:storygreen: :intro: Avec la chance pour compagne et le courage pour guide

L’Olympique Lyonnais, couramment abrégé en OL, est un club de football français fondé en 1950. Le club, basé au Parc Olympique lyonnais à Décines, est présidé depuis juin 1987 par Jean-Michel Aulas et l’équipe est entraînée par Bruno Génésio depuis le 24 décembre 2015. Il évolue depuis 1989 en Ligue 1.

L’Olympique Lyonnais évolue dans le parc Olympique Lyonnais et s’entraîne au Groupama Training Center au Parc Olympique lyonnais à Décines. Il possède à son palmarès sept titres — obtenus consécutivement — de champion de France, cinq Coupes de France et une Coupe de la Ligue, ce qui en fait l’un des clubs les plus titrés du championnat de France.

Le club connaît son apogée au cours des années 2000 avec sept titres consécutifs de champion de France, ce qui constitue un record français, entre 2002 et 2008, une Coupe de France et une Coupe de la Ligue. La section féminine du club a remporté quant à elle le championnat féminin à quatorze reprises. En 2007, les sections masculines et féminines remportent chacune leur championnat de France, pour la première fois dans l’histoire du football français. En 2008, l’Olympique lyonnais fait mieux en remportant les deux doublés coupe-championnat, homme et femme. Depuis le milieu des années 2000, la section féminine occupe les plus hauts niveaux du football féminin européen (3 titres en Ligue des champions).

Sur le plan international, le club participe régulièrement à la plus prestigieuse des coupes européennes, la Ligue des champions, avec comme meilleur résultat une demi-finale en 2010. Après avoir été membre du G14, organisation des clubs les plus importants et riches d’Europe, jusqu’à sa dissolution en janvier 2008, il fait partie des fondateurs de l’Association européenne des clubs.

Encore aujourd’hui, il est considéré comme l’un des clubs majeurs du football européen, comptant douze qualifications en Ligue des champions de suite. Depuis 2011, le club rhodanien s’appuie de plus en plus sur son centre de formation. Parmi les clubs français, l’Olympique Lyonnais est celui qui a participé le plus fréquemment à des compétitions européennes, puisqu’il a disputé 212 rencontres (dont 107 succès) depuis ses débuts dans le fief de l’Inter Milan le 10 décembre 1958.

6 « J'aime »

Put*** fait chi*** j’avais parié pour une storie de @MeadowsOfHeaven sur l’ASSE sur ce nouvel opus j’ai doit manqué de flair.

Bon chance l’ami, je suivrais avec attention et passion.

2 « J'aime »

Jérémie Janot entraîneur des gardiens.
Aucun suspense sur ça.

2 « J'aime »

C’est le moment de venir priver le PSG et son armada de star d’un nouveau titre. Bon courage coach

2 « J'aime »



Présentation

Le dernier trophée du club date de près d’une décennie, c’était une Coupe de France remportée en 2012 face à Quevilly sur un but de Lisandro.

Il est loin le temps où l’OL écrasait la Ligue 1 au point de remporter ses 7 titres consécutifs.

3 ans pour retrouver l’Europe et surtout la prestigieuse Ligue des Champions. 3 ans pour concurrencer le PSG et ses stars et pourquoi pas remporter un trophée.

Les objectifs du club sont d’ailleurs clairs, réalisables et forcément brillants d’avenir…

Il n’y aura aucun recrutement durant cette première saison étant donné le budget serré. Notre centre de formation bien garni dépannera facilement.

Nous allons d’ailleurs faire un point sur l’effectif poste par poste :

Les rumeurs sur une arrivée d’un nouveau portier n’étaient pas fondées. Anthony restera notre numéro 1.
Julian pourrait bénéficier de temps de jeu en Coupe voir en cas de méforme de son coéquipier.

La défense. Souci récurrent depuis plusieurs années et cette année…

A droite, Léo ne fait pas l’ombre d’un doute concernant sa place de titulaire. Attention au jeune Malo qui semble avoir une énorme marge de progression.

A gauche, c’est 100% samba do Brazil avec les arrivées du champion du monde italien Emerson (prêté par Chelsea) qui sera titulaire et de Henrique qui arrive libre de Vasco.

En charnière centrale, Jason et Jérôme (international expérimenté allemand qui arrive gratos de Munich) tiendront la baraque, ça promet du lourd.
Sur le banc, les vieux brisquards Damien et Marcelo apporteront leurs expériences aux jeunes Sinaly et Castello.

Sur le papier, notre milieu de terrain laisse rêveur au vue de la variété de ce dernier.

Certains sortent du lot et seront régulièrement appelés dans le groupe. Quant aux places de titulaires, ça se jouera aux entraînements et aux prestations.

La concurrence sera là, espérons qu’elle ne soit pas à double tranchant.

L’attaque, la base du football champagne, du football spectacle mais c’est là que ça coince.

Un seul vrai 9, Moussa. Islam pourra le seconder même si…

Il est souvent difficile de juger une équipe après quelques matchs de préparation d’autant plus qu’il manque une partie de l’effectif qui était encore en vacances…

On retiendra malgré tout la défaite dégueulasse à Grenoble, tout comme la manita infligée aux Spurs. Le rouge et le noir…

Le bilan comptable buts/passes décisives de cette préparation est donc le suivant :

  • Moussa Dembélé 5 buts
  • Karl Toko Ekambi 4 buts / 2 assists
  • Bruno Guimaraes 2 buts / 1 assist
  • Jérôme Boateng, Habib Keita 2 buts
  • Houssem Aouar 1 but / 2 assists
  • Damien Da Silva, Abdallah Nouri, Jason Denayer 1 but
  • Rayan Cherki, Maxence Caqueret, Henrique 2 assists
  • Breyton Fougueu, Malo Gusto, Xherdan Shaqiri 1 assist

A noter qu’il y a déjà quelques petits jeunes qui poussent le portillon.

