:storyblue: :s8: đŸ‡·đŸ‡ș Aux ordres du Tsar đŸ‡·đŸ‡ș 🔞

Le calendrier russe ne correspond pas a notre calendrier simplement. Calendrier julien contre calendrier grégorien.

1 J'aime

Les finances de ton club :shocked:

Et ça ne s’amĂ©liore pas
 Le prĂ©sident m’a laissĂ© tomber, je dois faire face en plus Ă  une mutinerie parce que Djakov veut partir


Ça craint, je laisse tout ça sur la glace et je vous reviens avec ce que je fais le mieux: une bonne vieille story en MLS de derriĂšre les fagots, avec l’équipe d’expansion de Minnesota plus Team USA, rien de moins, que je veux mener en Russie.

Bon, Minnesota en expansion, obligĂ© de passer par la mise Ă  jour 17.3, car la MLS est quasi injouable avec la BDD 17.0. Donc, j’ai dĂ» jouer avec l’Éditeur pour rendre tout cela possible et conserver qu’une poignĂ©e de joueurs aussi bien Ă  Atlanta qu’à Minnesota.

Ça va ĂȘtre le fun ! Plus que de me saouler en Russie pour oublier que le club est dans le trou
 :slight_smile:

Je suis Mr. MLS, ne l’oubliez pas ! :slight_smile:

4 J'aimes

Quand on aime la MLS, il est difficile de s’en dĂ©faire.

1 J'aime

tu m’etonnes

C’est officiel: le Dinamo reprend du service
 :slight_smile: Je vais simplifier le rĂ©cit par contre, car Monsieur Poutine a d’autres chats Ă  fouetter. Il deviendra un personnage secondaire disons
 Quoique, il me fait tellement rire
 (enfin ici, car en vrai il ne semble pas commode).

4 J'aimes

J’ai hate de voir la suite :blush::slightly_smiling_face:

Bon, j’ai repris oĂč j’avais laissĂ©: Ă  la mi-saison, qui est longue en Russie Ă©videmment. On revient en mars pour jouer
 sous la neige encore ! On se croirait Ă  QuĂ©bec ! Enfin non, oĂč je vis on a de la neige jusqu’à la mi-avril, puis ça fond tellement vite qu’aux alentours du 1er mai, selon les annĂ©es, on est sur le gazon.

Je vais en arracher l’an prochain encore, mais avec une bonne gestion des finances, serrĂ©e, et un seul et unique but: le maintien Ă  moindre coĂ»t, on peut rĂȘver de redevenir un grand de Russie assez vite (il n’y a que 16 clubs en Premier League, une seule coupe, et pas d’Europe pour moi, les saisons ne traĂźnent pas). En outre, il y a plusieurs trĂšs bons espoirs parmi les jeunes.

Cette partie est passionnante, mais parfois frustrante


1 J'aime

Content de voir le retour de cette story :+1:

Super ce retour :slight_smile: Moi j’aimais bien les discussions avec Vlad :slight_smile:

DINAMO MOSCOU – AUTOMNE 2016 + TRÊVE HIVERNALE

Comme il l’a dĂ©jĂ  fait de par le passĂ©, Monsieur Poutine passe NoĂ«l Ă  Sotchi. Hasard du calendrier, la liturgie de NoĂ«l a lieu, en Russie, dans la nuit du 6 au 7 janvier, qui correspond au 25 dĂ©cembre du calendrier julien. Cela a fait mon affaire, puisque j’ai pu fĂȘter NoĂ«l au QuĂ©bec avec les miens avant de repartir fĂȘter NoĂ«l avec le prĂ©sident.

Évidemment, il est hors de question de rater la messe de la NativitĂ© dans l’Église Olympique, comme disent les mauvaises langues. Son nom est un peu obscur, on l’appelle gĂ©nĂ©ralement le complexe ecclĂ©siastique de l’Image du Christ Sauveur « fait sans main ».

Sotchi
 Une ville magnifique, une folie du PrĂ©sident, son bijou. Mais comme quasi toutes les installations olympiques, cela devient dĂ©suet dĂšs les jeux finis. Pourtant, j’aimerais ĂȘtre entraĂźneur de l’équipe de Football Ă  Sotchi, mais le FC Sotchi vient d’ĂȘtre relĂ©guĂ© en D4 aprĂšs un dĂ©but prometteur.

Finalement, cette ville, vĂ©ritable joyau Ă©phĂ©mĂšre, ne devrait pas pouvoir conserver son lustre, malgrĂ© tout l’intĂ©rĂȘt que Monsieur Poutine y porte.

Le surlendemain , mon Ă©pouse et moi sommes invitĂ©s chez le prĂ©sident. Le comitĂ© de sĂ©curitĂ©, mĂȘme si ses sbires patibulaires commencent Ă  me connaĂźtre, reste professionnel et zĂ©lĂ© Ă  mon endroit. Je ne crois pas qu’ils apprĂ©cient les Nord-AmĂ©ricains, surtout les Canadiens qui ont Ă©tĂ© si critiques envers les politiques du Tsar.

C’est la charmante Alina, toujours aussi belle, qui nous reçoit.

Elle nous annonce que Monsieur Poutine est un peu ours aujourd’hui, son dos le fait souffrir. RĂ©sultat d’une vieille blessure contractĂ©e lors d’une sortie Ă  cheval, paraĂźt-il. Comme de coutume, je joue le gros naĂŻf, alors que je devine plutĂŽt la source de son mal : Ă  64 ans, passer des vacances en amoureux avec une gymnaste de 33 ans, surnommĂ©e « la femme la plus souple de Russie », ça peut occasionner des soucis de ce genre.

En effet, notre hĂŽte n’est pas au sommet de sa forme. Cependant, fidĂšle Ă  ses principes, il se lĂšve pĂ©niblement pour nous accueillir comme il se doit, ne ratant pas le plaisir de dĂ©poser un bizou sur les deux joues de mon Ă©pouse et de me broyer les doigts dans sa pince.

« Que pensez-vous de Sotchi en hiver, mes amis ? Avouez que cela vaut le détour. »

  • Bien entendu Monsieur le prĂ©sident, c’est magnifique. Et le petit marchĂ© de NoĂ«l, trĂšs agrĂ©able. Comme les restaurants d’ailleurs. On n’a pas Ă  dire, vous ne faites pas les choses Ă  moitiĂ©.
  • Ah oui, les restaurants. OĂč avez-vous Ă©tĂ© jusqu’à prĂ©sent ?
  • On les essaie au hasard de nos promenades. Hier, nous avons mangĂ© au Churchill Bar. Cela nous a amusĂ©s de trouver le nom de cet illustre personnage ici, chez vous.
  • Pourquoi ? Sir Winston Churchill Ă©tait notre alliĂ©. Un grand homme, que j’aurais aimĂ© connaĂźtre. Staline aussi Ă©tait un grand homme, mais il n’avait pas la grandeur d’ñme de Churchill.

Je prĂ©fĂšre Ă©viter de renchĂ©rir, prĂ©fĂ©rant jouer safe sur le plan politique. Mais il ne semble pas l’entendre de cette oreille :

« Puis, je vous l’avais dit, ce diable de Donald Trump est devenu prĂ©sident. Je suis content pour ĂȘtre honnĂȘte, j’aurais vu d’un mauvais Ɠil que cette Madame Clinton devienne prĂ©sidente, dit-il d’un ton dĂ©daigneux. Vous souvenez-vous des mots qu’elle a eus Ă  mon Ă©gard ? Elle m’avait comparĂ© Ă  Hitler en 2013.

  • Et vous lui aviez rĂ©pondu de maniĂšre cinglante.
  • Oui, dit-il dans un Ă©clat de rire contagieux.

Nous nous retrouvons tous les deux écroulés de rire lorsque les femmes reviennent au salon. Alina en avait profité pour montrer ses derniers achats à mon épouse.

« Vous semblez bien vous amuser vous deux, dit Alina. Fais attention à ton dos mon gros lapin.

Monsieur Poutine grogne une rĂ©ponse inaudible, me regardant du coin de l’Ɠil, visiblement ennuyĂ© de ce tĂ©moignage de tendresse en ma prĂ©sence. Il reprend :

« Il fait soif ici ! Femme, apporte du champagne pour mes invités. »

Son clin d’Ɠil trahit son intention : il se veut ĂȘtre drĂŽle. Quel plaisantin, ce Monsieur Poutine.

Comme de coutume, le repas s’est trĂšs bien passĂ©. Nous passons rĂ©ellement une des meilleures soirĂ©es en sa compagnie. ArrivĂ© au Cognac, il m’invite Ă  le suivre dans son bureau, pour parler Football. Une fois installĂ©, il commence :

« Mon cher Mark, j’ai une excellente nouvelle pour vous. Je vous ai trouvĂ©, parmi mes contacts, un nouveau sponsor pour l’an prochain, Ă  la condition bien sĂ»r de jouer en Premier League. Mais cela ne devrait plus trop poser de problĂšmes, n’est-ce pas ?

  • Non, Monsieur le prĂ©sident. Il faudrait un miracle pour ne pas monter. MĂȘme le titre devrait ĂȘtre dans la poche.
  • MĂ©fiez-vous de Yenisey, ils ne lĂąchent rien ceux-lĂ , mais cela rend la course d’autant plus intĂ©ressante.
  • En effet
 En tout cas, lĂ , vous me faites le plus beau cadeau de NoĂ«l. Je ne me voyais pas affronter les grosses cylindrĂ©es de Premier League sans renfort.
  • Ne vous mĂ©prenez pas : vous ne serez pas totalement remis Ă  flot, vu le dĂ©ficit abyssal qu’a engendrĂ© ce passage en Division 1, mais vous aurez peut-ĂȘtre les moyens de vous renforcer Ă  condition d’ĂȘtre intelligent. En attendant, il vous faudra ĂȘtre tres Ă©conome d’ici la fin de la saison.
  • À ce sujet, je comptais prĂȘter certains joueurs Ă  des clubs de Premier League, pour soulager la masse salariale. Les meilleurs se plaignent de jouer en Division 1 et ont un salaire indĂ©cent. Je pourrais bien me passer de quelques joueurs sans pour autant ĂȘtre en danger dans une compĂ©tition de ce niveau.
  • Bonne idĂ©e.

Le reste de la conversation tourna autour des rencontres du dernier mois avant la trĂȘve, et de la politique, surtout Monsieur Trump. Avant de quitter le bureau, Monsieur Poutine me donne un ordre de grandeur pour les sponsors: un milliard de Roubles ! Un peu moins dit-il, 975 millions environ, pour ne pas trop attirer l’attention. Il est rusĂ© comme un marchand de souliers !

Le couple Poutine repart dans deux jours pour Moscou, alors que je prolongerai mes vacances encore d’un petit mois. La saison ne reprend pas avant le mois de mars, mais je dois ĂȘtreĂ  Moscou le 9 fĂ©vrier pour la retour Ă  l’entraĂźnement. Le prĂ©sident m’annonce que nous ne nous reverrons qu’à la fin de la saison, car il est trĂšs pris. Je n’ai aucune peine Ă  le croire.

Nous pouvons rester en contact par tĂ©lĂ©phone en cas de pĂ©pins sĂ©rieux de toute façon, ce qui n’arrivera pas j’espĂšre.

Rencontres 19 Ă  24

J’ai bien cru que mon tĂ©lĂ©phone sonnerait aprĂšs la cuisante dĂ©faite Ă  Tambov. L’indiscipline des joueurs nous a coĂ»tĂ© cher : Ă  9 contre 11 nous nous sommes Ă©croulĂ©s dans la derniĂšre demi-heure.

DĂ©placement Ă  Sokol, un mal loti. On ne rate pas l’occasion de se reprendre, notamment grĂące Ă  deux coups francs de Panchenko. On lĂšve le pied ensuite, permettant Ă  nos adversaires de sauver l’honneur en fin de match.

VoilĂ  une autre bonne occasion de se reprendre contre un mal loti : la venue du Luch Vladivostok, le Seigneur de l’Est, l’équipe la plus Ă  l’Est de la compĂ©tition. Plus Ă  l’Est que les deux CorĂ©es, Ă  une centaine de kilomĂštres de la frontiĂšres avec le pays de Kim Jong-Un. Pas de surprise, on gagne sans forcer. On perd cependant nos deux buteurs : Beciraj et Lutsenko, blessĂ©s. Beciraj sera out pour quelques semaines.

On retrouve le vétéran Pavel Pogrebnyak en pointe, pour un piÚtre match contre Mordovia. On arrache le nul à 15 minutes de la fin, et nous ne méritions pas mieux.

La venue du 5e, Khabarovsk, est l’occasion d’organiser la JournĂ©e des supporters. Le terrain est gelĂ©, le spectacle n’est pas au rendez-vous. Un nul blanc de blanc, dans les chiffres et dans la maniĂšre. Dommage


On termine la premiĂšre partie de saison sur une victoire en dĂ©placement Ă  Tyumen, le 4e. Cette fois, la neige est au rendez-vous. On parvient quand mĂȘme Ă  marquer en fin de match, pour une victoire importante vu que Yenisey derriĂšre nous ne lĂąche pas beaucoup de points.

La trĂȘve est longue : elle dure plus de trois mois ! Les joueurs sont donc en vacances jusqu’au 9 fĂ©vrier.

