:storyred: :s1: La loca presidencia de Ernesto Alquera

I - PRÉFACE

Il est 20h02 lorsque le vote est prononcé, Antoni Marti n’est plus Chef du gouvernement, et c’est Ernesto Alquera, 54 ans, qui est élu au pouvoir. Pour la première fois de son histoire, le pays sera dirigé par un milliardaire andorran qui a bâti son empire dans la construction de bâtiments en Asie.
Ernesto Alquera est un révolutionnaire, il compte bien changer le pays et la manière dont les gens le voient. Passionné de sport et fervent supporter du FC Barcelona de père en fils, le nouveau gouverneur annonce un plan d’action jamais vu dans le monde. Les quelques mots de monsieur Alquera quand on l’interroge sur le sujet : " Je ne veux plus qu’on voit mon pays comme vendeur d’alcool et de tabac, j’aime le sport et je compte bien développer notre football ". L’idée est bonne, mais comment peut il s’y prendre ? Sa réponse laisse sur le cul : " Notre système est simple, il y a 8 équipes en Première Division et 10 équipes en Seconde Division, chaque équipe recevra dès demain un chèque allant de 10 à 20 millions d’euros selon les équipes, ça c’est cadeau. Par la suite je compte investir 20 millions par équipe sur 3 ans ce qui me fait 360 millions d’euros à sortir pour développer l’ensemble des 18 équipes d’Andorre. "
C’est un projet de titan, mais Ernesto Alquera a des moyens presque illimités, et il ne s’arrête pas là, quand on commence à parler football avec lui, il a des idées plein la tête : " Chacune des équipes sera forcée à passer au statut de club professionnel, c’est indispensable si on veut former des joueurs de qualité. Je laisse ensuite les clubs gérer, les présidents n’ont pas de compte à rendre, je veux juste étendre notre réputation au monde entier. D’ailleurs, notez bien, parce que je lance les travaux de construction d’un nouveau stade dès 2020."

Cette nouvelle a fait du bruit, les amateurs de football en Andorre sont ravis, mais ce n’est pas l’avis de tout le monde, nous avons rencontré un joueur de Carroi en deuxième division, André Miquel, alias Dédé le charcutier.

Oui c’est une superbe nouvelle pour notre football, mais je sais que pour moi c’est terminé. Avec le statut semi-professionnel je pouvais tenir ma charcuterie le matin et aller au foot l’après midi. Avec le passage obligatoire au statut professionnel, je n’aurais jamais le niveau pour rester au club, surtout que j’ai une boutique à gérer ! La saucisse va pas se couper toute seule bordel à cul !

II - LOCALISATION
L’Andorre est un État d’Europe du Sud et, selon certaines définitions, de l’Ouest. Bordée par l’Espagne et la France , sa localisation dans le massif des Pyrénées en fait un État principalement constitué de montagnes élevées. Il s’agit d’un des plus petits États souverains d’Europe, avec une superficie de 468 km2 et une population estimée à 85 458 habitants en 2014. Établie à 1 023 mètres au-dessus du niveau de la mer, Andorre-la-Vieille, sa capitale, est la plus haute d’Europe.

La langue officielle est le catalan, la monnaie officielle l’euro. Longtemps ignorée mais très attrayante, l’Andorre est sortie de son isolement au XXe siècle, durant lequel elle a profité de son cadre naturel exceptionnel et a utilisé un système fiscal avantageux pour devenir une grande destination touristique, accueillant près de dix millions de visiteurs chaque année6. Si la principauté est réputée aujourd’hui pour ses pistes de ski et ses faibles taxes, elle est aussi souvent considérée comme un paradis fiscal. Elle est membre des Nations unies depuis 19937, du Conseil de l’Europe mais pas de l’Union européenne.


III - LE FOOTBALL EN ANDORRE
Un total de 18 équipes constituent les deux divisions en Andorre. Le territoire étant petit, plusieurs clubs sont dans la même ville et partagent le même stade. Le plus grand étant celui d’Andorre la Veille avec 1300 places.

Le coefficient UEFA des clubs en Andorre est 53ème sur 55 nations représentées. Seuls Saint Marin et le Kosovo sont derrière, autant dire que l’on part de très bas. Ce rang qualifie le 1er au premier tour qualification en Ligue des Champions, et le deuxième et troisième en tour préliminaire d’Europa League. L’équipe nationale se situe 203è au classement FIFA, a des années lumières des autres nations.


IV - LES AMBITIONS DE ALQUERA
Remplir les caisses des clubs n’a pas été la seule action du nouveau gouverneur, en effet des plans de constructions sont déjà à l’étude. A l’heure actuelle le plus grand stade d’Andorre est l’Estadi Comunal de 1300 places. Dès 2020, l’Estadio Andorra ultra moderne verra le jour à Andorre la Veille, avec 20 000 places. Les objectifs ont été écrits noir sur blanc :

- Rendre le championnat plus attractif (La première division est 37ème en réputation).
- Une équipe andorrane doit atteindre les groupes en Europe (Champions ou Europa League) d’ici 2025.
- Le coefficient UEFA entre top 30 d’ici 2025 (actuellement 53/55).
- L’équipe nationale participe a sa première Coupe du Monde d’ici 2030.
- L’équipe nationale entre top 50 au classement FIFA d’ici 2035 (actuellement 202 ème).
- L’Andorre organise la Coupe du Monde d’ici 2050.


V - ALEX BENITO, L’INCONNU DÉJÀ STAR A LA TÊTE DU FS MASSANA

En deuxième division, c’est un coach français de 25 ans qui est nommé, c’est le plus jeune entraineur que l’Andorre ai connu. Sans grande expérience, c’est surtout pour sa connaissance footballistique qu’il aurait été recruté. Sa grande connaissance du football espagnol serait un plus pour le côté mercato. Et sans être connu du milieu, Alex Benito a frappé un grand coup en offrant aux supporters David Villa comme première recrue. David Villa reconnait avoir hâte de travailler avec Benito, et aller chercher des premiers trophées pour le club. En effet le FS Massana fondé en 2005 n’a rien remporté de son histoire.

J’ai énormément de chance d’avoir signé dans cette équipe, entrainer ici, dans un tel cadre c’est tout simplement le meilleur endroit pour jouer au football, avec le budget mis à disposition par le gouverneur, je suis certain d’avoir d’autre recrues de ce talent.

Alex Benito
.

VI - DEUX AUTRES COACHS ARRIVENT

En ce qui concerne les coachs, c’est Aitor Karanka qui prend les rennes du FC Santa Coloma, actuel tenant du titre et seule équipe participant à la Ligue des Champions. L’ancien joueur du Real Madrid avait été laissé libre par Middlesbrough, c’est une grosse pression sur les épaules des joueurs de Santa Coloma d’être coaché par un entraineur de ce calibre.

C’est une grande première pour Stéphane Guy qui rejoint le Pas de la Casa en deuxième division. C’est des avis mitigé pour les supporters qui attendent beaucoup de leur coach, qui entrainera une équipe pour la première fois. Il n’a rassuré personne en déclarant " Je m’y connais un peu en foot "


VII - LES PREMIÈRES RETOMBÉES DU PROJET

- -
-

Nous comptons 5 recrues de classe mondiale qui rejoignent des clubs en Andorre, c’est tout simplement fantastique. Ernesto Alquera s’en félicite car rien qu’a eux, ces joueurs vont faire exploser les demandes de contrats publicitaires et partenariat TV. C’est un véritable coup marketing qui va lancer la machine. L’ancien capitaine du Barça, Xavi a été designé ambassadeur du football andorran.

David Villa : " C’est une chance pour moi de finir ma carrière en participant non seulement à un projet sportif, mais également au projet de tout un pays. Voir les gamins émerveillés par le football, ça n’a pas de prix. " (FS La Massana, D2)

Xavi : " J’ai eu cette opportunité de continuer le football tout en étant près de ma famille à Barcelone, au Qatar j’étais loin de tout et j’avais du sable autour de moi, ici regardez, c’est beau ! Je souhaite apporter toute mon expérience pour former les jeunes qui veulent suivre leur passion, avant c’était impossible, maintenant un gamin peut faire du football son métier, c’est un espoir énorme pour cette génération à venir. " (Sant Julia, D1)

Diego Forlan : " Ma carrière est loin d’être terminée, je vais montrer à ces amateurs qui sera le meilleur buteur " (CE Principat, D2)

Djibril Cissé : " J’ai connu la Suisse, maintenant l’Andorre, c’est le genre de challenge que j’adore ! Je dois pas le cacher, les salaires sont aussi attractif qu’en Chine, et il n’y a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde. " (FC Encamp, D1)

Roque Santa Cruz : " Ca va pas être trop dur de jouer contre des plots " (At. America, D2).


