:storyred::s1: 🇳🇨 Au-delà des frontières

Intro

Me voilà parti, les yeux rivés sur l’aile de l’avion. Comme les premières notes d’une douce musique qui résonne dans notre esprit, mélange d’enthousiasme et de mélancolie. L’inconnu m’attend au bout de ces 36 longues heures de vols. Mon premier vol de Paris à Helsinki était plutôt court par rapport à tout ce qui m’attendait encore, je me dépêche de rejoindre le prochain Terminal, cette fois-ci direction Tokyo. 12 heures de vols, mon téléphone dans la main, j’écoute ma musique. Enchainant les albums, mon esprit tourbillonne de questionnement, je pense à ce que je laisse derrière moi, la France, ma famille, mes amis. Mais ce sentiment d’aller vers l’inconnu, découvrir d’autres terres, d’autres personnes, d’autres cultures ne peut qu’enthousiasmer le cœur d’un homme.


voyage

Me voilà à Tokyo, je n’ai malheureusement pas le temps de visiter, et pourtant j’en rêve depuis si longtemps, peut être un jour, je pourrais de mes yeux complice visiter ce pays qui a tant d’histoire. Une petite pause dans l’aéroport de Tokyo me permet de manger un bout, car on ne va pas se cacher la nourriture dans les avions ce n’est pas le top. Et hop me voilà dans mon dernier avions direction de nouvelles aventures. Pendant ces 12 heures de vol, je n’arrive pas à dormir, je suis bien trop excité à l’idée d’arriver en Nouvelle-Calédonie. L’inconnu à ce caractère insolent qui nous nargues, et qui fait de nous des explorateurs, elle nous met à l’épreuve n’ayant jamais peur de perdre, malgré ça le courage qu’on connaît à l’homme le fait avancé au travers de la brume. La destination n’est sûrement plus très loin, les taches jaunâtres se multiplient à l’horizon. Oui, je crois que c’est ça y est, j’arrive, je vois les côtes se dessiner doucement au milieu de cette nuit. Dernier atterrissage …. et …… Waouh quel sentiment incroyable de liberté.

NC

Je m’en si heureux, si bien, je n’ai jamais respiré, marché ni regardé comme ça. Tout est nouveau. Au-delà des portes de l’aéroport, longeant la route tout en faisant du stop, je regarde d’un œil distrait les étoiles qui brillent dans ce ciel si clair. Les sentiments se mélangent sans arrêt, c’est incroyable ce feu d’artifice d’émotions. Je marche comme si rien ne pouvait m’arrêter le long de cette route, comme si le temps s’était arrêté. Après quelques minutes … ou quelques heures une voiture s’arrête à mes côtés.

L’automobiliste : “Eh salut l’ami, tu vas ou comme ça ?”

J’aurais aimé lui répondre insouciant, “vers ma nouvelle vie” mais bon, j’étais bien trop fatigué ^^’

Moi : “Salut, je cherche à rejoindre une auberge de jeunesse éventuellement ?”

L’automobiliste : “Casse pas la tête l’ami, viens chez moi si tu veux y’a de la place à la mez”

En France je crois que je n’aurais jamais accepté, mais je fais confiance à mon instinct.

Moi : “C’est beaucoup trop gentil, merci beaucoup monsieur, c’est avec plaisir.”

L’automobiliste (amical) : “Rentre installe toi, les ceintures ne fonctionne pas, mais c’est normal ici, j’habite à Païta dans la banlieu de Nouméa, je m’appelle Louis, d’ailleurs et tu me tutoyer ! Bienvenue en Nouvelle-Calédonie”.

Moi : “Merci, moi je m’appelle Paolo, merci beaucoup de m’accueillir chez toi”.

Le trajet plutôt bref, on arrive chez Louis, sa femme et lui m’accueille avec beaucoup de gentillesse dans leur maison, il y a des cousins à lui et des neveux, un match de foot allait débuter, il est 2h du matin ici, mais avec le décalage horaire les matchs se jouent en plein milieu de la nuit pour nous. Il n’est donc pas question de dormir, Louis est un grand fan de l’équipe d’Espagne, il y a vécu de nombreuses année avant de revenir en Nouvelle-Calédonie. C’était vraiment chouette l’ambiance ils étaient à fond, pourtant ce n’était qu’un match amical, on s’en ficher des erreurs techniques ou tactique du match ce qui importe au final c’était d’être tous ensemble, c’était festif malgré un match nul 2-2.

carte2

Fatigué, à peine ais-je eu le temps de poser ma tête sur l’oreiller que je m’endors.
Le lendemain je me réveille tard ahah, 12h heure locale ^^ J’envoi un petit message What’s app pour dire à mes parents que je suis bien arrivé. En allant dans la pièce principale, je retrouve Louis et sa femme Caroline, ils m’attendaient pour le repas (et ça tombe bien j’avais si faim). Louis me raconte qu’il à jouer il y a quelques années au club de Gaïtcha FCN au côté de Christian Karembeu, ils venaient tous deux de la tribu de Wetr à Lifou.
On parle pendant de longues heures même après que le repas soit fini. Je lui raconte mes humbles compétences en tant qu’entraîneur de foot. Il me dit que justement si je voulais, il y avait le club de sa tribu, l’AS Wetr, qui cherche un entraîneur. Je n’hésite pas une seule seconde, quoi de mieux que vivre football pour rencontrer les gens et participer à la vie locale. Louis me dit même que pour le logement y’a pas de soucis, je pourrais dormir chez lui dans sa tribu, il me prête sa maison. J’avoue que je tombe de haut face à autant de gentillesse.

Avant que le soleil se couche, il m’emmène visiter Nouméa, on s’arrête Baie des citrons une magnifique plage de Nouméa. Et on se baigne face au soleil couchant.

carte

Le soir, il va pour acheter mes billets d’avion.

Je pars demain direction Lifou.




Merci de m’avoir lu jusqu’ici. J’espère que ça vous plait pour l’instant. C’est ma première story, j’ai longtemps était lecteur, d’ailleurs merci à vous tous d’écrire de merveilleuses histoires. J’ai l’année dernière fait un voyage pendant un an et FM m’a accompagné tout le long de mon périple. Cette story sera parsemé d’anecdote réelle et de certaines de mes photos. J’espère que ça va vous plaire, la partie FM ne commencera que lorsque que l’éditeur sera disponible afin d’activer les différents pays et divisions de ma partie.


*Pour infos @Groot vis Ă  vis des droits d'auteurs, les images que j'utilise provienne de mes photos et de unsplash. Donc libre de droits.*
15 « J'aime »

Hello et bienvenue, content que tu te lances. Je suis curieux de suivre ton périple ! :grinning::grinning:

1 « J'aime »

L’Anse Vata, la baie des citrons, l’ilôt canard, la place des cocotiers,… de splendides souvenirs…

1 « J'aime »

Hâte de lire la suite :heart_eyes:

N’hésite pas à te présenter sur le topic adéquat :slight_smile:

2 « J'aime »

Hey, ça a l’air chouette! Le Pacifique est un coin qui me fascine, hâte de voir de que peut donner uns story là-bas. :smiley:

1 « J'aime »

Bon courage.
Très intéressant comme début.

Super debut bien Ă©crit je vais suivre

Très bien écrit ça donne envie de lire. Je suivrais avec plaisir, surtout quand l’aventure commence chez les Kanaks.

1 « J'aime »

Je suivrais attentivement ma mère est née la bas , style très agréable à lire :v:

Tout d’abord merci pour vos retours :slight_smile:

@CoachLudo Merci, je ne suis pas un excellent joueur d’FM mais je vais essayer de rendre cette histoire intéressante au travers de mon voyage, enfin je l’espère :slight_smile:

@Kristo Ah tu m’étonne quel endroit dépaysant ! Tu y es allé en vacances, tu y as vécu la-bas ?

@Wasyl :hearts:

@FemtiFire Merci, c’est un endroit fascinant en effet, j’espère que je vais pouvoir vous retranscrire tout cela :slight_smile:

@Irons, @Wheel Merci :slight_smile:

@Gattuso Merci :slight_smile: Tu connais un peu le pays, comme je vois que tu connais les Kanaks ?

@Trablazer Stylé, tu as eu la chance d’y retourner ou pas encore ?



intro_C1

Ce matin j’ai quitté Louis et Caroline qui m’ont déposé tôt ce matin à l’aéroport de Nouméa avant de rejoindre leur travail respectif. Louis m’a bien dit que sa Tantine m’attendrait la-bas à Lifou.

avion_lifou

9 h 45 AĂ©roport de Lifou-Wanaham.
J’arrive après seulement une heure d’avion, après toutes les heures que j’ai pu faire les jours précédents cela ne m’a pas paru très long. Quelques pas plus loin j’arrive dans la salle de l’aéroport, et stupéfait je fais face à l’effervescence, beaucoup de monde qui discute (dans une langue que je ne connais pas non plus, heureusement ils parlent français aussi), et se retrouve dans une joie ambiante. Ce petit aéroport à l’air d’être un formidable lieu de rencontre entre les gens. Je reste émerveillé devant ce spectacle.

À ma gauche une famille Kanak qui est venu récupérer leurs fils, qui revient de l’université de Nouméa. Un peu plus loin, un couple âgé qui à l’air de rentrer avec leurs courses faites dans de grand magasin de Nouméa. Même avec grande surprise, un dame qui à ramener des Happy Meal pour ses nièces et neveux qui sautent de joie. À voir cela je me doute bien qu’ici à Lifou, y’a pas de grande marques, tant mieux ça fera pas de mal de manger autre chose que du MacDo et des produits surgelés à la con (carneau désolé pour la blague je viens de lire la story de @luigimario12) ^^.

Après avoir récupéré mes sacs, je me dirige vers la sortie, en espérant croiser la Tantine de Louis. Je suis quasiment le seul blanc ici, elle ne devrait pas avoir de mal à me reconnaître ah ah. Je décide d’attendre sous un faré devant l’aéroport, quelques minutes plus tard un pick up arrive prêt du Faré, c’est la tantine de Louis !
Ah oui pour informations les femmes kanaks s’habille principalement avec des Robes popinées, de jolie robes colorés qui font directement penser aux Femmes du pacifique.

robe

Direction le district du Wetr dans la tribu de Xépénéhé (se prononce répénéhé). C’est une des plus grandes villes de Lifou. Ville est un bien grand mot, mais il y a une supérette, une pharmacie, la gendarmerie, un collège et des écoles. Arrivée dans la tribu elle me présente aux différentes personnes qui habitent dans le coin. Ensuite direction mon nouveau logement. Je ne suis pas un aussi bon critique que Plaza en termes d’immobilier, mais c’est “sommaire”. Il y a tout de même le nécessaire pour vivre. En termes de décoration de jolis rideaux en manou, ils créent une fresque unique devant chaque fenêtre.

manou

Je décide de me faire un petit sandwich et partir me balader au bord du lagon. C’est juste magnifique, il y a quelques années zappant à la télé ou sur internet je voyais des images d’endroit paradisiaque, et je me disais que jamais je ne verrai ça de mes yeux. Mais, …, Il ne faut jamais dire jamais, je crois bien.

lifou

Pendant la balade je croise des jeunes de la Tribu, étonnés de me voir, ils me posent plein de questions, sur d’où je viens, qu’est-ce que je fais ici, … J’ai l’impression d’être à une conférence de presse ^^. Quand je leur apprends que je suis là pour entraîner l’équipe de l’AS Wetr, l’un d’eux me dit qu’il est actuellement le Buteur de l’équipe, il s’appelle Raymond Luewadria (Se prononce Luewadjia), c’est donc le premier joueur de ma future équipe que je rencontre. Il m’invite à passer ce soir il me présentera quelques autres des joueurs de l’équipe.

En attendant ce soir, je vais sur Google pour me renseigner un peu sur l’histoire du club.

google

Le football ici c’est pas autant médiatisé qu’en Europe :upside_down_face:. Et bien pas grave, je verrai ce soir avec les différents membres du club. Sinon demain en prenant mon poste, le responsable du club me fera une présentation surement.


Merci encore pour ceux qui continuent Ă  suivre cette story, Il me tarde de commencer la partie. En attendant encore un petit peu de storytelling.

10 « J'aime »

J’y ai vécu quelques mois pour le boulot…

Je savais que j’avais un impact nocif sur cette commu :sweat_smile:

1 « J'aime »

Non je n’y suis jamais aller mais leur histoire m’intéresse beaucoup et c’est aussi un peuple frère au mien.

1 « J'aime »

J’aime beaucoup les petites images incrustées et le style :wink:

2 « J'aime »

Je viens de lire la suite de ton aventure et tu as une belle plume l’ami! Hâte de lire la suite, rien que pour voir comment tu vas t’en sortir en tant qu’entraineur mais aussi d’en apprendre un peu plus sur tes voyages !

En tout cas, tu y mets du coeur et ça se voit! Continue la :slight_smile:

1 « J'aime »

Merci Ă  tous ceux qui continuent de lire cette story :slight_smile:

Dac, en effet j’ai rencontré pas mal de gens qui était là pour le travail, la plupart du temps Militaire / Policier et Pompiers, mais certains des métiers du bâtiment aussi. J’espère quand même que tu as passé de bon moment là-bas :slight_smile:

Je pense en effet, un guru très dangereux même. J’espère que les hautes instances en sont conscientes :stuck_out_tongue:

@Gattuso Ah chouette tu viens d’où toi ? (Je vais essayer de parler un petit peu de leurs coutumes, mais je pense que je ne pourrais pas tout aborder avec précision.)

@Irons Merci l’ami, Ravis que ça te plaise. :wink:

@Branskov Merci Bransko, je suis content que tu sois un de mes lecteurs :slight_smile:


introS1

Jour 1. Lendemain matin 11 h 40. J’ai complètement oublié le réveil, je suis donc en retard pour la prise de fonction. Je ne pouvais pas aussi bien commencer ma carrière d’entraîneur ici. C’est avec une bonne gueule de bois, que je me dépêche d’enfiler mes vêtements, boire un peu d’eau et un doliprane, et c’est parti, heureusement les locaux du club sont pas loin.

Arrivé aux locaux, le directeur du club me reçoit, j’avais peur de sa réaction.

“Ah te voilà”

“Je suis vraiment désolé pour le retard, j’avais oublié de mettre mon réveil, cela ne se reproduira pas”

“Casse pas la tête l’ami, je te fais confiance, bon je vais te faire visiter un peu, et te raconter un peu l’histoire du club à nous et ses ambitions”

“Encore désolé, merci beaucoup pour votre confiance”

“Ahou, tu peux me tutoyer”

S’ensuit donc une visite brève des locaux, un simple bureau qu’on partage avec le directeur, il n’y a pas de vestiaires, et le terrain d’entrainement très modeste.

Voici un petit plan de Xépénéhé

logement
J’ai mis la supérette qui s’appelle Chez Alice parce que c’est ma principale source de repas, et manger c’est bien.


Il m’explique qu’en Nouvelle-Calédonie tous les matchs contre une équipe de la grande terre (l’île principale de Nouvelle-Calédonie) se font à Nouméa au stade Nouma Daily, et seul les matchs des îles Loyauté (Lifou, Maré, Tiga et Ouvéa) se font au stade de Wé à Lifou. Le club n’a pas une grande histoire en Nouvelle-Calédonie, il est depuis peu dans la division d’honneur du Territoire (D1) survolé depuis plusieurs années par l’AS Magenta (Nouméa).

Dans le Bureau une photo habille le mur, l’équipe de l’AS Wetr dans les années 70.

Les ambitions du club sont donc simples, formé des jeunes et essayer petit à petit de devenir un club ancré dans les premières place de la division d’honneur. Le point essentiel va être la gestion de la discipline, les joueurs sont pour la plupart pas payé et font ça pour le plaisir, ce n’est donc parfois pas leur principale occupation.
Pour Le directeur, le club regorge de possible grand talent. Il va donc ĂŞtre de mon devoir, de pousser ces jeunes talents Ă  progresser et pourquoi pas leur promettre de devenir un jour joueur professionnel outre-pacifique.

s1ambitions

Ă€ la suite de cette visite je signe donc mon contrat pour un an.

signature


Ça y est me voilà entraîneur de l’AS Wetr. La conférence de presse ? il n’y en a évidemment pas ici ^^ Je resterai donc dans l’anonymat jusqu’à mes futurs exploits, s’il y en a.

15 h 20
Après un petit repas (nouilles instantanées, moi qui pensais manger plus sainement “^^) et une petite sieste, je reviens dans mon bureau, et je commence à regarder toutes les personnes du club ainsi que les joueurs avant de les rencontrer.

Voici donc les joueurs qui composent l’équipe à mon arrivée.

gardien
defenseur
milieux
MO
attaquants

J’aime beaucoup la présence de tous ces jeunes joueurs surtout avec un effectif assez homogène et très peu de poste dépourvu de ce que je vois sur le papier, je commence à imaginer les tactiques possibles. Pour l’instant l’idée de 4-3-3 me plait bien.
Je commence à observer le calendrier et commence à faire des démarches pour faire beaucoup de matchs amicaux avant le début du championnat afin de repérer les joueurs clés de ma formation et avoir le temps d’affiner mon schéma tactique.
Demain une grande journée nous attends avec la rencontre des joueurs et le premier match contre les U19.

Jour 2

10 h 30 Rencontres avec tous les acteurs du club, staff et joueurs. C’est le premier entraînement de l’équipe. Je stresse un peu, mais tout le monde est vraiment bienveillant. Je vois déjà lors de l’entraînement quelques joueurs se démarquer notamment Johan Idrele et Romaric Walone respectivement au milieu de terrain et en défense.
Dans l’ensemble beaucoup de qualités dans l’effectif.
14 h 00 Pause repas avec les joueurs, on reprend des forces avant le match de cet après midi contre les U19, histoire de tester une première tactique.
18 h 30 Fin du match 3-1, et que d’émotions, ils ont vraiment su s’approprier leurs positions. Il y a évidemment encore beaucoup de travail, mais ils se sont sentis à l’aise. Une grosse performance de Moreau (MOD) Qui signe une passe décisive et un but, ainsi qu’à Romaric Walone qui a réalisé une bonne défense et signe un but sur corner.

vsu19

20 H 00 Après ce match direction la tribu, pour un repas ensemble et … Surement plus (je vais encore me lever tard demain ^^")

Merci encore pour les lecteurs de suivre cette aventure. Nous allons retrouver la semaine prochaine une petite part de voyage vers un autre endroit paradisiaque de Nouvelle-Calédonie.

9 « J'aime »

GĂ©nial !

Je vois que tu n’as pas encore fait coutume :laughing:

1 « J'aime »

T’es trop fort…jamais vu une présentation d’équipe aussi original !

T’es fais pour ce forum vas-y ! :smiley:

1 « J'aime »

Je m’excuse d’avoir fait une trêve dans l’histoire je suis pourtant déjà saison 3 dans le jeu, et la story est déjà écrite jusqu’à la fin de la saison 1. Ce mois de décembre et de janvier était très chargé pour moi. Je vais essayer de reprendre le rythme.

@Branskov Merci pour ton retour :slight_smile:

@Kristo Ah ah tu avais anticipé mon nouveau poste :stuck_out_tongue:

@Segmann merci


saison1 match amicaux

Ce soir-là j’en ai profité pour la première fois à faire la coutume. La coutume c’est un geste sacré qu’une personne fait à une autre personne ou un groupe de personne pour remercier ceux-ci de quelque chose. Dans mon cas je voulais leur remercier à tous de leur accueil au sein de leur tribu, mais aussi de leur confiance en tant qu’entraineur de leur club. Il faut lors de la coutume transmettre un manou ainsi qu’un petit billet, pas grand-chose, c’est le geste qui compte.

C’est un moment réellement touchant car d’un coup, tout le monde est silencieux, on comprend tout de suite que c’est un moment sacré.

“Je vous remercie, de votre accueil au sein de votre tribu ainsi que de votre confiance pour la gestion de votre club de foot. Je suis très heureux d’être ici et de partager avec vous chaque jour qui se sont écoulés depuis mon arrivée, mais aussi les prochains. Je vous remercie donc pour votre hospitalité et de votre bienveillance. Merci ”.

manou

“C’est avec beaucoup d’humilités et de respect que nous accueillons ton discours. Nous sommes heureux de t’accueillir chez nous, ton humble geste nous touche particulièrement ainsi que ta présence au sein des activités de la tribu.”

Lorsque le moment de coutume se termine, les discussions reprennent leurs cours petit à petit. Les gens viennent me remercier, et la plupart du temps m’invite à participer à différent projet de la tribu. Je vous en conterai quelques-uns si j’ai le temps.

La soirée est enfin terminée, je rentre me coucher pour préparer la suite des événements, beaucoup de matchs amicaux nous attende dans les prochains jours.


Nous revoilà un mois plus tard, depuis nous avons effectué 8 matchs amicaux. Ces matchs tous positifs, m’ont permis de déterminer les joueurs clés de l’équipe et d’affiner la tactique initiale.

matchamicaux

Le résultat le plus positif a été le 1 - 0 contre l’AS Magenta, un résultat inespéré et pourtant on a su les surprendre et réalisé une très bonne défense. Ce match a surtout permis de révéler que j’ai un joueur de grand talent dans l’équipe : Lenny Cavalier et il a su le prouver pendant tous les matchs amicaux suivants à seulement 16 ans je pense qu’il a énormément de potentiel dans ce championnat.

Au niveau des recrues, j’ai seulement renforcé le poste de défenseur gauche avec un joueur expérimenté de Division d’honneur : Waouka. Malheureusement le destin n’est pas toujours celui qu’on espère et il se blesse 12 mois (oui vous avez bien lu). Je suis vraiment triste pour lui qui était ravi de reprendre une place de titulaire.

Dans une semaine c’est le grand jour, le début du championnat, tous les joueurs sont motivés et satisfait de la façon dont on progresse ensemble. Une très bonne entente entre le trio du milieu reflète cela.


Pendant les matchs amicaux nous sommes allés jouer face à Ouvéa face à Mouli Sport. Après le match nous sommes partis nous balader au pont de Mouli et … Wow … c’est splendide. Entre deux plages un humble pont aux barrières bleues et par-dessus on y voit l’eau d’une transparence exceptionnelle qui nous permet d’entrevoir poisson, raie manta, requin à pointe blanche, … Associé ces découvertes au plaisir de la partager avec des amis, c’est une richesse. Je suis heureux de faire partie de ce club. Vivre des moments de découverte comme cela renforce nos liens. la richesse de ce paysage n’aurait pas la même valeurs si elle n’était pas partagée et inscrite dans une histoire forte.

mouli

Un moment de silence, adosser sur la rambarde du pont je regarde attentifs à la vie sous-marine, c’est beau et si calme, apaisant même. Un univers à part, quand on le regarde de haut on ne voit pas tout ce qu’il se passe, juste une image simple et douce.
Quand on prête attention de plus près, l’interprétation est différente, chaque poisson lutte pour sa survie, et chaque déplacement est une stratégie pour continuer à survivre. Malheureusement parfois l’appât d’un gain inespéré, au-delà de la raison le fait changer de chemin … C’est un peu comme le foot en faite :slight_smile:

raiemanta

Trêve de philosophie il est temps de retourner au charbon avec le début de championnat.


Merci, d’avoir lu jusqu’ici ! Début du championnat très bientôt :slight_smile:

9 « J'aime »