:storygreen: :s6: Un nouveau statut en France, mais qu'en est-il de l'Europe pour le VAFC ?

UN PROJET DE MODERNISATION DES INFRASTRUCTURES POUR L’ANALYSE DE DONNÉES

Projet Modernisation Analyse de Données

STAFF: LE MÉDECIN CHEF RAPHAËL MASSON VA PRENDRE SA RETRAITE

Retraite Staff - Raphael Masson

1 « J'aime »

LIGUE 1 '2023-2024 - 38ème et Dernière JOURNÉE DE CHAMPIONNAT vs LENS !

Pour leur dernier match de la saison, lensois et valenciennois avaient rendez-vous au Stade du Hainaut.

Dans un match assez fade, les deux équipes se neutralisaient et repartaient avec un point.

Dans les autres rencontres, Paris a mis une petite correction à Marseille pendant que l’OL terminait son championnat en en faisant de même à Nantes. Rennes et Lille se sont neutralisés pendant que Monaco s’imposait devant Metz.

Auteur d’une très belle saison de promu, Reims s’incline à Montpellier tandis qu’Angers s’impose à Strasbourg et que Nice en fait de même, avec la manière, à Amiens.

En bas de classement, Bordeaux confirme son excellente fin de parcours en s’imposant nettement devant Saint-Etienne, passant d’ailleurs devant Nîmes au classement. Les nîmois n’ont pu faire mieux qu’un nul chez le dernier, Troyes.

LE BILAN VALENCIENNOIS À L’ISSUE DE LA SAISON 2023-2024

LES STATS DES JOUEURS UTILISÉS EN ÉQUIPE PREMIÈRE

Saison 2023-2024 - Stats Joueurs

RÉCAPITULATIF DES MATCHES ET DES BUTEURS VALENCIENNOIS CETTE SAISON

LE CLUB VERS LA CONSTRUCTION D’UN NOUVEAU STADE ? ET N’OUBLIE PAS LA FORMATION !

Projets Stade & Formation - Fin de saison

1 « J'aime »

Et bah quelle saison ! Magnifique !

par contre le stade qui coûte 2M€, va y avoir 12 places ? :smiley:

2 « J'aime »

Salut @JeffZeze. Non non, le stade ne coûte pas 2m. Ce sont les travaux d’amélioration des structures de formation. J’ai mis les deux annonce l’une après l’autre. Pour le stade, c’est juste une idée des dirigeants mais rien n’est encore établi, ni le coût, ni la capacité… Rien. :slight_smile:

À part cela, oui, on a vécu une superbe saison alors qu’en principe, cet effectif était moins fort que celui de la saison dernière. Là, on a de belles recrues qui vont arriver. Des recrues libres qui ont des valeurs de +20-30m, j’ai jamais eu ça jusqu’ici.

LIGUE DES CHAMPIONS : MANCHESTER CITY SACRÉ !

Bilan - Ligue des Champions

INFOS FINANCES : LE CLUB VA PLUTÔT BIEN :slight_smile:

Finances - Juin 2024

SÉLECTIONS : NUÑEZ JOUERA LA COPA AMERICA !

Outre les sélectionnés à suivre, notre attaquant Darwin Nuñez vient d’être retenu dans le groupe de l’Uruguay pour la première fois de sa carrière et disputera donc la Copa America dans les prochaines semaines.

Sélections - Juin 2024

AFFLUENCE EN LIGUE 1 : ENCORE UN RECORD DANS L’HISTOIRE DU VAFC !

Nouvelle Moyenne d'Affluence Record sur une saison

BILAN DE LA SAISON 2023-2024 SELON L’ENTRAINEUR, NICOLAS MOULIN

« Cette saison est historique! On réalise un triplé national qui nous permet de conserver le titre de Champion de Ligue 1 et d’aligner une troisième victoire consécutive en Coupe de France. On ne réalise pas encore mais ce que les gars viennent de faire est assez incroyable. »

Regrets

Il y en a deux : le départ de Yann Kitala l’hiver dernier et le transfert à Liverpool de Koffi Gargo en juin 2025.

« Yann, il faisait le job sans broncher. Il apportait ses qualités aussi bien sur l’aile gauche que l’aile droite et même comme attaquant de pointe s’il le fallait. Derrière Serhou Guirassy et Antonin Bobichon, on a vite vu qu’il nous manquait une rotation. On l’a vendu parce qu’il voulait plus de temps de jeu et un meilleur salaire. On aurait pu lui offrir… »

« Pour Koffi Gargo, Liverpool nous a fait une offre. On s’est dit qu’en la négociant aux alentours de 5-6 millions d’euros, ils allaient peut-être lâcher l’affaire pour un jeune d’à peine 16 ans… Quand on voit sa progression actuelle, on voit que c’est un joueur prometteur qui pourrait déjà avoir une place en équipe première. »

Ambitions

« On vise les succés nationaux. On sait qu’avec Paris, Lyon, Lens, Monaco, Rennes, Lille ou encore Marseille, la Ligue 1 compte pas mal de formations qui visent le haut de tableau et l’Europe chaque année. On a fait de la Coupe de France notre objectif annuel, on veut la garder le plus longtemps possible… Je peux vous dire aussi qu’après deux titres de suite en championnat, on a encore faim. Après, il reste l’Europe. On essaie de bâtir quelque chose, mais c’est difficile face aux gros budgets de nos voisins européens. Des fois, on se dit qu’on serait certainement plus proche d’une victoire finale en Europa League mais, doit-on pour autant ne pas tenter le coup en Ligue des Champions ? »

Recrutement et possibles départs

« On a déjà Raphina et Pedro Porro qui vont nous rejoindre. C’est un très beau mercato pour le moment car on récupére deux éléments de qualité sans dépenser le moindre centime. L’idée est de renforcer le groupe selon les besoins et les départs. Et puis, on continue aussi à recruter de jeunes talents qui n’ont pas eu leur chance jusqu’ici. »

« Au niveau des départs, on s’attend à vivre un été assez mouvementé mais pas autant qu’il y a un an. On va avoir pas mal de départs parce qu’on veut ‹ faire le tri › dans notre effectif, surtout dans notre équipe réserve. L’idée est d’avoir une majorité de joueurs évoluant avec l’équipe 2 capables de tenir un rôle avec l’équipe première en cas de blessures ou de suspensions. Donc, déjà, on devrait dégraisser pas mal. Après, on va aussi prêter nos jeunes joueurs afin qu’ils acquiérent de l’expérience en Ligue 1, 2 ou National par exemple. Après, on va regarder l’équipe première. On risque de perdre certains éléments majeurs (Simakan, Fulgini, Kravets) et on va aussi voir ce qu’il va se passer avec d’autres joueurs qui n’ont pas forcément trouvé leur place (Sissoko, Ganago, Dia)… Les caisses vont encore se remplir »

2 « J'aime »

SAISON 2024-2025 (6ème) - MERCATO ESTIVAL 2024 : LES DÉPARTS

Nicolas Moulin l’avait annoncé: le mercato estival 2024 allait être placé sous le signe des départs.

Mercato Ete 2024 - Recapitulatif Départs

Comme prévu, 13 joueurs ont quitté le club à l’issue de leur contrat (Bazzy, Bénard, Doucouré, Sidibé, Pamart et les U19 Feraud, Pinho, Brunel, Alami, Sanchez, Hasi, Ceccarelli et Amoah). De plus, 3 joueurs prêtés la saison dernière ont été définitivement transférés dans leur club (Fuakala, Ruggeri, Moltenis), permettant au VAFC d’obtenir +/- 600 000 euros d’indemnité au total. 5 autres joueurs prêtés la saison passée ont été vendus (Bakker, Robertson, Seung-Woo, Medley, Adrianao) alors que 2 éléments évoluant entre la réserve et l’équipe première (Pintor & Danger) ont également fait leurs valises.

À ceux-là, on ajoutera le prêt de 8 éléments qui faisaient plus ou moins partie de la rotation en Ligue 1 la saison dernière (Ganago, Pehlivan, Marchetti, Sitti, Benaissa, Sissoko, Marcelin, Dias), de 3 espoirs qui vont avoir l’occasion d’avoir un vrai rôle cette saison en France (Diedhiou, Diallo, Mbang) et de 2 joueurs (Adouyev, Anderson & Moussa) dont le statut reste à définir à leur retour, même si deux d’entre eux seront en fin de contrat (Adouyev & Moussa).

Enfin, si le club a enregistré 45 500 000 euros de ventes cette saison, c’est aussi suite aux départs de deux titulaires indiscutables de l’effectif : Mohamed Simakan (20m pouvant atteindre 23m) & Vasyl Kravets (10.5m). Alors qu’il aurait certainement pu les conserver, Moulin a préféré renflouer un peu plus encore les caisses (+117m encore disponible !!) et assurer l’avenir de son club et de son effectif. En effet, le but était d’avoir un groupe prêt à disputer une saison entière, sans avoir à prévoir un départ d’un titulaire en cours de saison.

On notera qu’à ces 25 départs pourraient s’en ajouter quelques autres d’ici la fin août (Letica ? Dia ? Mbemba ? Belmonte ? Verronneau ? Youan ? Chergui ?).

1 « J'aime »

SAISON 2024-2025 (6ème) - MERCATO ESTIVAL 2024 : LES ARRIVÉES

On le savait depuis des mois, les arrivées dans le Nord, à l’issue de leur contrat, de Raphinha (MODG, 27 ans) et de Pedro Porro (DD/MOD, 23 ans) montraient la nouvelle dimension prise par le VAFC au niveau national mais aussi international.

