:storygreen: :s4: :can: Mon pays c'est l'hiver :can:


#61

Bravo! Enorme saison…
C’est surtout à cause de Wondolowski que les Earthquakes ont été ma bête noire lors de mes parties en MLS… Gros joueur, même à 36 ans


#62

J’adore les earthquakes juste pour le commentateur qui crie à chaque but:

GOAL SAN-JO-SE

LOOL


#63

DCUSA : Saison 2019

Début de cette saison 2019 avec beaucoup d’espoir et un peu de pression. Les dirigeants veulent que nous fassions aussi bien que l’an passé. En soi, c’est compréhensible, mais il ne faut pas rêver : nous ne réaliserons pas le doublé chaque année. Pas en MLS.

Nous commencerons par la CONCACAF Champions League, qui est redevenue une coupe à l’ancienne : 16 équipes, début en 8e de finale, aller-retour. Les quatre clubs américains et les quatre clubs mexicains sont les têtes de série. Cela ne nous a pas empêché de tirer le gros morceau : le champion canadien, l’Impact de Montréal.

Blessures

Nous avons trois blessés actuellement : Joel Soñora, Matt Hedges et Paul Arriola. Soñora sera absent pour près de deux mois, Hedges pour environ deux semaines et Arriola devrait être remis pour le match face à l’Impact.

À cette liste est venu s’ajouter, à la dernière minute, Assane Gnoukouri qui souffre d’une distension des ligaments du genou. Absence estimée à 5 ou 6 semaines.

Hedges et Gnoukouri, ce sont de grosses pertes, nous ferons de notre mieux sans eux.

27/02/2019 – CCL 8e Aller : D.C. United – Impact de Montréal

Coulibaly remplace Hedges. Tous les autres sont présents pour le lancement de notre saison 2019.

Deux buts par mi-temps, tous inscrits par Caicedo. Grosse prestation de notre avant-centre colombien qui revient en pleine forme. L’Impact semble être une équipe vieillissante en attaque (Piatti, Schaars, Mancosu…) et limitée derrière.

Quelques cartons dans les autres rencontres de 8e de finale, comme la victoire de Necaxa au Bélize 0-7. Si les quatre clubs mexicains ont tous cartonné, ce n’est pas le cas des clubs américains où seuls Atlanta et D.C. United ont tiré leur épingle du jeu.

4%20Ligue%20des%20champions%20de%20l'CONCACAF_%20Matchs%20Calendrier%20et%20r%C3%A9sultats

Blessure

Nouvelle blessure dans notre camp : notre meneur de jeu avancé Léo Sena sera out pour deux semaines environ. Cela commence à faire beaucoup, puisque les défenseurs Brandon Vincent et Desevio Payne sont aussi blessés, sans gravité dans leur cas.

Steve Birnbaum prolonge

Notre capitaine, le DC Steve Birnbaum, prolonge jusqu’en décembre 2021. Pour ne pas devoir utiliser d’autres fonds d’allocation, j’ai arrondi l’offre vers le haut, à la condition que le nouveau contrat entre en vigueur en fin de saison. Il accepte. Il semble bien m’aimer, je vais me méfier de lui quand j’irai voir les gars dans les douches à l’avenir…

06/03/2019 : enregistrement MLS

Parmi les six joueurs qui ne sont pas retenus pour la saison à venir, cinq jeunes et Maxime Chanot. Le Luxembourgeois a été remplacé par Hedges, nous n’avons plus de place pour lui. Il sera directement repêché, lors de la Draft des joueurs lires de mars, par Minnesota.

06/03/2019 – CCL 8e Retour : Impact de Montréal – D.C. United

Je profite de notre confortable avance pour faire jouer quelques réservistes, comme Wondolowski. La rencontre est dominée par les Québécois, qui ne se montrent pas très dangereux pour autant. Ils remportent une courte victoire pour l’honneur.

Minnesota a chuté ; le RSL a sauvé sa peau de justesse. Au prochain tour, nous affronterons Tigres.

1%20Ligue%20des%20champions%20de%20l'CONCACAF_%20Matchs%20R%C3%A9sum%C3%A9%20de%20la%20comp%C3%A9tition

MLS : transferts

Aperçu des transferts payants en MLS.

09/03/2019 – MLS 01 : D.C. United – Houston Dynamo

Ouverture de la saison 2019 à l’Audi Field. Coulibaly et Gil remplacent respectivement Hedges et Léo Sena. En face, nous retrouvons Patrick Mullins en pointe.

Beaucoup de maladresse mais une victoire, grâce à une magnifique action de Caicedo qui, seul face à 5 défenseurs, trouve le moyen de tromper le gardien texan Seitz. Ce ne fut pas un grand spectacle mais les trois points sont là.

Blessure

Notre jeune Italien Nicolò Zaniolo se blesse lors de la rencontre, il sera indisponible pour un gros mois.

Abonnements

Nous avons vendu 13008 abonnements, soit 508 de plus que l’an passé.

13/03/2019 – CCL Quart Aller : Tigres UANL – D.C. United

On joue la carte de l’expérience, avec Wondolowski en MOC. Nous alignons la meilleure équipe possible pour jouer le contre, nous verrons s’il nous reste des chances au match retour.

Si nous avons fait jeu égal, ce sont les Mexicains qui ont fait preuve de réalisme. Leur gardien a fait un bon match alors que leurs combinaisons rapides dans l’axe ont souvent pris notre défense en défaut, avec trois buts à la clé. Le but de Puscas dans les arrêts de jeu nous laisse un mince espoir pour le retour.

On semble se diriger vers un dernier carré 100% mexicains…

8%20clan%201203

Arrivée

Laissé libre par le RSL, nous recrutons le jeune Chilien Jeisson Vargas. Polyvalent et jeune, il peut apporter quelque chose et progresser encore. Il signe un contrat Senior de deux ans, avec un salaire somme toute assez élevé de $190K par année.

Pour lui faire une place dans l’effectif, nous devons évidemment utiliser des GAM (environ $200K) et obtenir une place supplémentaire de joueur étranger. Le LAFC nous en cède une jusqu’à la fin de cette saison contre deux choix de Superdraft (3e et 4e tour).

16/03/2019 – MLS 02 : D.C. United – Seattle Sounders

Je prends le risque de tout miser sur la Champions League. J’aligne donc des réservistes pour ce match face aux dangereux Sounders.

Un peu comme contre Tigres, nous faisons bien tourner le ballon mais sommes à la peine en défense. Sans un tout grand Sargent, qui est au pressing sur le premier but puis en marque deux en seconde période, nous serions rentrés au vestiaire bredouilles. Ce Jeune Joueur Désigné m’a impressionné, au contraire de nos défenseurs. Enfin, c’était l’équipe réserve, ne l’oublions pas.

20/03/2019 – CCL Quart Retour : D.C. United – Tigres UANL

Léo Sena est présent au coup d’envoi, Hedges est sur le banc quant à lui. On y croit encore !

Caicedo nous a fait espérer, ramenant l’équipe de 0-1 à 2-1. Tout semblait nous réussir, tout devenait possible, jusqu’à ce que les Mexicains nous cassent les jambes à la 67e en revenant à 2-2, nous forçant à marquer trois buts pour nous qualifier.

J’aurais bien aimé ne pas être battu, juste pour l’honneur… Nous avons encore des croutes à manger pour rivaliser avec de telles équipes.

Dernier carré 100% mexicain, comme c’est trop souvent le cas en CCL.

5%20ccl%201903

Blessure

Commotion cérébrale pour notre capitaine Steve Birnbaum. Il sera absent pour deux ou trois semaines.

Match de préparation : sélection américaine

La rencontre à haut risque face à la Corée du Nord va bientôt avoir lieu. Pulisic revient dans les 23, comme Hyndman et Besler. Voici les 23 joueurs repris.

Nagbe sera retenu par son club, l’occasion de donner sa chance à un jeune ailier gauche de 19 ans, évoluant à Lokeren (Belgique) : Juan Pablo Torres.

Du côté de Washington, nous pouvons demander le report d’un match initialement prévu contre Columbus. Je n’hésite pas, car cela nous permettra de recharger un peu les batteries. De plus, les absents sont des joueurs importants : Blake et Fisher (Jamaïque), Hedges (USA), Stieber (Hongrie) et Puscas (Roumanie).

23/03/2019 – MLS 03 : D.C. United – Toronto FC

Hedges est titulaire, pour sa grande première avec son nouveau maillot.

Nous avons livré une très mauvaise prestation. Rapidement menés par deux buts, il a fallu attendre la 87e pour voir une lueur d’espoir. Tentant le tout pour le tout, nous nous sommes fait prendre en contre.

Nos joueurs ne semblent pas encore remis des vacances. Les rencontres de Champions League très tôt dans la saison ne nous aident pas non plus, écourtant la préparation.

27/03/2019 – MLS 04 : New York City FC – D.C. United

Pléthore d’absents. Entre blessures et sélections, pas moins de huit absents : Soñora, Stieber, Gnoukouri, Zaniolo, Puscas, Birnbaum, Fisher et Blake. C’est aussi l’occasion pour Taylor Kemp de faire sa 150e apparition sous le maillot Black-and-Red.

Le duo Vargas / Arriola s’illustre en première période. Le second nommé rate cependant les occasions qui lui sont offertes. C’est David Villa, toujours aussi dangereux malgré les années, qui finit par trouver l’ouverture à la 50e. Plus le choix : je fais monter Sargent. Le jeune Américain va une fois encopre faire basculer la partie, offrant un caviar à Caicedo puis profitant d’une approximation défensive pour offrir la victoire aux siens dans les arrêts de jeu.

Sargent est vraiment époustouflant, surtout pour son jeune âge. Il a permis au DC de réaliser un petit vol, quand on pense que le NYCFC a touché le cadre par trois fois.

Allez, on se relance !

Srdjan Babic au Red Bulls

Le jeune défenseur central serbe, Srdjan Babic, signe à New York comme JJD. Je l’avais pisté moi aussi, mais j’ai préféré opter pour Sargent plutôt. Un excellent jeune défenseur, une bonne recrue pour les Red Buills.

29/03/2019 – Amical : États-Unis – Corée du Nord

Le président Trump a fait une allocution télévisée sur Fox News avant la rencontre, flanqué de son invité joufflu Kim Jung-Un. Il a vanté les qualités de l’équipe américaine de Soccer, tout en les invitant au respect de nos adversaires. Pourtant, off the record, il m’a dit de ne pas faire de cadeau à nos adversaires, de les exterminer si je ne voulais pas qu’on retrouve des documents russes compromettant dans mon casier de vestiaire.

« Grab these little girls by the pussy ! » m’a-t-il dit dans son langage coloré.

Je ne me laisse pas intimider et reste dans mon plan de jeu : un 4-2-3-1 avec le jeune Torres en meneur de jeu.

Un joueur semble être un vrai patriote : Bobby Wood. D’habitude discret, il s’est déchaîné aujourd’hui, inscrivant un hat trick face à une bien faible équipe nord-coréenne. Nous avons levé le pied en fin de rencontre, après que le vice-président Mike Pence m’eut appelé sur mon cellulaire personnel et privé pour me rappeler les valeurs d’accueil américaines. Il fallait, pour l’avenir de la Paix dans le Monde, que nous laissions la Corée du Nord sauver l’honneur.

Récompenses du mois de mars

Joueur de la semaine : J.F. Caicedo (1er) et Josh Sargent (3e)
Onze de la semaine : J.F. Caicedo et Josh Sargent

03/04/2019 – MLS 05 : FC Dallas – D.C. United

Nous avons retrouvé nos titulaires, sauf Birnbaum toujours blessé, et nous avons eu une semaine de repos. Les conditions semblent idéales. Pourtant, il n’en sera rien. La rencontre est endormante, Caicedo gaspille le peu d’occasions que nous nous créons. Les Texans, quant à eux, parviennent à trouver l’ouverture sur une de leurs rares actions offensives.

Défaite sans gloire et méritée.

MLS : classements

Un début peu emballant de la part des Black-and-Red. Nous sommes actuellement 7e avec le moins de rencontres jouées. Rien n’est mal fait, il faut par contre réagir dans les prochaines rencontres pour éviter de se faire distancer tôt dans la saison.

Gold Cup 2019

Le tirage au sort des groupes a eu lieu : nous tombons avec Haïti, la Martinique et le Panama. Nous devons terminer premiers d’un tel groupe.

La Gold Cup aura lieu cet été aux États-Unis.

Suite au prochain épisode…


#64

Mais non c’est juste que j’étais absent :smiley: Ah j’avoue le cumul pas de gourgandine et pas de big boss ça manque beaucoup ! La gourgandine du big boss serait intéressante à intégrer dans l’histoire, Melania elle aime pas le latex ? :smiley:

Bravo pour le titre, bravo pour la jolie coupe du monde :slight_smile:


#65

DCUSA : Saison 2019

Valérie

Après avoir écumé les endroits louches et kinky de Washington, en vain, je me suis rabattu sur une méthode française qui, paraît-il, si je me fie aux milliers de témoignages de femmes comblées partout dans le Monde, fonctionne à merveille: la fameuse méthode « Éviter les pièges de la rateaulogie », ouvrage réputé du Maître ès drague @Nantonio40.