Classement

On conserve 4 points d’avance sur Yenisey, qui s’accroche. MĂȘme Kuban n’est pas loin, mieux vaut rester prudent.

On remarque directement que notre point fort est la dĂ©fense tandis que nous ne sommes pas la meilleure attaque. On manque de percussion devant, on n’a que des attaquants dĂ©fensifs il faut dire. Pour la saison prochaine, il faudra trouver un tueur en pointe, voire deux.

Les stats des joueurs

Le cƓur de l’équipe, c’est Kirill Panchenko. J’espĂšre pouvoir le conserver l’an prochain. En dĂ©fense, Djakov est le boss, mais il en a marre d’attendre. Je vais tenter de le prĂȘter jusqu’à la fin de la saison pour le faire patienter.

RĂ©compenses du mois d’octobre

Notre dĂ©fenseur suĂ©dois Sebastian Holmen a Ă©tĂ© repris dans le 11 du mois d’octobre de la Division 1.

1 J'aime

DINAMO MOSCOU – FIN DE SAISON 2016/2017

Il nous reste 14 rencontres Ă  jouer pour nous assurer la montĂ©e, et le titre. C’est Ă©videmment tout Ă  fait jouable, mais nous devrons y parvenir avec un effectif lĂ©gĂšrement dĂ©forcĂ© puisque nous avons prĂȘtĂ© quelques joueurs importants, et nous en avons aussi perdu un.

Afin de faire baisser la masse salariale, j’ai obtenu des prĂȘts pour trois joueurs du noyau A : Stanislav Dragun, Vitaly Djakov et Alexey Kozlov. VoilĂ  de quoi faire Ă©conomiser quelques dizaines de millions de Rouble au club.


.

.

Un joueur nous a quittĂ©s aussi : Ivan Temnikov, qui pouvait jouer partout sur le flanc droit. L’affaire n’est pas mauvaise puisque nous rĂ©cupĂ©rons R72.5M, et peut-ĂȘtre R90M avec les primes ultĂ©rieures. Je n’ai pas eu droit au chapitre en fait, c’est le prĂ©sident qui a acceptĂ© l’offre en mon nom.


.

Par contre, nous enregistrons quand mĂȘme une recrue : un attaquant assez complet pour aider Beciraj et Lutsenko Ă  marquer des buts. Seul souci : il s’appelle lui aussi Pogrebnyak, comme notre vĂ©tĂ©ran Pavel. Il Ă©tait libre de tout contrat et n’est vraiment pas gourmand.

Résumé des départs

Finances

Alors que la compĂ©tition reprend aprĂšs l’hibernation, nos finances sont toujours aussi mauvaises


Préparation

Le Dinamo a jouĂ© quatre matchs de prĂ©paration avant de reprendre la compĂ©tition. C’est l’adjoint qui s’en est chargĂ©, avec de bons rĂ©sultats dans l’ensemble

D1-25 : DINAMO MOSCOU – TOSNO

Service minimum, sous la neige, pour la reprise. Nos adversaires ne se sont mĂȘme pas approchĂ©s de notre domaine je crois.

D1-26 : DINAMO MOSCOU – SIBIR

Toujours sous la neige, nouvelle victoire sereine des Moscovites. C’est de nouveau un coup-franc de Panchenko qui dĂ©noue la situation juste avant le repos.

D1-27 : SPARTAK NALCHIK – DINAMO MOSCOU

La victoire fut plus difficile Ă  obtenir que les chiffres le laissent penser. Le Dinamo a subi dans ce match, mais s’est montrĂ© plus rĂ©aliste. Panchenko plante de nouveau un coup-franc et est Ă©galement Ă  la base du premier but.

D1-28 : NEFTEKHIMIK – DINAMO MOSCOU

Comme contre Nalchik, nous subissons. Rapidement menĂ©s, nous avons bien rĂ©agi pour revenir puis prendre les devants, mais nos adversaires auraient mĂ©ritĂ© quelque chose aujourd’hui. Le point positif : notre gardien Shunin, qui passe gĂ©nĂ©ralement des soirĂ©es trĂšs tranquilles, a eu tout le loisir de s’illustrer aujourd’hui.

Avec les quatre victoires emmagasinées en ce début de second partie de saison, nous avons pris une avance de 8 points sur Yenisey, à 10 matchs de la fin.

RĂ©compenses

Onze du mois de mars : Kirill Panchenko

D1-29 : DINAMO MOSCOU – YENISEY

Match au sommet contre le second. Alors qu’une victoire nous aurait donnĂ© une avance quasi insurmontable, nous ratons lamentablement notre match. On encaisse Ă  la 17e et nous ne reviendrons jamais, mĂȘme avec trois attaquants en fin de match.

Je ne suis pas content dans le vestiaire, mĂȘme si nous avons toujours 5 points d’avance.

Blessure

En plus de la défaite, nous perdons notre meneur de jeu sur blessure. kirill Panchenko sera out pour un petit mois.

D1-30 : DINAMO MOSCOU – KUBAN

AprĂšs Yenisey, 2e, nous recevons Kuban, 3e. En l’absence de Panchenko, je teste un 4-2-4 plus offensif. De nouveau, nous sommes Ă  la peine et passons proche de la dĂ©bĂącle. Kuban s’est procurĂ© les meilleures occasions, mĂȘme si moins nombreuses que les nĂŽtres, et c’est en toute fin de match que nous arracherons un point.

On souffre sans Panchenko. Si on le perd en fin de saison, ce ne sera pas joli l’an prochain en Premier League. En attendant, nous devons nous sortir de cette mauvaise passe, et vite.

Blessure

Nous perdons un autre joueur pour un mois : Vladimir Rykov. Avec le dĂ©part en prĂȘt de Djakov, il Ă©tait devenu titulaire. Il faudra faire sans lui pendant quelques rencontres.

D1-31 : SPARTAK M-2 – DINAMO MOSCOU

L’équipe B du Spartak de Moscou nous avait talonnĂ©s en dĂ©but de saison, mais Ă©tait maintenant rentrĂ© dans le rang (actuel 10e). On n’a pas oubliĂ© le 6-0 Ă  l’aller, il faut faire aussi bien. Si on fait le jeu, nous ne parvenons pas Ă  tromper l’excellent gardien Pesjakov. Pis, nous encaissons sur une erreur individuelle de Morozov.

Nouvelle défaite. Certes imméritée, mais les faits sont là.

Monsieur Poutine

J’ai parlĂ© avec Monsieur Poutine aprĂšs le match. Comme par hasard, mon tĂ©lĂ©phone a sonnĂ©. Il m’a parlĂ© de la pluie et du beau temps, ne s’éternisant pas sur nos derniers rĂ©sultats. Une conversation anodine en somme. Anodine mais oĂč il fut quand mĂȘme question de Norilsk. En effet, mon prĂ©dĂ©cesseur est revenu Ă  Moscou, oĂč il est hospitalisĂ© depuis plus d’un mois. On ne sait pas trop ce qu’il a, paraĂźt-il, des problĂšmes respiratoires et des pustules qui poussent un peu partout. Innocemment, il m’a demandĂ© si je connaissais un remplaçant.

J’ai trùs bien saisi l’avertissement. Je vais sortir le fouet dans les vestiaires !

En attendant, nous sommes toujours en tĂȘte avec cinq longueurs d’avance. Yenisey nous suit Ă  distance depuis de longues semaines, ne profitant jamais de nos faux pas mais ne nous laissant pas non plus les distancer.

D1-32 : DINAMO MOSCOU – VOLGAR

J’ai donnĂ© la chance Ă  deux jeunes : le MonĂ©gasque Vadim Bakatin (qui nous est prĂȘtĂ©) et Nikita Kalugin, promu de la rĂ©serve. Les deux joueurs ont Ă©tĂ© irrĂ©prochables, le premier nommĂ© plantant mĂȘme le premier but. Cette fois, on a jouĂ© Ă  notre niveau, mĂȘme si on marque peu pour une Ă©quipe qui domine tant les Ă©changes.

D1-33 : DINAMO MOSCOU – BALTIKA

Recette habituelle : Ă©norme domination mais un seul but. Nous sommes quand mĂȘme passĂ© proche des ennuis en dĂ©but de match quand Shunin a relĂąchĂ© un ballon anodin qui a terminĂ© sa course sur le poteau.

D1-34 : FAKEL – DINAMO MOSCOU

Recette habituelle encore. On domine, on marque un but et on confisque le ballon sans réussir à faire le break. On salue cependant le retour de Panchenko. Avec cette victoire, nous avons assuré la 2e place, synonyme de montée !

RĂ©compenses

Onze du mois d’avril : Grigory Morozov

D1-35 : KHIMKI – DINAMO MOSCOU

Un nul suffit pour ĂȘtre sacrĂ©s champions. Qu’importe, nous l’emportons selon la recette habituelle encore. Vu que Khimki joue dans le mĂȘme stade que nous, on peut dire qu’on fĂȘte notre titre Ă  domicile !

Classement aprÚs 35 journées

Mark Beaubien : nouveau contrat

Le titre en poche, les dirigeants ouvrent les nĂ©gociations pour une prolongation de contrat. Bien entendu, j’accepte, pour deux ans, Ă  un salaire bas (€70K/an), mais je sais qu’en Russie, il y a le salaire officiel et le salaire rĂ©el. De toute façon, j’avais Ă©tĂ© prĂ©venu d’avance des termes officiels du contrat par Monsieur Poutine en personne, lorsqu’il m’a appelĂ© pour me fĂ©liciter.

Fin de saison

Une fois le titre en poche, j’ai laissĂ© l’adjoint terminer la saison, c’est-Ă -dire trois rencontres.

Classement final

On a écrasé le record de 72 points pour ce championnat. Kuban nous accompagnera en Premier League tandis que Fakel et Yenisey devront jouer un barrage contre les 13e et 14e de Premier League.

RĂ©compenses Dinamo

Le trĂšs rĂ©gulier Sebastian HolmĂ©n est Ă©lu joueur de la saison, devant Morozov et Panchenko. Pourtant, j’aurais nommĂ© ce dernier personnellement, mais comme il n’est que prĂȘté 

Statistiques Dinamo

Il manque un buteur, cela saute aux yeux. Je remarque aussi la prĂ©sence de Terekhov, dans les mauvaises catĂ©gories. Cela ne m’avait pas sautĂ© aux yeux lors de la saison.

Finances

On termine la saison bien bas
 Mais avec les sponsors promis par Monsieur Poutine, on devrait se remettre sur rail dans une saison. Se maintenir en Premier League et redevenir un grand club dans deux ou trois ans.

Sponsors

Ça y est, nous avons notre nouveau sponsor : une entreprise de services financiers. Monsieur Poutine n’avait pas menti : ils apportent prùs d’un milliard de Roubles dans nos coffres.

RĂ©compenses du mois de mai

Joueur du mois de mai : Alexandr Zotov (2e)
Onze du mois de mai : Anton Sosnin, Sebastian Holmén et Alexandr Zotov

RĂ©compenses de l’annĂ©e

Onze de l’annĂ©e : Sebastian HolmĂ©n, Eugene Makarenko et Kirill Panchenko

Finances

Ça va mieux, mĂȘme si cette annĂ©e ne sera pas facile non plus.

Barrages de montée/descente

Yenisey rate le coche, au contraire de Fakel.

Premier League

Rapport de prĂȘts

Cela valait bien la peine de rĂąler : hormis Kozlov, les deux autres tĂ©nors (Djakov et Dragun) n’ont quasi pas jouĂ©.

Le mot du coach

La premiÚre étape est gagnée, passons maintenant à la deuxiÚme : se maintenir en Premier League et faire remonter nos finances.

En parlant finances, je vais devoir recruter vite, avant que les revalorisations de salaire Ă  cause de la montĂ©e n’interviennent. Je n’ai pas beaucoup de jeu, mais assez pour recruter quelques joueurs


Suite au prochain Ă©pisode !

3 J'aimes

J’ai eu peur pour toi avec la mauvaise sĂ©rie, mais heureusement tu as gĂ©rĂ© la fin :slight_smile:
Vivement l’an prochain !

1 J'aime

Bravo pour la montée.

1 J'aime

belle fin de saison, bien joué à toi

1 J'aime

Bien joué pour le titre et la montée :wink:

1 J'aime

Intersaison 2017

J’aurais aimĂ© avoir de gros moyens avant d’entamer ma deuxiĂšme saison Ă  la tĂȘte du Dinamo, mais les difficultĂ©s financiĂšres m’obligent Ă  ĂȘtre prudent, trĂšs prudent mĂȘme, mais aussi tĂ©mĂ©raire.

En effet, de nombreux joueurs ont dans leur contrat une clause d’augmentation de salaire en cas de montĂ©e. Je peux donc m’attendre Ă  voir la masse salariale exploser dĂšs le dĂ©but de la saison, c’est pourquoi je vais essayer de recruter avant cette date, en sachant bien que je serai trĂšs probablement au-dessus du budget salarial qui me sera allouĂ© l’an prochain. On ne fait pas d’omelette sans casser des Ɠufs.

Certains joueurs ont Ă©tĂ© signĂ©s avant mĂȘme la fin de la saison derniĂšre, une fois le titre acquis. Nous reculerons donc jusqu’au 13 mai.

13/05/2017 : Nikola Trujic

Une fois la montĂ©e en poche, je peux enfin me lĂącher et commencer mon recrutement. Contrairement Ă  la Division 1, oĂč seuls trois Ă©trangers peuvent fouler la pelouse en mĂȘme temps, on peut en aligner six en Premier League. Je peux donc partir Ă  la recherche d’étrangers pour me renforcer. Des Ă©trangers principalement, car les bons joueurs russes valent cher, mieux vaut s’appuyer sur la formation.

Le premier joueur à nous rejoindre est le Serbe Nikola Trujic qui a plus de 100 matchs à son actif en Super League de son pays. Gratuit et pas gourmand, c’est une aubaine.

13/05/2017 : Christian Ramirez

Ben oui, vous l’avez directement reconnu ! Pour une raison qui m’échappe, Minnesota a placĂ© ce tueur sur la liste des transferts. Aucune hĂ©sitation possible, je le fais venir Ă  Moscou ! Mes contacts aux USA restent bĂ©nĂ©fiques. Curieux de le voir en Russie quand mĂȘme, espĂ©rons qu’il s’intĂšgre.

J’ai dĂ» proposer le salaire maximum autorisĂ© pour l’attirer en tout cas : R18.5M, soit plus de $300K.

13/05/2017 : Ivan Konovalov

Je tiens mon 3e gardien. Un jeune joueur formé au Spartak qui évoluait depuis 3 ans en Super League serbe.

28/05/2017 : Kirill Panchenko

C’est assurĂ©ment une des plus importantes nouvelles de l’intersaison : nous avons pu prolonger le prĂȘt de notre meneur de jeu, gĂ©nie des coup-francs Kirill Panchanko. On a dĂ» racler les fonds de tiroir, mais on ne pouvait pas laisser partir l’artisan principal de notre retour parmi l’élite.

01/06/2017 : Igor Denisov

Un simple aller-retour. Igor Denisov, milieu central de 33 ans, Ă©tait parti en prĂȘt au Lokomotiv, pour le rejoindre gratuitement dĂšs la fin de son prĂȘt. Dommage, le joueur est bon, mais je ne joue pas avec un MD, puis il a un gros salaire et est ĂągĂ©. Je prĂ©fĂšre ça finalement.

Les champions européens


.

.

.

.

.

.

.

05/06/2017 : Aleksandar Palocevic

AprĂšs Trujic, un autre joueur en fin de contrat Ă  Vojvodina nous rejoint : Aleksandar Palocevic. Un milieu offensif polyvalent, et gaucher (on n’en avait que trĂšs peu). Il est plus gourmand que son compatriote mais plus jeune et plus douĂ©. Une excellente recrue !

16/06/2017 : Pavel Golyshev

Gratuit et peu gourmand, il vient apporter de la profondeur au milieu de terrain. Il a quand mĂȘme de nombreuses saisons Ă  son actif en Premier League russe, sans jamais avoir jouĂ© chez un tĂ©nor.

Classements européens

Je suis agréablement surpris de constater que la Super League russe est actuellement 7e au classement européen, derriÚre les cinq grands et le Portugal.

Bonne nouvelle aussi : le Dinamo Moscou est 79e au classement des clubs europĂ©ens. Pour un promu, c’est trĂšs acceptable.

01/07/2017 : Artur Edigarian

Les nouveaux venus ont dĂ©barquĂ©s, sauf Ramirez arrivĂ© le 10 juin dernier. Parmi eux, il y a aussi Artur Edigarian, un milieu central en provenance d’ArmĂ©nie. Il avait signĂ© il y a un certain temps, je l’avais oubliĂ©. Il semble ĂȘtre une excellente recrue rapport qualitĂ©/prix.

01/07/2017 : Alexey Ionov

On rĂ©cupĂšre notre ailier droit, qui a passĂ© la saison derniĂšre au CSKA, en prĂȘt, oĂč il a jouĂ© 11 rencontres. Il est malheureusement rentrĂ© sĂ©rieusement blessĂ©, alors que j’aimerais le vendre vu son gros salaire et sa valeur.

Transferts

Hormis ceux dĂ©taillĂ©s ci-dessus, de nombreux prĂȘts.

Les effectifs

Hormis sur les flancs et en pointe, aucun changement dans l’équipe-type du dĂ©but de saison. On fait confiance Ă  notre dĂ©fense et notre milieu de terrain, mĂȘme si la concurrence risque d’ĂȘtre acharnĂ©e pour ces deux places-ci. Sapeta et Zotov semblent ĂȘtre les meilleurs, mais Dragun pourrait venir brouiller les cartes.

Offensivement, grosse amélioration, avec Christian Ramirez qui est un vrai finisseur qui ne se laisse pas facilement abattre. Tout le contraire des Beciraj et Lutsenko.

Sur les flancs, nous verrons ce qu’apporteront les deux Serbes, mais ils ne sont pas infĂ©rieurs Ă  ce que nous avions l’an passĂ©.

Mission accomplie donc : on a conservĂ© la colonne vertĂ©brale de l’équipe et avons recrutĂ© lĂ  oĂč nous Ă©tions faiblards : Ă  l’attaque.

Équipe A : Shunin ; Kozlov, Djakov, HolmĂ©n et Makarenko ; Zotov et Sapeta ; Trujic, Panchenko et Palocevic ; Ramirez


.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Du cĂŽtĂ© des supplĂ©ants, il ne s’agit que d’anciens qui devraient pouvoir apporter quelque chose en cas de besoin. De nouveau, trĂšs fort derriĂšre, notamment avec l’énorme espoir Kalugin qui vient d’avoir 19 ans, mais aussi Rykov et Morozov qui ont l’étoffe de titulaires.

Le point faible reste l’attaque, qui hĂ©rite des faiblards de l’an passĂ©. Il y a Ă©videmment des joueurs comme Yakovenko et Ionov, mais tous deux sont listĂ©s pour soulager les finances du club. L’attaque reste donc quand mĂȘme le point d’interrogation cette saison encore, Ă  voir comment les nouveaux s’intĂ©greront et aussi s’ils ne seront pas freinĂ©s par des blessures.

Équipe B : Narubin ; Morozov, Kalugin, Rykov et Terekhov ; Dragun et Sosnin ; Bazhenov, Golyshev et Markelov ; Beciraj


.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Les réservistes :


.

.

.

.

.

.

.

.

.

Les prĂȘtĂ©s


.

RĂ©sumĂ© de l’effectif

La préparation

Excellente prĂ©paration, avec un Ramirez qui a directement montrĂ© ses intentions. Deux belles victoires conter Mönchengladbach et surtout Newcastle. Nous sommes prĂȘts !


.

.

Les objectifs

L’objectif minimum des dirigeants Ă©tait le milieu de tableau. Pour desserrer un peu le noeud budgĂ©taire, j’ai affirmĂ© que nous serions dans la premiĂšre moitiĂ© de tableau, objectif que les joueurs semblent partager.

Nous en sommes capables. En Russie, hormis les trois gĂ©ants (Zenit, CSKA et Spartak) ainsi qu’apparemment Krasnodar, le niveau n’est pas trĂšs supĂ©rieur au nĂŽtre.


.

Finances

Le volet difficile : l’argent
 On repart sur la mauvaise pente. EspĂ©rons pouvoir vendre quelques joueurs, surtout Yakovenko et Ionov. Ionov est toujours en convalescence, nous verrons Ă  son retour si on peut s’en dĂ©barrasser.

Le mot du coach

On s’est renforcĂ© oĂč on en avait besoin. Le tout grand dĂ©fi est en fait de redresser les finances. Si on y arrive, on aura toutes les qualitĂ©s, et surtout les infrastructures (denrĂ©es rares en Russie) pour (re)devenir un tout grand de Russie, et peut-ĂȘtre enfin dĂ©poussiĂ©rer l’armoire Ă  trophĂ©es du club !

2 J'aimes

Gros effectif quand mĂȘme en plus de tes 22 joueurs. Beau recrutement, ça doit faire top 7 et une coupe en prime :smile:

1 J'aime

Saison 2017/2018 – 1ùre partie

Moscou, vendredi le 28 juillet 2017

Monsieur Poutine m’a conviĂ© Ă  dĂ©jeuner la veille du dĂ©but de saison. C’est dans la salle de sports que Monsieur Poutine m’attend. Il s’entraĂźne avec son Premier Ministre Medvedev. À mon arrivĂ©e, le Premier Ministre m’aperçoit et chuchote quelques mots Ă  l’oreille du MaĂźtre du Kremlin, qui hoche la tĂȘte.

Ma prĂ©sence ne semble pas assez importante pour cesser sa sĂ©rie, ni les deux qui suivront, sans mĂȘme esquisser un regard en ma direction. Sapristi, le prĂ©sident est en forme. Visiblement, il veut m’impressionner.

« Mon cher ami, vous voilĂ  enfin ! Comme vous devez certainement le comprendre, mon emploi du temps est surchargĂ©, PrĂ©sident n’est pas un travail de tout repos. Je tenais cependant Ă  vous voir avant le dĂ©but de saison.

  • Me voilĂ  Monsieur le prĂ©sident. Dites-moi, vous ĂȘtes en forme, et votre dos va mieux apparemment.
  • Mon dos ? Oui, c’est vrai. Oh vous savez, Ă  mon Ăąge, on doit se mĂ©nager, c’est devenu plus facile de remettre Madame Clinton Ă  sa place ou d’endormir Madame Merkel que de satisfaire une jeune femme dans la force de l’ñge. »

Nous nous dirigeons vers la table pour le dĂ©jeuner, sans mĂȘme passer par la douche. Cet endroit est remarquablement amĂ©nagĂ©.

Par une porte entrouverte, j’aperçois aussi un vĂ©ritable bunker, sans doute un bureau amĂ©nagĂ© en centre de crise, au cas oĂč une guerre nuclĂ©aire, une invasion extraterrestre ou – pire – un nouveau Twittter de Donald Trump arrivait inopinĂ©ment pendant l’entraĂźnement.

Une fois assis, Monsieur Poutine verse thé et café, la discussion sérieuse peut commencer.

« Alors, fĂ©licitations pour votre recrutement, vous devriez atteindre vos objectifs sans trop de difficultĂ©s. Cependant, vous avez Ă©tĂ© dĂ©pensier


  • Ah mais Monsieur le prĂ©sident mon prĂ©dĂ©cesseur avait inclus des clauses d’augmentation de salaire irrĂ©alistes dans les contrats des joueurs. C’est cela qui nous tue. »

Le président me fusille du regard, son Premier ministre aussi. Je crois lui avoir coupé la parole de maniÚre un peu cavaliÚre.

« Je sais, j’allais y venir. Ne vous inquiĂ©tez pas, je sais tout ça. De toute façon, l’entente avec le sponsor sera reconduite l’an prochain, si tout va bien. Par contre, comment avez-vous dĂ©gotĂ© tous ces Serbes ?

  • Travail acharnĂ© de mes recruteurs, Monsieur le PrĂ©sident.
  • Je suis curieux de voir ce qu’ils apporteront. En attendant, essayez de vendre quelques joueurs, l’effectif est obĂšse et les salaires de certains Ă©levĂ©s. Je vous fais confiance.

Finalement, il s’agissait surtout d’une visite de courtoisie. Il m’apprend qu’il sera prĂ©sent lors du match contre le Lokomotiv, le 17 septembre, dans la loge d’honneur. Ce sera l’occasion de nous revoir et de faire un petit point rapide sur le dĂ©but de saison. Il me prĂ©cise aussi que sa mission est maintenant terminĂ©e, qu’il s’était promis de ramener le mythique club du Dinamo parmi l’élite, et qu’il ne garderait contact avec moi que par amitiĂ©, et aussi pour m’assurer que la gestion financiĂšre serait optimale.

« Mark, je sais que vous n’ĂȘtes pas d’ici, que la Russie vous ennuiera sĂ»rement Ă  un moment oĂč un autre, surtout quand des grands clubs anglais vous contacteront, mais sachez que je ferai de vous Colonel de l’ArmĂ©e Rouge et vous dĂ©cernerai l’Ordre de l’Honneur, ĐžŃ€ĐŽĐ”Đœ Â«ĐŸĐŸŃ‡Ń‘Ń‚Đ°Â» (Orden Pocheta) si vous menez le Dinamo vers les sommets europĂ©ens.

  • On en est encore loin, Monsieur le prĂ©sident, mais qui sait

  • Oui, qui sait
 Un jour aussi, je vous vois Ă  la tĂȘte de l’équipe nationale.
  • Mon Dieu PrĂ©sident, comme vous y allez. Mais le dĂ©fi pourrait ĂȘtre intĂ©ressant en effet. Nous verrons oĂč le vent nous porte.
  • Avant de vous laisser parti, Mark, dites-m’en plus sur cet AmĂ©ricain qui vient d’arriver. Ramirez, c’est cela ?
  • Oui PrĂ©sident, c’est un joueur que j’ai connu aux USA, c’est un trĂšs bon joueur, un grand buteur qui ne baisse jamais les bras. S’il s’intĂšgre, il sera prĂ©cieux. Je n’ai pas mon pareil pour dĂ©busquer des talents mĂ©connus et bon marchĂ©.

Nous nous quittons sur ces mots. Nous nous reverrons dans un mois et demi environ, lors de la rencontre contre le Lokomotiv, la 7e de cette saison.

Premier League Russe : rĂšglement

Un peu fastidieux peut-ĂȘtre, mais utile pour les nĂ©ophytes que vous ĂȘtes.

Dans les grandes lignes, c’est un championnat assez intime qui se joue Ă  16, soit 30 rencontres au total. J’imagine que c’est dĂ» au fait que la trĂȘve hivernale est trĂšs longue : presque trois mois.

L’effectif doit comporter 30 joueurs maximum (sont exempts d’enregistrement les U21 russes) et il ne peut y avoir plus que 6 joueurs russes sur le terrain en tout temps. Par joueurs russes, on entend des joueurs ayant comme premiĂšre nationalitĂ© la nationalitĂ© russe. Un naturalisĂ© ne deviendra jamais russe donc, sauf s’il devient un joueur de l’équipe nationale russe (c’est rare pour les Ă©trangers).

DĂ©tail que j’apprĂ©cie beaucoup : on peut placer 12 joueurs sur le banc. Par contre, contrairement Ă  la Division 1, on revient Ă  trois changements permis au lieu de quatre.

02 Russian Premier League_ Vue d'ensemble Reglement

Rencontres 1 Ă  7

29/07/2017 – PL01 : DINAMO MOSCOU – ORENBURG

Le retour parmi l’élite, mĂȘme contre un club trĂšs moyen de la compĂ©tition, reste toujours dĂ©licat. AprĂšs une premiĂšre heure excellente, rĂ©compensĂ©e par deux buts, le Dinamo fait preuve de fĂ©brilitĂ©, commettant des erreurs derriĂšre. Heureusement, Orenburg ne profitera que d’une seule d’entre elles.

Nous n’avons pas ratĂ© notre retour parmi l’élite, avec deux joueurs qui dĂ©jĂ  s’illustrent offensivement : Panchenko et Ramirez.

HM : Vitaly Djakov

06/08/2017 – PL02 : FAKEL – DINAMO MOSCOU

On se dĂ©place chez un promu, sans rien changer Ă  l’alignement.

Énorme match de Ramirez, qui plante deux buts et rĂ©alise deux assists ! Il s’avĂšre ĂȘtre une excellente recrue, tout de suite dĂ©cisive. Les craintes concernant les deux blessures (Panchenko et Sapeta) sont vite dissipĂ©es : seul Panchenko ratera quelques jours d’entraĂźnement. Par contre, notre dĂ©fense a de nouveau montrĂ© des signes de fĂ©brilitĂ©, et a commis de nouvelles erreurs qui auraient pu ĂȘtre coĂ»teuses.

AprÚs deux rencontres, nous sommes premiers, à égalité avec Rostov et le CSKA Moscou.

HM : Christian Ramirez

11/08/2017 – PL03 : DINAMO MOSCOU – ANJI MAKHATCHKALA

Nous devons nous passer de Panchenko ; Palocevic le remplace Ă  la manƓuvre. Dragun est aussi essayĂ© au milieu, Ă  cĂŽtĂ© de Sapeta.

Sans Panchenko, l’équipe n’est pas la mĂȘme. On ne se crĂ©e qu’une seule belle occasion, mais le tir de Palocevic est dĂ©viĂ© en corner par le gardien. Par contre, de nouveau, une erreur individuelle en dĂ©fense aurait pu nous coĂ»ter cher en fin de match. Au final, le nul blanc est logique.

Le CSKA est maintenant seul en tĂȘte, avec un 9 sur 9.

Changement tactique

Je mets fin Ă  une consigne que je reconduisais systĂ©matiquement depuis mon arrivĂ©e au Dinamo : fini de dire aux joueurs de ne pas balancer en dĂ©fense. Nos dĂ©fenseurs sont beaucoup trop fĂ©briles sous le pressing adverse, ils doivent se dĂ©barrasser plus vite du ballon, quitte Ă  la perdre au milieu du terrain. C’est toujours mieux qu’à l’entrĂ©e du rectangle.

On parle toujours, au Hockey, des ravages occasionnĂ©s par les revirements Ă  la ligne bleue. Pareil au Football : cela donne des grosses chances de marquer Ă  l’adversaire de perdre le ballon devant son rectangle.

DĂ©parts

Nous avons trouvĂ© preneur pour Olexandr Yakovenko. Il nous quitte direction Arsenal Tula, un club de Premier Ligue russe, contre la somme de R120M, soit $2M. On a dĂ» le brader un peu, mais on s’en sort quand mĂȘme trĂšs bien.

Un autre joueur nous quitte : l’ailier gauche Ivan Markelov. Joueur secondaire, qui part à Sovetov en retour de pas grand-chose.

Bon, cela ne résoudra pas nos soucis financiers actuels


20/08/2017 – PL04 : DINAMO MOSCOU – KRASNODAR

Retour de Panchenko, l’équipe-type est au grand complet pour affronter un des favoris selon les bookmakers, mĂȘme s’ils ne pointent qu’en 15e position actuellement.

Les Blancs et Bleus ont fait le jeu et se sont montrĂ©s dangereux Ă  de nombreuses reprises, notamment par Panchenko sur coup-franc. Il faut cependant attendre la 68e et un coup-franc de Palocevic pour voir HolmĂ©n Ă©merger et ouvrir la marque de la tĂȘte. Cette fois, notre dĂ©fense ne tremble pas, nous remportons une belle victoire contre une excellente Ă©quipe qui peine Ă  exploiter son potentiel en ce dĂ©but de saison. On les a affrontĂ©s au bon moment.

HM : Sebastian Holmén

Coupe de Russie : tirage au sort

En SeiziÚmes de finale, nous nous déplacerons au SKA Khabarovsk, club de Division 1. En cas de victoire, nous devrions recevoir, en HuitiÚmes, le Spartak Moscou !

25/08/2017 – PL05 : TEREK GROZNY – DINAMO MOSCOU

Le Terek est en forme : ils sont 4e. J’ai titularisĂ© Ionov, un joueur qui est placĂ© sur la liste des transferts, qui est suivi par plusieurs clubs Ă©trangers, mais dont les offres tardent Ă  venir.

Nous rentrons de TchĂ©tchĂ©nie avec un excellent point, glanĂ© Ă  la suite d’un nul blanc agrĂ©able Ă  suivre. Les locaux ont dominĂ© le premier acte, touchant deux fois le cadre de Shunin, tandis que les Dynamiques se sont appropriĂ©s le second acte, sans pour autant se montrer trĂšs dangereux.

Un bon résultat.

DĂ©part

On continue notre opĂ©ration renflouement des caisses. DĂ©part cette fois d’un bon joueur russe : Anton Sosnin. Il Ă©tait plutĂŽt rĂ©serviste, mais sa polyvalence (D D, D G et M C) risque de nous manquer en cas de blessures.

On récupÚre un autre R150M, en faisant baisser la masse salariale de prÚs de R60M.

Mois d’aoĂ»t : rĂ©compenses

Joueur du mois : Sebastian Holmén (3e)
Onze du mois : Sebastian Holmén
Onze de la semaine : Vitaly Djakov, Alexandr Zotov, Christian Ramirez et Sebastian Holmén

09/09/2017 – PL06 : ZENIT – DINAMO MOSCOU

M. Poutine m’a appelĂ© avant le coup d’envoi, pour me dire qu’il Ă©tait derriĂšre moi Ă  100% aujourd’hui. Je fus un peu surpris, car c’est de notoriĂ©tĂ© publique que le PrĂ©sident supporte, comme Dimitri Medvedev d’ailleurs, le Zenit. Une rumeur avait mĂȘme couru l’an passĂ©, au sujet du stade du Zenit qui pourrait ĂȘtre renommĂ© Putin Arena. Il m’a expliquĂ© son point de vue :

« Le Zenit n’aligne quasi que des joueurs Ă©trangers en Champions League, et vous connaissez mon avis sur ce sujet. MĂȘme sur le banc on dĂ©nombre peu de joeurs russes, c’est inadmissible ! »

Quoi qu’il en soit, le match qui nous attend s’annonce dĂ©licat, mĂȘme si notre adversaire rate son dĂ©but de saison : ils sont 13e au classement. CĂŽtĂ© alignement, c’est encore l’équipe-type qui est prĂ©sente au coup d’envoi.

Deux joueurs ont volĂ© la vedette aujourd’hui : les gardiens de but. Au vu de la physionomie, un nul aurait Ă©tĂ© logique, mais l’indiscipline des Moscovites a prĂ©cipitĂ© leur sort : Panchenko et HolmĂ©n concĂ©dent deux penaltys, tous les deux convertis par les locaux. Fait cocasse : Makarenko a Ă©copĂ© de deux cartons jaunes pour rouspĂ©tance, synonyme du plus bĂȘte rouge jamais vu.

PremiĂšre dĂ©faite de la saison, au Zenit, on n’a pas de quoi rougir. Je suis un peu inquiet concernant Ramirez, que j’avais rencontrĂ© avant le match pour le remotiver. AprĂšs des dĂ©buts tonitruants, il a complĂštement disparu de la circulation.

17/09/2017 – PL07 : DINAMO MOSCOU – LOKOMOTIV MOSCOU

Les rencontres entre clubs moscovites sont toujours particuliĂšres, d’autant plus que nous jouons devant Monsieur Poutine, prĂ©sent dans la loge d’honneur, devenue un vĂ©ritable bunker tant la sĂ©curitĂ© a Ă©tĂ© renforcĂ©e.

Je brouille un peu les cartes en alignant un meneur de jeu offensif excentrĂ© en la personne de Palocevic. Au poste d’arriĂšre gauche, Terekhov remplace Makarenko, suspendu ; HolmĂ©n, peu Ă  son affaire lors du dĂ©placement Ă  Saint-Petersbourg, cĂšde sa place au jeune Kalugin, qui piaffe d’impatience sur le banc ; retour aussi de Ionov Ă  droite.

En face, on retrouve Denisov. Le Lokomotiv est actuellement 2e (nous sommes 6e aprÚs la défaite la semaine derniÚre), ce ne sera pas une partie de plaisir.

0 Dinamo Moscow - Lokomotiv Moscow_ Feuille de match (Dinamo Moscow) Vue d'ensemble

Le PrĂ©sident a bien choisi son jour pour venir au stade : la partie est passionnante. Nous dominons largement la premiĂšre pĂ©riode et sommes rĂ©compensĂ©s par un but de Palocevic, son premier pour le club : un obus des 25 mĂštres qui rentre via la transversale. AprĂšs le repos, Ramirez double la mise au terme d’une magnifique action collective en un temps. Tout va bien mais la fĂ©brilitĂ© rĂ©apparaĂźt au sein de la dĂ©fense. Par deux fois, Shunin doit sortir le grand jeu pour prĂ©server ses filets intacts.

On tient une belle et importante victoire, qui aurait pu ĂȘtre plus large puisque deux ballons ont Ă©tĂ© sauvĂ© sur la ligne par le Loko et Panchenko a manquĂ© un filet ouvert en fin de match. On renoue avec la victoire directement aprĂšs notre dĂ©faite au Zenit.

Monsieur Poutine vient nous voir dans les vestiaires. Il est d’abord passĂ© voir les joueurs du Lokomotiv qui doivent ĂȘtre tĂȘte basse. Il prend le temps de fĂ©liciter les artisans de la victoire, et me glisse un petit mot agrĂ©mentĂ© d’un clin d’Ɠil dont il a le secret :

« Mais Mark, quel bon boulot vous faites au Dinamo. Vous ĂȘtes un sorcier. »

  • Oh non, Monsieur le prĂ©sident, je ne suis pas un sorcier. Le sorcier belge, c’était Raymond Goethals.
  • Ah oui, je me souviens de lui. Un grand entraĂźneur que je n’ai pas eu l’honneur de connaĂźtre.
  • Cela aurait Ă©tĂ© drĂŽle, il n’avait pas sa langue dans sa poche.
  • Moi non plus ! RĂ©pond le PrĂ©sident. Vous savez donc ce qu’il vous reste Ă  faire pour l’égaler : ramener la coupe aux grandes oreilles Ă  Moscou, comme il l’a fait Ă  Marseille il y a 25 ans. »

Les rapports avec Monsieur Poutine sont de plus en plus cordiaux. Un jour, je l’appellerai Vlady, comme Depardieu
 Depardieu ! Sapristi, je dois aller manger chez lui bientît ! On verra ça quand il sera de retour à Moscou


Les résultats

Le classement

Les statistiques des joueurs

Les départs depuis le début de la saison

Les finances

Le mot du coach

TrĂšs satisfait !

Je suis malgrĂ© tout un peu surpris de la fĂ©brilitĂ© de la dĂ©fense et un peu déçu de l’inconstance de l’attaque, Ramirez et Panchenko surtout, mais dans l’ensemble c’est excellent. N’oublions pas d’oĂč on vient.

Si tout va bien, nous aurons encore de trĂšs grosses rentrĂ©es d’argent avec les sponsors l’an prochain. EspĂ©rons, car les finances, mĂȘme si on a vendu pour prĂšs de R300M de joueurs depuis le 1er aoĂ»t, restent prĂ©caires
 Dommage qu’on n’ait pas pu cĂ©der Ionov Ă©galement, le plus gros salaire du club


Bon week-end les amis !

Beau dĂ©but de saison en tout cas, le CSKA Ă  l’air de se dĂ©tacher mais tu as une belle deuxiĂšme place.

1 J'aime