:article_fm: BackToWonder - Carlos Fierro

Carlos Fierro c’était le buteur à suivre de 2012 à 2015 pour les fans de Football Manager. Il fait son apparition après avoir flamber en Coupe du Monde U17, le gamin de Chivas sera incontournable in-game. IRL il ne confirmera jamais ses supposés talents de buteur. Revenons sur son histoire

Bonjour les @forumeurs, au travers de cette nouvelle série intitulé #backtowonder nous allons redécouvrir les légendes de Football Manager qui n’ont parfois jamais atteint leur réel potentiel. Après Ongenda et Kara, il est temps de se pencher sur un buteur qui vous a fait rêver au début de la dernière décennie, le mexicain Carlos Fierro.

Le Laser Mexicain de la World Cup U17 2011

Carlos Fierro c’est qui ? C’est un jeune buteur mexicain que les joueurs de Football Manager connaissent très bien. Il fait partie de la génération 94. Formé à Guadalajara il explose aux yeux du monde en 2011 à la Coupe du Monde U17 qu’il remporte avec le Mexique. Durant cette coupe du monde il cotoie nombre de futurs grands du football mondial comme Raheem Sterling, Memphis Depay, Sebastien Haller, Lucas Ocampos, Benjamin Mendy ou encore Aymeric Laporte.

Durant la compétition il marquera quatre buts (contre la Corrée du Nord, les Pays-Bas, le Panama et contre la France en 1/4 de finale) et finira quatrième meilleur buteur du tournoi derrière Souleymane Coulibaly, Samed Yesil et Adryan (aucun des quatres ne confirmera d’ailleurs en pro). Mais ce qui marque durant cette coupe du monde c’est l’emprise de Fierro sur le jeu mexicain aimantant les ballons, tantôt en pointe, tantôt sur un côté. Il sera nommé troisième meilleur joueur du mondial. La hype Carlos Fierro était né. Le FC Barcelone demande alors à le rencontrer en vue d’un transfert, Le Real Madrid est annoncé sur le dossier et à la préférence du joueur mais cela n’aboutira jamais. Pas plus avec Arsenal qui fait une offre de 2M€ à l’époque.

Les raisons de l’échec de ce transfert sont multiples alors. On parle notamment de la volonté de Chivas de garder son joueur pour le développer, mais aussi de leur gourmandise (ils réclament alors 10M€ pour lâcher son prestigieux jeune buteur). L’avidité de l’agent du joueur est aussi mise en avant. Mais le plus gros obstacles à ce transfert est alors probablement la grande difficulté pour Fierro d’obtenir un visa pour venir en Europe.

FIERRO ET FM

Dans Football Manager Carlos Fierro fait une entrée fracassante en 2011 aussi dans FM12. Carlos Fierro est alors un Cristiano Ronaldo en puissance, c’est à dire une machine à scorer capable de marquer une trentaine de buts par saison sans aucun soucis. Il marquera trois jeux de son empreinte et saura se montrer récalcitrant avec les joueurs. Dans un opus il faudra se battre pour réussir à le signer alors qu’il est en fin de contrat, dans un autre il faudra s’armer de patience pour qu’il récupère un permis de travail pour l’Europe. Mais dans chaque opus il restera une redoutable arme offensive.

Voici quelques tweets certains d’époques rappelant son potentiel.

https://twitter.com/TheSweetestKid/status/951858419388092416?s=20

On ne saura jamais si son éclosion virtuel venait de la notation faite de lui par un scout qui aurait pu être un peu surcôté suite à ses performances la Coupe du Monde U17 où si son profil associé au moteur de jeu de l’époque faisait de lui une arme imparable. Dans tout les cas Carlos Fierro avait la faculté d’incroyablement développer sa a vitesse, sa technique, sa finition ou son volume de jeu. Son niveau fut tellement incroyable que toute saison avec des performances inférieures à 30-35 buts par saison était souvent le fruit d’une tactique hasardeuse.


Carlos Fierro dans FM15 (à gauche), à 24 ans dans FM20 (à droite)

la difficile confirmation

Aujourd’hui Carlos Fierro n’est plus qu’un joueur moyen avec un potentiel qui aurait pu lui permettre d’évoluer en première division en Europe. Pourtant il n’a jamais confirmé. Il restera au Chivas jusqu’en 2017. Durant ces septs saisons il ne marquera qu’une vingtaine de buts en près de 200 apparitions (198 pour être précis.) Il joueras aussi à Quérétaro durant cette période. Il rejoindra ensuite Cruz Azul qui le prétera à Morelia sans plus de succès. Cet été il a rejoint les San José Earthquake aux Etats-Unis d’Amérique. Ce transfert s’il a surpris réponds à une logique, celle de Matyas Almeyda entraineur argentin qui l’a connu au Mexique lorsqu’il entraînait le Chivas.

Le coach argentin croit au petit argentin mais il a d’ores et déjà prévenu conscient de la hype qui entoure encore le jeune joueur.

MATIAS ALMEYDA : « Je l’ai vu très heureux de nous rejoindre, je sais que ce recrutement intéresse énormément de monde mais je le répète, Carlos n’est pas un sauveur. Pour le moment ce sera juste une addition à notre équipe. Cependant il est possible qu’avec le temps il devienne un joueur clé de ce club. »

Carlos Fierro n’évolue plus comme buteur désormais, c’est désormais un peu plus un ailier. Sa volonté est désormais de créer du jeu et de développer les offensives. Il aime être un leader d’effectif afin de créer une bulle de confiance. Son développement physique qui a mis fin à ses ambitions a aussi beaucoup fait murir le jeune joueur et cela se ressent dans son jeu IRL.

A 24 ans et dans un environnement favorable, Carlos Fierro peut il devenir un joueur important pour son club à un niveau supérieur au championnat mexicain ?


Carlos Fierro lors de sa signature au San José Earthquake

13 « J'aime »

Vrsaljko et lui sont les 2 joueurs qui m’ont le plus marqué sur FM :heart_eyes:

Je l’avais un peu oublié, je vais me mettre à surveiller sa carrière grâce à toi :slight_smile:

Il est bien mexicain par contre :smirk:

3 « J'aime »

ouais petite faute de frappes :no:

1 « J'aime »

La belle époque , ma gueule .

1 « J'aime »

MON DIEU ! C’est le joueur qui m’a le plus marqué dans ces FM ! Je le prenais partout ou j’allais et il avait même fini ballon d’or ! MERCI POUR CET ARTICLE <3

Balanta en Dc, la paire Lucas Romero et Gil Romero au milieu et Fierro devant et tu pouvais tout envisager :heart_eyes:

2 « J'aime »

J’avais une préférence en Verratti au milieu :smiley:

1 « J'aime »