C’est donc directement sur Internet que j’ai rencontré Valérie, une franco-allemande qui vit dans la capitale américaine. Sous des airs tristes, résultat de sa solitude loin de sa famille, c’est une fille enjouée et agréable, qui ne se prend pas au sérieux, qui tente de percer dans le monde du cinéma, mais qui sert plutôt de mannequin, parfois sexy, pour diverses marques de vêtements. En plus, elle aime le latex… Ce @Nantonio40 est un génie !

Voici la première photo qu’elle m’a envoyée… Mais en tant que mannequin, réputée pour son goût du noir et blanc et du latex, d’autres suivront.

Et si une nouvelle idylle était sur le point de commencer ?

Donald Trump

La victoire de Team USA face à la Corée du Nord n’est pas passée inaperçue sur Twitter…

10/04/2019 – MLS 06 : Philadelphia Union – D.C. United

Le Union est l’équipe qui nous a le mieux réussi l’an passé, avec un 9/9. L’occasion est belle de se reprendre. Comme nous rejouons dans deux jours, je laisse Léo Sena et Caicedo dans les tribunes. Cela leur fera peut-être un peu de bien car leur début de saison est mi-figue mi-raisin. Cette rencontre est l’occasion pour revoir DeLeon tandis que Blake revient dans son ancien club. On retrouve aussi, du côté de Philadelphie, un certain Mongongu, que j’ai connu dans une autre vie à Tosno.

Philadelphie a réalisé un excellent début de saison, au contraire de nous. Ils nous ont dominés, voire enfoncés par moment, avec un tout grand Accam qui a marqué deux buts magnifiques.

Je ne suis pas content dans les vestiaires. En même temps, la Champions League a écourté notre préparation et alourdi le calendrier avec plusieurs matchs déplacés, ce qui nous empêche de mettre l’accent sur la cohésion à l’entraînement. Cela se ressent sur le terrain, où l’entente entre les joueurs laisse souvent à désirer, multipliant les mauvaises passes et les incompréhensions.

Réunion des joueurs

Nous sommes dans une spirale négative. J’organise une réunion des joueurs pour les motiver à redresser le bateau, cela semble porter fruit si je me fie à leur réaction. Nous avons en plus une bonne nouvelle : les joueurs qui étaient sur la liste blessés depuis le début de la saison peuvent revenir, nous récupérons d’un coup Gnoukouri, Zaniolo et Soñora.

Préparation à la Gold Cup

Nous aurons trois rencontres amicales d’ici le début de la compétition continentale, avec une petite promenade en Europe francophone pour y affronter les deux meilleures équipes actuelles : la France et la Belgique (respectivement 1er et 2e au classement FIFA). Une dernière rencontre se jouera juste avant le début de la compétition, l’occasion de prendre notre revanche face à l’Australie qui nous a battus lors de notre dernière confrontation.

%C3%89tats-Unis_%20%20Calendrier%20A

12/04/2019 – MLS 07 : Atlanta United – D.C. United

Nous devons nous reprendre rapidement, ce qui ne sera pas chose facile face à l’excellente équipe géorgienne, dont la puissance offensive est inégalée dans la ligue. Deux jours après la large défaite en Pennsylvanie en plus. Inutile de dire qu’il y a eu une certaine rotation d’effectif qui s’est opérée, avec les retours de Léo Sena et Caicedo et des blessés.

Le jeune Vargas montre d’entrée son opportunisme, en subtilisant le cuir à un défenseur pour battre Guzan : 0-1 après deux minutes de jeu. Atlanta va ensuite rentrer dans la partie, leur retard sera rapidement comblé avant de les voir marquer le pas en seconde période. Nous semblons plus frais, et cela finit par payer par Gnoukouri, qui profite d’un gros travail de Stieber. Atlanta trouvera les ressources pour pousser à fond en fin de rencontre, touchant le cadre et alertant plusieurs fois Blake, en vain.

Gros succès, arraché avec les tripes. J’adore quand les joueurs jouent comme ça. Et si c’était le tournant de ce début de saison ?

Blessure

À peine revenu de blessure, notre jeune Italien Nicolò Zaniolo se blesse à nouveau après seulement 16 minutes de jeu à Atlanta. Dommage, j’aimerais vraiment voir ce que ce jeune prodige pourrait apporter à l’équipe.

17/04/2019 – MLS 08 : D.C. United – Columbus Crew

Tout le monde est rentré, nous retrouvons l’équipe-type, si ce n’est Gnoukouri qui est reconduit après son excellent match à Atlanta.

Nous avons buté très longtemps sur le gardien Kann, en grande forme. Sans la montée de Sargent en fin de rencontre, pour seconder Caicedo devant le but adverse, je ne suis pas certain que nous aurions trouvé l’ouverture. Notre jeune attaquant marque les deux buts de la victoire.

20/04/2019 – MLS 09 : D.C. United – New England Revolution

Trois jours après Columbus, nous sommes obligés de faire quelques changements pour accueillir les Revs. Sargent est titulaire, comme Coulibaly et B-J (Borthwick-Jackson).

Nous avons mis quelques minutes à entrer dans le match, mais une fois dedans nous ne l’avons plus lâché. De nouveau, Sargent a été exceptionnel. Il marque comme il respire. La fin de rencontre nous a été facilitée par l’expulsion du défenseur Farrell, alors que New England se montrait dangereux depuis leur deuxième but.

Trois victoires d’affilée, nous semblons relancés, grâce en grande partie à Sargent à qui il ne faut pas trois occasions pour s’inscrire au marquoir.

THE transaction – Part One

J’avais déjà hésité à renforcer l’équipe à un secteur clé : le poste de MO C. Finalement, j’avais oppté pour Josh Sargent, en prêt, avec un statut de JJD. Eh bien, devant les prestations de notre jeune avant américain, je dois avouer que l’idée a refait son chemin : pourquoi ne pas le placer comme titulaire en pointe et remplacer Caicedo, plutôt effacé depuis ses quatre buts lors du premier match officiel de la saison, par un meneur de jeu de grand talent, un excellent meneur de jeu, expérimenté, entouré d’Arriola et Stieber, avec Sargent devant lui ?

Première étape : proposer Caicedo aux clubs. Pas évident, vu que sa valeur (plus de $5M) est nettement supérieure à sa clause libératoire ($2,9M). Preuve qu’il ne doit pas intéresser grand-monde. Je le propose à la moitié de sa clause en MLS, soit $1,4M. Un club se propose : LAFC. Je ne tergiverse pas, je ne négocie pas : j’accepte !

Juan Fernando Caicedo est échangé au Los Angeles FC contre $350K de GAM et le choix de 1er tour pour 2022, plus un choix de 4e tour. Ce n’est pas assez, je sais, mais je devais m’en débarrasser.

Deuxième étape : trouver la perle rare. Je dois avouer que plusieurs joueurs m’intéressaient, notamment des Japonais. Vu que la précipitation est toujours mauvaise, j’ai pris mon temps pour sélectionner l’heureux élu.

Blessure

Nous perdons notre meneur de jeu en retrait pour deux semaines, victime d’une blessure à l’entraînement.

26/04/2019 – MLS 10 : Orlando City – D.C. United

Mauvaise prestation des Black-and-Red. Nous nous inclinons par le plus petit écart au terme d’un bien piètre match. Notre série de victoire s’arrête donc à trois. Quelques joueurs s’inquiétaient du départ de Caicedo, voilà peut-être une piste d’explication.

THE transaction – Part Two

Nous tenons notre meneur de jeu. Il ne sera pas japonais finalement, mais italien.

Nous accueillons au club Franco Vázquez en provenance de Séville contre une somme de $17,25M. Le montant est élevé, son salaire un peu moins ($5M), mais l’argent était là, il fallait foncer. Espérons maintenant qu’il sera à la hauteur de mes attentes…

Quel quatuor offensif nous tenons : Arriola, Vázquez et Stieber derrière Sargent !

MLS : les classements

Nous nous sommes replacés. On constate cependant l’énorme déséquilibre entre Est et Ouest.

Récompenses du mois d’avril

Joueur de la semaine : Assane Gnoukouri (2e) et Josh Sargent (2e)
Onze de la semaine (2 app.) : Taylor Kemp
Onze de la semaine : Josh Sargent

CONCACAF Champions League

Victoire finale de Guadalajara.

04/05/2019 – MLS 11 : D.C. United – Impact de Montréal

On lance Vázquez directement dans le bain, devant le milieu central de l’Inter : Gnoukouri et Zaniolo. L’équipe a finalement une touche italienne à la construction. Pas de Piatti du côté de l’Impact, une bonne nouvelle vu les soucis qu’il nous a déjà causés dans le passé.

Vàzquez débloque direct son compteur, nos têtes ont longtemps léché les montants, et Sargent nous a mis à l’abri dans un style maintenant caractéristique : alliance de puissance et de précision. Derrière, Blake a empêché les Québécois d’égaliser en début de seconde période, sans quoi cela aurait pu tourner autrement. Victoire somme toute plus difficile que les chiffres ne le laissent penser.

Luis Gil libéré

Devant la qualité de nos MO C, j’ai soumis Luis Gil au ballottage. Personne ne semblait intéressé, le joueur a été libéré. Il est apparu 25 fois sous le maillot du DC, pour 3 buts et 2 passes décisives.

Adrián Zendejas prêté

Notre troisième gardien s’ennuie. Je le prête au Real Monarchs, le club affilié du RSL. Il peut être rappelé au cas où.

12/05/2019 – MLS 12 : Columbus Crew – D.C. United

Aucune surprise dans l’alignement.

Tel un vieux moteur diesel, les Black-and-Red ont mis du temps à partir, mais une fois lancés ils furent inarrêtables, à l’image de Sargent, auteur d’un tour du chapeau aujourd’hui.

L’équipe joue bien, très bien pour le moment.

22/05/2019 – MLS 13 : Los Angeles FC – D.C. United

C’est l’occasion de retrouver notre ami Caicedo, et même Cato, un autre qui est passé par Washington avant de rejoindre L.A. De notre côté, comme nous rejouons dans trois jours, je laisse quelques joueurs au repos : Arriola, Canouse, Fisher et Kemp. En quelques mots, nous évoluons aujourd’hui, loin de nos bases, avec des flancs plus défensifs que d’habitude.

Les carences se sont fait ressentir sur les flancs, surtout à droite où le duo Payne/Vargas a été mauvais. Nous pouvons être très heureux de virer à égalité à mi-course. Après le repos, cela fut meilleur, et c’est encore Sargent qui nous donne l’avance. Caicedo touchera les deux montants avant de voir Ureña égaliser à la 82e. On se dirige vers le nul, pas si mauvais ? Je tente quand même une dernière cartouche en faisant monter Arriola pour Vargas. Bien m’en a pris : il délivre le caviar pour Stieber, synonyme de trois points.

Cette victoire-ci, les joueurs ont été la chercher à l’arrachée. D.C. United redevient l’équipe de la fin de saison passée, plus autoritaire encore. De bon augure pour la suite.

Josh Sargent

À peine 19 ans et déjà un ténor. Il réalise une saison époustouflante pour le moment, avec 14 buts en 11 apparitions. Il sera appelé lors du prochain rassemblement de Team USA, cela ne fait maintenant plus de doute. Nous tenons l’attaquant qui nous manquait.

Devant un tel étalage de talent brut, j’ai approché le Werder Bremen pour acquérir le joueur de manière permanente. Le prix demandé se situe à $65m, plus 20% du bénéfice de la revente… Inutile de négocier, il est clairement inabordable, même pour un club riche de la MLS. J’ai bien peur qu’il faille se contenter des deux saisons que le club allemand nous a octroyées.

25/05/2019 – MLS 14 : D.C. United – Vancouver Whitecaps

Quelques changements, mais toujours Vázquez et Sargent devant, entourés de Puscas et Arriola. Derrière, Coulibaly est présent, Hedges au repos.

Nous nous mettons à l’abri lors des 45 premières minutes. Tout a bien commencé avec un tir des 22 mètres de Canouse ; il en tente assez souvent, cela rentre rarement. Sargent double la mise peu après et offre un caviar à Vázquez juste avant le repos. La deuxième période sera bien plus calme, ce qui permettra aux visiteurs d’attaquer plus et de sauver l’honneur, sans nous inquiéter outre mesure.

Nouvelle démonstration offensive de Sargent… Je manque de mots pour décrire ses prestations… 19 ans… Notons aussi la bonne prestation de Blake dans les minutes qui ont suivi le but de Sargent, qui a empêché les Canadiens de revenir à 2-1. Ce sont des arrêts qui font mal et qui gardent le momentum dans le bon camp.

Récompenses du mois de mai

Joueur du mois : Josh Sargent (1er)

Joueur de la semaine : Josh Sargent (2e, 2e et 3e)
Onze de la semaine (3 app.) : Josh Sargent
Onze de la semaine : Matt Hedges, Taylor Kemp et Zoltán Stieber

Les résultats 2019

MLS : classements

Nous sommes deuxièmes avec un match en main sur le Red Bulls. L’Ouest est toujours devant.

Les stats des joueurs

Josh Sargent… À tel point que même Stieber passe quasi inaperçu.

La hiérarchie

Les cercles d’amis

Le mot du coach

Il n’y en a qu’un : Josh Sargent. Ce jeune homme tire l’équipe vers le haut, un futur très grand.

Pour le reste, on se replace après un début un peu poussif.

Bon week-end les amis, Valérie m’attend.


#66

J’aime beaucoup Valér heu Sargeant, un bon joueur et une pièce maître de team USA.

Et tu as fait ma journée avec le guide de @Nantonio40.


#67

Cette story est un kiff :heart_eyes:


#68

Tu t’es très bien replacé après un passage à vide.
Sargent est impressionnant mais 65M€ pour un joueur évalué à 2… C’est un peu too much.


#69

Yeaaaah retard refait pour ton équipe … et pour moi. J’aime toujours autant et je vois que j’arrive au moment intéressant (Valèrie).
Serait-ce ma présence qui te manquait ? :joy:


#70

Tel le prédateur, tu es attiré par l’odeur de la chair fraîche, le radar toujours prompt à réagir, le baromètre en alerte, l’aiguille prête à se dresser vers ta proie…

La preuve que ma story ne valait pas tripette sans gourgandine enlatexée: mon ami @VertPourToujours ne m’avait pas vu faire une story. Je ne me suis pas trop caché pourtant: une story en MLS, avec deux drapeaux américains dans le titre… On ne peut pas dire que j’ai tout fait pour passer inaperçu.

Allez, tu peux l’avouer: quand tu te connectes sur FMSLife, tu ne regardes pas les sujets, tu vas direct dans la barre de recherche taper des mots comme gougoutte, latex, gourgandine

:wink:

Content de te revoir en tout cas !


#71

comment va ma petite salope accroc au latex


#72

Rhaa mais quelle grossièreté ! J’espère que le propriétaire des lieux ne va pas tolérer de telles obscénités dans ma story et châtier comme il se doit, au fouet et à la cravache, l’indélicat qui a osé répandre son fiel dans un fil si bien tenu.

:wink:


#73

DCUSA : Saison 2019

Valérie

Elle m’attendait couchée sur le sofa. De son français légèrement guttural, aux douces saveurs allemandes, elle m’invite à m’approcher. Je suis un peu perplexe, je ne m’attendais pas à cela. J’ai l’air d’un mioche qui va se faire gronder… Que nenni ! C’est une récompense que j’ai reçue… Je vous laisse imaginer.

02/06/2019 – MLS 15 : San Jose Earthquakes – D.C. United

Le tournant de la rencontre se produit à la 11e minute, avec la sortie d’Arriola sur blessure. Vargas le remplace et commet une erreur sur sa première touche de balle ; le contre donne l’avance à San Jose. Le Chilien se rattrape un peu plus tard, sur un tir dévié par un défenseur, mais nous encaissons sur la remise en jeu. Cette fois, nous ne reviendrons plus…

Perdre ainsi alors que nos titulaires étaient sur le terrain au coup d’envoi m’exaspère. Nos adversaires ont été solides derrière, surtout leur gardien (un certain Zak MacMath), et opportunistes devant. Tout le contraire de nous en somme.

Blessures

Paul Arriola sera absent deux petites semaines. C’est plus grave en ce qui concerne Jeisson Vargas, qui a dû descendre lui aussi.

US Open Cup : tirage des 16e de finale

Nous jouerons contre les Floridiens de Tampa Bay, Les Rowdies. Une des bonnes équipes du pays hors-MLS.

Club affilié

J’ai dû insister un peu mais les dirigeants ont accepté de prendre un club affilié où j’espère pouvoir envoyer des joueurs en prêt. Il s’agit du club floridien des Fort Lauderdale Strikers

Sélection américaine

J’ai arrêté le groupe de 23 qui partira en France et en Belgique pour les deux rencontres de préparation en vue de la Gold Cup. Première sélection en vue pour Josh Sargent.

Dax McCarthy, blessé, sera remplacé par Alfredo Morales.

08/06/2019 – MLS 16 : D.C. United – Portland Timbers

Les titulaires, sauf Zaniolo en MO (D) vu les blessures de Vargas et Arriola.

Il a fallu attendre le but pour voir le match commencer pour de vrai. Stieber est passé près du 2-0 en touchant la latte à la 82e mais Portland est également passé à un cheveu de l’égalisation à la 89e. Heureusement, Blake veillait pour sauver deux points importants.

Une victoire difficile. Sargent ajoute un nouveau but à son compteur et Koreniuk a montré une partie de son talent en prémâchant le travail pour notre attaquant. Je ne donne pas assez l’occasion à ce jeune joueur, américain de surcroît, de montrer ce qu’il vaut.

14/06/2019 – Amical : France – États-Unis

Face à l’équipe classée en tête selon la FIFA (mais pas selon les Belges), je décide de jouer assez défensif pour éviter la déconvenue.

Comment dire ? Le public en a eu pour son argent ! Quel match ! Nous avons été très opportunistes, montré du caractère, pu compter sur un Johnson en grande forme.

Cet excellent et inattendu résultat est de très bon augure pour la suite. En plus, Sargent a marqué, déjà. Shea aussi, excellent, qui me rappelle qu’il a tous les talents : défensif, offensif et buteur.

Dedryck Boyata

Laissé libre par le Celtic, nous avons fait le forcing pour recruter le défenseur belge Dedryck Boyata sous contrat Senior. Il a préféré les Wolves. C’est peut-être mieux, car nous aurions alors dû laisser filer notre capitaine Steve Birnbaum en Liga MX…

18/06/2018 – Amical : Belgique – États-Unis

Même tactique que contre la France avec quelques changements, pour faire jouer tout le monde.

Contrairement à la France qui nous avait dominés, nous avons fait jeu égal avec les Diables Rouges, mais ils ont été attentifs derrière et éveillés dans les arrêts de jeu.

Arracher un nul lors de ces deux déplacements est bon. Mais quand même, il n’y a pas photo : la Belgique joue mieux que la France… :wink:

22/06/2019 – MLS 17 : D.C. United – Colorado Rapids

J’aligne nos titulaires ; en face nous retrouvons un certain David Ousted.

Ousted… Il va faire un match exceptionnel, annihilant tous nos efforts alors que ses coéquipiers profitaient d’un corner et d’un contre pour nous crucifier devant nos partisans.

Des rencontres comme il en arrive parfois : un gardien vole le match.

Conférence Est : classement

Cela reste serré.

2%20mls%202906

26/06/2019 – 4e tour US Open Cup : Tampa Bay Rowdies – D.C. United

Les réservistes n’en ont pas foutu une, à l’image de Wondolowski qui ne semble plus capable de courir. Il paraît fini. Nous allons pouvoir nous concentrer sur les autres objectifs, ce qui n’est pas plus mal.

Daniel Sturridge

L’attaquant anglais prend la direction du LA Galaxy. Une bonne recrue ? Ça en a tout l’air, mais quand personne ne le veut, ça cache souvent quelque chose…

Lynden Gooch

Il nous manque clairement un joueur pour jouer sur le flanc droit ou en pointe. Je pars à la recherche des joueurs disponibles en prêt dans nos clubs affiliés et je tombe sur un Américain à Sunderland : Lynden Gooch. Il nous rejoint sans devoir supporter son salaire en plus, jusqu’à la fin de la saison prochaine.

FYI, nos deux clubs affiliés sont Sunderland et l’Inter.

gooch

Gold Cup : les 23 Américains

Nous avons conservé les mêmes que pour notre voyage en Europe. Alea iacta est, comme disait l’autre.


#74

No comment…


#75

Toujours aussi bon,

Petite question?

Comment fais-tu pour voir les joueurs de tes clubs parents disponibles en pour un prêt exactement?


#76

Certains apparaissent directement dans mon centre de recrutement, ou alors je fouille en sélection “tous les joueurs”… :slight_smile:


#77

GOAL SAN-JO-SE loool


#78

DCUSA : Saison 2019

Récompenses du mois de juin

Que dalle ! Mes joueurs ont clairement pris ce mois de juin par-dessus la jambe.

Blessure

Gedion Zelalem ne joue pas et ne risque pas de jouer dans les semaines à venir : il se blesse à l’entraînement.

Joel Soñora libéré

Nous nous débarrassons de Joel Soñora maintenant que Gooch est arrivé. Il ne semble pas à la hauteur finalement, malgré son expérience européenne et son jeune âge.

05/07/2019 – MLS 18 : D.C. United – Minnesota United

En plus de Sargent et Hedges partis rejoindre Team USA, nous devrons nous passer de Blake et Fisher pour la durée de la Gold Cup. Quatre grosses absences donc, plus Gnoukouri retenu avec la Côté d’Ivoire. Et impossible de remettre la rencontre malgré les cinq absences. Retour donc de Clark, Payne, Coulibaly et Puscas pour remplacer les internationaux.

Que serait-il arrivé sans l’exclusion de Cronin à la 56e ? Menés 0-1 depuis la 9e minute, nous avons eu toute les peines du Monde à nous montrer dangereux à 11 contre 11. Une fois en supériorité numérique, tout est devenu facile pour une victoire 3-1 au final.

Il y avait des absents aujourd’hui, certes, mais que se passe-t-il depuis quelques semaines ? L’équipe semble méconnaissable.

06/07/2019 – Amical : États-Unis – Australie

Nous alignons, dans la mesure du possible, le Onze que j’ai en tête en vue de la Gold Cup. Un premier quart d’heure très bon, un but puis un match qui tombe un peu dans la facilité, avec deux équipes qui jouent au petit trot.

Nous l’emportons au cours d’une petite répétition tranquille.

Team USA : Blessure

Petit trot ou pas, une grosse tuile s’abat sur les USA : Michael Bradley s’est blessé face à l’Australie et manquera la Gold Cup. Perdre le capitaine ne m’enchante guère. Je rappelle un vieux briscard au bord de la retraite pour le suppléer : Clint Dempsey. Peut-être va-t-il finalement battre le record de buts avec la sélection américaine ? Un seul, le 58e, lui suffirait pour détrôner Landon Donovan.

10/07/2019 – MLS 19 : Sporting Kansas City – D.C. United

On récupère Gnoukouri, mais devons toujours composer avec quatre absents importants.

Nous n’avons rien montré, ou si peu avant le repos. Défaite incontestable au Missouri. L’équipe tourne vraiment carrée. Je quitte le vestiaire sans un mot, pour rejoindre Team USA et la Gold Cup. Je laisse les clés à l’adjoint qui aura l’occasion de remettre l’équipe sur pied. Il avait bien fait lors de la coupe du Monde l’an dernier.

Valérie

Je serai absent pendant de la Gold Cup. Nous entrons en lice dans deux jours et je dois donc rejoindre Pittsburgh demain matin. J’ai en effet pris la décision de ne pas rentrer à la maison pour rester avec le groupe. Je verrai donc pas ma tendre copine avant deux semaines environ, prise qu’elle est par ses activités dans la capitale. Elle ne pourra pas me rejoindre avant la demi-finale, si nous y arrivons.

Valérie m’attend assise sur un pouf, dans la partie de la maison que nous n’avons pas encore terminée. Elle ne semble pas contente…

« Tu as eu un appel de ton ex, dit-elle la bouche déformée de mépris.
– Bella ?
– Oui, c’est cela, Bella.
– Tu la connais, elle est un peu…
– Oui, on se connaît toutes dans ce milieu. Même en Allemagne, cela reste un milieu assez restreint et clos.
– Mais je t’avais dit que…
– JE NE L’AIME PAS ! COMPRENDS-TU ÇA ! »

Le ton est monté. Décidément ces Allemandes ont un de ces caractères… mais je m’abstiens bien de le lui faire remarquer, ce n’est pas le moment.

« Je lui ai dit que tu ne voulais plus de nouvelles d’elle, je lui ai ordonné de cesser de t’importuner. Et tu sais ce qu’elle a fait ?
– Euhhhh…
– Elle s’est foutue de moi, disant que je ne saurais jamais te satisfaire comme elle le faisait. Et quand je lui ai raccroché au nez, elle m’a envoyé une photo, vantant ses propres formes et me traitant de squelette… elle a même dit que j’en avais la couleur, que j’étais blanche comme un verre de lait. Du lait de vache bien sûr. »

Elle fond en larmes dans mes bras. Quelle virago cette Bella. Son sang mexicain a eu raison de la sensibilité toute française de Valérie…

« Tiens, regarde ! »

Elle me tend son téléphone. C’est vrai que Bella était quand même… Rhooo quelle femme… Mais chuuuttt pas le dire…

bella%2001

« Ma chérie, tu es magnifique. Au moins aussi belle qu’elle évidemment, et beaucoup plus gentille. Regarde quelle garce c’est. Elle prend plaisir à te faire souffrir. Elle est comme ça avec tout le monde. »
– Tu dis ça mais tu l’aimes encore.
– Non, c’est bel et bien terminé avec elle. C’est toi que j’aime. »

Je crois avoir réussi à la rassurer… Mais la belle soirée que je m’attendais à avoir a tourné court… Valérie s’était déjà habillée pour m’accueillir… sans l’intervention perfide de Bella, quelle belle soirée nous aurions eu…

12/07/2019 – Gold Cup Groupe A : États-Unis – Panama

Sur le papier, c’est le choc du groupe, même si nous partons largement favoris devant notre public de Pittsburgh, Pennsylvania. Au Heinz Field, l’affaire devrait être ketchup. Nous commençons en 4-4-2. C’est la 125e sélection de Jozy Altidore.

heinz%20field

Nous sommes passés proches de la déconvenue gênante. Alors que nous faisions le jeu depuis le coup d’envoi, c’est le Panama qui a ouvert le score à la 52e, sur phase arrêtée. Les Américains égalisent à la 67e pour encaisser de nouveau deux minutes plus tard. À deux minutes du terme, Pulisic sauvera le point, et l’honneur, de son équipe.

Nous avons bien combiné sans réussir à concrétiser, au contraire des Panaméens qui ont réalisé une grosse deuxième période. Si une défaite n’était pas catastrophique pour la qualification, elle aurait jeté le doute sur l’équipe et les partisans. Heureusement il n’en fut rien, notre prodige Pulisic veillait.

Victoire de la Martinique sur Haïti dans l’autre rencontre du Groupe A.

4%20gc%201207

14/07/2019 – MLS 20 : Real Salt Lake – D.C. United

Comme convenu, c’est l’adjoint qui prend les rênes pendant la Gold Cup. Enfin, c’est ce qui était prévu avant la volée de bois vert que nous avons reçue en Utah. Son 4-4-2 a été enfoncé, la défaite humiliante. Je reprendrai le contrôle des rencontres dès le prochain match, au NYCFC, le leader de notre Conférence.

15/07/2019 – Gold Cup Groupe A : Martinique – Etats-Unis

Notre deuxième match de poule se joue encore en Pennsylvanie, à Philadelphie cette fois, au Lincoln Financial Field. Avec un nom pareil, le public devrait en avoir pour son argent.

La Martinique vient de battre Haïti, mieux vaut rester prudent, surtout après un premier match plutôt médiocre. On retrouve notre 4-2-3-1 avec l’expérimenté Dempsey en MOC, toujours à la poursuite du record de buts en sélection.

Cette fois, nous n’avons pas choké. Sargent, qui manque tant à DC, a trouvé l’ouverture dans le 4-5-1 adverse à la 40e, rendant la suite très facile. Un seul tir cadré de la Martinique, contre 12 de notre côté. Il n’y a pas photo, et nous voilà rassurés.

Victoire panaméenne dans l’autre rencontre. Le classement du groupe se dessine.

5%20gc%201507

D.C. United : derniers résultats

Pas reluisant pour une équipe qui possède nos prétentions…

MLS : classements

Nous avons chuté à la 3e place. Il est temps de se reprendre si on veut éviter les barrages.

D.C. United : les statistiques des joueurs

Valérie

Nous avons parlé sur Skype, elle ne m’en veut plus. Au contraire, elle s’était habillée pour l’occasion, et me promettait une première surprise si je terminais en tête du groupe…

vaine%2001

Elle m’envoya d’ailleurs une vieille photo, qui avait été prise par Bella du temps où elles s’entendaient relativement bien…

Ainsi que celle qu’elle lui a envoyé dernièrement.

vaine%2002

La suite et la fin de la Gold Cup demain…


#79

DCUSA : Saison 2019 – Gold Cup

18/07/2019 – Gold Cup Groupe A : États-Unis – Haïti

Nous jouons au Sun Life Stadium en Floride, qui compte pas moins d’un demi-million d’Haïtiens parmi sa population. Un match quasi à l’extérieur quoi. Il nous suffit de gagner pour terminer premiers du groupe… et pour moi avoir une surprise de Valérie… J’espère que ce n’est pas une pizza extra-sauce à la @Nantonio40 comme disent les puristes…

Il n’y a pas vraiment eu de match. Une énorme domination des Américains, trois buts et une première place de groupe !

Dans l’autre match, le Panama avait déjà confirmé sa qualification juste avant nous.

La surprise de Valérie

Ma douce Valérie a teint ses cheveux en rouge… La surprise, la vraie de vraie, c’est si je gagne la Gold Cup, qu’elle regardera à la TV car nous ne pourrons pas nous voir avant le mois prochain.

20/07/2019 – MLS 21 : New York City FC – D.C. United

Pendant que les autres équipes terminent la phase de groupes en Gold Cup, je suis dans la Grosse-Pomme pour affronter les leaders de l’Est. J’ai fait une réunion dès mon retour au club, et les joueurs semblent un peu ragaillardis. À voir sur le terrain, où Payne a perdu son poste de partant au profit de Coulibaly ; B-Jackson est testé dans l’axe.

Cinq minutes, David Villa, c’est 1-0. Heureusement, si le début est mauvais, nous nous reprenons vite et parvenons à revenir à la 36e, grâce à Stieber. Après la pause, nous aurons l’occasion d’arracher une précieuse victoire avec l’expulsion de Tinnerholm, un habitué de retour précoce au vestiaire, sans parvenir à en profiter.

La rencontre fut équilibrée, même si New York a un peu disparu offensivement une fois réduit à 10. On aurait pu en profiter, tant pis, le résultat reste bon face au leader. Ce n’est que notre deuxième nul de la saison.

Gold Cup : les Groupes

Grosse surprise avec l’élimination du Costa Rica.

