:storygreen: :s1: For the Queen of the West !

Introduction – Welcome in MLS Cincy !

Le 29/05/2018

C’est désormais fait ! La commission de la MLS à rendu son verdict ce jour, le FC Cincinnati sera la 26ème franchise de MLS. Don Garber, commissaire de la division à déclarer « être fier d’accueillir Cincinnati comme leur 26ème équipe ».
Carl Linder, CEO du FC Cincinnati est fier de cette décision, et a hâte de se mettre à la construction de l’équipe pour la saison 2019, et son staff s’attèle actuellement à la recherche du coach pour la 1ère saison de l’équipe dans cette division.

Journaliste ESPN : « Vous parlez de recruter un nouvel entraineur pour la prochaine saison, ce qui veut dire que vous vous séparé d’Alan Koch, l’actuel coach en fin de saison »

Carl Linder : « Oui, Alan à été un grand coach pour l’USL, cependant, il ne souhaite pas continuer avec nous et il partira en fin de saison »

Journaliste ESPN : « Avez-vous des pistes pour le poste ? »

Carl Linder : « Ça serait vous mentir si on vous disait que ce n’est pas le cas, on est actuellement en pourparlers avec quelques potentiels candidats »

Journaliste ESPN : « Quel est le profil recherché pour ce poste ? »

Carl Linder : « La Major League Soccer est un championnat compliqué. Nous cherchons donc un entraineur connaissant bien la division. Je vous laisse faire vos pronostiques »

Journaliste ESPN : « Dernière question, qu’attendez-vous du futur coach sur la 1ère saison ? »

Carl Linder : « Evidemment, on ne s’attend pas à des miracles des la première saison. Nous estimons que le milieu de tableau serait l’idéal, après sur le long terme, nous voulons que l’équipe reflète la grandeur de Queen City »

A l’issue de la conférence de presse, le nouveau logo de la franchise et sa signification ont été dévoilés.

Pour rappel, le FC Cincinnati, crée en Aout 2015 est jusqu’ici un club d’United Soccer League jouant au Nippert Stadium.

Palmarès

  • 2 Queen City Cup (2016 – 2017) : Rivalité avec l’Indépendance de Charlotte
  • 1 River Cities Cup (2016) : Rivalité avec Louisville City FC
8 Likes

:fap3:

Chapitre 1 is coming tonight
Le temps de trouver un truc sympa. J’essaie de romancer un peu

Image

Chapitre 1 – A la recherche d’un coach

Un grand merci à @Kristo pour la mise à jour du logo du club sur son pack :heart:

Le 16/11/2018

Après la fin de saison du FC Cincinnati en remportant la saison régulière de l’USL et sorti en quart de finale de conférence par les Red bull de NY (USL), on s’attendait à une annonce sur le nouvel entraineur du FC Cincinnati. Il n’en est rien, cependant il se passerait de nombreuses choses en coulisse.
D’après le site Cincinnati .com, Carl Linder, propriétaire du « FC Cincy », aurait reçu la visite de trois vétérans de MLS cette semaine.

Clint Dempsey


Co-meilleur buteur de l’équipe des USA (57 buts en 141 matchs) et joueur de MLS jusqu’au 29 aout 2018. L’ancien joueur des Sounders a participé à 172 matchs de MLS, loin du record de son compatriote Nick Rimando (485). Dempsey a remporté la MLS en 2016 avec les Sounders.
L’ancien international américain serait entrain de passer ses diplômes.

Dwayne De Rosario


Ancien milieu offensif du Toronto FC, et ayant 343 matchs de MLS à son actif. De Rosario songerait à sa reconversion en tant que tacticien. Dwayne est le 9eme meilleur buteur de l’histoire de la MLS (104 buts) et le 14eme meilleur passeur (77 passes décisives). De Rosario a gagné la MLS en 2001, 2003, 2006, 2007, 2009 et 2010 avec les Earthquakes, le Dynamo et le Toronto FC.
Dwayne dispose déjà de son diplôme, ce qui serait un avantage certain pour Cincinnati.

Landon Donovan


Meilleur passeur et meilleur buteur de l’histoire de la MLS et co-meilleur buteur de l’équipe des USA (57 en 157 sélections), Landon Donovan serait intéressé pour le poste de coach à Cincinnati. L’américain âgé de 37 ans viens de prendre sa (deuxième) retraite après une saison décevante au Mexique. Landon a remporté la MLS en 2001, 2003, 2005, 2011, 2012 et 2014 avec les Earthquakes et le LA Galaxy. Cependant la légende du soccer en Amérique du Nord n’a pour le moment aucun diplôme.

Le choix du coach ne devrait plus tarder pour que l’élu puisse préparer au mieux l’exercice à venir.

A votre avis, qui sera l’entraineur du FC Cincinnati ?

  • Clint Dempsey
  • Dwayne De Rosario
  • Landon Donovan

0 votant

2 Likes

Dempsey :kissing_heart:

Donovan pour moi :+1:

@Wasyl & @Warinen Et pourquoi pas De Rosario :wink:
Réponse bientôt

Image

Chapitre 2 – Et le premier coach de la franchise est …

Le 23/11/2018,

On vous en a parlé il y a quelques jours, et bien l’entraineur du FC Cincinnati pour la première saison est désormais connu.
Pour vous mettre un peu de suspens, on va revenir sur vos votes du dernier article.
Selon vous la piste la plus probable est Landon Donovan avec 67% des voix, malgré son manque de diplômes. Une seule personne a voté pour Dwayne De Rosario et 4 pour Clint Dempsey.

Le moment est venu de vous dévoiler le nom de l’élu. Il s’agit… de CLINT DEMPSEY !

Arrivé aujourd’hui à l’aéroport international de Cincinnati-Northern Kentucky au sud-ouest de « Queen City ». Dempsey va signer un contrat pour les deux prochains exercices de MLS d’environ 95000$ par mois. A son arrivée, l’ancien joueur des Sounders aurait déclaré être « fier de participer à la naissance d’une franchise » tout en espérant « faire de grandes choses pour Cincy ainsi que pour montrer la légitimité du club dans cette ligue ».

Le nouvel entraineur reconnait qu’il sera difficile de faire de grosses performances cette saison, et que l’objectif est de bien figurer pour progresser au fil des saisons.

Un journaliste a demandé s’il ne craignait pas la rencontre avec son ancien club, ce à quoi Dempsey a répondu : « Je ne crains absolument pas la rencontre avec Seattle. C’est une ville que j’aime, j’ai pu passer d’excellents moment que ce soit avec les joueurs, les dirigeants et les supporters. Toutes ces personnes connaissaient mon envie de devenir coach après ma carrière de joueur. Les matchs entre Cincy et les Sounders seront des belles fêtes, que ce soit ici, ou au CenturyLink Field de Seattle. »

Prochain post : Présentation d’effectif et préparation

6 Likes

J’aurais préféré Landon Donovan mais on va faire avec Clint Dempsey même si je ne l’apprécie pas ou très peu ^^

2 Likes

Ah désolé :joy:
C’est mon côté Seahawks (Foot US) qui a fait mon choix

Image

Chapitre 3 - Préparation de la saison 2019



« Welcome to the 2019’s Superdraft! »

C’est cette phrase qui m’a fait réaliser que je suis passé coach. Souvent pour les coachs, leur début de carrière est marqué par leur premier match officiel, mais pour moi c’est cette Superdraft qui marque la passation entre ma carrière de joueur et d’entraineur. J’ai pu assister à quelques matchs du draft combine, ici à Chicago, pour savoir quels choix je vais faire, il y a des jeunes joueurs prometteurs qui peuvent déjà être remplaçants en MLS. Dire que quelques années auparavant, j’étais à leur place.
Cet évènement est l’occasion pour moi de rencontrer tous les coachs de MLS, mes futurs adversaires, j’ai hâte de me frotter à eux.
Malheureusement pour nous, nous écopons du 73eme choix (le seul) ce qui retire beaucoup de candidats intéressants. Cependant, mon choix se portera sur Abraham Pacheco, un défenseur droit âgé de 22 ans, il n’a pas de grandes stats mais il fera une bonne doublure.
On est noté A- en choix de Draft, ce qui est plutôt bien pour une équipe choisissant une seule fois et seulement au 73eme choix. De plus les supporters ont l’air heureux aussi de ce choix.

Le lendemain, après une heure et vingt minutes de vol, j’arrive enfin à Cincinnatti pour vous faire une petite revue d’effectif (fin janvier)

Les Gardiens
Jesse Gonzalez – 23 ans

Evan Newton – 30 ans



Les défenseurs
Jaylin Lindsey – 18 ans

Aaron Long – 26 ans

Chris Tierney – 33 ans

Alexander Callens – 26 ans

Dekel Keinan – 34 ans

Gaston Sauro – 28 ans

Forrest Lasso – 25 ans

Abraham Pacheco – 22 ans

Michael Lahoud – 32 ans

Will Seymore – 26 ans

James Anderson – 17 ans

Raul Gonzalez – 17 ans


Les milieux

Fatai Alashe – 25 ans

Kenney Walker – 30 ans

Lance Laing – 30 ans

Jimmy Mclaughlin – 25 ans

Emmanuel Ledesma – 30 ans

Blake Smith – 28 ans

Richie Ryan – 34 ans

Tyler Gibson – 28 ans

Peter Berry-Miller – 17 ans

Corben Bone – 30 ans


Les attaquants

Fanendo Adi – 28 ans

Emery Welshman – 27 ans

Russell Cicerone – 24 ans

Danni Konig – 32 ans


J’espère que vous aimez lire des stats :blush:

Pour l’entrainement je prépare deux compositions possibles :

  • Un 4-2-3-1
  • Un 4-2-4

Passons à la préparation de la saison, au programme 7 matchs amicaux, dont 3 clubs de MLS et 4 clubs USL et NASL.

Nous commençons donc la préparation par un déplacement à Phoenix, à environ 3000km de Cincinnati. Ça va nous permettre de nous entrainer à faire des longs déplacements et appréhender les matchs de la côte ouest.

On fait une mauvaise entame de match, mais avec un réajustement tactique, c’est tout de suite mieux en 1ere période, et Lance (ndlr Laing) profite d’un bon centre de Ledesma pour la mettre au fond juste avant la mi-temps.
Je décide de remplacer tout le monde pour la 2nde période pour ne pas trop user les joueurs et pour faire jouer tout le monde.
Phoenix reviendra facilement à la 75ème sur un contre rudement mené par le passeur décisif.

Une semaine plus tard, nous recevons le Real Salt Lake, futur adversaire cette saison. C’est l’occasion pour nous de tester notre niveau.

On fait une très bonne entame de match avec le but de Walker dès la 18eme minute de jeu. Le Real Salt Lake ne touche que très peu le ballon et doit se contenter de contres mal négociés. Tierney doublera la mise avant la mi-temps sur un coup Franc de 25m placé en pleine lucarne !
Comme pour le premier match, je décide de faire tourner l’effectif à la mi-temps.

En deuxième période, le jeune Berry-Miller donne un centre décisif pour Laing qui la mettra au fond de la tête. On domine un peu moins dans cette deuxième période, et Newton, le portier remplaçant, sort une parade décisive pour garder sa cage inviolée.

Direction le Nevada pour le troisième match de préparation. Et on se trouve plus précisément à Réno pour affronter l’équipe éponyme, un de nos anciens adversaires en United Soccer League.

Image

Pour le moment je garde mon petit 4-2-3-1, efficace au match précédent.
Pas grand-chose à se mettre sous la dent dans les 20 premières minutes. Sur la première vraie action du match, Fatai Alashe ouvre le score avec une frappe pleine puissance. Une minute plus tard, Callens profite d’un cafouillage dans la surface pour mettre le 2nd but. Avant la pause on prend un but gag, avant qu’Adi plante le 3eme. On mène à la mi-temps, mais ce n’est pas glorieux, on fait juste preuve de réalisme.

On gère très mal le début de la deuxième période. D’ailleurs, on prend même un but dès l’entame de cette période. Heureusement que j’ai pris ma veste, il commence à neiger pour cette fin de match. Il faut croire que l’hiver est rude dans le Nevada.
Dans cette fin de match, on a repris le jeu à notre compte et Lahoud plante le 4eme. Juste après nous concédons un pénalty, mais malgré la neige nous conservons notre petit but d’avance.

On reçoit les Sounders à la maison. J’en profite avant le match pour saluer mes anciens coéquipiers.
C’est le match le plus compliqué de notre présaison, un réel défi pour notre jeune club.

On ne fait pas une grande première mi-temps et on prend un but sur coup de pied arrêté.
On fait une meilleure deuxième période, mais Alonso creusera l’écart en fin de match sur une belle action collective.

Direction Orange Country pour affronter une équipe d’USL. Il faut qu’on réagisse suite à la défaite face à Seattle.

On marque tôt dans la rencontre, mais Orange Country revient rapidement au score. Heureusement on se rattrape et en rentrant aux vestiaires, nous menons déjà 5-1. Je profite de la pause pour faire tourner l’équipe. Pas grand-chose dans la seconde période mise à part le rouge de Lasso en fin de match.

Trois jours plus tard on se rend à Jacksonville pour notre avant dernier match de présaison.

Jacksonville joue agressif, ce qui conduit à deux penalties dès le début du match que nous transformons grâce à Corben Bone. On a beau dominer, l’attaque reste absente de ce match. On vendange nos occasions, et le score ne bougera plus.

C’est parti pour le dernier match de notre pré-saison. On reçoit New England au Nippert Stadium.

Une pauvre première période. Il ne s’est rien passé. 0 tir cadré de chaque côté… On obtient un pénalty à la 61eme minute, ce qui signe le 1er tir cadré du match. New England égalise quelques minutes plus tard et prendre même l’avantage à la 71eme au point de se faire ridiculiser. Un match décevant et pas forcément rassurant avant de commencer la saison.


Désolé pour la longueur du poste. J’essaierai de faire plus court pour la prochaine :wink:
Si vous avez des conseils hésitez pas !
Crédit : Merci @Groot de mettre à disposition ce template infos match <3

6 Likes

Image

Chapitre 4 – Nos débuts en MLS

Nous sommes le 2 mars 2019, c’est l’occasion pour moi d’officier pour une première fois l’équipe lors d’une rencontre officielle.
Comme lors de chaque rencontre de MLS, l’hymne retenti. Etant joueur je ne me rendais pas compte que le coach avait autant, voir plus de pression que les joueurs sur le terrain.
Il a en plus des supporters, tous les joueurs derrière lui et doit autant voire plus se concentrer peut importe le déroulement de la rencontre.
On a l’occasion de jouer le premier match à domicile en recevant Minnesota United.
On ouvre rapidement le score au quart d’heure grâce à notre buteur Fanendo Adi sur un joli contre rudement mené. Le jeu reste équilibré jusqu’à la 60eme où nous posons le pied sur le ballon. Richie Ryan, notre capitaine, marque le 2eme but à la 65ème et Fanendo Adi marquera même un doublé en fin de match.
Nous obtenons notre première victoire de l’histoire du club en MLS lors de notre premier match. « The Bailey » est en fusion. Richie Ryan aura d’ailleurs la récompense du plus beau but de la semaine.



Nous sommes invités à la Draft des joueurs libres. Cependant, je ne souhaite pas renforcer l’effectif au vu du nombre de joueurs déjà présent parmi nous. On verra ça a la trêve.


Nous continuons notre saison en allant dans le Colorado pour affronter les Rapids. On se doit de continuer sur notre lancé. Même si l’objectif c’est de faire une bonne figuration lors de notre première saison, les play-offs ne sont pas une obligation cette année. Les Rapids se font rapidement surprendre par Fanendo Adi sur une tête placée à ras du poteau. Howard, gardien international des USA ne peut rien faire. 1-0 au bout de 13 minutes de jeu. Durant cette première période, les Rapids resteront cloitrés en défense. La seconde période est d’une piètre qualité et on se fait surprendre en fin de match sur un coup de pied arrêté. Smith prend un rouge à la 92eme minute pour une faute inutile. A l’issue du match, Corben Bone a été placé sur la liste des blessés, c’est-à-dire qu’il sera indisponible pour les 6 prochains matchs de MLS. On repart forcément déçu, mais avec un bon point du Colorado.



Direction la Californie pour le premier match face à un gros poisson. Le mythique LA Galaxy. Notre chance, c’est qu’Ibra est sur la liste des blessés, donc on ne croise pas son chemin. Mais évidemment on est loin d’être favori pour les bookmakers.
Début de match compliqué malgré une grosse occasion loupée de notre côté. Ledesma ira chercher l’ouverture du score juste avant la mi-temps, d’une tête ravageuse. Je sors Adi à la 60eme car il passe totalement à côté de son match. C’est l’occasion pour Danni Konig de montrer ce qu’il sait faire. Malheureusement Dos Santos profite d’un cafouillage pour égaliser. Il met même un doublé à la dernière seconde.
On a craqué trop facilement face au LA Galaxy, je peux vous dire que j’ai ralé dans les vestiaires !



Pas le temps de se reposer, deux jours plus tard on se retrouve en Floride pour rencontrer Orlando City. Nous nous devons de faire mieux et de redresser la barre. Je remanie un peu l’équipe pour en reposer certains. On entame très mal le match et Fernandes marque pour Orlando dès le 1er quart d’heure. Pas grand-chose de plus dans cette première période. Ce match ne sera clairement pas une référence. Le vide intersidéral. Il ne se passe rien. Et d’un coup, le miracle. Welshman, sur une tentative désespérée trompe le portier adverse, j’en ai jeté ma bouteille d’eau. On récupère un point totalement immérité sur ce match, mais on ne va pas dire non.



DALLAS TON UNIVERS IMPYTOYAAAAAABLE.
Hola cowboy (oui je suis totalement dans le cliché), on fini ce mois avec la réception du FC Dallas.
On commence très bien le match avec une grosse erreur défensive, conduit à un csc et nous donne l’avantage! Adi enfonce le clou juste avant la pause. On rentre au vestiaire avec deux buts d’avance, et une équipe de Dallas inexistante sur cette première moitié.
Dallas se porte un peu plus en attaque durant la seconde période. Mais ça ne donne rien et le score en restera la. On finit donc ce mois de mars sur une bonne note suite à quelques ajustements tactiques.



Pendant que je me fais harceler pour un échange de Berry-Miller contre des tours de draft, voici le classement actuel (j’ai mis le classement de la poule et non pas général, pour le général je ferai un point à la mi saison).
On pointe à la 5eme place du groupe Est, c’est un bon début.



On se retrouvera donc pour le résumé du mois d’Avril.
N’hésitez pas à donner vos conseils pour la story :wink:
6 Likes

Des débuts peu évident contre des équipes réputés et tu t’en sors bien pour les débuts de ce club :smiley:

ce scoreboard :fap:

Je ne sais pas qui la fait, mais il a un certain talent :wink:

2 Likes

Image

Chapitre 5 – S’inscrire dans la continuité

On continue notre saison en recevant la grosse équipe du New York City FC, ou NYCFC pour les intimes. Personne ne nous voit dominer même en étant à la maison. Et pourtant, avec « The Bailey » à nos côtés on marque très vite dans ce match, et on mène 3-1 dès la 30eme minute. On continuera à mettre la pression sur la cage adverse sans plus de résultats. On surprend donc NYC à la maison !



3 jours plus tard, on reçoit nos amis québécois à la maison qui font un bon début de saison et qui disposent de Bacary Sagna en défense.
On a un peu plus de mal que face à New York, mais le resultat reste le même. 3-1 pour nous.



