:storyred: :s7: Un nouveau Bastia 💪 Hè di ritornu !

partie
bastia
editeur
corse
fm18

#21

Félicitations pour la montée et bonne chance pour ta saison en N1.


#22

Felicitations pour la montée et comme le dit admirablement bien @wheel , bon courage pour le N1 !


#23

Ah tu m’as rattrapé ! Felicitations pour ta montée, j’espère que tu realiseras un mercato intéressant qui sera primordial pour l’avenir du club !
Forza Bastia!!


#24

Des objectifs revus à la hausse.

Les dirigeants et les supporters sont satisfaits du travail de Ludovic Giuly et ses hommes lors de la saison 2018/2019 avec une nouvelle montée qui rapproche un peu plus le Sporting Club de Bastia de son passé glorieux. Mais la fin de saison dernière et les piteux résultats face aux réserves des clubs de Ligue 1 montrent bien que les corses sont encore très loin du niveau, il va falloir donc recruter pour monter le plus rapidement possible.

Les deux objectifs de l’été sont clairs :

  1. Dégraisser l’effectif en laissant partir des joueurs libre ou en prêt dans les clubs partenaires.

  2. Etoffer l’effectif avec des nouveaux joueurs prometteurs laissés libres par les réserves et des joueurs un peu plus confirmés ayant l’habitude de lutter pour la montée.

C’est donc pas moins de 10 joueurs qui vont rejoindre de manière définitives les clubs affiliés (sachant qu’il y a un accord qui permet aux joueurs de passer librement entre ces clubs).
Leverton, Sanali et Triki rejoignent Nebbiu évoluant dans les divisions inférieurs.
Traore, Agostini, Kherbache, Trojani, Tounkara, Akkani et Camara rejoignent l’Etoile Filante Bastia en N3.
Fortunato, Akbas et Heitz plus jeunes et plus prometteurs rejoignent eux l’EFB en prêt.


8 joueurs vont donc rejoindre le Sporting Club de Bastia :

Patrick Burner, défenseur latéral droit, :fra:, 23 ans, libre en provenance de l’OGC Nice.
Joueur rapide et sérieux, il effectue 14 apparitions entre 2016 et 2019 avec le club azuréen.
Il devrait prendre la place de Cioni, qui avec l’âge commence à perdre sérieusement en vitesse.
patrick-burner-237336
Tafsir Cherif, milieu offensif gauche, :guinea: guinéen, 23 ans, libre en provenance de l’AS Monaco.
Auteur de 5 apparitions avec Monaco il est prêté de nombreuses fois à Auxerre, Orléans et Varzim.
Joueur technique qui ne correspond pas au schéma actuel, pourrait être un joker tactique.
Cherif
Nabil Alioui, buteur, :fra:, 20 ans, libre en provenance de l’AS Monaco.
Un vrai renard des surfaces auteur de 2 buts en 6 apparitions avec l’équipe 1
et attaquant incontournable de la réserve deux fois championne en deux ans du groupe A de la N2.
Il arrive pour être la doublure d’Edouard mais est déterminé à faire sa place au côté de l’ancien parisien.
Alioui
Kostas Triantafyllopoulos, défenseur central, :gre:, 26 ans, libre en provenance de l’Asteras Tripolis.
Formé au Panathinaikos, ou il effectue 64 matchs et remporte la coupe de grèce 2014, il rejoint le club de Tripoli toujours en première division ou il est titulaire 4 saisons.
Sélectionné chez les jeunes en équipe nationale grecque, il n’est jamais rappelé en senior.
Ce défenseur complet et agressif a toutes les qualités pour devenir le leader de la défense bastiaise.
Olivier Kemen, milieu central récupérateur, :cameroon:, 23 ans, libre en provenance de l’OL.
Joueur formé a Metz, il rejoint rapidement l’academy de Newcastle ou il s’entraine régulièrement
avec l’équipe 1 mais n’arrive pas à gagner sa place.
Il rejoint Lyon en 2015 à 19 ans pour 750k, il est appelé avec les équipes de jeune de l’équipe de France ou il devient capitaine. Il arrive a grappiller quelques sélections en ligue 1 mais n’arrive pas à s’imposer.
Il est alors prêté une saison et demi au Gazelec ou il dispute 52 matchs réalise 7 buts et 6 passes décisives.
A son retour à l’Olympique Lyonnais il n’arrive toujours pas s’imposer dans un collectif important et n’effectue que 2 matchs et après une nouvelle saison en National 2, il fait le choix du Cameroun et de quitter Lyon.
Francesco Deli, meneur de jeu avancé, :ita:, 25 ans, 250k en provenance de Foggia.
Formé à Palestrina ou il effectue ses premiers matchs en Série D, 40 matchs 5 buts, il est acheté par Paganese, puis la saison suivante à Parme pour finalement être laissé à Paganese, club avec lequel il effectuera 99 matchs de Série C et marquera 12 buts. Il rejoint ensuite Foggia en Série C contre 150k et participe à la montée du club en 2017. Il fera finalement son retour en prêt la saison 2018/2019 au Parma FC pour 17 titularisations en Série B.
Une très bonne recrue de niveau Ligue 2 donc qui s’annonce être un cadre du projet bastiais.
Vincent Muratori, latéral gauche, :fra:, 31 ans, libre en provenance de l’AS Nancy Lorraine.
Joueur le plus expérimenté du recrutement estivale, le joueur formé a Monaco qui a effectué 73 matchs dans la principauté dans la première partie de sa carrière puis 168 matchs à Nancy ou il est depuis 2012.
Il cummul 6 saisons en Ligue 1 et 6 saisons en Ligue 2, il a connu deux descentes et une montée en Lorraine en 2016. Il est de moins en moins titulaire mais dispute tout de même 15 matchs en 2018/2019.
Il rejoint Ludovic Giuly avec qui il a joué à l’AS Monaco.

Christophe Vincent, milieu défensif central, :fra:, 26 ans, 675k en provenance du Cercle Brugge.
C’est de loin le transfert le plus important de cet été 2019, mais quel transfert pour les fans !
Le retour du joueur né à Bastia, formé au Sporting ou il effectue ses premiers matchs en L2 en 2011 et en L1 en 2012. Il est prêté en 2013/2014 au CA Bastia en deuxième division et sera finalement laissé libre en manque de temps de jeu en 2015. Il rejoindra les rivaux de l’ACA en Ligue 2 pour deux saisons avant de rejoindre la deuxième division belge ou il restera 3 saisons.
Vincent

Bastia s’annonce donc clairement comme un prétendant à la montée dès sa première saison en National comme le club l’a fait en 2010/2011, mais Giuly va avoir du pain sur la planche pour intégrer ses nombreuses arrivés dont deux étrangers qui ne parlent pas français (Kostas et Francesco) et satisfaire les acteurs des deux montés consécutives qui souhaitent garder leurs places.
Les matchs de préparation vont être cruciaux.


#25

Un nouveau groupe qui doit travailler.

Pour débuter cette préparation d’été 2019 l’équipe se déplace au Danemark à Lyngby dans la banlieue nord de Copenhague pour un premier match amical contre un pensionnaire de Danish Superliga. Une victoire en fin de match 4-2 grâce à des buts de l’albanais Laci et de la nouvelle recrue Alioui à la 82ème et 86ème. Les corses sont ensuite de retour à Bastia pour une victoire de prestige 1-0 contre le FC Luzern, club de première division suisse. La préparation se poursuit parfaitement avec un stage d’une dizaine de jours en Allemagne et des victoires 3-0 à Wiedenbrück (4ème division) et 5-1 à Sarrebruck (3ème division). Enfin retour à Bastia pour clôturer avec un match à domicile contre l’équipe partenaire de Nebbiu. Le Sporting s’impose 9-0 à Furiani et tous les regards sont tournés vers le Stade de l’Ill de Mulhouse ou les bastiais débuteront la saison.

Des débuts poussifs.

Ludovic Giuly décide donc de démarrer la saison en 4-4-2 losange. Dans les cages il fait confiance à Anthony Martin pour la troisième saison consécutive. Triantafyllopoulos prend la place de Mary dans la charnière aux côtés de Mbae et les latéraux sont renouvelés Burner à droite et Muratori à gauche. Au milieu de terrain Vincent, Kemen, Deli et Romain débuteront derrière le duo Edouard-Alioui.

Les corses s’imposent 3 buts à 1 avec trois réalisations en première mi-temps de Francesco Deli, Odsonne Edouard et Nabil Alioui.
Le Sporting Club Bastia ayant retrouvé un statut professionnel est en lice en Coupe de la Ligue. Ils se déplacent à Nancy, alors pensionnaire de Ligue 2, mais sont éliminés aux pénaltys après un terne 0-0.

3 jours plus tard les bastiais reçoivent le Red Star pour une revanche du match de Coupe de France perdu piteusement (rappelez vous la blessure d’Odsonne). Et la tension est encore palpable entre les corses et les franciliens, alors que Bastia ouvre le score sur penalty par Derouard à la 7ème, Abdoulaye Sané égalise 2 minutes plus tard. Mais à la 33ème Kemen sera expulsé et les joueurs du Red Star vont dérouler, première défaite 2-4. Le deuxième déplacement se soldera également par une défaite contre une équipe d’Andrezieux surprenante et solide 0-1.
De retour à Furiani les bleus s’imposent 3-1 contre Chambly mais ne vont pas créer de dynamique en faisait match nul 1 partout à Charlety contre le Paris FC. Seulement 2 victoires en 5 matchs pour le Sporting Club Bastia qui ne débute pas idéalement la saison en National.

Bastia dans la course à la montée.

Les corses vont finalement redresser la barre et enchaîner les bons résultats en s’appuyant sur une défense solide, seulement 2 buts encaissés en 8 matchs, 2 nuls et 6 victoires. Parmi ces matchs un tirage original en coupe de France qui va voir le Sporting affronter deux clubs corses. Tout d’abord la JS Bonifacio, une victoire facile 5-0 au stade Antoine Tassistro avec la première à 16 ans de Matis Gehini, milieu offensif gauche, né à Bastia, qui inscrira un doublé ! Ensuite ils croiseront la route de l’Etoile Filante de Bastia, le club affilié n°1 toujours entraîné par Stéphane Rossi (ancien coach), occasion de recroisé quelques joueurs formés au club dans un derby.
Et le match ne s’avérera pas être une partie de plaisir, une victoire 2-1 obtenue à la 87ème minute grâce à un doublé d’Odsonne Edouard.

Fin d’invincibilité avec une défaite 0-1 à Furiani face à Concarneau, mais les résultats vont continuer à être très encourageants jusqu’à la trève hivernale avec des victoires à l’extérieur, notamment une double confrontation championnat/coupe contrastée à la MMArena du Mans à une semaine d’intervalle, les 3 points et une élimination aux penaltys (ça devient une coutume).
A remarquer que le SCB collectionne les 0-0 à domicile, les équipes viennent souvent pour bétonner et les attaquants corses n’arrivent pas à trouver le chemin des filets.
Après des victoires à Tours actuel leader et contre l’IC Croix à Furiani, le Sporting est 4ème à mi-saison avec 32 points, un point derrière Concarneau et à une victoire du duo Tours / Lyon-Duchère. Le SC Bastia est la meilleure défense du championnat avec 11 buts concédés, autant que le nombre de réalisations de Nabil Alioui qui propose un duo remarquable avec Edouard (9 buts pour lui).
La recrue la plus surprenante est tout de même Francesco Deli qui marque 5 buts et s’impose en patron au milieu du terrain.

avant trève

Sedan et Grenoble n’étant pas très loin derrière la lutte pour la montée s’annonce palpitante en 2020 et les hommes de Giuly vont devoir faire mieux que ça pour espérer monter en Ligue 2.


#26

Quel mercato! Je me demande comment des joueurs d’aussi bonne qualité veulent venir à Bastia en National 1!
Je trouve dommage que tu envoies tout ces jeunes à des clubs affiliés, surtout que certains ont de belles qualités. (notamment Kherbache)
Comment as-tu fait pour les envoyer la-bas? Ils ont acceptés des offres ou tu as trafiqué quelque chose?


#27

Yo @Gattuso, comme je l’avais précisé dans mon premier post, pour cette partie j’ai utilisé pour la première fois l’éditeur de jeu, c’est pourquoi j’ai pas mal hésité avant de faire une story. Du coup j’ai pu en effet trafiquer pour avoir un Suggar Daddy par exemple, pour modifier les clubs affiliés etc… on est dans une galaxie paranormal par rapport à ta partie classique (ou tu te débrouille mieux que moi au finale :sweat_smile:).
Mais comme tu peux voir j’essai d’être vraiment crédible, je n’ai pas dépensé 10 millions en N1 etc…
Plus ma partie avançait, plus je me disais que justement ça pourrait être intéressant pour la story de mettre aussi en avant les clubs affiliés pour profiter du renouveau du Sporting et faire rayonner la région bastiaise en prêtant les plus prometteurs et laissant filer les joueurs les plus limités n’ayant plus de chance de faire leur place dans mon équipe 1.
Mais comme ça, ça donne une histoire différente de la tienne qui est plus authentique :slight_smile:


#28

Oui d’un coté c’est bien pour la raison bastiaise, moi aussi j’ai trafiqué l’éditeur pour supprimer la dette de 15 millions qui n’est plus active aujourd’hui, et j’aurais du trafiqué les clubs affiliés aussi.


#29

Le premier match retour débute avant la “trève hivernale”, et c’est dans un climat étrange (et froid, 4°C à Bauer) que les bastiais se déplacent pour une confrontation qui devient un classique contre le Red Star.
Un match particulier car c’est le premier que dispute Reginald Ray (ancien adjoint du Sporting de 2010 à 2014 et qui aurait du reprendre le club en Ligue 2) à la tête du club francilien et car Odsonne Edouard, de plus en plus courtisé, à annoncé son départ du club, il dispute donc son dernier match sous les couleurs bastiaise.

reginald ray
Reginald Ray lors de son passage à Bastia

Le match commence pourtant mal pour le Sporting avec l’ouverture du score à la 4ème de Zoubir d’une frappe tendue. Mais ils vont rapidement égaliser par Edouard sur une passe dans l’axe d’Abanda et les deux équipes se quittent dos à dos à la mi-temps. Le match va devenir fou à la 72ème quand Alioui va donner l’avantage aux corses. Sané va égaliser sur corner 3 minutes plus tard et sur l’engagement c’est Odsonne Edouard, comme un symbole qui va donner la victoire au SCB sur une ouverture lumineuse de Davis Abanda (les 3 passes décisives pour lui dans ce match). Ce but sera le 22ème et le dernier de l’avant centre guyanais lors de son passage étonnant en corse.
.

Red Star Bastia

.
.
.
Un transfert record !

Les dirigeants bastiais et Ludovic Giuly sont tombés d’accord avec l’actuel (janvier 2020) 11ème de Bundesliga Mayence pour le transfert immédiat de l’ancien l’international espoir français de 22 ans Odsonne Edouard contre la somme de 3 308 000 €.
Une offre impossible à refuser et une plus-value de 2,3 M € en 1 saison et demi, qui plus est pour un joueur qui s’est avéré bon mais loin d’être indispensable (il a par exemple été moins décisif qu’Alioui en N1). Une superbe opportunité également pour le joueur formé au PSG dans le process de relance de sa carrière depuis son départ de la capitale.

.
.

Un recrutement d’appoint après ce départ.

Ludovic Giuly n’est pas inquiet de ce départ. Offensivement, les performances d’Alioui sont très encourageantes et tous les joueurs participent quelque soit le schéma tactique. Néanmoins les dirigeants souhaitent recruter un autre attaquant pour proposer une troisième solution après Naoufal Mesbah le joueur formé au club.
Et c’est un prêt qui est privilégier, celui du jeune Paul Mohamadou, 17 ans, avant centre prodige de l’AJ Auxerre, qui a déjà marqué 4 buts en disputant seulement 16 matchs avec son club formateur (dont quelques uns en L1 lors de la saison 2018-2019).

Ce vrai renard des surfaces, 1 mètre 82 pour 78 kilos, né à Soisy sous Montmorency ayant la double nationalité française et camerounaise, a de vrai qualités en inspiration, finition, contrôle de balle et en accélération. Un profil complet similaire aux joueurs déjà présents.

La cellule de recrutement bastiaise profite des recettes du transfert d’Edouard pour s’octroyer les services de trois autres joueurs.
Des paris sur l’avenir avec les signatures pour 200k du milieu défensif portugais de 19 ans Alberto David, formé à Gondomar et en provenance de l’Atromitos d’Athènes. Un milieu récupérateur très puissant (181 cm) et déterminé, très efficace dans les relances. Pour 50k c’est l’aillier gauche colombien Dayron Caicedo qui rejoint le club à seulement 16 ans en provenance de l’Atlético National.

Enfin le plus gros transfert de cette période hivernale, c’est la venue de l’espagnol Sebas Moyano, ailier droit de 22 ans qui évoluait à Cordoba depuis le début de sa carrière. Ce joueur a été recruté pour anticiper la montée en puissance du jeune Matis Gehini a l’aile gauche, Giuly n’ayant que très peu de solution côté droit. Le transfert de ce joueur assez polyvalent s’élève à 500k.

sebas moyano

#30

Un Bastia solide mais en manque d’efficacité.

Pour leur première rencontre en 2020, les joueurs bastiais vont rencontrer leur dernier bourreau en date en championnat Andrézieux, 1-0 le 24 août 2019. L’équipe du Forez est une des plus grosse surprise, 8 ème à la mi-saison de ce championnat de National. On retrouve pour ce match à Furiani la compo la plus utilisée par Giuly cette saison, un 4-4-2 en losange, avec les premières apparitions d’Alberto David devant la défense et de Paul Mohamadou associé à Nabil Alioui devant. Le jeune attaquant ne va pas tarder à se mettre en évidence en ouvrant le score des la 9ème minute d’une reprise de volée dans le petit filet. Mais comme au match aller, les andréziens vont rester solide et crucifier les corses à la 93ème par Romain Spano (même buteur qu’au match aller).

Le Sporting toujours invaincu va enchaîner avec deux victoires in extremis, un penalty de Mesloub dans le temps additionnel à Chambly (1-0) et un doublé de Nabil Alioui en première mi-temps fera l’affaire contre le Paris FC à domicile (2-1). Et alors que les bastiais se sont bien replacés dans la lutte pour la montée, le technicien corse va faire un choix fort en titularisant en championnat pour la première fois le jeune Gehini à l’aile gauche et la nouvelle recrue espagnole à droite, basculant alors en 4-3-3 avec Alioui seul en pointe.
Le SCB va alors être tenu en échec à trois reprises contre Quevilly, Créteil et Granville sans que Giuly ne modifie sa tactique. Des résultats qui vont ranimer la “rébellion” anti Giuly, lui reprochant trop de recrutement et trop de changements dans un club qui demande une certaine stabilité.

pha-749
début 2020

.
.
.

Le déclic marseillais.

C’est donc dans un climat délétère que le Sporting Club de Bastia reçoit le GF38, candidat à la montée en Ligue 2. Face aux grenoblois Giuly va encore innover et risquer de se mettre encore plus les supporters à dos en optant pour un 4-2-3-1 très offensif, mais en donnant les clés du jeu à Julien Romain chouchou du public.
Il sera finalement décevant dans ce rôle mais le SCB s’impose sur la plus petite des marges 1-0 grâce à Francesco Deli à l’heure de jeu sur une action bien construite.
Tout le monde est un peu dans le flou, les résultats sont là, l’équipe est invaincue depuis 6 mois consécutifs, mais la manière n’y ai pas et Ludo n’en fait qu’a sa tête, mais le prochain déplacement dans le 15ème arrondissement marseillais va être déterminant. une victoire 4-1 qui prouve que le 4-3-3 commence à porter ses fruits ou tous les joueurs participent à la fête et pour la première fois Matis Gehini 16 ans est homme du match.

match contre Consolat

Et les résultats vont s’enchaîner pour Bastia grâce à un collectif solide et les corses vont chiper la premières place au Tours FC. Tout le monde va participer à la fête, Francesco Deli auteur d’un travail offensif impressionnant, la révélation Gehini qui va distiller de nombreux caviars, une défense qui va confirmer sa solidité et l’alternance Alioui, Mohamadou devant va très bien fonctionner, chacun profitant à merveille de son temps de jeu. Le Sporting Club de Bastia valide la montée en Ligue 2 et remporte finalement le championnat de National en restant invaincu de septembre à mai.


9 ans plus tard le SCB remporte à nouveau le 3ème échellon français et renaît de ses cendres.
(images de 2011)

L’ultime rencontre de la saison contre Mulhouse sera le dernier de Gilles Cioni au stade Armand Cesari, à presque 36 ans l’enfant du pays décide de mettre un terme a sa carrière professionnelle. Il fait ses adieux au Sporting en tant que joueur, il fera une pige d’1 an en National 3 pour aider l’EF Bastia mais sera toujours sous contrat avec son club de cœur et reviendra en tant que préparateur auprès des jeunes.
Véritable légende du club qu’il aura suivit dans les hauts et les bas, il aura au total participé à 226 rencontres de la Ligue 1 à la National 3.

cioni clape de fin

.
.
Un certain nombre de joueurs ont été utilisés cette année et l’équipe a beaucoup évolué. Le joueur ayant joué le plus de matchs est le gardien Anthony Martin avec 38 matchs, 20 clean-sheets et seulement 22 buts encaissés. Mais il peut remercier sa défense, avec une charnière Triantafyllopoulos-Mbae qui a terriblement bien fonctionné. Au milieu du terrain c’est l’éclosion de Francesco Deli qui est devenu le vrai leader des vestiaires et du terrain, à noter également le très bon retour au club de Christophe Vincent. Devant Edouard a fait le taff avant son départ, Alioui est définitivement le transfert de l’année (arrivé libre de Monaco). Derouard et Romain sont les seuls joueurs présents depuis la reprise en N3 encore décisifs avec l’équipe.
équipe de l'année

Les supporters ont élu Francesco Deli comme joueur de l’année. L’italien natif de Rome aura apporté toute sa classe et sa créativité au club corse. C’est son côté imprévisible sur le terrain et sa proximité avec les gens que le public adore. Il a également appris le français très rapidement et même un peu le corse.

francesco-deli-PP retouche


#31

Alors Ludo, on fait quoi maintenant ?

Ancien consultant Bein Sport, l’ancien monégasque était naturellement l’invité de Tribune Sport fin juin pour raconter son travail à Bastia et ses volontés pour le futur du club. L’entraîneur est lucide :
"On aimerai pouvoir promettre aux supporters une montée direct en Ligue 1, mais cette deuxième division est relevée et il sera difficile de rivaliser avec les Dijons, Reims, Troyes, Strasbourg ou encore Nîmes (qui jouait en première division la saison dernière). Nous allons bien-sûr essayer de jouer les troubles fêtes et gratter une place de barragiste (rappel que le 5ème rencontre le 4ème puis le 3ème puis le 18ème de Ligue 1)."

Giuly est ensuite interrogé sur son groupe et sur ses futurs manœuvres sur le marché des transferts à venir.
“Je suis vraiment satisfait de mon groupe, il peut largement rivaliser en Ligue 2 je pense. On a beaucoup modifié l’effectif depuis la reprise du club en National 3 pour nous permettre de gravir les échelons si rapidement, et ça n’a pas forcément plu aux supporters. Nous allons donc essayer de nous contenter de quelques bonnes affaires en profitant de la réputation du club. La seule priorité est de signer le jeune Paul Mohamadou qui nous été prêté par l’AJA et que nous souhaitons garder.”
Il est interpellé sur l’importance des supporters et sur le climat bastiais, très différent, très sanguin.
“Il y a une passion particulière ici c’est vrai, mais c’est justement ce qui m’a donné envie de venir ici. Et oui les supporters ont leur mot à dire, c’est eux qui ont redressé le club lors de la crise de 2017. On a fait des erreurs depuis la reprise du club et heureusement les résultats sont là, on va donc continuer à travailler en en prenant en compte les choix, les votes des “socios” du SCB”.


#32

Un été moins tranquille que prévu.

Avec cette troisième montée successive, le Sporting va être à nouveau confronté à un niveau professionnel en Domino’s Ligue 2. Et malgré les propos de l’entraineur Ludovic Giuly sur Bein Sport, le club va devoir faire appel à quelques renforts et à nouveau laisser partir quelques joueurs n’ayant pas ou plus le niveau pour une telle compétition.
10 joueurs sont prêtés et 6 libérés, avec comme toujours une priorité pour les clubs affiliés de l’AS Furiani et l’EF Bastia qui jouent les premiers rôle en N3 Méditérannée.

départ

L’Etoile Filante Bastiaise va également accueillir un nouvel adjoint, Nicolas Gennarielli quitte le SC Bastia après 4 ans de travail aux côtés de Ludovic Giuly et va rejoindre Stéphane Rossi. Une décision discutable car il était d’une certaine manière “la caution corse” du club, mais le choix d’un adjoint influent a semblé indispensable avec le retour du club aux premiers plans.

Et ce choix ne va pas faire l’unanimité chez les supporters car c’est l’ancien olympien, mais surtout ancien ajaccien Ronald Zubar qui rejoint le club corse comme adjoint. Lors de la conférence de presse de présentation, Giuly tentera de rassurer tout le monde en assurant que le choix de Zubar, ancien joueur influent, a été fait de manière réfléchie, les deux hommes étant proche.

Ronald

Zubar a passé ses diplômes après avoir terminé sa carrière en Belgique au Cercle Brugge et semble avoir toutes les compétences pour accompagner à merveille Ludovic, tant au niveau tactique que sur le travail avec les jeunes pour faire éclore les joueurs très prometteurs du centre de formation.

De belles affaires.

Mais les supporters bastiais vont être rapidement rassurés car, dès le début du mercato en juillet, le club confirme un accord de 600k avec l’AJ Auxerre pour la venue du jeune attaquant Paul Mohamadou qui était au club en prêt depuis le mois de janvier. Les excellentes relations entre l’entraîneur et le joueur ayant grandement facilité la venue du joueur.
Autre recrue qui promet, Yannick Fofana, jeune défenseur central ivoirien de 18 ans avec des qualités physiques et une détente exceptionnelle. Une affaire à 50k seulement avec le club du Séwé FC conseillé par Ronald Zubar à son arrivée au club.

Comme annoncé, les équipes de recrutement se sont ensuite concentrés sur des affaires :
.

Yann Bodiger, milieu défensif, :fra:, 25 ans, libre en provenance du Toulouse FC.
Véritable enfant du tef, Yann est formé dans la ville rose et commence sa carrière en 2014.
Il est notamment connu pour avoir marqué le but du maintien en 2016 lors de la dernière journée à Angers.
YouTube
Il dispute 92 matchs avec Toulouse mais il commence à perdre sa place en 2018.
Il est prêté à Strasbourg en Ligue 2 ou il est titularisé à 25 reprises.
Bodiger ne va pas récupérer sa place à son retour et ne jouera que 11 matchs la saison dernière pour le TFC.
Un joueur qui commence à avoir une certaine expérience du niveau professionnel qui étoffe l’effectif.

6385e

.

Yaya Sanogo, attaquant pivot,:cote_divoire: , 27 ans, libre en provenance du Toulouse FC
Autre joueur du téfécé mais profil totalement différent.
Ancien espoir du foot français, vainqueur de la coupe du monde U20 en 2013

Sanogo a rejoint rapidement Arsenal ou il n’a jamais percé handicapé par de nombreuses blessures.
Après des prêts à Palace, l’Ajax et Charlton, Yaya rejoint le TFC en 2017 libre.
Il profite du peu de temps de jeu pour marquer quelques buts (5 buts en 10 matchs en 3 saisons…).
Il rejoint donc le Sporting libre, et espère enfin enchaîner les matchs.
Un profil en pivot que le club n’avait plus depuis le départ de Edouard l’hiver dernier.
skysports-yaya-sanogo-arsenal-u23_3974119

.

Zinédine Machach, attaquant intérieur gauche, :alg:, 24 ans, libre en provenance du Toulouse FC.
Décidément le Sporting à récupéré de nombreux toulousains dans son équipe pour cette année en L2.
Formé au TFC après des passages à Cannes et l’OM. Machach était un joueur très prometteur qui a fait de bons débuts en Ligue 1. Son caractère est mis en cause, il est prêté une saison à l’OM en 2016/2017 et revient à Toulouse mais ne confirme pas et se retrouve avec la réserve.
Il n’est pas satisfait de sa situation et le fait savoir. Il reste tout de même “bloqué” à Toulouse et dispute seulement 12 matchs en 3 ans. Un autre pari pour le Sporting Club de Bastia.

.

Yannis N’Gakoutou, défenseur droit, :fra:, 21 ans, libre en provenance de l’AS Monaco.
Latéral prometteur, formé à la JA Drancy puis à l’ASM, il a disputé 7 matchs avec le club de la principauté.
Il remporte la coupe gambardella 2016 avec un certain Mbappe et l’actuel défenseur central de Bastia, Mbae.
Il gagne également l’UEFA Youth League en 2019 avec l’équipe U21 monégasque.
Avec le départ à la retraite de Gilles Cioni, il était important de doubler le poste de DD.
16908066_411765395828797_3677156363802247168_n

.

Mouaad Madri, ailier droit, :fra:, 30 ans, libre en provenance du RC Lens.
Après la venue de Ronald Zubar, c’est un joueur ex-ajaccien qui rejoint le rival bastiais.
Joueur formé à l’USL Dunkerque ou il dispute ses 5 premières saisons, il rejoint ensuite l’AC Ajaccio ou il dispute 90 matchs et marque 12 buts en Ligue 2. Il poursuit sa carrière à Bollaert ou il dispute 25 rencontres et trouve 5 fois le chemin des filets. Il est mis de côté la saison 2019/2020 et termine son contrat cet été.
Joueur experimenté de Ligue 2 qui devra faire deux fois plus que les autres pour séduire les supporters.

.

Walter Benitez, gardien, :argentina:, 27 ans, 1M en provenance de San Lorenzo.
C’est la seule “folie” des bastiais sur le marché des transferts cet été, même si ça semble être une affaire.
Formé à Quilmes ou il évolue 3 ans en première division, il rejoint en 2016 Nice pour être la doublure de Yoan Cardinale. Il n’arrive pas à gagner sa place pendant 3 saisons concécutives, il gratte juste quelques matchs lors de la saison 2018/2019. Il décide de rentrer au pays pour gagner du temps de jeu à San Lorenzo.
Parlant quasi-parfaitement le français, il va surement prendre la place d’Anthony Martin qui trust les cages du SCB depuis la National 3.
Walter Benitez

#33

Bien préparer le retour en Ligue 2

Les transferts ayant été réglés assez rapidement lors de cet été 2020 et sans blessures importantes à signaler, Giuly se déplace avec un groupe complet en Suisse pour reprendre la saison tranquillement contre la petite équipe du FC Bavois.

Et l’air pur du Jura Nord Vaudois réussit bien aux bastiais alignés en 4-3-3 avec les débuts dans les cages de l’argentin Benitez, ils s’imposent 5-0, avec des doublés de Deli et Alioui.

De retour en corse le SCB est opposé à une équipe d’un tout autre niveau, le Sportvereinigung Ried, équipe de première division autrichienne. Un Mohamadou buteur en duo en attaque avec Sanogo pour un résultat nul 1-1.

Nouveau déplacement de quelques journées dans la région de Venise pour un match contre une équipe plus faible, de Série D, l’AC Mestre. Un match de gala pour l’équipe italienne qui va donner du file à retordre au Sporting. Giuly avait fait tourné l’effectif pour ce match, les recrues Machach, Maadri et N’Gakoutou se sont surement un peu cru en vacances et ne risquent pas de gagner leur place comme ça. Une victoire malgré tout 2-1 au stadio Francesco Baracca.

Il fallait recevoir un gros morceau pour challenger les joueurs pendant cette préparation, et c’est le 8ème de :bundesbadge: la saison dernière (2019-2020) qui se présente le 22 juillet à Furiani, le VFB Stuttgart.
Presque 5000 personnes assistent au match, dont 864 allemands qui en profitent pour faire une escale sur l’île de beauté, une belle affluence pour un match amical d’une équipe de Ligue 2.
Les deux équipes se neutralisent lors de la première mi-temps mais les allemands ouvrent le score par Simon Terodde juste avant la pause. En deuxième période, Donis va aggraver le score pour VFB à l’heure de jeu et les bastiais vont prendre l’eau à la 73ème, but d’Akolo, 0-3. Les hommes de Giuly vont se réveiller dans les 10 dernières minutes par Sanogo, puis Mohamadou. Mais les allemands vont garder la tête froide et s’imposer 3 buts à 2.

La Ligue 2 débutant le 31 juillet, les bastiais terminent leur préparation le 27 avec la traditionnelle opposition contre une des équipe affiliées l’AS Nebbiu. Et même contre cette équipe de division régionale, le Sporting n’a pas brillé, victoire 3-1, il faudra élever le niveau de jeu en Domino’s !

prepa l2

#34

Et c’est parti !

Bienvenue au stade Armand Cesari, nous sommes le 31 juillet et la saison 2020-2021 de la Domino’s Ligue 2 est sur le point de commencer. Il est 20h et c’est pas moins de 5467 supporters qui vont accueillir les équipes du Sporting Club de Bastia et du Stade Lavallois Mayenne FC. Il fait 32°C dans le nord de la corse, attention aux piqûres de moustiques !

Ludovic Giuly a choisit de faire jouer ses hommes en 4-3-3 comme en fin de saison en National.
Walter Benitez ne fera pas ses débuts dans les cages, le portier argentin s’étant cassé un doigt lors du dernier match amical. On retrouve la même défense que l’année dernière :
Martin GK, Burner Muratori en latéraux et Triantafyllopoulos Mbae en charnière.
Le reste de la compo est également classique, les nouveaux arrivants n’ayant pas profité des matchs amicaux pour gagner leur place.
Vincent, Kemen et Deli au milieu, Gehini et Sebas Moyano aux ailes et Paul Mohamadou en pointe.

Côté lavallois, Bruno Luzi présente lui aussi ses hommes en 4-3-3. Dans cet effectif on retrouve l’ancien défenseur parisien et lensois Loïc Landre qui fait ses débuts, au milieu le slovène Zeljko Filipovic ancien cadre du Maribor, Lyes Houri étant passé de 2014 à 2017 à Bastia ou encore de nombreux joueurs formés en Mayenne comme Solet, Perrot et Ferre.

Le match est équilibré et aucune des deux équipes n’arrive à se démarquer en première mi-temps, c’est l’équité la plus totale 0-0. À la reprise les corses se font surprendre sur corner, de la tête d’Arnold Issoko donne l’avantage à Laval. Les bastiais n’arrivent pas à prendre le jeu à leur compte et se font même crucifier à nouveau par l’ancien ailier congolais de Setubal à la 89ème.

Grosse désillusion d’entrer pour le SCB qui veut figurer au mieux dans cette compétition, mais les supporters sont exemplaires et continuent à chanter après le match et les joueurs viennent les saluer comme à l’habitude, ce club est soudé.

.

Faux départ.

Pour leur deuxième rencontre de la saison les bastiais se déplacent au Stade Gabriel Montpied pour affronter le Clermont Foot. Un match bien terne contre cette équipe auvergnate, 0-0 score final. les joueurs de Gastien ont plus tiré mais les bastiais ont plus cadré.
Pas de retour en Corse, car dans 4 jours, le Sporting est à nouveau opposé à Laval pour le premier tour de la Coupe de la Ligue. Les joueurs prennent, en bus, la direction de Clairefontaine ou ils passeront le weekend pour préparer ce match.

football-clairefontaine-va-former-des-jeunes-chinois

.

Giuly décide de faire quelques changements pour ce match en pleine semaine. Un 4-4-2 avec une attaque expérimentale Alioui-Sanogo qui rappelle l’association avec Edouard.
Une première mi-temps similaire au premier match, statut-quo au stade Francis le Basser. Et l’histoire se répète même en deuxième mi-temps quand Laval ouvre le score à la 50ème par Etinof et Issoko fait le break en fin de match. Cette fois ci le SC Bastia réduit le score à la 90ème par Mohamadou qui ouvre son compteur de la saison mais bien trop tard pour accrocher la séance de tirs aux buts.
Laval gâche donc totalement le début de saison du Sporting qui va devoir redresser la barre rapidement.


#35

Il faudra vite gagner ce premier match, c’est important :slight_smile:


#36

Le Sporting sans faire de bruit.

Les bastiais vont vite reprendre confiance en cette fin d’été 2020.
De retour à Furiani, ils reçoivent tout d’abord l’ancien pensionnaire de Ligue 1 de 2017 à 2019 l’Amiens SC qui fait partie des prétendants à la montée. Un match solide défensivement (Kostas HDM) et un seul but, véritable bijou de Matis Gehini qui trompe Gurtner d’un “tir-centre” lucarne opposé de plus de 30 mètres. Une première victoire importante pour le morale.
Le déplacement qui suit les oppose encore à un récent ex de L1, le Nîmes Olympique. On assiste à un match serré à la Mosson (les nîmois étant de manière surprenante délocalisés à Montpellier pendant que les Costières sont en travaux… comment est ce possible ?). Un duel d’attaquant remporté par Mohamadou face à Bozok, 2 buts à 1 pour le SCB.
Les matchs vont se suivre et se ressembler, 8 victoires d’affiler pour les hommes de Giuly ! Aucuns scores fleuves, mais des matchs propres, comme la réception de Reims 2-0 ou du Havre 1-0.
Et les bastiais prennent rapidement la tête du championnat en cette fin septembre.

.
.

victoires debut L2

#37

8 matchs 8 victoires what else?


#38

Ouai je m’y attendais pas du tout, dans la continuation de la fin de saison de National.


#39

Bravo pour ce début de saison! En espérant que tu retrouves l’élite dès cette année.


#40

Merci @Gattuso !