À ces deux-là, on peut également ajouter Diego Llorente (DGC, 30 ans). L’ex-international espagnol (4 sélections), formé au Real Madrid (deux petites apparitions en Liga entre 2012 et 2014), a fait l’essentiel de sa carrière en première division espagnol avec la Real San Sebastían (186 matches de championnat pour 4 buts entre 2017 et 2024). Son expérience aux côtés de Kalulu, Schuurs et Eboa Eboa va être un grand plus pour l’équipe.

Derrière ce très fort trio de joueurs libres, Moulin a renforcé sa ligne offensive comme il le souhaitait. D’abord, il a saisi sa chance lorsque Rennes a placé le jeune ailier Georginio Rutter (MODG/BT, 22 ans), qu’il suivait depuis plusieurs saisons, sur la liste des transferts.

Puis, il n’a pas hésité à dépenser trois millions et demi lorsque Lyon en a fait de même avec Karl Toko Ekambi (BT/MODG, 31 ans) alors que l’international camerounais sortait d’un excellent exercice avec le 3ème de Ligue 1 (19 buts-3 pds-5 hdm-7.25 de moyenne en 33 rencontres de championnat). Un profil très intéressant, surtout avec la convalescence de Gregory Gerard (qui a raté la préparation) et la maladresse de Darwin Nuñez devant le but la saison passée.

Si ces cinq là sont assurés d’avoir un rôle important dans la rotation valenciennoise cette saison, Moulin n’a pas perdu ses bonnes habitudes en tentant des paris et en recrutant de jeunes talents pour l’avenir…

Mis sur la touche à Angers, Hamza Mendyl (DG, 26 ans) arrive pour se relancer et sera en concurrence avec Yoann Etienne et Terrence Baya sur le poste d’arrière gauche. Si Moulin avait d’abord envisagé de s’appuyer sur un duo Etienne-Bakker pour prendre la suite de l’ukrainien Kravets, l’intérêt des autres clubs pour le néerlandais et la disponibilité pour un prix assez économique de l’international marocain ont finalement décidé du reste.

Autre pari, celui du nigérian Hakeeb Adelakun (MOD, 28 ans) dont le profil rappelle énormément celui de Lassana Doucouré, qui vient justement de quitter le club librement après cinq ans de bons et loyaux services. Habitué des divisions inférieures anglaises (139 matches et 16 buts en Division 1 avec Scunthorpe entre 2012 et 2018 - 78 matches et 11 buts en Championship avec Bristol City entre 2018 et 2024), Adelakun et le VAFC étaient parvenus à un accord plusieurs semaines avant les arrivées de Rutter et Toko Ekambi. Parviendra-t-il à s’imposer dans une équipe bien dôtée sur l’aile droite ? (Guirassy, Rutter, Toko Ekambi, Bobichon et éventuellement Porro).

Enfin, comme dit plus haut, Moulin n’a pas oublié les jeunes. Recruté pour 800 000 euros, l’allemand Maximilian Schaub (BT/MODG, 19 ans) a accepté de rejoindre Valenciennes mais a demandé un rôle de Joueur vedette et un salaire important (84 500 euros/mois). Peu utilisé en préparation, il pourrait être prêté afin d’obtenir du temps de jeu… à moins qu’il ne montre son mécontentement avant la fin du mercato.

Enfin, Moulin s’est penché sur deux jeunes buteurs en fin de contrat au potentiel intéressant.

Formé à Paris, Mohamed Diallo (MODC/BT, 18 ans) aurait pu évoluer avec la réserve et les U19 du VAFC cette saison mais il a attiré pas mal l’attention et Moulin a accepté de le prêter à Guingamp, en Ligue 2, où il obtiendra un rôle important et du temps de jeu. Rien de tel avant un retour au sein du club valenciennois à l’été 2025 pour espérer obtenir un rôle en équipe première.

Formé lui à l’Inter Milan, Jean-Paul Lenzini (BT/MOG, 18 ans) devrait passer l’essentiel de la saison à venir entre l’équipe réserve et les U19. Pas forcément une mauvaise chose puisque Moulin sera ainsi tout près afin de voir son évolution au fil des semaines et des mois.

PS: On aurait évidemment pu entrer dans la danse pour de nombreux gros joueurs comme Dolberg par exemple (sur le point de rejoindre Marseille pour +/- 15m à la fin juin, au moment où j’écris) mais, bien qu’ayant à ma disposition plus de 117 millions d’euros de budget de transferts, j’ai toujours autant de mal à mettre plusieurs dizaines de millions sur un joueur et/ou de lui donner un salaire au-dessus des 150-200 000 euros/mois (évidemment, Raphinha, Llorente et Toko Ekambi vont me faire mentir). Et puis, j’ai des petits jeunes et des gars comme Lasme que j’aimerais réellement responsabiliser cette saison donc voilà.

1 « J'aime »

SAISON 2024-2025 (6ème) - MERCATO ESTIVAL 2024 : LES PROLONGATIONS

Afin de débuter la nouvelle saison sans avoir en tête les futurs fins de contrats, Nicolas Moulin avait fait dans l’efficacité : vendre ou prêter les joueurs n’ayant aucun avenir au club et prolonger les autres.

Ainsi, 8 joueurs ont prolongé : Illan Meslier (GB, 24 ans ; juin 2028), Bryan Lasme (BT/MODG, 25 ans ; juin 2027), Marvin Gakpa (MOC/BT, 30 ans ; juin 2027), Nicolas Kocik (GB, 25 ans ; juin 2028) ainsi que les jeunes talents Thomas Vercleyen (BT/MODG, 20 ans ; juin 2028), Mehdi Baticle (BT/MODG, 18 ans ; juin 2028), Sidy Diedhiou (MC, 18 ans ; juin 2028) et Mathieu Mercier (MOG, 18 ans ; juin 2028).

Dans le même temps, on notera que le capitaine Pierre Kalulu (DDC, 24 ans ; juin 2028) et le défenseur gaucher Yoann Etienne (DG, 27 ans ; juin 2027), qui a pris une nouvelle dimension suite au départ de Kravets cet été, ont obtenu une revalorisation de salaire et un nouveau contrat.

1 « J'aime »

SAISON 2024-2025 (6ème) - LA PRÉPARATION

Le VAFC a effectué une préparation intensive, avec un total de dix matches amicaux entre le 6 juillet et le 5 août (la rencontre annuelle face au Paris FC organisée pour le partenariat, six mises en place par Moulin et trois proposées par des équipes allemandes offrant des recettes d’environ un million d’euros).

Ainsi, après un premier match de reprise discret face au Paris FC, le stage aux États-Unis a permis aux joueurs de retrouver leurs sensations face à des équipes de MLS qui n’ont pas forcément montré une grande résistance. Les matches face Leganés (D1 espagnole), le Fortuna Düsseldorf (D2 allemande) et le FC Nürnberg (Bundesliga) ont montré une belle domination du VAFC. Et si l’habituelle rencontre face à la ville de naissance de Nicolas Moulin, Saint-Quentin, a surtout permis aux remplaçants et réservistes (qui n’ont pas beaucoup joué aux matches de préparation) de se mettre en évidence. De plus, dix jours après avoir obtenu un nul dans un match disputé à Freiburg (Bundesliga), la dernière rencontre amicale chez l’Eintracht Frankfurt (Bundesliga), deux jours après le Trophée des Champions, a marqué la seule et unique défaite de la préparation avec une équipe A’ voir B.

Bilan : 7 victoires, 2 nuls et 1 défaite

Moulin a désormais de plus grandes certitudes sur ses titulaires et ses jokers et remplaçants. On notera l’excellente préparation de Georginio Rutter (4 buts), qui s’affiche en rotation de qualité en relai de Serhou Guirassy sur l’aile droite (mais qui s’est blessé pour le début de saison), tandis que Bryan Lasme a lui aussi brillé (3 buts) et devrait obtenir une vraie opportunité cette saison. Enfin, on notera également qu’un joueur comme Ibou Sissoko, qui semblait sur le départ mais dont les offres n’ont pas convaincu (entre 3.5 et 4.5 millions alors qu’on en attendait entre 10 et 15), qui a montré de belles dispositions.

1 « J'aime »

SAISON 2024-2025 (6ème) – TROPHÉE DES CHAMPIONS 2024

Le PSG et le VAFC avaient rendez-vous pour le Trophée des Champions pour la troisième fois consécutive. Après la victoire parisienne en 2023, les valenciennois avaient réussi à prendre leur revanche la saison dernière et s’était emparé du titre.

Ce soir, le PSG n’affichait aucun blessé alors que le VAFC devait compter sans ses blessés de longue date Junior Sambia, Gregory Gérard (sur le point de revenir à l’entrainement mais trop court ce soir) mais également Félix Eboa Eboa (tendon d’achille touché – 3 à 5 mois) et Georginio Rutter (fracture des côtes – 3 à 4 semaines), blessés durant la préparation.

Malmené d’entrée, le double Champion de France et triple vainqueur de la Coupe de France en titre résistait aux attaques parisiennes jusqu’à la pause. Toutefois, peu après le retour des vestiaires, Casemiro ouvrait la marque pour Paris. Toutefois, pas le temps de douter du côté valenciennois : Bien servie par Fulgini, la recrue Raphinha se jouait de la défense parisienne, longeait la ligne de but et venait battre le portier Pavlenka pour égaliser à peine cinq minutes après l’ouverture du score adverse.

Les deux équipes se rendaient coups pour coups et, sur un contre, c’est Darwin Nuñez qui faisait admirer sa vitesse avant d’aller ajuster Pavlenka sur sa ligne. Après 18 rencontres officielles sans marquer le moindre but, le nouvel international uruguayen inscrivait un but importantissime pour le VAFC à la 88ème minute.

Appliqués en défense, les valenciennois conservaient « leur » Trophée des Champions en s’imposant brillamment, démontrant encore une fois des qualités mentales incroyables.


Trophée des Champions 2024 - Victoire

2 « J'aime »

SAISON 2024-2025 (6ème) – SIX DÉPARTS (DONT CINQ PRÊTS) ET DEUX ARRIVÉES DE PLUS !

Le mercato valenciennois n’était pas encore terminé.

Ainsi, désireux d’avoir un effectif défini avant le début du championnat, Nicolas Moulin a finalement décidé de prêter 5 joueurs supplémentaires : Marley Aké (MOG/BT, 23 ans), Marc Kouakou (BT, 20 ans), Mathieu Mercier (MOG, 18 ans), Toumani Sangaré (DDC, 20 ans) et Francisco Bonfiglio (BT, 22 ans). Aké, Mercier et Kouakou rejoignent la Belgique, où ils évolueront cette saison respectivement à Oostende (pour les deux premiers) et Waasland-Beveren. Auteur d’une belle saison en prêt à Quevilly-Rouen la saison passée (1 but-1 pd-6.81 de moyenne en 32 titularisations en Ligue 2), Sangaré évoluera au sein de l’équipe d’Albacete (D2 espagnole). En ce qui concerne Bonfiglio, que Moulin aurait aimé intégrer à l’équipe première cette saison mais qui reste cependant bouchée avec l’arrivée de Toko Ekambi et les présences de Nuñez, Guirassy, Gerard et même Lasme. il a été prêté en Argentine, au Club Atlético Independiente où il emmagasinera de l’expérience sur le terrain.

De plus, après une bonne saison en tant que titulaire à Metz, Karlo Letica rentre au pays puisqu’il a été vendu au Dinamo Zagreb (2 800 000 + 675 000 après 50 matches de championnat + 3 versements de 145 000 euros en août 2025, 2026 et 2027).

Côté arrivées, Moulin a remplacé son gardien croate par le suisse Anthony Racioppi (GB, 25 ans), libre depuis sa fin de contrat à Lyon fin juin et qui devrait ainsi occuper un rôle de titulaire en Coupe de France dès cette saison.

De plus, afin d’éviter d’enregistrer un troisième gardien en Ligue des Champions pour répondre au quota de Joueurs Formés au Club (Nicolas Kocic), l’entraineur picard a décidé de rapatrier le milieu de terrain franco-algérien Haris Belkebla (MC/MDEF, 30 ans).

Formé au club (2011-2014) mais n’ayant jamais porté le maillot de l’équipe première, Belkebla avait débuté sa carrière pro au Tours FC, où il est resté quatre saisons (2014-2018), avant de prendre la direction de Brest pour un nouveau cycle de cinq saisons (2018-2023) durant lequel il a prouvé sa valeur en Ligue 1. La saison dernière, il évoluait en Liga espagnole. À Mallorca, il a réalisé une saison moyenne (2 pds-12 titularisations et 6.61 de moyenne en 20 apparitions) et n’a pu empêcher la descente du club en deuxième division en fin de saison.

Dépensant pas moins d’1.7 millions pour le milieu international algérien (30 sélections, 3 buts), sur un poste qui comptait déjà pas mal de rotations, Moulin a déclaré que sa dernière recrue allait apporter un plus, notamment du fait qu’il n’est que le cinquième trentenaire de l’effectif (avec Ekambi, Clauss, Llorente et Gakpa).

1 « J'aime »

QUESTION AUX LECTEURS…

J’ai l’opportunité de recruter Kasper Dolberg, qui sort d’une saison à 21 buts à Nice pour environ 15 millions d’euros mais j’hésite car son salaire est assez conséquent (mais on a largement de quoi lui donner) et surtout, je dispose déjà de Gerard, Toko Ekamni, Nuñez et Guirassy (bien que les deux derniers sont souvent alignés sur les ailes). Je n’utilise qu’un seul attaquant de pointe et je me demande si ça vaut la peine d’ajouter un joueur aussi doué soit-il à mon effectif déjà bien armé. Vous en pensez quoi ?

  • Oui, recrutons-le! Ca nous donnera un peu plus de chance en LDC.
  • Non, pas besoin, ça risque de mettre la pagaille avec les autres attaquants.

0 votant

Il pourra être utile à plusieurs postes donc j’aurais tendance à dire oui

Ayant reçu un grand nombre de votes :slight_smile: et un résultat nul 1-1, j’ai donc dû décider par moi-même.

Ayant 27 joueurs en tête pour la Ligue des Champions pour seulement 25 places, mais pouvant aussi retarder l’évolution de mes jeunes et limitant le temps de jeu d’un joueur aussi utile et polyvalent que Bryan Lasme par exemple, j’ai donc décidé de ne pas m’offrir Dolberg.

On va éventuellement recruter quelques jeunes talents pour étoffer notre effectif mais on ne dépensera donc pas de grosses sommes pour un seul joueur cette saison.

De plus, quelques départs pourraient encore être à l’étude afin d’éviter les mécontentements au niveau de la LDC.

La présentation de l’équipe et la première journée de Ligue 1 seront en principe en ligne ce dimanche midi +/-. Et peut-être un peu plus…

SAISON 2024-2025 (6ème) - PRÉSENTATION DE L’EFFECTIF

La nouvelle saison commence demain face au Stade Rennais pour le VAFC. L’occasion pour faire le point sur l’effectif de l’équipe première.

Si Moulin avait été intrigué par Rodrigo Molineli en fin de saison dernière (il a depuis signé à Napoli avec un salaire de 561 000 € !), c’est toujours Illan Meslier (24 ans) qui continuera d’occuper le poste de titulaire du VAFC en championnat et en Ligue des Champions. Parmi les meilleurs à son poste en France (22 matches sans but encaissé sur 35 entre Ligue 1, CDF et LDC), Meslier a d’ailleurs signé un nouveau contrat ces derniers mois qui lui a offert un joli salaire (91 000 €/mois jusqu’en juin 2028).

Si Luca Dias n’a pas été conservé (prêté en Ligue 2, à Ajaccio), le nouveau numéro deux et donc titulaire en Coupe de France sera Anthony Racioppi (25 ans). Solide, Racioppi a quitté Lyon, son club formateur, où il n’a fait qu’une seule apparition chez les pros (en 2020-21). Il sort d’une dernière saison correcte comme titulaire en Serie A, prêté à Benevento.

Finalement, troisième gardien qui n’a jamais eu la chance de jouer avec l’équipe première, Nicolas Kocik (26 ans) sera toujours le titulaire de la réserve et sera là en cas de besoin.

La défense centrale n’a pas subi de gros changements cette intersaison. Le capitaine Pierre Kalulu (24 ans) sera encore une fois un des joueurs les plus utilisés par son entraineur (45 titularisations la saison passée entre Ligue 1, Coupe de France et Ligue des Champions). Ses performances ont d’ailleurs été récompensées par un joli nouveau contrat (140 000 €/mois jusqu’en juin 2028). Alors que Perr Schuurs (24 ans), Félix Eboa Eboa (27 ans) et Sikou Niakaté (25 ans), qui sort d’une demi-saison réussie en Belgique (1 hdn-6.97 de moyenne en 21 titularisations), devaient se disputer la deuxième place de titulaire avec Harrison Marcelin. Ce dernier a été prêté en Premier League (à Burnley où il aura un coup à jouer) suite à l’arrivée du vétéran espagnol Diego Llorente (30 ans). Ce dernier va apporter son expérience au groupe comme on a pu le voir en préparation.

Quoiqu’il en soit, le secteur est bien fourni en cas de blessure(s).

Effectif 2024-25 - Défenseurs Latéraux

Les postes de latéraux sont tout aussi complets avec trois rotations pour chacun des deux côtés. À droite, Clément Michelin (27 ans) a vu Jonathan Clauss (31 ans) revenir à Valenciennes après un prêt de six mois plutôt solide (3 pds-1 hdm-6 titularisations-6.91 de moyenne en 14 rencontres). Le premier a fait l’objet de deux offres de prêt à Lorient et Nîmes mais sa polyvalence était trop précieuse pour son coach tandis que le second profite du départ de Simakan cet été pour retrouver sa place dans la rotation.

Si le nouveau venu, l’espagnol Pedro Porro (24 ans), semble promis au rôle d’arrière droit titulaire, il devra toutefois être bon et régulier car les deux vétérans français ne vont certainement pas lâcher aussi facilement. Prêté à tout-va ces dernières saisons (Valladolid, Zaragoza, Bielefeld et Dijon entre 2019 et 2024), il est temps pour Porro de confirmer sa dernière très belle saison au niveau inférieur (3 buts-7 pds-1 hdm-29 titularisations-6.93 de moyenne en 30 rencontres de Ligue 2).

À gauche, le départ de l’ukrainien Kravets a permis à Yoann Etienne (27 ans), qui a lui aussi signé un nouveau contrat récemment (73 500 €/mois jusqu’en juin 2027), de récupérer le rôle de titulaire. Homme de confiance de Nicolas Moulin depuis son arrivée au club en juin 2020, Etienne n’a plus rien à prouver en Ligue 1 mais il devra faire attention à son corps, lui qui a accumulé les blessures ces derniers mois (torsion du genou, élongation à la cuisse, contracture à un adducteur, et élongation aux ischio-jambiers ont affecté sa dernière saison). Pour le relayer et apporter une certaine concurrence, Moulin avait d’abord songé à conserver Mitchel Bakker. Mais après son prêt réussi à ?, l’indemnité de transfert du néerlandais (5 millions d’euros à Strasbourg) était trop belle pour ne pas saisir l’opportunité. Du coup, Moulin a encore profité des soldes pour s’offrir Hamza Mendyl (26 ans), qui sort d’une saison ratée à Angers (treize apparitions seulement en Ligue 1 pour 6.71 de moyenne). Arrière offensif rapide, l’international marocain (53 sélections, 1 but) aura de nombreuses occasions de jouer cette saison entre le championnat, la Coupe de France et la Ligue des Champions. En cas de pépins ou de fatigue, Terence Baya (26 ans) sera toujours présent au club, important avec l’équipe réserve et opportuniste avec l’équipe première, avec qui il avait d’ailleurs fait quelques bonnes apparitions la saison dernière (quatre titularisations en six apparitions en Ligue 1 et deux apparitions en Coupe de France).

Effectif 2024-25 - Milieux

La tactique en 4-3-2-1 de Nicolas Moulin et du VAFC permet à trois milieux de terrain de débuter chaque rencontre. On le sait, Angelo Fulgini (27 ans) est indispensable et indéboulonable dans son rôle de milieu/meneur avancé. Meilleur passeur de l’équipe depuis son retour le 31 août 2022 (10 pds tcc en 2022-23 puis 12 pds la saison dernière), Fulgini semblait vouloir partir en fin de saison dernière mais Moulin compte toujours autant sur lui. Il faut dire qu’un joueur de sa trempe, avec le statut de joueur formé au club qui plus est, est quasiment irremplaçable.

À ses côtés, l’argentin Bruno Diaz (22 ans), arrivé l’hiver dernier, a rapidement mis tout le monde d’accord en démontrant qu’il était un indiscutable titulaire (1 hdm & 7.12 de moyenne en 12 rencontres de Ligue 1).

Quant aux troisième spot, et en attendant le retour de blessure de Junior Sambia (27 ans ; entorse des ligaments croisés – retour prévu entre mi-octobre et début novembre), il devrait être très disputé. Sur le départ mais n’obtenant aucune offre digne d’intérêt, Ibou Sissoko (26 ans) part avec une petite longueur d’avance après une préparation solide. Toutefois, le portugais Bruno Jordao (25 ans) et l’international sénégalais Ousseynou Ndiaye (25 ans) restent dans la course. Solides dans leur rôle, polyvalents et complets, Jordao et Ndiaye seraient très certainement titulaires dans les ¾ des clubs du championnat. Ce dernier a d’ailleurs parfaitement réussi la transition entre la Ligue 2 et la Ligue 1 la saison dernière (2 buts-1 pds-14 titularisations-7.0 de moyenne en 25 rencontres).

Souvent aligné en lieu et place de Fulgini pour le faire souffler, Marvin Gakpa (30 ans) a semble-t-il trouvé sa place au sein de la rotation la saison dernière. Solide lorsqu’on a fait appel à lui (2 pds-9 titularisations-7.09 de moyenne en 11 rencontres de championnat), Gakpa tentera de consolider sa place dans le turnover installé par Nicolas Moulin depuis son arrivée au club.

Derrière, Haris Belkebla (30 ans) présente l’avantage d’avoir une belle expérience derrière lui. Toutefois, son arrivée après l’intégralité de la préparation estivale pourrait être un handicap. Mais Moulin ne l’a certainement pas recruté pour être réserviste… Car des réservistes, il en compte déjà pas mal avec Louis Verstraete (25 ans), Nolan Mbemba (29 ans), Anthony Belmonte (28 ans) ou encore Antoine Verronneau (23 ans). Si le premier devrait obtenir quelques opportunités au fil de la saison, les trois autres ne sont pas encore certains d’être toujours valenciennois après le 31 août.

Effectif 2024-25 - Ailiers

Avec deux ailiers offensifs importantissimes dans le système mis en place par l’entraineur picard, autant dire que les performances des joueurs qui occupent ses places se doivent d’être à la hauteur.

Auteur d’une excellente saison au VAFC sur l’aile droite (17 buts-6 pds-7.27 de moyenne en 26 titularisations en Ligue 1), Serhou Guirassy (28 ans) sera encore un des importants buteurs de l’équipe cette saison. Pour le suppléer, Moulin a saisi l’opportunité en s’offrant les services du jeune français Georginio Rutter (22 ans), qui s’est déjà montré précieux et décisif en préparation (4 buts). En troisième rotation, le nigérian Habeek Adelakun (28 ans) aura un joli coup à jouer puisque son profil (1.90m) et ses grosses qualités physiques pourraient bien rappeler aux supporters valenciennois un certain Lassana Doucouré (18 buts en 83 rencontres entre 2019 et 2024).

Sur le flanc gauche, l’arrivée du meilleur ailier de Ligue 1 de la dernière saison (18 buts- 16 pds- 12 hdm-7.60 de moyenne en Ligue 1 !) donne encore un peu plus de puissance offensive au VAFC. En effet, Raphinha (27 ans) n’est plus à présenter et nul doute que sa présence au club va apporter de nouvelles ambitions sur la scène européenne. Pour le faire souffler, Moulin disposera encore d’Antonin Bobichon (28 ans), celui-là même qui sort de six premiers mois réussis au club (3 buts-2 pds-4 hdm-11 titularisations-7.16 de moyenne en 14 rencontres de championnat) alors qu’il n’était initialement pas dans les papiers du recrutement hivernal passé. De retour d’un prêt stressant à Troyes pour la deuxième partie de saison (1 pd-6.96 de moyenne en 5 titularisations), Arnaud Nordin (MOG, 26 ans) a vu Aké et Pehlivan être prêtés afin d’avoir un rôle plus important dans la rotation. Il avait montré de très belles choses à Valenciennes lors de la phase aller la saison passée (5 buts-1 pds-2 hdm-7 titularisations-7.29 de moyenne en 8 apparitions en championnat).

Effectif 2024-25 - Attaquants

En attaque, la maladresse de Darwin Núñez (25 ans) et la grosse blessure de Gregory Gerard (20 ans) ont poussé Nicolas Moulin a renforcé son attaque. Si Núñez semble avoir retrouvé la mire (cf. le Trophée des Champions) et que Gerard est sur le point de revenir pour les premières rencontres de championnat, l’occasion était là-encore trop belle pour passer à côté de Karl Toko Ekambi (31 ans). Vétéran de l’attaque, l’ancien lyonnais sort d’une saison exceptionnelle en Ligue 1 (19 buts-3 pds-5 hdm-7.25 de moyenne) mais cela n’a pas empêché l’OL de vouloir s’en débarasser… pour 3.5 millions seulement ! Déjà bien adapté au système, l’international camerounais (63 sélections, 32 buts) va apporter une concurrence encore plus importante.

Solide en préparation (3 buts), Bryan Lasme (25 ans) aura très certainement un rôle à jouer, que ce soit à la pointe de l’attaque ou sur les ailes. De la même façon, la polyvalence et l’expérience de Boulaye Dia (27 ans) pourraient lui ouvrir les portes de la rotation… s’il ne part pas d’ici la fin août.

Derrière, les jeunes auront leur mot à dire. L’allemand Maximilian Schaub (19 ans) ainsi que les français Thomas Vercleyen (20 ans), Yacine Ressa (23 ans) et Elie Youan (25 ans) seront là en cas de besoin. La Coupe de France pourrait leur permettre d’intégrer le groupe pro plus souvent.

SAISON 2024-2025 - LIGUE 1 - PREMIÈRE JOURNÉE

Pour débuter le championnat, le VAFC recevait le Stade Rennais au Stade du Hainaut. Si Valenciennes a effectué quelques petits changements dans son effectif, c’est beaucoup plus différent du côté des bretons. En effet, Rennes a perdu plusieurs éléments importants (Raphinha, Schlager, Ndoye et Rutter - vendus, Dragomir, Navaro et Sleimanov - fin de prêts) et en a accueilli de nouveaux (Abou Ba, acheté à Bordeaux pour 4.3m - Eliot Matazo, Ethan Laird, David Martinez et Unai González en prêts).

Dominateurs du début à la fin, les valenciennois faisaient la différence après l’heure de jeu en inscrivant deux buts coup sur coup par Serhou Guirassy et Karl Toko Ekambi.

Dans les autres rencontres, Paris perd déjà des points en s’inclinant à Lyon. Lens et Lille font le boulot et s’imposent devant Nîmes et Nantes. Bordeaux prend aussi déjà trois points devant Angers, tout comme Montpellier devant Strasbourg, Nice à Toulouse et Monaco devant Nancy.

Metz et Saint-Etienne ainsi que Marseille et Reims se neutralisent.

Lens est ainsi le premier leader tandis que Nîmes est dernier, pour la différence de but après une journée.

1 « J'aime »