:storygreen: :s1: 🇨🇭 🇧🇫 Blaise Soko Sankara






Né le 22 mai 1988 à Yverdon-les-Bains :switzerland: de parents Burkinabés :burkina_faso: le petit Blaise Soko Sankara, peu à l’aise sur les bancs de l’école, entra très vite dans la vie active et enchaina un nombre incalculable de petits jobs ! Des années durant, il se contenta d’une vie simple où il s’adonnait à ses deux passions : les voyages et le football !

Opiniâtre, insouciant, débrouillard et doué d’un sens du relationnel hors du commun, c’est seulement à 34 ans qu’il réalisa qu’il avait toutes les cartes en main pour allier ses deux passions dans un unique projet professionnel, celui de devenir entraineur de football !

Après un peu plus de 6 mois de réflexion, de préparation et finalement d’étude, il obtint fin juin 2023 le plus basique des diplômes de la profession et, fidèle à son tempérament de fonceur, fit chauffer tous les moteurs de recherche en quête d’un club avant même de penser à s’inscrire à l’échelon supérieur…

Bientôt, mail après mail, tous les clubs de foot locaux et amateurs allant du détroit de Béring à la mer de Tasmanie (en partant vers l’est, hein, pas direct par le sud ! Rires !) auront entendu parler de cet acharné de Blaise Soko Sankara…





Langues parlées : :france: français, :england: anglais
Clubs préférés : :liverpool: Liverpool, :yverdon: Yverdon


Quasiment tous les championnats et toutes leurs divisions activées, ce qui donne près de 500k personnes dans la DB (aucune modif si ce n’est le Licensing & Real Name Fix)



18 « J'aime »

[Réservé SVP]

[Réservé SVP]

On va suivre ça attentivement :slight_smile:

Ça pourrait être chouette aussi en Suisse !
Car comme dit le grand sage, quand on a fait le tour du monde, tout ce qu’on veut c’est être à la maison :smiley:

bien suivre que je vais suivre cette aventure :fap:


Questions - RĂ©ponses

J’espère toujours avoir quelques lecteurs, malgré l’abondance de storys ! :+1:

Comme tout le monde je pense, Blaise doit rêver de gagner des titres avec sa ville natale d’Yverdon, son club préféré qui est Liverpool, et pourquoi pas une de ses 2 nations…
Mais il y a les rêves, et la réalité… :laughing:

Elle commence direct par un évènement assez inattendu…







Après quelques salves de réponses à des annonces, 2 clubs semi-pro - il faut bien faire ses débuts quelque part… - ont daigné donner suite : le FK Radnički Novi Beograd :serbia: voué à jouer le maintien en seconde division de Serbie, ainsi que le Llanidloes Town FC :wales: annoncé bon dernier de seconde division Galloise…

Si le club Serbe trouvera vite preneur en la personne de l’expérimenté Dragan Kecman, les Gallois hésiteront un bon moment en multipliant les échanges avec Blaise ; possiblement à leur grand dam…


Eh oui, le club du Kamatamare Sanuki de la ville de Takamatsu :japan: comme son nom ne l’indique pas, bon dernier de D3 japonaise à mi-saison, accorda bien un entretien à Blaise, entretien durant lequel le jeune helvético-burkinabé mit l’accent sur le mental ; il pense clairement pouvoir remotiver les troupes avec des méthodes basées sur le plaisir de jouer.

Le board nippon, qui souhaitait de toute Ă©vidence rompre la routine et partir sur un projet complètement diffĂ©rent, envoya un aller simple Ă  Blaise Soko Sankara pour se faire une idĂ©e plus prĂ©cise sur le coach et l’homme de visu. Blaise comprit rapidement que la situation n’était pas beaucoup plus enviable que le « champ de patates Â» Gallois ; un stade de 30 000 places certes, mais pour accueillir en moyenne 1 300 supporters… et des infrastructures tout juste dĂ©centes !

N’en reste pas moins que le Kamatamare Sanuki est un club professionnel, dans un pays où le football est en plein essor ! Pour une première expérience, impossible de faire la fine bouche…

Blaise appose sa signature au bas d’un contrat d’un an et demi à 575k yens par mois, soit 3600€ ! Pas top pour un travailleur suisse, mais inespéré pour des débuts dans le monde du foot…






Pour résumer, nous avons ici un club qui, après avoir joué le maintien x saisons en 3° division, se retrouve dernier à mi-saison, et engage sur le banc un minot qui n’a aucune expérience du métier… ça promet !!



8 « J'aime »

ton adjoint a fait un stage en Corée du Nord ?

north korea computer GIF

Très belle intro !
Ca donne clairement envie de voir la suite.
Quid de tes story avec Tromso et Châteauroux ?


Questions - RĂ©ponses

J’ai eu la même réaction… j’étais parti pour le virer, mais du coup je l’ai gardé !!

Merci ! C’est fou j’avais choisi ces couleurs par hasard et elles correspondent au premier club…
Vous n’avez pas fini d’entendre parler de Tromso, par contre impossible de me remettre en mode Berry ! (d’où la présence de cette partie/story)
Je la reprendrai sans doute en 2024, mais franchement la situation IRL du club me dégoute et me démoralise plus qu’autre chose je préfère mettre tout ça de côté…







Pas le temps de gamberger pour Blaise, pas le temps non plus de vous présenter le club et le contexte actuel du coup, on fera ça après hein, car un match crucial a lieu dans moins de 48h !! Le FC Osaka 16° du championnat et qui risque donc d’être un concurrent direct pour le maintien, accueille le Kamatamare Sanuki donc tout s’enchaine ; visite des locaux, présentation au groupe, mise en place de la tactique avec le staff, conférence de presse…


Heureusement que Osaka est plus ou moins une ville voisine, car le petit suisse a à peine eu le temps de poser ses affaires dans un bureau - on lui montrera son appartement au retour du match… - qu’il se retrouve déjà dans un train à essayer de faire comprendre un projet de jeu à une vingtaine de nippons aussi muets qu’ahuris ! Cela dit, l’adjoint et un préparateur se démènent pour que les consignes passent…


Tout le monde n’est pas du voyage, en J3 bien que la règle soit la même qu’en Europe pour les remplacements (5 en 3 sessions max) on ne peut inscrire que 7 noms en plus du 11 titulaire. En concertation avec son adjoint mais en prenant surtout en compte le peu de données dont il dispose, Blaise tranche et annonce un 11 officiel - un sentiment d’approbation se fait ressentir, c’est bon signe ! Mieux, 4 joueurs montrent clairement de la motivation et beaucoup d’envie suite à la causerie !


La « star Â» de l’équipe est Takashi Kanai, joueur expĂ©rimentĂ© et polyvalent qui est d’ailleurs nommĂ© capitaine. Il semble très largement au-dessus des autres, ça saute aux yeux mais bon, voilĂ  quoi… ça donne une idĂ©e du piètre niveau gĂ©nĂ©ral de cette Ă©quipe, ne nous voilons pas la face !! Bref, un 4-3-3 prudent est mis en place, bloc bas, pressing assez poussĂ©, contres assassins de rigueur !



Pas mal non ? Blaise a beau penser, un peu dépité, qu’il vient de voir un match de foot féminin tant le niveau et l’intensité sont à des lieues de ce qu’il a pour habitude de voir à la TV, il a néanmoins eu 90 minutes pour faire le vide après les 48h les plus chaotiques de toute sa vie !


Il commence à réaliser… Il est entraineur, oui il dirige une équipe de foot, il est au Japon dans un stade de 25 000 places, et il vient de remporter un match…



8 « J'aime »

Tu ne pouvais pas rĂŞver mieux pour un premier match.
J’aime assez bien les graphisme pour la présentation du score. Tu utilises quel skin ?

Courte victoire, mais victoire importante pour débuter cette aventure :slight_smile:

La petite win dans la course au maitien on prends ! :clap: