:storygreen: :intro: Then. Now. Forever.

Intro

  • Sommaire :
  1. Les origines du récit : « À s’en rendre marteau »
8 J'aimes

Je vais te suivre bien évidemment, après avoir suivis tes exploits sur FME

3 J'aimes

Tu avais suivi « À s’en rendre marteau » ?

2 J'aimes

J’adore ta bannière <3

2 J'aimes

J’aime particulièrement le titre.
Vu ton pseudo et ton surnom, ça colle bien

2 J'aimes

Qui ne la pas suivi ?

2 J'aimes
Intro

Les sources de ce récit, elles puisent à la base dans mon aventure « À s’en rendre marteau ». Pour les plus jeunes ou pour ceux qui n’ont pas connu cette histoire, ça raconte quoi ?

On se plonge dans la vie d’un trentenaire passionné de West Ham United, abonné au stade et également entraîneur dans les catégories de jeunes qui, après des résultats impressionnants, se verra confier les rênes du groupe professionnel alors que le club vient de sombrer en seconde division sous la houlette d’un coach israélien : Avram Grant. Les départs sont nombreux, les arrivées également et tout est à reconstruire pour assurer au plus vite la remontée en Premier League.

Pour cela, le précoce entraîneur s’appuiera sur un homme fort : Carlton Cole, qui représente pour lui la pièce maitresse du club et celui qui lui permettra d’atteindre son objectif. La première saison est un succès puisque West Ham termine second du classement et valide directement sa remontée dans la plus haute division du pays et, de plus, le buteur anglais totalise trente-trois buts en championnat, faisant de lui le meilleur buteur du club toutes compétitions confondues de l’histoire. La seconde saison restera la plus difficile puisqu’il s’agira d’assurer le maintien et pour cela, Joe Cole, Michael Turner, Kieran Richardson, Lee Cattermole, Bobby Zamora et Darron Gibson arrivent et auront la lourde tâche de faire franchir un palier au club. C’est une réussite totale, West Ham terminant cinquième, vainqueur de la FA Cup et qualifié en Europa League !

La saison d’après marque un nouveau palier puisque, malgré une nouvelle cinquième place en championnat, West Ham remporte l’Europa League au détriment de l’Ajax Amsterdam. Sur un cycle de trois ans, le club est remonté en première division, a remporté la FA Cup et l’Europa League. Responsable du recrutement pour la quatrième saison, le populaire coach décide néanmoins de tout quitter et s’envole en direction de Madagascar pour se couper du monde et réaliser un de ses rêves : Celui de monter une école de football pour les jeunes malgaches. Après des ralentissements, des menaces et des ennuis avec les politiques du pays, le personnage principal de notre histoire se retrouve fauché, à la rue et sans perspective(s) d’avenir. De retour à Londres, il tente de contacter son vieil ami qui était également son adjoint à West Ham, mais ce dernier ne le reconnait même pas et pire, ne le considère pas. Après trois ans coupé du monde, il ère dans les rues londoniennes avant de tomber sur une publicité visible dans une télévision d’un magasin : Le soir-même, son équipe, son club, West Ham est en finale de la Ligue des Champions contre le FC Valence. N’ayant aucun moyen d’aller assister au match, il se fond dans la foule d’un bar, discute avec un fan qui lui vante les mérites du coach qui a fait remonter les hammers au sommet et assiste au coup d’envoi.

Après une vingtaine de minutes de jeu, West Ham et Carlton Cole ouvrent le score et ce dernier enlève son maillot et laisse apparaître sur un T-Shirt un message destiné au principal protagoniste de ce récit. Le début de la fin pour lui puisqu’il est victime d’une crise cardiaque aussitôt. Les secours arrivent aussitôt sur place et prodiguent les premiers soins. Au centre hospitalier, en reprenant vaguement conscience, sa première phrase prononcée à pour but de savoir qui a remporté la coupe aux grandes oreilles. Un interne, ayant enfin reconnu notre homme, l’informe en souriant que « son » West Ham United est champion d’Europe. Ce seront les derniers mots qu’il entendra puisque son cœur s’arrête à 22h54 exactement.

Son nom ? Matt Kallway.

6 J'aimes

Belle histoire ,ou pas d’ailleurs, mais je suppose qu’il y a une suite ?

1 J'aime

J’aime bien le début, je vais suivre bien sûr.
Sinon, la bannière c’est juste :heart_eyes::heart_eyes:

1 J'aime

J’ai hâte de voir la suite :slight_smile:

1 J'aime

A chaque nouvel opus, dit nouvelle story de @Phenom sur les Hammers! :smiley:

2 J'aimes

Il y en a eu une oui sur l’opus suivant.
Mais pour ça, il faudra attendre un peu !

2 J'aimes