:storygreen: :s3: IBV, une histoire de clapping islandais

story

#1

C’est l’histoire d’un pari fou, mener une equipe islandaise sur le devant de la scène nationale déjà, mais tenter le pari absolument dingue de donner quelques lettres de noblesse au football islandais en club.
Bienvenue en Islande, bienvenue aux Iles Vestmann, bienvenue chez l’IBV.

Alors petite présentation rapide du club, il s’agit d’un club historique d’Islande, étant parmi les pionniers du championnat islandais avec le KR et Fram. Ce club a une belle particularité, c’est le seule sur une île, basé sur l’île Heimaey, appartenant à l’archipel des Iles Vestmann, îles volcaniques islandaises. Le club d’IBV joue au stade Hasteinsvollur ayant une capacité de 3540 places.

Au niveau du palmares, le club a remporter oar 3 fois le championnat islandais, et par 5 fois la Coupe d’Islande, dont la dernière édition de 2017. De ce fait, le club est donc qualifié pour la prochaine Europa League.

La raison du point de chute en Islande, c’est le projet du club. En effet, les supporters gèrent cette équipe d’une part, et l’objectif est de partir à la conquête du titre national voir plus. Les moyens engagés sont donc considérables, et vont l’être encore plus: le but est de faire de l’IBV une vitrine islandaise en club. Bon, après encore faut-il que des joueurs viennent dans ces îles perdues, à une heure de bateau du reste de l’Islande (seul moyen pour les rejoindre). C’est un pari bien dingue, mais qui mérite d’être relevé. La ferveur populaire est présente en Islande depuis le parcours fantastique des Vikings lors de l’Euro 2016, c’est pour cela que des mécènes engagent des moyens pour dynamiser les clubs islandais.

Prêts pour une aventure rafraîchissante? On y va!!


#2

Je vais suivre ça :slight_smile:


#3

Bien sur que je vais suivre un récit de mon ami sanglier :hoho:


#4

C’est une aventure qui m’intéresse beaucoup :slight_smile:


#5

Bonne chance pour cette aventure !


#6

Bon deja pour bien comprendre le championnat islandais, il faut savoir qu’il est en décallage par rapport aux autres championnats européens. Forcément, l’Islande n’est pas réputée pour sa chaleur (quoique avec les volcans et autres geysers), donc pour éviter de trop jouer dans le froid, on décalle à l’été le championnat. Celui-ci se déroule de mai à septembre.

Pour autant, les islandais se reposent pas le printemps, la Coupe de la Ligue islandaise occupe les mois de mars-avril. Du coup, finalement la saison islandaise est bien remplie.

Pour ce qui est du championnat en lui-même, 12 équipes le composent. Celles-ci se rencontrent 2 fois, faisant 22 journées au compteur. Ca laisse peu de place à l’erreur, et chaque matche est important dans un sens comme dans l’autre.

Une fois tout cela posé, je débarque donc à l’IBV et prend en main une équipe qui me parait plutôt bien armée pour la saison à venir.

Alors des petites surprises au niveau nationalité, puisque je peux trouver 2 Salvadoriens, 1 Iranien et 1 Espagnol. Visiblement ils ne craignent pas le froid, ou alors ils ne savent pas ou ils ont signé… Un point rapide sur mes leaders d’équipe: les Salvadoriens d’une part, et surtout mon adjoint et buteur Þorvaldsson. Certes il a déjà 35 ans, mais c’est une veritable légende à IBV donc on va voir tout ca.


#7

En Islande j’adore


#8

Challenge qui va être intéressant à suivre !


#9

Saison 2018 : chapitre 1 : une mise en jambe rapide

C’est parti pour le début de la saison. Et comme on ne se repose pas ou peu en Islande, on démarre en février avec la Coupe de la Ligue. C’est une bonne mise en jambe, ca permet de mettre au point les automatismes avec un enjeu réel et concret. Alors bon, c’est pas la réputation de la Coupe de la Ligue française ou autre, mais ca a son petit charme. Et ca permet de se famailisariser avec les rigueurs du climat islandais aussi. Ca occupe bien la fin de l’hiver et le printemps surtout, d’autant plus que les clubs islandais ne sont pas concernés par le printemps européen depuis… bah depuis toujours en fait…

Coupe%20de%20la%20Ligue

Une excellente entrée en matière en Islande, carton plein avec deux trophées à la clé: la Coupe de la Ligue et la Super Coupe. Nous voila donc armés et bien placés pour le championnat islandais qui démarre en mai.
On fait partie des favoris, mais on est pas les seuls, plusieurs clubs se positionnent pour remporter le trophée: le champion sortant Valur, FH qui s’est fait coiffé sur le fil l’an dernier, Stjarnan qui lui aussi s’est fait battre sur le fil, KR qui est un des historiques, et enfin nous les vainqueurs de la dernière coupe d’Islande. Ca fait du monde, mais ca ne rend le challenge que plus passionnant


#10

des débuts parfaits :slight_smile:


#11

Des débuts plus que réussis, tu as fait un sans faute avec quasiment que des victoires et en prime deux trophées.


#12

Saison 2018, chapitre 2 : coup d’envoi du championnat.

En mai, fait ce qu’il te plaît comme dit le dicton. Bah du coup, on débute le championnat. Alors la première étape était bien entendu de bien mettre le GPS, car franchement des fois on s’y perd dans les déplacements. Un avantage, plusieurs clubs sont dans la capitale Reykjavik. Inconvénient, on est sur une île, donc on doit se taper tous les déplacements avec une première partie en bateau avant la route… Du coup, faut avoir le pied marin, et pas craindre la houle…
Alors avant toute chose, je vous présente les 2 tactiques travaillées dans la Coupe de la Ligue, et donc retenues pour cette saison, voir plus. La premiere est la tactique contrôle, la 2e est plus la tactique bourrin.
Tactique%201

Alors du coup, maintenant que tout est bien en place, on va tâcher de se débrouiller correctement pour ce début de championnat. Le premier déplacement est au KR, ce qui annonce deja bien la couleur. Mais on va tacher d’être confiant.


Des débuts qui ne sont pas trop mal. La mise en jambe fut un peu délicate, mais le reste s’est déroulé sans accroc. Et en prime, on garde nos cages inviolées. Par contre les favoris sont déjà bien en place avec 3 victoires pour FH, Stjarnan et Valur. Va falloir s’accrocher et ne plus rien lacher, mais j’ai bon espoir la dessus.


#13

ça débute pas trop mal :slight_smile:


#14

Saison 2018, chapitre 3 : un début d’été parfait ou presque.

Juin est synonyme de vacances pour beaucoup, pour les Islandais, on rentre dans le vif du sujet. Et du coup, il faut se montrer combatif et enchainer les matchs de manière intense. Car oui, les matchs vont se succéder de manière assez rapide. Je n’avais pas prévu ca au départ, mais en regardant dans le calendrier, les mois d’été sont bien remplis, avec des matchs tous les 4-5 jours, sans compter l’Europe quand elle se profile. Ce n’est pas le cas en juin, mais le rythme soutenu nous permet d’imaginer ce que sera juillet et aout.

Un bon mois de juin, même si FH mène encore la danse dans le championnat. Le nul à Stjarnan est un peu décevant, mais bon c’est un prétendant solide en témoigne son classement. De ce fait, un match à 4 s’annonce avec Valur qui reste en embuscade. Comme je le pressentais, ce championnat n’aoffre aucun droit à l’erreur, sous peine de voir le titre s’envoler. On est dans les temps, le match contre FH promet d’être palpitant.

Sinon, fin juin a eu lieu le tirage au sort de l’Europe Ligue: le sort nous réserve un voyage en Israel, à l’Hapoel Ra’anana (Life is Life, nanananana…)


#15

Saison 2018, Chapitre 4 : un parfum d’Europe

La coupe d’Europe commence au début de l’été pour les clubs islandais, de coutume pour les pays à faible indice. Cela laisse donc entrevoir des joutes exotiques, pour nous mais aussi pour ceux que nous allons recevoir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’un déplacement en Israel est ce que l’on pouvait rêver de plus loin ou presque. Du coup, va falloir gérer le voyage, et aussi faire un joli accueil a nos visiteurs.

Un mois parfait, avec un joli parcours en championnat nous permettant d’accrocher la première place, malgré FH qui continue à s’accrocher. Notre adjoint/vétéran Þorvaldsson a une nouvelle fois brillé, avec un but minimum par match.
Et cerise sur le gâteau, on passe un tour en Europa League en sortant l’Hapoel Ra’anana. Le tirage nous offre la Fiorentina qui vient se casser les dents chez nous (enfin à Reykjavik vu qu’on a pas le stade adéquat pour le moment). Début aout, ca promet un retour piquant, avec en ligne de mire une rencontre éventuelle contre Benfica.


#16

Tu réalises pour le moment une très belle saison avec cette 1ère place et aucune défaite en championnat.
Derrière, le club de FH s’accroche tout de même et est à seulement 3 points.


#17

Merci. FH est coriace, et justement, il me reste à les affronter 2 fois. Ca va être des matchs couperets.


#18

Il a tapé la Fio :what:


#19

Saison 2018, Chapitre 5 : Une premiere montagne à renverser

L’Europa League est au coeur des débats islandais, d’autant plus que FH sera aussi présent au prochain tour au vu de leur défaite en LdC. Du coup, si on s’offre l’exploit à Florence, on va réussir à aligner 2 equipes islandaises au 3e Tour de l’Europa League, chose inédite.
Mais en attendant, il faut passer Florence, et surtout il faut réussir à enchainer entre l’Europe, la Coupe Islandaise et le championnat,. Le menu s’annonce copieux, et gare à l’overdose.

Double exploit!!! On réussit a sortir la Fiorentina en s’imposant à Florence, chose absolument incroyable, mais aussi on sort le Benfica ensuite. Alors on a eu une chance inouie d’un pétage de plomb portugais. On perd logiquement l’aller, mais avec un but important. Au retour, on plante 2 buts a la 70e minute, et la les portugais perdent les pédales, ils finissent a 8 joueurs avec 3 rouges, et forcément on a déroulé. En fait, sur le 2e but, ils perdent leur défenseur central avec un pénalty, et ils ont perdu la tête suite a cela. Du coup, on passe en poule d’Europa League pour la 1ere fois de l’histoire du football islandais. Mieux, FH réussit le même exploit en sortant Maribor. Et IBV affontera le Dinamo Zagreb, le Lokomotiv Moscou et enfin l’OM en groupe. Ca promet de beaux matchs.
En championnat FH a un peu décroché, mais reste à portée de tir vu qu’on doit les affronter encore 2 fois (pas de confrontation encore, juste une lutte à distance). Du coup, le titre se jouera sur ces matchs, avec un avantage pour nous quand meme.


#20

Quel exploit, tu élimines de belles équipes européennes en particulier Benfica. Ton groupe ne sera pas facile avec des gros morceaux mais après ce que tu as fait lors des qualifications, tout est possible.