On a enfin une semaine entre deux matchs, et on se rend à New England dans le fameux Gillet Stadium, maison de la fameuse équipe des Patriots en NFL.
On prend un but dans la première demie heure à cause d’un grand Kelyn Rowe. On parviendra à égaliser à la 75eme minute avant de céder dans les 5 dernières minutes.



Direction la Red Bull Arena de New York pour affronter l’équipe éponyme. On marque rapidement, mais on n’arrive pas à tenir le score. On prend l’avantage avant la mi-temps, mais on se fera égaliser dès la reprise. Et malheureusement pour nous on cède à la 66eme sur un but de Reube Gabriel suite à une erreur défensive idiote.



On fini ce mois face à Toronto, les finalistes de conférence de la dernière édition de MLS. Autant dire que même au vu de leur mauvais début de saison, on est loin d’être favori… Et pourtant ce match reflète le début de saison des canadiens. Ils ne voient pas le jour, et on remporte ce match très logiquement 2-0.



Pas de screen du classement, j’ai oublié de le faire :x
Episode assez court pour reprendre tranquillement la story en cette nouvelle année 2019 :blush:

6 Likes
Une story en MLS :smiling_face_with_three_hearts:

Clint Dempsey pas mal comme choix de coach même si j’aurai largement préféré Donovan !

Je vais suivre ça de près :100:

1 Like

Le choix était rapide concernant mon choix, étant donné que je suis supporter des Sounders. Mais il est vrai que Donovan reste LA légende de MLS.

N’hésite pas si tu as des suggestions ou conseils. :wink:

Image

Chapitre 6 – Débuts en coupe

C’est parti pour le 3eme mois de carrière !
Et on commence à Kansas City, et je pense qu’on commence très bien le mois. On ne pouvait pas rêver mieux comme début de mois je pense. Je ne rentrerai pas plus dans les détails de ce match, le résultat parle de lui même. D’ailleurs j’ai exigé que mes joueurs rembourse le déplacement de nos supporters sur ce match.
Image

On continue en recevant Chicago, après la bonne gueulante la semaine précédente. On fait un bon match ou Chicago ne verra que très peu le ballon et ne concrétisera aucune occasion. Leur seul but sera d’ailleurs refusé pour position de hors jeu.
Image

4 jours plus tard, on entre en lice en coupe open US face à l’équipe “The Villages” de Premier Development League (D4 US/Canada) , équipe venant de la ville éponyme se situant en Floride.
Et bien sur ce match on passe pas loin de la catastrophe. Je ne suis pas du tout satisfait de mes joueurs, et je leur ai bien fait savoir.
Image

Direction Colombus pour la 13eme journée de MLS, Pas grand chose à dire sur ce match. On récupère un bon point sachant qu’on a du mal à l’extérieur en général.
Image

Calendrier chargé et peu de repos car on reprend directement la route pour aller à Derby City pour affronter les Rovers (D4) au 3eme tour de la coupe Open US, et comme à notre habitude, on se ramasse à l’exterieur, on se fait sortir aux pénos (7-6), l’équipe dirigeante est déçu, on est loin de notre objectif, mais on va pouvoir se concentrer sur la MLS.
Image

3 jours plus tard, retour à la maison pour recevoir Atlanta, les champions en titre. Je compte sur mes joueurs pour garder notre série de victoire à domicile, qu’on ne soit pas la meilleur équipe à domicile pour rien. Et en effet, on reste dans notre série, on etouffe le champion en titre et on remporte le combat 3-1 ! Et évidemment Jimmy McLaughlin fini joueur de la semaine.
Image

Pour finir on se rend à Phily pour récuperer un bon point.
Image

Petit point classement de division :

Image

Je suis un peu long entre les épisodes, mais je suis dans ma période Foot US avec le super bowl qui approche, j’ai plus Madden de lancé que FM, sorry :sweat_smile:

4 Likes

Dur la défaite contre le sporting ! Heureusement tu t’es bien rattrapé par la suite