:storygreen: :s15: :world: Vapeurs de kérosène (??? - ???)


@BlackRabbit85 @Nehoc En tout cas, viser plus haut, c’est ce que j’ai essayé de faire pendant l’intersaison…mais malgré mon CV qui intéresse certains clubs, les places libres se sont faites rares
@Sythax Effectivement, mais c’est peut-être pas plus mal, les mecs se sont tapés un tirage facile jusqu’en finale, leur seul gros adversaire était l’Angleterre…il fallait que la chance s’arrête :smile:
@SxVindicate C’est un peu statique, en effet, et en même temps, le club a de moins en moins de moyens chaque année, donc cet immobilisme est aussi une forme de résilience…je crois
@Pikouse Un peu, j’explique tout ça juste en-dessous :smile:


NB : cet épisode a été écrit un peu pour temporiser et essayer de faire un lien logique avec la suite de l’histoire, mais il ne raconte pas beaucoup d’évènements vis-à-vis de la saison en cours (seulement l’intersaison). J’ai un peu de mal à faire avancer ma sauvegarde, en partie à cause d’un autre projet qui me passionne depuis peu, en partie par manque de temps, et aussi parce que, comme je l’avais prédit en pensant secrètement que ce ne serait pas un SI GROS problème, c’est pas facile d’imaginer une histoire consistante au fur et à mesure, sans pouvoir revenir en arrière NI se projeter dans le futur Je paye actuellement le prix de quelques décisions peu éclairées m’ayant emmené dans des embranchements narratifs un peu douteux, et c’est probablement le plus gros frein à l’avancée de l’histoire :thinking:
Bref, cet épisode est un épisode de transition, un peu hors-série, où on va moins parler de FM et plus parler de…gens :man_shrugging:


Elle commence à m’énerver, cette morveuse.



Je vais lui remonter les bretelles, t’inquiète, laisse-moi faire.



Nan, on l’envoie balader. On n’est pas obligé de l’aider.



On lui a promis, oublie pas.



TU lui as promis, moi j’ai rien dit !



Ah ! MAINTENANT, tu changes d’avis ? T’avais deux semaines pour lui dire que tu ne voulais pas l’aider pour son test de paternité. Mais MAINTENANT ça te dérange ?



Bah oui ! Tu croyais que j’allais me douter qu’avec ses conneries, on allait devoir l’attendre à la sortie d’un commissariat ?



Arrête. Elle a rien fait de grave. Et ça nous concerne même pas…enfin, j’espère pas. Je vais lui dire deux mots, ça va la calmer, et après, on recommencera à bosser.



D’habitude, c’est toi la plus sévère de nous deux. Si y’a bien UNE personne ici qui aurait pas laissé passer le moindre écart de conduite…je veux dire, on est là pour récolter des infos sensibles, le genre de truc qui se raconte pas à des gens qui sont pas dignes de confiance. Alors faut pas qu’on se fasse mal voir, faut pas que les gens pensent que…



On a compris, on a compris, ferme-la. Olga va pas ruiner tout notre documentaire juste parce qu’elle est retenue dans un commissariat…si ça se trouve, elle est sur quelque chose et c’est pour ça qu’ils discutent encore. Peut-être qu’elle nous a appelé ici pour nous annoncer une BONNE nouvelle !



Bah oui, suis-je bête. Ou peut-être qu’elle s’est effectivement attiré des ennuis, elle et son impression perpétuelle que tout lui est dû. Qu’est-ce qui est le plus crédible, d’après toi ?



Hey, c’est bon, c’était une supposition. Voilà ce qu’on va faire : on va contacter tous les laboratoires du pays qui font des trucs sur la génétique, leur demander si ils ont déjà fait un test sur Avishai, laisser Olga se débrouiller…et espérer une réponse positive.



…pourquoi espérer une réponse positive ? C’est son problème, pas le nôtre.



Comme ça, on inclut à notre reportage tout un chapitre sur la fille qu’Avishai Sarfati a abandonné.



Je me disais aussi. Tiens, Olga est en train de sortir.



Salut Aaron, salut Debra.



Ahem ahem…



…et euh…désolée pour tout ça.



Ouais, tu fais bien de t’excuser. Tu peux nous dire ce qui t’est passé par la tête ?



Rien, je vous jure ! Il s’est rien passé de grave. J’ai juste…enfin…Maman m’a dit qu’elle avait tenté de forcer Avishai à payer une pension, donc j’ai pensé que la justice avait dû lui faire passer un test de paternité pour justifier ça. Et comme JE suis la première concernée par ce test, puisque c’est de MON ADN qu’il est question, je me suis dite que j’aurais eu le droit de le consulter comme je voulais, si je demandais à n’importe quel poste de police…



Et donc ?



Bon bah maintenant, je sais que ça marche pas du tout comme ça.



Mais pourquoi ils t’ont gardé toute la matinée ?



Parce que ça a mal tourné. Je suis arrivée, j’ai demandé si ils avaient des infos sur Avishai Sarfati : ils m’ont regardé bizarrement. Alors je leur ai dit que c’était pour une enquête indépendante et ils se sont CARRÉMENT moqués de moi ! J’ai un peu insisté, j’ai dit que c’était pour un test de paternité, que je devais avoir accès à leur base de données…



LEUR BASE DE DO…MAIS T’ES CONNE OU QUOI ?!



C’est okay Aaron, c’est okay, on fait tous des erreurs.



…ouais, enfin j’aurais préféré savoir comment les choses marchaient avant de me lancer tête la première. Parce qu’à cause de ça, ils ont commencé à me parler comme une débile, ils se sont amusés à me vexer, et du coup, moi, j’ai fini par…euh…les insulter.



soupir…Mais pourquoi t’as ressenti le besoin de faire ça ? Tu pensais sincèrement qu’ils confieraient tout ce qu’ils ont à une fille inconnue qui se ramène comme ça, sans raison ? Olga, tu sais qu’on est toujours prêts à t’aider, mais y’a des limites, et si tu continues tes excursions dangereuses, nous, on arrête de suivre.



Hey, c’est votre faute aussi ! On est tous les trois sur cette histoire depuis plusieurs semaines, et on a toujours rien trouvé. J’ai voulu prendre les choses en main, faire avancer un peu les choses, quitte à y aller au culot. Vous voulez jamais rien faire, vous…



On peut pas se le permettre.



Moi si.



Ça, c’est ce que tu crois. Tu penses peut-être que tu auras toujours une seconde chance, mais en vrai, tu as eu BEAUCOUP de chance que cette prise de bec avec les flics n’ait pas dégénéré en quelque chose de plus…pénalement concret.



Olga, écoute-moi bien. On va faire un tir groupé : on va envoyer des mails, passer des appels et même écrire des courriers à tous les labos qui font des tests ADN. On va brasser le plus de sources possibles, en leur demandant à chaque fois si un certain Avishai Sarfati figure dans leurs registres. Et si on a une réponse positive…je dis bien si on a une réponse positive…on te met en contact avec eux et on te laisse faire, okay ?



Okay, très bien, ça me convient. Il n’y a pas énormément de labos de ce type, de toute façon…je pense.



Oublie pas que ça PEUT échouer ! Et que c’est pas une raison pour aller insulter des flics dans un commissariat !



Hey, techniquement, j’ai pas été insulter des flics. J’étais venue discuter calmement, et ces mecs m’ont manqué de respect !



Allez stop, arrête avec cette histoire. Et puis, on s’éloigne de ce qui nous intéresse. Dis-moi, tu nous avais dit que, en 2032, les clubs professionnels d’Israël avaient contacté Avishai…mais on a fait nos recherches et, en 2033, il était encore à Tirat Carmel. Pourquoi il n’est pas parti ?



Sur ce sujet, j’en sais autant que le grand public : la Fédération est revenue sur une décision importante et ça a ruiné les plans d’Avishai. Pour le reste…hey bien, c’est une histoire compliquée, mais il semblerait que Avishai ait pété un câble, seul dans son coin…


21 août 2033, à Tel-Aviv



Vous pouvez pas me faire ça, les gars. Pas après tout ce qu’on s’est dit !



Tu ne comprends pas, Avishai. Ce sont les circonstances qui ont évolué, pas notre jugement. Ce qu’on fait là, c’était la seule décision qu’on pouvait prendre.



Mais on a un plan B !



Plus maintenant. Avishai, est-ce que tu as bien compris nos intentions ?



Oui, c’était on-ne-peut-plus clair. Vous vouliez me recruter pour prendre les rennes de votre club, l’Hapoël Petah-Tikva, et préparer le club au changement de règlement qui allait prendre effet.



Techniquement, ce n’est pas notre club, nous ne sommes qu’actionnaires…mais okay, dans les grandes lignes, c’est ça. Et en quoi consistait ce changement de règlement, Avishai ?



Moins de joueur étrangers et plus de joueurs de moins de 23 ans dans les effectifs de première division. Je connais par cœur, à force d’en avoir entendu parler toute l’année.



Bien, c’est effectivement ça. Et j’imagine que tu connais aussi la suite de l’histoire.



Ouais. À force de faire pression, les gros clubs ont eu ce qu’ils voulaient et la Fédération a fait machine arrière, annulant tous les plans qu’elle avait prévu l’année dernière. Et je vois en quoi ça annule notre premier plan, mais pas le deuxième.



T’es con ou quoi ? Tu vois pas en quoi ça annule notre plan B aussi ?



Bah non. Notre plan B, c’était que je reste ici pour que vous puissiez utiliser Tirat Carmel comme point de chute temporaire de vos joueurs en trop…vu que y’a une faille dans les règles qui autorise les joueurs étrangers, de retour de prêt, à rester à jusqu’à juin 2024. On se faisait prêter 2-3 joueurs, on annulait le prêt après quelques semaines et la Fédé ne pouvait rien dire. C’était votre façon de contourner la nouvelle règle.



Là, voilà, c’est exactement ça. Alors explique-moi quel intérêt on aurait à faire ça, maintenant que la nouvelle règle a été annulée ?



Hey bah…elle existe toujours, cette limite d’étrangers, même si elle est moins restrictive.



Ouais, mais celle-là, on y est adaptés depuis des années, on n’a pas besoin de la contourner. Et cet ancien règlement ne comporte aucun faille. Donc on a aucune raison, aucune envie, et surtout, aucun MOYEN d’utiliser ton club pour contourner la loi. Si LÀ, tu ne comprends toujours pas pourquoi on arrête tout, je sais pas ce qu’il te faut.



Putain…



Je sais que c’est énervant, Avishai. Tu espérais te retrouver en première division, ou bien tu espérais choper, pour quelques mois, des joueurs d’un très bon niveau…mais l’existence même de ce plan était intimement liée aux décisions de la Fédération. Et elle a tout annulé. On ne faisait que préparer un avenir qui n’a finalement pas eu lieu.



Hey mais moi aussi, j’ai préparé l’avenir en pensant à cette nouvelle règle ! Moi aussi, j’avais des plans bien ficelés ! Vous croyez que tout ceci n’aura pas de conséquences pour Tirat Carmel ? Vous croyez que des gens ne vont pas souffrir des conséquences ?



On n’en doute pas. Sauf que, de un : ce n’est plus notre problème, et de deux : officiellement, tu n’étais pas censé faire…ce que tu as fait. Et je dis ça alors que je ne sais même pas ce que tu as fait.



J’avais un peu recruté, voilà tout.



Des transferts gratuits, évidemment…j’espérais des retombées positives si nous avions pu mener à bien notre opération…


Je sais Avishai, c’est cruel, mais c’est ainsi. Tu as été un interlocuteur très enthousiaste, et nous t’en sommes reconnaissants. Mais notre collaboration n’ira pas plus loin, et ton projet avec le Tirat Carmel se fera sans nous.



C’est plutôt vous qui devrez vous débrouiller sans moi.



Tu es ridicule Avishai, arrête ça tout de suite. C’est pas de notre faute, ni de la tienne. Les présidents ont remporté leur bras de fer contre la Fédération, tu es du mauvais coté de l’histoire, n’en parlons plus. On rentre à Petah-Tikva, si tu veux prendre un verre à l’avenir, tu sais où nous trouver. Allez, tchao.



Ouais, c’est ça, barrez-vous. Vous venez de commettre votre dernière erreur, ça, je peux vous le garantir.

13 « J'aime »

Une petite menace finale pour terminer cet épisode en beauté. Tout ce qu’on aime :grin:

1 « J'aime »

Toujours aussi passionnant cette histoire :heart_eyes:

1 « J'aime »

Oh la jolie menace, quelle saison exceptionnelle qui se profile!

1 « J'aime »


@Rhino Je ne pensais pas lire un jour que quelqu’un aimerait les menaces, mais ça me déplait pas, j’adore menacer des gens et puis c’est un outil de narration facile pour créer des personnages antipathiques :sac:
@Nehoc Merci, ça me touche :dsk:
@BlackRabbit85 Bonne saison oui, mais saison exceptionnelle, c’est un poil optimiste Même si j’ai très envie que tu aies raison :kappa:

Lundi 5 décembre 2033, commissariat de police d’Haïfa


Il va falloir que vous me réexpliquiez, parce que moi, je suis perdu. QUI a commencé ? Nan, attendez…par quoi tout a commencé ? Ouais, on va faire ça dans ce sens-là. Comment l’histoire a commencé ? D’où vous vous connaissez ?



Tu veux tout redire ou je le fais ?



Je m’en charge. En gros, y’a deux ans, la Fédération Israélienne de Football a présenté un projet de développement de la formation. Ça revenait grosso modo à laisser des places aux jeunes, et à durcir les règles sur les joueurs étrangers… Le problème, c’est que les anciennes règles étaient déjà TRÈS contraignantes ! Alors logiquement, on a tous gueulé, y’a eu des débats houleux entre la Fédé et les présidents, c’était le bordel. Mais en parallèle…bah, ce truc allait entrer en vigueur, 'fallait préparer l’avenir…



Excusez-moi mais, on est vraiment obligé de remonter aussi loin ? Tout ce qu’il y a à raconter, ça s’est passé aujourd’hui même, alors je vois pas pourquoi on s’embête à ressasser tous les détails.



Avishai, tu la fermes. Si tu t’étais pas amusé à noyer le poisson à chaque fois qu’on te demande des explications, l’histoire aurait pu être pliée en cinq minutes.



Non non messieurs, ne recommencez pas.



MOI, noyer le poisson ? Venant de vous, c’est fort de café, ça !



Tu déconnes là ? Tu déconnes j’espère ? Nan mais écoutes-toi parler ! Nous, on est moins honnêtes que toi ? NOUS, on est moins honnêtes que TOI ? Toi, là, le putain de faux-cul !



Arrête, arrête, c’est bon, oublie. On est là pour clarifier les choses, rentre pas dans son jeu.



Okay, c’est bon. Je le remettais juste à sa place. J’arrête.



Continuez votre histoire.



Euh oui…alors, comme je disais, pour s’adapter au changement, on a complètement revu notre stratégie sportive. On avait prévu, entre autres, de remplacer notre coach à la fin de l’année. Donc, ce qu’on a fait, c’est qu’on a utilisé la data pour trouver le mec idéal ; pas forcément le meilleur, juste celui qui avaient les résultats les plus « au-dessus » des attentes, avec des équipes jeunes et sans argent. Et c’est là qu’on a trouvé Tirat Carmel…


Pas de thune, plein de joueurs de moins de 22 ans, mais les mecs surperforment depuis trois ans. Et l’entraineur à la tête de tout ça, c’était lui là, Avishai Sarfati. C’est comme ça qu’il s’est retrouvé sur nos tablettes. On l’a contacté UN AN à l’avance. Notre plan était de le faire venir dans NOTRE club, à Petah-Tikva, avant que les autres ne le trouvent.



Y’avait aussi un plan B…bizarrement, celui-là, tu n’en parles pas…



Ouais, comme c’est bizarre ! Non seulement tu pointes du doigt un truc qui n’aurait PAS été illégal, mais en plus, si ça l’avait été, tu te serais LITTERALEMENT dénoncé devant un policier. Réfléchis un peu avant de parler, ducon.



Je peux connaître ce « plan B » ? Vous ne l’aviez pas mentionné, tout à l’heure…



Je vous explique. Quand la Fédé a publié les nouvelles règles, on a trouvé une faille : les étrangers de retour de prêt pouvaient rester une saison de plus, mais sans préciser la durée ou la destination du prêt ! On avait prévu d’exploiter ce vide juridique en envoyant des joueurs dans des clubs amateurs quelques mois, puis en les rappelant. Et c’était l’Hapoel Tirat Carmel qui devait manigancer avec nous, d’où l’importance d’Avishai.



Mh mh, je vois. Et le plan a échoué, c’est bien ça ?



On n’a jamais eu à le mettre en place ! L’année d’après, la Fédé est revenue sur sa décision. UN AN de débats, et au final, rien ne s’est fait. C’était une victoire pour nous, les clubs pros, mais, évidemment, pas pour Avishai. On lui avait promis monts et merveilles… Je comprends sa frustration, il nous l’a BIEN fait savoir…mais ainsi s’est faite l’Histoire.



Je me permets de te contredire. Je n’étais pas aussi frustré que tu le laisses penser. J’ai quand même une vraie carrière, et un peu d’expérience derrière moi.


Des opportunités loupées, j’en ai connues, et des BIEN PIRES que celle-là. Je sais ce que ça fait, je sais me tenir, donc n’allez pas penser que j’ai pété un câble contre eux. J’étais déçu, mais je suis resté correct jusqu’au bout.



Non non non non. Alors là, on nage en plein délire.



Vous avez quelque chose à ajouter ?



Il se donne un air de mec droit dans ses bottes, mais en réalité, c’est l’exact opposé. Il nous en voulait à mort, il nous a fait des menaces, hein ! Et il les a mises à exécution ! L’été dernier, il a invité notre club, Petah-Tikva, à jouer un amical contre son Hapoel Tirat Carmel. On s’est dit que c’était le match de la réconciliation, que ça allait leur faire une après-midi lucrative…ils en ont bien besoin, après tout…


Mais en fait, c’était un piège, Avishai avait organisé cette rencontre pour se venger. Il avait demandé à ses joueurs de blesser les notres, volontairement, pour ruiner notre préparation.



Nan nan, ça c’est n’importe quoi !



Vraiment ? Tu veux qu’on retrace les évènements ? J’ai gardé l’article du journal, si tu veux.


Les tacles sur les chevilles, la bagarre, l’arbitre qui dit JAMAIS rien, ça te parle pas, ça ? À la mi-temps, on a même dit à notre entraineur de sortir tous ses joueurs, parce que c’était clair qu’en face, ils étaient pas là pour jouer au foot.



N’importe quoi. Ils vengeraient pas un mec qui avait promis de les quitter pour un autre club, réflechissez un peu. C’est un dérapage spontané, ça arrive, on jouait contre une D1 et les esprits se sont échauffés, c’est tout.



Pour un AMICAL ?! Non, nos joueurs sont professionnels, on prend pas le risque de se foutre sur la gueule en jouant une D3. Quand le match a été stoppé à cause de la bagarre, on avait spécifiquement demandé à nos joueurs de se barrer et d’éviter de répondre ! Les seuls fouteurs de merde ici, c’est TES hommes, et je suis sûr que la baston, c’était pas leur idée.



Tu crois quoi ? Mes gars ont aussi une saison à préparer. Et si on avait vraiment voulu se faire mal…on n’aurait pas sorti le début de saison très correct qu’on a fait.



On n’a pas cherché à vous faire mal. C’est des échauffourées, ça arrive, c’est une coïncidence malheureuse. Et maintenant, c’est fini, alors n’en parlons plus. En revanche, je veux bien qu’on parle de…votre réaction…



Alors là, j’ai aucune idée de quoi il parle.



Expliquez, monsieur Sarfati.



Une semaine après ce fameux match, eux deux là, ils sont venus toquer chez moi pour dire qu’ils voulaient engager des procédures contre Tirat Carmel, qu’ils allaient me foutre au tribunal, qu’on allait rembourser le manque à gagner…



Putain de merde, ce mec a vraiment un truc pour toujours déformer la vérité.



Il ment, selon vous ?



Mais carrément ! Lui qui est entraineur, il devrait savoir que les joueurs et les clubs ont des assurances. On t’a pas contacté pour t’intimider, on allait engager la responsabilité de l’Hapoel Tirat Carmel sur le dédommagement des pertes causées par les QUATRE blessures que tu nous as infligées. Et c’est TOI qui a ralenti la procédure, en faisant croire à l’assurance de TON PROPRE club qu’il y avait des erreurs dans le dossier. Je sais pas pourquoi t’as fait ça, ça a servi à rien.



Pff, ridicule. T’as même pas de preuve que j’ai interféré avec le processus de dédommagement. Et puis au final, votre pognon, vous l’avez eu, alors que vous en avez déjà BEAUCOUP. Alors que nous…on roule pas sur l’or, suffit de voir le peu de joueurs qu’on peut se permettre de payer…


Je vois vraiment pas l’intérêt, POUR MOI, de chercher la merde à une structure comme la vôtre. On a déjà des options limitées, on est obligés de jongler avec les systèmes tactiques pour avoir une équipe à peu près cohérente…


Alors arrêtez de jouer aux caïds, je vois bien que vous êtes forts qu’avec les petits. Votre position privilégiée ne vous autorise pas à arnaquer des clubs amateurs comme le mien.



Mais putain ! Regarde comment il essaye d’inspirer la pitié là ! « Agneu gneu, on est des pauvres petits amateurs » ! T’es pathétique, mon gars ! Tu fais de la peine, j’te jure ! Après toutes les menaces que t’as proférées, t’ose encore jouer les innocents ! Ça t’a pas suffi, de te faire défoncer une fois ?!



Gardez votre calme ! Qu’est-ce qu’il s’est passé après l’histoire de l’assurance ? Vous là, racontez-moi. Vous êtes clairement le plus lucide des trois.



Bah, à vrai dire, on n’a plus recroisé Avishai pendant un moment…jusqu’à ce matin. Comme on est actionnaires d’un club de 1e division, on a été conviés à la grande réunion semestrielle du syndicat des clubs pros israéliens. Beaucoup de dirigeants de clubs amateurs sont invités pour « serrer les bonnes mains » ; c’est comme ça qu’on a recroisé les dirigeants de Tirat Carmel.



J’ai cru comprendre que les retrouvailles ne s’étaient pas bien passées…



C’est ça. Il y avait plein de gens importants, de l’alcool, et Avishai était toujours visiblement en colère contre nous…ça l’a galvanisé, ça l’a excité, je ne sais pas trop, mais il était d’humeur à se faire remarquer.



Okay, okay, j’avoue…quand je bois, j’ai tendance à dire ce que je pense de façon un peu crue.



Oui enfin là, c’est allé loin. Tu as blagué sur le fait que tu oserais même pas te torcher avec le maillot du Maccabi Netanya, de peur de salir ton cul. On t’a répondu que le maillot valait plus cher que tous les abonnements que Tirat Carmel a vendu cette année…


Et toi, t’as réagi en CHOPANT le mec PAR LE COL. Tu crois vraiment que ton comportement est irreprochable ? T’as été SORTI de la salle DE FORCE, c’est la PREMIERE fois que ça arrive dans ce genre de réunion. T’as pas été correct, non, désolé.



Comment tu peux nier que j’étais pas logé à la même enseigne que les autres ? Quand les autres font une vanne, tout le monde rigole. Quand MOI j’en fais une, on me dit de me taire. Délit de sale gueule, c’est ça ?



Avishai, arrête. T’as fait une blague, quelqu’un t’a répondu avec une blague. Y’avait rien. T’es pas capable d’encaisser ce que tu fais subir aux autres, alors remets-toi bien en question avant de donner des leçons.



Ah non, ne commencez pas à vous énerver, vous aussi !



Enfin, toujours est-il que vous en êtes venus aux mains avec moi, et que ça n’en restera pas là.



T’es un con, Avishai. On t’as retenu parce que tu cherchais la merde avec des gens qu’on connaissait, voilà la vérité. T’as failli te battre avec Monsieur Giocarelli, le mec le plus GENTIL du foot israélien, tu te rends compte du niveau de…de CONNERIE qu’il faut ? Ce mec est un MONUMENT, une LÉGENDE, t’as pas un CENTIEME du CV de ce mec, et tu t’es permis de lui parler comme une merde !



Inversez pas les rôles, c’est lui qui est venu devant moi pour me snober, avec son air méprisant là. Et vous l’avez tous défendu, comme les bons chiens-chiens que vous êtes. Vous vous sucez bien entre riches, hein ? Désolé, moi, je me laisse pas faire, je m’écrase pas face aux sacs à merde de votre espèce. Et si vous voulez vraiment pousser le bouchon, on va le poussez, vous inquiétez pas.



Vas-y, pauvre connard que tu es. Profère des menaces JUSTE devant un flic, DANS un commissariat. Encore une grande marque d’intelligence, ça.



Avishai, ce que tu fais est dégueulasse. J’ai toujours été compréhensif avec toi. Penses ce que tu veux de mon collègue, mais moi, j’ai toujours essayé d’être cordial. Et toi, tu ne me rends pas la pareille. T’essayes trop d’avoir ta « vengeance », ou je ne sais quoi. Tu n’as pas un bon fond, tu es trop rancunier, trop sournois. Peu importe ton talent de coach, peu importe ton CV, je suis bien content qu’on ne t’ait pas pris à Petah-Tikva, parce que tu es un poison pour les gens qui se mêlent à ta vie.



Bon, allez, stop. J’en ai assez entendu. Je comprends mieux l’histoire maintenant. Merci pour vos témoignages, vous pouvez partir.



Attendez, vous me laissez pas répondre ?



Pas besoin, je crains qu’on ne tourne en boucle. Ça fait cinq minutes que vous vous traitez de tous les noms, ça n’avance pas. On va en rester là. Avant de partir…je peux vous donner un conseil ?



Oui ?



Si tout ce que j’ai entendu aujourd’hui est vrai, alors, par pitié…faites-vous soigner. Croyez-moi, ce que vous faîtes subir aux autres, c’est ridicule comparé à ce que vous vous infligez sans même le savoir.



/!\ Il est possible que vous receviez des notifs de vieux épisodes dans les semaines qui arrivent, c’est normal. En relisant des vieux épisodes, j’ai lu des passages mal formulés ou qui ne me plaisent pas. Et même si il est peu probable que quelqu’un d’autre que moi se retape tout en entier, j’aime bien revenir sur des vieux récits et lire ce qui me passait par la tête à l’époque. Mais c’est quand même plus agréable quand je suis content de ce que j’écris :smile:

15 « J'aime »

Le retour de l’enfant prodigue

1 « J'aime »

28 jours plus tard…

Quel cinéphile :smile:

1 « J'aime »

Avishai le terrible :joy:

Huitième à mi-parcours, c’est pas trop mal mais le 13ème n’est qu’à 3 petits points. Va falloir rester vigilant jusqu’au bout.

1 « J'aime »

Avishai la bagarre :rofl:

1 « J'aime »

J’ai pensé à ca perso :joy:

2 « J'aime »

Kamini c’est vraiment un gars qui a fait des tubes incompris.
Je kiffe moi.

@Loozar ça pourrait te plaire celle là : https://www.youtube.com/watch?v=WH2mnYhnenA

3 « J'aime »


@Astar Exact, et j’aurais aimé que ce prodigue soit une faute de frappe pour dire prodige mais l’évolution de ma partie fait que c’est bien le bon mot
@Segmann Bordel même pas fait exprès | Et le pire c’est que cet épisode arrive aussi 28 jours après le précédent, mon rythme de publication est lent mais régulier :sac:
@Nehoc Oui, ce championnat est assez serré (modulo les deux premiers et les deux derniers), c’est même assez frustrant de ne pas percer au-delà du milieu de tableau :sac:
@Pikouse J’ai fait ce personnage trop violent, on se croirait dans Bloodsports là. Faudrait que je fasse un personnage plus rationnel la prochaine fois :doge:
@BlackRabbit85 @Akasha Personnellement j’ai toujours le premier couplet de Parce qu’on est cons à l’esprit, plus de 10 ans après l’avoir entendue pour la dernière fois. Un poil de méchanceté et une bonne habileté avec son stylo, et voilà, des chansons qu’on n’oublie pas |


Allô ?



Allô, Gabriel ? C’est moi.



Ah tonton ! Comment ça va ?



Moi ça va, c’est plutôt toi qui devrait me dire comment tu vas ! Je sais que t’as beaucoup de choses à penser en ce moment, tu vis pas un moment facile…je voulais prendre de tes nouvelles.



C’est gentil, merci. Ouais, je suis très occupé, mais en vrai, ça va. On va pas se mentir, c’est abusé le nombre de papiers à remplir quand tu divorces, j’ai l’impression de signer un nouveau truc tous les trois jours !



Ouais ouais, je voudrais pas t’embêter trop longtemps. Je voulais juste m’assurer que tu vas bien, comme on s’était pas parlé depuis un moment…



Oh, ça ma dérange pas que tu m’appelles, au contraire ! En vrai, ça me fait du bien d’entendre parler d’autre chose que de Tamara et de notaire.



Si ça te dérange pas, qu’est-ce qu’il s’est passé entre vous ? C’est elle qui a cassé, ou toi ?



Un peu des deux…mais surtout moi. J’en pouvais plus de Tamara, elle voulait tout le temps se faire remarquer, tu vois ce que je veux dire ? Au début elle faisait la maline devant ses copines, à toujours embellir ses anecdotes pour qu’on parle d’elle, c’était pas méchant. Mais c’est parti en couille HYPER vite, elle a un peu…t’sais, elle a révélé son penchant mythomane, elle voulait absolument qu’on s’intéresse à elle, et elle m’en voulait quand je l’aidais pas à avoir de l’attention. Je pouvais plus l’impliquer dans ma vie sociale, elle me mettait en porte-à-faux avec mes propres potes à force de raconter des conneries !



Ah ouais ? Comment ?



Genre, tu te souviens du professeur Esnault ? Le mec qui avait trouvé un truc contre Alzheimer avec la protéine « KIBRA », toutes les chaines de télé en parlaient. Hey bien ce mec a enseigné dans la fac où j’étais…mais je l’ai pas eu comme prof hein, il était juste là en même temps que moi. Sauf que, de CE petit truc, Tamara est allée raconter que je le connaissais bien, que j’avais été son ÉLÈVE, qu’il avait dirigé ma THESE alors que j’ai PAS fait de thèse !.. Tu vois le genre. J’en revenais pas des mensonges qu’elle racontait, et quand on avait des invités, j’avais VRAIMENT l’air con quand je devais leur expliquer que tout était faux. Ah putain, rien que d’en reparler, ça m’énerve.



Ah oui ! Elle se rendait pas compte ! C’est pathologique, le besoin d’attention à ce niveau.



Ah mais carrément ! Complètement folle ! Obsédée par le statut social, elle trouvait rien de mieux que de s’inventer une vie pour se faire remarquer. Et puis sa jalousie, quand quelqu’un disait un truc et QU’IL devenait le centre d’intérêt de la discussion…et puis un jour, j’ai appris qu’elle avait commencé à mentir en mal sur moi, et là j’ai dit « stop ». C’est chiant de devoir annuler un mariage de même pas deux ans, mais c’est un soulagement de ne plus avoir un poison pareil sur les épaules…enfin bref, marre de parler d’elle. Et toi alors, quoi de neuf ?



Oh bah…vraiment rien de neuf…ma retraite se passe bien, j’ai un quotidien très calme. Je te raconterais bien des trucs, mais les anecdotes du club de bridge sont pas très passionnantes…mais ça me plait, c’est ce que je veux, et c’est quand même moins épuisant que de diriger un club de foot.



Aaah, oui. T’as des nouvelles du club ? C’est toujours Avi aux commandes ?



Toujours. Et ça stagne toujours un peu…


Même si dans son cas, c’est une bonne chose. Ça fait tellement longtemps qu’on dit que ce club va se vautrer…faut reconnaître que la barraque tient mieux que prévu. Et en même temps, on peut pas nier que ça bouge pas beaucoup.


Je discute encore un peu avec l’adjoint du maire qui nous louait le stade, c’est lui qui me donne des nouvelles de Tirat-Carmel. Depuis mon départ, les noms de joueurs stars ont changé, mais les prestations restent un peu les mêmes.



Et Avishai, rien de neuf ?



Tu t’intéresses à nouveau à lui, maintenant ?



Je suis juste curieux. Il devient quoi, lui ?



Il parait qu’il a beaucoup d’emmerdes en ce moment. Il y a six mois, il devait rejoindre un gros club…ouais, je sais, c’est dingue, mais c’est vrai. Y’a un club de PREMIÈRE DIVISION qui était prêt à l’embaucher…je sais pas si c’est son approche tactique…


…ou le fait qu’il arrive à faire quelque chose avec le club le plus en dèche de 3e division…


Mais il avait une perspective de carrière intéressante à haut niveau, le mec ! Sauf que le processus d’embauche a été annulé au dernier moment…ça a mal tourné, apparemment, il a essayé de se foutre sur la gueule avec les représentants de son ex-futur club. Enfin, j’ai pas trop compris l’histoire, légalement y’a 2-3 petits trucs pas nets, et ça a mis une drôle d’ambiance dans le vestiaire…


J’ai l’impression que c’est courant avec lui. Il a une idée en tête, ça se passe pas comme prévu, et dés qu’il essaye de rectifier le tir, il EMPIRE la situation. Il est littéralement INCAPABLE de ravaler sa fierté.



Ouais, il a toujours un peu été comme ça… Mais je crois que c’est à cause de ses frères qu’il est comme ça.



Ah ouais, pourquoi ? Ils ont fait quoi, ses frères ?



Bah Avishai, il a deux grands frères beaucoup plus vieux…genre, les deux ainés, ils doivent avoir 2-3 ans d’écart, mais entre le deuxième et Avi, y’a 5 ou 6 ans d’écart !..du coup ils le prenaient pas au sérieux, Avi c’était le bébé du groupe, le BOULET même, juste bon à se faire emmerder. Alors pour que ses frères arrêtent de le faire chier, il faisait le caïd, il essayait d’être meilleur qu’eux partout. Il avait pris l’habitude d’être rentre-dedans avec tout le monde, d’être toujours catégorique sur tout, d’être conflictuel « par défaut »…c’est marrant parce que les meufs adoraient ça au lycée, donc pour lui, c’était tout bon…mais dans la vie professionnelle, ça lui a causé plein de problèmes.



Mais il s’est jamais fait remettre à sa place, ce mec ?



Honnêtement ? Si, plein de fois, mais jamais assez violemment pour qu’il retienne la leçon. La plupart du temps, c’est en étant frontal qu’il a eu ce qu’il voulait, alors pourquoi arrêter, hein ? Encore aujourd’hui, je suis sûr que son nouveau président dit du bien de son travail, et que sa mentalité n’a pas eu besoin de bouger…


Enfin voilà…avec un mec comme ça, Tamara aurait pas eu besoin de mentir pour trouver des trucs négatifs à dire. Qui sait, peut-être qu’entre le côté mytho de Tamara et le côté effronté d’Avi, y’aurait eu moyen de faire un putain de couple.



Il aurait pas été contre, héhéhé ! C’est bien pour une histoire comme ça que vous êtes brouillés ?



Ouais…putain, tu te rends compte, quand même ? Je lui trouve un travail, je l’invite à passer des vacances avec nous, et lui ? Il essaye de se taper ma meuf…je sais pas, peut-être qu’il a pas aimé être la 3e roue du carrosse, ou bien, il avait l’idée derrière la tête depuis le début…mais putain, j’en reviens toujours pas du culot du mec. Non seulement ça, mais il s’est trop mal comporté avec Tamara, elle était mal à l’aise avec lui.



Tu vas reparler à Avi, maintenant que Tamara n’est plus là ?



Non. Quand on sait qu’un mec peut briser certaines barrières, comme ça…bah, on n’ose plus trop l’inviter dans sa vie, même quand la barrière n’a plus lieu d’être.



Ouais, ma question était idiote. Moi, j’en garde pas un si mauvais souvenir, mais personnellement, je lui aurais pas couru après. Contrairement à…ahah ! Oh putain, faut que je te raconte un truc…



Quoi, à propos d’Avishai ?



Ouais, y’a une fille qu’il a fréquenté…une bulgare, mais je crois qu’il t’en a déjà parlé…bref, il y a une fille qu’Avishai fréquentait et qui est tombée enceinte. Du coup, pendant plus d’un an, elle a cherché à le recontacter par tous les moyens pour lui faire reconnaître son gosse…et Avi, apparemment, il flippait vraiment, parce qu’au fond de lui, il avait peur de vraiment être le père !



Quoi, c’était pas sûr ? Bon en même temps…j’imagine pas Avishai s’occuper d’un gosse, ça lui ressemble pas. Il s’est passé quoi après ?



Finalement, elle a réussi à le faire craquer et Avi a annoncé qu’il était prêt à emménager avec cette fille pour élever leur gosse à deux…sauf que, devine quoi ? APRES qu’il a fini de déménager, il a ENFIN pensé à faire un test de paternité entre lui et le bébé de sa meuf…et le test était NEGATIF ! La meuf était verte, Avishai s’est ramené au club la semaine d’après avec des croissants pour fêter les résultats du test !



Ah oui, il voulait VRAIMENT pas de ce gosse.



Ah ça non, il a vraiment tout fait pour éviter de s’en occuper…c’est con, peut-être que dans 15 ans, ça lui aurait fait un bon joueur pour son équipe…parce que les jeunes actuels, euh…



Enfin voilà. De ce que j’ai compris, Avishai fait du surplace dans son club comme dans sa vie. J’arrive pas à cerner ce mec, j’ai l’impression qu’il pourrait être super-heureux, si il acceptait quelques concessions…mais non, tout ce qu’il touche, il veut le ruiner.



Nan, c’est pas ça le problème. Il est juste pas mature, il a gardé ses mauvaises habitudes d’enfance. Il a tenu tête à ses frères, il a eu leur respect ; il faisait le petit con au lycée, ça le rendait populaire. Il a passé toute sa vie à se dire qu’il aurait toujours ce qu’il voulait…si il est assez insolent pour le réclamer. C’est pas qu’il ruine tout ce qu’il touche, c’est qu’il est éternellement persuadé qu’il peut toujours avoir mieux…enfin voilà, je suis pas son psy, mais c’est comme ça que je le vois. Marre de parler de lui, aussi.



Ouais, ouais, moi aussi. T’inquiète, vu comme les choses sont parties…on n’aura peut-être plus à parler de lui avant un long moment…

10 « J'aime »

Tellement heureux de retrouver ce récit là :heart_eyes:

1 « J'aime »

Avishai réhabilité ?? Si Tamara est finalement une grosse mytho, peut-être que lui disait la vérité.

1 « J'aime »

C’est bizarre le mec qui dit que sa femme est une mytho mais qui crois toujours qu’elle disait la vérité pour Avi.

1 « J'aime »

Le mec a soi disant foutu le bordel dans le vestiaire mais il est soutenu jusqu’à la mort par les joueurs.
Ca c’est un bon manager :joy:

Et faudra parler un jour de tes régens de 16 ans qui ont une photo d’identité où ils ont 30 ans :kappa:

1 « J'aime »

On est sur du trafic à la carte d’identité :sunglasses:

1 « J'aime »

Très très bon comme toujours !

1 « J'aime »


@Pikouse @Nehoc Ça me touche, merci Le rythme de publication est limité par…tout un tas de trucs mais je suis content de voir qu’il y a des toujours des gens qui passent :smile:
@morlaye @Sythax (Je sais pas encore comment je vais caser ça élégamment pour faire avancer l’histoire, mais oui cette info sera amenée à revenir…plusieurs fois :sac:)
@BlackRabbit85 @toopil Je m’étais déjà amusé des bizarreries du logopack de Zealand sur un récit précédent, c’est vrai que c’est légèrement gênant quand ton regen encore au lycée se tape la tronche d’un vétéran de la guerre du Vietnam, mais j’arrive encore à le tolérer passé quelques années :kappa: (et puis c’est pas pire que les visages originaux des regens de FM20 :sac:)

Petit message d’intro : je ne sais pas pourquoi mais Imgur dégrade sensiblement les JPG que j’essaye de lui uploader, et refuse carrément les PNG. Si la qualité des illustrations paraît anormalement mauvaises…hey bien ce n’est pas qu’une apparence mais c’est indépendant de ma volonté :sweat_smile:

Talek’s Café, Haïfa, 14h


Bon, hey bien voilà Olga. On a tout fait. Les labos qu’on a pu contacter n’ont aucun dossier sur Avishai. Les forces de l’ordre n’ont rien pour nous aider, on n’a pas pu mettre la main sur un quelconque objet ayant appartenu à Avishai avec certitude, on n’a pas trouvé de traces d’ADN pour refaire un test…he bah…tu resteras dans l’inconnu. Désolée de t’avoir fait perdre ton temps.



Non, non…c’est à moi de m’excuser Debra. Je vous ai embêtés pendant un mois avec cette histoire de test de paternité…alors que j’avais rien à vous offrir en échange, je vous l’avais même dit au début de notre collaboration…et vous avez quand même voulu m’accompagner dans ma recherche, c’était très gentil de votre part. Trop gentil même. Je regrette de pas pouvoir vous offrir…une compensation financière, quelque chose pour ce que vous avez fait pour moi.



À vrai dire, si on avait eu la preuve que Sarfati était ton père, ton histoire aurait été notre compensation. Mais euh…bah on n’a rien !



Euh… Ce que Aaron essaie de dire, c’est que travailler de concert avec toi, c’était absolument pas du travail en plus, ça faisait pleinement partie de notre projet de documentaire. Mais comme souvent dans une investigation de ce type…on fait pas toujours des grosses trouvailles. Cela dit, on a mis la main sur ÇA.



Qu’on n’aurait pas pu débusquer si Rasheed n’avait pas fouiné dans les archives de la presse d’Haïfa…



Et j’aurais pas fait venir Rasheed si on n’avait pas essayé de prouver que tu es la fille de Sarfati. Donc quelque part…ouais, on n’est pas venus pour rien, merci.



De rien. Vraiment de rien, pour le coup ! Je savais même pas que vous aviez trouvé un truc pour votre documentaire !



On va peut-être pas en faire grand chose, en revanche…de ce que qu’on a compris, c’est vaguement en lien avec cette histoire de transfert avorté à un club de première division…c’est mieux que rien même si c’est vraiment TOUT ce qu’on a trouvé.



Mouais ? Je pense que vous ne trouverez rien d’autre, de toute façon. Vos recherches s’arrêtent en 2034, et c’est justement l’année où Avishai a quitté Tirat Carmel.



Dis-moi, Olga, quel souvenir a laissé Avishai ici, au final ?



Pour les fans ? Un bon souvenir, évidemment.


Mais ça, il suffit d’aller sur les forums de fans de Tirat Carmel pour s’en rendre compte…plein de gens se sont créés des pseudonymes en lien avec le nom « Sarfati ». Il est toujours respecté ici…


MÊME SI il a un tout petit peu moins de notoriété ses joueurs. Mais bon, c’est compréhensible, ça.



Surtout qu’il n’a pas gagné grand chose ici !



Bah si, y’a quand même la D4 en 2029…


Alors que l’Hapoel Tirat Carmel était candidat à la relégation, c’est pas rien ! Mais bon, Avishai n’est pas un surhomme, il n’aurait pas pu tout sauver…quelque part, c’est un peu ça qui a fait décliner le club dans les années qui ont suivi.


Enfin voilà. Comme je vous l’ai répété plusieurs fois, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Avishai a obtenu son poste au piston, il aurait trahi son meilleur ami et ça aurait causé des remous dans ses relations professionnelles, il a eu des ennuis avec des types qui voulaient l’embaucher pour entrainer en D1…et il a possiblement une fille non reconnue sur le dos. Mais pour ce dernier point, j’ai pas de preuve…



Pas encore, en tout cas ! Mais si on retrouve Sarfati, tu peux être sûre qu’on va le forcer à répondre…



Si on le retrouve.



Ouais… Il est parti où, après avoir quitté le club ?



Alors là…pfrrrt ! Je vous donne ce que tout le monde sait déjà : en été, juste avant la pré-saison, ses supérieurs hiérarchiques ont découvert qu’il s’était volatilisé. En fouinant un peu, ils ont trouvé une lettre de démission qui trainait depuis plusieurs semaines dans la boite aux lettres du siège du club. Avishai s’était barré le lendemain même de son dernier match ! Il avait prévu son coup, mais il n’avait prévenu personne.



Sacrée surprise ça, tiens ! Mais en même temps, il a déjà fait exactement ça à Macao…ouais, en fait non, je retire ce que j’ai dit, je ne suis pas surprise.



Attends mais comment on continue notre documentaire, nous ?



Euh…baaaah…



…je vais être honnête avec vous…je peux pas vous aider…



Okay, je crois que j’ai une idée. Plusieurs, même. Ça nous aidera peut-être pas à savoir ce qu’a fait Avishai en 2034, mais ça peut faire avancer notre travail…

5 juin 2034 - Boulogne-Billancourt - Appartement de Judith Sarfati





Tiens. J’ai mis un sucre par réflexe, j’ai oublié de te demander si tu en voulais.



J’en mets toujours un seul dans le café, ça me va. Merci.



Bon !..alors euh…du coup, pourquoi t’es rentré d’Haïfa ? Tu me disais encore que tu t’y plaisais, y’a pas longtemps. Visiblement, pas tant que ça !



Non, pas tant que ça, en effet. Je me disais qu’à force de me mentir à moi-même, j’allais finir par aimer mon séjour…mais là aussi, je me mentais à moi-même. Il n’y a plus personne que je connais à Israël, j’ai réussi à m’embrouiller avec tous les gens que j’aimais bien…j’ai même réussi à foutre la merde avec les gens qui allaient me sortir de là, mais eux, ils l’avaient mérité.



Et la fille que t’as foutue enceinte ?



Je l’ai pas foutue enceinte. J’ai fait un test de paternité, il est revenu négatif. Mais en réalité, je sais pas si je voulais vraiment que ça se passe comme ça. Une partie de moi se disait que ce serait cool d’avoir ma propre famille, une autre avait la trouille de devoir s’enfermer dans la routine à cause d’un gosse. J’ai beau essayer d’y réfléchir, j’ai aucune idée de ce qu’il me faut pour être heureux…je sais pas ce que je veux.



Ouais, ça c’est bien vrai. T’as toujours été comme ça, t’es un éternel insatisfait, Avishai. J’ai toujours essayé de te faire comprendre à quel point t’as aucune raison de te plaindre…tu m’envoies balader à chaque fois.



Non non, je t’ai toujours prise au sérieux. J’étais juste pas d’accord, jusqu’à maintenant.



Est-ce que tu réalises AU MOINS la chance que tu as ? Abandonner une carrière dans la financer…un truc stable, qui paie pas mal !..pour tenter une reconversion dans le football et partir à l’autre bout du monde, tu réalises comment c’est risqué ? Et toi, non seulement tu le fais, mais tu arrives à produire des bons résultats ! Avoue que c’est un vrai tour de force ! Mais ça te suffit pas…qu’est-ce qu’il te manque, vraiment ?



Je sais pas…je crois que je suis euphorique quand…je sais qu’il va y avoir du changement. Quand je change de club, je suis content. Quand j’étais à Macao et qu’Abbondanza me filait un nouveau truc à faire, ça me plaisait. Mais c’est seulement l’idée du changement qui me plait, pas le changement lui-même. Je sais pas comment ça marche, certainement que mon cerveau anticipe des trucs de fou et finit toujours par être déçu. C’est une des raisons pour lesquelles j’aime bien voyager.



Et c’est pour ça que tu as quitté ton job à Israël ?



Ouais, mais j’ai peut-être fait une connerie, là. C’est pour ça que je suis venu te voir. Y’a qu’ici que je me sens bien et que je reçois des bons conseils. Dis-moi Judith, tu fumes toujours ?



Un peu. Tu veux t’en griller une sur le balcon pendant qu’on parle ?



Si tu pouvais me dépanner, oui…ce serait pas mal.


Nathanaël et Joachim savent que tu es de retour en France ?



Nan, même pas. Je ressens pas le besoin de les tenir au jus.



Tu pourrais quand même essayer de parler à tes frères une fois de temps en temps. C’est toujours à moi de leur donner de tes nouvelles. Tu vois un peu le message que ça envoie ? Tu parles qu’à la petite dernière et les deux autres, rien à foutre.



Ils te demandent de mes nouvelles ? Ah.



T’es pas possible toi, je te jure. Je sais même pas pourquoi tu es…comme ça avec eux. Ça aurait eu du sens si tu étais comme ça avec moi aussi, mais non.



Toi t’es différente, j’ai toujours pu te confier un secret. Et inversement ! Mais eux, non. Et c’est pas un délire de gosse, ça a duré longtemps leurs conneries. Alors maintenant que j’n’ai plus à leur parler…je leur parle pu’.



Donc tu peux me dire ce que tu comptes faire, maintenant ? Rester en France, retrouver un travail, arrêter le foot ? Tu vas essayer de t’excuser auprès de Gabriel ? Ou tout ça, c’est encore trop secret pour moi ?



Je peux tout te dire. Gabriel, on oublie. Il a pas voulu me croire quand lui ai dit que sa meuf avait essayé de me draguer en privé. Le foot, on oublie aussi. Ça me « remplit » pas assez. Si je cherche un sens à ma vie, c’est pas le métier d’entraineur qui me fera dire que j’ai fini de chercher. Faut que je fasse…autre chose, je sais pas quoi. Je veux pas me retrouver un jour sur mon lit de mort, regarder autour de moi et me dire « merde, c’est déjà fini et j’ai encore des trucs à faire »… Tu aimerais que je fasse quoi, toi ?



Moi ?



Oui toi.



C’est pas à moi de te dire quoi faire de ta vie, mais…c’est pas con d’arrêter le foot. Trouve un job stable, trouve quelqu’un, reprends un ou deux trucs à faire après le travail, et essayes d’être heureux avec ce que tu AS. Tiens, tu veux un point de départ ? J’ai mon amie Marion qui a une association humanitaire…



Ah non non, arrête, je veux pas me lancer là-dedans.



Mais attends, laisse-moi finir ! Tu sais que y’a de plus en plus de problèmes avec le réchauffement climatique en Océanie, du coup y’a des associations qui lancent des travaux pour protéger certaines zones sauvages… Ça demande des moyens financiers considérables, mais c’est rien comparé au manque de bénévoles. Si tu cherches un truc à faire et que tu aimes voyager, alors ça va te plaire, et crois-moi…



Et c’est où, tout ça ?



Loin. Très loin. Tu ne peux littéralement pas aller plus loin que ce pays-là…


13 « J'aime »

Haaaaaaaa l’Océanie j’espère. J’ai un tel amour pour ce foot lointain avec de vrais bons joueurs (Raphaël Lea’i en tête de gondole).