Nous jouerons notre quart de finale contre le Honduras, et si on passe ce sera très probablement le Mexique. J’aurais finalement préféré terminer deuxième, à l’anglaise, plutôt que de me la jouer à la belge

25/07/2019 – Quart de Gold Cup : Honduras – États-Unis

Nous jouons le dernier quart de finale, nous savons donc déjà que ce sera un Mexique en pleine forme, victorieux 5-1 contre le Salvador, qui croisera notre chemin en demi, si nous passons une toujours dangereuse équipe hondurienne. Dans l’autre demi-finale, ce sera le surprenant Panama face à la Jamaïque de Blake et Fisher. La rencontre se joue à Kansas City, Missouri, dans le stade des Chiefs. Un stade qui ressemble au Sun Life de Miami.

On aligne un 4-4-2 classique, avec la défense titulaire et les milieux en forme.

Le gardien hondurien, un certain Posas, était dans la forme de sa vie, tant et si bien que j’ai éprouvé un grand soulagement quand González a ouvert la marque à la 54e, et encore plus quand Pefok (Siebatcheu) a doublé la mise en fin de rencontre. Quand on gaspille, qu’on frappe le cadre et que le gardien adverse joue à Spiderman entre les poteaux, il n’est pas rare de perdre…

Les autres rencontres :

All Stars Game : la sélection

Je l’avais presque oublié celui-là. Cette année, les All Stars de la MLS affronteront le club mexicain de Monterrey. Voilà qui n’a pas le cachet d’un Man Utd et d’un Barça. Bonne nouvelle : je ne suis pas le coach. Autre bonne nouvelle : Steve Birnbaum et Franco Vázquez seront présents au match de gala.

Gold Cup : demi-finale

La Jamaïque s’est qualifiée pour la finale.

27/07/2019 – MLS 22 : D.C. United – New England Revolution

Le président Trump a mis Air Force 2 à ma disposition pour rejoindre L.A. à temps après ce match. Contrairement à la fille McCain, je le remercierai de son geste au lieu de le critiquer. Mais passons.

Le bon match à New York pourrait nous relancer. À nous de profiter de la venue des Revs pour mettre un terme à la spirale négative. Léo Sena est préféré à Vázquez, qui ne montre plus grand-chose, déjà.

Paul Arriola a confirmé son statut de JD aujourd’hui. Intenable, il a inscrit deux buts pour une victoire totalement méritée. Nous nous sommes quand même fait un peu peur en laissant l’adversaire revenir à 2-1, mais Arriola a directement remis les pendules à l’heure.

Allez, on repart, je le sens ! D’autant plus que la Gold Cup touche à sa fin, nous récupérerons bientôt nos quatre internationaux.

28/07/2019 – Demi de Gold Cup : États-Unis – Mexique

Le derby de l’Amérique du Nord ! Je n’ai affronté qu’une seule fois le Mexique, avec une belle victoire 2-1, en 2017. Quelques joueurs sont sur les genoux, comme Garza, González et surtout l’excellent Bedoya. Il faut les remplacer. Le Rose Bowl de Pasadena est archi-comble, avec un énorme contingent hispanique.

La rencontre fut de très haute intensité.

Si les Américains ont le ballon, ce sont les Mexicains qui ont les occasions. Ils font d’ailleurs trembler les filets à la 28e, heureusement pour nous l’arbitre voit un hors-jeu loin d’être évident. Au repos, c’est toujours 0-0, grâce à un Sean Johnson très attentif.

Altidore, plutôt effacé, est remplacé par Sargent à la 61e ; à la 65e, notre jeune avant place un tir enroulé pleine lucarne : c’est 1-0 ! Les Mexicains, piqués au vif, vont prendre la fin de match à leur compte, faisant plier notre défense, touchant deux fois le cadre, mais nous ne rompons pas.

Magnifique victoire face à notre ennemi juré, avec une place en finale de Gold CUp à la clé ! Josh Sargent, le Joker, a rempli son rôle.

Team USA : blessures

Cette rencontre à haute intensité a laissé des traces, et a fait tomber deux de nos joueurs, dont notre capitaine John Brooks. Il faudra donc se passer de Brooks et Hyndman pour la finale face à la Jamaïque.

31/07/2019 – Finale de la Gold Cup : Jamaïque – États-Unis

La finale se joue au Los Angeles Memorial Coliseum.

Hedges remplace Brooks, Sargent est en pointe, Bedoya porte le brassard. Tactique : 4-3-2-1.

17 ! 17 secondes suffisent aux Américains pour prendre l’avance, par Shea, servi par Sargent. Ce sera le seul but de la rencontre, très fermée en fait. Les meilleures occasions ont été américaines, sans parvenir à déjouer Blake. Johnson, quant à lui, a été impérial en fin de match, pour empêcher les Jamaïcains de revenir.

Les États-Unis remportent la Gold CUp 2019 !!!

Vous me voyez avec mon jeans et ma chemise rose ?

Historique de la Gold Cup

Hormis le Canada en 2000, aucun intrus. Et une Jamaïque qui se la joue à la Poulidor.

Le Onze de la Gold Cup

Un seul américain : John Brooks. Il y a aussi Andre Blake, du DC. Quant à Sean Johnson il a été élu Gardien du tournoi. Il a clairement montré que j’ai eu tout à fait raison de lui faire confiance.

Les stats des joueurs

Pulisic, Bedoya, Nagbe, Brooks… Les joueurs ont été excellents tout au long du tournoi. La déception: Jozy Altidore.

Team USA : calendrier 2019

All Stars Game

Le match de gala a eu lieu le même jour que la finale de la Gold Cup.

MLS : les classements

La MLS va reprendre toute la place maintenant. Où en sommes-nous au juste ?

Les récompenses du mois de juillet

Joueur de la semaine : Paul Arriola (1er)
But de la semaine : Léo Sena (2e) et Paul Arriola (3e)
Onze de la semaine : Paul Arriola

Le mot du coach

Quel tournoi avec Team USA ! Il y a du talent dans cette équipe, et de la jeunesse. Après un match d’ouverture difficile, nous n’avons plus encaissé le moindre but. Il faut maintenant continuer de construire, car certains joueurs vieillissent…

Retour à Washington où nous allons aborder la dernière ligne droite avec les Black-and-Red. Nous sommes toujours à la course pour le titre à l’Est, mais ce sera dur au général tant les équipes de l’Ouest semblent costaudes cette année.

Bon week-end les amis… À suivre, le tweet du président et la surprise de Valérie…


#80

Felicitation pour ce titre ! Un peu surprenant de ne pas voir plus d’américains dans l’équipe du tournoi et quel homme ce Bedoya :heart_eyes: