:storygold: :s4: La ruée vers l'or (5250€/mois)


#181

L’opportunisme pur et dur :hoho:


#182

Fais-nous pas une Laurent Blanc 2010 avec Bordeaux ! :grin:

Quoique c’était différent car les joueurs savaient qu’il coacherait les Bleus


#183

J’ai failli :stuck_out_tongue: le plus drôle c’est que je me suis emballé en voyant un club de D3 espagnole. Et puis j’ai vu le salaire à peine plus élevé de leur entraîneur, la taille de la ville, du stade (1000 places). Même en jouant role play, j’ai du mal à imaginer mon personnage foncer là bas pour une si petite augmentation.

Par contre je pense ne pas renouveler mon contrat en fin de saison, montée ou pas.


#184

Trahison ?

Le stress s’est estompé depuis que l’avion a quitté le tarmac de Gênes. J’ai 1h30 de trajet pour repenser à cet entretien que je viens de passer. Clairement, je n’y allais pas gagnant. Le club de Spezia, une petite ville du Nord Ouest de l’Italie, au bord de la Méditerranée, est en lutte pour le maintien en Série B. Oui Série B, j’ai tenté le coup. Ils avaient apparement envie de quelqu’un de jeune, audacieux… Mais je me suis quand même demandé ce que je faisais là !

Clairement la concurrence est rude pour ce poste, et surtout je ne parle pas un mot d’italien ! L’entretien s’est réalisé en anglais, sans trop de soucis, mais j’ai senti que ce point les préoccupait pas mal. Spezia c’est une ville un peu plus grande que Saint-Quentin, un stade d’une taille similaire, mais des moyens forcément plus importants. M’étant renseigné sur le club, je m’étais permis de dire qu’une fois le maintien assuré, il faudrait structurer le club, l’assoir en Serie B et le construire petit à petit pour viser un jour la Serie A. Je n’avais pas envie de trop les faire rêver. Classés 20ème sur 22, ils n’ont qu’un point de retard sur le premier non-relégable, c’est donc une mission accessible.

Sans prévenir personne, j’ai pris l’avion très tôt à Orly, et ai fait l’aller retour sur la journée. J’ai profité d’une journée off de mes joueur pour m’éclipser sans prévenir personne, espérant rester discret…


Le lendemain, sur mon bureau, un article traduit maladroitement par Google Translate d’un quotidien italien

Merde, quelqu’un est au courant… Pas un mot, pas une note, rien du tout. Je passe la journée comme si de rien n’était, l’entrainement avec les joueurs se passe bien, j’ai un petit coup de chaud lors de ma discussion avec le président et le trésorier en fin de journée, mais personne ne me parle du sujet. Je serai curieux de savoir qui est au courant et comment…


#185

Serait-ce Anne ? Ou bien un joueur ?


#186

Ça sent la taupe en tout cas ^^


#187

ville très sympa La Spezia pour l’avoir visité


#188

y a une taupe. Demande à Evra de la débusquer.


#189

"T’as frappé dans ton mur??? "
Ben hallucine en entrant chez moi, vu l’état du mur de ma cuisine… Je ne suis pas nerveux, pas sanguin du tout. Mais là, tout part en vrille depuis quelques semaines… le pic d’énervement a été un mail reçu un soir :

Monsieur Pizzapan, nous avons bien accusé réception du retrait de votre candidature au poste d’entraîneur de Spezia. Nous en sommes déçu, mais comprenons que vous souhaitiez rester à votre poste actuel. Vous souhaitant bonne continuation.
Le comité directeur de Spezia

Quel problème me direz-vous ? Je n’ai jamais écrit le moindre mail de retrait de candidature. J’attendais fébrilement de recevoir des nouvelles, m’étant accordé une rare soirée de repos en allant voir un film histoire de me détendre… C’est en rentrant chez moi que j’ai reçu cet e-mail… et que j’ai frappé dans le mur…

Il faut dire que je n’ai plus grand chose pour me détendre : les moments avec Anna sont devenus de plus en plus froids, et on peut dire que notre relation est devenu très épisodique… Si elle m’accompagne régulièrement en soirée, si nous allons au cinéma de temps en temps, un voile de tristesse semble s’être abattu sur notre relation. Elle a bien sur appris pour mon vrai-faux départ avorté en Italie, n’osant pas montrer sa satisfaction de me voir rester de peur que je le prenne mal. Ben me conseille de la quitter, mais je souhaite donner une chance à notre couple. Après tout, peut être suis-je parti pour passer des années ici malgré mes envies d’ailleurs ?


Mes relations avec le président se sont un peu tendues aussi, il a du mal à ne plus écouter les rumeurs, et surtout, notre saison a pris un tournant catastrophique depuis le début de ces rumeurs. Les joueurs ont beau me dire qu’ils ne sont pas affectés par ces rumeurs, les résultats sont horribles depuis quelques temps… Et je commence à sentir de la rancoeur dans le staff vis à vis de mon comportement. Si il y’a quelques semaines, le président me courrait après pour prolonger mon contrat, il s’est un peu calmé depuis quelques jours, et je ne lui en tiens pas rigueur…

18

Nous avons fait une fin de saison catastrophique : sur les dix derniers matchs de championnat, nous avons pris 6 points ! Notre défense a été à la rue, et notre attaque n’a pas su nous mettre en sécurité, malgré de la réussite. C’est bien beau de mettre 5 buts à Sainté, mais on en prend 6 derrière ! Cette fin de saison a bien entendu enterrée toutes nos chances de monter vous vous en doutez…

44

Grosse désillusion, la montée était à 6 points de nous. Nous avons fait jeu égal avec Belfort (une victoire chacun), et avions de l’avance sur eux (6 points à 9 journées de la fin). Quelle catastrophe. Alors bien sûr mon président me rassure, même si nos rapports sont devenus un peu plus frais, en me disant qu’on visait le maintien en début de saison. N’empêche que je me sens responsable de cet échec…

Après le match, on fait un petit bilan avec le président sur la suite. On sait tous les deux qu’il est un peu tôt pour faire ce bilan et se projeter dans l’année suivante, mais il a besoin d’être rassuré et de savoir ce que je prévois de faire l’an prochain. J’essaye d’être le plus honnête possible, mais je joue principalement sur la déception de la fin de saison pour dire que j’ai besoin de temps pour prendre des bonnes décisions. Il accepte que l’on se revoit dans une semaine à ce sujet, mais pas de gaieté de coeur…

Nous nous séparons et je quitte l’enceinte du stade. Je me dirige vers ma voiture, quand je constate deux policiers qui semblent m’attendre juste devant mon véhicule.

Mr Pizzapan, veuillez nous suivre s’il vous plait, vous êtes désormais placé en garde à vue…


#190

L’Aisne Nouvelle - Edition Spéciale Sport - 31/05/2020

Olympique Saint-Quentin - Football - National 2B

Les résultats

L’OSQ visait le maintien dans cette N2 qu’ils venaient de rejoindre, ce qui s’annonçait difficile avec assez peu de nouvelles recrues. Mais l’équipe du coach Pizzapan a surpris tout le monde, en caracolant pendant une bonne partie de la saison en seconde place du championnat derrière l’intouchable réserve du PSG. Longtemps candidat à la montée, les joueurs Saint-Quentinois se sont écroulés en fin de saison, n’arrivant plus à gagner de matchs. Une dynamique brisée qui leur a couté la montée, obtenue par Belfort, 6 points plus haut.

En Coupe de France, l’équipe Saint-Quentinoise visait le 7ème tour. Ils ont réussi à éliminer Chambly-Oise, club de National 1, pour s’offrir un énorme match de prestige contre le RC Lens. Match soldé par une défaite en prolongation, loin d’être honteux !

Les joueurs

19

TOP 3

1 - Ewen Jouin : le buteur lensois, prêté pour la saison, a éclaboussé de sa classe la saison de l’OSQ : 26 buts, 14 passes, le record de but de la division, il a survolé le championnat. Il a accusé le même coup de mou que ses coéquipiers au pire moment…

2 - Mohammed Camara, son compère en attaque en enchaîné une deuxième très belle saison. Avec 12 buts et 8 passes, il paraît léger par rapport à son extra terrestre de coéquipier, mais quelle belle saison !

3 - Ryan Godefroy : l’ailier gauche a réalisé une belle saison, avec 5 buts et 6 passes

Mentions spéciales à Christopher Héliés, le milieu axial prêté au club (3 buts, 1 passe mais une belle activité), Maxence N’Guessan le latéral droit et Patrick Gomis (1 but et 3 passes chacuns),

L’équipe

Meilleure attaque (69 buts), numéro 1 en tirs cadrés (50%), 5ème en centres réussis, 6ème de la tête, 4ème meilleurs passeurs, 3ème meilleure possession, 2ème plus de fautes commises, 14ème défense.

3ème à domicile, 7ème à l’extérieur. 2ème à mi saison, 8ème de la deuxième partie de saison.

L’entraîneur

Pizzapan a mené d’une main de maître sa première saison à ce niveau et a surpris bien des adversaires ! Très bon tactiquement, il a su mettre en place une rotation qui a fonctionné… jusqu’au dernier moment de la saison. Une baisse de régime qui a coïncidé avec les nombreuses rumeurs de départ du caoch de l’OSQ. Est-il fautif de la fin de saison de son équipe ? Au moins en partie…

Dernière minute

Alors que la saison vient de finir, les toutes dernières informations concernant le coach de l’OSQ sont mauvaises : il aurait été entendu par la police locale pour une affaire d’agression sur la personne de sa compagne. Nous n’avons à l’heure actuelle aucune information sur la suite de cette affaire mais nous vous tiendrons au courant rapidement.


#191

C’est un coup monté de la taupe ! On veut ta peau :scream:


#192

Ahah, j’avais pensé développer une longue intrigue sur le sujet, mais je pense que ce sera plus court que ça :slight_smile:


#193

Le claquement métallique de la porte de prison m’arrache un sursaut. Seul signe que j’ai encore un peu d’énergie en moi. Je m’assoie sur le lit peu confortable de ma cellule et je prend ma tête entre mes mains. Comment en suis-je arrivé là ? Qu’est-ce qui m’arrive ? En quelques jours que ma situation se soit autant compliqué, c’est impossible à assimiler pour mon cerveau.

J’ai froid, la couverture me gratte, c’est bruyant, c’est tout sauf un confort d’être ici. Et je suis là pour longtemps. Je m’allonge sur mon lit, incapable de penser à quelque chose de positif. Des idées noires tournent dans ma tête, et je me demande comment je vais tenir le coup ici. La fatigue de cette journée horrible s’empare de moi, et je finis par fermer les yeux…

Allez John, on se réveille, on décolle dans une heure !

La voix est familière, Ben est à côté de moi et me secoue. Je reprend mes esprits, et émerge de ce cauchemar terrible. Je pousse un soupir de soulagement. “Bordel quel cauchemar !” Je raconte à Ben que mon rêve avait visiblement imaginé la pire version possible de la journée d’hier, et que ça semblait tellement plausible…

Je viens de passer deux semaines terrible : convoqué au commissariat, j’ai découvert que Anna avait porté plainte contre moi pour coups et blessures. J’ai du regarder des photos de son visage et de son corps portant quelques hématomes. J’ai commencé à me défendre seul, puis ai choisi de faire appel à un avocat, le seul que je connaisse : le président de l’OSQ… Quelle honte de voir mon patron me découvrir en cellule de garde à vue… Très froid, il a finalement décidé au bout de quelques minutes de renoncer à me défendre, tant il était déçu de mon comportement. A l’injustice de la situation s’en est donc ajouté une autre. J’ai finalement été aidé par un de ses confrères. Il a vite levé de nombreux doute, permis de finir la garde à vue et laissé planer un doute dans l’esprit des policiers. Je pense qu’ils ont eu envie de me croire, visiblement pas convaincu par l’entretien réalisé avec Anna.

Il s’est finalement avéré après deux confrontations que c’était une pure invention : Anna a essayé de me contacter entre les deux, et nous nous sommes vus malgré l’interdiction qui m’avait été signifiée. Elle voulait retirer sa plainte à condition que je promette de rester à Saint-Quentin. J’ai tout raconté à mon avocat, puis aux enquêteurs, et la deuxième audition s’est beaucoup mieux déroulée. Ils ont finir par lui faire avouer qu’elle espionnait mon téléphone et mes mails depuis des semaines, qu’elle avait fait échouer mon entretien en Italie volontairement, et qu’elle avait trouvé cette idée de plainte comme dernier espoir de me faire rester.

Ouf de soulagement quand les policiers m’ont finalement dit que je n’avais plus de charge contre moi. J’ai aussitôt appelé Ben pour lui raconter mon histoire, et il m’a énormément soutenu ces derniers jours. Il m’a accompagné au bureau du club quand je suis venu remettre ma démission. Le président s’est excusé de son attitude, m’ayant jugé un peu à la va-vite. J’ai maintenu ma décision, tant pis pour mon avenir proche… J’ai prévenu la presse, faisant silence de ma fin de relation avec le président, racontant ma version du fait divers que j’ai vécu, et officialisant mon départ de Saint-Quentin…

52

Voilà, je suis fin prêt à partir, j’ai fait l’état des lieux hier avec la proprio, mes valises sont prêtes. Ben m’emmène à l’aéroport dans une heure, je vais prendre mon avion qui va m’emmener vers ma nouvelle aventure, et peut être vers la richesse… Je jette un dernier regard à mon appart’ et claque la porte avec un petit pincement au coeur. Quitter la ville me rend moins triste, étant originaire d’ici j’aurai toujours l’occasion d’y revenir, mais c’est la fin d’une aventure… Hier soir j’ai fait un petit pot de départ avec quelques joueurs, d’autres étaient partis en vacances, d’autres n’avaient pas souhaité me dire au revoir, déçu par les derniers évènements…

Une nouvelle aventure va commencer…


#194

Hâte de voir ta prochaine destination ! :wink:

Je parie sur un club français de National 1 ! :slightly_smiling_face:


#195

Pour moi il faut prendre l’avion car c’est à l’étranger !


#196

ce récit :shocked:


#197

Excellent


#198

Tout simplement magnifique ce récit !


#199

L’Asie… La Chine et ses millions


#200

Merci à tous :slight_smile:
Allez, je vais faire un jeu concours :

DEVINEZ MA PROCHAINE DESTINATION

Pour info les championnats choisis :

Résumé

Chine (D1)
Angleterre (D4)
France (D5)
Allemagne (D3)
Italie (D3)
Pays Bas (D2)
Portugal (D2)
Russie (D2)
Espagne (D3)
Turquie (D2)

Pour être assez roleplay, je n’ai candidaté dans aucune D1. J’ai refusé les entretiens avec des clubs dont les entraîneurs étaient moins bien payés que moi.

  • Chine
  • Angleterre
  • France
  • Allemagne
  • italie
  • Pays-Bas
  • Portugal
  • Russie
  • Espagne
  • Turquie

0 votant