:partie: Partie en vrac


#848

:hertha: Herta Berlin - Saison 2018/2019

Première saison à la tête du Herta Berlin, l’objectif est de faire de cette équipe de la capitale le plus gros club du pays. La contrainte, est d’avoir un effectif composé uniquement de germaniques (allemands, autrichiens).

Les deux mercatos de cette première saison ont été assez mouvementés. On perd Marvin Plattenhardt, qui rejoint le Bayern Münich. Il est remplacé par Christian Günter. A la mi-saison, je perds mon gardien titulaire, ainsi que le remplaçant, du fait de la contrainte. Timo Horn rejoint alors le club, et devient le plus gros transfert de l’histoire du club. Le jeune Fiete Arp signe également, lors du mercato hivernal.

Classement

A la surprise générale, on remporte la Bundesliga, lors du dernier match de la saison. Nous avons perdu pas mal de matchs, mais nous avons tout de même réussi à être excellents, et très réguliers tout au long de la saison.
La saison prochaine risque d’être plus compliqué, mais je vais reconduire le 442 qui nous a permis d’enchaîner deux mois de victoires consécutives, en fin de saison.


#849

Des fois j’ai vraiment pas l’impression qu’on joue au même jeu :sweat_smile: GG @Myers :wink:


#850

Bravo pour le titre de champion, j’aime bien cette idée de challenge qui rappelle celui du PSG IRL !


#851

(Tout d’abord, merci pour ce sujet ! C’est idéal quand, comme moi, on a envie de partager sans se mettre la pression de créer une storie élaborée)

Septembre 2018, Besançon, France

Locksley, homme âgé de 42 ans et disposant d’une expérience de joueur de niveau régional, entre sur le marché des entraîneurs sans emplois. Il a tout de même un atout de poids : Un diplôme continental C, les études ça paie …

Bien sûr quand on est sans expérience et qu’on arrive dans le vaste monde du football, on cherche avant tout à se faire un nom. Alors Ludovic cherche un emplois parmi les clubs de basse division, en Angleterre, en France, dans les pays de l’est …

Novembre 2018

Après des recherches qui ne portent pas leurs fruits, notamment à cause de l’absence de poste disponible pour un nouvel entraîneur, quelques pistes s’ouvrent à Locksley : Plusieurs clubs en difficultés se séparent de leurs manager. C’est notamment le cas outre-manche à Oxford, ou le club principal de la ville se retrouve dans la zone rouge en Sky Bet league 2.

Après un voyage de deux heures en avion depuis Genève, Ludovic atterrit en Angleterre et se rend au siège du club d’Oxford United. L’entretient se déroule bien, les dirigeants doutent évidemment à cause du manque d’expérience, mais Locksley leur assure qu’il est prêt à prendre l’équipe avec un budget minimum, en utilisant des jeunes du club et en recrutant d’autres.

Il faut croire que ces promesse ont plu au dirigeant … Ou qu’il n’avait rien de mieux sous la main ? Lockley est engagé ! Bien sûr, il s’agit d’un petit contrat qui ne court que jusqu’à la fin de la saison en cours. Les objectifs sont assez simple: Éviter la relégation.

Avance rapide …

Mai 2019, Oxford

Il l’a fait ! Personne n’y croyait, on le pensait au mieux capable de maintenir l’équipe à flot, mais Locksley a fait beaucoup plus. L’équipe est doucement montée en puissance avant d’atteindre un rythme de croisière. Elle est remontée petit à petit au classement, surprenant son monde par ce retour inatendu : D’abord en atteignant le milieu de tableau, puis en se hissant à la septième position prévue par les média. Et au final, elle décroche une troisième place inespéré.

Mieux, au terme d’un match incroyable, elle se qualifie à la montée au dépend de son adversaire. C’est l’euphorie chez les supporter, les dirigeants et les joueurs … Le club va retrouver la deuxième division.

------ La suite un peu plus tard ^^


#852

Ludovic Locksley est-il vraiment bisontin? Je me sentirai moins seul :stuck_out_tongue:

Bonne récupération d’un cas compliqué et donc belle montée inattendue ^^
Tu comptes romancer ta partie comme cela à chaque fois? Moi j’aime bien :slight_smile:


#853

En fait à la base je voulais juste communiquer ma joie du parcourt. Mais comme je suis assez motivé pour écrire en ce moment … Ca été assez facile : C’est tellement agréable de partir de FM pour écrire. Donc je vais sûrement continuer. Le seul truc qui me rebute, c’est de prendre les screens pour habiller le récit.

Et IRL, oui je suis bisontin d’origine, je travaille à Besançon. Je me suis éxilé temporairement en Haute-Saône mais j’y reviendrais prochainement (c’est trop long les allez-retours !)


#854

Septembre 2019, Oxford

La saison en angleterre à commencé depuis quelques semaines déjà. Ce fut un grand moment : C’était la première fois que Lockley a réalisé une pré-saison avec un club. Sans compter qu’avec la montée, des transferts étaient indispensable pour permettre de réaliser les objectifs.

Les objectifs, parlons-en. Locksley a convaincu les dirigeants qu’il pouvait éviter la rélégation, et non tenter de l’éviter … Des objectifs qui sont une nouvelle fois dépassés : Le club pointe à la 6 eme position du classement… Et le meilleur est à venir en ce mois de septembre.

Mais nous avons un peu vite passé la fin de saison dernière ! Souvenons-nous que le contrat de Ludovic ne durait que jusqu’à la fin de la saison. Etant donné les prestations de l’équipe, les dirigeants ont souhaité conserver leur entraîneurs… Une déception accompagnait Locksley : Malgré d’excelente prestation, son contrat n’avait été valorisé que de 2000€. Un montant dérisoire quand on sait que la plupart des joueurs, déjà bien plus payés, on vu leur salaire grimper de 10 000 à 30 000 €. Seulement voilà, une demi saison couronné de succès ne suffit pas à se faire une réputation. Locksley accepte donc d’être payé au rabais une saison supplémentaire, tout en devant sauver une équipe avec le plus petit budget du groupe.

La naissance d’un talent …

Le mois de septembre fut le mois de la consécration pour Ludovic : 5 victoires sur autant de match, à domicile comme en extérieur. Sans parler du fait d’avoir corriger des équipes mieux classées … L’équipe d’Oxford pointe désormais à la première place du classement ! Une véritable surprise ! Les pronostiques donnant au mieux à Oxford la possibilité d’éviter la rélégation. D’ailleurs, les entraineurs des autres équipes sont catégoriques : L’équipe va redescendre ou se maintenir dans la souffrance …

La vengeance est un plat qui se mange à coup de but

Le 21 Septembre, alors que l’équipe est sur une bonne lancée en Championnat, Locksley lit cet article dans la presse :
“Ross, pensez-vous que l’équipe d’Oxford va éviter la relégation cette année ?”

“Ecoutez William, franchement, je pense que le succès d’Oxford n’est absolument pas mérité est n’est du qu’a la chance. Je les vois relégués à la fin de la saison sans hésitation”

N’as-t’on jamais dis de ne pas manger la viande de l’ours avant de l’avoir tué ? Dans quelques jours, Ross allait apprendre qu’on ne se frotte pas sans risque à un hérisson … Qui s’y frotte, s’y pique ! Car l’équipe d’Oxford infligera la défaite à l’équipe de Ross lors des deux rencontres de la saison. Pis, l’équipe de Ross, disposant d’un budget plus de deux fois supérieur, et destiné à finir millieu de tableau, sera reléguée …

Avril 2019, Kassam Stadium, Oxford

Aujourd’hui est un grand match de FA Cup : L’équipe a créer la totale surprise en conservant la première place du championnat. Mais en plus, elle a réussi à sortir de la coupe d’angleterre la prestigieuse équipe de Tottenham, celle de Swansea, puis Norwich. Mais aujourd’hui est un jour différent.

Avachi dans son fauteuil, des papiers éparpillés sur son bureau, Locksley est plongés dans ses pensées. Il le sait, plusieurs s’option s’offre à lui pour le match : Croire en son équipe, faire tourner, Jouer la montre … Les scénarios défilent dans sa tête, et il ressent une certaine pression.

Oui car devant lui se dresse la forteresse imprenable : Liverpool. le match s’annonce comme une correction d’école … Alors le jour du match, dans les vestiaires, Ludovic inspire profondément avant de parler à ses joueurs :

"Ecoutez les gars, on fait un parcours magnifique cette année : Nous sommes premiers en championnat, nous sommes allez suffisamment loin dans la coupe pour satisfaire les dirigeants. Je pourrais être de ces entraineurs qui vous disent de prendre le match avec plaisir, puisque personne n’attends de nous que nous gagnons.

Mais vous savez, gamin, j’ai toujours été fasciné par les murs : Lorsque l’ont fait à peine 1 mètre de hauteur, tout nous semble immense. On se sent à la fois invincible mais incapable de franchir le mur. Mais vous savez quoi ? On est plus des gamins, aujourd’hui on est l’équipe qui va affronter Liverpool avec toute la détermination de David contre Goliath ! Ce mur, on va le démolir, l’escalader, le transpercer, on fera même une chaine humaine s’il le faut ! ALORS FONCEZ ET DONNER TOUT CE QUE VOUS AVEZ! "

Sur le moment, on ne sait pas si le discours à inspiré les joueurs, leur a donné confiance ou s’ils sont simplement plus intéressés par l’étrange lumière au dessus de votre tête… Les joueurs prennent position sur le terrain, et le match débute.

Il y’a ces moments dans une vie ou on ne comprend pas ce qu’il nous arrive : Et quand Liverpool se montre incapable de la moindre action offensive, Locksley saisit sa chance : “Les gars, ils sont à coté du match, passez en mode offensif, taclez les dûrement !” cette consigne, adjointe à l’entrée de trois joueurs sur le terrain, fait son effet … Alors certe, l’équipe ne gagne pas, mais elle parvient à décrocher les prolongations : Et là, tout s’enchaine. Un but est marqué par Oxford, puis l’équipe domine atrocement son adversaire.

Et c’est comme ça, au final, qu’on parvient à battre Liverpool, puis Everton …

La suite dans le prochaine épisode !


#855

Moi je pense que tu peux te créer un sujet :wink: Mais c’est vrai que si tu n’aimes pas faire de screen ça risque de ne pas prendre. Pas besoin d’en mettre énormément ceci-dit !


#856

Bah je peux en mettre quelques uns. Mais je vais attendre un peu pour être sûr que ça prend ^^


#857

Je suis complétement d’accord avec @JeffZeze il va falloir que tu créé un poste afin que tous le monde ait une meilleur visibilité de ta story.
Et l’absence/manque de screen n’est pas préjudiciable si c’est bien écrit et intéressant :stuck_out_tongue:


#858

Moi c’est le contraire , j’en met énormément . :laughing:


#859

001

13/18 pour débuter la saison mais à la mi-saison, j’ai 24p/63.
Je vais devenir fou, avec ce jeu


#860

:hertha: Herta Berlin - 2019/2020

Après un titre de champion, à la surprise générale, lors de la première saison, l’objectif était de se qualifier pour la Ligue des Champions, au minimum.

Les deux mercatos ont été plutôt mouvementés, j’ai perdu un joueur titulaire qui a été remplacé à la dernière minute. Il s’agit de Karim Rekik. Le hollandais quitte l’effectif et rejoint Liverpool (17.5M€). Il est remplacé par Marin Pongracic, qui a la double-nationalité, pour 19.75M€. Lors du mercato estival, j’ai fait signé quelques joueurs pour faire le nombre. Johannes Eggestin (libre), Salih Özcan (6.75M€), Patrick Hermann (3.7M€) et Johannes Geis. Ils signent tous pour devenir des doublures.

Résultats compétitions

Je passerais le détail sur les coupes nationales, elles ne m’intéressent absolument pas. En Ligue des Champions on parvient à atteindre les Quarts de Finale, après avoir éliminer le Real Madrid au tour précédent. Malheureusement on ne parvient pas à venir à bout de Manchester United, qui nous humilie 4-0 au match aller. En championnat, on fait un peu mieux que la saison dernière en terme de points. Mais le plus important est que l’on parvient à conserver notre titre de champion. Ca n’a pas été simple, fin Octobre nous pointions seulement à la huitième place. Mais à partir de Novembre la machine a définitivement été lancée.

Stats des joueurs

La saison dernière, les autres gros clubs allemands ont énormément recruter, ce qui n’a pas pu être mon cas vu le faible budget à ma disposition. Cela risque d’être similaire la saison prochaine, mon budget risque de ne pas dépasser les 50M€, et je vais avoir besoin de recruter, au minimum, trois titulaires en puissance. J’ai prolongé Salomon Kalou d’une saison, mais il est clairement sur le déclin, et les joueurs germanophones à son poste sont rares et très chers, malheureusement.


#861

Je viens de perdre Dilrosun, 50M€. :cry1:


#862
● Torino FC ● Season 1 ●
Il ne fallait pas être cardiaque pour cette première saison à la tête du Toro. Dernier match DE-CI-SIF perdu contre la Sampdoria à la 97ème minute, laissant à l’Inter de prendre la 1ère place (et le titre). Mais notre bonne étoile était là (même si on aurait pu penser le contraire avec le match contre la Sampdoria).
bmp
Assez incroyable puisque Sassuolo a évolué en infériorité et se classe à la 16ème place.
Saison plus que satisfaisante de l’avant-centre iconique Belotti

Un point sur le mercato de cette première saison avec un Josha Vagnoman en grande forme, titulaire indiscutable à seulement 18 ans.

Une saison couronné de trophées pour l’entraîneur.

bmp
Un point sur le classement, avec un Milan qui pointe à la 8ème place.
bmp
Enfin, une petite ébauche du mercato estival qui arrive à grand pas !

:cow:

#863

Victoire tranquille dès la premiere saison en Série A :scream:


#864

Je te cache pas que j’ai bien serré les fesses pour le dernier match de l’inter :joy:

Mais oui agréablement surpris, j’avais pris la tactique de Guru et avec quelques ajustements par rapport à l´effectif ça a donné des miracles :innocent:


#865

Je suis fier d’avoir remporté une nouvelle fois le championship et la FA CUP … J’avais pas sauvegardé correctement ma fin de saison, du coup j’ai été obligé de re-finir. Ce fut très frustrant.

Clin d’oeil au match ou il y’a eu un rouge de chaque coté un but contre son camp après une simple passe au gardien de chaque coté.

Et que dire de marqué à la dernière minute du match, penser le gagner, et voir son defenseur faire ça, rageant ^^


#866

Salut à tous, j’aimerais commencé une partie à l’envers de beaucoup d’autres.
C’est à dire, au lieu de faire progresser jeunes et avoir la meilleur équipe du monde, je pense faire une partie en acheter uniquement des + de 32 ans et en fin de contrat…
Mais alors le problème c’est que je sèche totalement sur le club…
Je m’explique, pour être un poil réél, il me faut:

  • Un club pas trop huppé mais suffisamment réputé pour attirer quelques vieux briscards et ensuite atteindre une bonne réputation pour attirer de grandes (vieilles) stars en fin de contrat et de plus de 30-32 ans
  • Dans l’ideal un club avec un passé glorieux lointain ou sans passé glorieux

Des avis et des suggestions?

Mes contraintes seront donc, pas de recrutement, uniquement des jeunes du centre de formation, et achat de vieux en fin de contrat qui obligatoirement + de 32 ans

Oralé!!!


#867

Tu comptes faire beaucoup de saison ? Parce qu’avec les règles de joueurs formés au club …
Sinon, y’a pas mal de club en Italie qui conviendraient à ce que tu recherches. En Espagne aussi je pense.