:storygreen: :intro: :bordeaux: Des ténèbres jaillit la lumière

Des ténèbres jaillit la lumière

1/ Chronique d’une lente agonie

Il n’y a pas si longtemps que cela, les Girondins étaient compétitifs en Ligue 1 et sur la scène européenne. Puis le « foot business » a pris une toute autre dimension, M6 alors propriétaire du club a commencé a se désengager petit à petit, moins d’investissement dans le recrutement, des objectifs revus à la baisse mais Bordeaux parvient a rester dans le premier tier du classement, sauf en 2015-16 où le club termine a la 11è place : une première depuis plus de dix ans.

La suite logique pour M6 c’est de vendre !
Une vente qui sera actée en Juillet 2018 : le fond d’investissement américain GACP emmené sous la houlette de Jo DaGrosa reçoit le feu vert de la DNCG, et de la mairie bordelaise pour prendre possession du club.
L’américain ne se cache pas que sa seule motivation est financière et sur une courte période (investissement annoncé de 80M€ sur 5 à 10 ans).

Ce que personne n’avait compris, c’est que les 80M investis le seront principalement pour des chambres d’Hotels luxueux pour les dirigeants et amis agents, qui prendront également nombreuses commissions sur des rares transferts.

Comme le dirait le célèbre philosophe « Bienvenu dans le Football Circus », Gustavo Poyet, Ricardo (qui na pas de diplôme), Paulo Sousa et Jean Louis Gasset vont se succéder sur le banc et l’exercice de jongleur va aussi gagner le Haillan puisque King Street, alors actionnaire prend la main.
Da Grosa écarté, Longuépée intronisé président et qui déclare rapidement une guerre ouverte avec les supporters du club un changement de logo et d’identité…

guignol

Cette ingérence se fait ressentir sur le sportif, malgré quelques jeunes joueurs a potentiel et des cadres confirmés et expérimentés, le club ne parvient pas a faire mieux que douzième en Championnat (2019/20 et 2020/21) pendant que le club croule sous les dettes et que King Street annonce qu’il ne mettra aucunement la main a la poche pour combler le déficit.

Une situation qui touche beaucoup de monde, dont Francois Pinault, actionnaire majoritaire du Stade rennais qui comprend l’urgence et adresse une lettre ouverte aux propriétaires des grands cru bordelais afin de travailler sur une reprise.

Les Ultramarines lancent dans le même temps le mouvement #NousLesGirondins qui a pour but de mobiliser le peuple bordelais et qui reçoit le soutien d’anciennes gloires du clubs.

La DNCG prononce la rétrogradation du club en Ligue 2 début juillet, en raison du désengagement de King Streets qui n’injecte pas les 28M€ nécessaires pour remettre le capital a zéro.
Des médiateurs sont nommés et la banque Rotschild est là pour recevoir et étudier les offres (provenance des fonds, montants prêt a être investi, projet sportif…).

Au bord de l’implosion et d’un dépôt de bilan annoncé, les Girondins de Bordeaux sont en sursis suite à la prise de pouvoir de Gérard Lopez

2/ Le renouveau ?

C’est le 23 Juillet que Gérard Lopez, ancien propriétaire du LOSC, de l’écurie de F1 Lotus devient officiellement propriétaire du club.

L’homme d’affaire hispano luxembourgeois arrive avec Admar Lopez en qualité de Directeur technique. Admar est annoncé comme « le petit Luis Campos » et il arrive avec ses réseaux.

De nombreux doutes subsistent sur l’investissement du nouveau propriétaire, sur ce que deviendront les Girondins sur du moyen / long terme mais une chose est certaine : Aujourd’hui le club existe toujours, il n’y a pas de dépôt de bilan, pas de retour au niveau amateur !

La DNCG impose tout de même un encadrement de la masse salariale et une interdiction de recrutement à titre onéreux au delà des ventes.

Le modèle économique est donc assez clair et similaire à une grande majorité de club Français :

  • s’appuyer sur la formation
  • recruter des jeunes joueurs
  • faire progresser les joueurs
  • vendre avec plus value

Fatigué de sa saison passé au club, Jean Louis Gasset n’est pas conservé.
Plusieurs noms ont été annoncé du côté du Haillan, si le sélectionneur suisse Valdimir Petkovic est le grand favori pour occuper une place sur le banc, une surprise n’est pas impossible.

14 « J'aime »

0 HISTOIRE CLUB
Le football club des girondins de bordeaux est fondé en 1910 à Bordeaux et est basé au Haillan.

Les Girondins ont d’abord évolué au Stade des Chartrons jusqu’en 1938 avant de rejoindre le Parc Lescure (renommé Stade Chaban Delmas en 2001). Les Girondins seront occupants exclusifs de Lescure de 1958 à 2015, avant de déménager pour le Matmut Atlantique en 2015.

C’est vers la fin des années 30 que les Girondins obtiennent le statut professionnel. La ville de Bordeaux comptait auparavant deux clubs pro (Sporting Club de la Bastidienne et le Club Deportivo Espagnol de Bordeaux) qui évoluent dans la poule Sud de la Division 2.
Les deux clubs sont forcé à fusionner par la fédération avec comme principe (1 ville = 1 club). Une union contre nature entre deux club aux identités trop différentes, le FC Hispano Bastidienne termine alors dernier de Division 2 et perd le statut professionnel.

Après la guerre d’Espagne, le FC Girondins est champion de France Amateur 1937 avec un apport énorme des anciens joueurs espagnols. Le club pose alors sa candidature au statut pro, qui est accepté. L’équipe première évoluera alors dans le Groupe B de la deuxième division (37/38).

Avec le Mondial 1938 en France, le Stade Municipal de Bordeaux est inaugure (deviendra ensuite le Parc Lescure). L’équipe se place dans le milieu de tableau de la D2 mais remporte en 1941 leur première Coupe de France.

Suite à la libération, les Girondins remportent la D2 et vont découvrir l’élite.
Une première puisque le club sera sacré Champion de France pour ses débuts en Division 1.
Second en 1952 et finaliste a deux reprises de la Coupe de France (52 & 55) les Girondins rentrent dans le rang.
Dans les années 60, le club joue les premiers sans toutefois étoffer son palmarès : trois fois second, trois finales de CDF perdues)

Les années 70 sont tumultueuses, changement de direction, le club végète en milieu de tableau, frôlant parfois même la relégation. En 1978 l’ancien trésorier du club, Claude Bez, prend la direction du club.

Ayant fait fortune dans l’immobilier, il décide d’investir plusieurs millions de francs, recrutant des internationaux confirmés. Après une saison de transition, c’est Aimé jacquet qui débarque sur le banc et des joueurs comme Jean Fernandez, René Girard ou Marius Trésor.
Les années 80 sont celles des Girondins : trois fois champions de France & deux coupes de France.

En 1990, Bordeaux est relégué administrativement en D2 en raison du déficit budgétaire, Claude Bez est poussé vers la sortie et doit démissionner.
Une seule saison en D2 où l’équipe termine championne puis c’est un retour immédiat en Division 1 en jouant les premiers rôles (4eme en 93, 94 et 97) avec sur le banc Rolland Courbis ou Gernoth Rohr.
La saison 96 restera dans les mémoires puisque les jeunes Zidane, Lizarazu, Dugarry ou Histiolles se hissent en Finale de la Coupe UEFA, avec un match retour de légende contre le Milan AC.

Elie Baup arrive ensuite sur le banc et c’est lui qui sera l’entraineur Champion de France 1999.
Durant les années 2000 il y aura des coups d’éclats et une certaine irrégularité à haut niveau qui coutera sa place au coach a la casquette a l’issue de deux saisons (2004 et 2005 Top 12 et 15).

Mais Bordeaux rebondit toujours ! Vice champion de France en 2006 derrière l’intouchable Olympique Lyonnais, Riccardo a su poser certaines bases qui lui feront soulevé la Coupe de la Ligue 2007, assurant une qualification européenne malgré une 6e place en Ligue 1.

Riccardo file à Monaco et JL Triaud décide de confier les rênes de l’équipe à un novice : Laurent Blanc !
Lolo White pour sa première, termine second en championnat, avec un total de 75 points (record du club). La saison suivante c’est une orgie de football : Fernando, Wendel, Gourcuff, Chamakh, Cavenaghi, Jussie … :revolving_hearts: :two_hearts:
Finissant la saison sur une série de 11 victoires, les Girondins sont Champions de France 2009 et Vainqueur de la Coupe de la Ligue.
Quelque chose se brise pourtant au cours de la saison suivante, Blanc en fin de contrat est annoncé a la tête de l’Equipe de France et malgré une première moitié de saison remarquable, les Girondins s’enlisent tout seul pour finir 6e.

Bordeaux se cherche alors, les entraineurs se succèdent (Tigana, Gillot, Sagnol, Gourvennec, Ramé et Bédouet en intérim), les joueurs passent mais le club rentre dans le rang et joue au mieux les dernières places européennes (souvent 6 ou 7e)
L’équipe remporte la Coupe de France 2013.

Puis ensuite … M6 décida de vendre le club aux américains.

Quelques chiffres

  • 6 fois Champions de France
  • 4 fois vainqueur de la Coupe de France
  • 3 fois vainqueur de la Coupe de la Ligue
  • 2 fois vainqueur du trophée des Champions
  • 592 match joués : Record détenu par Alain Giresse
  • 179 buts inscrits : Record détenu par Alain Giresse
  • 1176 minutes : Record d’invincibilité détenu par Gaetan Huard
  • 20 matchs nuls : Record national sur une saison (2004-05)
  • 44 nombres d’années d’invincibilité à domicile face a l’Olympique Marseille.
8 « J'aime »

Le retour de @louhic pour sauver les girondins. Bon courage, tu vas en avoir bien besoin :slight_smile:

Encore un retour d’un grand storieur pour cette nouvelle année.

Bordeaux un excellent choix il y a de quoi faire.

Bon chance je suivrais

C’est plus des travaux à ce point…
C’est un chantier !

Quelle descente des Girondins quand on y pense.

Défi très intéressant, surtout quand on voit ce que devient le club.

Je suivrais !

Enfin, tu vas remettre l’église au milieu du village :wink:

t’étais pas obligé :joy:

oh merde y’a gégé hoho

Premier mercato j’annonce un loft :sac:

2 « J'aime »

N’empêche que, tu recrutes Benjamin Castaldi, tu fais venir Alexia Laroche-Joubert et sur trois-quatre ans, tu fais plus d’audience que n’importe quelle télé-réalité standard.

3 « J'aime »

un défi àta hauteur @louhic

Une belle aventure en perspective :wink:

Merci pour ces retours encourageants !
je me suis rendu compte que je n’avais jamais fait une story avec les Girondins, et même jamais une longue partie avec « mon club » depuis FM14.


Nous les GDB

Bien plus qu’un hashtag #NousLesGirondins est devenu un mouvement et un cri de ralliement; dans un premiers de ses supporters expatriés mais également des anciens joueurs et entraineurs.

On a pu voir des photos sur les réseaux sociaux, assez simple mais fortes d’amoureux des Girondins, poser avec une feuille blanche où figurait ce hashtag.

De Lilian Laslandes à Malcom en passant par Pauleta, Darcheville, Micoud, Lizarazu, Tigana, Giresse, Planus, Obraniak, Dugarry … tous ont défendu ce risque de « perte d’identité » !
Beaucoup sont monté au créneau via les médias (presse écrite, tv, radio) pour pointer di doigt les soucis, certains même affirmant savoir ce qu’il fallait faire : « Il faut que les anciens s’investissent au sein du club, il faut que l’on trouve des noms a certains postes au sein du club »

Mais concrètement ?! Aujourd’hui que le club est prêt à partir sur un nouveau cycle ?
Ils sont où ces gars là ? Pour se faire mousser auprès d’une audience, auprès de supporters il y avait du monde mais là pour mettre la main à la pate plus personne !
Tout le monde reste dans son petit confort …

Tout le monde ?
Non !

Un Girondins, un VRAI va franchir ce cap !

Il arrive chez les jeunes à l’âge de 7 ans, il va passer par toutes les catégories avant de devenir professionnel et y faire toute sa carrière entre 2001 et 2015 !

300 matchs de Ligue 1 sous le maillot scapulaire, 15 matchs de Champions League et 29 d’Europa.
Champions de France 2009, Vainqueur de la Coupe de France 2013, des Coupes de la Ligue 2007 et 2009, double vainqueur du Trophée des Champions 2008 et 2009, International espoirs puis International A Francais

Il s’agit bel et bien de Marc Planus

Planus
Retraité du football en 2015, il souhaitant dans un premier temps connaitre une ou deux expériences à l’étranger pour finir sa carrière, mais rapidement il changea d’avis pour entamer sa reconversion sur le banc.
" Je vais au Haillan deux ou trois fois par semaine, je suis en train de suivre l’équipe de Patrick Battiston qui s’occupe de la réserve des Girondins. J 'ai envie de transmettre aux jeunes ce que j’ai appris dans ce club" explique Marc Planus. " Je suis pour le foot pur et dur, il faut sortir des statistiques ."

Six ans se sont écoulés, bien des choses se sont passées, mais la flame girondines brule toujours chez Planus !
C’est ca qui a fait la différence avec les autres potentiels entraineurs, il a certes moins d’expérience que des Petkovic ou Guion, mais sa force c’est sa passion !
Et c’est là tout le problème au sein de ce vestiaire depuis quelques années, un manque d’envie frôlant même parfois un manque de professionnalisme.

Planus conf

Se présentant officiellement devant les micros et caméra de Sud Ouest, le nouvel entraineur Girondins a dévoilé ce qui sera son fil conducteur :

  • Qu’ils soient staff ou joueurs, jeunes ou anciens, ceux qui n’ont pas l’envie devront partir. Il est hors de question, dans la situation actuelle, d’avoir des traines savates dans le groupe.
  • La situation économique est stable, mais on sait très bien que pour se renforcer, il faudra des départs, que ce soit pour libérer de la masse salariale ou des liquidités.
  • Et vous savez quoi ?! J’espère apporter des renforts !
  • Bordeaux EST un club formateur, donc bien sûr je donnerai leur chance aux jeunes qui le mérite.
  • L’objectif que je me fixe à court terme c’est de relancer une dynamique positive, une ou deux saisons de transition seront peut être nécessaire, mais passé ce laps de temps, il faudra que Bordeaux redevienne une équipe du Top 5-6 !

12 « J'aime »

On peut tromper une fois cent personne, mais on ne peut pas tromper cent fois une personne…

1 EFFECTIF
Voila l’idée qui va régner au sein du vestiaire lors de la présentation de Planus à son vestiaire.
"L’arrivée d’un nouvel entraineur, c’est l’occasion de redistribuer le jeu. C’est comme ca que je percevais les choses lorsque j’étais joueur. Des joueurs mis sur la touche pour X raisons peuvent avoir l’occasion de montrer leurs valeurs, leurs qualités et leur envie de jouer / progresser. Ceci étant dit, je ne vais pas y aller par quatre chemins, certains joueurs sont ici depuis plusieurs années, ont déjà connu les derniers changements d’entraineur et n’ont pas été capable de se remettre en question. Ces joueurs là, je les verrais en tête en tête, mis ils seront amener à partir !

Dans les buts, Davy Rouyard et Gaetan Poussin sont deux jeunes qui ont encore à apprendre avant de postuler à un temps de jeu régulier.
Benoit Costil est la seule satisfaction des dernières saisons. Le fait qu’il soit en fin de contrat à l’issue de la saison va quand même faire naitre une interrogation à son sujet : on prolonge ou pas ?!
La réflexion est ouverte, ses performances cette saison et la progression de Poussin seront des éléments important dans notre futur choix.
Nous déplorons la gestion calamiteuse d’un Paul Bernardoni.

En défense, nous allons compter sur les renforts déjà actés par Lopez et Lopes.
Timothée Pembélé, Gideon Mensah et Ricardo Mangas nous sont prêtés avec respectivement des options d’achat de 13.75M (aie ca va faire cher pour l’espoir parisien), 2 et 1.5 M€ pour les deux gauchers.
Stian Rode Gregersen vient d’arriver, il aura l’occasion de prouver sa valeur au sein de ce groupe et sa polyvalence sera un énorme atout.
Laurent Koscielny restera t il au club ? Restera t il capitaine ? C’est le plus gros salaire du club, mais il a un pédigré que nul autre n’a dans l’effectif. Il est également en fin de contrat, nous allons donc prendre le temps de la réflexion à son sujet.
Enock Kwateng est placé sur la liste des transfert ! C’est typiquement ce genre de joueurs que je ne veux pas dans mon vestiaire, la porte est ouverte pour le latéral droit …
Mexer, Medioub et Baysse seront conservés et auront du temps de jeu (Baysse étant blessé 3 mois).

:entre: Le club va rechercher un latéral droit et un axial

Dans l’entrejeu, une décision forte est prise autour d’Otavio !
Le brésilien a brillé par son absence la saison dernière, il a montré qu’il était important sur le terrain, mais pourtant il est poussé vers la sortie.
A un an du terme de son contrat, il fallait soit le prolonger, soit le vendre.
L’arrivée de Junior Onana et l’éclosion des jeunes Tom Lacoux et Issouf Sissokho vont faire pencher la balance vers un départ.
Mehdi Zerkane est un peu un couteau suisse au sein de cet effectif et Yacine Adli reste notre leader technique et meneur de jeu. Fransergio à un profil assez hybride, capable de dicter le jeu d’une position basse, voir même de jouer en soutien de l’avant centre, on va attendre beaucoup de lui.

:entre: Le club va rechercher un joueur au fil créatif, style MOC

Offensivement il y a beaucoup / trop de joueur !
L’ailier néerlandais Javairo Dilrosun a du talent, ca se voit, ca se sent … son prêt est assortir d’un Option d’Achat de 6.75M ce qui reste une belle opportunité au vu du marché actuel.
Albert Elis est l’autre joueur prété avec Option d’achat (7.5M€), ses qualités sont la vitesse et la vivacité mais est ce que cela sera suffisant pour conquérir le public ? On verra.
Chez les jeunes, Sékou Mara et Amadou Traoré sont parmi les plus prometteurs, l’idéal pour leur progression serait d’être prêté cette saison.
Josh Maja est « l’autre jeune » … plus les saisons passent, plus on s’oriente vers cet éternel espoir qui ne percera jamais. Vu la concurrence, il sera amené à quitter définitivement la Gironde tant qu’il bénéficie encore d’une certaine côte.
Rémi Oudin et Samuel Kalu ce sera comme Kwateng, un ras le bol autour de ces deux joueurs qui n’ont juste pas envie, malgré un certain talent !
Hwang Ui Jo et M’Baye Niang vont se disputer et partager le poste d’avant centre.
Jimmy Briand bah c’est Jimmy ! Il est là … son seul objectif c’est de mettre son 100eme but en Ligue 1.

:entre: Le club va rechercher un ailier droit, un joueur capable d’évoluer milieu droit

9 « J'aime »

Il y a un effectif plus que correct à Boredeaux finalement quelques manques que tu vas comblé mais je n’attendais pas à autant (malgré tout) de qualite

2 MERCATO
Ayant déclaré des joueurs indésirables, il y avait une certaine « urgence » à leur trouver des portes de sorties pour ne pas gangréner le groupe et laisser un malaise s’installer dans le vestiaire.

Et même pour eux, il est préférable qu’ils rejoignent au plus vite leur nouveau club pour s’intégrer durant la préparation; de ce fait nous n’avons pas hésiter à proposer les services de ces joueurs à divers clubs.

Otavio n’ a pas été le joueur le plus courtisé, mais un accord avec les Celtic a rapidement été trouvé.Il s’engage avec le club écossais le 9 Juillet 2020 contre 3.8M€.

Enock Kwateng prendra la direction de Nice (2.8M€), Rémi Oudin au LOSC (4.4M€) et Josh Maja à Anderlecht (1.5M€).
Issouf Sissokho s’en va en Ligue 2 trouver du temps de jeu au sein de l’effectif de Rodez (pret 11.75K / mois)

Voila les premiers mouvements coté girondins, assez rapide puisqu’il s’est passé à peine une petite semaine.

Les jeunes Amadou Traoré, Sékou Mara, Mehdi Zerkane et Dilane Bakwa vont eux aussi aller jouer en Ligue 2 cette saison, respectivement à Guingamp, Ajaccio, Auxerre et QRM.

Le cas Samuel Kalu commence à inquiéter, car le nigérian suscite de l’interet mais il refuse a deux reprises les contrats du Stade Rennais et du Club Brugge alors que nous étions accord sur le montant du transfert.
Il faudra finalement attendre le 9 Aout pour que Kalu accepte le contrat proposé par Burnley et nous récupérons 4M€ dans la transaction.




Dans le sens des arrivées, nous avions mis une priorité sur deux noms :

  • Joris Gnagnon - ancien de Rennes et de Seville, le jeune (24 ans) défenseur central est libre.
    Malheureusement nous essuyons un refus de sa part. Très sollicité il prend la direction de Dortmund.

  • Clément Grenier - formé a Lyon, international Français, passé par la Roma (on l’oublie) par Guingamp puis par Rennes, le meneur de jeu de 30 ans est lui aussi sans club.
    En quête d’un MOC il a le profil idéal, capable également de jouer dans une position plus basse, il faut également que l’on pense déjà au départ de Yacine Adli en fin de saison.
    De notre coté, le feat semblait parfait … mais voila, lui aussi a été très sollicité et lui aussi prendra la direction d’un club étranger, qui évolue en jaune : Villarreal

Notre cellule de recrutement va continuer ses recherches pour trouver les profils ciblés, surtout que nous avons libérés de la masse salariale et pas loin de 16M€ sont rentrés dans les caisses du club.

Les premières arrivées officialisées seront au sein du staff. Suite à la non venu de Petkovic, deux membres seront libérés de leur fonction : Vitor Pereira (prep gardiens) et Antonio Calado (prep physique).

Novice à son poste, Marc Planus décide de bien s’entourer

  • Mario Innaurato et Christophe Manouvrier arrivent aux postes de préparateur physique.
  • André Amitrano et Greg Coupet sont nommés aux postes d’entraineur des gardiens.
  • Claude Fichaux et Alexandre Hugueux viennent renforcer les préparateurs actuels (Jaro Plasil et Antonio Manicone).

Le coach se garde le droit de choisir son équipe de préparateur tout en respectant les limites fixées par la direction.
Le président Gérard Lopez nommera Adrian Esparraga comme Directeur Sportif et celui ci aura la charge de constituer son équipe de recruteur et d’en organiser le bon fonctionnement.
Tous les autres postes (kiné, analystes, responsable des prêts, formation, entraineur réserve et jeunes) seront gérés par Admar Lopes (Directeur Technique).

6 « J'aime »

Dommage de ne pas avoir su signer Grenier et Gnagnon

L’effectif est quand même pas mal intéressant, il y a déjà de quoi faire une bonne saison !

ils arrivent…

2 MERCATO
Après les départs et le recrutement du staff, il est temps de lever le voile sur les premières recrues de cette nouvelle ère.

Le premier renfort est un international Français (8 sélections), défenseur central et sans contrat il va découvrir la Ligue 1 à 30 ans.
Formé en Belgique, il s’est révèle au FC Porto avant de rejoindre Man City avec le titre de « défenseur le plus cher de l’histoire » en 2014. Mais il ne confirme ni son titre, ni le potentiel que l’on voyait en lui. Il a rejoint Valencia libre en 2019, pour deux petites saisons et le voila prêt à relever un nouveau défi dans un club bien moins prestigieux aujourd’hui.
Il s’agit -vous l’avez deviné- d’Eliaquim Mangala.

Le second renfort arrivera bien plus tard, après avoir sondé plusieurs pistes, c’est celle du Lucas Gonzalez qui va se concrétiser.
Le jeune milieu de terrain argentine de 21 ans arrive d’Independiente pour 8M€. Une somme assez conséquente pour ce milieu polyvalent.

Puis coup sur coup arriveront les deux dernières recrues :
Falaye Sacko latéral droit malien de 26ans, en provenance du Vitoria de Guimaraes (2.1M)
Zinedine Ferhat milieu droit algérien de 28ans, en provenance du Nimes Olympique (2.4M)

ferhatgonzalezmangalasacko

Voila les quatre nouveaux visage au sein de l’effectif qui va débuter la saison
(Sacko arrive le jour de la J1, Ferhat deux jours plus tard)

Les recrues ont intégré petit à petit le groupe durant la présaison.
Nous avions une tournée programmée en Argentine, avec deux rencontres contres des équipes locales (Defensores Unidos 5-0, Lujan 4-1) puis pour notre retour en France, une affiche de gala contre l’Atletico Madrid et un succès 3-1.
Dernier match, en signe de répétition générale, un déplacement à Brest pour un nul 2-2.

7 « J'aime »

Mangala et Ferhat, je connais. Ce sont à priori de bons renforts pour Bordeaux. J’espère que Mangala n’est pas trop gourmand en salaire

Recrutement intéressant , à voir leur intégration