3 « J'aime »

Plutôt tranquille cette prépa



Août 2021 : Here We Go !

On démarre doucement mais sûrement avec 4 victoires en 4 matchs avec ce qui est relativement important, aucun but encaissé.

Les adversaires ne sont peut-être pas armés offensivement mais ça fait toujours plaisir. On aurait aussi pu remporter nos matchs avec plus de marge mais là encore, l’essentiel est là.

Les nouvelles recrues semblent rentrer dans le moule avec un but pour Jérôme Boateng et une passe décisive pour Xherdan Shaqiri.

Moussa Dembélé est déjà en feu. Espérons que ce dernier soit épargné par les blessures…


Classement

Après 4 matchs, difficile de dire ce qu’il en est. On remarque malgré tout que les gros sont là.

Dans le bas du classement, l’Atlantique (Bordeaux, Nantes) et le champagne (Troyes, Reims) ne sont pas à la fête.

Après une année loin de la scène européenne, nous retrouvons enfin le doux parfum de l’UEFA.

Ce ne sera pas la prestigieuse Champions League mais la petite Europa League. Financièrement ça ne casse pas des briques mais c’est une compétition qui reflète largement notre niveau. Demi-finaliste en 2017, peut-on espérer faire mieux.

Nous faisons partis des favoris de la compétition et sommes donc tête de série…

On pouvait choper du gratiné. Au final, on s’en sort plutôt bien en tombant dans un groupe composé des anglais de West Ham en espérant que ces derniers ne nous rendent pas marteau (@Irons), des belges du KRC Genk (avec ou sans le seum) et des ukrainiens du Zorya Lugansk (le charme des noms des équipes de l’Est)…
Autant dire que ça devrait passer comme une lettre à la poste si on ne se casse pas les dents en la jouant trop sûrs de nous.

L’autre club français engagé dans la compétition sera opposé au Benfica Lisbonne, au AZ Alkmaar et au Legia Varsovie.

4 « J'aime »



Septembre 2021 : Lancés à pleine vitesse

Avec l’entrée en lice de l’équipe en Europa League, nous disputons donc un match tous les 3-4 jours. La profondeur de l’effectif doit nous permettre d’assurer sans forcément trembler.

Les recrues semblent enfin s’être bien intégrées (2 buts de Xherdan et 2 buts de Jérôme), les remplaçants sont là aussi, Islam profite de la blessure de Moussa pour se montrer incisif.

On retiendra lors de ce mois, la très belle victoire à Paris où le match aurait pu tourner dans un sens comme dans l’autre : but refusé à KTE dès la 3ème minute et pénalty manqué par Messi à la 24ème…

En Europa League, 2 matchs et 2 victoires dont la plus important face aux Hammers.


Classement

L’Atlantique est toujours porté disparu. Devant les gros tiennent une excellente cadence, la Bretagne est là pour jouer les trouble-fêtes.

On débutera le mois d’Octobre face à notre plus ‹ bel › ennemi avant d’accueillir les hommes du Rocher.
Genk, Nice et Lens sont également au menu.

2 « J'aime »

C’est la ballade .

Poussez vous l OL arrive !



Octobre 2021 : Minimum syndical

Il faut parfois se contenter de peu.

Un pénalty gagnant face aux stéphanois, un but de raccroc face aux monégasques, un but dans le money-time contre les niçois avant une manita face aux lensois réduits à 10 dès la 2ème minute de jeu et ça sera tout !

Carton plein sans être impressionnant tout en frôlant parfois la correctionnelle. Le mental est là et c’est sans doute notre grande force.

En Europa League, 3 victoires en 3 matchs soit 9 points. Nous sommes d’ailleurs la seule équipe invaincus, les autres se neutralisent avec 3 points chacun.
Une victoire en Belgique et notre 1ère place est assurée.

[center]
Classement

[/center]

3 « J'aime »



Novembre 2021

1ere place définitivement assurée en Europa League. On va pouvoir faire plaisir à tout le monde pour le dernier match en Angleterre face aux Hammers.

En Championnat, y’a pour le moment pas de grosses inquiétudes. Mieux encore, les retours de blessures de Moussa et Jeff sont plus que satisfaisants.


Classement

15-0 ! Balles neuves !

2 « J'aime »



Décembre 2021 : Champions d’Automne !

Il était temps que la trêve hivernale arrive. Les voyants sont certes tous au vert mais ça aurait pu tourner au vinaigre.

Mention spéciale à Moussa qui s’offre le parfait coup du chapeau (pied droit, pied gauche, tête) face à Bordeaux.

En Coupe face aux voisins bressans, on passe par un trou de souris et affronterons au prochain tour, le club de N2 d’Angoulême.

L’adversaire en Europa League reste à découvrir…


Classement

Malgré un sans faute, nous restons à portée de tirs du PSG.

Le PSG que nous affronterons pour la reprise de la Ligue. Nous affronterons également le voisin stéphanois.

1 « J'aime »

Le trou est fait avec Paris mais il n’est pas énorme. Le moindre faux pas peut devenir compliqué à assumer