:storygreen: :intro: :eng: The Irons | Bienvenido El Ingeniero

récit

#21
Gardien

735
Résistant, les tirs au but ont eu raison de Birmingham.
www.whufc.com > Fixtures & Results > Blues vs West Ham

Dans une rencontre pourtant à sens unique, une seule tentative pour les locaux, West Ham n’est pas parvenu à faire la décision durant le temps réglementaire. La tactique des Blues était simple, contenir, résister et espérer un exploit durant la séance aléatoire des tirs au but. La tactique fut respectée mais la chance a tournée du côté des Hammers, qui repartent avec une victoire on ne peut plus logique. Beau jeu, dédoublements, football offensif intéressant, les hommes de Pellegrini ont manqué de réalisme, de chance aussi et sont sans doute tombé sur un Kuszczak des grands soirs, qui a tenu les siens hors de l’eau durant les quatre-vingt dix minutes de jeu.

1301427 Carabao EFL Cup :
609 Birmingham City (2) 0-0 (4) West Ham Utd 735
-

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Il est difficile de reprocher quoi que ce soit aux joueurs ce soir, nous avons sans doute manqué de mouvements sur certaines actions, d’imagination dans certaines situations dangereuses et peut-être avons-nous également montré un peu trop de suffisance face à un adversaire en difficulté dans son championnat. Il faut saluer le très bon match du portier adverse sans qui, objectivement, nous aurions passé ce tour sans avoir recours aux tirs au but. Maintenant, le principal est assuré et nous allons nous projeter sereinement sur le prochain match dans cette compétition, selon le tirage au sort dont nous hériterons.


Bilan : 2 V - 2 N - 0 D (3 BP - 2 BC)
Résultats : Deuxième Tour
Tirage : Troisième Tour


#22
Balbuena

735
West Ham maitrise Leicester, bien aidé par une expulsion.
www.whufc.com > Fixtures & Results > West Ham vs Foxes

Lors d’un match disputé et plutôt bien engagé, c’est une expulsion qui a sans doute était le tournant du match. Averti une première fois après vingt minutes, James Maddison s’est vu indiquer le chemin des vestiaires suite à une nouvelle vilaine faute non loin de son propre but, une infériorité numérique qui fut fatale à son équipe, impuissante ensuite (rouge, 26è). Dans une situation d’attaque-défense durant la grosse heure restante, c’est après la pause sur une ouverture lumineuse de Pedro Obiang que la situation s’est décantée, puisque son ballon a trouvé Arnautovic, qui fusilla le portier adverse pour ouvrir la marque (1-0). Un quart d’heure plus tard, c’est sur un corner venant de la droite que Fabian Balbuena, bien positionné au premier poteau, ne s’est pas fait prier pour inscrire son premier but sous le maillot des Hammers, mettant ainsi fin à tout suspense dans cette partie (2-0).

11 Barclays Premier League :
735 West Ham Utd 2-0 Leicester City 673
Marko Arnautovic (48’), Fabian Balbuena (64’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Bien sur, avant d’abordé toute chose, je préfère préciser que oui, l’expulsion a eu un impact non négligeable dans cette partie. Sans ça, le déroulement aurait sans doute été différent et le score aurait pu être différent. Seulement, nous avons su mettre cette équipe en difficulté, en proposant un jeu offensif sur toute la largeur, en effectuant des dédoublements intéressants, en mettant du rythme. Bien sur, vous n’êtes pas à l’abri qu’une équipe réduite à dix se transcende et se révèle plus forte qu’à onze. L’impact de plusieurs joueurs est intéressant, Marko se révèle important en pointe et offre une concurrence supplémentaire, et il y a aussi la satisfaction de ne pas prendre de but. L’enchaînement est intéressant, mais nous allons sur un calendrier moins évident, et plus nous avançons, plus nous sommes attendu.


Bilan : 3 V - 2 N - 0 D (5 BP - 2 BC)
Résultats : 31 Août 2018 - 01 Septembre 2018 - 02 Septembre 2018
Classement : Journée 4


#23
Mooy

735
Remonté deux fois au score, West Ham ramène finalement un point.
www.whufc.com > Fixtures & Results > Terriers vs West Ham

Sur une belle récupération dans le rond central, Marko Arnautovic est alerté sur le côté gauche. Il élimine son vis-à-vis et lance en profondeur Chicharito, qui prend son défenseur de vitesse avant d’ajuster du droit avec un grand sang-froid le portier adverse pour donner un but d’avance aux Hammers (0-1). Sur une nouvelle récupération plein axe, mais pour Huddersfield cette fois-ci, Mooy s’engouffre dans la moitié de terrain adverse avant de lancer en profondeur Kachunga côté droit. Ce dernier prend de vitesse Cresswell et adresse un centre à ras de terre parfait que Mounié n’a plus qu’à convertir en but (1-1). Alors qu’on se dirige tranquillement vers un nul à la pause, Cresswell encore lui, hérite d’un coup-franc aux trente mètres. De sa patte gauche, il niche le ballon dans la lucarne et s’offre un but remarquable (1-2). Peu avant l’heure de jeu, Declan Rice perd un ballon dans sa moitié de terrain sous la pression adverse, et Van la Parra est alerté sur son aile gauche. Il temporise, fixe son adversaire et adresse une passe en retrait appuyée pour Mooy qui, d’une frappe du gauche, trouve la lucarne et égalise (2-2).

11 Barclays Premier League :
664 Huddersfield Town 2-2 West Ham Utd 735
Steve Mounié (30’), Aaron Mooy (58’) - Chicharito (2’), Aaron Cresswell (38’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Je reste assez heureux d’avoir obtenu ce match nul, il faut reconnaitre que nous avons subi, énormément sur une bonne partie de la première période et également en fin de deuxième, le pressing haut nous a gêné et nous nous estimons heureux d’obtenir un point. Nous ne pouvons pas toujours bien jouer et lorsque c’est le cas, c’est important de ne pas perdre et c’est ce que nous avons fait. L’erreur de Declan, bien sur, offre sur un plateau ou presque un but à Huddersfield, mais c’est un jeune joueur qui a besoin de jouer, d’expérience pour apprendre et éviter de commettre ces erreurs. Il en reviendra plus fort et il est inutile de blâmer qui que ce soit.


Bilan : 3 V - 3 N - 0 D (7 BP - 4 BC)
Résultats : 14 Septembre 2018 - 15 Septembre 2018 - 16 Septembre 2018 - 17 Septembre 2018
Classement : Journée 5


#24
Diop

735
Arsenal, impuissant, s’incline logiquement chez son rival.
www.whufc.com > Fixtures & Results > West Ham vs Gunners

Suite à une faute à quarante mètres des buts, Arsenal concède un coup-franc que frappe Felipe Anderson. Ce dernier enroule au second poteau et trouve Aubameyang, revenu défendre et qui dégage son camp. Le ballon retombe dans les pieds de Wilshere à l’entrée de la surface, qui décale Diop aux six mètres, ce dernier ajuste une frappe tout en finesse qui ne laisse aucune chance à Cech (1-0). Peu inspiré offensivement et maladroit sur les rares occasions, les Gunners auraient pu égalisé en fin de match sur une contre-attaque éclaire, mais le jeune buteur Nketiah a buté sur Adrian en manquant cruellement de sang-froid dans ce face-à-face. Annoncé comme vainqueur, la formation de Unaï Emery livre une prestation très décevante, naïve défensivement et sans inspiration offensive, bien en-deça de ce qu’on attend d’une telle armada.

11 Barclays Premier League :
735 West Ham Utd 1-0 Arsenal FC 602
Issa Diop (24’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
La victoire à Liverpool, en début de saison, était un grand coup mais nous sortions d’une domination globale des Reds. Ici, nous tenons réellement notre match référence, dans l’intensité, dans la concentration, dans la création d’occasion, la solidité défensive ou bien encore dans l’implication. On a su mettre sous pression très vite les milieux adverses, couper les relations de passes et ainsi récupérer le ballon plus haut et s’offrir beaucoup d’opportunités en supériorité numérique. Nous prenons les matchs les uns après les autres, sans se préoccuper de ce que font les autres, mais je suis convaincu que ce match et cette victoire sera un véritable tournant dans notre saison.


Bilan : 4 V - 3 N - 0 D (8 BP - 4 BC)
Résultats : 21 Septembre 2018 - 22 Septembre 2018 - 23 Septembre 2018
Classement : Journée 6


#25
Obiang

735
West Ham déroule sur la pelouse de Sheffield United.
www.whufc.com > Fixtures & Results > Blades vs West Ham

Le ballon est récupéré par les Hammers suite à une possession de Sheffield. Une longue ouverture de Fredericks trouve Obiang, étrangement seul aux trente mètres. Ce dernier avance ballon au pied et envoie une puissante frappe qui ne laisse aucune chance au portier adverse, battu sur sa droite (0-1). Un petit numéro s’organise entre Cresswell et Felipe Anderson, à base de remises et une-deux, et le latéral anglais, après avoir débordé, centre à destination du point de penalty. Le défenseur adverse, jugeant mal la trajectoire est lobé, et Chicharito, bien placé, reprend de la tête pour doubler la mise (0-2). Sur une nouvelle offensive sur les ailes, Ryan Fredericks propose un centre bien repoussé par la défense adverse, mais avec beaucoup d’énergie et d’agressivité, Michail Antonio récupère le cuir, s’infiltre dans la surface et tir en force à ras de terre du droit, un ballon qui trouve le petit filet (0-3). Enfin, sur une ultime incursion dans la moitié de terrain adverse, Marko Arnautovic hérite d’un bon ballon et sans contrôle, il ajuste une frappe enroulée du pied droit qui rentre avec l’aide de la barre transversale pour conclure le show de West Ham (0-4).

1301427 Carabao EFL Cup :
708 Sheffield Utd 0-4 West Ham Utd 735
Pedro Obiang (18’), Chicharito (61’), Michail Antonio (85’), Marko Arnautovic (90’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Tout a fonctionné, nous avions un plan précis, concret et nous avons su reproduire sur le terrain ce dont nous avions couché sur papier. Le contenu est intéressant, formation de seconde division ou pas, dans l’agressivité, le réalisme et la solidité défensive. Il est toujours évident de parler de football mais une équipe qui ne prend pas de but a plus de chance que son adversaire de gagner si elle en marque ne serait-ce qu’un de plus. Nous sommes souvent dans cette configuration de nul ou de mener au score, ce qui rend les choses plus évidentes naturellement. Le jour ou nous serons confronté à une situation de match ou notre adversaire mènera au score, nous saurons si nous avons un mental à toutes épreuves.


Bilan : 5 V - 3 N - 0 D (13 BP - 4 BC)
Résultats : Troisième Tour
Tirage : Quatrième Tour


#26
Yarmolenko

735
Burnley s’écroule en fin de match devant Yarmolenko.
www.whufc.com > Fixtures & Results > Clarets vs West Ham

Corner en faveur de West Ham, de la droite vers la gauche que tire Aaron Cresswell. Le ballon est flottant vers le second poteau et Yarmolenko, lancé, propulse d’une tête puissante le ballon au fond des filets en ne laissant aucune chance à Joe Hart, qui ne peut qu’effleurer le ballon (0-1). Sur le coup d’envoi, Burnley ne s’en est pas remis et perd le ballon au milieu du terrain, c’est ainsi qu’une ouverture s’ouvre pour Felipe Anderson qui dépose son adversaire grâce à sa vitesse. Il effectue un centre au second poteau et une nouvelle fois lancé, Yarmolenko prend le dessus sur son vis-à-vis et bat de nouveau Joe Hart sur sa droite (0-2).

11 Barclays Premier League :
622 Burnley FC 0-2 West Ham Utd 735
Andryi Yarmolenko (85’, 86’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Le score est flatteur, Burnley est une belle équipe, capable de mettre en danger un bon nombre de formations de notre championnat. La paire d’attaque fonctionne bien et aurait pu nous mettre en difficulté assez facilement aujourd’hui grâce à leurs qualités dans le domaine aérien. L’avantage, c’est que nous avons su nous montrer solide derrière et surtout d’un réalisme glaçant devant en marquant deux buts coup sur coup. Cela confirme notre bonne série, puisse cela durer encore longtemps.


Bilan : 6 V - 3 N - 0 D (15 BP - 4 BC)
Résultats : 28 Septembre 2018 - 29 Septembre 2018 - 30 Septembre 2018 - 01 Octobre 2018
Classement : Journée 7


#27

t’es sur une belle série d’invincibilité la !! Et cette victoire contre les Gunners :fap:


#28
Chicharito

735
West Ham cède pour la première fois en Octobre.
www.whufc.com > Fixtures & Results > West Ham 2018-2019

La réception de Cardiff City, qu’on annonce souvent comme une formalité, fut plus difficile que prévu. Mené deux fois au score, les hommes de Pellegrini ont eu les ressources nécessaires pour revenir par deux fois dans le match, avant de s’imposer devant leur public dans une prestation offensive intéressante et une fébrilité défensive inquiétante. Le premier revers de la saison lui, est intervenu sur la pelouse de Goodison Park, face à un Everton pauvre techniquement mais ultra réaliste. Dans un match qui ne restera pas dans les annales, West Ham a cédé sur un centre et une passivité défensive qui profita à Oumar Niasse, mieux placé que les défenseurs. Le match face à Crystal Palace, une autre équipe en forme, fut spectaculaire et animé. Bloqué sur un match nul à dix minutes de la fin, la rentrée de Carroll aura changé le cours du match, ce dernier marquant le second but et offrant même le troisième à Jack Wilshere, un retour de blessure en fanfare pour cet enfant terrible du football anglais. Enfin, le gros coup, le nouveau, vient du succès obtenu sur la pelouse de Manchester City en coupe. Avec un onze certes remanié, les gars ont su faire preuve de réalisme et d’une solidité défensive impressionnante pour se qualifier pour les quarts de finale. La revanche aura lieue prochainement, puisque City accueillera de nouveau West Ham dans quinze jours.

11 Barclays Premier League :
735 West Ham Utd 3-2 Cardiff City 625
Marko Arnautovic (13’, 59’), Mark Noble (60’) - Sean Morrison (8’), Fabian Balbuena (csc, 23’)
11 Barclays Premier League :
650 Everton FC 1-0 West Ham Utd 735
Oumar Niasse (44’)
11 Barclays Premier League :
735 West Ham Utd 3-1 Crystal Palace 642
Andryi Yarmolenko (10’), Andy Carroll (81’), Jack Wilshera (92’) - Scott Dann (13’)
1301427 Carabao EFL Cup :
679 Manchester City 1-2 West Ham Utd 735
Danilo (83’) - Chicharito (9’, 23’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Il n’y a aucune raison de s’alarmer, il fallait s’attendre tôt ou tard à subir une première défaite, surtout dans un championnat aussi relevé que la Premier League. On aurait pu l’éviter avec plus de concentration et de solidité, mais c’est ainsi. Le gros coup, bien sur, reste notre nouveau match référence sur la pelouse de City, c’est un moment toujours particulier pour moi d’y retourner et je suis fier de la performance de mes gars dans cette partie. J’ai hâte d’y retourner dans quinze jours, histoire que l’on confirmer notre bonne première sortie et montre ainsi que ce n’était pas qu’un coup de chance. Nous sommes nettement en avance sur notre tableau de marche et il faut profiter de cet état de grâce tant qu’il dure.

Bilan : 9 V - 3 N - 1 D (23 BP - 9 BC)
Journée 8 : 05 Octobre 2018 - 06 Octobre 2018 - 07 Octobre 2018
Journée 9 : 19 Octobre 2018 - 20 Octobre 2018 - 21 Octobre 2018 - 22 Octobre 2018
Journée 10 : 26 Octobre 2018 - 27 Octobre 2018 - 28 Octobre 2018
Classement : Journée 10
Carabao EFL Cup : Résultats (1/2) - Résultats (2/2)
Tirage : Quarts de Finale

#29

Strory tres propres et agreable à lire.


#30

Evidemment je dit ça et il perd un match :sob:


#31

Belle victoire contre city, tu enchaines, petit accroc à Everton


#32
MA

735
Novembre sonne avec excellence pour les Hammers.
www.whufc.com > Fixtures & Results > West Ham 2018-2019

Deux réceptions pour un déplacement. Deux équipes abordables à domicile et un monstre à l’extérieur. Le tableau n’était pas très attirant pour les hommes de Pellegrini, surtout pour le seul match hors du London Stadium, ou ils allaient devoir défier l’ogre mancunien, le vrai de ces dernières années. Au final, après un joli match et une victoire aisée contre Bournemouth, tout le monde attendait de savoir ce que valait vraiment West Ham sur le match au City of Manchester Stadium, ou Etihad Stadium pour les plus pointilleux. La vérité ? C’est que la formation de Guardiola, bien que supérieure niveau possession, n’a presque pas vu le jour sur les quatre-vingt dix minutes tant les hommes du chilien furent agressifs, réalistes, solides… Après le succès obtenu à Liverpool, c’est à Manchester que Manuel Pellegrini tente et obtient son second gros coup de poker en mettant à terre un second cador du championnat. La dernière contre, à domicile contre Watford, fut remporté également bien que le début de partie fut brouillon et difficile. Un trois sur trois, de quoi entrevoir le futur avec sérénité pour les hommes qui font des petites bulles.

11 Barclays Premier League :
735 West Ham Utd 3-0 Bournemouth 600
Michail Antonio (63’, 86’), Felipe Anderson (67’)
11 Barclays Premier League :
679 Manchester City 0-1 West Ham Utd 735
Marko Arnautovic (32’)
11 Barclays Premier League :
735 West Ham Utd 2-1 Watford FC 732
Felipe Andersonn (46’), Marko Arnautovic (79’) - Adalberto Peñaranda (5’)

Manuel Pellegrini (Interrogé par Sky Sports) :
Nous traversons une très bonne période, trois succès en trois matchs, dont une victoire haute en courage sur la pelouse de City, mes joueurs ont su répondre au combat, à la pression et à l’engouement que suscite le début de saison excitant qu’ils réalisent. Bien sur, le plus dur arrive, nous allons entrer dans une période charnière du calendrier, celle du mois de décembre ou les matchs s’accumulent tous les trois jours, ou les organismes sont mis à rudes épreuves et ou tout peut se gagner comme se perdre. J’ai tendance à dire depuis des années que fin décembre, les trois clubs qui se trouvent aux trois premières places, il y a le champion dans ce trio, ça ne trompe rarement, il faudra être présent, pour rêver.


Bilan : 12 V - 3 N - 1 D (29 BP - 10 BC)
Journée 11 : 02 Novembre 2018 - 03 Novembre 2018 - 04 Novembre 2018 - 05 Novembre 2018
Journée 12 : 09 Novembre 2018 - 10 Novembre 2018 - 11 Novembre 2018
Journée 13 : 23 Novembre 2018 - 24 Novembre 2018 - 25 Novembre 2018 - 26 Novembre 2018


#33
WHU

735
Comment ce West Ham deviendra champion d’Angleterre…
www.whufc.com > Club News > Opinion

Nous osons la comparaison : Rendu début décembre, cette formation de West Ham a un goût de déjà vu, de répétition d’un film que tout le monde aurait vu. Oui, ce West Ham de Pellegrini ressemble étrangement en tous points ou presque au Leicester City de Claudio Ranieri version 2015-2016. Un statut d’outsider, loin derrière les monstres du championnat, un effectif intéressant s’appuyant sur des individualités en mesure de faire des différences sur des matchs clés, comme les Foxes à l’époque avec les Huth, Kanté, Albrighton, Mahrez ou Vardy, une solidité défensive à même de frustrer les plus grosses armadas d’un championnat qui se veut pourtant spectaculaire et offensif et un réalisme glacial, ou West Ham est en mesure, sur quatre-vingt dix minutes, de ne pas exister et sur une contre-attaque, de plier le match en frustrant totalement son adversaire. Si ça, ce n’est pas un portrait qui ressemble comme deux gouttes d’eau au Leicester de Mister Ranieri, on ne sait pas ce qu’il vous faut de plus…

La base de la réussite de Pellegrini, c’est avant tout une solidité défensive impressionnante : Cresswell, Masuaku, Ogbonna, Balbuena, Diop, Zabaleta, Fredericks et bien sur Fabianski et Adrian, ce sont les garants d’une défense solide, puissante, frustrante pour les adversaires. C’est une complémentarité lorsqu’un des deux centraux sort balle aux pieds pour relancer lorsque le second, plus en retrait, offre une couverture physique et défensive indéniable. C’est aussi le travail de chien abattu par un homme devant la défense : Declan Rice. Le jeune prodige des Hammers, 19 ans à peine, s’installe comme un titulaire en puissance et ratisse le terrain de gauche à droite, capable de gratter des ballons par sa puissance ou son aisance dans le domaine aérien et derrière, il sait garder cette lucidité indispensable pour relancer court et proprement sur des joueurs plus créatifs. C’est un peu les rôles de Noble, Obiang et Wilshere : Les deux premiers offrent une panoplie d’agressivité et de vision de jeu intéressante, dans un rôle de box-to-box qui harcèle, étouffe et distribue avant même parfois de conclure. Jack Wilshere, dans tout ça, rode tel un vicieux au milieu, attend les ballons, regarde avant les autres, propose, ouvre, décale et offre des caviars aux offensifs, des hommes comme Anderson, Yarmolenko, Antonio, Diangana, Arnautovic, Chicharito, Carroll…

C’est aussi ça la patte de Pellegrini, deux ailiers aux styles diamétralement opposé : Un profil à gauche plus technique, rapide, imprévisible avec Anderson, les folies du brésilien étant compensé par l’énorme activité d’un box-to-box aux trois poumons et un profil plus rude, aérien et physique à droite, capable de poser des soucis à un latéral plus frêle, plus petit. Cet ailier droit, si costaud, offre un repli défensif indéniable et libère ainsi Wilshere au milieu qui, lorsque la balle est récupérée, est en mesure d’avoir le temps de se retourner, de voir le jeu et d’orienter avec une précision chirurgicale. Et l’autre base de tout ça, c’est le buteur isolé qui doit faire des différences seul, un profil de chien fou comme Arnautovic, capable de mettre la tête sur un centre comme de sortir une frappe monstrueuse de trente mètres ou Carroll, ce pivot anglais tant décrié mais tant redouté tant sa présence dans les airs pose des maux de têtes aux défenseurs adverses. Sur le papier, nous avons quelque chose de très simple, très basique et très connu dans le football moderne mais sur le fond, ce West Ham la oui, a quelque chose de différent, ce grain de folie supplémentaire qui nous fait croire, nous, qu’une issue de champion d’Angleterre peut être possible.


#34

Toujours aussi délicieux et magnifique victoire contre City :shocked:


#35
1

735
Manuel Pellegrini n’a jamais aussi bien porté son surnom d’ingénieur.
www.whufc.com > Fixtures & Results > West Ham 2018-2019
Compétition
Adversaire
Score
Buteur(s)
Détails du Match
Premier League
Tottenham 1-1
Carroll
Compte-Rendu
Premier League
Wolverhampton 2-0
Lucas, Anderson
:x:
Premier League
Newcastle 4-1
Lascelles csc, Noble, Yarmolenko
:x:
Premier League
Brighton 1-2
Balbuena
:x:
Carabao EFL Cup
Chelsea p1-1
Ogbonna
Compte-Rendu
Premier League
Southampton 1-1
Obiang
:x:
Premier League
Fulham 1-0
Lucas Perez
:x:
Premier League
Manchester Utd 1-1
Balbuena
Compte-Rendu
Premier League
Chelsea 0-0
/
:x:
FA Cup
Blackpool 4-1
Chicharito, Coventry, Balbuena
:x:
Carabao EFL Cup
Burnley 1-0
Diop
Compte-Rendu
Premier League
Liverpool 0-1
/
:x:
Premier League
Leicester 1-0
Antonio
:x:
Carabao EFL Cup
Burnley 0-0
/
Compte-Rendu
FA Cup
QPR 2-0
Diangana, Arnautovic
:x:
Premier League
Huddersfield 2-0
Wilshere, Obiang
:x:
Premier League
Arsenal 2-2
Anderson, Noble
Compte-Rendu
Premier League
Burnley 0-0
/
:x:
FA Cup
Southampton 0-1
/
:x:
Premier League
Cardiff City 1-0
Maguire
:x:
Carabao EFL Cup
Watford 2-1
Arnautovic, Noble
Compte-Rendu
Premier League
Everton 4-0
Antonio, Anderson
Compte-Rendu
Premier League
Crystal Palace 1-1
Arnautovic
:x:
Premier League
Bournemouth 1-1
Arnautovic
:x:
Premier League
Watford 2-0
Arnautovic, Wilshere
:x:
Premier League
Manchester City 0-0
/
Compte-Rendu
Premier League
Tottenham 1-1
Arnautovic
Compte-Rendu
Premier League
Wolverhampton 2-0
Arnautovic, Obiang
:x:
Premier League
Newcastle 3-0
Ogbonna, Carroll, Diangana
:x:
Premier League
Brighton 2-0
Coventry, Suarez csc
:x:
Premier League
Manchester Utd 0-0
/
Compte-Rendu
Premier League
Fulham 4-1
Obiang, Arnautovic, Coventry, Carroll
:x:

Bilan : 29 V - 14 N - 4 D (76 BP - 27 BC)
Classement : Journée 38
Récompenses : Buteurs | Meilleur Joueur | Footballeur de l’Année | Meilleur Espoir | Meilleur Coach
Onze Type : Barclays Premier League
Meilleur Buteur : Marko Arnautovic (15 buts)
Meilleur Passeur & Note Moyenne : Aaron Cresswell


#36

Bravo pour le titre


#37

Bravo pour ce titre, espérons que tu emmènes cette équipe loin en Europe ! :wink: