:storygold: :s1: L'aventure florentine de Rui Costa

grootstory
fm19
coachruicosta

#21

J’espère que ça va te plaire mon ami


#22

Je n’en doute même pas !


#23
Le 30 Mai 2018,

Il fait bon ce matin alors que je retrouve Rui sur le patio de l’hotel, Mister Cognigni nous a fait livrer un petit déjeuner complet. Sur une carte est indiqué l’heure du rendez vous, ce sera 11h30 dans son bureau au stade Artemio Franchi. Nous sommes arrivés en avance et l’on a pu croiser Leonardo Jardim au centre ville. Il fut surpris de notre présence, il est vrai que celle-ci est plutôt incongru vu que nous représentons d’autres clubs que la Fiorentina. Notre présence à Florence ne se justifiais pas nécessairement et nous ne souhaitions pas donner de fausses raisons avant de le retrouver quelques heures plus tard au stade.

La discussion s’engagea autour d’un bon café. Elle dura une trentaine de minutes au cours desquelles Leonardo nous raconta son intérêt pour la Viola. Leonardo aimerait avoir la main mise sur le sportif ce qu’il n’avais pas à Monaco. Nous lui avons expliqué l’envie du président de vouloir lusitaniser son vestiaire et qu’il nous avaient consulté en ce sens intéressé par nos centre de formation. Il sembla plutôt réceptif malgré un premier contact un peu froid.

On le retrouva deux heures plus tard dans le bureau de Don Cognigni. Celui ci expliqua à Leonardo son projet, repérer des espoirs portugais et autres qui ne sont pas satisfait dans leurs club de venir s’exprimer à Florence. Qu’il avait eu aussi le président de Benfica (à la grande surprise de Rui) et qu’une convention de prêt entre les deux clubs allais naître. L’idée derrière étant de développer certains talents du Benfica tout en ayant une
bonne base pour négocier d’éventuels futurs transferts.

Le président présenta alors un contrat type à Leonardo en précisant que c’était le max que le club pouvais actuellement faire en raison du projet de stade et de l’investissement limité de la famille Della Valle. Rui et moi attendions dans le petit salon du VIP access, le processus contractuel étant confidentiel et ne nous concernant pas.

Au bout de 25 minutes d’échanges entre le club et le coach et leurs représentants respéctifs, nous vîmes Leonardo et son conseil quitter la pièce et se diriger vers la sortie la mine fermée, frustrée. Notre incompréhension fut grande tant les deux parties semblais en phase dans cet entretien. Il n’en était rien. Après 4 ans bien lôti à Monaco, Leonardo avait des demandes exhorbitante pour le club. Il réclamais notamment :

  • Un salaire net de 4,5M€ (plus qu’a Monaco)
  • Des aller-retour en jet privé pour le Portugal
  • Une voiture et un chauffeur désigné.
  • une maison à Monterrigioni.
  • Une prime subsentielle en cas de qualification de la Viola en Coupe d’Europe
  • Un budget conséquent pour pouvoir recruter des jeunes espoirs.

Le président florentin n’a pu que refuser comme il nous l’a expliqué par la suite. Il nous a par la suite expliqué que son plan B était de faire revenir Gabriel Batistuta qui est adjoint de la sélection argentine depuis quelques années. Toutefois ses soucis de santé pourrais représenter un frein dans l’opération.

Requiescat in pace…

#24
Mais je n’avais pas vu que tu t’étais lancé !!! Petit coquin !!!

#25

on se lance mais doucement pour le moment :hoho:


#26

Jardim est plutôt très gourmant :joy:


#27

le 15 Juin 2018,

Il est 23h15 quand je regagne mon hôtel à Socchi oû j’ai pu apprécier ce bizarre match d’ouverture du mondial pour la Seleçao. Si Ronaldo a été énorme et que je n’ai pas pu voir à l’oeuvre mon joueur Ruben Dias qui n’est pas entré en jeu à mon grand regret. Dans le vestiaire j’ai pu le voir et le réconforter. Ruben est talentueux et vu l’âge de la charnière Pepe-Fonte il aura d’autres occasions de jouer avec l’équipe nationale.

