:storyblue: :s5: :swe: IK Brage - Terminé

5 juillet 2016 - Domnarsvallen
Kristo enfila réellement son costume d’entraîneur en entrant en salle de conférence de presse au côté du président Per-Amund Ruth. Après les salutations d’usage et les premières politesse, les journalistes présent bombardèrent le nouvel entraîneur du IK Brage. Tout y passe, ses deux saisons et demies aux commandes de l’AIK Solna avec son titre de champion et ses deux coupes, son retour en France à Rennes pour une saison et demie où il sauva le club avant de le voir plonger vers la Ligue 2, son arrivée à Börlange en Division 1 Norra, bien loin des fastes de la première division suédoise. Mais comme le dira Kristo, après un échec flagrant en Ligue 1 sa cote de popularité en France n’était plus à même de lui permettre de rebondir sur une grosse écurie. Cependant, le choix de Brage n’était pas un choix par dépit, mais plutôt une façon de retrouver du plaisir avec un challenge sportif intéressant, maintenir en treize rencontres un club actuellement 12ème et premier relégable.
Patiemment et dans un suédois académique, il prit le temps et le plaisir de répondre à chacun avant de quitter la salle pour préparer le premier match de sa nouvelle carrière face à Brommapojkarna, second au classement.[
2 J'aimes

:wow:

Du calme grootinet…

1 J'aime

Cool, bonne story à venir :hoho:

1 J'aime

Bonne chance

Je dit OUI ! un petit tour en Scandinavie !
Bonne chance l’ami

9 juillet 2016 – Grimsta IP Stockholm

Buteurs :
Brommapojkarna - J. Low (70 sp), C. Brandeborn (71)
Brage - A. Lundin (60)

Passeurs :
Brage - O. Karlsson (60)

Brage :
P. Rosendal, G. Sundström, O. Andersson, A. Zetterström, A. Jallow, E. Nilsson, S. Lindmark, W. Pihlström, O. Karlsson, M. Zekria, A. Lundin

Pour son premier match du sauvetage, Kristo avait espérer une victoire ou du moins un nul face au second du championnat. Malgré une rencontre assez équilibrée (11 tirs contre 10 pour Brage) et l’ouverture du score pour les hommes du nouvel entraîneur à l’heure de jeu, c’est une défaite dure à digérer et qui va faire mal au moral. En deux minutes Brommapojkarna égalise sur une faute inutile et l’emporte 2-1.

Joli ce petit graph ! Tout en simplicité j’aime :heart:

Merci…

1 J'aime

bah alors Kristo tu as laché ? :o :cry:

Non, c’est que je n’accroche pas avec le design du site et son utilisation…

16 juillet 2016 - Domnarsvallen

Buteurs :
Brage - M. Zekria (21), O. Karlsson (65)

Passeurs :
Brage – C. García (21), M. Zekria (65)

Brage :
P. Rosendal, C. García, A. Zetterström, G. Sundström, A. Jallow, S. Lindmark, O. Andersson, E. Nilsson, O. Karlsson, M. Zekria, A. Lundin

Pour ce second match c’est une rencontre des « mal classé », le 12ème face au 14ème. Le jeune capitaine Carlos García (23 ans) retrouve sa place en défense centrale après une blessure et organise le jeu de son équipe, permettant à Modaser Zekria d’ouvrir la marque avant de se muer en passeur pour une victoire 2-0 qui permet au club de passer dans la zone des non relégables.

Formé à Djurgården avant de rejoindre durant quatre saisons la Juventus de Turin, García, annoncé comme un futur grand joueur, perd son football et se perd tout court en Italie avant de revenir au pays à Huddinge puis à Brage. Immédiatement conquis, Kristo choisit d’en faire un de ses piliers compte tenu des performances affichées par le joueur (14 matchs de championnat et 4 passes décisives).

:cry:

23 juillet 2016 – Solid Park Arena

Buteurs :
Västerås – K. Safari (2), L. Sjöberg (75), M. Gustafsson (84)
Brage - A. Zetterström (24), D. Svensson (44 csc), A. Jallow (59)

Passeurs :
Brage - O. Karlsson (24, 59), M. Zekria (44)

Brage :
P. Rosendal, C. García, A. Zetterström, G. Sundström, A. Jallow, S. Lindmark, O. Andersson (W. Pihlström 72), E. Nilsson, O. Karlsson, M. Zekria, A. Lundin (L. Zetterström 72)

Match piège face au 4ème du championnat, ça démarre mal pour les joueurs de Brage qui encaissent un but en tout début de rencontre. L’égalisation arrive à mi-période et juste avant la pause le gardien adverse détourne dans ses filets une tête de Nilsson. A partir de ce moment là, les joueurs de Västerås, le gardien en tête, s’écroulent et subissent les attaques de Brage. A l’heure de jeu, Alexandre Jallow profite d’une balle relâchée pour donner de l’air à son équipe. Ce troisième but libère les joueurs adverses qui poussent sans arrêt face à une équipe de Brage dont le moral s’effrite lors de la réduction du score (75ème). Incapable de contrer les assauts adverses, l’équipe de Kristo finit la rencontre en alignant erreur sur erreur ce qui permet à Västerås d’égaliser en fin de rencontre.

Kristo avouera être déçu de la teneur du match, ses joueurs ayant de ses propres termes, un « moral de poule ». Au classement Brage glisse d’une place (11ème) et devient le premier barragiste pour le maintien.

1 J'aime

26 juillet 2016 – Örjans Vall

Buteurs :
Halmia – T. Stenberg (78)
Brage - A. Jallow (1), E. Johansson (39, 90), P. Hindrikes (61)

Passeurs :
Brage - O. Andersson (39), P. Hindrikes (90)

Brage :
P. Rosendal, C. García, G. Sundström, A. Zetterström, A. Jallow, S. Lindmark, O. Andersson (G. Nordkvist 67), E. Nilsson, O. Karlsson, M. Zekria ( P. Hindrikes 45), E. Johansson

[justify]Au premier tour de la coupe, Brage affronte une équipe de Division 2 Västra Götaland. Ayant remporté par deux fois cette compétition avec l’AIK Solna, Kristo sait très bien que son équipe n’est pas en mesure de jouer les troubles fêtes, il se sert de ces rencontres pour travailler avec son groupe type et faire rentrer quelques finances en cas de victoires.

Aujourd’hui c’est le cas avec une prestation tout en sérénité et en justesse. Emil Johansson et Pontus Hindrikes pas utilisés par le nouvel entraîneur lui montrent l’étendue de leurs qualités en marquant ou en faisant marquer. Modaser Zekria sortit sur blessure ne devrait pas être trop longtemps éloigné des terrains (7 à 10 jours).

30 juillet 2016 - Domnarsvallen

Buteurs :
Brage – A. Lundin (89)
Carlstad United – S. Molander (26, 48)

Passeurs :
Brage – E. Nilsson (89)

Brage :
P. Rosendal, C. García, G. Sundström (expulsion 54), A. Zetterström, A. Jallow, S. Lindmark (E. Ahmetovic 54), O. Andersson, E. Nilsson, O. Karlsson, P. Hindrikes, E. Johansson (A. Lundin 54)

[justify]Nouveau match des « mal classé », le 11ème face au 13ème, mais cette fois la rencontre se solde par une défaite à oublier d’urgence. Rien n’a fonctionné aujourd’hui, la défense a prit l’eau rapidement, le milieu n’a jamais su trouvé son rythme et l’attaque avait due rester dans les vestiaires. Avec huit jaunes et trois rouges, la rencontre n’a été qu’une succession de mauvais gestes ponctués de deux éclairs de génie de Simon Molander.

6 août 2016 - Domnarsvallen

Buteurs :
Brage – A. Lundin (33)
Luleå – S. Molander (26, 48)

Passeurs :
Brage – P. Hindrikes (33)

Brage :
P. Rosendal, C. García, M. Christensen, A. Zetterström, A. Jallow, S. Lindmark, O. Andersson, E. Nilsson, O. Karlsson, P. Hindrikes, A. Lundin

[justify]En dépit du résultat, cette rencontre est la plus aboutie depuis l’arrivée de Kristo au club. Ses joueurs ont su prendre l’ascendant sur leurs adversaires et être dominateurs (9 tirs cadrés contre 3). C’est une nouvelle fois leur moral qui les mets en difficulté et permet aux joueurs de Luleå d’égaliser juste avant la pause. Toujours accroché à la 11ème place, celle du barrage, l’IK Brage ne parvient pas à donner le coup de rein nécessaire pour accroître son avance sur le 12ème, Carlstad, à deux points. Il reste désormais huit rencontres pour sauver l’essentiel…

13 août 2016 – Rosvalla IP

Buteurs :
Nyköping – C. Björk (11, 47)

Brage :
P. Rosendal, C. García, G. Sundström, A. Zetterström, A. Jallow, S. Lindmark, O. Andersson, E. Nilsson, O. Karlsson, M. Zekria (P. Hindrikes 62), A. Lundin ( L. Zetterström 62)

Aujourd’hui, Kristo annonce la rencontre du jour comme l’Everest de la saison. Le déplacement face au leader s’annonce comme plus que difficile pour une équipe qui peut douter assez rapidement. Cependant Nyköping n’est pas imbattable ayant déjà perdu quatre rencontres.

Dés le coup d’envoi, les joueurs de Brage abusent de longs ballons vers l’avant, tout ce que leur entraîneur ne souhaitait pas voir. Nyköping profite de cette phase pour ouvrir la marque sur leur première ouverture franche. Après une bonne gueulant de l’entraîneur four de rage devant son banc, les joueurs de Brage appliquent les consignes de jeu en une touche de balle courte. Il y a du déchet mais ils parviennent à s’approcher des cages adverses. Allant jusqu’à obtenir un penalty qui ne sera pas transformé (E. Nilsson 25). Dépité Kristo s’accroupit en se tenant la tête au bord du terrain, la frappe était belle mais l’envolée du gardien encore plus belle.

Au retour des vestiaires, Nyköping double la marque sur sa première action. A partir de cet instant, la défense de Brage sombre et seul le gardien parvient à repousser l’échéance. Tête basse et bras ballant, c’est ce qui caractérisera le mieux les joueurs de Brage pour la fin de la rencontre. Interrogé à la fin de match, Kristo s’avouera une nouvelle fois déçu par le comportement des joueurs qui s’acharnent à ne pas suivre les consignes du staff. Le club glisse à la 12ème place, première des trois places de relégables, et ce n’est que justice dira l’entraîneur…


Afin de renforcer le staff, le président annonce qu’un effort allait être fait très rapidement par le club, avec l’aval de son entraîneur. Chose annoncée, chose faîte en recrutant un directeur sportif en la personne de Ola Danhard (50 ans) que Brage parvient à débaucher de Brommapojkarna. Il sera suivi d’au moins un responsable du recrutement et de deux recruteurs afin de créer une cellule recrutement digne de ce nom.

18 août 2016 - Domnarsvallen

Buteurs :
Brage – E. Johansson (38, 90, 91)
Frej – R. Spong (51), V. Söderström (54, 100, 106), J. Runnemo (118, 120)

Passeurs :
Brage – M. Zekria (38), S. Lindmark (91)

Brage :
P. Rosendal, C. García, G. Sundström, A. Zetterström, A. Jallow, S. Lindmark, O. Andersson, E. Nilsson (A. Lundin 98), O. Karlsson (P. Hindrikes 70), M. Zekria, E. Johansson

Débarrassé de toute pression, les joueurs de Brage abordent ce second tour de coupe en dominant les débats, allant même à prendre l’avantage en fin de première période. En seconde période, les joueurs de Frej prennent l’ascendant, égalisent et prennent la large. Ils ne sont remontés qu’à la toute dernière minute du temps réglementaire. Dans les prolongations, Johansson s’offre un triplé et redonne l’avantage à Brage temporairement. Le temps pour Frej de reprendre le large définitivement.


[justify]La nouvelle équipe recrutement en place, finalise rapidement le transfert de Rickard Jansson (32 ans), défenseur droit ou centre en provenance de Handvikens (Division 3 Östra Svealand). Le joueur ayant évolué par le passé en Allsvenskan et en Superettan trouve un attrait certain au challenge qui lui est proposé en vue de la saison prochaine qu’il y ait maintien ou relégation.

21 août 2016 - Domnarsvallen

Buteurs :
Brage – A. Zetterström (5, 69), P. Hindrikes (67), O. Karlsson (86)

Passeurs :
Brage – M. Zekria (5), O. Karlsson (67, 69), A. Jallow (86)

Brage :
P. Rosendal, C. García, M. Christensen, A. Zetterström, A. Jallow, S. Lindmark, V. Bergh, O. Andersson, O. Karlsson, M. Zekria (P. Hindrikes 45), E. Johansson

[justify]Pour palier aux suspensions en cours, Kristo fait appel à deux jeunes joueurs, Viktor Bergh (17 ans) et Mikael Christensen (16 ans) déjà utilisé à une occasion. Pour certains joueurs qui sont encore sur le banc, le message est clair, « Travailler, donner tout et vous serez sur le terrain ».

Christensen fait planer un vent de fraîcheur sur la rencontre n’hésitant pas à monter sur les coups de pieds arrêtés. Ses appels permettent l’ouverture du score très rapidement. Emporté par la fougue contagieuse du jeune défenseur, les joueurs de Brage terminent la première période en boulet de canon avec cinq occasions franches, sauvées par le gardien adverse.

Inquiet de la débauche d’énergie de la première période, Kristo se rassure après l’heure de jeu quand son équipe double et triple la marque. Appliqués, sérieux et volontaires, les joueurs de Brage inscrivent un dernier but d’école. Satisfait et heureux, Kristo dira en fin de rencontre « avoir vu, enfin, du football, et en avoir eu des frissons ». Avec 9 tirs cadrés contre aucun pour Enskede, la victoire était inévitable. Toujours 12ème et à six matchs de la fin de la saison, Brage réduit l’écart à deux points avec la première place non relégable.

Plus discret que Christensen, Bergh a su tiré son épingle du jeu et apporter de la vivacité au milieu du terrain. Il fête de belle manière son premier contrat pro qui le lie au club jusqu’en 2018.