:storygreen: :intro: 🇮🇸 Trouver un titre Islandais c'Eidur 🇮🇸

fm19
multi
#1
A LA CONQUETE DES TERRES DE GLACE…
Espérons que cette fois-ci soit la bonne ! Après notre mésaventure allemande, nous avons décidé de nous éloigner des gros championnats car notre déception était telle qu’on ne voulait pas à nouveau connaître pareille désillusion…
Et pour ce faire, nous avons décidé de faire plaisir au sage de la bande, Ben ! Vous connaissez maintenant son amour pour les pays nordiques, et comme nous n’avions pas encore tenté l’aventure dans le grand froid, nous nous sommes lancés dans le grand bain dans le championnat islandais, pays de la légende Eidur Guðjohnsen !
WELCOME TO PEPSI-DEILD KARLA ! (On continuera de dire “D1 Islandaise” ou “Pespi-League”, ça nous évitera les entorses de la langue)
Nous voici donc partis dans ce championnat excitant qui promet plein de surprises, à la découverte de jeunes talents islandais mais pas que ! En effet, plusieurs clubs ont un effectif cosmopolite et ça annonce de belles trouvailles venant des 4 coins du monde.
L’Islande est actuellement la 36ème nation mondiale grâce notamment à sa belle épopée lors de l’Euro 2016 chez nous ! Ils ont su réaliser de très belles performances et se mettre en avant, mais ont également laissé une très belle trace de leur passage dans notre pays avec notamment le “clapping” et leur savoir-vivre.
Leur championnat est également pas trop mal placé, au 35ème rang. Cependant, c’est trop peu à notre goût et c’est pour ça qu’on a posé nos valises sur le territoire : pour leur apporter un peu de chaleur et les emmener sur la voie du succès !
Il faut savoir que le championnat islandais a découvert le jour en 1912 et qu’… Euh pardon, on s’est perdu dans le côté historique et on s’éloigne de l’essentiel : l’actualité de nos 3 Mousquetaires !
Petite précision avant de continuer notre histoire ; qui dit Islande dit tradition. Et les 3 copains ont décidé de se plier aux traditions du pays : avoir leur nom de famille à l’islandaise, terminant par “SSON”. On leur a laissé libre recours à leur imagination et voilà ce que ça a donné ;

Alexis et Ben ont voulu respecter les islandais jusqu’au bout. Ils ont prit le prénom de leur papa et y ont rajouté “SSON” : Alexis Norbertsson & Ben Christiansson.

Adrien lui n’a rien compris à la méthode et a voulu trouver un nom qui claque en “SSON” : Adrien Claquesson (on vous laisse découvrir le jeu de mot)…

Des 3, le plus dépaysé est logiquement celui qui a le sang le plus chaud, notre Biimsou national !

Partout où il est passé, il est arrivé presque en terrain conquis avec l’assurance de bien figurer dans le championnat, gonflé à bloc par sa confiance en soi. Pas toujours récompensé au vue de ses ambitions, il n’en perd pas néanmoins sa rage de vaincre et son envie de tout casser. Tout de même légèrement refroidit par le changement d’hémisphère, il avance avec prudence quant aux objectifs internes à se fixer en plus des objectifs officiels que ses dirigeants lui donneront. Surtout qu’en plus du changement de niveau, il y a le changement de budget qui va avec ! Exit donc les gros coups de poker (Vilhena, Konaté & Marcos Llorente au LOSC ou bien Younes, Bautista avec Dresden). Il faudra la jouer malin sur le recrutement voire faire avec les moyens du bord pour commencer. Ajoutez à cela que le championnat islandais n’est pas réglé sur les dates des grands championnats, cela annonce un casse-tête comme on les aime pour notre ami franco-espagnol.

Toutefois, lors de son arrivée au pays, il a livré ses premières impressions sur cette nouvelle aventure : “Je suis très excité par ce nouveau challenge, l’Islande est un pays que j’aime beaucoup et découvrir ce championnat m’attire vraiment ! J’ai envie de faire quelque chose de bien dans mon nouveau club !” On vous l’a dit, il a toujours en lui cette soif de victoire !

Pour satisfaire ses envies, il a jeté son dévolu sur le KA Akureyri (KA). Classés 7ème l’an dernier, les dirigeants ont pris leur temps avant de se décider et ont finalement choisi de licencier S. Tufegdzic pour laisser place à la fougue. Déjà qualifié pour les éliminations directes en Coupe de la Ligue, Norbertsson devra répondre présent dès le début pour pourquoi pas atteindre un dernier carré et faire espérer une carrière prometteuse dans son nouveau club.

A son tour maintenant de se préparer et de faire en sorte que ses troupes soient prêtes pour le début de saison ! Coup de sang, sueurs froides… A quoi doit-on s’attendre cette saison ?

ka-akureyri-vector-logo

Le 2ème des 3 Mousquetaires voit d’un bon oeil ce départ dans le nord de l’Europe malgré un léger scepticisme quant au niveau des joueurs et de la marge de manoeuvre lié au budget. Cependant, Adrien aime ce type de challenge : partir bas, sans pression et gravir les échelons en créant au passage quelques surprises. Grand amoureux du football anglais, des défis sur le long terme, des ambiances dans des “petits” stades, Captain Americka retrouve dans ce challenge tout ce qu’il aime, loin des projecteurs et de la pression médiatique, à travailler dans son coin avec son groupe tranquillement. Son côté paternaliste pris dans ses valises lui sera bien utile car il sera important pour lui de s’appuyer sur les joueurs locaux pour faire progresser le championnat et le pays. Adepte des petits clubs, on ne doute pas qu’il se sentira vite comme chez lui et qu’il pourra pleinement exprimer son potentiel jusqu’ici bridé. Travailler sur le long terme, tout ce qu’il aime.

Arrivé dans le même avion que ses amis, Adrien a déclaré aux quelques journalistes venus les accueillir : “Comme Alexis, je suis tout autant excité par ce nouveau défi, dans le sens où je pense que l’on sera un peu plus tranquille pour travailler. L’Islande a des similitudes avec les 3-4-5ème divisions anglaises au niveau de travail à accomplir, des moyens mis en place pour réussir. J’ai hâte de commencer !” En tout cas on te le souhaite (comme dirait un certain Paganelli) !

Son choix de club s’est tourné vers l’IB Vestmannaeyja (IBV). Devançant seulement d’un petit point les nouveaux hommes d’Alexis l’an dernier, le club d’IBV a cependant remporté un trophée avec la Coupe d’Islande, leur donnant le droit d’affronter le champion d’Islande, le Valur Reykjavik pour la Coupe des Champions Islandaise (l’équivalent du Trophée des Champions) mais également d’entamer un parcours en Europa League. Mais un mauvais début en Coupe de la Ligue Islandaise aura eu raison de K. Gudmundsson qui cède donc son fauteuil à Adrien.

Avec un premier gros test d’entrée, on verra si Claquesson réussira à prendre ses marques rapidement et à préparer ses troupes pour l’aventure européenne. Connu pour connaitre des moments de galère, on espère vivement un tout autre avenir pour lui !

IBV_Vestmannaeyjar

Terminons par le plus heureux de la bande : Ben ! Son amour pour les pays du nord étant devenu légende, quoi de mieux pour lui que de partir tenter une nouvelle aventure dans l’un d’entre eux ? Se sentant chez lui, c’est avec grand plaisir qu’il a apprit la nouvelle et préparé ses valises en 4ème vitesse ! Mais vu le peu de valise qu’il a emmené, on le soupçonne d’avoir acheté une maison là-bas ou d’avoir des parts dans le capital du pays, ce qui expliquerait sa forte attirance vers ces pays… Fort de sa connaissance du territoire, c’est cette fois-ci à son tour d’arriver avec le plein de confiance. Mais n’attendez pas pour autant des sorties médiatiques fracassantes ou des décisions choquantes ; cela reste du ressort d’Alexis. Il faut rendre à César ce qui appartient à César ! En revanche, il faudra se méfier de lui car avec ses contacts, c’est sans nul doute qu’il nous réservera quelques surprises au niveau du recrutement (à l’image des bonnes pioches Ohi, Grönli, Sandberg dans le passé). Soyez-en sûrs, la magie va opérer.

Connaissant déjà le pays, c’est en dernier et en faisant honneur à ses collègues que Ben a descendu les marches de l’avion : “Aaaaahh ! Ca fait plaisir de poser enfin nos valises ici ! Vous ne pouvez pas imaginer la joie immense que je ressens à venir entraîner dans l’un de mes 3 championnats préférés ! Mais attention, ce n’est pas pour autant qu’il faut s’emballer, restons vigilants et tâchons de travailler sérieusement.” Toujours cette faculté à rester humble même en terrain conquis, très fort ce Ben !

Autre preuve qu’il a des bons contacts au pays, le poste qui lui a été proposé est celui d’entraîneur du KR Reykjavik (KR). Club le plus titré du pays, ayant terminé 4ème la saison passée, R. Kristinsson n’aura pas tenu bien longtemps et est déjà démis de ses fonctions pour laisser place à l’enfant du pays. Pourtant, les résultats de ce début de saison étaient bons mais lorsque les dirigeants ont appris l’arrivée du roi Ben, ils ont de suite voulu s’enquérir des meilleurs et c’est tout logiquement que le changement a eu lieu. Lui aussi déjà qualifié pour les éliminatoires de la Coupe de la Ligue, Ben Christiansson aura fort à faire avec ce club réputé pour amasser les trophées. Et c’est paradoxal quand on sait que l’entraîneur aime travailler dans la discrétion et le calme. Mais le nord lui donne des ailes apparemment. En tout cas, cela nous promet une aventure absolument géniale du côté de KR !

KR_Reykjavik

Voilà ! Vous savez tout de notre nouveau départ. C’est un défi qui change de ce que vous avez l’habitude de voir mais qui s’annonce tout autant passionnant voire encore plus vu les attentes ! Maintenant, on va rentrer à l’hôtel pour se reposer avant de se mettre à chercher un nouveau chez nous (sauf pour Christiansson qui en a déjà, on en est quasi-sûrs !).

Ah… Mais ?! Putain, qu’est-ce qu’ils foutent là eux ? Ils nous lâchent plus…

Question de Lavoie Dunor : “Ben, vous voilà comme un roi ici. C’est la première fois que vous prenez les rênes d’un club aussi attendu dans un championnat, comment vivez-vous cette pression ? Dans combien de temps allez-vous craquer ?”

“J’ai hâte de débuter dans ce pays et avec cette équipe qui est très attendue. Cela va me permettre de progresser en tant qu’entraineur, et surtout être toujours plus exigeant avec mes joueurs et moi-même. Car l’échec pourrait coûter cher… Mon objectif sera le haut de classement pour jouer les tours préliminaires de coupe d’Europe.”

Question de Rudy Morgansansson : “Alexis, personne n’attends votre équipe vers le haut de classement cette saison. Mais connaissant votre tempérament , les supporters peuvent t-ils espérer mieux qu’une simple place dans le ventre mou ?”

“Votre nom me fait étrangement penser à un joueur de mon club favori en France monsieur. J’espère que vos analyses sont meilleures que son placement… En ce qui concerne mes exigences c’est assez simple. Les dirigeants attendent de moi la première partie de tableau mais c’est un objectif de looser, je vaux mieux que ça. Ce sera le top 4 synonyme d’Europe ou je démissionnerai en fin de saison.”

Question de Mashallah Commeonditchezmoi : “Adrien, on a souvent vu dans vos équipes une bonne assise défensive mais un manque criant de buts marqués. Prenez-vous mal les réflexions qui lient ça à un jeu ennuyant ?”

Oui je suis bien conscient de mes problèmes offensifs partout où je passe. Après j’ai toujours préféré avoir une bonne défense et être tueur plutôt que de vivre des matchs ou je marque 15 buts et j’en prends 14. Après, il est vrai que je dois m’améliorer dans ce domaine pour progresser”

Bon, on n’y aura pas échappé à leurs questions mais ça n’aura pas duré longtemps au moins. Maintenant, place au jeu, aux mises en place tactiques et au spectacle ! Vous, on vous laisse mais pas trop longtemps et on se retrouve pour un premier point sur cette saison qui s’annonce géniale !
Restez vigilants !
11 Likes

#2

Ah sympa ça :slight_smile:

J’ai pas mal poncé le championnat Islandais (avec Stjarnan pour le coup), hâte de suivre :slight_smile:

3 Likes

#3

Oui il est vraiment intéressant et surprenant ce championnat :sweat_smile:
Affaire à suivre haha !!

0 Likes

#4

Cette fois ci c’est la bonne ! Mashallah l’écriture as usual :ok_hand: :stuck_out_tongue:

3 Likes

#5

Haha oui on espère ! En tout cas on est bien partis et on est vigilants :stuck_out_tongue_winking_eye:
Merci c’est toujours cool que ça te plaise autant ! :smiley::ok_hand:

2 Likes

#6

ah c’est intéressant, on espère faire aussi bien que toi! Tu as bien performé?

1 Like

#7

oui ce sera la bonne haha, merci d’être toujours et encore là :grinning:

3 Likes

#8

Un championnat gagné et j’ai atteint une fois les phases de poule de l’Europa League!

Le championnat est un peu spécial mais j’ai beaucoup aimé :stuck_out_tongue:

3 Likes

#9

Ah oui en effet, belle perf. On essaiera de faire aussi bien voir même mieux alors haha

2 Likes

#10

6 Likes

#11

Ah ÍBV, que de souvenir.

Oui

J’ai perdu mais pas de beaucoup… Mais bon oui j’ai perdu. :pensive:

J’adore ce championnat, y’a vraiment moyen d’en faire quelque chose ! Vivement la suite.

6 Likes

#12

En vrai ce que je trouve dur c’est le manque de matchs, ça joue vraiment peu quand même (22 matchs par saison de championnat), et la pause hivernale rend difficile les compet européennes.

J’aime beaucoup l’Islande mais c’est quand même pas le défi le plus simple :stuck_out_tongue:

5 Likes

#13

Ah bien joué !! Du coup je vais essayer de faire au moins aussi bien que toi alors :laughing:
On vous envoie la suite bientôt, c’est en cours de finition :face_with_hand_over_mouth:

1 Like

#14

Oui on te confirme que ça manque de match un peu :joy: Mais bon on s’y fait, et on essaye de passer rapidement ce mercato qui parait interminable… :joy:

1 Like

#15

Ben en France on trouve que la Coupe de la Ligue sert à rien mais en Islande c’est pire, parce que c’est “officiellement” un tournoi de pré-saison. Ca manque un peu à l’Islande, un trophée en plus, histoire de rajouter un peu d’enjeu. Avec ça, une saison en D1 islandaise serait vraiment nickel à mon goût.

Par contre ce qui est cool c’est qu’on a des joueurs pas mauvais du tout pour pas cher là bas, je conseille aux amateurs d’aller faire leurs emplettes sur le championnat islandais, y a moyen de dénicher de très bonnes affaires :stuck_out_tongue:

3 Likes

#16

mais c’est quoi cette perf! tu nous met la pression là :sob:

2 Likes

#17
Ménage & remue-ménage…
Coucou c’est nous ! Non le froid n’a pas eu raison de nous ! Enfin… pas pour l’instant. Nous nous adaptons petit à petit à ce nouveau pays non sans mal vu le climat.

Le plus heureux est Ben, il est dans son élément le bougre. Son temps d’adaptation étant logiquement plus rapide que celui de ses compères, vous vous douterez bien que Monsieur va être très chiant à jouer. Même les deux gros du championnat que sont FH & Valur en tremblent rien que d’y penser, c’est dire !

En concertation avec nous-même, on a décidé de vous soulager de la partie mercato. Pardon ?! Vous trouvez que c’est la partie la plus importante d’une pré-saison ? Oui c’est juste mais bon, ça nous étonnerait que les joueurs qui ont animé nos mercatos vous disent quelque chose. Vous n’avez qu’à prendre des prénoms au hasard et ajouter “sson” à la fin, non ?:joy: Bon d’accord, on le fait juste pour vous alors, mais c’est parce qu’on vous aime bien et que vous êtes top ! Par contre, on vous prévient, on a fait avec ce qu’on avait, c’était compliqué de trouver de la qualité avec le peu de moyen qu’on a eu mais on s’est débrouillé pour avoir les effectifs les plus compétitifs possible.

Une fois bien installés dans leur nouveau club, Norbertsson, Christiansson & Claquesson ont pu se rendre compte des forces et faiblesses de leur effectif, se réunir avec leurs joueurs pour évoquer les objectifs, les attentes et surtout se présenter. Mais pas le temps de tergiverser, puisqu’ils sont arrivés en pleine période de Coupe de la Ligue Islandaise ! Il faut donc être efficace et attentif aux entraînements et à la préparation, car un premier trophée est en vue.

Encore en lice, Christiansson, plutôt décontracté a livré ses impressions sur son équipe : “A mon arrivée, j’ai été plutôt content de découvrir un effectif autant qualitatif que quantitatif. Des joueurs d’expériences rodés au championnat islandais et qui vont pouvoir tirer l’équipe vers le haut. Le seul bémol est la blessure pour 3 mois de Fridgeirsson qui va manquer en défense… Hormis cela, les postes sont quasiment tous doublés. Un renfort au milieu pourrait cependant être utile.” Comme à son habitude, Ben a l’air complètement serein et détendu. Satisfait de son effectif, pas de gros chantier en vue pour notre dijonnais qui peut donc se concentrer sur l’apprentissage de sa formation.

Lui aussi encore en compétition, Norbertsson, parti dans l’inconnu nous donne son avis sur l’effectif qu’il a à disposition : “Quand je suis arrivé, j’ai rapidement repéré les profils qui étaient ceux que j’allais utiliser. Comme à mon habitude, j’ai donné ma confiance à une vingtaine de joueurs. L’effectif comptait 35 joueurs, vous imaginez donc que ceux sur qui je ne comptais pas ont pris tranquillement leur place dans le loft du club, en attendant de partir. J’ai de bons joueurs qui selon moi peuvent nous permettre d’accrocher l’Europe en fin de saison. J’espère qu’ils ne me décevront pas…” Le coup de froid n’aura été que passager chez Biimsou et son tempérament de feu est déjà de retour. Espérons que ses joueurs, plutôt habitués à un climat nordique soient parés au brusque changement de température qui arrive.

Quant à lui déjà éliminé de la compétition suite au travail effectué précédemment, Claquesson, heureux de ce défi mais tout de même dans la retenue, se livre sur son groupe à son tour : “Bien qu’impatient de démarrer cette aventure, je suis quand même resté vigilant sur le niveau de mon effectif. Mais j’ai été agréablement surpris. En revanche, l’inconvénient est qu’il est beaucoup trop dense et qu’il va me falloir dégraisser rapidement ! L’un des gros points positif est la présence de plusieurs nationalités dans le groupe, ce qui amène des choix et des qualités différentes à tout le monde. J’ai donc plusieurs cordes à mon arc et c’est vraiment agréable. J’ai hâte de commencer avec eux !” Visiblement satisfait lui aussi, il semble fin prêt à se lancer dans la bataille. De toute façon, il ne pourra pas changer grand chose pour l’instant.

image

Bon, vous vous en doutez mais même avec les poches vides, ces 3 malins ont réussi à attirer du monde chez eux, quitte à prendre le risque de se retrouver à découvert (on vous laisse deviner lequel). Exit les joueurs dont ils n’avaient pas besoin pour dégager un peu de masse salarial, et bonjour aux petits coups intéressants pour renforcer leur effectif !

15

On va donc commencer notre petit tour d’horizon par l’enfant roi du pays ! Pour améliorer son effectif, Ben a très peu remanié le groupe qu’il avait à disposition. Du côté des départs, plusieurs joueurs sont partis en prêt et seulement en prêt. Pas de vente donc. Pour pallier à ses départs mais surtout pour apporter un plus à son équipe, le tacticien est allé chercher 3 joueurs, libres et qui ont acceptés de relever le challenge : Wellyson (arrière central brésilien), M. Pedersen (milieu danois) & Pelé (milieu portugais). Pas besoin de beaucoup plus selon lui.

46

Réputé pour être un expert du mercato, Biimsou est lui allé chercher 4 joueurs pour étoffer son effectif mais seulement 2 libres (J. Lantto, milieu suédois de 32 ans & V. Tomic, gardien croate de 35 ans). Pourtant pas fan des prêts car “les joueurs ne lui appartiennent pas réellement”, il a quand même utilisé ce processus pour 2 de ses 4 recrues (J. Calusic, défenseur croate de 21 ans en provenance du Dinamo & D. Kulusevski, le jeune milieu suédois de 20 ans de l’Atalanta) qui viendront donc aider ses joueurs le temps d’une saison. Pour les départs, il s’est appuyé sur les clubs affiliés & les U19 qui étaient à sa disposition, ce qui lui a permit de faire un peu de tri.

40

En ce qui concerne notre paternaliste, Claquesson a réussi à équilibrer la chose : 4 départs, 4 prêts dans le club de Tindastoll, club affilié pour 4 arrivées : P. Addo (latéral) & K. Vergerolle (attaquant français et ami du coach) en provenance respectivement de Bryne & Châtellerault sans indemnité de transfert et A. Essaisi (jeune attaquant suédois de 19 ans) et R. Clarke (défenseur jamaïcain de 24 ans) arrivés tous deux libres. Pour quelqu’un qui voulait dégraisser, c’est plutôt mal parti…

Cette fois-ci, les 3 coachs auront réussi à éviter la conférence de presse mais une petite question leur sera quand même posée : “Selon vous, quel sera, parmi vos joueurs, le joueur clé & le grand espoir à suivre cette saison ?”

Christiansson est le premier à prendre la parole : “Selon moi, mon joueur clé cette saison sera P. Palmasson car c’est la plaque tournante du milieu de terrain avec une grande expérience dans les championnats de bons niveaux. Ensuite, l’espoir à suivre peut être O. Omarsson car il a un bon potentiel avec un profil intéressant même s’il est un peu petit pour un défenseur central. Ce sera le jeune qui aura sans doute le plus de temps de jeu entre les blessures et les suspensions.”

56732745_380951725968039_4007448909461848064_n57253403_310588749611196_1009311735397482496_n

Puis c’est au tour de Norbertsson de répondre : “Pour moi, le joueur qui sera important cette saison sera S. Thorsteinsson car c’est un joueur avec une expérience internationale, c’est un pilier de l’équipe et il est déjà connu du championnat. Pour l’espoir à suivre, je pense que A. Sigurgeirsson va se révéler au grand public car malgré son jeune âge (21 ans), il a le meilleur potentiel de l’équipe”

56749203_377845856142590_842715331284697088_n56819092_446726899415622_6038644853338800128_n

Enfin, Claquesson ferme la marche : “Je pense que le joueur clé pour nous cette saison sera R. Veloso car il va être très important et je suis sûr qu’il nous fera gagner des matchs grâce à son talent. L’espoir qui peut devenir très très fort dans mon effectif est S. Magnusson car malgré ses 19 ans, il a déjà les capacités de pouvoir postuler à une place de titulaire dans le 11”

56907716_436083690472761_1894731402520297472_n56759205_2396135340420765_3656304091421736960_n
Voilà ce qui conclut ce 2ème chapitre sur le début des aventures des 3 Mousquetaires en Islande. On espère que ça vous plait toujours autant, que vous arrivez à suivre toutes les informations que l’on vous donne et que vous êtes prêts pour la suite !
Avec les données que vous avez, on vous laisse pronostiquer le déroulement de la première partie de saison et lors du prochain chapitre, on verra lequel d’entre vous sera le plus proche de la vérité…

Soyez concentrés, cela va arriver vite !

9 Likes