - 30 ans - 190 cm - 78 kg - VM: 5.75M€

:algeria: Aïssa Mandi - 27 ans - 184 cm - 78 kg - VM: 14.75M€

:ceuta_and_melilla: Antonio Barragan - 32 ans - 186 cm - 83 kg - VM: 1.6M€

:brazil: Emerson - 20 ans - 181 cm - 79 kg - VM: 4.9M€ (Prêté par Barcelone)

:ceuta_and_melilla: Francis - 23 ans - 175 cm - 71 kg - VM: 2.7M€

:ceuta_and_melilla: Alex Moreno - 26 ans - 179 cm - 68 kg - VM: 7.75M€

:ceuta_and_melilla: Alfonso Pedraza - 23 ans - 184 cm - 73 kg - VM: 10.25M€ (Prêté par Villarreal)

Des défenseurs avec une bonne expérience du terrain et du championnat espagnole comme Sidnei et Bartra qui formerons la charnière central de l’équipe, épaulés par Feddal et un Aïssa Mandi qui peut également être utilisé dans le couloir droit. Coté gauche ce sera le jeune Pedraza prêté par Villarreal et le nouveau arrivant Alex Moreno qui seront mis en concurrence pour une place de titulaire. De l’autre coté, trois joueurs vont se disputer le poste si l’on ne compte pas Aïssa Mandi, on a le vieillissant Antonio Barragan qui devrais avoir peu de temps de jeu, Emerson le brésilien prêté par le FC Barcelone qui lui aura son mot à dire et pour finir Francis, pur produit de l’académie andalouse sur qui je compte beaucoup pour le poste de latéral droit.


MILIEUX DE TERRAINS

:ceuta_and_melilla: Javi Garcia - 32 ans - 186 cm - 82 kg - VM: 6.25M€

:portugal: William Carvalho - 27 ans - 187 cm - 83 kg - VM: 33M€

:mexico: Andrés Guardado - 32 ans - 169 cm - 61 kg - VM: 6.25M€

:ceuta_and_melilla: Joaquin - 37 ans - 179 cm - 75 kg - VM: 1.4M€

:ceuta_and_melilla: Sergio Canales - 28 ans - 179 cm - 65 kg - VM: 33M€

:cameroon: Wilfried Kaptoum - 22 ans - 170 cm - 72 kg - VM: 925K€

:ceuta_and_melilla: Cristian Tello - 27 ans - 178 cm - 66 kg - VM: 22.5M€

:mexico: Diego Lainez - 19 ans - 167 cm - 58 kg - VM: 3.3M€

:st_martin: Nabil Fékir - 25 ans - 173 cm -72 kg - VM: 43.5M€

Le milieux de terrain est très varié, avec des joueurs expérimentés comme Joaquin et Guardado qui seront respectivement capitaine et vice-capitaine, ainsi que Javi Garcia qui devrais avoir du mal a trouver du temps de jeu. Des jeunes, tel que Diego Lainez considéré comme un crack depuis ses exploits dans les compétitions internationales en jeunes, et Kaptoum formé a la Masia. Fékir, Canales et Tello vont surement mettre très utiles dans mon style de jeu de part leurs technique et leurs vivacité. William Carvalho va pas être facile a titulariser dans ma tactique, malgré tout il aura du temps de jeu vu son potentiel et si je veux m’en séparer dès cette hiver.


ATTAQUANTS

:ceuta_and_melilla: Borja Iglesias - 26 ans - 187 cm - 84 kg - VM: 28M€

:ceuta_and_melilla: Loren - 25 ans - 185 cm - 67 kg - VM: 5.75M€

:ceuta_and_melilla: Juanmi - 26 ans - 170 cm - 63 kg - VM: 17.5M€


Pour les attaquants, on a tout d’abord Borja Iglesias, grosse recrue de l’été, qui sera à la pointe de l’attaque bien entendu. Sa doublure sera Loren, lui aussi formé à l’academie il aura du temps de jeu en cours de match et devra répondre présent pour voir plus haut dans la hiérarchie. Pour finir, Juanmi qui nous viens tout juste de la Sociedad, sera un peu le joker de mon secteur offensif pouvant évoluer sur l’aile gauche et à la pointe de l’attaque nul doute qu’il aura de quoi faire une bonne saison dans son nouveau club.

6 J'aime

L’effectif est pas vilain en soi

1 J'aime

Borja Iglesias :heart:
Toujours voulu le recruter, ce prix de fou demandé à chaque fois :hoho:

1 J'aime

Nabil :heart_eyes:

1 J'aime

Très bon début
Bonne chance à toi

1 J'aime

L’effectif est de qualité !

1 J'aime

Tu as tous pour réussir avec de tels supporters. Ils sont passionnés et géniaux selon un pote qui était allé à l’Estadio Benito Villamarín en Europa League la saison dernière !
Je vais suivre !

1 J'aime

Super présentation, Bon courage pour ta saison. Au plaisir de te lire :slight_smile:

1 J'aime

Oui l’effectif est vraiment bon. Entre jeunesse et expérience y a de quoi faire :grinning:

Je te suis la dessus, j’aime beaucoup aussi. J’espère qu’il va me faire une grosse saison :muscle:t4:

Ahah merci pour la vente :smiling_face_with_three_hearts:

Merci, je connais bien aussi et oui vraiment top les supporters Beticos :heart_eyes:

Merci les gars, j’espere que ça vous plaira :grinning:

1 J'aime

PRESENTATION TACTIQUE

Capture 423111

Voici la formation utilisée, un 4-2-3-1 basique avec une défense qui se veut d’abord être solide avant de se projeter, des milieux de terrains techniques et créatifs. Deux attaquants intérieur pour laisser la place au montées des latéraux, ainsi qu’un numero 9 capable de récupérer les ballons très haut.

L’idée de base est de jouer un football mobile et offensif avec un rythme élevé. Le ballon devra toujours être en mouvement avec des passes directes et en donnant la priorité au passage du ballon par les milieux de terrain créatif, avec tout de même un jeu large pour trouver les espaces dans l’équipe adverse. L’équipe devra remonter le ballon de la défense jusqu’à la surface, inutile de balancer devant au vu des petits gabarits de l’équipe. A la perte du ballon les joueurs devront effectuer un pressing rapide et haut pour empêcher la construction de l’équipe adverse et par la même occasion ne pas nous voir reculer.

Les gardiens auront comme rôles de pas prendre de risques, en jouant les ballons sur les défenseurs, ils seront les premiers créateur de l’équipe.

La défense central devra être solide mais aussi a l’aise balle au pied, Bartra sera utilisé comme défenseurs relanceurs pour permettre de ressortir le ballon proprement, ayant deux défenseurs droitier c’est lui qui prendra le coté droit pour justement qu’il sois plus facile au moment de se séparer du ballon. Sidnei étant moins technique, avec une moins bonne vision de jeu mais un physique monstrueux, il sera le patron de la défense pour la récupération du ballon. Malgré leur bonne vitesse et jouant avec une ligne défensive assez haute, il est possible que Bartra ou les deux passe avec un rôle de couverture si beaucoup de ballon dans le dos de la défense.

Sur les cotés, les deux latéraux offensif qui seront Pedraza et Francis, ont des bonnes qualités de centres, de dribbles et de vitesse et donc pourront offrir à l’équipe de très belle projections vers l’avant. Avec une tache automatique qui équivaut à soutien, cela me permet de pouvoir jauger le joueur pour ensuite décider de le passer en défense, soutien ou attaque plus tard dans la saison.

Dans le milieux, la créativité est privilégié à l’aspect défensif. Guardado aura un role de meneur de jeu en retrait a qui je demande de pas dribbler pour utiliser au maximum ses qualités de passes, par ailleurs cela le fatiguera moins rapidement vu son age et son endurance. Sergio Canales plus habitué à jouer plus haut devra ici reculer d’un cran, lui aussi avec un rôle de meneur de jeu mais cette fois si avancé, ce qui lui apportera quand même une certaine liberté et se retrouvera souvent proche de Fekir dont les caractéristiques sont très similaires.

L’utilisation de William Carvalho étant plus difficile a intégrer à la tactique, il devra répondre présent en cas de nécessité à l’équilibre de l’équipe. Nécessairement, il aura un rôle de milieu récupérateur au poste de milieu central, un poste qu’il ne connais pas trop. La seule chance pour lui de retrouver son poste de prédilection en tant que milieu défensif, arrivera si j’ai besoin d’équilibré mon milieu en passant en 4-3-3 et donc en sacrifiant le poste de milieu offensif.

Nabil Fekir qui mènera les attaques en tant que milieu offensif, avec un rôle attaque il sera proche du buteur mais il sera surtout important dans la création. Il devra énormément décrocher et être très mobile pour pouvoir combiner avant les attaquants.

Sur les cotés, n’aimant pas jouer de manière asymétrique, je pars sur deux attaquants intérieur permettant de laisser les espaces au latéraux pendant les phases offensives. A droite on retrouvera Joaquin qui cependant n’étant pas très à l’aise avec son pied gauche pourrais avoir du mal dans la finition, il est donc possible que le capitaine perde ça place de titulaire en fonction de ces performances. Cristian Tello, prenant dans un premier temps l’aile gauche, il a toutes les capacités nécessaire pour jouer à ce poste. Cependant, étant bon des deux pieds et dans le cas où Joaquin a du mal à s’adapter sur le coté droit, c’est lui même qui prendra le couloir droit et laissera son coté gauche à Juanmi, l’association des deux joueurs au profil assez similaire, pourrais devenir une solution très intéressante.

A la pointe de l’attaque, que ce soit Borja Iglesias ou Loren, les deux auront un rôle d’attaquant de pressing, permettant à la perte de balle, de pouvoir donner le ton au reste de l’équipe pour une récupération rapide de la possession du ballon. Ils devront aussi beaucoup décrocher pour offrir des possibilités de redoublement de passes avec les autres joueurs offensif qui les entours. Bien évidemment, leurs rôle principal est surtout de marquer des buts, pour cela je leurs demande de prendre les espaces et de plus frapper au but, vu les joueurs créatif autour ils auront un grand nombre d’occasions donc autant en profiter quitte a prendre le risque d’en rater beaucoup.

5 J'aime