:article_fm: BackToWonder - Kara

Kara est un défenseur central ou milieu défensif selon vos envies qu’on a appris à aimer sur le tard. Il a fait son apparition dans FM12 à 20 ans. Découvert dans l’obscur championnat norvégien à Tromsø. Un sénégalais qui se révèle dans un championnat nordique convenez en c’est originale non ? Revenons sur son histoire.

Bonjour les @forumeurs, au travers de cette nouvelle série intitulé #backtowonder nous allons redécouvrir les légendes de Football Manager qui n’ont parfois jamais atteint leur réel potentiel. Après avoir ré-découvert Hervin Ongenda dans l’épisode 1, on va se pencher sur un joueur qui a fait rêver bien des joueurs belges, Serigne Modou Kara Mbodj plus connu sous le pseudo Kara.

Kara, le milieu défensif en or massif de Tromsø

Kara c’est l’histoire d’un jeune milieu défensif repéré par l’académie Diambars à 15 ans. A un peu plus de 20 ans le club norvégien de Tromsø le repère et décide de tenter le pari. Un peu plus d’un an plus tard, les joueurs de FM le découvre alors que certains médias commencent à en parler. Rapidement le jeune milieu de terrain s’impose comme un milieu physique conquérant. A Tromsø il rayonne. Durant trois saisons il fera rêver les fans du club et sera sacré deux fois meilleur joueur du championnat. Il deviens en outre international lors des Jeux Olympiques 2012 avant de devenir un cadre des Lions de la Teranga.

Des rumeurs commencent alors à circuler sur son avenir, on parle de lui en Allemagne, en Angleterre. Mais c’est finalement en Belgique à Genk qu’il atterrira pour un peu moins de 2M€. Une affaire à l’époque. Dans ce nouveau pays, les qualités de Kara explose au monde. Son entraineur le repositionne en défense. Avec le futur napolitain Kalidou Koulibaly il forme une charnière de feu 100% sénégalaise. Il joueront ensemble deux saisons avant que Koulibaly ne rejoigne l’Italie et ne se révèle comme l’un des meilleurs centraux de l’époque. Pour Kara en revanche ce sera plus dur. Mais avant de voir ces difficultés revenons sur l’histoire entre Kara et FM.

Kara ET FM

Les fans de FM l’ont découvert en même temps que la presse européenne. Dans FM12, un bruit commence à se répandre sur les forums à l’époque. Cela bruisse à propos d’un milieu défensif capable d’évoluer naturellement en défense central et doté de capacités physiques d’exception. La légende de Kara était né. Doté d’attributs physique monstrueux à l’époque pour un joueur évoluant en Norvège, Kara rentre rapidement dans toutes les shortlists. En bonus il est alors disponible pour à peine 2M€ une aubaine.

Inépuisable il passe FM12 et FM13 a faire rêver ceux qui l’ont comme ceux qui n’ont pas réussi à l’acheter. Quand IRL le trading n’a pas encore sa place, in game Kara symbolise cette politique puisqu’il est presque trop facile de faire de gros bénéfices avec ce joueur.


Kara de Tromsø dans FM12 (Crédit Photo: Footmanager.net)

La marche était trop haute

Après sa bonne période du côté de Genk, Kara attire l’attention du mastodonte Anderlecht, les Mauves viennent de perdre alors Chancel Mbemba et se cherche un nouveau roc défensif. Ses débuts un soir d’Aout à Ostende sont alors catastrophiques. Pourtant petit à petit il deviendra le pilier de cette défense. Fort d’intervention pleine de puissance il conduira la saison suivante Anderlecht au titre. Mais le déclin arrivera après une vilaine blessure au genou. Moins tranchant, moins puissant Kara pèse sur les caisses du club belge.

Via Mogi Bayat, Anderlecht l’envoi alors en prêt au FC Nantes, un départ à contre coeur pour les fans qui l’ont surnommé King Kara. Le défenseur le plus cher du championnat belge entre alors dans des eaux troubles. Une brouille monumentale avec Coach Vahid, un retrait de la sélection et un retour anticipé à Derlecht. Et cet été le drame. A bientôt 30 ans le rugueux défenseur décide de s’exiler au Qatar. Même son meilleur ami Yaya Sané fut surpris de ce départ.

Une carrière qui prends une tournure inédite pour un roc défensif que beaucoup voyait exploser en Angleterre avec sa densité physique…

Voici un screen dans #fm20 de Kara, comme vous pouvez le voir il reste un joli bébé physique et à 29 ans il rendra surement encore des services dans bon nombre de clubs.

16 « J'aime »

C’était the monstre dans le 12, tu devais l’acheter peu importe le club que tu avais , il devenait le meilleur DC du jeu quand son potentiel était à 160 ( il avait -8 donc ça variait selon les parties )