:article_fm: BackToWonder - Anthony Vanden Borre

Anthony Vanden Borre est un jeune défenseur polyvalent, capable de jouer à droite ou dans l’axe lorsque l’Europe du Football le découvre pendant la saison 03/04. Anderlecht le lance lui et Vincent Kompany en professionnel a seulement 16 ans. Ils deviennent cette saison là, international A avec la sélection belge. Mais si l’un vient de devenir entraineur dans le club de ses débuts après une carrière riche de trophées glanés notamment à Manchester City, le second a connu une carrière beaucoup plus sinueuse. Revenons sur l’histoire de Vanden Borre".

Bonjour les @forumeurs, au travers de cette série intitulée #backtowonder nous allons redécouvrir les légendes de Football Manager qui n’ont parfois jamais atteint leur réel potentiel. Après Luciano Vietto la « Joya » de Diego Simeone, on revient en Europe avec un crackito belge Anthony Vanden Borre. Si ce nom ne parle que peu au plus jeunes d’entre vous, sachez que les plus agés l’ont adulé pendant plusieurs années.

La Jeunesse dorée d’Anderlecht

Au début des années 2000, Anderlecht domine la première division belge avec deux titres sur la fin et le début du siècle mais entre dans une phase plus dur avec deux saisons sans titres. Le club en profite pour lancer de nombreux jeunes de son académie et notamment une petite armée de 4-5 belgo-congolais parmi lesquelles Kompany, Vanden Borre, N’Galula et d’autres.

Sur cette saison 2003/04 deux joueurs vont particulièrement se faire remarquer. Deux petits jeunes formés au club qui vont renforcer la défense des mauves. Si Kompany est titulaire indiscutable, Vanden Borre d’un an son cadet s’installe plus doucement. Cette saison là, le sélectionneur profite de leurs éclosion pour sécuriser l’avenir de la sélection en appelant les deux jeunes que le royaume réclame.

Les deux vont remporter le titre et ramener Anderlecht au sommet avec un Aruna Dindane à son prime avant son transfert au RC Lens. A cette époque le monde du football fonde beaucoup d’espoirs sur le jeune latéral polyvalent capable de jouer à droite ou dans l’axe. La saison suivante Anthony confirme et s’impose en titulaire dans la rotation du club bruxellois. Il restera en tout quatre saisons en professionnel avant de donner une nouvelle dimension à sa carrière.

Vanden Borre et Football Manager

Dans Football Manager, Anthony Vanden Borre se fait remarquer un peu à la même époque. On le découvre à 17 ans dans FM05 avant de devenir un incontournable dès l’opus suivant. Entre FM06 et FM07, le joueur va devenir le crack à recruter. C’est un défenseur polyvalent de 17-18 ans que l’on peut signer pour moins de 8M€ et même pour moins d’1M€ sur FM06. A l’époque on peut se payer la doublette Kompany - Vanden Borre pour moins de 20M et sécuriser sa défense pour 10 ans au moins.

image
Anthony Vanden Borre sur FM07

A 17 ans il est apte à être titulaire dans la plupart des clubs et devient en moins de deux saisons l’un des meilleurs latéral droit du monde capable de couvrir le poste de central en bonus. Il fait alors partie des meilleurs wonderkids du jeu et est même plus côté que son camarade Kompany. Son prime sur FM continuera sur FM08 et fM09 ou malgré ses transferts il reste un jeune latéral très abordable avant un déclin inexorable.

Une descente aux enfers inexorable.

En réalité le prime de Vanden Borre s’est achevé avec son transfert d’Anderlecht vers la Fiorentina en 2008 à 20 ans. La Fiorentina consent un investissement de 4M€ à l’époque et fait signer un contrat de 4 ans au jeune belge. Pour situer on est pas encore dans le foot business, Cristiano Ronaldo n’a pas encore péter les records et Chelsea et Manchester City se font plaisir sans pour autant tout casser. La moyenne des transferts onéreux se fait autour des 10-20M, seul deux transferts dépasse les 30M avec Robinho qui quitte le Real pour City et Berbatov qui rejoint United. Les joueurs défensifs se négocie à des tarifs bien moins élevés. Thiago Silva rejoint le Milan cet été là pour 10M tandis que Kompany rejoint City pour 7 petit millions.

Malheureusement rien ne se passe comme prévu Vanden Borre ne joue que deux petits matchs et en Janvier la Viola l’envoi au Genoa en copro pour 2M (c’est l’ancienne façon de faire du business à l’Italienne pour rendre clean leur bilan financier). La fin de saison est rude et Anthony ne joue pas beaucoup plus mais il encaisse et déclare progresser tout de même.

La saison suivante il s’impose dans la défense et joue 27 matchs. De façon surprenante il perds alors sa place et part fin Aout en prêt pour Portsmouth, il joue plutôt souvent mais fait surtout parler de lui lorsqu’il prend un rouge et que les commentateurs n’ont même pas remarqué son absence sur le terrain. En fin de saison Portsmouth est relégué et le nouveau coach ne compte pas sur lui, il retourne en Italie.

Refusant quelques offres (Portsmouth, Tel Aviv…), Vanden Borre se retrouve sans rien dans un club qui ne compte pas sur lui. Il signe alors un contrat avec Genk ou il retrouve l’entraîneur qui l’a lancé mais faute d’accord dans les temps avec le Genoa il doit attendre Janvier se contentant d’amicaux avec la réserve. Il jouera une cinquantaine de match avec Genk avant de partir faute d’accord.


Anthony Vanden Borre dans FM20

Il rejoint alors l’Ukraine pour une saison au Tavriya Simferopol, il ne jouera jamais pour le club et reviendra dans son club formateur Anderlecht. Il reprend d’abord l’entrainement avec les jeunes et rejoue avec la réserve en Mars. Il n’a que 26 ans mais sa carrière semble déjà en difficulté. L’année suivante il va connaître son prime en redevenant titulaire dans la défense bruxelloise. Il sera même appelé pour jouer la Coupe du Monde par Marc Wilmots. Cette bonne passe durera deux saisons.

En 2015 il redisparait des radars. Après une saison quasi blanche il est prété au MHSC mais Vanden Borre n’y est pas. En Janvier, Anthony Vanden Borre pète un cable et rompt son prêt avec Montpellier. A 29 ans il exprime son souhait de mettre fin à sa carrière lassée. Deux mois plus tard il résilie son contrat avec Anderlecht et met fin à sa carrière avant de signer quelques jours plus tard dans son pays d’origine le Congo au TP Mazembe. Alors qu’il était motivé comme rarement l’aventure tourne à nouveau court, pris en grippe par le public et ses coéquipiers de part ses origines belges il quitte le club au bout d’un mois. Il tente un retour l’été dernier à Anderlecht sans y parvenir. Il reste considérer comme un membre du noyau mais agit plus comme un encadrant des jeunes dans le staff de Vincent Kompany

6 « J'aime »

Quel gâchis !

Oh bah oui je l’avais oublié lui . Un peu comme tout le monde je suppose .

Le pire c’est que c’est ça le début de la fin pour lui :scream:

Une petite pitrerie dont lui seul à le secret … Une vengeance sud coréenne quelques minutes plus tard qui a occasionné une blessure dont il a eu du mal à se remettre :sweat_smile:

C’est en grosse partie grâce à ce joueur qu’Anderlecht a décidé de bien mieux encadrer ses jeunes par la suite !

Super article en tout cas @Groot :slight_smile:

1 « J'aime »

Plus jeune j’avais toujours pensé que Vanden Borre serait meilleur que Kompany … comme quoi . Bravo pour l’article

Merci pour cet article. Vanden Borre c’est un immense gâchis du foot belge. S’il avait eu la carrière qui lui était promis, ça aurait été quelque chose, notamment pour les diables

1 « J'aime »

Même en tant que supporter du Standard, je dois reconnaitre que c’était un gros talent. La Belgique a eu de la chance à la fin des années 2000. Kompany et Vandenborre pour Anderlecht, Fellaini et Witsel pour le Standard. Dommage ce gâchis ensuite, avec un joueur peu sérieux contrairement aux trois autres cités.

J’ai de l’espoir ces derniers temps pour les deux clubs rivaux. Même si l’équipe ne tourne pas, Anderlecht sort au moins un talent par saison. Le Standard recommence à faire jouer les jeunes et Raskin a déjà explosé cette saison.

Au final chouette article.

1 « J'aime »

Et en plus Bruges commence à en sortir également maintenant :excited:

Genk également mais c’était déjà le cas avant :slight_smile:

Je ne parle pas des petits clubs flamands :smiley:

Ah que de souvenir, je me souviens effectivement de parties FM ou c’était systématiquement Vanden Borre et Kompany à recruter en premier :stuck_out_tongue: