:storyred: :intro: SD Eibar - Another football is possible

662x372a_11000756sdeibar_fundazioa

Eibar, Another football is possible

Un stade d’à peine 7 083 places, surplombé par des barres d’immeubles. Bienvenue à Eibar, petite ville du Pays Basque espagnol. Dans ce monde où le football n’est fait que d’argent, où les transferts deviennent de plus en plus exceptionnels en terme de montants, Eibar prouve qu’un autre football est toujours possible. C’est d’ailleurs la devise qui est inscrite en haut des tribunes du stade d’Ipurua, « Another football is possible ».

Après de nombreuses années en deuxième et troisième divisions, Eibar a entamé son aventure en Liga lors de l’exercice 2014/2015, après avoir remporter la Liga Adelante la saison précédente. A l’époque, le budget du club n’est que de 18 millions d’euros, l’un des plus maigres de la première division espagnole où règne le FC Barcelone et le Real Madrid. Relégué sportivement à l’issue de sa première saison dans l’élite, Eibar est sauvé grâce à la relégation administrative d’Elche. Mais depuis ces moments difficiles, le petit club basque a fait un bon bout de chemin. Classé neuvième la saison dernière, le club nourrit de grandes ambitions. Eibar souhaite s’installer durablement dans le milieu de tableau, et ne plus flirter avec la zone de relégation. Mieux encore, la présidente, Amaia Gorostiza, espère jouer une compétition européenne sous cinq ans. Pour se faire, le club a annoncé un mercato estival mouvementé pour la saison à venir. Bien entendu, toujours dans le style d’Eibar. Aucune star recrutée à coup de millions d’euros à la saison, mais plutôt des coups intelligents flairés sur le marché des transferts. Affaire à suivre.

Sans%20titre%204
10 J'aimes

Je vais suivre j’aime beaucoup ces clubs qui tentent de sortir du modèle actuel du football pour revenir à un truc plus sain.

1 J'aime

Très sympa et typiquement ma manière de jouer. Il n’y a pas assez de storys en Espagne donc je vais suivre !

Je proteste :sac:

1 J'aime

Oui bon yen a une ou deux quoi :sweat_smile: et pas des mauvaises :smirk:

Vive l’Euskadi, vive le foot populaire !
Je suivrais avec attention :wink: