:storygreen: :s1: :unitedstatesofamerica: :wcw: WCW Reboot 1991

episode 1

A l’aube de cette année 1991, Ted Turner semble entamé un virage plus que stratégique quant à son investissement dans le monde du catch. Pour rappel, ce dernier est le fondateur de TNT, TBS ou encore CNN. Après avoir racheté la Jim Crockett Promotions en 1988, il a renommé la compagnie en Wrestling Championship Wrestling et s’est positionné comme le concurrent direct de la WWF de Vince McMahon. L’année 1989 sera une réussite avec une transition réussie, de nouveaux lutteurs mis en avant et des bénéfices qui sont au rendez-vous. Autant vous dire que tout semblait aller pour le mieux, sauf qu’en 1990 et en voulant suivre le modèle de la WWF*, la WCW va introduire de manière médiocre plus de glamour et de personnages avec des gimmicks plus poussées. Cela sera un flop, et Ole Anderson en charge du booking sera remercié de son poste (mais il restera quand même au sein de la compagnie). La NWA (National Wrestling Alliance) et la WCW décident également de se séparer à l’aube de cette année 1991, et les titres propres à la WCW apparaîtront au fur et à mesure du mois pour remplacer ceux existant et faisant référence à la NWA.

C’est donc début 1991, que Ted Turner prend le pouvoir total du côté de la WCW. Il assumera son rôle de propriétaire comme il le faisait auparavant, mais il a également décidé de s’occuper du booking, chose qu’il ne fera pas tout seul puisqu’il s’est entouré d’une équipe de fortes personnalités du milieu qui l’aideront à booker des storylines cohérentes tout en proposant du catch de qualité. C’est une chose qui a été plutôt mal reçue dans le milieu car les gens pensent qu’il va continuer à dégrader le produit existant. Il reste plus qu’à Ted et son équipe de prouver le contraire en proposant des shows de qualité. Son ambition est très simple: surpasser la WWF et devenir la référence mondiale en termes de catch.

*La WWF (World Wrestling Federation) est l’ancien nom de la WWE actuel.

« Hors story, j’ai donc décidé de retenter ma chance avec une aventure sur TEW 2020 cette fois-ci. L’objectif est de vous faire vivre (ou revivre pour les plus anciens) le catch du début des années 90. Notre aventure commence donc au 1er janvier 1991, et comme annoncé ci-dessus, je serais à la fois propriétaire et booker de la WCW. Je tenterais de ne pas rentrer dans les détails des shows sauf pour détailler mes propos, et donc de se lancer dans quelques choses de plus « romancé » et facile à lire et à suivre. J’espère que cela vous donnera envie de suivre cette aventure. » @Pikouse

7 « J'aime »

Je connais pas le jeu, mais bonne chance :slight_smile:

1 « J'aime »

Je regardais la WWF sur Canal + . J’aimais beaucoup El Matador, mais il perdait beaucoup :slight_smile:

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

C’est un peu le football manager du catch. Un jeu très complet et vraiment poussé dans le détails, c’est très prenant (comme beaucoup de jeux de gestion). Alors si mes souvenirs sont bon c’est Tito Santana, c’était un bon catcheur mais il était surtout utilisé comme jobber. La WWF sur Canal ? C’était au milieu des années 90 ? Si je me souviens bien c’était la WCW qui était diffusé fin des années 90.

episode 2

Bien évidemment qu’à l’aube de cette grande aventure, il est important de faire un point sur tous les aspects de la compagnie pour remettre un contexte à cette histoire. La compagnie est classée 2ème au ranking mondial, et elle est considérée de taille “Medium”. Ce niveau de popularité est atteint lorsque la popularité est de 59 dans le South East, et de plus de 35 dans les Great Lakes, la Mid-South et la Mid-Atlantic. Vous avez ci-dessous, un récapitulatif de notre importance dans les différentes régions du monde.

En termes d’argent la WCW dispose de $9.000.000,00 dans ces caisses, ce qui est conséquent pour l’époque et qui permet de réaliser des investissements de qualité. En parlant de cela, il faudra améliorer notre production pour répondre aux demandes de nos diffuseurs qui souhaiteraient une amélioration de notre “Quality music”. Pour rebondir sur nos diffuseurs, TBS (Diffusion commercial en Very Big) & Turner Première (Vente de Pay-Per Views en Big) diffuseront nos events. Du côté des shows TV hebdomadaires, je vous invite à consulter le tableau ci-dessous.

Comme on le constate, on dispose d’une excellente diffusion aux États-Unis notamment grâce à l’appui du groupe Turner qui a une grosse portée notamment sur le câble Américain. Je ne sais pas si je pourrais renouveler ces deals à l’avenir mais je ferais tout ce qui est possible pour les conserver car il apporte une exposition non négligeable pour mon produit. Pour le moment on va s’appuyer sur ces 3 shows, sachant que WCW Main Event est le pré-show de World Championship Wrestling. Ce dernier sera re-nommé prochainement, pour éviter toute confusion. En ce qui concerne les événements, la WCW diffusera en 1991 la liste ci-dessous:

  • WCW WrestleWar ‘91 (Dimanche de la 3ème semaine de février 1991)
  • WCW/NJPW Super Show 1991 (Vendredi de la 2ème semaine de mars 1991)
  • WCW SuperBrawl I (Dimanche de la 3ème semaine de mai 1991)
  • The Great American Bash (Dimanche de la 2ème semaine de juillet 1991)
  • WCW Halloween Havoc (Dimanche de la 4ème semaine d’octobre 1991)
  • WCW Starrcade (Dimanche de la 3ème semaine de décembre 1991)

Pour cette année 1991 on restera sur ces 6 Pay-Per Views, mais on verra pour 1992 pour en rajouter quelques uns en plus. Dans le but de développer de jeunes talents made in WCW, une fédération de développement sera bientôt créée, le nom de Power Plant (nom original) est évoqué mais rien n’est encore acté concernant ce choix.

3 « J'aime »

Je suis curieux de voir ce que ça va donner, surtout que je ne connais pas non plus le jeu. Tu peux me compter parmi tes lecteurs :wink:

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

J’espère que cette aventure te plaira :slight_smile:

episode 3

Bon après vous avoir expliqué les détails de la WCW, on va pouvoir aborder certainement la partie que vous attendez le plus: le roster. Ce dernier est partagé en deux puisqu’une partie travaille déjà en exclusivité avec la WCW, tandis que l’autre moitié alterne entre la WCW et d’autres compagnies venant de tout horizon. Sur TEW2020, les catcheurs ne sont plus répartis comme avant (Main Eventer, Midcarder, Opener …) mais de la façon suivante:

  • Major Star
  • Star
  • Well Known
  • Recognisable
  • Unimportant

Je ne vais pas vous présenter l’intégralité du roster sinon je risque d’en avoir pour un sacré moment. On va s’attarder sur les Major Star, sur les champions actuels et sur les gars à suivre et qui seront des pièces importantes du booking de Ted Turner.

Pour revenir sur ces 6 personnages importants, il faut savoir que Dusty Rhodes ne catch plus et il travaille principalement comme Road Agent (Personne qui prépare les combats avec les catcheurs, ils font le lien entre le booker et les catcheurs pour faire simple). Je pense lui retirer le poste de Colour Commentator. Il a d’excellentes stats ce qui légitime encore plus son rôle du côté de la WCW. Pour les 5 autres, on est sur des mecs en pleine possession de leurs moyens et figurant comme le “Présent” de la compagnie. Arn Anderson est peut-être légèrement moins en forme suite à beaucoup de blessures dans le passé. A noter qu’ils travaillent tous en exclusivité pour la WCW.

Les champions:

WCW World Heavyweight Championship

WHC VACANT
Le championnat est actuellement vacant après un règne d’environ 6 mois de Sting. Ce dernier ayant subi une blessure, la compagnie en a profité pour introduire à l’aube de cette année 1991, le titre appartenant à la WCW et plus à la NWA. L’objectif étant de faire la même chose avec les autres ceintures. Un tournoi sera organisé entre 4 catcheurs pour déterminer le futur champion et premier représentant de la compagnie. Ces 4 challengers sont les suivants: Sting, Ric Flair, Big Van Vader et Larry Zbyszko.

NWA United States Heavyweight Championship

luger us
Lex Luger est l’actuel champion depuis sa victoire à Starrcade contre Stan Hansen. Dans le contexte de l’époque, Lex Luger est considéré comme la futur star de la compagnie, certaines comparaisons vont même en faire le Hulk Hogan de la WCW. Sauf que sur un ring il est très limité et c’est un côté assez gênant surtout à la vue de comment Ted Turner va faire évoluer ce programme. On ne peut pas nier sa très grosse popularité, et il est clair qu’il faudra trouver une façon de l’utiliser qui sera optimal. Des projets sont en cours de développement le concernant, seul l’avenir nous dira si c’était la bonne solution.

NWA World Tag Team Championship

butch tag ron tag
Nos champions actuels sont Doom, l’équipe entre Butch Red & Ron Simmons. Fort de leur sacre en mai 1990, ils sont sur une pente ascendante, et repousse chacun de leurs adversaires. L’objectif est de maintenir une division par équipe de très bon niveau pour permettre à tout ce beau monde de nous proposer de belles batailles. Pour le moment Ted Turner n’a pas dévoilé de storylines les concernant, mais cela devrait arriver assez rapidement. Il faudra quand même faire des tests sur les shows “B” pour évaluer tout ce beau monde.

NWA World Television Championship

ZENK TV
Notre champion TV n’est autre que le Z-Man. Connu aussi sous le nom de Tom Zenk, c’est un solide lutteur qui dispose de bonnes qualités in-ring. Ce titre est là pour développer la midcard et nous faire découvrir de nouveaux talents. Il n’est donc pas exclut qu’il perde un peu de popularité par rapport au prestige qu’il avait dans la fin des années 80. Le Z-Man vient tout juste d’effectuer son premier mois de règne et il serait déroutant de lui enlever le titre sachant qu’il n’est pas un champion dit de transition. Après rien n’est acté et vue le peu de grosse star, il n’est impossible que certains disposent de promotions.

NWA United States Tag Team Championship

rick us tag scott us tag
C’est le titre secondaire pour la division par équipes, il est néanmoins détenu par les Steiners Brothers qui reste une force importante de la division Tag. A terme, ce titre permettra à des équipes de seconde zone de se faire la main, pour ensuite tenter de viser le titre mondial par équipes. Cela confirme une nouvelle fois l’importance de bien développer la division par équipes en permettant aux moins expérimentés de s’habituer aux show télévisés et de gagner en expérience rapidement. Avec déjà 11 équipes présentes dans le roster, on se doute qu’il y aura de quoi faire.

Les catcheurs à suivre:

J’ai choisi ces 4 hommes car ils sont chacun à leurs niveaux de futurs grands noms de la WCW. Le plus établi est Brian Pillman qui dispose déjà d’une bonne popularité et qui devrait rapidement rentrer dans la course au titre US. Master Blaster Steel (plus connu sous le nom de Kevin Nash) est dans sa première année et il est là pour apprendre, il commencera en équipe puis on verra s’il dispose des qualités pour se lancer en solo. Dustin Rhodes, qui a déjà deux ans d’expérience dans le milieu, devra se montrer digne de son papa: le grand Dusty Rhodes. Disposant de très bonnes bases, il sera rapidement mis dans des storylines pour améliorer sa popularité et ses performances dans un ring. Le dernier est Owen Hart. Faisant parti de la grande famille Hart et ayant été formé dans le Dojo familial, il semble prêt pour lancer réellement sa carrière. Il faudra qu’il travaille principalement ces qualités au micro et en acting la ou il a de grosses faiblesses, dans un ring il est déjà très bon.

Voilà c’est tout pour la présentation du roster, si vous souhaitez voir ce dernier en intégralité c’est juste en dessous, et si vous souhaitez avoir plus d’informations sur certains lutteurs, n’hésitez pas à me demander. A la prochaine.

Roster de la WCW
FACE MAJOR STAR HEEL
Dusty Rhodes (Road Agent) Arn Anderson
Lex Luger Barry Windham
Miss Elizabeth (Manager) Ric Flair
Sting Stan Hansen
Tully Blanchard
FACE STAR HEEL
El Gigante Bobby Eaton
Gordon Solie (Announcer) Ole Anderson (Road Agent)
Missy Hyatt (Manager) Paul E.Dangerously (Colour)
Rick Steiner
Ricky Morton
Scott Steiner
Tommy Rich
FACE WELL KNOWN HEEL
Brian Pillman Big Van Vader
Dick The Bruiser (Road Agent) Buddy Landel
Jody Hamilton (Road Agent) Butch Red
Junkyard Dog Harley Race (Road Agent)
Lance Russell (Announcer) Jimmy Garvin
Magnum T.A. (Colour) Kevin Sullivan
Robert Gibson Larry Zbyszko
Terry Taylor Michael Hayes
Z-Man Michael Wallstreet
Ron Simmons
Sid Vicious
FACE RECOGNISABLE HEEL
Brad Armstrong Alexandra York
Dustin Rhodes Big Cat
Eddie Guerrero Dan Spivey
Grizzly Smith (Road Agent) Diamond Dallas Page (Manager)
Jim Ross (Announcer) Dutch Mantell (Manager)
Mike Graham El Cubano
Norman The Lunatic Fatu
Ranger Ross Master Blaster Blade
Scott Hall Master Blaster Steel
Steve Armstrong Moondog Rex
Ted Turner (Owner) Pat Rose
The Juicer Rip Morgan
Tim Horner Rig Rogers
Tony Schiavone (Announcer)) Samu
Tracy Smothers Teddy Long (Manager)
FACE UNIMPORTANT HEEL
Beulah McGillicutty (Manager) Cactus Jack
Booker T George South
Chris Youngblood Jack Victory
Jim Herd (Personality) Jeannie Clark (Manager)
Jimmy Jett (Referee) Jim Clontz
Keith Hart (Road Agent) Lethal Larry
Mark Youngblood Lt. James Earl Wright
Mike Atkins (Referee) Mark Kyle
Nick Patrick (Referee) Motor City Madman
Owen Hart Scott Armstrong
Pez Whatley Sgt. Buddy Lee Parker
Randy Anderson (Referee) Steven Regal
Steve Austin The Minotaur
Stevie Ray
The Italian Stallion
1 « J'aime »

Quand je vois les noms, c’est pépite

1 « J'aime »

Y a des gens, on se demande si il feront carrière :grin:

un sentiment nostalgique

1 « J'aime »

trop de souvenir

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

Ahah je vois que je vous ai embarqué dans le passé et que la nostalgie est bien présente. Maintenant, j’essaierais simplement de la rendre meilleure :wink:

episode 4

Ted Turner a scellé de nouveaux deals avec des broadcasters pour nos évènements dans le but d’augmenter notre diffusion à travers le Japon (via TV Tokyo) et l’Europe (Screensport). Ils ont également eu accès à nos shows TV hebdomadaires: World Championship Wrestling pour TV Tokyo et WCW Power Hour pour Screensport. L’objectif est clair: maximiser notre visibilité à travers le monde.

Passons donc à la partie recrutement, avec les arrivées de 3 nouveaux catcheurs et d’1 manageuse. L’objectif est clairement de récupérer des jeunes prometteurs pour assurer la transition avec la génération actuelle qui commence à être plus proche de la fin que du début.

cactus jack steve austin miss elizabeth TULLY BLANCHARD

Pour Cactus Jack et Steve Austin, ce sont des arrivées de jeunes talents qui présentent un potentiel vraiment intéressant. Ils commenceront en bas de la carte et auront du temps pour progresser. Pour Miss Elizabeth et Tully Blanchard, leurs arrivées respectives sont clairement pour être sur le devant de la scène. Des plans sont déjà dressés en interne et ils intégreront rapidement le roster. La campagne de recrutement ne fait que commencer, et la création d’une fédération de développement est de plus en plus probable.

Après avoir beaucoup blablaté il temps de passer au vif du sujet. Ted Turner a enfin réalisé ses premiers booking avec pas moins de 3 shows à écrire pour cette première semaine de janvier 1991. C’est donc l’heure du petit récap des 3 premiers shows.

On débute cette nouvelle ère avec un show “B” et les débuts sont réussis puisque le rating obtenu est de 69. Les faits notables sont que Larry Zbyszko veut une opportunité au titre US de Lex Luger, et il annonce clairement qu’il sera le prochain champion. Cactus Jack a fait ses débuts à la WCW en s’inclinant contre Brian Pillman dans un bon match. On a également aperçu les Four Horsemens enfin seulement Ric Flair, Arn Anderson et Barry Windham, et ces derniers semblaient parler du cas Sid Vicious. Ce dernier ne semble pas en odeur de sainteté dans ce groupe. On en saura plus dans les semaines à venir. Pour conclure ce show, les Steiner Brothers vont défendre avec succès leurs ceintures de champion des USA par équipes.

Comme je l’avais évoqué plus haut, ce show est une sorte de pré-show de World Championship Wrestling. Il y a donc seulement 30 minutes à booker. On va voir Sid Vicious qui va souhaiter avoir une discussion avec Barry Windham, après avoir vu les images de WCW Power Hour, les deux hommes entrent dans un vestiaire pour parler. On enchaine avec un match entre Windham et Junkyard Dog, et durant ce dernier, Sid Vicious va louper son intervention et frapper accidentellement Windham. Heureusement cela n’aura pas d’impact sur la fin de la rencontre, mais on sent que les choses ne tournent plus rond du côté des Four Hoursemens. Dans le dernier combat, Terry Taylor va battre Jack Victory, sauf qu’après ce match, Taylor va attaquer ce dernier et le passer à tabac. On se demande les raisons de cet incident.

Cette première est une grosse satisfaction avec un 79 de rating très solide. Le Z-Man va réussir une défense de son titre TV contre Dan Spivey mais se fera ensuite attaquer par Pat Rose. Tommy Rich et Ricky Morton après leur victoire vont challenger Doom pour les titres mondiaux par équipes. Lex Luger va demander à Larry Zbyszko de faire ses preuves s’il veut une chance au titre US. Dans le main-event, Ric Flair va défaire Big Van Vader dans une bonne brawl et il se qualifie donc pour la finale qui couronnera un nouveau champion du monde de la WCW.

Cette première semaine de booking a donc été une réussite et on sent que Ted Turner n’a pas pris à la légère son rôle et il semble s’être entouré des bonnes personnes pour l’aider dans sa tâche. Il est encore trop tôt pour pour faire des conclusions mais on part sur une bonne base.

3 « J'aime »

episode 5

Bien évidemment que l’enjeu actuel est de savoir qui sera le nouveau champion du monde poids lourds de la WCW. Enfin c’est surtout la question que se posent les fans, en interne d’autres préoccupations prennent le dessus. En parlant de cela, Ted Turner a fait le choix de renvoyer David Crockett, le frère de Jim, car il souhaitait travailler seulement comme Road Agent saut qu’il n’est pas bon dans ce rôle. Une décision jamais facile à prendre mais qui semblait nécessaire pour le coup. Bien évidemment, cela n’a pas plus à son frère qui est malheureux actuellement, et qui n’entre pas les plans de la compagnie sur le court, ou le moyen terme. Étant sous contrat en exclusivité, il faudra attendre la fin de ce dernier pour le libérer. Enfin ça c’était avant que Turner ne réfléchisse et prenne la décision de libérer également Jim Crockett Jr. car sa mauvaise humeur polluait la bonne ambiance des vestiaires.

Un petit show correct, avec les débuts des Harlem Heat (Booker T & Stevie Ray) ainsi que du Mexicain Eddie Guerrero. Larry Zbyszko va battre Brad Armstrong dans le main-event mais va ensuite se faire attaquer par Lex Luger, qui veut continuer de s’affirmer en tant que champion US.

Deux combats sans réel intérêt, mais on voit dans le dernier segment que Sid Vicious se fait attaquer par les trois autres membres des Four Hoursemen, et il ne fait donc plus partie de leur clan. Qui sera le remplaçant ? La réponse dans le show principal.

On débute le show avec une victoire sérieuse de Big Van Vader. Derrière, Alexandra York annonce que Terry Taylor va devenir un nouveau client et que l’ordinateur lui prédit une victoire. Chose qui va arriver juste après, et il rejoint donc officiellement la York Fondation. Ricky Morton et Tommy Rich vont battre les nouveaux Samu & Fatu, mais ils vont se faire attaquer par Doom à la fin du match. Stan Hansen va battre Dustin Rhodes dans une brawl, mais ce dernier va se blesser au coude, et sera gêné par cette dernière pendant 1 an et 2 mois … Sting va battre Larry Zbyszko dans le main-event et il affrontera Ric Flair pour tenter de reprendre son titre mondial de la WCW. Sauf qu’après le match Tully Blanchard va faire son grand retour et va attaquer Sting. Il rejoindra ensuite Arn Anderson, Barry Windham et Ric Flair dans les coulisses et ce dernier annoncera que Tully Blanchard (re)devient le 4ème homme des Four Hoursemen. On termine le show sur des gros ratings ce qui nous donne un overall rating final de 80. Une excellente performance.

Ce show permet à certains comme Larry Zbyszko de reprendre du momentum en remportant son match contre The Juicer. On apprend Terry Taylor et Michael Wallstreet vont dorénavant faire équipe et ils battent les Harlem Heat pour leur premier match ensemble. Tully Blanchard fait son premier combat a la WCW et bat le Junkyard Dog sans difficulté et dans un bon match. Dans le main-event, Les Steiner Brothers remettent les titres par équipes US en jeu contre les Master Blasters. Sans surprise, les Steiners vont remporter le match et conserver leurs ceintures. Seul bémol, Master Blaster Blade est vraiment mauvais et sera un frein pour Steel. On va devoir déjà séparer ces deux là.

On débute le show avec la York Fondation qui annonce sa future victoire, Terry Taylor fait une belle promo et acte son heel turn. Derrière on assiste à une belle victoire de la York Fondation contre les Young Pistols. Dans le main-event, Scott Hall fait sa première apparition à la WCW et affronte Bobby Eaton. Ce dernier va remporter le match, mais c’est bien Scott Hall qui impressionne pour cette première.

On débute le show avec l’annonce d’un triple threat match pour le titre TV du Z-Man qui affronte Big Cat et Pat Rose. Au terme d’un match correct, le Z-Man va remporter et conserver son titre. Brian Pillman semble en bonne forme actuellement, puisqu’il va battre Big Van Vader dans un très bon combat. Mais le match que tout le monde attend, c’est la finale de ce tournoi pour le titre mondial de la WCW. Au terme d’un match tout simplement grandiose, Ric Flair va remporter le combat grâce à une intervention de Tully Blanchard qui va causer la perte de Sting. Ric Flair va célébrer sa victoire avec son clan, et va jeter la ceinture à la poubelle pour remettre au goût du jour la “VRAIE” ceinture de champion du monde que tout le monde connaît. Ric Flair est à peine champion qu’il fait déjà des manières. Le show a été excellent, rien à redire.

On termine cette 3ème semaine de booking avec un excellent show, et le sacre de Ric Flair qui est l’homme fort de la WCW, à l’aube de cette année 1991. Le retour de l’ancienne ceinture était prévue, et le sacre de Flair permet de justifier ce changement grâce à ce dernier angle. On va continuer sur cette voie concernant les ceintures pour en faire des 100% WCW.

1 « J'aime »

Honnêtement j’ai suivi le catch fin des années 90, débuts 2000 donc quelques noms me parlent mais sans +… Mais ce jeu à l’air hyper cool! En tout cas je vais suivre! Il est uniquement en anglais ? Comme le meilleur jeu de simulation de Basket dont l’acronyme est DDSPB…?

1 « J'aime »
Réponses aux lecteurs

Après je pars de vraiment très loin ça ne doit pas aider … Je te le confirme, il est vraiment très complet à l’image de FM. Oui il est uniquement en Anglais, mais je ne trouve pas ça particulièrement dérangeant malgré mon très très faible niveau. Ah je connais bien Draft Day et j’en ai passé des heures à jouer là-dessus, c’était un réel plaisir !

episode 6

La WCW a publié un communiqué pour annuler son évènement WCW/NJPW SuperShow 1991 faute d’un accord trouvé avec la compagnie Japonaise. Pour remplacer ce dernier, la WCW lance donc WCW Uncensored qui aura lieu le dimanche de la 3ème semaine de mars. La compagnie ne sait pas arrêter là et a officiellement acquis le nom de l’évènement The Great American Bash qui appartenait encore à la NWA. Ce dernier qui était prévu pour juillet, pour être avancé en juin. Cela permettrait d’avoir WCW Clash of Champions en août. C’est donc un événement de plus pour cette année 1991 qui s’annonce de grande qualité.

Scott Hall va battre Dustin Rhodes et va prendre le micro pour avoir un match contre le Z-Man et son titre TV. Kevin Nash va lui aussi être mis en avant via une vidéo puis dans un combat contre Pez Whatley qu’il remportera. La York Fondation continue sa route et va battre les Renegade Warriors. Les Steiner Brothers et les titres nationaux sont leurs prochaines cibles. On termine par un très bon match entre Eddie Guerrero et Stan Hansen, qui tournera à l’avantage de ce dernier.

On fait lutter El Gigante (qui est très apprécié dans le locker room) contre El Cubano. El Gigante s’impose et continue de travailler son momentum. Ricky Morton va ensuite battre Butch Red, mais ce dernier, bien aidé par Ron Simmons vont attaquer Morton et Rich pour affirmer leur domination. Sting cloture ce show avec un segment où il annonce vouloir un match revanche contre Ric Flair.

Ric Flair va répondre de suite au challenge de Sting, et il acceptera à une seule condition: il devra battre Barry Windham, Tully Blanchard et Arn Anderson pour pouvoir prétendre à un match pour le titre. Le Z-Man va remporter son match contre Buddy Landel, mais il se fera attaquer après le match contre Scott Hall. Dan Spivey et Sid Vicious se rapprochent de plus en plus et il semble bien qu’une alliance est en préparation. Barry Windham affrontera donc Sting ce soir dans le main-event, mais avant Lex Luger défend sa ceinture US contre Larry Zbyszko, ce qu’il réussira avec succès. Après le match, c’est Stan Hansen qui va l’attaquer et qui semble se placer pour la course au titre US. On termine donc avec le match entre Windham et Sting, ce dernier va battre son adversaire du soir malgré une intervention de Ric Flair durant le match. Sting ressort fort de ce combat !

On fait ce petit point sur les ratings avec du positif pour le moment puisque les shows attirent de plus en plus de monde, ce qui est plutôt encourageant pour la suite. Le seul point négatif de ces accords TV avec de gros diffuseurs c’est qu’ils sont sur une grosse durée et donc non négociable en termes de % de revenus. Bref, revenons-en à nos moutons et l’on se dirige vers le premier Power Hour de février.

On débute le show avec les State Patrol qui vont battre une nouvelle équipe fraîchement arrivée: les Pitbulls. Je suis persuadé qu’ils feront du bon travail au sein de notre division par équipe. On notera également les débuts réussis de Bam Bam Bigelow au sein de la compagnie, qui va battre Dustin Rhodes dans un match simple. On termine le show avec les Steiner Brothers qui défendent leurs ceintures contre la York Fondation. Les frères Steiner vont battre leurs adversaires du soir, suite à une intervention loupée d’Alexandra York qui a va distraire Terry Taylor qui prendra le pin final. Mais juste après ce match, elle prendra le micro et annoncera que ses deux protégés auront le droit à un match revanche.

Dans le second match, Big Cat va s’incliner contre Eddie Guerrero après un beau match. Il reste sur le ring, complètement abattu mais Alexandra York accompagné de Terry Taylor et Michael Wallstreet, va proposer de rejoindre la York Fondation et de devenir un homme meilleur. Il reste dubitatif et ne donne pas de réponse pour le moment. On en saura plus très rapidement.

On débute le show avec le match revanche pour la York Fondation contre les Steiner Brothers. A la surprise générale, la York Fondation va s’imposer grâce à une intervention de Big Cat, qui va donner la victoire à ces derniers. Ils sont donc les nouveaux champions par équipes des USA. Big Cat, n’est plus le même et il annonce qu’il rejoint la York Fondation. Il veut désormais qu’on l’appelle Mr.Hughes. Stan Hansen va battre Doug Gilbert dans un match simple ou Lex Luger sera présent à la table des commentateurs. Derrière, Doom va réussir à conserver les ceintures par équipes mondiales en battant Tommy Rich et Ricky Morton. On termine le match entre Sting et Tully Blanchard. Le premier nommé va remporter le combat et il devra donc affronter Arn Anderson au prochain WCW pour pouvoir espérer affronter Ric Flair pour le titre mondial. La semaine se termine encore une fois sur une belle note.

Sid Vicious à travers une promo, annonce avoir trouvé un partenaire pour démolir la division par équipe. Son nom n’a pas été annoncé. Après sa victoire contre Dutch Mantell, Doug Gilbert va être attaqué par Buddy Landel sans aucune raison, on en saura plus prochainement. Alexandra York et toute sa clique sont présents sur le ring, pour l’inauguration des nouvelles ceintures version WCW, et pour introduire leur nouveau membre: Mr.Hughes. On termine par Lex Luger qui remet son titre US en jeu contre Kevin Sullivan. Il remportera le combat, mais suite à cela, Stan Hansen prendra le micro et fera une grosse promo pour allumer Luger et pour annoncer qu’il sera bientôt le nouveau champion US.

Buddy Landel après sa victoire contre Cactus Jack va prendre le micro et explique son attaque sur Doug Gilbert. Ce dernier a trop d’opportunités alors que Landel est depuis longtemps dans le roster de la WCW et n’a pas eu cette chance. On peut dire qu’il nous fait une petite crise de jalousie. On finira sur un gros match ou Barry Windham va prendre du momentum en battant Tracy Smothers.

On ouvre le show sur un match pour le championnat TV du Z-Man qui affronte enfin Scott Hall. Sans surprise le Z-Man va s’imposer mais il va se faire violemment attaquer après ce combat par Bam Bam Bigelow. On apprend que le partenaire mystère de Sid Vicious est Dan Spicey. Ils ont un combat contre les Renegades Warrios, qu’ils remportent facilement. On voit en coulisses, Brian Pillman qui propose son aide à Sting pour ce soir contre Arn Anderson, ce dernier refuse poliment et le remercie pour sa proposition. Pillman va ensuite se rendre au ring pour y affronter Tully Blanchard. Ce dernier va remporter le match après une attaque de Barry Windham. Les Four Horsemen ont encore frappé. Pour terminer le show, Sting affronte Arn Anderson pour obtenir son match revanche contre Flair, sachant que ce dernier est à la table des commentateurs. Finalement, Sting réussit à s’imposer après un excellent combat et Ric Flair, complètement désespéré accepte la demande de Sting pour le plus grand plaisir de la foule.

Ted Turner annoncera au cours de la conférence de presse d’après-show, avoir réglé le problème des revenus de diffusion, ce qui était un gros problème notamment vis-à-vis de la survie financière de la compagnie. Une excellente nouvelle à une semaine du premier Pay-Per View.

2 « J'aime »

Sting doit démolir Ric Flair :stuck_out_tongue_winking_eye: Pour Draft Day Sport… Quelle série de jeux effectivement :pray:

1 « J'aime »

Tous derrière Sting :grin:

2 « J'aime »