:storygreen: :s1: :mex: De la Babylone des Caraïbes à la Cité des Anges 🇺🇸 🔞


#41

Demain, je vais effectuer quelques modifications dans les messages ci-dessus, avec un récapitulatif (je suis trop bon avec vous je sais), histoire de passer de 2016 à 2017 pour entamer la story avec le 2018… J’ai parlé avec Bella, elle ne veut pas de la neige montréalaise, pas tout de suite, elle veut du soleil mexicain, et des soirées Bunga Bunga au Coco Bongo.

Pour vous donner le goût de nous suivre, une petite photo… :slight_smile:


#42

ATLANTE CANCÚN – Présentation de l’effectif

Règles pour les étrangers

L’an dernier, le Mexique s’est doté de nouvelles règles en matière d’effectif. La règle qui prévalait depuis des années, c’est-à-dire un maximum de cinq étrangers dans l’effectif, avait des effets pervers. En effet, au Mexique, pour les joueurs issus de l’Amérique latine hispanophone, la durée de naturalisation est de deux ans. On se retrouvait donc avec un paquet de joueurs naturalisés dans l’enregistrement. C’est alors que la règle des joueurs nés au Mexique, ou plus simplement de nationalité mexicaine à 18 ans, est entrée en vigueur.

En 2016/2017, il fallait un minimum de 8 joueurs nés au Mexique sur la feuille de match. C’est passé à 9 cette année.

Les effets se font d’ailleurs clairement sentir. Rien qu’à l’Atlante, il y a dorénavant de nombreux joueurs étrangers, qui jamais ne deviendront mexicain au sens ou la Fédération l’entend.

Un peu comme en MLS, on sent que la Fédération de Football mexicaine veut trouver le juste équilibre, et n’hésite pas à modifier les règles chaque année s’il le faut.

Il faudra donc tenir compte de cette réalité : la moitié des 18 joueurs retenus sur la feuille de match devra être née au Mexique.

Ascenso

L’Ascenso est l’équivalent de la D2. Comme c’est souvent le cas dans cette région du Monde, la saison est séparée en Apertura et Clausura (Ouverture et Fermeture).

Au total, il y a 16 équipes en Ascenso : 15 matchs en Apertura et 15 en Clausura. Après les 15 rencontres, on joue une sorte de Play Offs avec les 7 meilleures équipes : le premier est qualifié pour les demi-finales alors que les six autres jouent les quarts. Au final, en aller-retour, on déterminera donc un champion d’Apertura et un champion de Clausura. Ces deux équipes se rencontreront en aller-retour pour déterminer le promu.

Pas évident de remonter donc, mais pas évident de descendre non plus puisque cela va à la moyenne des points des trois dernières saisons.

Le Mexique…

1%20regles%20Ascenso

Effectif

À mon arrivée, il y avait clairement des trous, raison pour laquelle j’avais une bonne somme disponible pour nous renforcer. Je crois que le plus simple est de directement passer à la présentation des joueurs.

Gardiens de but

Pas de changement au but, j’ai conservé les trois qui étaient au club. Il y a clairement un titulaire : Gerardo Daniel Ruiz. Un pur produit du club, qui a joué toute sa carrière au club hormis trois saisons avec Chiapas. Un cadre de l’équipe.

Ses deux doublures sont un solide cran en-dessous, il faudra prier pour ne pas avoir de blessure sérieuse de notre gardien. Ce sont Eduardo Bravo et José Luis Montoya.

Anecdote amusante concernant Montoya : un ancien collègue de travail, de père québécois et de mère mexicaine, a grandi au Mexique. Il m’a assuré avoir été à l’école avec Montoya… M’a même montré des photos avec lui… Je ne sais pas si c’est vrai, mais pourquoi pas ?

ruiz
.

.

Défense

À mon arrivée, je n’avais que 4 défenseurs au niveau de nos objectifs, voire cinq. J’ai donc dû renforcer l’équipe dans ce secteur. Malgré tout, les titulaires pressentis restent ces quatre joueurs qui étaient au club à mon arrivée : Francisco Gamboa, Uriel Alvarez, Carlos Andrés Calvo et Juan Abarca.


.

.

.

Pour assurer la profondeur, il a fallu recruter deux joueurs : un défenseur central, Daniel Valdez et un défenseur gauche, Joshua Abrego, tous les deux gratuits. Ils s’ajouteront à Francisco Flores à droite et au polyvalent Gabriel España au centre.


.

.

.

Nous pourrons aussi compter sur deux joueurs dont je n’ai pas pu me débarrasser : Ernesto Reyes et Alfonso Luna. Vu le nombre important de rencontres au Mexique, mieux vaut avoir un effectif large.


.

Je suis plutôt satisfait de la défense, surtout du fait que les joueurs se connaissent déjà bien et que les nouveaux venus sont des réservistes. Cela leur donnera le temps de s’acclimater sans trop de pression.

Bon ajout à l’effectif que Valdez, que j’ai recruté pour son jeu de tête.

Comme la préparation le montrera, notre défense semble au point.

Milieux de terrain

Je ne reconduirai pas ma tactique habituelle, avec trois milieux centraux. Cette fois, je m’appuierai sur un 4-4-2, ou plutôt un 4-2-2-2 à l’extérieur et un 4-2-4 à domicile. Le 4-2-3-1 large deviendra notre troisième tactique.


.

J’ai décidé d’y aller avec des MD plutôt que des milieux centraux car j’en possède deux excellents : Paul Uscanga et Alan Zamora. Sur les ailes, on devrait retrouver Sebastian Rusculleda (surnommé Ruscu) à droite et Diego Cardozo à gauche. Seul Ruscu est un nouveau-venu, arrivé alors qu’il était libre de contrat.


.

.

.

Nous avons de bons réservistes pour suppléer au cas où, qui peuvent être plus ou moins offensifs selon la tactique utilisée. Le problème reste le centre, où seul l’ex-international Jorge Hernandez, une recrue de cette année, semble au niveau des deux titulaires.

Voici les autres :

Pedro Arce, plus à l’aise en pointe mais qui pourra aider, dans une configuraiton offensive, sur les flancs.

Jairo Vélez, lui aussi plutôt offensif.

Le jeune Ezequiel Esperon, très à l’aise sur le flanc gauche.

Le Brésilien Iago Soares, dans un rôle de milieu droit.

Wilber Renteria, dans la configuration avec un MO C.

Juan de Dios Hernandez, que j’ai essayé de vendre ou prêter, sans succès.

Et Daniel Hernandez, un MD qui nous est prêté, et qui a sa place faute de mieux.

Encore une fois, il faudra veiller à conserver nos forces pour les grands rendez-vous car, si nous avons le nombre, la qualité diminue rapidement.

Attaque

On a trois bons avants, qui étaient déjà là à mon arrivée. Le quatrième sera Pedro Arce, que j’ai présenté parmi les milieux.


.

.

On peut aussi y ajouter Raul Nava, qui je l’espère jouera peu.

Voilà qui termine la présentation de l’effectif. Je vous reviens bien vite avec la préparation, et les dernières fredaines d’Eduardo, les nouvelles tenues de Bella et de belles photos de Cancún !


#43

ATLANTE CANCÚN – Réunion de pré-saison

Nous sommes le 15 juillet. Nous sommes invités chez Eduardo et son épouse.

On dit qu’Eduardo forme un couple libertin avec Yulia, une jeune femme adepte de latex, comme par hasard. Le bougre n’a pas changé… On se demanderait presque pourquoi nous sommes amis depuis les bancs de l’université.

C’est d’ailleurs elle qui nous accueille dans sa somptueuse villa du bord de mer. Je dois avouer qu’elle a de l’allure.

15027880_1155320331188111_7249117520499648759_n

Je perçois un soupçon de concurrence scintiller dans l’œil de Bella à la vue de la maîtresse de maison. Pourtant, elle n’a rien à lui envier.

Alors que Yulia entrepris de faire visiter la maison à Bella, mon ami Eduardo m’invite sur la terrasse. Le bougre est rudement bien installé, avec une cuisine extérieure quasi plus équipée que la mienne. Il prend place derrière le comptoir et se penche pour prendre deux XX dans le frigo : une blonde pour lui, une ambrée pour moi.

« Mon cher Mark, quelle préparation ! Penses-tu pouvoir garde ta clean sheet toute la saison ? me demande-t-il, un sourire moqueur en coin.

  • Il ne faut pas rêver Ed.
  • En tout cas, on ne m’avait pas menti. J’avais envoyé un émissaire à Moscou pour voir comment tu te débrouillais. À son retour, il était intarissable sur ton organisation défensive. Je vois que cela paie déjà : sept matchs amicaux, aucun but encaissé.
  • Ouais mais bon, on n’a pas joué des gros bras non plus.
  • Quoi ? Tu as fait venir le NYCFC à Cancùn, et David Villa a été invisible.
  • Maladroit dirons-nous.
  • Tu es trop modeste. »

08%20r%C3%A9sultats%20cal

Nous sommes interrompus par une notification quasi simultanée sur nos téléphones. C’est Yulia qui m’envoie une photo, une photo de Bella dans la salle de bain. Eduardo a reçu la même photo que moi, envoyée par Bella.

« Nos copines semblent bien s’entendre finalement, lui dis-je. J’avais un peu peur que le courant ne passe pas, ou qu’une forme de concurrence naisse entre elles.

  • Je ne crois pas qu’il y ait danger, me répond Eduardo. Elles partagent des goûts qui les rapprocheront immanquablement. D’ailleurs, fais attention, j’ai vu comment Yulia regardait Bella quand vous êtes arrivés. Elle ne déteste pas une relation avec une femme à l’occasion.
  • Bella non plus…
  • Je sens que la fête ne sera pas que sur le terrain. »

Les deux femmes reviennent, dans un éclat de rire. Elles ont enfilé un maillot et vont s’installer, après avoir commandé deux cocktails au barman (Eduardo), au soleil. À cette heure avancée de l’après-midi, c’est très agréable. Une fois les cocktails préparés par le barman, Je me charge du service.

Nous avons profité de l’apéro pour détailler les tactiques. Avec quatre bons avants, je n’avais d’autre choix que d’en aligner deux. Compte tenu que je ne conçois pas le football autrement qu’avec 4 défenseurs, pas le choix que d’y aller avec un 4-4-2. Nous avons de bons ailiers, l’idéal et le 4-2-4, mais c’est assez peu compatible avec les déplacements difficiles que nous aurons à faire en championnat. Nous jouerons donc aussi en 4-2-2-2.

Les joueurs autour desquels je veux construire l’équipe sont le GB Ruiz, malgré ses 31 ans, la charnière centrale Calvo / Alvarez, le MD Paul Uscanga, l’ailier gauche Cardozo (quand même 30 ans), les espoirs Vélez et Esperón et Tarragona en pointe.

Évidemment, je ne peux pas compter à long terme sur les joueurs prêtés. J’aimerais d’ailleurs limiter au maximum ces prêts… Nous verrons une fois en Liga MX.

L’objectif est clair : la remontée, le plus tôt possible. Deux ans serait l’idéal, trois ans grand max.

Une nouvelle aventure palpitante, et loin d’être facile ! Mais je n’ai pas lésiné sur les finances au moment de recruter. Heureusement, Monsieur Burillo, Tío, n’est pas un avare.

12%20finances

Pour affronter ce nouveau défi, j’ai la chance incroyable d’avoir la magnifique Bella à mes côtés… Sauf aux entraînements du club. Alors que nous avions organisé un petit match, elle est arrivée. Je l’ai su en entendant les sifflets et les commentaires grivois des joueurs. Elle m’avait vu et se dirigeait vers moi. Une fois à ma hauteur, quand elle a déposé ses lèvres sur les miennes, les clameurs machistes venant du terrain d’entraînement se sont tues. La femme du coach, on la respecte… Même si elle est habillée hyper-sexy

bella4

Depuis ce jour, elle préfère m’envoyer des photos via mon téléphone, pour éviter de distraire les joueurs… ou alors elle se déplace en jeans avec sweat à capuche.

Les tenues sexy, c’est pour les sorties et pour moi uniquement, pour m’enlever l’envie d’arriver en retard pour la sieste…


#44

Mama ma milla qu’est ce qui va être le plus chaud la température du Mexique ou Bella ?


#45

Ah le Mexique, l’autre marotte de Mark… Le Mexique, c’est pas un peu chaud pour le latex??


#46

Je préfère cette température que celle de Moscou :slight_smile: Par contre c’est confortable le latex par 35° ? :smiley:


#47

On a l’airco… :slight_smile:


#48

Même sur la terrasse ? :smiley:


#49

Purée j’adore tes récits mais je peux plus les lire au bureau ni a la maison vu les photos :sac:


#50

A l’aéroport pour moi les gars vendredi c’était limite aussi, certains se sont rincés l’oeil sur mon pc, on doit presque se cacher comme des ados :pasrire:


#51

Je vais remettre le :underage: dans le titre je crois…

Vous aimiez ça à Moscou, bande de pervers, alors je continue… mais j’ai tendance à augmenter la dose quand je vois que ça plaît, comme quand je joue avec Madame Beaubien et mes martinets…

Comprenez bien que je suis au moins aussi outré que vous, et Madame Groot, devant un tel étalage de stupre libidineux, c’est uniquement pour vous que je poste des photos de gourgandines sans pudeur. Vous me croyez j’espère. C’est une vraie torture de chercher toutes ces photos de succubes, de diablesses, de démones sur le Net !
Madame Groot tient la culotte je vois… Si elle te surprend à te rincer l’oeil sur de telles photos, tu vas avoir une bonne fessée je sens… :wink:

Attendez, vous n’avez rien vu encore… :slight_smile:

Pour vous faire patienter…


#52

Perso l’ami nous avons testé le latex transparent ce fut très intéressant et merveilleusement bien.

et les cordes de nylon ne glisse pas ce qui est parfait !


#53

Je suis plus latex noir perso… Je vais d’ailleurs devoir débloquer un budget pour les vêtements de Madame: depuis que je suis arrivé sur ce forum et que j’y poste des storys, j’ai comme envie de nouveautés. Madame m’en parlait justement avant-hier, elle a envie de nouveaux atours…

Quand on aime… :slight_smile:


#54

on ne compte pas ic mis à part des bas transparents et un bustier mais bon on débute lol les bas et les collants restent mes intérêts et les jeux de liens aussi autre histoire


#55

Je ne suis pas très cordes perso… J’en ai pourtant, mais je n’ai pas trop la patience pour les noeuds…


#56

ho il y a moyen de faire des noeuds rapidement et des bien sérrés.

j’avais peur que le latex s’abime ou glisse mais non ça a très bien tenu.


#57

Y a des petites natures pour pas lire une Story devant madame ou y a des filles qu’on trouve dans les magasines chez le doc qui sont des fois moins latex qu’ici.


#58

la suite la suite la suite @Mark


#59

Ben j’ai perdu la journée à ne pas pouvoir me connecter… Faudra attendre pour le début de saison… et pour les premières sorties au Coco Bongo maintenant que les deux malles pleines de latex de Bella sont arrivées d’Allemagne !

En plus, Bella s’est déjà fait quelques amies…

Elle a magasiné aussi, et s’est acheté des belles chaussures anti-agression… Au Mexique, les femmes se doivent de rester prudentes. Ça fait fuir les indélicats importuns…

Elle a également magasiné un véhicule…

Mais pour découvrir la ville, rien de tel que la marche…

Elle va se plaire ici…


#60

ATLANTE CANCÚN – Apertura 2017/18 – Première partie

Lexique

Il est très important d’utiliser les bons termes. Je sais, je ne l’ai pas fait en Russie, mais vous me pardonnerez, j’en suis sûr.

Liga MX = la division 1, premier échelon national
Ascenso MX = la Division 1-A, deuxième échelon national
Copa MX = la coupe du Mexique
Apertura = première partie de saison, les matchs aller disons
Clausura = seconde partie de saison, les matchs retour

L’Atlante jouera sur deux tableaux : l’Ascenso MX et la Copa MX.

Dans l’Ascenso, nous jouerons cet automne 15 rencontres minimum en Fase de clasificación. Si nous terminons parmi les 7 premiers, nous serons alors en Liguilla, ou Fase final, une sorte de Play Offs pour déterminer, en aller-retour, le champion de l’Apertura, ou Campéon del Apertura.

On recommence après le Nouvel-An, avec la phase de fermeture, Clausura, sur le même modèle, aussi bien en Ascenso qu’en Copa.

Le promu sera le vainqueur du match opposant les deux campéones (Apertura et Clausura) : la Final por el ascenso.

La Copa MX se joue de manière particulière elle aussi : il y a la phase de groupes (3 équipes dans 9 groupes), donc un minimum de 4 matchs, puis un système de huitièmes, quarts, demi et finale.

En résumé, une saison mexicaine d’Ascense se compose de 30 rencontres de Fase de clasificación, plus une possibilité de 14 matchs de Liguilla.

En Copa MX, il y a un minimum de huit rencontres, plus entre 1 et 8 matches si on sort des groupe.

Ascenso MX : les preneurs au livre

Les bookmakers nous voient troisièmes, derrière Celaya et le FC Juarez. Nous devons donc nous battre, dès cette saison, pour la montée. Ce ne sera pas facile en tout cas car beaucoup d’équipes sont parmi les outsiders, pas loin derrière nous.

Copa MX : tirage

Nous héritons d’un club de Liga, Santos Laguna, et un d’Ascenso, Potros UAEM. Les premiers des neuf groupes sont qualifiés pour les huitièmes ; les sept meilleurs deuxièmes le sont également. Nous avons donc nos chances si nous ne ratons pas nos rencontres contre Potros. Quant à Santos Lagune, si nous arrachons un point contre cette grosse cylindrée de Liga, nous pourrons être heureux.

Pour info, UAEM = Universidad Autónoma del Estado de México.

0%20tirage%20coupe

ASCENSO APERTURA 01 – 22/07/2017 : ATLANTE – CELAYA

Nous commençons la saison en force, avec la réception du favori. Nous avons le plaisir de n’enregistrer aucune blessure parmi le noyau A.

Nous arrachons un point de toute justesse, dans les arrêts de jeu, mais quel match bizarre… Nous avons largement dominé le premier acte, butant sur le gardien adverse à de multiples reprises. Cela se calme après le repos, jusqu’à la 61e : sur un contre de Celaya, Calvo fait la faute nécessaire sur l’attaquant qui partait seul : il est exclu. Réduits à 10, nous repartons de plus belle et héritons d’un penalty à la 69e, malheureusement arrêté. Le rythme retombe ensuite et Celaya profite alors de sa supériorité numérique pour prendre l’avance à la 87e. Ultra-offensif, balançant de longs ballons dans la surface, nous égalisons à la 92e grâce au Paraguayen Pedro Arce.

Compte-tenu de la physionomie de la rencontre et de la qualité de l’opposant, c’est un bon point.

COPA APERTURA 01 – 27/07/2017 : SANTOS LAGUNA - ATLANTE

D’entrée de jeu, nous nous déplaçons chez le gros-bras du groupe. Je ne m’attends à rien de cette rencontre, sans oublier que le championnat reste notre priorité. Non seulement nous sommes bien plus faibles, mais en plus la moitié de l’effectif est composée de réservistes.

Territorio Santos Modelo

Sans surprise, nous sommes clairement surclassés. Notons quand même que nous avons à nouveau raté un penalty (tiré par Vélez) alors que le score était de 2-0. Ce penalty est d’ailleurs notre seul tir cadré de la rencontre.

Il faudra voir à travailler les penaltys à l’entraînement.

ASCENSO APERTURA 02 – 30/07/2017 : POTROS UAEM – ATLANTE

Nous rencontrons Potros en championnat, avant de les rencontrer bientôt en Coupe. A priori un match facile, mais cela reste un déplacement, et nos joueurs sont déjà un peu fatigués.

Mes anciennes expériences mexicaines me sont revenues à l’esprit : le mental des Mexicains est un point faible, un peu comme les Russes mais en pire. Alors que nous déroulions tranquillement et menions 0-3, nous nous sommes fait une grosse frayeur en fin de match, laissant nos adversaires revenir à 2-3 dans les dernières minutes. Les 5 minutes de temps additionnel furent longues, mais sans conséquence heureusement.

J’avais ciblé Paul Uscanga comme un atout majeur dans l’effectif. Il ne me fait pas mentir : il est hallucinant comme meneur de jeu libre. C’est d’ailleurs lui qui a montré le chemin en ouvrant la marque à la 50e.

Au final, une victoire facile qui aurait pu être plus sereine.

COPA APERTURA 02 – 03/08/2017 : POTROS UAEM – SANTOS LAGUNA

Santos Laguna ne tremble pas à Potros, et l’emporte.

ASCENSO APERTURA 03 – 05/08/2017 : ATLANTE – ALEBRIJES

Réception de l’équipe d’Oaxaca, l’état d’où vient le Mezcal, ce tord-boyaux facilement reconnaissable grâce à la gusano. La gusano est une larve parasite de l’agave, une chenille en fait, qu’on retrouve dans le fond de toute bonne bouteille de Mezcal. Parfois, on y trouve un scorpion, mais c’est pour faire peur au touriste ça. Non, le vrai Mezcal a une chenille dans le fond de la bouteille. Si j’ai déjà acheté plusieurs bouteilles de Mezcal, je n’ai jamais osé la manger par contre.

Fait particulier : le Canada, pour des raisons sanitaires, interdit la gusano dans le Mezcal. Les bouteilles en vente ici n’ont donc pas de gusano.

Alebrijes est une équipe bien ancrée en Ascenso, qui devrait jouer le ventre mou. Les trois points à domicile ne doivent pas nous échapper.

Il a fallu attendre avant de mettre la machine en route, mais une fois lancée elle fut inarrêtable, à l’image de Ruscu, auteur d’un but et de deux passes. Il y eut une petite alerte encore en seconde période avec le but d’Alebrijes ; notre réaction fut rapide.

Victoire sereine et méritée, un tout grand Ruscu et un métronome au milieu : Paul Uscanga.

Blessure

Première blessure importante cette saison : Jorge Hernández, notre douzième homme s’est blessé lors du dernier match. Ce n’est pas trop grave heureusement.

COPA APERTURA 03 – 10/08/2017 : ATLANTE – POTROS UAEM

Après les avoir battus en Ascenso, nous rencontrons Potros en Copa. L’occasion de faire largement tourner l’effectif. Petit essai tactique aussi, avec un 4-1-2-3 MD bien classique (un MD, deux MC, deux ailiers et un buteur).

Notre vétéran Maldonado a touché la latte à la 8e minute, puis plus rien. Domination stérile, avec peu d’occasion, toutes pour l’Atlante. En effet, je ne crois pas avoir vu notre GB réserve, Bravo.

Bah, la coupe est totalement secondaire, voire nuisible vu le calendrier déjà chargé.

ASCENSO APERTURA 04 – 13/08/2017 : ATLANTE – TAPACHULA

Réception d’une des bonnes équipes de la division.

Le jour et la nuit : après une piètre première période, nous nous sommes repris après la pause, avec deux buts dans l’espace de 5 minutes. Les petits ajustements tactiques dans les vestiaires ont payé.

Ascenso Apertura : classement

Nous sommes dans le bon wagon pour la Liguilla. Un peu comme en MLS, le principal est de se qualifier pour les Play Offs, où les vraies affaires vont commencer.

COPA APERTURA 04 – 17/08/2017 : ATLANTE – SANTOS LAGUNA

J’aligne un savant mélange de titulaires et de réservistes. Je n’ai pas envie de me faire ridiculiser dans notre antre.

Bien m’en a fait : nous remportons une très belle victoire contre les pensionnaires de Liga. Pour être bien honnête, et sans minimiser l’excellente prestation de notre vétéran Maldonado, nous devons essentiellement notre victoire à la mauvaise performance de nos adversaires.

Quoi qu’il en soit, en plus de faire chuter un grand, nous nous replaçons avantageusement dans la course aux meilleurs deuxièmes.

Copa Apertura : classement

Le dernier match à Potros sera décisif.

Les statistiques des joueurs

La réunion avec les dirigeants, qui aura lieu à l’Afrodita, la maison d’Eduardo, suit sous peu.