:storygreen: :s3: De Pôle Emploi à la Gloire | | La conquête du Coach Grobov

Sans expérience

Né à Pontoise à l’année mille neuf cent-quatre vingt douze, j’ai depuis toujours bercé dans le football. Papa a joué dans des clubs régionaux, mais a surtout fait sa carrière en départemental. Rien de transcendant, le sport n’a toujours été qu’un pur loisir pour lui et on lui a inculqué que cela devait rester ainsi.

Il n’a jamais cherché à ce que je joue ou fasse quelque chose. En réalité, je n’ai jamais été doué au football : deux pieds gauches, vraiment. Mais, j’ai toujours joué parce que j’ai toujours aimé ça. Avec le temps, j’ai préféré joeur au football via les jeux vidéos, commençant par les PES puis FIFA avant de découvrir Football Manager.

Une véritable découverte qui m’a ouvert les jeux. Depuis 2011, je n’ai eu de cesses que d’y jouer peaufinant mes tactiques peu fiables, une philosophie de jeu qui m’est propre. Ou pas.

Puis, j’ai décidé de sauter le pas. Craquage complet. J’ai quitté mon travail de fonctionnaire, envoyant mon curriculum vitae à tout les clubs du monde. Réellement, littéralement. Plus de dix mille clubs.

Finalement, ce sont trois clubs parmi cette flopée de clubs qui me contactent pour un entretien en visio. Forcément, j’ai postulé aux quatre coins du monde et ça me coûterai cher de faire les trajets si rien n’aboutissait…

Le premier club est Knattspyrnufélagið Þróttur (plus communément appelé Þróttur Reykjavik), en Islande, puis il y a un club du pays de Galles, Prestaty Town. Le troisième club se situe, quant à lui, en Indonésie : le Persib Bandug.

Il va falloir bien travailler ces entretiens si je veux atteindre mon rêve de devenir manager.

15 « J'aime »

Le Pays de Galles :smiling_face_with_three_hearts:. Good luck

1 « J'aime »

Une piècette sur l’Islande ! :slight_smile:

1 « J'aime »

Challenge très intéressant
Bon chance

1 « J'aime »

L’Islande! Quel beau point de départ.

1 « J'aime »

L’envie d’avoir envie

Finalement, c’est du côté de l’Indonésie que mon avenir semble tracer. Non, je rigole, mais en tout cas, ce sont les premiers que j’ai en ligne ce jour-là. Il est véritablement difficile pour moi de m’exprimer, j’ai un anglais un peu bancal mais je tente de me débrouiller. Du mieux que je peux, j’arrive finalement à me faire comprendre. La conversation est enivrante, nous arrivons à se comprendre et je viens à leur expliquer ma philosophie que j’ai du football.

Le système tactique que j’aimerai mettre en place, le style de jeu que j’aimerai que l’équipe pratique de l’équipe première aux équipes jeunes. Bref, malgré que le club soit professionnel, on me fait très vite comprendre qu’il n’y a pas de moyen de recruter et que le budget salarial a été atteint. J’ai envie de dire que de là où je viens, on va chercher les mecs dans la rue plutôt que dans d’autres équipes et qu’ils ne sont pas payés puisque ce ne sont que des petits clubs amateurs.

Enfin bon, l’entretien s’est bien passé et nous recevons quelques minutes plus tard l’appel téléphone du club islandais. Ils sont en D2 islandaise, donc forcément, ça reste bien intéressant. Club professionnel, infrastructures intéressantes… Enfin. Alors, donc, j’arrive un peu mieux à m’exprimer en anglais et mon interlocuteur me met rapidement à l’aise.

Nous discutons de tout et de rien, de football comme de hockey-sur-glace. Vraiment de tout, le feeling passe réellement bien entre nous. A ce moment, le club est plutôt mal en point en championnat avec une dixième place sur douze, pas loin de la relégation en D3 islandaise.

Mais, en tout cas, le président semble apprécié mes propos, ma vision du football et je leur garantis une chose : le maintien de l’équipe en D2 islandaise, au minimum.

Pour le dernier entretien, c’est du côté du pays de Galles que je m’arrête. Là, l’anglais est leur langue maternelle, donc c’est clairement compliqué de bien parler. Pour autant, le club semi-professionnel a pour ambition de monter en première division et forcément, cette ambition me convient parfaitement.

Comme avec les deux clubs précédents, je viens à leur expliquer ma vision de la vie, du football, ce que je compte faire et amener de ma france natale. Je n’ai pas d’expérience, mais j’ai clairement la gagne et l’envie, la motivation est bel et bien présente.

Et, quelques jours après ces entretiens, vient les offres. Trois. Les trois clubs m’ont proposé un contrat.

11 « J'aime »

Lancé dans le grand bain, l’Islande et le Pays de Galles c’est vraiment des destinations sympas.
En espérant que ça se passe bien!

1 « J'aime »

Le choix doit être fait

Forcément, je devais peser le pour et le contre de chaque club qui m’avait proposé une offre de contrat. Autant niveau salarial, que niveau ambition. Je veux progresser, devenir un grand entraîneur. Aurais-je cette chance si j’enfuis en terre asiatique, du côté de l’Indonésie ? J’en doute. Mais, je n’y aurai eu aucune pression. L’offre est refusée, bien que je n’exclue pas l’idée de venir un jour dans les contrées d’Asie.

Il me reste à faire un choix entre le Pays de Galles et l’Islande. Pour ne rien vous cacher, j’ai toujours adoré voir les aurores boréales. Ni une, ni deux, faisant confiance en mon destin, j’abandonne la banlieue parisienne pour prendre le premier avion en direction de la capitale islandaise. J’ai rapidement appris quelques mots importants, notamment de politesse.

Qui plus est… j’ai réussi à me dégotter pas mal d’informations sur le club islandais. Crée en 1949, jouant en rouge et blanc dans un stade de trois mille places, huit trophée en totalité à son actif et professionnel ( je dois l’avouer que c’est ça aussi qui a fait jouer mon choix).

Arrivé, je suis chaudement accueilli et je peux directement signer mon contrat. Deux saisons pour faire de moi une réputation. Le contrat s’élève à un salaire de trente-deux mille euros, annuel, revenant alors à deux-mille six cent euros par mois. De quoi vivre confortablement.

Je prends rapidement quelques bribes d’informations sur le club, regardant d’ailleurs quel en est le classement et les derniers résultats. Je dois avouer que ce n’est pas folichon.

Eliminé de la coupe nationale par le club de Valur, ce n’est pas fou en tout cas niveau championnat. On enregistre cinq défaites, deux nuls et seulement trois victoires. Pour une équipe qui cherche le maintien en deuxième division islandaise, c’est pas mal.

Potentiellement, nous pouvons être relégable si l’UMF Selfoss gagne son match face à l’IBV Vestmannaeyja. Je comprends pourquoi les dirigeants ont besoin de moi, mais nous ne sommes qu’à six points du dauphin et d’une montée.

Des ambitions ? Bien sûr, néanmoins, je me fixe pour le moment l’objectif d’être non relégable à la fin de la saison.

11 « J'aime »

Sympa comme destination l’Islande :slight_smile:

1 « J'aime »

Il y a quelques éditions, j’avais fait une partie avec Starjnan. C’est un de mes meilleurs souvenirs de partie sur FM.

Amuse-toi bien.

1 « J'aime »

Merci à vous !
Pas d’objectif particulier sur cette partie même si j’aimerai tenter des pays où je ne mettrai pas les pieds habituellement (Islande ?).
Si un club plus huppé vient me chercher je ne dirai pas non ^^

1 « J'aime »

La revue

Dixième donc, je devrais faire une petite revue d’effectif pour en savoir un peu plus sur ce que je peux faire tactiquement parlant. J’adore passer sur des défenses à trois ou quatre, notamment avec des latéraux qui montent. Enfin bref, j’arrive à rapidement cibler sur un petit top cinq dans mon effectif.

Baldur Hannes Stefansson est un milieu central intéressant. Il est d’ailleurs très polyvalent, jeune et semble avoir encore du potentiel. Forcément, je compte m’appuyer sur ce genre de joueur.

Pour cet ailier droit/buteur, Dadi Bergsson semble être un joeuur intéressant. Un très bon physique pour la deuxième division islandaise, un contrôle de balle et une finition intéressante.

Un autre ailier droit, qui jouera ailier droit. Qualités de passes, finition parfaite et un bon physique, je pense que tout est correct. L’anglais Kairo Edwards-John a son avenir entre les mains.

Gunnlaugur Hlynur Birgisson est un milieu central plus que intéressant. Le mental est bon, le physique aussi, et la technique est pas mal pour ce que je vais en faire. En espérant qu’il réussisse.

Et voilà notre défenseur central en la personne d’Atli Geir Gunnarsson. C’est très bon pour notre division, j’espère qu’il nous aidera énormément.

Bon, quand je vois tout ça, je me mets à réfléchir pour mettre au point une super tactique. Enfin, je n’ai aucune expérience, et je vais tenter ce que je peux.

Le fameux tiki taka comme je le vois. On verra bien ce que ça donne, partant dans l’optique que mes latéraux resteront sur les côtés alors que les ailiers repiqueront dans l’axe.

9 « J'aime »

Tu as l’air pas mal fourni au milieu de terrain, un peu moins derrière. Mais globalement, tes joueurs ont l’air très corrects !

1 « J'aime »

Jouer à 3 derrière avec deux stoppeurs et un libéro ça aurai pu le faire aussi non ?

1 « J'aime »

Des débuts plus que prometteurs

Pour mon premier match officiel, je viens à affronter le leader actuel de notre division : le Fram Reykjavik. Je ne suis pas forcément serein, l’autre équipe de la Capitale (Dieu, tout les clubs qu’il y a dans la capitale, je vais devoir bien tirer l’épingle de mon jeu) est sur une bonne dynamique de trois victoires consécutives, cinq matchs sans défaite. De mon côté, mon club a enchaîné cinq matchs sans victoires.

Fi,alement, nous l’emportons. Trois buts à un jusqu’à ce que Mikael Trausti vienne réduire le score. En tout cas, j’ai vu énormément de belles choses même si on s’est grandement relaché en fin de saison. Il va falloir tenir encore un peu plus.

Face à Vestri, nous dominons l’ensemble du match et Kairo Edwards-John nous montre qu’il est l’un des meilleurs buteurs de la division. Nous allons devoir redoubler d’efforts, tenir le cap afin de garder un espoir de se maintenir.

Nous enchaînons avec une troisième victoire consécutive face à l’UMF Selfoss ! Tout s’est joué en cinq minutes dans les vingt dernières minutes du jeu. On a clairement montré qu’on était au-dessus dans ce match.

Trente première minute parfaite puis on a laissé Kordrengir (que j’avais d’ailleurs déjà entraîné un petit moment sur le FM21, tiens) prendre le dessus sur nous. Enfin, la défense a été bonne et nous nous imposons.

Après ce mois de juillet, nous faisons donc carton plein à ma prise de fonction. Douze points sur douze possible !

Petite remontée au classement, nous pointons à la cinquième place et prenons le large sur la zone rouge. Nous ne sommes qu’à deux petits points de la seconde place, quatre uniquement de la place du leader Grotta. On peut se donner l’envie d’espérer, évidemment !

Réponse aux lecteurs

@Guillaume : Pour la division, je dirai même qu’ils sont parfaits !
@Capitaine_Hastings : Je pense que c’est faisable, pour le moment comme tu le vois , le 4-2-3-1 marche plutôt bien ! Donc on verra à l’avenir :slight_smile:

8 « J'aime »

Belle prise en main. Efficace d’entrée de jeu. Il faut aller cherche IBV. Les Iles Vestman et leur 4 000 habitants ne vont quand même pas avoir leur club en première division :slight_smile:

1 « J'aime »

Y’a un mec sur twitch qui a commencé une partie pôle emploi et qui est tombé exactement sur le même club que toi, ça va être sympa de suivre vos parcours avec le même club plus ou moins simultanément.
Bonne chance en tout cas !

1 « J'aime »

La confirmation ?

Alors que l’équipe a enchaîné les victoires, nous pouvons alors aborder le mois d’août un peu plus sereinement. Nous abordons le mois avec un premier match à l’extérieur en nous rendant alors du côté de Snaefelllsbaer.

Encore un but encaissé, mais une victoire à la clé. Encore une fois, mes joueurs effectuent une grosse prestation, la spirale négative avant mon arrivée s’efface petit à petit.

Nous rencontrons le club d’IBV. Nous attendons la seconde mi-temps pour marquer le premier but puis le second dans la foulée avant que le club des îles Vestman ne vienne réduire l’écart. En tout cas, c’est parfait.

Malgré l’ouverture du score d’un autre club de la capitale, on revient rapidement cinq minutes après. Match terne par la suite, il faut attendre les quinze dernières minutes pour voir des buts, enfin. Hoti marque d’une belle tête avant que Hewson ne creuse l’écart. Leosson, quant à lui, réduit la marque en toute fin de période.

Un but en début de match puis un second en fin de match, on montre clairement qu’on est sur une bonne dynamique. Malheureusement, le second but tarde souvent à venir, on a du mal à tuer un match.

Grosse frayeur sur ce match avec un penalty plus que litigieux accordé à l’équpe adverse, il a fallu attendre les quinze dernières minutes pour que les joueurs se réveillent. On notera le doublé du jeune Hardarson!

Sur cette victoire, nous montons à la première place et on notera donc l’ascension fulgurante du club depuis ma prise de fonction, notamment avec zéro défaites et zéro nuls. On marque beaucoup, mais on encaisse encore pas mal malheureusement.

L’écart est encore minime avec Grotta et Fram, néanmoins, nous avons réussi à écarter les autres clubs pour les trois derniers matchs à venir où nous affrontons ses deux concurrents puis le sixième. Trois gros matchs en perspective.

Réponse aux lecteurs

@Coach_Arribas : Et bien tu vois, je ne savais pas ça du tout ! 4000 habitants, c’est pas énorme!

@wawaninho : Exact, j’ai vu plusieurs personnes démarrés au chomage et atterir dans le même club que moi ^^

4 « J'aime »

Tu sais ce qu’on dit. Tant que tu marques plus que ton adversaire :man_shrugging:

1 « J'aime »

La réussite

Forcément, nous étions bien positionnés pour la montée et j’avais à cœur de réussir ma première expérience professionnelle. A la vieille de nos trois derniers matchs, nous possédons la première place de la seconde division islandaise, mais Grotta et le Fram n’étaient clairement pas loin. Il allait falloir assurer pour espérer.

La chance n’a pas été de notre côté face à Grotta. Devant un peu plus de mille cinq cent spectateurs, nous n’arrivons pas à nous imposer face à notre dauphin. Match plutôt équilibré bien que nous ayons la possession, il n’y a pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

Et un second nul. Mes deux premiers « revers » depuis la prise de fonction, nous restons tout de même invaincu mais j’espérais la victoire sur ce match. Svansson marque sur un but totalement gagesque, mon gardien s’est complétement troué dans les dernières secondes.

Sur ces deux matchs, nous perdons donc quatre points. Quatre points qui peuvent être essentiel pour la suite, dans l’autre match, Grotta fait nul et Fram perd.

La première défaite! Fram avait à coeur de prendre sa revanche, et ils l’ont eu. Malgré un match que nous dominons de la tête aux pieds, le Fram arrive à s’imposer contre nous sur un tir chanceux… Y’a-t-il eu une incidence au classement ?

Malgré notre défaite, nous arrivons à être dauphin. Grotta nous passe devant à la différence de but, malheureusement. On peut remarquer que nous finissons avec la meilleure attaque et la sixième meilleure défense. Pas trop mal, notamment avec 1,82 points en moyenne.

On place également quatre de nos joueurs dans l’équipe type de cette division. Edwards-John est placé à droite alors qu’il a joué essentiellement buteur depuis ma prise de fonction.

Petit tour du côté de l’équipe réserve/U19 qui obtient également la promotion pour évoluer en division A avec la meilleure attaque et la deuxième meilleur défense. Beau parcours des jeunes avec pas mal de talents.

Après d’âpres discutions, j’arrive à me mettre d’accord avec la direction du club pour me faire financer une formation d’entraîneur. Le premier d’une longue liste.

3 « J'aime »