Cela fait désormais une petite quinzaine de jours que je n’ai pas eu de nouvelles du président Cognini, il devait rencontrer Gabriel aux dernières nouvelles mais avec la Coupe du Monde forcément cela serait compliqué. J’ai eu Gabriel il y a quelques jours et il avait des doutes sur ses capacités à pouvoir occuper le poste. En effet, physiquement Gabriel est fragile depuis la fin de sa carrière. Ses genoux sont en en compote et la position debout est désormais difficile pour lui.

C’est donc à ma grande surprise que le lendemain matin, le président Cognini m’appelle. On discute un peu du mondial et de l’étonnant début de Coupe du Monde de l’équipe de France de Mbappé. Il en viens ensuite à m’annoncer que Gabriel avait finalement décliné sur avis médical. Toutefois il rejoindra la Fiorentina après la Coupe du Monde en temps que directeur sportif. C’est alors que le président me pris par surprise. Alors qu’on discute un peu sur l’effectif et les jeunes portugais à fort potentiel, il me propose le poste :

“Ecoute Rui, tu as été un grand joueur ici, tu as été capitaine tu sais ce que représente le club pour les florentins. Je sais que tu as les diplômes et que tu aimerais devenir coach. J’aimerais beaucoup te proposer de prendre le poste d’entraineur. Gabriel serait ton responsable de fait. L’effectif comme tu me l’a dit a du potentiel et ton talent de dénicheur de pépites n’est plus à prouver. Qu’en dis tu ?”

Complétement abasourdi, je n’ai pas su quoi répondre à peine ai-je bégayer qu’il fallais que je réfléchisse mais surtout que je vois avec le président de Benfica s’il serait d’accord. J’appelais dans la foulée ma femme Rute resté à Amadora au Portugal avec les enfants. Elle m’encouragea à accepter l’offre.

"Depuis le temps que tu rêves d’entrainer et de quitter le costume de dirigeant, ce serait peut-être le moment ? "

Au fond de moi je savais pertinemment qu’elle avait raison. et j’appela ensuite le président Vieira pour lui faire part de mes interrogations. Il m’expliqua comprendre mais me demanda de rentrer au pays le lendemain pour en discuter de vive voix. Je sentais au son de sa voix qu’il était triste mais fiers de me voir enfin proche de toucher mon rêve, il me restait toutefois à négocier ma sortie.

To Be Continued…

#28

Miam miam, pressé de voir la Fiorentina rouler sur l’Europe


#29

L’italie :slight_smile:
Et y’a déjà de la qualité dans cet effectif.
RIP Astori !


#30
le 17 Juin 2018,

Il fait bon ce matin sur Lisbonne, l’air est agréable et la ville est animé comme à son
habitude. Je commence ma journée comme toujours en prenant un café chez Joao. J’en profite pour feuilleter brièvement A Bola, le scandale rode ici notamment au Sporting, suite à des heurts en fin de saison le président est en position difficile, Gelson Martins, William Carvalho, Bas Dost, Rui Patricio mais aussi le grand espoir Rafael Leão ont tous demandés la résiliation de leurs contrats. Dans ce climat pesant fatalement A Bola s’en donne à coeur joie. La première approche de Lyon pour Ruben Dias passerais presque inaperçu.

En parlant de Ruben Dias, hier c’était Jean-Michel Aulas qui me harcelé à son propos. Le président lyonnais connu pour ses dérives dans la presse est complétement fan de Ruben, toutefois son coach l’est moins. Mais le président lyonnais s’acharne et me bombarde de sms comme s’il envoyais des tweets. J’ai beau lui répondre que Benfica ne veut pas vendre le joueur, il n’en a cure, ne faisant que répéter que son club ferais rapidement une proposition à hauteur de sa clause libératoire. Ce qu’il ne sait pas cependant c’est que j’ai fait signé à Ruben sa prolongation de contrat hier comportant une nouvelle clause libératoire. Ce sera comme une sorte de cadeau d’adieu pour ce club qui m’a tant apporté.

J’arrive à 11h dans les locaux du Benfica à l’Estadio da Luz où le président Vieira supervise le changement de la pelouse. Il m’attends dans un des salons du club, l’échange fut cordial. Il compris rapidement que cette opportunité pouvais changer ma carrière post-terrain. Je lui ai ré-affirmer qu’en temps qu’homme du Benfica je reviendrais à nouveau, dans le costume de coach cette fois je l’espère. Le président m’impose une seule condition pour faciliter mon départ, ne recruter qu’un seul joueur maximum de l’effectif du Benfica par saison. Il sait que je connais parfaitement ses joueurs et que j’ai participer au recrutement de nombre d’entre eux. J’acquiesce en précisant que selon mes moyens j’ai déjà des vues sur un joueur du Benfica mais que ce sera le seul. Luis me précise qu’il n’y vois pas d’objection et qu’il facilitera les négociations entre les deux clubs.

Fort de cet accord j’appelle tout de suite Nuno, Nuno et moi cela fait un bail qu’on se connais, on en avait brièvement parlé mais je sais que le terrain lui manque. Il me faut un adjoint et Nuno est l’homme idéal, proche de moi, fidèle avec un sens tactique et technique reconnu. De plus il connais la Fiorentina ce ne sera que bénéfique. Nuno fut ravi de cet appel et me confirma son désir de tenter l’aventure avec Gabriel et moi. Dans la foulée j’appelais le président Cognigni pour lui dire que j’étais d’accord sur l’idée, qu’il ne me manquais plus qu’un contrat, que je n’en ferais pas une histoire d’argent.

A peine 30 min après je recevais un mail avec un contrat à compléter et signer. Le président avait été génereux mine de rien :

  • 1 aller / retour Florence-Lisbonne par mois sur un vol régulier.
  • un salaire de 200k€/mensuel
  • une voiture de fonction d’un partenaire du club, une audi S4.
  • une location dans un hôtel de la ville et un accompagnement pour trouver un domicile.
  • un agent de sécurité pour assurer mes déplacements.

Je signais alors ce contrat sur mon Ipad Pro et je me rendis à l’aérodrome pour prendre le jet affrété par le club avec Nuno. C’était le début d’une nouvelle aventure…

To Be Continued

#31

Vite la suite :drooling_face: allez je mets une petite pièce sur la pépite Jota :wink:


#32

petit message @niveau_confiance_0 sachez que je prévois une conférence de presse, donc si vous avez des questions pour Rui Costa faites vous plaisir il répondra à tout sans tabous :joy:


#33

Bonjour, Alex Milano pour la Gazzetta Dello Bungabunga, Rui, vous n’avez pas eu de contacts avec Milan ? C’est quand même plus attrayant que la Fio, et ils aiment faire passer les anciennes gloires sur le banc dernièrement ?


#34

Bonjour, Romain Linker pour The Moon,
Pourquoi avez-vous choisi de commencer votre carrière d’entraineur à la Fiorentina plutôt que dans votre pays natal ?

Comptez-vous faire venir des joueurs portugais en Serie A ?
Quelle place faites vous en ce qui concerne la formation de jeunes talents au sein de votre nouveau club ?

Pensez-vous qu’Alban Lafont sera un jour le gardien numéro 1 au Monde ?

Merci pour vos réponses


#35

Y a de quoi faire à la Fio en plus


#36

-Quelle est le joueur clé de votre effectif ?


#37

Allez vous vous tourner vers des jeunes joueurs?
Allez vous recruter des joueurs Portugais?
Ne pensez vous pas qu’il est important pour le club que d’avoir plus de joueurs italiens?
Vu les récents problèmes de l’équipe nationale Italienne, ne pensez vous pas que le championnat italien est en net recul notamment du fait, qu’il y a de plus en plus de joueurs non italien dans les 11 titulaires des clubs?


#38

Bonjour et Bienvenue à tous, nous sommes réunis aujourd’hui pour la première conférence de presse de Rui Costa. Tout d’abord je souhaiterais remercier Rui pour sa confiance et son attrait dans notre projet. Merci au Benfica aussi pour avoir compris les envies de Rui et ne pas avoir compliqué son départ.

Rui Costa : Bonjour à tous, c’est un honneur de me joindre à vous en temps qu’entraineur, je remercie evidemment le président pour sa confiance mais aussi mon directeur sportif Gabriel Batistuta pour avoir pensé à moi. Enfin je remercie le président Vieira pour sa compréhension.

Bonjour, Alex Milano pour la Gazzetta Dello Bungabunga, Rui, vous n’avez pas eu de contacts avec Milan ? C’est quand même plus attrayant que la Fio, et ils aiment faire passer les anciennes gloires sur le banc dernièrement ?

Rui Costa : Bonjour Alex, vous connaissez forcément mon attachement au Milan. Le choix a été fait de garder Gennaro et je suis content pour lui. Si le destin veut que j’entraîne Milan cela se fera. Pour le moment je suis entraineur de la Viola. Dire que Milan est plus attrayant n’est qu’une question de perspective. Je ne nie pas que le Milan a probablement une histoire plus riche mais je suis très bien à Florence et c’est à nous de tout faire pour que la Viola soit reconnue comme l’un des plus grand.

Bonjour, Romain Linker pour The Moon, Pourquoi avez-vous choisi de commencer votre carrière d’entraineur à la Fiorentina plutôt que dans votre pays natal ?

Rui Costa : Pour être franc avec vous, si j’ai mes diplômes d’entraineur je fut surtout dirigeant ces dernières années. Le terrain me manquais mais je m’épanouissais totalement dans ce rôle. Le président Vieira m’a présenté le sujet mais je préférais un coach experimenté. Et entraîner ailleurs au Portugal je n’en étais pas capable pour le moment. L’opportunité s’est présenté ici après de longues discussions sur un projet de formation qui m’a séduit et puis moi et Florence vous savez c’est passionnel. Je fut capitaine de ce club. C’est toujours un plaisir de l’honorer.

Romain Linker :Comptez-vous faire venir des joueurs portugais en Serie A ?

Rui Costa : C’est une possibilité en effet. J’ai toutefois un accord avec le président de Benfica afin de ne pas trop puiser là bas (rire nerveux). Plus sérieusement, je ne m’intéresse que peu à la nationalité de mes joueurs, les meilleurs joueront. Si nous devons renforcer un poste et qu’un portugais présente le meilleur profil je n’hésiterais pa.

Romain Linker : Quelle place faites vous en ce qui concerne la formation de jeunes talents au sein de votre nouveau club ?

Rui Costa : Vous savez avec la mondialisation du football et l’essor du FPF la formation est devenue un enjeu crucial pour les clubs européens. Nous ne sommes pas Manchester City, les Emirats ne peuvent nous subventionnés il faut donc penser autrement et la formation est une possibilité à considérer intelligemment. Le club compte peu de joueurs formés au club. De mémoire en professionnels seul Federico Chiesa est formé chez nous. Le marché de la post-formation deviens très cher. Il faut que cela change…

Romain Linker :Pensez-vous qu’Alban Lafont sera un jour le gardien numéro 1 au Monde ?

Rui Costa : Alban est un très bon renfort, il a débuté très jeune en France dans un championnat exigeant. Visiblement il aime le violet. A Toulouse il a connu beaucoup de choses et différents contexte. Ici nous aimerions lui apporter ce qu’il lui manque encore, la concentration, la rigueur tactique et l’aider à se perfectionner. Seul l’avenir nous dira jusqu’ou il pourra aller.

Romain Linker : Merci pour vos réponses

Rui Costa : Merci à vous.

Mattounou : Mattounou pour la Splata, quel est selon vous le joueur clé de votre effectif ?

Rui Costa : Je ne pense pas individu mais collectif. Bien sûr le club compte des TOP players comme Federico Chiesa, Nicola Milenkovic, Giovanni Simeone ou Marco Benassi, mais ils ont encore beaucoup de travail avant de triompher.

Tiien : Tiien pour Golazo, Allez vous vous tourner vers des jeunes joueurs? Allez vous recruter des joueurs Portugais?

Rui Costa : Bien sûr car c’est le plus économique malheuresement. Toutefois notre but et de développer la formation de Florence. Comme je l’ai dit plus tôt à votre collègue ce n’est pas une priorité même si j’ai ma petite idée en tête.

Tiien : Ne pensez vous pas qu’il est important pour le club que d’avoir plus de joueurs italiens? Vu les récents problèmes de l’équipe nationale Italienne, ne pensez vous pas que le championnat italien est en net recul notamment du fait, qu’il y a de plus en plus de joueurs non italien dans les 11 titulaires des clubs?

Rui Costa : C’est justement fondamental c’est pourquoi le président Cognini a annoncé un plan de modernisation des infrastructures et du scouting. Il n’y a que trop peu de joueurs formé ici à Florence je veux que cela change même si quelques jeunes de 13-14 ans sont prometteurs ils sont loin des pros. Le championnat n’est pas en recul, en revanche la sélection oui comme l’Angleterre a pu l’être par le passé. Le changement générationnel n’a pas été anticipé et de ce fait nombre d’espoirs n’ont pas eu la progression souhaité. De fait désormais il y a un trou et la sélection le subit de plein fouet. Notamment dans le secteur défensif…


#39

Comme il parle bien ce RUI :smiling_face_with_three_hearts:


#40

Rui Costa a donc découvert son effectf, plutot hétérogène. La plupart des postes sont doublés. L’expérience est présente notamment avec Laurini, Pezzella ou encore Théreau. Le coach portugais vu toutefois déçu de ne pas avoir de pendant de qualité à Chiesa. Eysseric est très vite parti en prêt du côté de Berne avec une OA à 14M. Max Olivera est quant à lui prété au Chievo. Bryan Dabo qui n’a pas convaincu le coach sur les premières séance rejoint lui Crystal Palace pour 8M€. Gilberto rejoint Alaves pour 8M lui aussi.

Dans le tableau ci dessous des icônes ce sont glissés.

:small_orange_diamond: Ce sont les joueurs présent en prêt du côté de la Viola.
:small_blue_diamond: Ce sont les joueurs arrivé avant le début de saison sous Pioli.
:small_red_triangle: C’est Chiesa formé au club.

PS : si vous voulez des screens il suffit de demander.

Statut Nationalité Nom Prénom Age Poste Ancien Club International
:small_blue_diamond: :france: LAFONT Alban 19 GK :france: Toulouse FC :france: U21
:poland: DRAGOWSKI Bartlomiej 21 GK :poland: Jagellonia :poland: U21
:france: LAURINI Vincent 29 DD :italy: Empoli -
:italy: BIRAGHI Cristiano 26 DG :italy: Pescara :italy: A
:serbia: MILENKOVIC Nikola 21 DC :serbia: Partizan :serbia: A
:small_blue_diamond: :italy: CECCHERRINI Federico 26 DC :italy: Crotone -
:uruguay: OLIVERA Maximiliano 26 DG :uruguay: Peñarol -
:small_blue_diamond: :slovakia: HANCKO David 20 DG :slovakia: Zilina :slovakia: A
© :argentina: PEZZELLA German 27 DC :spain: Betis Seville -
:brazil: HUGO Vitor 27 DC :brazil: Palmeiras -
:netherlands: DIKS Kevin 22 DD :netherlands: Vitesse Arnhem :netherlands: U21
:small_blue_diamond: :denmark: NORGAARD Christian 24 MC :denmark: Brondby :denmark: U21
:france: EYSSERIC Valentin 26 MC :france: OGC Nice -
:italy: SAPONARA Riccardo 26 MC :italy: Empoli -
:small_orange_diamond: :croatia: PJACA Marko 23 MOC/MOG :italy: Juventus :croatia: A
:small_orange_diamond: :belgium: MIRALLAS Kevin 31 MOG/MOD :england: Everton :belgium: A
:burkina_faso: DABO Bryan 26 MC :france: ASSE :burkina_faso: A
:france: VERETOUT Jordan 25 MC :england: Aston Villla -
:italy: BENASSI Marco 24 MC :italy: Torino -
:small_orange_diamond: :switzerland: FERNANDES Edmilson 22 MOC :england: West Ham :switzerland: A
:argentina: SIMEONE Giovanni 23 BT :italy: Genoa -
:small_orange_diamond: :brazil: GERSON - 21 MOG/MOD/MC :italy: AS Roma :brazil: U20
:small_red_triangle: :italy: CHIESA Federico 21 MOD :italy: Fiorentina :italy: A
:small_blue_diamond: :serbia: VLAHOVIC Dusan 18 BT :serbia: Partizan :serbia: U19
:france: THEREAU Cyril 35 BT :italy: Udinese -