:storygold: :s6: Un nouveau Bastia đŸ’Ș HĂš di ritornu !

partie
bastia
editeur
corse
fm18

#41

Enchaßner pour mieux régner.

Les victoires appellent les victoires, et une Ă©quipe type commence Ă  se profiler mĂȘme si Giuly n’hĂ©site pas Ă  faire tourner rĂ©guliĂšrement pour que tous les joueurs se sentent impliquĂ©s. Benitez s’impose dans les buts depuis son retour de blessure, N’Gakoutou prend la place de Burner sur le flanc droit, plus physique et plus Ă  l’aise balle au pied et Mohamadou s’impose en buteur n°1 face Ă  Alioui et Sanogo. Mais la vĂ©ritable confirmation de ce dĂ©but de saison c’est la soliditĂ© de Kostas Triantafyllopoulos, plusieurs fois homme du match, toujours incontournable en charniĂšre.

Les bastiais dĂ©butent le mois d’octobre avec un dĂ©placement au stade de l’Aube. Les insulaires pensent avoir fait le plus dur quand ils font enfin sauter le verrou troyen Ă  la 84" sur une belle frappe de Bodiger (qui ouvre son compteur avec le Sporting). Mais Ă  1 minute du terme Machado arrache le nul pour l’ESTAC et pour la premiĂšre fois depuis le 7 juillet le SCB ne fait pas le plein.

Toujours invaincus, ils dĂ©roulent ensuite Ă  domicile face Ă  Boulogne 3-0 et vont s’imposer facilement dans le nord 2-0 face au Valenciennes de Casanova (pourtant en L1 la saison derniĂšre).
Les bastiais sont sur un nuage mais un Ă©vĂ©nement les attends pour clĂŽturer ce mois d’octobre 2020.

troyes boulogne valenciennes

.

Le derby corse.

La derniĂšre confrontation entre l’ACA et le SCB remonte au 2 mars 2013, cela fait donc 7 ans que les ajacciens et les bastiais ne s’étaient plus affrontĂ©s. A l’époque, les bleus s’étaient imposĂ©s 1-0, grĂące Ă  un but de Maoulida, dans une rencontre de Ligue 1 qui a complĂštement dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© sur le terrain, Oliech, ChalmĂ©, AndrĂ©, Rothen et Thauvin expulsĂ©s, mais aussi dans les tribunes et en dehors “Dans sa sĂ©ance du 25 avril 2013, la commission de discipline de la LFP dĂ©cide de mettre le dossier « 27Ăšme journĂ©e : SC Bastia – AC Ajaccio du 2 mars 2013 Graves incidents avant, pendant et aprĂšs la rencontre entre supporters bastiais et ajacciens » en dĂ©libĂ©rĂ©.” sources : au-premier-poteau.fr

Avant de se plonger dans ces retrouvailles, il faut remettre ce “derby” dans son contexte. Pour la majoritĂ© des corses, il n’y a qu’un seul club, c’est le Sporting Club de Bastia (comme j’ai pu le comprendre en faisant mes recherches, @Gattuso je parle sous ton contrĂŽle :wink: :). C’est historiquement le premier club corse, et le premier ayant rejoint le football français Ă  un niveau national et professionnel. Et le SECB Ă  l’époque va
rentrer dans le cƓur de tous les insulaires lors de **la fabuleuse Ă©popĂ©e de 78 en UEFA ** et en remportant la Coupe de France en 81. Surtout que dans le mĂȘme temps l’ACA est retombĂ© dans l’anonymat des divisions rĂ©gionales aprĂšs des annĂ©es en pro et le Gazelec vĂ©gĂšte en deuxiĂšme division.
C’est la renaissance de l’AC Ajaccio dans les annĂ©es 2000 qui va marquer le retour du derby corse 30 ans plus tard. Les supporters du SCB sont bien plus nombreux mais les acĂ©istes sont plus jeunes, plus rebelles et les tentions sont rĂ©elles.
Il n’y a donc eu que 31 oppositions dans le monde professionnel entre les deux clubs, 10 victoires ajacciennes, 6 Ă©galitĂ©s et 16 victoires bastiaises. source wikipedia

Record d’affluence de la saison logique donc pour ce match qui oppose Ă  Furiani un Bastia leader et un Ajaccio dans le ventre mou de la Ligue 2, plus de 10 000 supporters dont 864 de l’ACA ont fait le dĂ©placement. Le “corsico” demarre Ă  15h et est retransmis sur Bein Sport sous une lĂ©gĂšre bruine, l’ambiance est bonne enfant mĂȘme si les CRS sont en nombre, “Dio vi salvi, Regina” est entonnĂ© Ă  l’unisson.
Pantaloni est venu chercher le nul avec un 4-5-1 trÚs défensif pour défier les hommes de Giuly dans un 4-3-3 classique.
Les bastiais dominent et son rĂ©compensĂ©s Ă  la 35 Ăšme quand le nouveau chouchou du public Francesco Deli trouve la lucarne de Jean Louis Leca. L’ancien gardien natif de Bastia et formĂ© au club va mĂȘme s’incliner une deuxiĂšme fois 4 minutes plus tard, et comme un symbole c’est un gamin du Sporting, Matis Gehini qui vient profiter d’une mauvaise sortie du portier acĂ©iste, 2-0 Ă  la pause.

En deuxiĂšme pĂ©riode le Sporting continue de pousser, et c’est l’ancien de l’ACA Mouaad Madri qui va mettre Ă  l’abris les bleus.
3 minutes aprĂšs, alors qu’ils dominent outrageusement, les bastiais vont se mettre en danger, Bodiger voit rouge, il est expulsĂ© aprĂšs un attentat sur le jeune Openda qui venait de rentrer en jeu. Une petite Ă©chauffourĂ©e Ă  lieu sur le terrain et des fumigĂšnes sont allumĂ©s et lancĂ©s sur le terrain par le kop ajaccien, le match est suspendu quelques minutes.
DĂšs la reprise, les joueurs de l’ACA se ruent en attaque, mais les bastiais restent solides, et vont mĂȘme achever leurs voisins Ă  la 82Ăšme, encore un ancien rouge et blanc Qazim Laci offre un caviar Ă  Paul Mohamadou.
Score final 4-0, et malgrĂ© quelques dĂ©bordements aux abords du stade, la fĂȘte sera belle dans les rues de Bastia cette nuit.


#42

Sympa la petite mise au point historique ! Des résultats toujours aussi bon :smiley:


#43

Oui, Bastia, club phare de l’üle! Mais l’affrontement entre supporters, c’est dĂ©bile, nous sommes tous corses, tous frĂšres et on doit se supporter !
IRL, en tant que passionnĂ© du SCB, je serais content que l’ACA monte, que le GFCA se sauve, que Bastia-Borgo accĂšde Ă  la N1, que Furiani se sauve, que le SCB accĂšde en N2, et que tout les autres club insulaires comme le Gallia Lucciana, l’EF Bastia, Ile-Rousse rĂ©alisent des belles saisons et assurent leur maintien, c’est ça la solidaritĂ© et l’esprit corse, pas toujours respectĂ© par certains Ă©cervelĂ©s.


#44

@lgrnd J’avoue qu’a la base j’étais pas fan de Bastia, mais plus j’avance dans ma partie et dans ma story plus je m’intĂ©resse Ă  l’histoire du club et c’est fascinant.


#45

@Gattuso Je vois ce que tu veux dire, c’est une trĂšs belle mentalitĂ©.
Je suis tout Ă  fait d’accord avec toi, c’est pour ça que je me suis affiliĂ© avec des voisins corse sou je prĂȘte des pĂ©pites.


#46

Un peu de rĂ©alitĂ© avec les supporters qui influent sur la rencontre dans ton rĂ©cit j’adhĂšre, super victoire en tout cas tu conforte ta place de Leader, bientĂŽt l’élite Ă  la fin de la saison si ca continue comme ca !


#47

Au top cette story, continue ! :wink:


#48

TrĂšs bonne story dans l’ensemble et pour ne rien gĂącher tu as de bons rĂ©sultats donc continue comme ça.


#49

Du mĂȘme avis que @wheel , trĂšs bonne story, et bons rĂ©sultats qui suivent ! Continue !


#50

Les derbys appellent les derbys.
.

siĂšge FFF

3 novembre 2020, 9 Boulevard de Grenelle, Paris, le tirage au sort du 7Ăšme tour de la Coupe de France a lieu. En passant de la National Ă  la Ligue 2, le Sporting Club de Bastia saute deux tours et fait son entrĂ©e en lice dans la compĂ©tition. Ça n’est pas un objectif pour le club qui, au vu du bon dĂ©but de saison, souhaite se focaliser sur la lutte en tĂȘte de la Ligue 2 pour retrouver l’élite. Mais bon, Il y a tellement d’équipes Ă  ce niveau lĂ  de la coupe qu’on espĂšre tout de mĂȘme un tirage clĂ©ment pour pouvoir offrir des opportunitĂ©s aux jeunes du club.
À cĂŽtĂ© des boules, on retrouve un ancien du SCB, MickaĂ«l Landreau, le gardien aux onzes capes en Ă©quipe de France est dorĂ©navant entraĂźneur de l’Olympique de Marseille depuis le mois de juin (surprenant pour un ancien du PSG, les marseillais ont dĂ» se remettre Ă  la tisane).
Et Micka ne sera pas clĂ©ment avec son ancien club, car le 15 novembre les bastiais recevrons l’AC Ajaccio !
Alors qu’on l’attendait depuis plus de 7 ans, le “derby corse” sera de retour Ă  Furiani aprĂšs seulement deux semaines. Hasard du calendrier, les bastiais se dĂ©placeront Ă  Ajaccio pour affronter le GazĂ©lec Ă  la fin du mois, on se croirait de retour Ă  l’époque du championnat corse

.

le-gardien-de-bastia-mickael-landreau-le-1er-decembre-2013-a-bastia_4550204

.

Mais avant tous ces matchs corso-corses, il faut se replonger dans la Ligue 2 et un voyage pĂ©rilleux en Bourgogne-Franche-ComtĂ© pour affronter l’AJ Auxerre. Le stade de l’AbbĂ© Deschamps ne fait pas le plein (quand mĂȘme plus de monde qu’à Furiani), elle est loin l’époque des soirĂ©es europĂ©ennes, mais l’équipe reste trĂšs compĂ©titive.
Bochecha ouvre d’ailleurs le score en premiĂšre mi-temps et les auxerrois sont en tĂȘte Ă  la pause.
Au retour des vestiaires les hommes de Giuly sont plus incisifs et se retrouvent en tĂȘte aprĂšs deux rĂ©alisations de Mohamadou, auteur d’un superbe match.
Le SCB croit tenir une nouvelle victoire mais JoĂŁo Silva arrache le match nul dans les tous derniers instants du temps additionnel. 2-2 score final, un bon point tout de mĂȘme pour les corses.

Le week-end qui suit, c’est le fameux 7ùme tour de Coupe de France qui oppose au stade Armand Cesari le SCB à l’ACA.
Ce derby corse est diffĂ©rent, l’ambiance est bon enfant, le match Ă  lieu Ă  13h45 le dimanche, beaucoup de familles sont prĂ©sentes au stade, mais l’affluence est moindre 8280 contre 10016 le 31 octobre. Les ajacciens ont Ă  nouveau fait les dĂ©placement et les Orsini Ribelli comptent bien pousser leur Ă©quipe pour avoir leur revanche sur les voisins du nord.

or_communiqua_int

Giuly l’avait annoncĂ© en confĂ©rence de presse, il va donner sa chance Ă  quelques joueurs pour ce match qui n’est pas une prioritĂ©. On retrouve Alioui en pointe, Madri qui avait fait une bonne entrĂ©e contre son ancien club, Fofana en dĂ©fense ou encore ChĂ©rif Ă  l’aile.
Et ça se ressent sur le terrain, le match est totalement diffĂ©rent, c’est l’ACA qui domine, mais Benitez fait un reste solide et les deux Ă©quipes sont dos Ă  dos Ă  la pause.
En seconde pĂ©riode, poussĂ©s par un excellent JoĂŁo Marques, les ajacciens vont obtenir un penalty Ă  la 71Ăšme qui sera transformĂ© par le globbe trotter Jeremy Manzorro. Les entrĂ©s de Laci et Romain ne changeront rien pour le SCB qui est dĂ©jĂ  Ă©liminĂ© de la Coupe de France. Les acĂ©istes jubilent mais ne chambrent pas trop, le 4-0 du 31 octobre est encore dans les tĂȘtes.

Giuly n’est quand mĂȘme pas tendre avec ses joueurs “Ce n’est pas parce que je fais tourner l’effectif que je lĂąche le match, c’est un derby et nous devons mieux figurer. Des joueurs ont ratĂ© l’opportunitĂ© d’ĂȘtre plus souvent appelĂ©s avec l’équipe A. Il faut maintenant se reconcentrer sur la Ligue 2, et continuer de bien figurer jusqu’à la trĂȘve hivernale.”

ludovic-giuly-en-conference-de-presse_3307_wide

.

Et visiblement, cette dĂ©faite a fait plus de mal que prĂ©vu au groupe bastiais, ils s’inclinent pour la deuxiĂšme fois de la saison et encore Ă  domicile lors de la rĂ©ception du FBBP 1-0. C’est donc toujours en tĂȘte mais dans un climat instable que le SCB se dĂ©place Ă  Ajaccio pour le troisiĂšme derby corse de la saison.
Grosse ambiance dans le petit stade Ange Casanova ou de nombreux bastiais ont fait le déplacement.

Ils vont ĂȘtre rĂ©compensĂ©s au bout de 7 minutes quand, aprĂšs un “une deux” avec le petit Gehini, Deli trompe Dreyer Ă  bout portant. L’italien va mĂȘme rapidement assommer les gaziers d’une frappe sĂšche aux abords de la surfaces. Les ajacciens n’y arrivent pas et perdent dĂ©jĂ  leur sang froid, 2 buts et 2 cartons jaunes concĂ©dĂ©s Ă  la mi-temps.
Julien François, entraĂźneur intĂ©rimaire du GazĂ©lec depuis que Vincent Hognon ait Ă©tĂ© dĂ©mis de ses fonction, va rĂ©ussir Ă  remotiver ses troupes, et Mezzavia va exulter lorsque Yoann Court, Ă  la 65Ăšme, va rĂ©duire le score avec l’aide du poteau.
Les bleus ne vont pas s’affoler et vont mĂȘme reprendre le large 9 minutes plus tard, un centre de Mohamadou dĂ©viĂ© par Deli de la tĂȘte pour une belle volĂ©e de Sebas Moyano. Le SCB s’impose pour la 7Ăšme fois de son histoire face au GazĂ©lec (confrontations nationales, 5 pour le Gaz, 3 matchs nuls) et fait cesser l’hĂ©morragie de novembre (2 dĂ©faites d’affiler).

.

En tĂȘte Ă  la trĂȘve.

Il reste 3 matchs au Sporting avant les fĂȘtes de noĂ«l, et des oppositions relevĂ©es Ă  l’image de cette Ligue 2.
Ils reçoivent tout d’abord le Racing Club de Strasbourg avec pour objectif de renouer avec le succĂšs Ă  Furiani. Comme Ă  leur habitude, peu importe l’endroit les alsaciens se dĂ©placent en masse, plus de 500 supporters sont prĂ©sents Ă  Bastia alors que le match a lieu en pleine semaine.
Et ils ne vont pas ĂȘtre déçus d’avoir fait plus de 800km pour encourager leur Ă©quipe, le RCSA gagne facilement 2-0, buts de Leandro Pereira et de l’incontournable Idriss Saadi.

C’est la nouvelle habitude des bastiais, ils dĂ©roulent Ă  l’extĂ©rieur, et face Ă  la belle Ă©quipe de Brest, 3Ăšme et plus que jamais candidate Ă  la montĂ©e, ils s’imposent 2 buts Ă  1.
Les corses sont assurĂ©s d’ĂȘtre premier Ă  la trĂȘve hivernale aprĂšs cette victoire face aux amis bretons, la moitiĂ© des matchs ont Ă©tĂ© jouĂ©s.

Mais il reste un match Ă  jouer avant d’aller en vacances, la derniĂšre occasion de conjurer le sort Ă  la maison. Bastia se retrouve Ă  domicile face Ă  une Ă©quipe trĂšs moyenne mais solide de Clermont. C’est le premier “match retour”, la derniĂšre rencontre cet Ă©tĂ© en Auvergne s’était soldĂ©e par un match nul 0-0. Et pendant plus d’une mi-temps on pense que le rĂ©sultat sera le mĂȘme, mais Paul Mohamadou inscrit sa 10Ăšme rĂ©alisation de l’annĂ©e et le SCB s’impose 1-0. Les joueurs peuvent fĂȘter noĂ«l libĂ©rĂ©s, ils sont bien en tĂȘte de la Ligue 2 et ont mis fin Ă  la sĂ©rie de dĂ©faite Ă  Furiani.

resultats avant la trĂȘve

#51

Merci pour vos messages @ALI88830 @wheel @Nantonio40 @thomasprlr :muscle:


#52

Belle victoire remportée en coupe dans le fameux derby

un beau dĂ©but de saison avec le titre de champion d’automne, reste Ă  confirmer en seconde partie


#53

Il a perdu en coupe


#54

Et oui ! Un petit tour et puis s’en va



#55

Ah oui mince je me suis trompé de screen


#56

.

Un mois de janvier plutĂŽt calme.

Les joueurs ont eu droit Ă  2 semaines et demi de vacances cet hiver, Bastia est Ă©liminĂ© des coupes nationales, pas de match entre le 18 dĂ©cembre et le 15 janvier. Le groupe reprend donc une dizaine de jours avant le retour du championnat. Aucuns changements dans le groupe, la presse annonce tout de mĂȘme les probables dĂ©parts de Derouard et Romain, les hĂ©ros de la “remontada” corse, en manque de temps de jeu. Mais il n’y aura ni dĂ©part ni arrivĂ©es avant le premier match de l’annĂ©e et un dĂ©placement au Stade de la Licorne. Et les amiĂ©nois qui luttent dans les premiĂšres places dominent leur sujet, le break est fait Ă  la pause et le restera jusqu’à la fin du match. DĂ©faite 2-0 du Sporting, la premiĂšre Ă  l’extĂ©rieur cette saison.

AprĂšs la douche, dĂ©part direct en bus pour l’aĂ©roport de Beauvais et retour fissa Ă  Bastia-Poretta. La nuit sera courte, les joueurs sont tous convoquĂ©s Ă  9h au centre d’entrainement pour une sĂ©ance vidĂ©o avec les analystes du club Lionel, Brice et KĂ©vin. Un match catastrophique des bastiais (1 seul tir cadrĂ© et presque 3 fois plus de fautes que l’équipe picarde) et Giuly veut sensibiliser ses joueurs pour que ce genre de performance ne soit pas rĂ©itĂ©rĂ©.
Ludo et son staff en profitent Ă©galement pour annoncer qu’il y aura quelques mouvements cette semaine.

Dans le sens des départs :

Robin Cautres, libre, reste dans la rĂ©gion et s’engage avec le club affiliĂ© de Furiani.
Yannick Fofana, arrivĂ© cet Ă©tĂ© de CĂŽte d’Ivoire est prĂȘtĂ© en GrĂšce Ă  Panaitolikos.
Auteur de quelques belles apparitions en Ligue 2, Tafsir ChĂ©rif, l’ancien monĂ©gasque vit dans l’ombre du jeune prodige corse Matis Gehini, il est donc vendu Ă  Larisa contre la belle somme de 700 000 €.

Tafsir_Cherif

.
Et dĂ©cidĂ©ment les grecs font leurs courses sur l’üle de beautĂ©, Julien Romain, formĂ© au Sporting et grand artisan du retour du club au premier rang, rejoint AthĂšnes et le club de l’Apollon Smyrnis. Les corses rĂ©cupĂšrent 800k de la part du club de 1Ăšre division grecque.

.

Au niveau des arrivées, seulement deux joueurs rejoignent la corse :

Diego Contento, défenseur latéral gauche, :ger:, 30 ans, 450k en provenance des Girondins de Bordeaux.
C’est une excellente affaire qui tombe Ă  pic pour Giuly. En effet Muratori commence Ă  se faire ĂągĂ© et songerai Ă  prendre sa retraite dans 1 an. L’ancien bordelais (148 matchs) qui n’est plus dans les plans du coach Guion depuis le dĂ©but de la saison va apporter son expĂ©rience du niveau supĂ©rieur et devrait directement surpasser un Vincent Muratori. Pour rappel, nĂ© Ă  Munich, il est formĂ© au Bayern ou il a jouĂ© une cinquantaine de match et remportĂ© plusieurs trophĂ©es.
Il pourrait ĂȘtre directement libĂ©rĂ© si le club n’accĂšde pas Ă  la Ligue 1.

.

RĂșben Vinagre, ailier gauche, :por:, 21 ans, en prĂȘt en provenance de Hambourg.
AprĂšs le dĂ©part de ChĂ©rif, le Sporting manque de joueurs cĂŽtĂ© gauche pour les 4-3-3 et 4-4-2 sans 10, on dĂ©cide donc de faire venir un joueur avec des qualitĂ©s pour cette fin de saison. RĂșben est formĂ© au Sporting Lisbonne et rejoint Monaco en 2015. Il est prĂȘtĂ© Ă  l’Academica puis aux Wolves ou il effectue son premier match pro. De retour en principautĂ©, impossible de faire son trou, il dĂ©cide donc de rejoindre Mayence ou il joue quelques matchs en Bundes (11). Au bout d’un an l’ancien international espoir dĂ©cide de rejoindre Hambourg, puis, il est prĂȘtĂ© immĂ©diatement Ă  Bastia pour s’aguerrir.

Ruben Vinagre

.

Seulement des petits ajustements avec des Ă©trangers francophones, la Ligue 2 est loin d’ĂȘtre terminĂ©e, le marchĂ© d’étĂ© sera surement plus important en cas de montĂ©e !


#57

Tenir la barre en tĂȘte.

AprĂšs leur contre-performance Ă  Amiens, les bastiais reçoivent les vaillants crocos nĂźmois, encore une Ă©quipe de premiĂšre partie de tableau. Compo classique de Giuly avec comme seul changement la premiĂšre titularisation du nouvel arrivant Diego Contento. Et le bizutage va ĂȘtre direct pour l’allemand qui Ă©tait au marquage au dĂ©part de l’action sur TĂ©ji Savanier lorsqu’il ouvre le score pour le NĂźmes Olympique Ă  la 28Ăšme. Pour rappel Contento n’a pas jouĂ© un match cette saison, Ă©tait-ce une erreur de le titulariser ?
En tout cas, Ă  la pause les corses sont bien menĂ©s d’un but. On se dirige tout droit vers une nouvelle dĂ©faite mais Ă  la 82Ăšme Yaya Sanogo entrĂ© depuis mĂȘme pas 5 minutes dĂ©vie un dĂ©gagement de Benitez sur Gehini cĂŽtĂ© gauche, l’ailier retrouve le grand ivoirien en profondeur qui trompe DupĂ© d’une belle frappe sous la barre. Le SCB arrache un point Ă  domicile et va vite devoir gagner pour garder son avance au classement.

Bizarrerie du calendrier, les bastiais vont de nouveau recevoir Ă  Armand Cesari pour cette 23Ăšme journĂ©e de Domino’s. Giuly dĂ©cide de titulariser Sanogo, le sauveur du dernier match pour affronter les autres promus du Tours FC. Et c’est encore sur un centre du jeune bastiais Gehini que Yaya va ouvrir le score, de la tĂȘte cette fois-ci. Et grĂące Ă  une excellente dĂ©fense, avec un Kostas Triantafyllopoulos homme du match, les bleus vont tenir le score jusqu’au bout. Giuly s’offre une premiĂšre victoire en 2021 et ses choix offensifs n’ont jamais Ă©tĂ© aussi multiples.

Et pourtant, lors du dĂ©placement Ă  Dijon, l’entraĂźneur du Sporting rĂ©tablit son 4-3-3 avec Mohamadou seul en pointe. Et mĂȘme si il faut saluer la soliditĂ© de l’équipe dijonnaise, les bastiais ne trouveront pas le cadre dans ce match, 0-0 Ă  Gaston Gerrard.

De retour Ă  Bastia, Giuly aligne le duo Mohamadou-Sanogo pour la rĂ©ception de ChĂąteauroux mais c’est le danois Brock-Madsen qui ouvre rapidement le score dans cette rencontre. Et aprĂšs plusieurs tentatives d’affilĂ©s, Gehini offre le ballon d’égalisation Ă  Yaya Sanogo qui trompe un Souchaud acculĂ© dans sa cage. Il faudra attendre la 75Ăšme minute pour que Bastia prenne la tĂȘte dans ce match. Et devinez qui ? C’est le grand Yaya qui est une nouvelle fois dĂ©cisif, servit dans la surface par Sebas Moyano il place une mine et trompe le portier castelroussin Ă  l’aide de la barre. Les bastiais s’imposent Ă  Furiani !

Mais aprĂšs ĂȘtre restĂ© invaincus 4 matchs d’affilĂ©, les corses vont tomber Ă  Reims sur le plus petit des scores alors qu’ils terminent le match en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique.
Une dĂ©faite vite oubliĂ©e lors de la rĂ©ception de l’US OrlĂ©ans la semaine qui suit. Les bastiais Ă©taient menĂ©s de 2 buts Ă  la pause (SanĂ© et Almeida) et vont revenir dans le match dĂšs le retour des vestiaires par Sebas Moyano et Mohamadou, pour finalement s’imposer 3-2. C’est TimothĂ© Da Silva qui libĂšre le SCB, c’est le premier but en pro du dĂ©fenseur formĂ© au club.
Les insulaires sont en Ă©tat de grĂące et conservent mĂȘme leur matelas d’avance en allant s’imposer ensuite au Stade OcĂ©ane. Encore un match rocambolesque que les bastiais dĂ©marrent parfaitement cette fois-ci. Yaya Sanogo ouvre le score sur une passe de Gehini, classique. PassĂ© l’heure de jeu, les havrais rĂ©agissent par l’intermĂ©diaire de Renaud Edmond et recollent au score. Giuly dĂ©cide de procĂ©der Ă  deux changements osĂ©s, les deux acteurs du premier but sont remplacĂ©s. Et il a eu un sacrĂ© pif car Vinagre, rentrĂ© Ă  la place de Gehini, va servir Alioui, lui mĂȘme remplacant de Sanogo, qui d’une belle frappe va permettre Ă  Bastia de prendre les devants. Le HAC pousse et les corses, en blanc, rĂ©agissent en contre attaque. Deli est fauchĂ© alors qu’il se prĂ©sentait devant le gardien, penalty et carton rouge, Vinagre s’en charge.
Victoire 3-1 des bastiais en normandie, 3 points de plus c’est parfait.

resultats début 2021

La rĂ©ussite du champion ? Une chose est sĂ»re, nous sommes en mars et les corses se rapprochent Ă  chaque matchs de l’élite et peuvent mĂȘme commencer Ă  se rĂȘver champions de Ligue 2.

Une autre certitude, c’est la surprise de ce dĂ©but d’annĂ©e 2021, Yaya Sanogo a Ă©tĂ© dĂ©cisif, 5 buts en 4 matchs alors qu’il n’avait trouvĂ© la mire qu’une fois depuis l’étĂ©. Sa complicitĂ© avec Matis Gehini a crevĂ© l’écran et a permis au Sporting de rĂ©colter des points prĂ©cieux pour la montĂ©e.

.

Sanogo Bastia

Yaya pas de problùmes les gars
 et pas de blessures pour le moment


#58

Sanogo s’épanouit mieux en L2 on dirait, bonne pioche en tout cas :joy:


#59

Sanogo ? J’ai bien entendu ? :relaxed:


#61

Le Sporting c’est Furiani !

Les supporters en sont persuadĂ©s, Bastia va retrouver la Ligue 1 seulement 4 ans aprĂšs la descente aux enfers du club. Et cet espoir est fondĂ©, alors qu’il ne reste qu’une dizaine de matchs, le SCB est assez largement en tĂȘte du championnat devant le dauphin lavallois.
L’ambiance est au beau fixe ce 12 mars Ă  Furiani pour la rĂ©ception de l’ESTAC, mais une rumeur vient tout de mĂȘme tourmenter les bastiais, le stade Armand Cesari ne serait pas homologable pour la Ligue 1.
Le club avait dĂ©jĂ  reçu un avertissement lors de la montĂ©e en deuxiĂšme division, mais les dirigeants n’ont pas encore communiquĂ©s.

Les supporters vont vite ĂȘtre ramenĂ©s au football quand Vinagre, titularisĂ© aprĂšs sa belle entrĂ©e au Havre, va ouvrir le score aprĂšs un petit quart d’heure de jeu. Les troyens n’y sont pas et Mohamadou va faire le break 2-0 Ă  la mi-temps.
Le malien Charles Traore va mĂȘme se faire expulser en deuxiĂšme mi-temps et en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique les hommes de Giuly vont facilement tenir le score, 3Ăšme victoire d’affilĂ© pour le Sporting.

Il faut tout de mĂȘme rester concentrĂ©, Ă  l’image du match suivant, un dĂ©placement Ă  Boulogne-sur-mer rĂ©vĂ©lateur. Le SCB va se faire cueillir dĂšs le 9Ăšme minute, Gicquel (prĂȘtĂ© par Bastia) va servir Cherchar dĂ©marquĂ© alors que 9 joueurs corses sont prĂ©sents dans la surface. On se dit que les corses sont de retour dans le match quand Deli fait trembler les filer dans le temps additionnel de la premiĂšre mi-temps, mais ils vont perdre ce match Ă  1 minute de la fin du match.
Un relñchement visible mais pas de quoi tirer la sonnette d’alarme.

Pas vraiment de réaction lors de la réception de Valenciennes début avril, on sent une équipe qui domine largement mais qui ne veut pas se découvrir pour risquer un hold up. 15 tirs à 2 pour les corses mais un pauvre match nul et vierge.

troyes boulogne valenciennes

.

Un derby pour se relancer ?

Tout le monde parle de Ligue 1, tout le monde s’enflamme sur l’üle de beauté  mais les derniers rĂ©sultats ne sont pas trĂšs bons et il va falloir se dĂ©placer Ă  Ajaccio pour affronter pour la 3Ăšme fois de la saison les ours blancs.
Ambiance feutrĂ©e pour un derby, deux fois moins de personnes sont prĂ©sentes Ă  François Coty par rapport au premier de la saison Ă  Furiani. Le match est assez ennuyeux, on retrouve un Sporting assez dĂ©fensif comme sur les derniers matchs. La rencontre se passe plutĂŽt dans les tribunes ou les kops acĂ©istes et bastiais se rĂ©pondent, c’est Ă  qui fera le plus de bruit et ça reste cordiale.
Alors que Giuly pense engranger un nouveau petit point, Mothiba offre la victoire à la 86Úme aux rouges et blancs. Le stade François Coty exulte, un 12Úme derby corse dans la poche le deuxiÚme de la saison, qui plus est contre les leaders du championnat.
Le SCB voit lui Laval, Amiens, NĂźmes, Brest et Tours dans le rĂ©troviseur mais l’écart un encore consĂ©quent, surtout sur le 3Ăšme.

6981206-10676366

Et comme une mauvaise nouvelle ne vient pas seule, c’est officiel, en cas de montĂ©, les bastiais ne pourront pas Ă©voluer dans le stade Armand Cesari. Et dans l’étonnement le plus total, les dirigeants annoncent la construction d’un nouveau de stade Ă  Furiani, qui sera prĂȘt dans 1 an et demi pour la saison 2022-2023.
Les supporters sont mitigĂ©s, ce stade, c’est l’ñme du club, c’est les victoires europĂ©ennes en 78, c’est les ascensions, les relĂ©gations et les dirigeants n’ont pas fait appel au socios en referendum
 mais d’un autre cĂŽtĂ©, les bastiais ont tellement souffert du manque de fonds, qu’ils ne peuvent pas rĂ©ellement se plaindre. Une chose est certaine, ils seront intransigeants.