VIII - POINTS TECHNIQUES

Hors RP. J’avais réalisé un projet similaire en multi avec Clem sur FM12. Nous avons passé 4 saisons seulement avant le crash de la partie et plus de temps pour recommencer une saison entière. Aujourd’hui j’ai beaucoup plus développé le projet, je vais essayer de le rendre RP au maximum, avec quelques touches d’humour si possible. Voici quelques modifs faites à l’éditeur

- Les clubs avaient 100 000 euros de solde, je l’ai monté de 10 à 20 millions selon les équipes (D1 et D2).
- Revenus : J’ai ajouté une Subvention Gouvernementale de 20 millions sur 3 ans (renouvelable).
- Sugar Daddy de premier plan pour chaque équipe.
- Structures de formation montée à 10/20 (c’était à 3/20).
- Réputation augmentée (comparable à de la D2/D3 espagnole).
- Tous les clubs passés de semi pro à pro.

Je compte simuler beaucoup de saisons pour voir jusqu’où on peut aller pour développer le foot en Andorre tout en ajouter des éléments fictifs pour garder un récit presque RP en essayant de rester réaliste. Pourquoi l’Andorre ? J’aurai pu choisir Malte ou le Kosovo, mais ça me parait réaliste qu’un “paradis fiscal” puisse commencer à investir dans le sport, contrairement à Malte qui est un pays beaucoup moins riche. J’ai eu de la chance de me rendre plusieurs fois là bas, donc je pourrais argumenter avec mon expérience personnelle également. Sachant que je joue plusieurs carrières sur ce FM18 notamment sur Youtube, je voulais avoir un récit écrit plutôt fantasy. Cette carrière est donc à la fois focalisée sur mes résultats avec le FS Massana, mais j’observerais et détaillerais les résultats des autres équipes Andorranes !
N’hésitez pas à donner vos retours !
ALEX BENITO
8 « J'aime »

Sympa le concept je vais suivre :blush:

2 « J'aime »

Excellent ! J’adore la rédaction décalée ! Je signe tout de suite ! J’aurais pensé que Cissé fasse la déclaration de Santa Cruz ^^
2 « J'aime »

Je suivrais bien evidemment

1 « J'aime »

Sympa mais un peu trop cheaté les budgets?

1 « J'aime »

OSEF car comme il le dit c’est une partie fantasy et je pense que ça ne sera pas si facile que ça car pour l’instant, et si je ne me trompe pas, il n’a pas touché à la réputation des clubs. Et comment peut-on dire que la partie est cheatée quand y’a Stéphane Guy en tant que coach ???
2 « J'aime »

Partie fantasy j’adore ça peut etre super fun !

JE BANDE :fap2:
Tu as toute mon attention, j’ai hâte de voir la suite déjà !

Merci à tous pour vos avis ! L’idée est bien évidemment de cheater les budgets, mais la réputation du pays est à bâtir de zero, les infrastructures sont à améliorer, on part de zéro ou presque !

7 « J'aime »

BEAUCOUP DE DÉTRACTEURS AU PROJET ANDORRAN
" Ca va devenir la maison de retraite de l’Espagne "

C’est un projet qui va tomber à l’eau, comme on a pu le voir au Qatar, en Chine, c’est un effet de mode qui va vite s’oublier. Quelques joueurs iront prendre leur retraite dorée avec un gros salaire et profiter du ski. A part ça, je ne crois pas une seconde au fait qu’une de ces équipes puisse un jour concurrencer une autre équipe Européenne.

5 « J'aime »

Non mais qui a donc osé dire cela ? C’est une phrase à la Courbis ça :joy: Tu me tiens en haleine accouche :sob:

Il a presque la tronche à Villas-Boas sur l’image…

C’est peut-être juste pour décorer héhé

Ah ça peut être j’dis juste ce que mes yeux aperçoivent à l’écran.
1 « J'aime »

BENITO A FINI SON MERCATO

C’est avec un grand sourire qu’Alex Benito s’est présenté devant les journalistes pour présenter l’équipe qui portera le maillot du FS Massana cette saison. Beaucoup de nouveaux visages, quelques stars et de la jeunesse au programme. Un cocktail rafraichissant qui présage une belle saison pour les joueurs du coach français.

C’est au total 12 recrues qui ont été enregistrée pour un petit total de 2 700 000 €. On y compte 3 andorrans, 4 espagnols, 2 français, 1 anglais, 1 brésilien et 1 argentin.

Edu PEPPE - Milieu offensif andorran qui a débuté le football en Uruguay a Defensor Sporting avant de rejoindre Cerrito puis 3 saisons à Sant Julia en Andorre. Avec 15 sélections à 34 ans, ce sera sans doute le dernier défi de sa carrière.

A

John ROONEY - Vous connaissez sans doute son frère Wayne, John Rooney a aussi été formé à Everton mais n'a jamais vraiment percé. Une saison au New York Red Bulls puis Orlando City aux States, il revient en 5è division anglais et joue pour plusieurs clubs. Aujourd'hui il tente un nouveau défi à 26 ans en quittant Guiseley.

A

Beñat ALEMAN - C'est LA recrue de Benito, il le voulait absolument et c'est chose faite. Le basque formé à Pampelune, il joue pour 5 clubs différents en troisième division espagnole. Un temps pisté par le Barça, c'est un joueur qui n'a jamais confirmé et éclaté au grand jour. Peut être en Andorre ?

A

Andreu RAMOS - Formé à la masia du Barça, il quitte tout jeune l'Espagne pour l'Udinese puis le Torino. Il joue ensuite en Ecosse pour Hamilton (pas Lewis) et part à Hong Kong la saison suivante. Il rentre en 2013 en Andorre au FC Santa Coloma, mis sur la touche par Karenka il accepte la proposition de Benito.

A

Diego PORTILLA - Formé au Racing Santander il est relégué en équipe B avant de s'exiler une saison en Chypre, à Keryneias. Il revient en Espagne à Tenerife et joue toute la saison. Il signe au FS Massana à seulement 23 ans pour devenir un pilier de l'équipe.

A

Rodrigo CALACA - Ce gardien de 36 ans a évolué pendant 9 saison à Goias en première division au Brésil. Pas toujours titulaire il part en D4 a Itumbiara. Recherchant un gardien de qualité à moindre coût, Alex Benito lui a fait passer des tests pendant une semaine puis a décidé de le recruter avec un contrat d'une seule saison.

A

Théo CHENDRI - Né à Toulouse il rejoint très jeune la masia du Barça où il reste pendant 4 ans, il rejoint ensuite le FC Nantes mais reste sur la touche à cause de son jeune âge. Cependant Alex Benito est bien décidé à le lancer dans le grand bain, en tout cas c'est ce qu'on lui a promis au moment de sa signature en Andorre. A seulement 20 ans, il pourrait être propulsé aux côtés de David Villa, un grand moment pour lui.

A

Jordi RUBIO - Un andorran pur souche qui a joué toute sa carrière en Andorre. Avec 18 sélections il vient renforcer la défense de l'équipe.

A

Nico GONZALEZ - Formé à Boca Junior, il rejoint l'Espagne et brille en équipe B de Las Palmas. Il revient au pays à Gimnasia en D2 argentine avant d'être séduit par le projet de Benito en Andorre

A

Timothé COGNAT - On ne le présente pas malgré son jeune âge, formé à l'OL il a été placé sur la liste des transferts par les dirigeants. Voulant relever un nouveau défi à 19 ans, il choisi le FS Massana et son projet ambitieux d'être promu dès cette saison.

LA PEPITE DU FS MASSANA

Francisco Javier CAVAS - Formé au club, le jeune défenseur de 21 ans est en master de droit. Son talent a tout de suite sauté aux yeux du coach Benito. On lui accorde le droit d'étudier le droit au centre de formation, mais s'il se concentre sur le foot, il peut devenir un grand. Il a d'ailleurs obtenu sa première sélection en équipe d'Andorre il y a quelques jours, de quoi à bien commencer sa saison !

LE RECAP DU MERCATO ANDORRAN

QUID DE GUY ?

" Ahhhh j’ai fais ce que j’ai pu grâce à Wikipedia "

5 « J'aime »

J’en bave vivement le début des hostilités :bave:

1 « J'aime »

Sacré Stéphane Guy tu m’as tué !
J’adore le concept :scream: Très bon choix l’Andorre

Super concept hâte de lire la suite

Super intéressant ! Voyons si l’Andorre arrive à bouleverser l’europe