:storygreen: :s4: :can: Mon pays c'est l'hiver :can:


#81

Beau titre !
Chapeau au Jamaicain également !


#82

En effet, gagner le titre et n’avoir qu’un seul joueur dans le Onze, c’est bizarre…

Oui, Bedoya excellent, meilleur même que ses stats ne pourraient le laisser penser. Pulisic, un monstre, à peine 20 ans en plus. En fait, comme souvent en équipe nationale, il y a toujours un ou deux postes mal pourvus. Avec les USA, c’est le poste d’arrière gauche, et en pointe peut-être mais là il y a des jeunes prodiges en vue. Il manque aussi un excellent MO ©, et bon au but on a quelques bons GB mais pas de Neuer et de Courtois en vue…

Maintenant, il faudra essayer de progresser pour rivaliser avec les bonnes équipes européennes et sud-américaines, voire un jour les grosses cylindrées…

:slight_smile:

Par contre, ce saperlipopette de Timo m’a donné envie d’un nouveau défi… grrrr… Mais non, faut continuer cette partie, elle est sympa.


#83

DCUSA : Saison 2019

Valérie

Sexto d’après finale de Gold Cup :

« Rentre vite, champion, l’humidité est intense sous ces vêtements… »

11/08/2019 – MLS 23 : D.C. United – Philadelphia Union

Onze jours après la victoire en Gold Cup et des heures et des heures passées avec Valérie, je suis de retour aux choses sérieuses. Nous avons des matchs en main et des points à rattraper sur Atlanta et Philadelphie que nous rencontrons justement aujourd’hui. Pas de surprise dans l’alignement pour ce derby de haut de classement, sans oublier que nous avons une revanche à prendre sur le Union qui nous a corrigés en début de saison.

Josh Sargent ! Un hat trick pour une victoire facilitée peu après la demi-heure par l’expulsion d’Augusto, pour une faute sur… Sargent. Ce jeune joueur est tonitruant !

Voilà qui nous suffit pour déjà reprendre la tête à égalité avec le NYCFC qui a cependant joué un match de plus. C’est vraiment serré à l’Est cette année.

Kai Koreniuk

Un peu à contrecœur, je retourne Koreniuk à l’AZ, à sa demande. Il ne joue pas… Il faut dire qu’avec Stieber aussi régulier qu’une pendule…

17/08/2019 – MLS 24 : D.C. United – New York City FC

Comme il y a six jours, nous jouons un match à six points. Seul changement : Canouse revient en lieu et place de Keaton Parks, nettement plus effacé depuis l’arrivée de Vázquez.

La rencontre a été émaillée de trois blessures importantes de notre côté. Cela n’a pas empêché Sargent d’offrir les trois points en fin de match sur un centre de Gooch. NYC n’a jamais été dangereux, c’est mérité.

Blessures

La blessure la plus grave est pour Paul Arriola, qui sera out pour un mois. Moins grave pour les deux autres : Gnoukouri sera absent une semaine et Stieber quelques jours.

MLS : classement

Nous avons vite repris les commandes. Du moins à l’Est car le Trophée des Supporters sera très probablement gagné à l’Ouest cette année.

Assane Gnoukouri

J’essaie de prolonger le prêt de notre milieu Ivoirien. Si l’Inter accepte, le joueur refuse. Dommage.

Échange avec LAFC

Nous manquons de profondeur sur le flanc droit de la défense, alors que les Playoffs approchent. Je fais venir dans la capitale fédérale R.J. Allen, un défenseur droit de 29 ans qui joue en MLS depuis 2011, avec un petit passage au Danemark. En échange, le club californien obtient deux choix de Superdraft (2e et 4e tours).

Échange avec le NY Red Bulls

J’ai longtemps attendu, trop longtemps sans doute : Gedion Zelalem, qui ne joue pas, est échangé au Red Bulls en retour du choix de 1er tour 2020 pour Minnesota, actuel avant-dernier. On devrait pouvoir repêcher dans les premiers l’an prochain. Pour compléter la transaction, on a aussi dû céder un choix de 3e tour 2022.

Dommage, c’est un bon jeune joueur, mais je suis servi au poste de meneur de jeu avancé avec Vázquez et Léo Sena.

24/08/2019 – MLS 25 : Chicago Fire – D.C. United

C’est mon 100e match officiel à la tête du DC. Gooch est titulaire à la place d’Arriola et on retrouve le duo Parks/Canouse au centre.

Nous pouvons être déçus. Après avoir encaissé en première période, nous sommes revenus après le repos grâce à l’inarrêtable Sargent et avons joué la fin de rencontre en supériorité numérique. Pourtant, c’est le Fire qui a remporté le match in extremis. Nous n’aurions pas dû rentrer bredouille aujourd’hui…

Blessure

Au-delà du résultat, c’est surtout la grave blessure de notre capitaine qui risque d’hypothéquer notre saison. Steve Birnbaum s’est fracturé le tibia lors de la rencontre dans la Cité des Vents. Saison terminée pour lui.

Dans la semaine qui suit, au tour de Jeisson Vargas de rejoindre l’infirmerie. Il se blesse à l’entraînement et sera absent pour 2 ou 3 semaines.

Sélection américaine

Vu les quelques blessés (Brooks, González et Pefok), nous allons faire quelques essais. Exit aussi le vieillissant Brad Guzan et grande première pour Zack Steffen au but.

Amway Canadian Championaship

Victoire de la surprenante équipe de Vancouver.

31/08/2019 – MLS 26 : New York Red Bulls – D.C. United

Beaucoup d’absents : Birnbaum, Vargas et Arriola sont blessés, Kemp pas encore prêt à jouer et Fisher suspendu. L’occasion pour d’autres de montrer ce qu’ils valent. Preuve que notre profondeur est mise à contribution : papy Wondolowski est sur le banc.

On a dominé dans l’ensemble et buté tout le match sur un bon Robles dans les buts new yorkais. Un nul assez logique sanctionne ce petit match.

Blessure

Ça tombe très mal : notre deuxième défenseur central titulaire Matt Hedges se blesse pour un petit mois. Les blessures ne nous épargnent pas en cette fin de saison…

Récompenses du mois d’août

Joueur du mois : Josh Sargent (1er)

Joueur de la semaine : Josh Sargent (2e)
Onze de la semaine (2 app.) : Josh Sargent et Oneil Fisher
Onze de la semaine (1 app.) : Zoltán Stieber

Les cercles d’amis

Les joueurs semblent former un bon groupe d’amis. Tous les signaux sont au vert dans le vestiaire.

Réunion des joueurs

Avant de quitter pour les deux rencontres amicales avec Team USA, j’organise une petite réunion pour remonter le moral des troupes. Cela semble payant ! Nous verrons à mon retour.

Réunion de couple

C’est vêtue d’une robe noir en latex qu’elle m’attend ce soir-là… Magnifique avec ses lunettes, mais cela semble aller de moins en moins bien entre nous. La fameuse méthode de @Nantonio40 serait-elle imparfaite ? Il y a fort à parier que nous ne la reverrons plus malheureusement, elle quitte pour Los Angeles bientôt…

Une idylle s’éteint, une nouvelle s’illuminera sous peu.

Elle a été prise pour jouer le rôle d’Alice aux pays des pervers… Comment rivaliser face aux sirènes d’Hollywood ?

06/09/2019 – Amical : Pérou – États-Unis

Comme de coutume, certains joueront aujourd’hui, d’autres contre l’Équateur. C’est la 50e sélection de Besler aujourd’hui ; Bedoya porte le brassard de capitaine.

Jordan Morris a dignement fêté son retour en sélection, avec deux buts dans la première demi-heure. Juste avant le repos, Nagbe alourdit le score sur coup-franc. La seconde période sera moins facile, surtout dans le dernier quart d’heure où nous avons failli nous faire rattraper. À la 92e, la balle d’égalisation frappe heureusement le poteau.

Le Pérou reste une excellente équipe, gagner à Lima reste un bel exploit pour les Américains.

MLS: classements

Notre match est remis, les autres jouent cependant, et mettent la pression.

1%20mls%200709

Arrivée

La blessure de Birnbaum et la fin des transferts approchant, je me dois de réagir. Un ancien de la maison se retrouve sans contrat, l’Américano-Canadien Kofi Opare. Je n’hésite pas trop longtemps, surtout pour un contrat au salaire minimum. Il dépannera pour cette fin de saison.

Opare est dans la MLS depuis 2013 et a évolué 4 ans à DC, avec 55 apparitions.

10/09/2019 – Amical : Équateur – États-Unis

Première sélection pour Steffen.

Grosse performance de nos joueurs qui ont dominé, même s’il a fallu attendre la fin de match pour se mettre hors d’atteinte.

Tout le monde a joué lors de ces deux matchs, nos déplacements en Amérique du Sud furent très positifs.

Valérie

Elle me manquera… Un peu…

:underage:

Surtout quand, à genoux devant moi, elle levait les yeux vers moi, les mains posées sur ses cuisses, la bouche pleine, de chair turgescente, puis d’épais liquide goûteux, ses yeux ne quittant pas les miens, attendant mon autorisation pour déglutir et nettoyer ce qui restait…

(Arrête @Groot , tu vas salir)

La suite d’ici vendredi, je crois…


#84

“Alice au pays des pervers” :joy:


#85

DCUSA : Saison 2019

Je profite de mon célibat retrouvé pour passer quelques jours avec ma grande amie flamande Vicky. Elle était de passage à Montréal pour le Fetish Weekend, événement annuel qui attire les foules bigarrées de partout dans le Monde chaque septembre. Elle a accepté de prolonger ses vacances et de passer me voir avant de retourner au Plat Pays (het platteland) qui est le nôtre, et celui de @lo.simon.

Le Fetish weekend de Montréal…

Bref, elle sera là pour quelques semaines… pour m’aider en cuisine, entre autres…

Craig Dufty rappelé de prêt

En vue des Playoffs, nous rappelons notre pivot offensif Craig Dufty. Espérons ne pas devoir le faire jouer, mais au cas où il est là.

14/09/2019 – MLS 27 : New England Revolution – D.C. United

Opare est directement titularisé vu nos blessures dans l’axe.

Deux actes : première période à l’avantage des locaux, qui inscrivent un but, et seconde période à notre avantage, avec l’égalisation à la clé. Au final, un score logique et deux bons gardiens en action.

MLS : classements

Philadelphie continue de mettre beaucoup de pression sur nous…

Blessure

Notre vétéran Chris Wondolowski attendra sa retraite, prévue en fin de saison, à l’infirmerie.

US Open Cup : finale

Victoire d’Atlanta United !

21/09/2019 – MLS 28 : D.C. United – Orlando City

Opare rempile, Arriola revient. Les Floridiens ne nous ont pas réussi lors de nos derniers duels.

Gnoukouri donne le ton dès le coup d’envoi, c’est 1-0 sur la première action. La suite coulera tout seul, avec deux autres buts inscrits par Sargent. Bendik a réalisé de gros arrêts sur sa ligne mais a été plus fébrile lors de ses sorties, Sargent ne s’est pas fait prier.

Excellente prestation, sans bavure. Arriola a encore dû quitter le jeu sur blessure, mais sans gravité cette fois, heureusement.

25/09/2019 – MLS 29 : D.C. United – Atlanta United

Rencontre du mercredi. Il faut faire un peu tourner pour préserver quelques titulaires en vue de notre déplacement à Montréal dans trois jours. Attention à Atlanta, dont la puissance offensive fait peur, sans oublier qu’ils viennent de remporter la coupe.

De nouveau, nous passons à travers notre première mi-temps, c’est 0-1 au repos. Les Black-and-Red jouent nettement mieux après le repos. Pourtant, c’est Atlanta qui double la mise contre le cours du jeu, en contre. Jouant le tout pour le tout, nous passons en 4-2-4 avec la montée de Sargent. Puscas mettra un bien beau but, mais ce ne sera pas suffisant.

Défaite à domicile contre une grosse équipe d’Atlanta. Si Guzan a fait un bon match, Blake a été exceptionnel. Les Géorgiens auraient pu nous infliger une correction sans un gardien en très grande forme.

Qualifications pour les J.O.

J’ai laissé partir trois de mes joueurs pour jouer les matchs de qualifications en vue des J.O. de l’an prochain : Keaton Parks, Josh Sargent et Luis Eduardo Herrera (3e gardien). Perdre Sargent pourrait être préjudiciable, mais je ne veux pas voir les USA rater la compétition, car je ne détesterais pas prendre les rênes de l’équipe Olympique…

28/09/2019 – MLS 30 : Impact de Montréal – D.C. United

Troisième rencontre de la semaine, on procède donc à quelques remplacements, surtout en défense.

Grosse victoire au stade Saputo, malgré une rencontre plutôt à l’avantage des Québécois. Le joueur du match, selon moi, est Andre Blake qui a multiplié les arrêts pour préserver son domaine, pendant qu’à l’autre bout du terrain le défense montréalaise se montrait très poreuse.

Magnifique victoire dont les chiffres sont forcés. Imaginez, l’Impact a cadré plus de tirs que nous (9-8).

Résultats

Depuis le dernier tableau posté.

MLS : classements

Il reste quatre rencontres, nous avons un tout petit point d’avance sur Philadelphie (battu à Toronto), et trois sur Atlanta. Il faut coûte que coûte sécuriser la deuxième place, et idéalement terminer premiers pour s’assurer une place en Champions League.

Récompenses du mois de septembre

Joueur du mois : Assane Gnoukouri (2e)

Joueur de la semaine : Assane Gnoukouri (1er) et Josh Sargent (3e)
But de la semaine : Josh Sargent (1er)
Onze de la semaine (2 app.) : Zoltán Stieber et Taylor Kemp
Onze de la semaine (1 app.) : Idrissa Coulibaly, Assane Gnoukouri, Josh Sargent, Desevio Payne et Paul Arriola

Finances

Pas de soucis, malgré l’achat de Franco Vázquez qui ne répond pas vraiment présent… Le choix des JD est souvent difficile. J’ai eu énormément de flair avec Sargent, mais avec Vázquez…

La hiérarchie

Le capitaine naturel pourrait être l’international US expérimenté Matt Hedges, mais il manque encore de soutien dans le vestiaire… Nous verrons en fin de saison, car Birnbaum ne semble pas avoir les épaules malgré son ancienneté.

Les stats des joueurs

Sélection américaine

Deux matchs amicaux en vue, et quelques changements, rien de drastique. Sargent est retenu avec les U23, comme McKennie.

Vicky

Mon invitée continue ses visites dans la capitale…

Et même quand il fait frisquet, rien n’arrête la Miss…

À plus les amis…


#86

Bon ben même avant que tu m’invites à lire ton récit dans le topic des présentations je l’avais déjà commencé !

Ma productivité au boulot en a pris un coup mais ce n’est pas bien grave tu m’as (presque) donné envie de lancer une partie en MLS :wink:

Vivement la suite !


#87

@Mark tiens que fait je la ???


#88

Tu te rinces l’oeil à mon avis… :wink:


#89

DCUSA : Saison 2019

Dernière ligne droite avant les Playoffs !

USA Olympic Team

Quelques gros noms parmi l’équipe américaine olympique de Soccer, comme McKennie et Sargent, normalement retenus par l’équipe Senior. Torres, Carter-Vickers, Palmer-Brown, Perez, Parks, Koreniuk… plus des jeunes qui apparaîtront ultérieurement dans les Superdrafts… On peut dire qu’ils ont tout en main pour se qualifier pour les J.O. de Tokyo.

05/10/2019 – MLS 31 : D.C. United – Chicago Fire

Parks et Sargent sont retenus avec l’équipe olympique, pour rappel Birnbaum est blessé. À ce stade, nous avons tout ce qu’il faut pour les remplacer, avec Coulibaly derrière, Gnoukouri au milieu et Puscas en pointe.

Nous avons joué une rencontre sérieuse. Trois beaux buts avant le repos et une gestion intelligente en seconde période. Chapeau à Stieber qui a marqué un des plus beaux buts jamais vu sur le 2018, à mon sens.

Philadelphie, victorieux à Orlando, reste à une longueur du DC.

Ian Harkes prolonge

Il a peu joué, quoiqu’il réapparaisse sur la feuille de match dernièrement. Ian Harkes est un joueur issu de notre Académie et qui peut donc être soustrait du plafond salarial. C’est le genre de joueurs dont toute équipe de MLS a besoin pour assurer la profondeur, d’autant plus que je compte moins tabler sur les prêts à l’avenir.

C’est donc une excellente chose de le prolonger pour deux saisons de plus.

11/10/2019 – Amical : États-Unis – Israël

Retour de Hamid entre les perches ; il casse la baraque au FC Midtjylland. Sinon, comme de coutume, certains joueront aujourd’hui, d’autres lors de la seconde rencontre.

Un joueur marque les 45 premières minutes : Christian Pulisic. Il est intenable et offre plusieurs occasions franches à ses partenaires, mais seul Fabian Johnson en profite, à deux reprises. Au repos, nous menons méritoirement 2-0. La domination américaine va aller en diminuant après le repos, tant et si bien que les Israéliens finissent par revenir au score.

Dommage de n’avoir pas pu ajouter une victoire à notre palmarès. Gros enseignement du match : Bill Hamid n’a pas saisi sa chance, prenant le second but israélien sur sa pomme.

Josh Sargent se blesse en sélection

Très mauvaise nouvelle que la blessure de notre fer de lance. Josh Sargent s’est occasionné une commotion cérébrale face à la Jamaïque U23. Il devrait être de retour à temps pour les Playoffs, heureusement.

1%20sargent%20bless%C3%A9%20U23

12/10/2019 – MLS 32 : D.C. United – New York Red Bulls

Devant le nombre important d’absents, j’ai placé Vázquez en pointe. Mal m’en a pris : on a dominé, mais il manquait clairement un finisseur dans le rectangle adverse. Remplacé au repos par Dufty, ce fut un peu meilleur en position d’attaque, si ce n’est que les occasions furent nettement moins nombreuses. Au final, c’est le Red Bulls qui a tiré son épingle du jeu en s’imposant par le plus petit écart.

Nous avions pas moins de cinq absents importants retenus en sélection, en plus des blessés : Opare, Gnoukouri, Parks, Stieber et Puscas. Cela s’est fortement fait ressentir.

MLS : classements

Grâce à sa victoire 2-1 contre Portland, le Union prend la tête.

Et le FC Dallas remporte le Trophée des Supporters.

Les USA aux Jeaux Olympiques

Les Américains ont décroché leur qualification pour les J.O. de Tokyo 2020. En finale, ils ont bien entendu affronté le Mexique, avec une victoire aux tirs au but.

Reste à voir si je prendrai les rênes de l’équipe U23 lors de ce tournoi l’an prochain.

15/10/2019 – Amical : États-Unis – Suisse

On teste Yarbrough dans le but cette fois. Selon mon adjoint, c’est lui le meilleur. Je préfère pour ma part Sean Johnson.

Un but par mi-temps pour une victoire au petit trot, des deux côtés. Nagbe, pas à 100% pourtant, est monté en fin de match et y est allé de son petit but. C’est un joueur très important dans l’équipe.

Team USA : le mot du coach

Voilà qui clôture nos rencontres amicales puisque commenceront le mois prochain les éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022.

Les cadres devraient être Sean Johnson (GB), John Brooks (DC), Michael Bradley et Alejandro Bedoya (MC), Christian Pulisic (MOD) et Darlington Nagbe (MOG). Ce seront eux qui devront encadrer les excellents jeunes que sont Matt Miazga (DC), Emerson Hyndman (MC) et Josh Sargent (BT). Il y a du talent dans cette équipe, qui gagne en stabilité au fur et à mesure que le temps passe. Il y a de quoi être confiant pour le futur, nous devrions nous qualifier sans trop de difficulté pour la prochaine Coupe du Monde.

Coupe du Monde 2022 : Éliminatoires de la CONCACAF

Nous avons hérité d’un groupe pas si évident, avec la Jamaïque, le Canada et le Salvador. Les deux premiers du groupe se qualifieront pour le 5e et dernier tour, composé d’un groupe de six équipes dont trois obtiendront leur ticket pour la Coupe du Monde, le quatrième devant passer par des Barrages.

Bon, nous sommes favoris de notre groupe lors de ce 4e tour, mais six rencontres c’est peu si on rate notre entrée en matière le mois prochain, avec un déplacement au Canada et la réception de la Jamaïque.

19/10/2019 – MLS 33 : L.A. Galaxy – D.C. United

Nous avons souffert en première période. Blake garde son domaine inviolé tandis qu’Arriola marque contre le cours du jeu ; 0-1 au repos. Le deuxième période est plus calme, sans grand coup d’éclat, sauf en fin de match où nous parvenons à nous mettre à l’abri.

Belle victoire. Nous avons laissé passer l’orage pour enfoncer le clou quand l’adversaire commençait à rendre les armes.

MLS : classement de l’Est

Le Union se déplaçait chez le leader, le FC Dallas. Ils n’ont cependant pas failli, l’emportant 1-2 au Texas et conservant donc deux points d’avance sur nous. Prochaines rencontres : Toronto – D.C. United et Philadelphie – Atlanta. Si Philadelphie ne gagne pas et que nous gagnons, nous serons premiers à l’Est.

Blessures

Notre défenseur Matt Hedges s’est blessé à L.A. Ce n’est pas trop grave mais il manquera le match en Ontario.

Deux autres blessures à l’entraînement viendront s’ajouter dans la semaine : Assane Gnoukouri et Desevio Payne.

C’est évidemment la blessure de notre Ivoirien qui est la plus gênante, lui qui est dans une forme incroyable en cette fin de saison. Saison terminée pour lui.

Moins grave pour notre doublure à droite, mais vu l’arrivée d’Allen, c’est un demi-mal.

26/10/2019 – MLS 34 : Toronto FC – D.C. United

Ultime chance de remporter la Conférence Est sur le fil. Premier objectif : gagner ; pour le reste cela dépendra du résultat de Philadelphie. De toute façon, une victoire nous assure du 3e rang au général, soit premier repêché pour la Champions League en cas de victoire d’un qualifié ou d’un club canadien. Autrement dit, si Atlanta, Dallas, Philadelphie, Toronto, Montréal ou Vancouver gagne la MLS Cup, nous sommes automatiquement repêchés pour la Coupe continentale.

Opare remplace Hedges aux côtés de Coulibaly, Parks reprend sa place au milieu et Léo Sena refait son apparition dans le Onze pour Vázquez, décidément loin de son niveau potentiel.

Deux petites minutes suffisent à Stieber pour tromper Bono et nous placer, temporairement, en tête du classement. Nous poussons lors des vingt premières minutes avant de voir le TFC se réveiller et buter sur Blake. Au repos, c’est 0-1, et 1-2 entre Phila et Atlanta.

La seconde mi-temps ne tournera plus à notre avantage, et Toronto reviendra peu après l’heure de jeu avant de nous enfoncer, deux fois par Bradley, alors que nous poussions à tout rompre pour reprendre les devants. De toute façon, le Union, pourtant menés 0-2 après 16 minutes de jeu, gagnera son chassé-croisé avec les Géorgiens, l’emportant finalement par 4-3.

Nous ratons la première place après y avoir cru lors des 45 premières minutes.

MLS : classements finaux

Nous sommes deuxièmes à l’Est et évitons donc les Barrages. La bonne nouvelle de cette dernière journée, c’est d’avoir conservé notre troisième place au général. Si Dallas, Philadelphie, Atlanta ou Toronto gagne la MLS Cup, ou DC bien sûr, nous sommes qualifiés pour la CCL.

Les Playoffs

Seule certitude nous concernant : nous jouerons une équipe new yorkaise en demi-finale.

NYCFC ou NY Red Bulls – D.C. United

Atlanta ou Toronto – Philadelphie

Real Salt Lake ou Portland – Colorado

LA Galaxy ou Seattle – Dallas

Les stats MLS des joueurs

Sargent a été exceptionnel, bien épaulé par nos deux ailiers Stieber et Arriola. Gnoukouri a aussi rendu une excellente copie comme box-to-box ; il nous quittera malheureusement, sauf revirement de dernière minute. Sargent restera une autre année quant à lui.

Derrière, la paire Birnbaum/Hedges a souvent été chamboulée, mais Coulibaly n’a certainement pas démérité dans son rôle de remplaçant de luxe. Au but, Blake a été bon, souvent décisif. Il gagnerait cependant à améliorer sa prise de balle, principal point faible du joueur.

Programme de Team USA

Six rencontres de 4e tour. Voici l’ordre :

Novembre 2019 : Canada (E) – Jamaïque (D)

Mars 2020 : Salvador (E) – Canada (D)

Septembre 2020 : Jamaïque (E) – Salvador (D)

D.C. United : le mot du coach

Contrairement à l’année passée, nous n’avons pas été épargnés par les blessures (Arriola, Birnbaum, Hedges, Gnoukouri…). On remarque directement l’impact que cela peut avoir sur les résultats. En MLS, construire une première ligne performante est relativement aisé, mais la seconde ligne c’est autre chose…

Nous avons aussi perdu notre gardien titulaire pendant toute la Gold Cup et lors des rencontres internationales de la Jamaïque. C’est un problème d’avoir un gardien international vu que la MLS ne fait pas toujours relâche lors des fenêtres internationales.

Bref, il a fallu à plusieurs reprises trouver des solutions de remplacement, ce qui peut expliquer partiellement les moins bons résultats que la saison dernière. Il reste cependant les Playoffs, l’apothéose de la saison. Une bonne performance en Playoffs éclipse une saison régulière en demi-teinte, comme une mauvaise performance en Playoffs éclipse une bonne saison régulière. Nous avons les moyens de reconduire notre titre, à condition de conserver nos cadres pour les cinq matches qui nous séparent d’un second sacre consécutif !

Vicky

Mon amie flamande a demandé congé sans solde jusqu’en janvier. Elle se plait aux États-Unis et veut tenter sa chance ici comme mannequin. En effet, contrairement aux Américaines à la taille minuscule et à la poitrine démesurée tracée au compas (et au bistouri), elle a un magnifique corps de femme, ni maigre ni gros. La femme dans toute sa splendeur !

Et vous savez quoi ? Elle a tout pour réussir !

En plus, elle supporte les Diables (et Thibaut Courtois).

Bon week-end les amis !


#90

Allez les diables ! :heart_eyes:

Par rapport aux premiers posts sur la sélection US tu ne parles plus d’Horvath il est devenu quoi ?


#91

Bruges ne veut plus le vendre, et il ne me semble pas avoir un niveau si excellent que ça par rapport aux autres. Il devrait être le 5e gardien de la sélection je dirais.


#92

Ahh oui Vicky a ce qu’il faut ou il faut. Au moins on ne garde pas ses mains dans ses poches…
Sinon belle deuxième place bonne chance pour les plays off


#93

Toujours roi du latex…
Ta 2ème place est encourageante, cela te laisse en embuscade


#94

DCUSA : Saison 2019 - Playoffs

Barrages de l’Est

Nous affronterons le NYCFC ; dans l’autre demi-finale ce sera Toronto – Philadelphie.

Barrages de l’Ouest

L’invité surprise du dernier carré, Portand, jouera contre le Colorado et ce sera le Galaxy pour Dallas.

03/11/2019 – Demi-finale aller de l’Est : New York City FC – D.C. United

C’est le remake de la finale de l’Est de l’an dernier, où nous avions peiné à l’emporter 4-3 sur l’ensemble des deux rencontres. Force est de constater que nous sommes invaincus face aux New Yorkais cette année.

Sargent enfin de retour. Juste à temps ! Rien à signaler à part ça. Le capitaine est Canouse.

« C’est à la fin de la veillée qu’on voit les meilleurs danseurs », a un jour dit un grand politicien québécois. En Amérique du Nord, c’est aussi vrai dans le sport puisque toutes les ligues ont des Playoffs. Qui a le mieux danser aujourd’hui ? Sans nul doute Franco Vázquez qui termine la rencontre avec trois passes décisives. Par contre, pas de trace de Sargent… La pression des Séries serait-elle trop grande pour ce jeune joueur ?

La qualification paraît acquise.

Demi-finales de Conférence – Aller

Philadelphie dans l’eau chaude. Dallas et Colorado se dirige vers la finale à l’Ouest.

Blessure

Coup dur avec la blessure de notre excellent arrière droit, Oneil Fisher. Pas sûr qu’on le revoie cette saison.

Sélection américaine

Les rencontres de qualification pour la Coupe du Monde 2022 commencent bientôt. Voici les 23.

10/11/2019 – Demi-finale retour de l’Est : D.C. United – New York City FC

Malgré la victoire de l’aller, j’aligne l’équipe habituelle, si ce n’est à droite de la défense où Allen remplace Fisher et Payne, tous deux blessés.

Nous avions tout en main pour une victoire sereine et nous avons eu des sueurs froides. Après une première mi-temps de bonne facture, où Stieber ouvre la marque et Blake arrête un penalty, tout va basculer en 13 minutes, avec trois buts new yorkais. À 1-3, un seul but leur suffit pour passer devant, et notre défense prend l’eau de toutes parts. Quelques remontrances du banc, la montée d’Opare et de Léo Sena et tout va vite rentrer dans l’ordre.

Quel avertissement ! Pas de place pour la suffisance en Playoffs, même quand on a gagné 0-3 à l’aller.

Demi-finales de Conférence – Retour

Retournement de situation à l’Est, avec la qualification de Philadelphie. Ce ne sera pas des clients.

Finalement, aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest, les quatre favoris se retrouvent en finale de Conférence.

15/11/2019 – 4e tour QCM : Canada – États-Unis

Un derby en déplacement, ce n’est pas l’idéal pour entamer ces qualifications. Méfiance, le Canada a de très bons éléments, je les connais bien.

J’avais raison de me méfier. Après un round d’observation de 45 minutes, cela s’est animé après le repos avec des Américains plus entreprenants mais butant sur un grand gardien dans les buts canadiens. Tout semble sous contrôle, pourtant les Rouge et Blanc font exploser le stade torontois en marquant à la 83e. Une véritable tornade s’abat alors sur la cage de Borjan, qui finit par céder dans les arrêts de jeu. Il a fallu attendre une contre-attaque canadienne pour repartir encore plus vite en contre et sauver le nul par Morris, promu héros d’un Nation… pour un soir.

Ce déplacement aurait pu mal tourner, heureusement rien n’est mal fait finalement.

QCM, 4e tour, 1ère journée

La Jamaïque n’a pas tergiversé face au Salvador.

19/11/2019 – 4e tour QCM : États-Unis - Jamaïque

Quelques petits changements dans l’alignement, avec la titularisation de Morris en pointe. Retour aussi de Bradley et Bedoya au centre.

Cette fois, l’homme du match est notre ailier droit Christian Pulisic, à la base de nos deux buts. Nous avons fait une rencontre sérieuse où la Jamaïque n’a jamais paru capable de nous bousculer.

Allez, nous voilà rassurés après le difficile déplacement chez notre voisin du Nord.

QCM, 4e Tour, 2e journée

QCM : classements

Nous prenons la tête de notre groupe. Cela semble déjà se dessiner aussi dans les autres groupes.

Finale de l’Ouest – Aller

Des buts et Dallas qui justifie son statut de favori. Il faudra cependant ne pas perdre au retour s’ils veulent franchir les Rapids sans boire la tasse.

26/11/2019 – Finale aller de l’Est : D.C. United – Philadelphia Union

Nous perdons l’avantage du terrain puisque le Union a terminé devant nous au classement. Ils joueront donc le retour chez eux, sans règle du but à l’extérieur dans les prolongations, le cas échéant.

Philadelphie est un club qui ne nous réussit pas trop mal en général, même si c’est l’égalité parfaite cette saison.

Payne, rétabli, retrouve le poste de back droit. R.A.S. hormis cela.

Comme lors du premier affrontement face au NYCFC, deux joueurs sortent du loit : Canouse et surtout Vázquez, qui rend sa meilleure copie depuis son arrivée au club. Impliqué dans les deux buts, dont un magnifique coup-franc à la 22e, il se pose comme l’homme des grands rendez-vous. Par contre, de nouveau, Sargent est invisible… Il est encore jeune.

Le travail est aux trois-quarts fait, reste à ne pas se laisser endormir au retour, comme face à New York City.

Blessure

Keaton Parks se blesse sérieusement à l’entraînement. Sa saison étant terminée, il est directement rappelé par Benfica. Nous devrons terminer la saison sans lui.

Finale de l’Ouest – Retour

Sans surprise, je suis à fond derrière le Colorado. S’ils l’emportent, la MLS se jouera, si on termine le travail évidemment, à Washington. Par contre, si Dallas gagne, la finale aura lieu au Texas.

Pas de chance, Dallas l’emporte. Quoi qu’il arrive, la MLS Cup se jouera dans la ville de J.R. Ewing.

04/12/2019 - Finale retour de l’Est : Philadelphia Union – D.C. United

C’est Harkes, un joueur issu de notre Académie, qui remplace Parks.

Vázquez et Blake ! Notre gardien a tenu le fort en début de match, notre meneur de jeu italien a marqué ce petit but qui fait toute la différence, obligeant les locaux à marquer quatre fois minimum pour passer. Philadelphie marquera un but en seconde période, mais ne fera jamais mine d’y croire encore réellement.

Nous remportons la finale de la Conférence Est !

Direction Dallas pour la MLS Cup !

Blessure

Saison terminée par Idrissa Coulibaly, qui s’est blessé lors du dernier match. Chaque semaine nous perdons un pion important. Il reste un match, mais nous serons déforcés, d’autant plus que Josh Sargent, fort peu à son affaire dans ces Playoffs cependant, rejoint l’Ivoirien à l’infirmerie dans le courant de la semaine.

14/12/2019 – MLS Cup : FC Dallas – D.C. United

Pas moins de 5 absents importants pour cette grande finale : Birnbaum, Coulibaly, Gnoukouri, Parks et Sargent. En revanche, nous récupérons Oneil FIsher au poste d’arrière droit. Nous avons tout de même fière allure, nous avons nos chances, même si Dallas est l’équipe qui a survolé cette saison sans faillir.

La rencontre fut très fermée, un vrai match paralysé par l’enjeu. Il faudra un tir de loin d’un joueur très en forme lors de ces Playoffs : Russell Canouse, promu capitaine depuis la blessure de Bribaum, pour dénouer le sac de nœuds !

D.C. United remporte, pour la deuxième année consécutive, la MLS Cup !!!

MLS Cup : historique

Playoffs : les rencontres

Les stats de la saison

La hiérarchie

Les cercles d’amis

Le mot du coach

Contrairement à l’année passée, je ne m’attendais pas du tout à remporter la MLS Cup cette année. Entre blessés et résultats irréguliers, je pensais bien trébucher quelque part. C’était sans compter sur deux joueurs qui ont bu de la potion magique lors des rencontres importantes : Franco Vázquez et Russell Canouse. Soulignons aussi les bonnes performances défensives, hormis lors de la demi-finale retour, malgré les absences. Un grand gardien aussi, qui fait les arrêts importants.

Rayon mauvaise surprise, il y a Josh Sargent, véritable tueur en Saison Régulière qui n’a pas inscrit le moindre but dans le rush final. Pîre, il fut quasi invisible.

« C’est à la fin de la veillée qu’on voit les meilleurs danseurs »

Ne l’oubliez pas !

La suite bientôt… alors que mon amie Vicky s’apprête à regagner bientôt les dunes et ses amies du plat pays…

Mais pas tout de suite hein !

Allez, à plus les amis.


#95

ALLEZ LE CANADA !


#96

Impressionnant… En route pour un triplé historique, enfin je crois…


#97

La passe des trois ! Qui sait… Un beau défi tiens.

L’intersaison bat son plein, il n’y aura pas de révolution cette année… Pourquoi changer une recette gagnante ? :slight_smile: En effet, on a pu prolonger nos prêts avec nos partenaires de l’Inter de Milan. Cet accord est une bénédiction !

Les stats de fin de saison et l’album de Noël de Vicky bientôt… :slight_smile:


#98

DCUSA : Fin de Saison 2019

MVP de la MLS

C’est le joueur du RSL, Jefferson Savarino, qui est élu MVP 2019. Deux joueurs du D.C. United complètent le podium : Josh Sargent est sur la deuxième marche et Zoltán Stieber sur la troisième.

Soulier d’Or de la MLS

Le Soulier d’Or est remis au meilleur buteur de la compétition. Cette année, le trophée revient à Josh Sargent qui a planté 25 roses en 27 apparitions.

Yura Movsisyan, l’Arménien du RSL, et Dom Dwyer (Orlando City) prennent les deux places d’honneur avec respectivement 21 et 17 buts.

Rookie de l’année

C’est un certain Derek Matthews qui obtient la récompense. Le buteur d’Atlanta a marqué 7 buts agrémentés de 2 passes pour une note moyenne de 6.96. Tom Harris (DG de Dallas) et Joshua Lee (MC du SKC) complètent le trio.

Des noms qu’on pourrait retrouver du côté de Team USA un jour…

Gardien de but de l’année

Le vétéran, le vieux vétéran même de la MLS, Nick Rimando, obtient le trophée cette année. Âgé de 40 ans, il reste un tout bon gardien. Andre Blake est deuxième et l’Anglais de Dallas Sam Johnstone troisième.

Défenseur de l’année

Un autre joueur de Dallas est récompensé : le Bulgare Anton Nedyalkov. Oneil Fisher obtient la deuxième place devant le Vénézuélien Rolf Feltscher de Dallas également.

Entraîneur de l’année

Malgré notre victoire en MLS Cup, c’est l’entraîneur de Dalals, Oscar Pareja, qui est récompensé. Je n’obtiens que la troisième place devancé aussi par mon ami Jan Ceulemans de Philadelphie.

À mon avis, j’ai trop pris le soleil pour être crédible, j’ai l’air de rentrer de vacances des pays chauds…

9%20entr%20annee

Le Onze de l’année de la MLS

Le DC place quand même quatre joueurs dans le meilleur Onze de l’année : Andre Blake, Idrissa Coulibaly, Zoltán Stieber et Josh Sargent

Coulibaly a surpris tout le monde en dépassant la paire Birnbaum/Hedges, tous deux handicapés par des blessures cette année il est vrai.

Le Onze de l’année de D.C. United

Je crois que cela reflète bien notre saison. L’absence de Birnbaum est évidemment due à sa sérieuse blessure qui lui a fait manquer toute la fin de campagne.

D.C. United : Récompenses & Stats

Résumé commercial

Arriola absent, c’est la surprise, ainsi que la présence de Zaniolo.

Espoir américain de l’Année

C’est Josh Sargent qui rafle la récompense, devant Christian Pulisic.

CONCACAF Champions League : tirage au sort

Nous jouerons contre la champion du Guatemala, CSD Comunicaciones.

L’équipe de l’année de l’entraîneur

Andre Blake : Notre gardien a été très sûr dans l’ensemble, souvent bien placé et adepte des arrêts importants. Il manque cependant d’assurance dans sa prise de balle, et a l’immense défaut d’être international avec la Jamaïque, ce qui m’oblige à avoir une doublure capable de sauter sur la patinoire plusieurs fois par année.

Oneil Fisher : Second international jamaïcain du Onze de base. Il est fortement sous-estimé par mes préparateurs alors qu’il a réussi une deuxième excellente saison de rang. Il ne lui manque qu’un meilleur apport offensif et j’aurais un tueur.

Taylor Kemp : Comme Fisher à droite, notre latéral gauche est également sous-estimé par mes préparateurs. Un bon arrière latéral très offensif qui apporte souvent le danger avec Stieber sur le flanc.

Nos deux latéraux apportent bien plus que je ne serais en droit d’exiger d’eux. Il faut dire qu’ils participent beaucoup à l’attaque dans ma tactique, ce qui semble leur convenir à merveille.

Steve Birnbaum : Notre capitaine a eu une saison difficile. Je me questionne à son sujet, mais un départ d’un joueur autant apprécié serait peut-être plus néfaste qu’il n’y paraît.

Matt Hedges : Le nouveau-venu a réalisé une bonne saison sans être transcendant. Quelques petites blessures lui aussi.

Idrissa Coulibaly : Il a tellement joué que je dois l’inclure dans l’équipe-type de l’année. C’est lui qui a la meilleure moyenne parmi les défenseurs centraux, même s’il est sobre et discret, mais efficace. Un excellent 5e défenseur.

Keaton Parks : Petite déception de notre meneur de jeu en retrait américain. Sa saison a été moins bonne que la précédente (en 30 apparitions, pas de buts ni de passes). Il est jeune et apprend encore. Peut-être la pression était plus forte lors de cette deuxième année.

Russell Canouse : Une des bonnes surprises de la fin de saison. Un jeune joueur, vice-capitaine, qui a pris ses responsabilités après la blessure du capitaine Birnbaum. Il a surtout été excellent en Playoffs. Un joueur américain à conserver.

Assane Gnoukouri : Probablement le meilleur milieu central de la saison, qui s’est imposé jusqu’à ce qu’une blessure l’écarte des terrain dans le Moneytime.

Paul Arriola : Excellent passeur, encore jeune, mais a-t-il le poids d’un Joueur-Désigné ? Il manque encore de régularité.

Zoltán Stieber : un peu moins décisif que la saison précédente, mais toujours très dangereux sur le flanc gauche.

Franco Vázquez : Très décevant en Saison Régulière mais le meilleur Black-and-Red des Playoffs. Une année de plus et nous verrons mieux ce qu’il vaut exactement. C’est quand même le joueur le mieux payé du club.

Léo Sena : Il a moins joué vu l’arrivée de Vázquez, mais a toujours répondu présent. Un jeune joueur d’avenir.

Josh Sargent : Il a battu deux records: la meilleure note moyenne de la MLS en une saison (7.53) et le nombre de buts pour le D.C. en une saison (25 buts). Incontournable pendant la Saison Régulière, il fut cependant totalement effacé lors des Playoffs. Le jeunesse ? On le verra la saison prochaine puisqu’il sera encore des nôtres jusqu’en décembre 2020.

George Puscas : il a 24 apparitions, dont la moitié comme partant. Sept buts, souvent importants. Un autre joueur qui nous est prêté par l’Inter.

Vision 2020

Mon but est de conserver un maximum l’ossature actuelle, et de reconduire les prêts intéressants que sont Gnoukouri et Puscas. C’est surtout dans la seconde ligne que je compte renforcer l’effectif. Comme chaque année en fait. Les bons joueurs parmi les réservistes veulent partir pour jouer plus, ceux qui ne se plaignent pas n’ont pas nécessairement le niveau.

Vicky : Album de Noël

Elle nous quittera bientôt… Elle retourne en Flandre, pour ma part je prends mes vacances hivernales en Russie…


#99

Très belle fin de saison… Effectivement, changer très peu l’effectif permet un collectif renforcé durant toute l’année. Pour moi c’est une excellente décision de ta part


#100

DCUSA : Avant-Saison 2020

La MLS nous habitue à beaucoup de mouvement d’effectif, et je me laisse souvent entraîner dans cette ronde infernale. Mais pas cette année ! J’entame la saison 2020 avec le même Starting Eleven que l’an passé, avec quelques petits changements çà et là, sur le banc essentiellement.

Chris Wondiolowski

Il n’a guère brillé lors de son passage chez nous, avec cinq apparitions seulement, qui n’ont guère porté fruit. Je ne pouvais cependant passer à côté de la retraite d’un tel joueur au niveau américain. Un tout grand joueur qui a fait toute sa carrière en MLS.

Mouvements d’effectif

Le premier mouvement intéressant a eu lieu dès la Draft des joueurs libres de décembre. Pour une obscure raison que j’ignore, le FC Dallas n’a pas prolongé le jeune arrière gauche Tom Harris. Évidemment, puisque nous choisissions en dernier, il a fallu convaincre Vancouver de nous céder leur premier choix, qu’ils ont accepté de nous céder contre le 18e choix de la Superdraft de janvier prochain.

Première arrivée, Tom Harris, un jeune arrière latéral gauche de tout juste 20 ans qui a terminé à la deuxième place du Meilleur Rookie de l’année.

Deux joueurs, en fin de contrat, quittent le club : l’arrière gauche Brandon Vincent, drafté par Minnesota, et le gardien Steve Clark, drafté par Philadelphie.

Au 31 décembre 2019, quatre prêts prennent fin : Nicolò Zaniolo, Assane Gnoukouri et George Puscas retournent à l’Inter et Cameron Borthwick-Jackson retourne à Man Utd

Dès la Saint-Sylvestre passée, j’approche de nouveau nos trois Intéristes, qui reviennent bien volontiers dans la capitale américaine. Retour donc de Nicolò Zaniolo, Assane Gnoukouri et George Puscas au club pour une saison de plus. J’approche aussi Keaton Parks, retapé de sa blessure de fin de saison ; il nous rejoint pour une autre saison lui aussi.

Échanges

Le début de l’année est l’occasion pour moi d’effectuer quelques échanges au sein de la ligue.

Le premier échange intervient avec le NYCFC, intéressé par notre défenseur Jonathan Campbell. Il part pour la Grosse-Pomme en retour du choix de 1er tour 2021 de Seattle.

Le deuxième échange marquant est un double-échange. L’Impact de Montréal, qui semble pas mal actif cette saison, place son défenseur droit offensif, Chris Duvall, sur la liste des transferts. Le choix de 1er tour de Seattle pour 2021, que je viens d’obtenir du NYCFC, part à Montréal en échange de Chris Duvall. Je prends aussi au passage de$300K d’allocation ciblée.

Avec l’arrivée de Duvall, plus besoin de conserver Desevio Payne, qui rejoint le NYCFC contre $200K d’allocation ciblée.

Trois échanges dans un mouchoir de poche, avec Montréal et le NYCFC. J’ai pu augmenter mes allocations ciblées, sommes qui pourraient me servir à faire venir un 4e JD au club.

Superdraft 2020

Je n’ai que trois choix, mais trois bons : les 4e, 6e et 9e choix. Cela me permet de repêcher trois bons espoirs, mais aucun ne semble déjà prêt à intégrer l’équipe A immédiatement. Nous verrons si nous pouvons les prêter pour qu’ils jouent une saison avant de décider quoi faire d’eux.

4e choix : Monty Gonzalez

6e choix : Scott Russell

9e choix : Jarol Ríos

Transferts hors MLS

Quatre transferts en fin de période des transferts : trois arrivées et un départ.

Le départ est celui du Chilien Jeisson Vargas, qui rejoint l’Universidad Catolica en retour d’un somme de $1,9M. Bien vendu, mais la MLS nous vole évidemment, en prélevant sa quote-part de 33%, soit $625K. Cela nous donne en outre une somme de $650K d’allocation générale, montant qui vient s’ajouter aux $900K reçu pour n’avoir pas acheté des 3e place de JD l’an dernier et aux $300K pour la MLS Cup et la qualification en CCL.

Autrement dit, nous ne manquons pas de GAM.

Les trois arrivées sont composées de deux Brésiliens qui étaient sans contrat et d’un Belge en provenance de la Jupiler League.

Les premiers à nous rejoindre sont évidemment les Brésiliens, qui ne doivent pas attendre jusqu’au 18 février et l’ouverture des transferts pour nous rejoindre. Ces deux joueurs sont Rhayner et Dawhan.

J’ai cherché longtemps pour trouver ce que je cherchais pour pas cher. En effet, impossible de dépenser gros pour recruter un Senior, il a fallu faire preuve de flair et de patience.

Rhayner est un milieu offensif / attaquant polyvalent. Il a déjà joué dans une kyrielle de clubs, 18 exactement. Vous devinez donc où se situe son point faible, car il a de bonnes aptitudes.

Dawhan est un milieu central qui possède lui aussi de très bonnes aptitudes. Il faudra juste travailler son contrôle de balle et il peut devenir excellent. En plus, il accepte de signer un contrat Junior. Une aubaine.

Le troisième arrive du KV Mechelen : l’ailier gauche Andy Kawaya. Il est très rapide et encore jeune, nous verrons ce qu’il apportera. Il nous rejoint contre une somme de $98K. Pour l’accueillir au club, nous avons échangé une place de joueur Étranger pour trois ans au LAFC, contre laquelle nous leur avons cédé notre choix de 1er tour 2022.

Voilà qui résume les mouvements d’effectif lors de cette Intersaison. Passons à la présentation.

Équipe A

GB

DD – Latéral automatique

DG – Latéral offensif

DC – Couverture

DC – Stoppeur

MC – B2B

MC – Milieu axial défensif

MOD – Ailier

MOC – MJA

MOG – Ailier

BT – Attaquant avancé

Équipe B

GB

GB

DD – Latéral offensif

DG – Latéral

DC – Couverture

DC – Stoppeur

MC

MC – MJR

MC – MJR

MOD – Ailier

MOD – Ailier

MOD – Ailier

MOC – MJA

MOC – MJA

MOG – Ailier

BT

BT

Les prêtés

Les joueurs libérés à l’enregistrement

Une grosse surprise : je libère Nicolò Zaniolo, qui retourne donc à l’Inter. Un futur grand, mais je préfère donner sa chance à Dawhan plutôt qu’à un joueur qui quittera quand même le club sans compensation dans un an. Je ne veux pas trop dépendre de l’Inter non plus. D’ailleurs, je comptais aussi retourner Gooch, mais comme il ne rentre pas dans la plafond salarial, il est là quasi gratuitement, nous verrons donc.

Les autres n’avaient pas le niveau pour faire partie de mon effectif.

La préparation

Vu que les rencontres de huitièmes de finale de la CONCACAF Champions League se jouent tôt, je n’ai fait que cinq matchs amicaux, lors desquels nous n’avons pas encaissé le moindre but. Nous nous sommes même permis une écrasante victoire sur le club brésilien de l’Atlético Mineiro.

Nous semblons prêts.

Résumé des transferts

Une amie est rentrée de Russie avec moi… Je vous la présenterai bientôt… Place au jeu !