:storygreen: :s1: FC Metz Champions Project :france: :metz:

EPISODES VIDEO :metz:


EPISODE 1 : Introduction Lien
EPISODE 2: Un derby alléchant - J6 :metz: - :strasbourg: Lien
EPISODE 3: Un début de saison prometteur… Lien
EPISODE 4: A la recherche d’un numéro 10… Lien



EPISODES ECRITS :metz:

INTRODUCTION: LIEN

:metz: Le Football Club de Metz a de nouveau pris l’ascenseur. Au terme d’un final haletant qui l’a ramené de la Ligue 2 à la Ligue 1 dans l’extrême finish de la saison, les Grenats accèdent de nouveau à l’élite, bien décidés à ne de nouveau succomber à leurs vieux démons.

Pour ce faire Bernard Serin, après avoir acté le départ de Lazlo Boloni, libéré pour biens et loyaux services, fait appel à un novice, Hugo Carneira. Un entraîneur ambitieux, déterminé à faire ses preuves.

Les maîtres mots de ce défi ? La jeunesse, l’ambition, une philosophie de jeu au service d’un projet de club.
Le jeune Hugo Carneira y parviendra t’-il ?


LIENS YOUTUBE :film_projector:

EPISODE 1 : Introduction

EPISODE 2: Un derby alléchant - J6 :metz: - :strasbourg:

EPISODE 3: Un début de saison prometteur…

6 « J'aime »

Choix de club plutôt sympa. Est ce que tu vas juste repartager les vidéos par ici où tu comptes faire une partie textuelle?

Je compte faire du textuel pour accompagner les vidéos ça permettra d’approfondir ce qui est trop long à faire en vidéo et puis tout le monde regardera pas 1h de vidéo à chaque fois.
Y a très longtemps j’ai fait des récits textuels et pouvoir maintenant combiner les deux je trouve ça intéressant pour pouvoir bien expliquer le but de la story , les choix…
L’idée c’est d’alterner 1 vidéo qui raconte la partie et 1 vidéo qui prend pour cadre la partie pour expliquer comment je joue sur un aspect du jeu (ici la vidéo sur le derby où je raconte un peu comment je gère la préparation d’un avant match et la tactique).
De base je pensais lancer ça seulement sur Twitter et puis le faire ici permet aussi de raconter un peu autre chose de plus approfondi.

En espérant que le format plaise (je travaille encore à l’améliorer) et surtout que le contenu intéresse le plus possible :slight_smile:

2 « J'aime »

3 « J'aime »

image

3 « J'aime »

Quel est votre avis sur l’effectif actuel ?
Avez vous des recrues potentielles en ligne de mire ?
Quelles sont vos ambitions a très court terme ?
Qui sera votre capitaine ?
Que pensez vous apporter de plus ?

1 « J'aime »

Quels sont vos objectifs à court et moyen terme? Ne pensez-vous pas que le vestiaire manque un peu d’expérience et de profondeur à certains postes, notamment en pointe?

1 « J'aime »

4 « J'aime »

La prochaine vidéo sortira sans doute ce soir ou demain, on parlera préparation du mercato (et les rumeurs des articles précédents :slight_smile: )
Pour les contenus écrits, l’objectif des deux premiers était de rattraper le decalage puisqu’ils reprennent un peu le contenu des 2 premières videos.
Le rythme sera une vidéo (par semaine) et 1 voire 2 contenus écrits en accompagnement. J’ai une idée d’un format écrit qui serait un peu différent, un peu plus romancé, on verra mon inspiration :smile_cat:

2 « J'aime »

Comme annoncé, une 4è vidéo orientée préparation du mercato et de la cible du 10 évoquée (avec peu de possibilités pour le faire finalement :sweat_smile:)

2 « J'aime »

FC METZ CHAMPIONS PROJECT, JOURNAL INTIME

INTRODUCTION

Les tractations ont été délicates, bientôt 3 mois que moi et mon éditeur démarchons vainement les services injoignables de la communication du FC Metz. Non pas par peur de se révéler et de raconter à la France du football les recettes d’une méthode qui se dessine. Non pas que son entraîneur n’aime pas la presse, ses bons mots et son sourire ravageur font les choux gras de la presse sportive, à d’autres vraiment… Non il y’a sans doute quelque chose d’une part de timidité devant l’intime chez Hugo Carneira qui le pousse à repousser, sans jamais refuser mes avances.

Mais il a bien fini par dire oui et craquer, la curiosité est trop contagieuse. Je vais enfin pouvoir pénétrer le cercle intime de la vie du surprenant promu lorrain et de son sémillant manager de 31 ans.

« Vous avez besoin de quoi ? C’est un bouquin ? ».

L’entraîneur se dit adepte de vidéo, dans le travail de préparation de son équipe mais aussi pour se raconter. Ses formats courts régalent réseaux sociaux, TikTok et autres nouveaux organes de quasi-presse gratuits. Mais cette fois ci il sera question d’écrit, de papier et de stylo. Je suis de cette école qui pense encore l’encre plus durable que l’octet.
« Vous avez lu Guardiola Confidentiel ? » osais-je, il me rit au nez sans que je sache si c’est l’idée de l’assimilation de pensée entre lui et Guardiola ou le fait qu’il ait pu passer à côté d’un modèle du genre de la littérature footballistique moderne.

Il me donna rendez-vous pour un premier chapitre. « Soyez là lundi 30 octobre à 9h au centre d’entraînement, vous me direz ce que vous attendez de moi ».
S’il savait tout ce que moi j’attendais de lui…

A SUIVRE…

3 « J'aime »

Je te suivrai bien évidemment etant lorrain, mes premiers matches vu dans un stade était au Stade Saint Symphorien. Bon courage pour enfin stabiliser le club en ligue 1

1 « J'aime »

CHAPITRE 1: Le football ne récompense pas le mérite

image

« Les gens ne regardent pas nos matchs »
Matthieu Udol, capitaine

« C’est lent, trop lent ! Du rythme ! »

L’air automnal lorrain ne laisse guère place au doute, l’été est déjà bien loin en ce lundi 30 octobre au matin. La plaine de Frescaty est réputé venteuse et en ce lundi matin elle ne manque pas à sa réputation.
J’arrive en même temps que ses occupants devant la grande grille. Le coach lui est déjà là. « Alors c’est vous qui m’avez autant collé depuis tout ce temps » rigole t’-il lorsqu’il m’aperçoit dans les couloirs. L’homme est heureux, forcément. La veille Metz venait de triompher d’une équipe havraise en perdition sur le score de 3-1, faisant rugir de plaisir un stade Saint Symphorien comble. L’air enjoué dans les coursives, Hugo Carneira savourait cette déjà 5è victoire de la saison, synonyme d’un joli 5è rang.
« Ce sera un match piège, Le Havre n’a pris qu’un point peut être mais les contenus ne sont pas mauvais, les matchs sont serrés, ça se jouera sur des détails » disait-il quelques jours avant. Sans doute pour ça que Metz n’a pas lésiné dessus. Toute la semaine le coach a t’-il répété à l’envi « de l’intensité! C’est lent, trop lent! Du rythme toujours plus ».

« Lundi c’est la journée la plus stressante d’autant qu’il n’y pas les joueurs qui sont soit en repos ou aux soins ». Au programme: réunion du staff technique à 9h, rendez-vous hebdomadaire avec l’entraîneur des U19 Emmanuel Giudicceli pour évoquer le match des jeunes Graoully. Et une après-midi analyse du match du Havre.
« Je rencontre mon staff tous les mois, on parle de tout, ça nous permet de trancher sur ce que l’on doit faire, suivre les évolutions, les progrès. Aussi bien entre les joueurs que dans le staff. Je n’y assiste pas à chaque fois, mais en fin de mois j’y suis toujours. Après tout c’est moi qui tranche ».

"Joel il faut que j’ai un entretien avec lui, là c’est trop"

Sirotant un café au fond de son confortable siège, Hugo Carneira pavoise "Peu de gens croyaient en moi. On m’a comparé à Nagelsmann, je préfère Mourinho mais je prends le compliment. Je n’ai pas tout réussi encore, mais j’ai mis en place une méthode de travail qui porte ses fruits. C’est collectif. Je sais pas si on mérite notre bon début de saison mais on travaille dur. Ca sera parfois plus compliqué mais pour le moment ça marche ". Carneira ne manque ni d’ambition, ni de confiance en lui, je pense que ces immersions ne feront que confirmer cette image tenace.

Alors qu’il m’autorise à assister à ce brainstorming géant, je découvre un programme tracé de près, tout y passe: le suivi de l’entraînement individuel de Fali Candé, la bonne forme de Ablie Jallow, la charge de travail des préparateurs tactiques, l’état d’esprit soucieux de joueurs dont je tairai le nom, quelques CV pour des postes vacants dans l’encadrement technique et sur lesquels Carneira a un pouvoir décisionnaire…

Le coach écoute beaucoup, écrit un peu de son Mont Blanc brillant, il approuve, sourit et tranche laconiquement les sujets les plus limpides. « Joel (Asoro) il faut que j’ai un entretien avec lui, j’en ai déjà eu un mais là c’est trop » tranche t’-il alors que son adjoint Christophe Delmotte raconte une scène de crispation avec l’ailier suédois au détour d’un exercice sur les coups de pieds arrêtés.

Lorsqu’il est question des U19, l’ambiance se détend. La formation se porte bien et Metz caracole en tête de son groupe après une nouvelle victoire éclatante à Bobigny. "Il faudra que je me déplace les voir prochainement, il y’en a 1 ou 2 que je vais te piquer je crois" rigole Carneira devant un Emmanuel Giudicelli plus circonspect devant la plaisanterie.

« Tu vois l’appel de Oscar ? Il ne le faisait pas avant, c’est signe que ça rentre dans leur tête tout ça ». Il ne se passe 1 minute sans que le coach n’interrompe le replay du Metz-Le Havre, fixant le plus claire du temps les immenses tableaux d’analyses que lui a remis le matin même Sébastien Roi, chargé de la data.
« On dit qu’on est défensifs mais c’est pas vrai. Quand on va faire 1-1 à Monaco, on a plus d’occasions et autant de tirs qu’eux et au final le but qu’on prend est celui d’une action d’école. On s’y prend différemment parce que nos qualités ne sont pas les mêmes que tous les autres top 10. Je n’aime pas le dénigrement » souligne Carneira dans un soupir.
Metz supporte mal l’étiquette d’autobus que lui accolent ses détracteurs. "Les gens ne regardent pas nos matchs, on attaque à 5 quasiment, le coach me donne beaucoup de libertés mais demande beaucoup de rigueur à tout le monde" me glisse le capitaine Matthieu Udol de passage au centre pour un souci administratif.
Le capitaine messin brille dans son couloir gauche, à la fois solide défensivement et précieux dans les ressorties de balle, et s’affirme dans un club où à la demande de son entraîneur il a pu suivre une formation en leadership et management. Conforté dans son capitanat, Udol savoure son statut d’icône du public messin.
« On bosse tout, la tactique, la technique, le défensif, l’offensif, on essaye de se préparer à tout. Bien défendre pour mal attaquer, ça ne sert à rien. Mais oui il faut bien défendre, le coach le revendique et nous on suit ».

Mais Metz n’a pas le temps de se préoccuper dans son image. Samedi prochain, c’est un gros morceau qui attend les Grenats: Lyon, 2è, meilleure attaque et son antre du Parc OL qui a vu le PSG sombrer corps et bien fin août (3-0) accueillera l’escouade lorraine. « On va insister cette semaine sur le bloc équipe et bien travailler tactiquement les phases défensives, on a encore des manques » explique le coach à son staff occupé à finaliser les séances.

Hugo Carneira ne se refait pas, Lyon est prévenu…

2 « J'aime »

Lyon sera un bon test pour ce Metz

1 « J'aime »

L’avantage d’avoir pas mal de temps de transport c’est que ça permet de réfléchir à des choses à raconter, et ce Lyon-Metz mérite qu’on en parle…


Lyon - Metz en direct: Metz fait de la résistance
Samedi 4 novembre 2023, 17h05

design-sans-titre-2023-11-05t145947-346

1ère mi-temps :sif: :but:


0’ : Metz engage dans ce choc surprenant entre Lyon, 3è mais en perte de vitesse, et Metz, surprenant 5è de L1

La composition lyonnaise: Lopes - Tagliafico, Caleta-Car, Diomandé, Mata - Akouokou, Caqueret, Tolisso - Nuamah, Cherki, Lacazette

La composition messine: Oukidja - Udol, Candé, Hérelle, Van den Kerkhof - N’Doram, Camara, Jean-Jacques - Jallow, Sabaly, Estupinan

1’ : L’OL, sur 3 nuls consécutifs" cherche à se relancer et s’installe d’emblée dans le camp messin. Les lorrains bien en place se contentent

2’ :: Première alerte sur le but messin, le bon coup franc de Rayan Cherki passe juste au dessus du but de Alexandre Oukidja

4’ : Tagliafico, oublié sur son côté gauche, délivre un parfait centre dans la surface messine, Ismaël Traoré repousse et Metz se dégage. Les lorrains sont clairement sous pression dans ce début de match.

5’ : Nuamah dépose Udol puis sert Clinton Mata qui trouve Caqueret dans la surface seul face à Oukidja mais qui ne trouve pas le cadre.

7’ : LA VAR VIENT SAUVER METZ :var:
Lacazette bien trouvé par Nuamah fusille Oukidja de l’entrée de la surface mais l’attaquant lyonnais est finalement hors-jeu.

15’ : Après un gros début de match des lyonnais, le rythme est quelque peu retombé. Metz remet le pied sur le ballon et tempère les ardeurs lyonnaises sans pour autant se montrer dangereux.

18’ : LE POTEAU SUR CETTE FRAPPE DE NUAMAH
Après un cafouillage dans la surface messine après un débordement de Mata, Nuamah reprend et frappe en force mais la balle rebondit sur le poteau, Van Den Kerkhof en profite pour dégager le camp messin.

22’ : PREMIERE REPLIQUE MESSINE
Suite à un gros pressing de Matthieu Udol, Cheick Sabaly part en contre et trouve Estupinan dans la surface. Sa frappe est contrée d’extrême justesse par Diomandé alors que Lopes était battu.

23’ : NUAMAH LIBERE LE PARC OL :but:
Sur un modèle d’attaque placée, à l’origine et à la conclusion, Ernest Nuamah se défait du marquage de Jean-Jacques, combine avec Mata et ajuste Oukidja à l’entrée de la surface.
Le but tombe à pic pour les lyonnais, plus en difficulté depuis 10 minutes et à la merci des piquants contres messins.

31’ : Metz ne semble pas subir le contre coup du but lyonnais et endort petit à petit des lyonnais patauds, à l’exception de Nuamah très en jambes. Cherki et Lacazette sont introuvables et les lyonnais ne parviennent pas à faire le break.

37’ : ESTUPINAN REMET LES PENDULES A L’HEURE :but:
Le contre parfaitement exécuté, Camara trouve de l’espace au milieu de terrain, sert Estupinan qui décale Jallow et se retrouve parfaitement seul devant Lopes et propulse le ballon au fond des filets. Metz

45’ : Il ne se passe plus grand chose depuis le but. Les lyonnais se débattent dans la toile d’araignée messine. Les lorrains eux peinent à être efficaces en contre bien qu’ils restent dangereux sur des situations favorables. Le public lyonnais fait lui entendre son agacement alors que l’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire.

2è mi-temps:sif: :but:

46’ : Metz engage. Les deux équipes après avoir campé dans leur style jusque là, ont encore une mi-temps pour faire la différence.

49’ : Premier carton du match pour Diomandé qui sèche Estupinan dans le rond central. Le banc messin est furieux et réclame le rouge. Un peu de tension dans l’air…

62’ : VAN DEN KERKHOOOOOOF
Bien trouvé par un rush de Jallow, le latéral algérien ouvre trop son pied alors que Lopes semblait battu. Les messins n’étaient pas loin de prendre l’avantage.

70’ : Les lyonnais semblent physiquement un gros ton en dessous désormais, chaque perte de balle donne des sueurs froides au public lyonnais mais Diomandé et Caleta-Car veillent au grain. Il en faut peu à Metz pour inscrire le but du ko.

73’ : Nuamah, le plus en verve des attaquants lyonnais, cède sa place à Mama Baldé alors que Fabio Grosse réorganise son 11 en 4-2-4. Côté messin, le jeune Malick Mbaye remplace Ablie Jallow encore une fois décisif.

80’ : LES FRAPPES MESSINES SE SUCCEDENT
D’abord N’Guessan puis Elisor butent sur Lopes alors que Hérelle a testé également les gants du portier lyonnais sur un corner. Metz a clairement pris le dessus sur cette 2è mi-temps.

87’ : Première frappe lyonnaise de la 2è mi-temps, Rayan Cherki sur un retour de corner alerte Oukidja qui repousse sans difficulté.

90’ : Alors que 6 minutes de temps additionnel sont annoncées, les messins continuent de malmener les lyonnais sans succès, c’est encore une fois Jean N’Guessan qui se crée une belle situation sans réussite.

96’ : LYON TREBUCHE UNE 4E FOIS D’AFFILEE
Contre des messins toujours plus sérieux et déterminés, l’OL n’aura affiché un beau visage que l’espace d’une quinzaine de minutes en début de match avant de tomber dans un faux rythme qui fait l’affaire des visiteurs. Les lorrains viennent prendre un bon point et confirment leur excellente forme contre les cadors du championnat.


2 « J'aime »

Je sens qu’on va manger Gucci…

Si tout se passe bien et comme prévu: vidéo bilan de la première partie de saison ce soir (avec quelques prestations notables…) et demain chapitre 2 de l’inside.