:storyred: :intro: Journeyman - Sans emploi - Une nouvelle aventure

Salut tout le monde c’est Icybone, je suis nouveau sur ce forum qu’on ma recommandé pour partager mon nouveau projet de partie sur FM2019 : une partie « Journeyman » où je débute sans emploi, sans qualification, ni réputation, avec toutes les ligues européennes jourables chargées. Je vous propose de suivre cette aventure sur ma chaîne Twitch en live (2-3 fois par semaine, généralement tard le soir) ou en replay (avec des cuts) sur ma chaîne YouTube.
Et bien entendu, vous pourrez suivre cette aventure en format story (avec un peu moins de détails donc) sur ce forum, ici même !
Voilà pour la présentation, et maintenant le début de l’aventure !


Episode 1 : la recherche

Retrouvez l’épisode sur YouTube !

Ah, le début d’un nouveau projet, d’une nouvelle aventure, au long cours à n’en pas douter… Plein d’excitation, de rêves, d’envies aussi. Et tellement de travail qui s’annonce aussi ! Une chose est sûre, ce sera long, difficile, sûrement frustrant, mais cela peut aussi devenir très beau…
Thomas, 28 ans, français, passionné de football mais n’ayant jamais percé dans ce sport en tant que joueur (trop juste techniquement et physiquement) et insatisfait professionnelement j’ai décisé de franchir le pas. Et même de faire le grand saut… Devenir entraineur d’un club de football en Europe, sans aucune qualification, il faudra beaucoup de chance et de circonstances pour y arriver. Mais j’ai plusieurs choses pour moi, une motivation et une patience très fortes, quelques bonnes idées d’organisation et de tactique, et, je ne sais pas si cela comptera, une bonne expérience des jeux de simulation. C’est décidé : je serai entraineur, même si c’est entraineur d’une équipe de benjamins ou d’un club d’un endroit reculé du continent européeen…

Prêt à parcourir l’Europe et à faire tous les efforts pour lancer ma carrière, je me mets à suivre les réseaux sociaux de tous les clubs de football que je trouve, à envoyer des emails pour proposer mes services et espérer décrocher le graal : un entretien. Je suis persuadé que si un club m’écoute, alors j’aurai une toute petite chance d’accéder à ce poste dont je rêve tant. Appelez ça de la prétention, je préfèrerai considérer ça de la confiance en moi, et il en faudra beaucoup dans ce métier.

On est en Mai 2018, et les journées, semaines et mois sont longs. Il se trouve que les clubs ne changent pas d’entraineur tous les jours, les emails n’arrivent pas toujours et cela fait 3 mois que je me suis lancé dans une recherche qui semble presque vaine. Mais ma chance va tourner… Après quelques contacts non retournés par des clubs de 2e division finlandaise et biélorusses, c’est le club de 4e division écossaise des Berwick Rangers qui est le premier à me répondre favorablement.

Piqué d’intérêt, je saute sur l’occasion , mets une chemise propre et me connecte sur Skype pour répondre à l’entretien. J’ai regardé un peu leur page Wikipedia, ils semblent être un club semi-professionnel, qui n’a jamais dépassé le niveau de la 3e division écossaise, et qui peine dans son propre championnat. L’entretien se passe bien, ils s’inquiète de mon manque d’expérience, mais je leur réponds avec quelques idées de schémas tactiques et d’organisation de l’équipe qui semblent leur plaire. Ils n’ont pas d’attente très élevées, seulement éviter la relégation, et bien qu’il ne peuvent proposer qu’un budget très resteints, le défi semble vraiment excitant.

Quelques jours plus tard alors que je n’ai pas eu de nouvelle de Berwick, deux nouveaux clubs me proposent un entretien : un club de 3e division écossaise, qui vise la 1ere partie de tableau, et Limerick, un club de première division irlandaise, pour qui tout va mal cette année avec seulement 3 points et -32 de différence de buts en 20 matchs de championnat cette saison déjà… Flatté de l’intérête de ces clubs, rebelotte, je fais de mon mieux pour compenser mon manque d’expérience par de bonnes idées lors des entretiens. Les budgets proposés sont légèrement supérieurs mais les défis ont l’air plus compliqués et laissent moins de place à l’erreur qu’à Berwick…

Le lendemain, ça y est je l’ai : ma première proposition de contrat d’entraineur. Je suis aux anges. Les Berwick Rangers, un club qui semblent avoir des ambitions assez modeste semble prêt à faire confiance à un jeune entraineur aspirant français sans expérience ! Comme la pré-saison n’est pas encore tout à fait sur le point de démarrer, ils me laissent une semaine pour donner ma réponse. J’en profite pour temporiser, attendre d’eventuelles propositions de Limerick ou d’autres clubs, préparer mon départ, mais dans ma tête mon choix est fait : je serai l’entraineur de Berwick !

Le 20 juin c’est officiel, je débarque avec un contrat d’entraineur pour un an, payé 3K€/mois. Le président du club m’accueille, et dans ma tête des millions d’idées et de rêves se bousculent… C’est le début d’une grande aventure…

10 « J'aime »

Episode 2 : les Berwick Rangers

Retrouvez l’épisode sur YouTube !

Maintenant que je suis installé à Berwick-upon-Tweed, tout au sud de l’Ecosse, il est temps de se mettre au travail. Je bénéficie certes du fait d’arriver à une intersaison, mais les premiers matchs officiels arrivent dans 4 semaines déjà. D’ici là il va falloir se présenter, au staff, aux joueurs et à la presse locale, mettre au point des entrainements de pré-saison, faire un état des lieux de l’effectif, établir une tactique principale et éventuellement obtenir quelques recrues… Il y a du boulot !

Les dirigeants, le staff et les objectifs:

La présentation avec le staff se passe bien. Les dirigeants ont prévenu de mon arrivée et semblent vértiablement content de laisser sa chance à un entraineur jeune. Leurs ambitions ne semblent pas trop éleves et ils n’ont en gros “pas grand chose à perdre”. Les objectifs fixés pour la saison à venir me semblent atteignables:

  • Eviter la relégation de Labrokes League 2 (c’est-à-dire la 10e place/10)
  • Atteindre le 3e tour en coupe d’Ecosse (on entre en lice au 2e tour)
  • Faire de son mieux en Betfred Cup et IRN-BRU Cup où nos performances ne seront pas jugées.

Quant au staff, il me semble un peu insuffisant… Nous n’avons qu’un seul préparateur, c’est notre adjoint. Aucun recruteur à part notre responsable du recrutement mais cela fera l’affaire. Et aucun kiné…
Après quelques journées à faire les tours des clubs amateurs du coin, je trouve 3 personnes: 2 préparateurs et un kiné qui viennent rejoindre mon staff. On passe du pire staff de la division à quasiment le meilleur ! Une bonne chose de faite…

L’effectif et la tactique:

Maintenant que les joueurs ont repris l’entrainement (seulement 2 journées par semaine, statut semi-professionnel oblige…) j’organise une petite réunion. Les joueurs semblent eux moins ouverts que leurs dirigeants et plus dubitatifs sur le fait d’avoir désormais un entraineur si peu qualifié et expérimenté pour les encadrer… Ce sera difficile de garder leur confiance si les choses tournent au vinaigre… Malgré tout, quelques joueurs semblent prêts à collaborer lorsque je leur explique mes idées de tactique pour le début de saison. Habitués à jouer un 4-4-2 basique je leur propose une légère variation : nous évoluerons en 4-4-1-1, avec un 9 et demi derrière l’attaquant de pointe.

Après avoir observé les joueurs nous avons trois points forts : nos 3 joueurs en prêts ont un niveau largement supérieur sur le papier à celui de notre division:

Ma réflexion est simple je vais choisir le schéma tactique qui permettra de mettre le plus en valeur possible ces 3 joueurs. Euan Valentine lui évoluera au poste de milieu gauche car je considère que ce serait un petit gachis de le contonner à un rôle d’arrière latéral.
Enfin, je jette un oeil aux prévisions pour la saison : les attentes sont que nous finissions 7e. La plupart de nos matchs devraient donc être difficiles… Je décide donc de mettre en place une mentalité prudente, un bloc plutôt bas et de tirer partie de notre prétendu plutôt bon niveau physique pour miser sur des contre attaques assez directes. Les coups de pieds arrêtés pourraient également être important car Knox les frappe plutôt bien.

Le recrutement et notre équipe type:

Si l’attaque (un bon buteur et 2-3 remplaçants), et le milieu (des jeunes prometteurs en réserve peuvent suppléer) semblent relativement fournis, le point faible majeur est la défense. Nos gardiens ne sont pas brillants non plus mais selon moi ce sera moins important, du moins dans un premier temps. Je décide donc de rechercher de quoi améliorer un peu le niveau de ma ligne de 4, qui risque de toute façon d’être fort sollicitée cette saison…

En Ladbrokes League 2, le règlement limite à 4 le nombre de joueurs en prêt. considérant que nous en avons déjà 3, il faudra bien choisir le dernier… Et après avoir hésité avec d’autres postes, ce sera finalement un défenseur central qui sera notre 4e joueur en prêt : le jeune Lewis Bell prêté par les géants du Celtic Glasgow.

Après une série de périodes d’essai considérable pour tenter de dénicher quelques joueurs libres à incorporer à l’effectif, deux autres défenseurs, Michael Lightbody et Michael Dunlop, nous rejoignent pour des salaires relativement bas. Le premier aura le niveau d’un titulaire soit dans l’axe, soit à droite. Mêmes rôles pour le 2e mais avec moins de talent, il ne sera qu’une solution de remplacement. Enfin et puisque Valentine notre meilleur défenseur gauche joueura milieu gauche il nous fallait davantage de profondeur à ce poste. Aiden Mcllduff nous rejoint dont pour un salaire supérieur aux deux premières recrues mais il devrait avoir le niveau en championnat.

Enfin, Conor McVey, certainement le joueur le plus polyvalent que j’aie vu puisqu’il peu évoluer à peu près partout au mileu et en défense, est l’ultime recrue (pour le moment) de cette intersaison, et notre budget salarial est quasiment intégralement consommé.

Voici donc l’équipe type avec laquelle je compte débuter la plupart de nos rencontres cette saison, du moins l’idée que j’en ai alors que notre préparation se poursuit…

2 « J'aime »

Merci c’est bien sympa ! Pour le moment j’ai un peu de retard sur les vidéos mais je vais faire le montage des suivantes demain ! Merci en tout cas !

@Icybone comment as tu fais pour faire une vidéo de ta partie ?

Filmer l"écran de son PC comme tu as fais ?

Je cherche depuis des semaines mais je ne trouve pas comment faire…

Merci

Badicam ou Camstudio pour l’enregistrement de partie.

1 « J'aime »

Salut ! J’enregistre avec OBS Studio quand je stream sur twitch. Ensuite, je récupère les vidéos des streams et je les cut pour YouTube mais tu peux aussi directement enregistrer la vidéo avec OBS.

Et au passage : l’épisode 3 est up sur YouTube et le 4 très bientôt !

1 « J'aime »

Thanks man! that’s nice to hear! Next episodes (written and video) will be up on Monday! Have a good weekend!

1 « J'aime »

My Name Is Mattounou et I’m fine

1 « J'aime »

lol je sais pas du tout ce qu’il m’a pris de répondre en anglais, j’étais certainement sur le reddit de football manager en même temps et j’ai fait n’importe quoi… Mais pas de souci les posts seront en français toujours à l’avenir haha!

2 « J'aime »

Episode 3 : mon premier match officiel

Retrouvez la série sur YouTube !

Plus que quelques secondes et ce changement de vie que j’ai initié il y a de cela 6 mois sera enfin tangibles. Plus que quelques secondes et l’arbitre sifflera le coup d’envoi de mon premier match officielen tant qu’entraineur d’un club de football. Je n’aurais certainement pas pensé qu’il s’agirait d’un match de Betfred cup écossaise, aux commandes d’un club semi-professionnel de 4e division mais il y a quelques temps, je n’aurais pas pensé que ce jour arriverait tout court… Mais il est là et bien là et même si nous avons très peu de chances de figurer dans ce premier match face à Dumbarton, une équipe de première division, et que les dirigeants n’ont aucunes attentes sur cette compétition qui nous verra jouer 4 rencontres avant le début du championnat régulier, mon coeur bat très fort.

Beaucoup de choses sont contre nous : je suis arrivé il y a peu de temps, je n’ai pas d’expérience, de repères, nos joueurs ont un niveau bien inférieur à ceux de nos adversaires, et j’ai à peine eu le temps d’exposer mes idées tactiques mais peu de temps pour la mettre en place à l’entrainement. Nos premières recrues sont là, j’espère avoir fait les bons choix.

La causerie se passe sans encombre, je n’ai pas encore amassé de crédit auprès des joueurs, mais le fait qu’il n’y ait pas de pression sur nos épaules me permet simplement de rappeler aux joueurs de prendre ce match comme une grande répétition, un moyen de mettre en place nos idées. Le coup d’envoi et donné et…

… Dumbarton ouvre le score dès la 5e minute sur une frappe de l’extérieur de la surface… (0-1, 5e) Manque d’agressivité, placement douteux, gardien peu impérial, les motifs de frustration sont nombreux car la frappe n’était pas incroyable non plus… Mais 20 minutes je vais avoir un beau cadeau car à la suite d’un corner mal dégagé, Wilson, défenseur central et ex-capitaine, égalise d’une belle frappe placée ! (1-1, 26e) Dix minutes passent, nous nous défendons honorablement mais sur une nouvelle frappe à l’entrée de la surface, pas surpuissante, Alisson ne parvient pas à effectuer l’arrêt et Dumbarton reprend logiquement l’avantage (1-2, 38e). Juste avant de rentrer aux vestiaires, on concède un pénalty pour une faute bête, transformé sans problème (1-3, 45e).

Les statistiques ne sont pas ridicules, nous avons même légèrement la possession et un bon pourcentage de passes réussies mais très peu d’occasions, ce qui est logique compte tenu de l’écart de niveau. Mais dès le retour sur le terrain nous encaissons un nouveau but, sur corner (1-4, 47e). Défense passive, erreurs évitables, pression imposée par l’adversaire, les problèmes sont néanmoins plutôt attendus. Et nous allons honorablement sauver l’honneur, sur un nouveau corner mal dégagé et un nouveau but du défenseur central Wilson (2-4, 52e). Dumbarton inscrit un nouveau but, le 3e sur corner (secteur qui sera donc à travailler) (2-5, 60e) et je décide de passer en 4-4-2 offensif, pas forcément pour tenter de revenir dans ce match déjà perdu mais pour tester un peu le comportement de mes joueurs. Relâchement de Dumbarton ou pas nous allons alors nous créer bien plus d’occasions jusqu’à la fin de la partie. SUr une très belle ouverture de McMullin, notre recrue au poste de défenseur gauche, Aloulou utilise sa vitesse pour se présenter face aux buts et réduire le score (3-5, 68e). Un but qui correspond bien au système que je compte mettre en place au début.

Le match se termine donc sur un score assez lourd (Berwick 3-5 Dumbarton, score final) et quand même 5 buts encaissés même si les 3 marqués, pas forcément sur de beaux mouvements sauf le dernier, constituent un motif de satisfaction. Il y avait peu à espérer de ce match je suis donc paradoxalement “satisfait” de ces débuts !

Difficile de tirer des enseignements de ce premier match compte tenu de l’écart de niveau et de la non=importance de cette compétition dans nos objectifs. Le seul enseignement sera donc personnel : je suis officiellement un entraineur d’un club de football !

1 « J'aime »

Episode 4 : la Betfred cup

Retrouvez la série sur YouTube (chaine: Icybone) ! (Episode 5 sur Youtube)

Après notre défaite initiale contre Dumbarton et vu l’écart de niveau avec nos autres adversaires, nous avons très peu de chances de figurer correctement dans cette compétition. Mais comme les dirigeants n’y accordent aucune importance, nous allons nous servir de ces matchs (bien que a priori déséquilibrer) pour habituer les joueurs à nos schémas de jeu principaux que nous utiliserons cette saison : un 4-4-1-1 prudent pour débuter les rencontres et un 4-4-2 offensif si nous nous retrouvons menés au score. Ce sera aussi l’occasion de tester un peu certains joueurs et voir s’ils peuvent bousculer que j’ai de notre XI type.

Le 2e match est contre Hamilton, équipe de 1ere division écossaise, 3 échelons au dessus de nous et a priori donc notre adversaire le plus relevé. Un début de match peu animé nous voit tenir tête et rentrer au vestiaire sur le score de 0-0. Mais dès la reprise nous prenons deux buts presque coup sur coup sur de nousveaux gros errements de ma défense (0-2, 54e). Je décide de passer au 4-4-2 offensif pour d’abord le pratiquer un peu plus et voir si cela change quelque chose. Sur un coup franc lointain de Knox, Aloulou seul dans la surface reprend et marque en deux temps (1-2, 66e). Quelques occasions encourageantes en fin de match ne changeront rien au score finalement et nous nous inclinons, à nouveau honorablement : Hamilton 2-1 Berwick, score final.

3e match et nouvel adversaire corsé : Queen of the South. Je décide de débuter en 4-4-2 et de faire tourner un peu l’effectif en titularisant des joueurs habituellement réservistes. Les visiteurs ouvrent le score dès leur premier tir (0-1, 13e) puis prenent le large (0-2, 23e). Malgré 6 tirs cadrés à la mi-temps et 58% de possession nous n’arrivons pas à créer d’occasions et si la 2e mi-temps est à peu près semblable nous ne parviendrons pas à marquer et finiront par prendre un dernier but dans le temps additionnel : Berwick 0-3 Queen of the South, score final. Un résultat un peu dur car nous n’avons pas fait un si mauvais match mais le manque de talent se fait vraiment ressentir.

4e et dernier match, nous sommes éliminés comme notre adversaire du jour Stenhousemuir et je reviens au 4-1-4-1. La première mi-temps est insipide et il faut attendre l’heure de jeu pour l’ouverture du score des locaux, qui évoluent une division au dessus (0-1, 61e). Mes joueurs vont relever la tête pour aller cherche un succès de prestige par l’intermédiaire d’un homme : le milieu récupérateur Declan O’Kane. Sur deux coups de canon de l’extérieur de la surface (1-1, 72e et 3-1, 84e), il nous permet de renverser la tendance. Daryl Healy nous avait donné l’avantage entre temps (2-1, 72e) et nous nous imposons donc pour finir cette Betfred cup avec une victoire, un succès sans conséquences mais qui fait du bien au moral (Stenhousemuir 1-3 Berwick, score final).

Ces matchs nous ont donné peu de nouveaux enseignements à part ce que l’on savait déjà : une défense qui peu avoir de grosses absences et un certain manque de talent en possession pour créer des situations de but. La finition elle, a été plutôt bonne à part contre Queen of the South puisuqe l’on boucle ces 4 matchs avec 7 buts marqués. L’arrivée finalisée de notre dernier joueur en prêt, le défenseur central du Celtic, pourra peut être rémédier au premier problème. Il faudra espérer que la pratique et l’entrainement permettront de régler le second… Mais notre véritable niveau en championnat, face à des équipe de notre niveau, reste difficile à prédire.

1 « J'aime »